[Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Aller en bas

[Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Jeu 5 Juil 2012 - 22:09

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:



Hymne National
Gott erhalte Franz-Joseph den Kaiser



Cartes
Spoiler:
Carte globale de l'Empire



Subdivision territoriale

Informations principales
Spoiler:
Nom : Forme courte : Autriche-Hongrie | Forme longue : Grand Empire d'Autriche-Hongrie
Devise : Indivisibiliter ac Inseparabiliter [Indivisible et Inséparable]
Monnaie : Livre austro-hongroise [£]
Capitale : Vienne

Population globale : 45 638 000 habitants
Population active : 13 741 000 hommes de plus de 21 ans

Courte description du pays : L'Autriche-Hongrie, ou en forme longue le Grand Empire d'Autriche-Hongrie, est un État d’Europe centrale, constitué de l'archiduché d'Autriche, de la principauté de Galicie, de la principauté de Transylvanie, du royaume de Bohême, du royaume de Croatie, du royaume de Hongrie et du voïvodat des Balkans. Tous unis par la famille des Habsbourg-Lorraine, la « Multi-Monarchie » est officialisée en 1864 par le « compromis autrichien » (en allemand : Ausgleich). Ses racines viennent tout d'abord des mouvements identitaires des différents peuples de l'Empire, que la révolution européenne de 1848 n'a qu'amplifié. Le plus grand soulèvement est celui des nobles hongrois qui désiraient voir la fin de l'oligarchie de la famille impériale autrichienne sur l'ensemble du territoire. Alors que l'Empereur François-Joseph perdait de plus en plus de pouvoir, le Ministre-Président Johann von Rechberg und Rothenlowen décida de préparer la constitution d'un empire unioniste, partiellement démocratique, qui servirait l'intérêt de tous les peuples de la nation. Après plus de deux ans de réunions, le 10 septembre 1864 était proclamé le Grand Empire d'Autriche-Hongrie. Aujourd'hui, le pays est divisé en 7 monarchies, toutes regroupées sous la coupole de l'Autriche-Hongrie, qui possèdent chacune des droits politiques, sociaux, logistiques et religieux. L'Autriche-Hongrie est enfin une puissance militaire, diplomatique et économique qui tire son pouvoir de ses relations avec ses voisins et de son armée aussi performante que son allié allemand.
Politique
Spoiler:
Type de puissance : Grande Puissance
Type de gouvernement : Monarchie de sa Majesté
Régime politique : Empire unioniste multi-monarchique partiellement démocratique

Parti au pouvoir : Konservative Unionist Partei [KUP]
Orientation politique : Royalisme, unionisme, conservatisme social, semi-libéralisme

Empereur : François-Joseph Charles Ier de Habsbourg-Lorraine, Grand Empereur d'Autriche-Hongrie, archiduc d'Autriche, roi de Bohême, de Croatie et de Hongrie, prince de Galicie et de Transylvanie et gouverneur des Balkans

Description du système politique : Le système politique austro-hongrois est basé sur la Constitution de 1864, rédigée par un collège d'intellectuel et présidé par l'ancien Ministre-Président Johann von Rechberg und Rothenlowen. Chaque état de la multi-monarchie possède des libertés concernant la gestion de l'urbanisme, de l'éducation, des religions et des coutumes locales. Une série de mesures démocratiques a été instaurée : la mise en place d'élections (uninominales à un tour) pour élire la composition du Reichsrat (dont la Ière législature est en bas), le système électoral basé sur la richesse, l'instauration de la presse censurée et les votes à bulletin non secret. Le système politique repose donc sur les exemples de la monarchie parlementaire britannique et du constitutionnalisme prussien : les classes aisées et moyennes élisent le Reichsrat (Conseil Impérial, où les débats se font en allemand), le parlement monocaméral de l'Autriche-Hongrie, qui propose un Chancelier (Premier Ministre) à l'Empereur. Si ce dernier l'accepte, le Chancelier forme alors un Gouvernement qui doit recevoir la confiance du Parlement. L'adoption d'une loi se fait sous vote du Reichsrat puis elle est adoptée (si l'Empereur n'appose pas son véto). Enfin, les juges de la Cour Suprême Impériale sont nommés par l'Empereur lui-même.

Gouvernement

Chancelier : Anton von Schmerling

Ministre de l'Intérieur, Vice-Chancelier : Eduard von Taaffe
Ministre de la Guerre : Albert von Teschen
Ministre de la Marine : Wilhelm von Tegetthoff
Ministre de la Justice : Gyula Szapáry
Ministre des Finances : Béni Kállay
Ministre de la Diplomatie : Kasimir Badeni
Ministre à la Modernisation : Dezső Bánffy
Ministre des Cultes : Kálmán Tisza

Délégué chargé des Balkans : Michel Obrenović
Délégué chargé de la Bohême : Wilhelm Engerth
Délégué chargé de la Croatie : Ljudevit Gaj
Délégué chargé de la Galicie : Viktor Bouniakovski
Délégué chargé de la Transylvanie : Nicolae Ionescu

Finances
Spoiler:
Caisses de l'Empire : 562 565 £

Recettes publiques

+ 626 110 £ [impôts et droits de douane]
+ 15 368 £ [bénéfices des usines]
+ 8 487 £ [bénéfices des aménagements]
+ 4 600 £ [bénéfices des colonies]
+ 25 000 £ [rente de l'Empire Ottoman de 4 ans]

Dépenses publiques

- 60 000 £ [rente à la Principauté de Roumanie]
- 30 000 £ [rente au Royaume de Bulgarie]
- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 1 an]

Revenus nationaux par an : + 558 565 £
Nombre d'usines : 26 usines

5 scieries : + 2 150 £ [1 an de construction]
2 usines d'explosifs : + 1 318 £ [2 ans de construction]
2 usines d'artillerie : + 1 640 £ [2 ans de construction]
2 usines d'habillement : + 1 390 £ [2 ans de construction]
5 usines d'armes légères : + 3 310 £ [2 ans de construction]
5 conserveries alimentaire : +2 775 £ [2 ans de construction]
5 manufactures de munitions : + 2 785 £ [2 ans de construction]

Nombre d'aménagements : 45 aménagements

Une gare nationale à Vienne : + 1 432 £
10 complexes de plantations industrielles, en Hongrie : + 780 £
10 complexes d'exploitation miniers, en Transylvanie et en Galicie : + 900 £
Un port provincial à Rijeka, en Croatie, qui relie l'Empire aux colonies : + 875 £
6 gares provinciales à Sarajevo, Cluj, Budapest, Prague, Zagreb et Lvov : + 4 500 £

Un opéra national à Vienne
Un grand réseau de routes pavées
6 fortifications lourdes le long de la frontière italienne
Un grand réseau de lignes ferrées régionales [3 ans de construction]
Une base navale à Kavala, en Grèce, qui accueille une petite force armée
Une base navale à Lora, en Croatie, qui accueille la totalité de la flotte impériale et royale

Nombre de colonies : 4 colonies

Protectorat du Gabon : + 1 600 £
Protectorat de Guinée Occidentale : + 2 000 £
2 comptoirs commerciaux en Perse : + 1 000 £
Armée Impériale et Royale austro-hongroise
Spoiler:
Nombre de soldats : 504 000 soldats [188 bataillons]
420 000 fantassins [140 bataillons]
120 000 Fußjäger [40 bataillons]
24 000 soldats de la Gardekorps [8 bataillons]

Nombre de soldats à cheval : 180 000 soldats à cheval [60 bataillons]
45 000 cavaliers [15 bataillons]
45 000 dragons [15 bataillons]
45 000 hussards [15 bataillons]
45 000 cuirassiers [15 bataillons]

Nombre de canons : 1 200 canons [40 bataillons]
1 200 canons de campagne [40 bataillons]
Marine Impériale et Royale austro-hongroise
Spoiler:
Nombre de frégates : 10 frégates
SMS Aurora
SMS Donau
SMS Bellona
SMS Novara
SMS Radestky
SMS Schwarzenberg
SMS Triest
SMS Pola
SMS Inn
SMS Admiral Spaun

Nombre de cuirassés légers : 20 cuirassés légers
SMS Praha
SMS Laudon
SMS Minerva
SMS Tiger
SMS Leopold
SMS Panther
SMS Csepel
SMS Dukla
SMS Lissa
SMS Triglav
SMS Tatra
SMS Havel
SMS Gäa
SMS Huszár
SMS Tegetthoff
SMS Huszár
SMS Vesta
SMS Salamander
SMS Principesse Augusta
SMS Camälion

Nombre de cuirassés : 15 cuirassés
SMS Prinz Eugen
SMS Prinz Metternich
SMS Szent Istvan
SMS Babenburg
SMS Custoza
SMS Kaiser Franz I
SMS Kaiser Karl V
SMS Munich
SMS Budapest
SMS Ferdinand Maximus
SMS Csepel
SMS Wildfang
SMS Balaton
SMS Sterneck
SMS Venetor

Nombre de navires de transport : 5 navires de transport
5 navires de transport à vapeur
Uniformes et équipement de l'Armée Impériale et Royale austro-hongroise
Spoiler:

Fantassin de l'Infanterie de ligne | Officier de l'Infanterie de ligne


Général Impérial | Maréchal Impérial | Marin de la Flotte | Amiral de la Flotte


Artilleur | Officier d'artillerie | Cavalier | Officier de cavalerie



Soldat de la Gardekorps | Officier de la Gardekorps | Fußjäger | Officier des Fußjäger

Équipement

Fusils personnels de réserve : 1 000 000 fusils M1854 Wanzl à chargement par la culasse [des manufactures Steyrwerks]



Fusils personnels de base : 800 000 fusils M1868 Werndl-Holub à canon rayé et à chargement par la culasse rotative [des manufactures Steyrwerks]



Pistolets personnels : 300 000 revolvers M1870 Gasser [des manufactures Steyrwerks]

Déploiement de l'Armée et de la Marine Impériales et Royales dans le Monde
Spoiler:
:mac: Déploiement en Europe :mac:



:mac: Déploiement en Guinée Occidentale :mac:



:mac: Déploiement au Gabon :mac:



:mac: Déploiement en Iran :mac:

Alliances dans lesquelles le pays est intégré | Récapitulatif des relations internationales
Spoiler:
Confédération Centrale

Pays sous protectorat austro-hongrois : Principauté de Roumanie, Royaume de Bulgarie

Très bonnes relations : Empire Allemand, Empire Espagnol, Empire de Russie
Bonnes relations : République d'Iran, Royaume de Grèce
Relations neutres : Empire de Chine, Empire d’Éthiopie, Empire du Grand Japon, Empire Ottoman, États Confédérés d’Amérique, États-Unis d'Amérique, Royaume de Belgique, Royaume des Pays-Bas, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, Royaume-Uni de Suède et de Norvège, Sultanat Du Maroc
Mauvaises relations : République Française, Royaume d'Italie
Très mauvaises relations : -


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 20:38, édité 46 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Von Mises le Ven 6 Juil 2012 - 16:10

Accepté.

Von Mises
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3397
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Sam 7 Juil 2012 - 0:26

:globe: Empire d'Autriche :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

:mac: Top Secret :mac:

Nous demandons à l'Empire Ottoman et à l'Empire de Russie une entrevue cruciale concernant l'avenir des Balkans et de nos nations.

Nous sommes prêts aussi à négocier avec le Royaume d'Italie concernant les provinces à majorité italienne, mais sous domination autrichienne du sud-ouest de l'Empire.

Le Ministre-Président autrichien, le Comte Johann Bernhard von Rechberg und Rothenlowen, souhaiterait aussi une entrevue avec le Ministre-Président du Royaume de Prusse concernant la question des provinces germaniques.

:d) Affaires intérieures :g)

Alors que l'Empire d'Autriche a réussi à assoir sa puissance sur la multitude de peuples voisins au début du XIXéme siècle, les indépendantistes hongrois sont de plus en plus virulents concernant le pouvoir central de Vienne. Voulant à tout prix garder la puissance de l'Empire en Europe Centrale, le Gouvernement de sa Majesté est prêt à négocier avec les nobles hongrois pour réussir à instaurer un climat de confiance et de coopération entre les peuples du pays. Au Reichsrat, de violents débats ont eu lieu : les néo-absolutistes réactionnaires n'appuyaient pas le revirement de politique intérieure du parti au pouvoir, alors que les libéraux soutenaient grandement cette entreprise. Dans quelques mois, après les négociations avec les diverses nations étrangères, une décision pourrait être prise par l'Empereur François-Joseph concernant l'avenir de l'Empire autrichien.

Spoiler:

La deuxième question qui fut posée par le Ministre-Président fut la modernisation des forces armées. Ainsi, alors que le mousquet Lorenz à chargement par la bouche est majoritaire, le Ministère de la Guerre prévoit de les vendre aux nations non civilisées puis de les remplacer par les mousquets Wanzl à chargement par la culasse, beaucoup plus modernes et performants. Cette réforme militaire couterait globalement 15 000 florins à la couronne, directement pris dans les caisses de l'état.

Spoiler:


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:33, édité 2 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Sam 7 Juil 2012 - 15:43

:globe: Empire d'Autriche :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous annonçons la mise en vente de 50 000 fusils Lorenz des armureries impériales au prix de 15 000 livres.

Le Ministre-Président de l'Empire d'Autriche, envoyé sous mission de l'Empereur François-Joseph, s'est rendu il y a quelques semaines à Rome pour rencontrer le roi italien Victor-Emmanuel II concernant la très importante question des provinces à population italienne, mais sous domination italienne. Les nombreuses entrevues ont abouti à la Signature du Traité de Milan dont voici les clauses :

Traité de Milan
- L'Empire d'Autriche s'engage à céder au Royaume d'Italie les provinces suivantes : Trente, Venise, Padoue, Vérone, Trévise et Udine
- Ces régions passent dorénavant sous autorité du Royaume d'Italie et non plus sous celle de l'Empire d'Autriche
- L'Italie s'engage à payer, pour assurer cette passation de pouvoir, à l'Empire d'Autriche la somme de 60 000 livres sur 4 ans (donc à raison de 15 000 livres chaque année)

Le traité est directement signé par les deux partis et le jour même, les nouvelles frontières sont délimitées par les services armés des deux pays.

Concernant la question ottomane et russe, l'Empereur autrichien François-Joseph Ier est heureux de se rendre à Saint-Pétersbourg pour trouver un compromis sur la question des Balkans. L'Autriche espère avant tout coopérer avec l'Empire Ottoman sur la gestion des territoires mais aussi avec l'Empire de Russie pour la création d'une nouvelle alliance.

:d) Affaires intérieures :g)

Suite à la vente des ex-territoires autrichiens à l'Italie, de nombreux nobles de la cour impériale se sont insurgés de cette décision. En effet, un bon nombre sont des fils ou petits-fils des généraux qui ont combattu les forces de Napoléon Ier et qui ont gagné ces terres après d'âpres négociations au Congrès de Vienne. L'Empereur François-Joseph, qui subit déjà une vague de contestation en Hongrie, voit de plus en plus de ses soutiens se désister. Dans la sphère la plus proche de Franz, comme ses proches l'appellent, on parle d'un projet que le Ministre-Président von Rechberg und Rothenlowen a en tête depuis longtemps : la création d'un Empire qui regrouperait, sous l'autorité de l'Autriche, une demie-douzaine de royaumes. Entre les volontés fédéralistes des libéraux et la création d'un pouvoir décentralisé conservateur, ce projet pourrait régler le problème des contestations des différents peuples de l'Empire, car chaque royaume possèderait son autonomie en matière d'éducation, de bureaucratie ou encore de police. Très étudié par l'Empereur, il se pourrait que le projet soit concrétisé au retour du monarque de Russie.

L'Empire Autrichien n'est pas, comme l'avoue lui-même l'Empereur, une puissance coloniale. C'est pourquoi le pays veut avant tout s'appuyer sur sa puissance militaire, son influence diplomatique et son industrie pour pouvoir dominer l'Europe. Ainsi, il est fait l'ébauche d'un nouveau concept : le "complexe militaro-industriel". Il consiste en la coopération de l'industrie, par le Ministère des Finances, et des forces armées impériales, par le Ministère de la Guerre. Ainsi, il est commandé la création d'usines en Croatie (région où la population est la plus travailleuse) :

- une usine d'armes légères
- une conserverie alimentaire
- une manufacture de munitions

Le coût total serait de 35 470 livres. Même si c'est une somme extrêmement haute, cet investissement permettrait d'assurer l'autonomie de l'Empire d'Autriche en matière militaire et de ne plus se fournir chez ses voisins concernant les armes, les munitions ou la nourriture en conserve qui sont essentiels aux soldats. On prévoit la mise en route de ces usines dans 2 ans.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:34, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Sam 7 Juil 2012 - 16:08

:globe: Empire d'Autriche :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Suite à une entrevue entre le Ministre-Président prussien Otto von Bismarck et le Ministre-Président autrichien Johann Bernhard von Rechberg und Rothenlowen, de retour d'Italie, l'Empire d'Autriche annonce que toutes les alliances impériales signées avec la multitude des états allemands sont rompues, hormis avec le Royaume de Bavière. Nous espérons coopérer avec le Royaume de Prusse, avant les petits pays qui composent l'Europe Centrale.

:mac: Top Secret :mac:

Après une longue réunion entre les deux chefs des Gouvernements allemands dans l'un des nombreux salons du Palais Impérial viennois, il a été conclu une série d'accords entre le Royaume de Prusse et l'Empire d'Autriche que voici :

Accords de Vienne
- Si le Royaume de Prusse proclame l'unité et le second Reich allemand sous sa bannière, l'Empire d'Autriche s'engage à ne pas intervenir dans les volontés prussiennes
- En échange, le Royaume de Prusse céderait les provinces de Ratisbonne, Landshut, Munich et Ingolstadt qui sont aujourd'hui sous la domination du Royaume de Bavière
- Pour celer la coopération des états allemands, l'Empire Allemand et l'Empire d'Autriche signerait une déclaration d'alliance


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:34, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Sam 7 Juil 2012 - 18:08

:globe: Empire d'Autriche :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

:mac: Top Secret :mac:

Après avoir été reçu par le Tsar Alexandre II de Russie au Palais impérial de Saint-Pétersbourg, en compagnie du Sultan Abdülmecid I, les trois plus puissants hommes de l'Europe Orientale se sont isolés dans un salon richement décoré. Discutant pendant plusieurs heures, l'Empereur autrichien François-Joseph Ier apposa une proposition de traité qui pourrait régler la question des Balkans :

Traité de Saint-Pétersbourg
- L'Empire Ottoman s'engage à céder à l'Empire d'Autriche les provinces de Bosnie, ainsi que son protectorat de Serbie
- En échange, l'Empire d'Autriche s'engage auprès de l'Empire Ottoman à payer la somme de 50 000 livres sur 5 ans (donc à raison de 10 000 livres par an), plus une rente de 1 000 livres par an pendant 10 ans à l'Empire Ottoman
- L'Empire d'Autriche s'engage à verser à l'Empire de Russie 20 000 livres, payés l'année prochaine
- L'Empire d'Autriche s'engage auprès de l'Empire de Russie, afin de garantir la sécurité des peuples orthodoxes, à créer une entité au sein de l'Empire autrichien spécialement conçue pour les serbes et les bosniaques

Carte
Spoiler:


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:35, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Dim 8 Juil 2012 - 10:41

:globe: Empire d'Autriche :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

:mac: Top Secret :mac:

Suite aux diverses modifications apportées par les protagonistes de la réunion, une nouvelle version du Traité de Saint-Pétersbourg est proposée :

Traité de Saint-Pétersbourg
- L'Empire Ottoman s'engage à céder à l'Empire d'Autriche les provinces de Bosnie, ainsi que son protectorat de Serbie
- En échange, l'Empire d'Autriche payera à l'Empire Ottoman la somme de 50 000 livres sur 5 ans (donc à raison de 10 000 livres par an), plus une rente de 1 000 livres par an pendant 10 ans à l'Empire Ottoman
- L'Empire d'Autriche versera à l'Empire de Russie 20 000 livres, payés l'année prochaine
- L'Empire d'Autriche s'engage auprès de l'Empire de Russie, afin de garantir la sécurité des peuples orthodoxes, à créer une entité au sein de l'Empire autrichien spécialement conçue pour les serbes et les bosniaques
- Enfin, l'Empire d'Autriche, l'Empire de Russie et l'Empire Ottoman s'engagent à respecter un traité de non-agression d'une durée de 7 ans, période durant laquelle les échanges commerciaux entre les trois pays seront accrus

Carte
Spoiler:

L'Empereur François-Joseph Ier d'Autriche appose déjà sa signature à la fin du papier.

:d) Affaires intérieures :g)

:mac: Top Secret :mac:

Les "machinations" du Minsitre-Président autrichien se faisaient de plus en plus insistantes. En effet, le comte Johann Bernhard von Rechberg und Rothenlowen organisait, depuis le départ de l'Empereur en Russie, les futurs changements que l'Empire d'Autriche allait connaître :

Premièrement, si le Traité de Saint-Pétersbourg et les Accords de Vienne sont respectés, l'Empire d'Autriche gagnera une importante partie du territoire d'Europe Centrale. Les territoires de Bavière, à majorité allemande, seront directement rattachés au Royaume d'Autriche, nouvelle entité crée. Quant à la Bosnie et à la Serbie, un nouveau Royaume sera formé et portera le nom de Voïvodat des Balkans.

Deuxièmement, c'est en effet un morcèlement de l'Empire d'Autriche qui pourrait s'effectuer. Le territoire se diviserait en 7 royaumes autonomes : ceux d'Autriche, des Balkans, de Bohême, de Croatie, de Galicie, de Hongrie et de Transylvanie. Ces entités seraient dirigées par le pouvoir central à Vienne et le tout serait renommé le Grand Empire d'Autriche-Hongrie (en raison des pressions des nobles magyares). Chaque territoire possèderait son Parlement, une place au Gouvernement, à la cour impériale et une plus grande liberté pour adopter les lois concernant l'éducation, l'urbanisme, la religion et la sécurité des citoyens. En contrepartie, la noblesse des différents peuples reconnaitraient la dynastie des Habsbourg-Lorraine qui gouvernerait l'Autriche-Hongrie. Cette transition du pouvoir s'accompagnerait de quelques mesures démocratiques comme la presse libre, les partis politiques de tout bords et les syndicats (non socialistes) autorisés. L'adoption d'une constitution égalitaire serait aussi envisagée.

Bien sûr, tout ceci ne sera pas entrepris sans le respect du Traité de Saint-Pétersbourg et des Accords de Vienne par l'Empire Ottoman et le Royaume de Prusse puis sans l'aval de l'Empereur François-Joseph Ier.

Diverses informations sur le Grand Empire d'Autriche-Hongrie
Spoiler:
Le drapeau du Grand Empire d'Autriche-Hongrie



Le futur territoire après le Traité de Saint-Pétersbourg et les Accords de Vienne



La subdivision du territoire



Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:35, édité 2 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Mer 11 Juil 2012 - 19:16

Passage en 1862

Bilan des finances de l'année 1861, déposé à François-Joseph Ier d'Autriche et rédigé par le Ministère des Finances, le Ministre-Président et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1862 : 134 970 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droit de douane]
+ 15 000 £ [rente du Royaume d'Italie de 3 ans]

Dépenses publiques

- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 9 ans]
- 10 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 4 ans]

Revenus nationaux par an : + 87 220 £

Nombre d'usines : 3

une usine d'armes légères : + 662 [1 an de construction]
une conserverie alimentaire : + 555 [1 an de construction]
une manufacture de munitions : + 557 [1 an de construction]

Nombre d'aménagements : Pas d'aménagements

Nombre de colonies : Pas de colonies

Récapitulatif des traités et accords signés avec l'étranger

Spoiler:
Traité de Milan

- L'Empire d'Autriche s'engage à céder au Royaume d'Italie les provinces suivantes : Trente, Venise, Padoue, Vérone, Trévise et Udine
- Ces régions passent dorénavant sous autorité du Royaume d'Italie et non plus sous celle de l'Empire d'Autriche
- L'Italie s'engage à payer, pour assurer cette passation de pouvoir, à l'Empire d'Autriche la somme de 60 000 livres sur 4 ans (donc à raison de 15 000 livres chaque année)

Accords de Vienne

- Si le Royaume de Prusse proclame l'unité et le second Reich allemand sous sa bannière, l'Empire d'Autriche s'engage à ne pas intervenir dans les volontés prussiennes
- En échange, le Royaume de Prusse céderait les provinces de Ratisbonne, Landshut, Munich et Ingolstadt qui sont aujourd'hui sous la domination du Royaume de Bavière
- Pour celer la coopération des états allemands, l'Empire Allemand et l'Empire d'Autriche signerait une déclaration d'alliance

Traité de Saint-Pétersbourg

- L'Empire Ottoman s'engage à céder à l'Empire d'Autriche les provinces de Bosnie, ainsi que son protectorat de Serbie
- En échange, l'Empire d'Autriche payera à l'Empire Ottoman la somme de 50 000 livres sur 5 ans (donc à raison de 10 000 livres par an), plus une rente de 1 000 livres par an pendant 10 ans à l'Empire Ottoman
- L'Empire d'Autriche versera à l'Empire de Russie 20 000 livres, payés l'année prochaine
- L'Empire d'Autriche s'engage auprès de l'Empire de Russie, afin de garantir la sécurité des peuples orthodoxes, à créer une entité au sein de l'Empire autrichien spécialement conçue pour les serbes et les bosniaques
- Enfin, l'Empire d'Autriche, l'Empire de Russie et l'Empire Ottoman s'engagent à respecter un traité de non-agression d'une durée de 7 ans, période durant laquelle les échanges commerciaux entre les trois pays seront accrus

:globe: Empire d'Autriche :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous demandons une rencontre entre le Gouvernement du Royaume de Prusse et l’État autrichien concernant la question de la nation allemande.

Comme convenu, nous donnons à l'Empire de Russie les 20 000 livres du Traité de Saint-Pétersbourg.

Nous remboursons aussi les 30 000 livres empruntés à la couronne britannique.

Nous acceptons aussi la proposition de l'Empire Français concernant le mariage entre Louis-Napoléon, fils de l'Empereur Napoléon III, et Giselle de Bavière, fille de l'Empereur François-Joseph Ier d'Autriche. Nous espérons que cet accord matrimonial améliorera les relations entre nos pays.

:d) Affaires intérieures :g)

La modernisation de l'armement de l'armée impériale est terminée. Les manufactures privées et l'armurerie de Vienne ont en effet livré au Ministère de la Guerre 130 000 mousquets Wanzl à chargement par la culasse, portant l'équipement de l'O.K.A et de l'O.K.M à 150 000 fusils Lorenz (réservés à la marine et aux conscrits) et 200 000 fusils Wanzl (réservés aux fantassins). L'Empire d'Autriche, à travers cette réforme, met un premier pas dans la modernité militaire.

Spoiler:

Les sécessions territoriales de l'Empire Ottoman précipitent les plans du Ministre-Président autrichien. La formation du Grand Empire d'Autriche-Hongrie, planifiée pour l'an 1864, ne pourrait pas résister aux grands mouvementes de rébellions des Balkans. C'est pourquoi, après avoir reçu l'accord plus que nécessaire de l'Empereur François-Joseph, le Ministre Johann Bernhard von Rechberg und Rothenlowen a décidé de former l'Empire d'Autriche-Hongrie dans un mois. Après une autre grande et longue réunion entre la famille impériale, le Gouvernement, les nobles et les représentants du clergé et du peuple, il a été programmé cette série de réforme :

¤ l'Empire Autrichien sera subdivisé en 7 états souverains :

- l'archiduché d'Autriche
- la principauté de Galicie
- la principauté de Transylvanie
- le royaume de Bohême
- le royaume de Croatie
- le royaume de Hongrie
- le voïvodat des Balkans

¤ tous seront regroupés sous l'égide du Grand Empire d'Autriche-Hongrie, dont le pouvoir sera centralisé à Vienne, capitale de l'Empire

¤ l'Empereur François-Joseph Ier d'Autriche deviendra François-Joseph Ier, Grand Empereur d'Autriche-Hongrie, archiduc d'Autriche, prince de Galicie et de Transylvanie, roi de Bohême, de Croatie et de Hongrie et gouverneur des Balkans

¤ chaque état possédera des libertés concernant la gestion de l'urbanisme, de l'éducation, des religions et des coutumes locales

¤ chaque état obéira à la Constitution du Grand Empire d'Autriche-Hongrie et sera représenté au Reichsrat (Conseil Impérial) selon cette division :

- 70 parlementaires pour l'Autriche
- 30 parlementaires pour la Galicie
- 30 parlementaires pour la Transylvanie
- 30 parlementaires pour la Bohême
- 30 parlementaires pour la Croatie
- 50 parlementaires pour la Hongrie
- 30 parlementaires pour les Balkans

¤ une série de mesures démocratiques sera instaurée, composée de :

- mise en place d'élections (uninominales à un tour) pour élire la composition du Reichsrat
- système électoral basé sur la richesse
- instauration de la presse censurée
- votes à bulletin non secret

¤ le drapeau, l'hymne, la monnaie et la devise de l'état seront modifiés

Diverses informations sur le Grand Empire d'Autriche-Hongrie
Spoiler:
Le drapeau du Grand Empire d'Autriche-Hongrie



Le futur territoire après les Accords de Vienne



La subdivision du territoire


Cette grande série de mesure sera instaurée dans quelques semaines (au prochain post).


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:35, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Lun 16 Juil 2012 - 12:24

Passage en 1863

Bilan des finances de l'année 1862, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Ministre-Président et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1863 : 173 964 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droit de douane]
+ 1 774 £ [bénéfices des usines]
+ 15 000 £ [rente du Royaume d'Italie de 2 ans]

Dépenses publiques

- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 8 ans]
- 10 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 3 ans]

Revenus nationaux par an : + 88 994 £

Nombre d'usines : 3

une usine d'armes légères : + 662
une conserverie alimentaire : + 555
une manufacture de munitions : + 557

Nombre d'aménagements : Pas d'aménagements

Nombre de colonies : Pas de colonies

:globe: Empire d'Autriche :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous refusons la demande faite par le Royaume d'Italie concernant la sécession de la province du Bolzano, au Tyrol.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:35, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Mer 18 Juil 2012 - 2:45

Passage en 1864

Bilan des finances de l'année 1863, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Chancelier et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1864 : 262 958 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droit de douane]
+ 1 774 £ [bénéfices des usines]
+ 15 000 £ [rente du Royaume d'Italie de 1 an]

Dépenses publiques

- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 7 ans]
- 10 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 2 ans]

Revenus nationaux par an : + 88 994 £

Nombre d'usines : 3

une usine d'armes légères : + 662
une conserverie alimentaire : + 555
une manufacture de munitions : + 557

Nombre d'aménagements : Pas d'aménagements

Nombre de colonies : Pas de colonies

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous demandons à tous les pays du monde de reconnaître notre grande nation ! Gott erhalte Franz-Joseph den Kaiser !

Suite à la proclamation de l'Empire Allemand, les accords de Vienne sont officialisés et respectés. Ainsi, ce sont 4 provinces, dont la ville de Munich, qui sont cédées à l'Empire d'Autriche-Hongrie.

:d) Affaires intérieures :g)

Le Grand Empire d'Autriche-Hongrie est proclamé !

Le 10 janvier 1864 fut une journée mouvementée pour l'Europe toute entière. Dans la nuit, l'Empire Allemand était officialisé à Berlin après les grands mouvements politiques du Royaume de Prusse. Aussitôt informé, l'ambassadeur autrichien en Allemagne envoyait un courrier à Vienne pour mettre au courant le Gouvernement et l'Empereur François-Joseph de l'ampleur de l'évènement. Vers midi, le message arrivait : l'ambassadeur prussien en Autriche confirma la proclamation et que les accords de Vienne étaient respectés. Aussitôt, les généraux lancèrent 10 bataillons à travers la Bavière pour délimiter les nouvelles frontières, tandis que les autres corps d'armée se mobilisèrent pour faciliter la transition du pouvoir. Vers 18h, la famille impériale, le Gouvernement, la cour de l'Empire et tous les habitants de la capitale se réunirent au Hofburg, le palais impérial viennois. Au grand balcon, l'Empereur François-Joseph Ier prononça un discours, accompagné de sa famille et du Chancelier :

<< Mes chers sujets, notre pays souffre d'un mal qui le ronge depuis des décennies. Les volontés séparatistes des différents peuples de l'Empire d'Autriche ont été ignorées pendant longtemps, jusqu'à aujourd'hui. Suite à la proclamation de l'Empire Allemand, notre frère de sang, nous devons avancer comme eux, avec le temps et non le défier. C'est pourquoi, pour garder l'unité, la royauté et notre nation intactes, le Gouvernement et moi-même proclamons la création du Grand Empire d'Autriche-Hongrie. Vive la nation ! >>

Pendant que tout le monde reprenait dans la cour "Vive la nation ! Vive le peuple ! Vive l'Empereur !", le Gouvernement appliquait en coulisse le plan que l’État préparait depuis maintenant 3 ans. Dans la soirée, les forces armées jugulaient les mouvements de joie qui emplissaient les rues des différentes grandes villes de l'Empire. Le lendemain, l'Empereur signait les papiers officiels et recevaient l'ensemble des titres qui lui étaient promis. Quelques jours plus tard, la 1ère Constitution du pays était adoptée, garantissant l'intégrité de l'état et la mise en place d'un système partiellement démocratique. C'est ainsi que pour la première fois de son histoire, des élections eurent lieu à travers le pays : les citoyens des classes moyennes et aisées se précipitaient dans les urnes pour élire leurs futurs représentants au Parlement. Trois partis politiques se disputaient les sièges : le Christlich-Soziale Partei, parti réactionnaire qui voulait voir la dominance de l'archiduché d'Autriche; le Konservative Unionist Partei, faction conservatrice qui est à l'origine de l'Autriche-Hongrie; et enfin le Liberale Federalist Partei qui est lui partisan de l'instauration d'un régime totalement démocratique et partiellement socialiste. Sans grande surprise, c'est une victoire du KUP qui obtient même la majorité absolue !

Spoiler:

Aussitôt, le premier Gouvernement était formé par le nouveau chancelier austro-hongrois, Anton von Schmerling :

Ministre de l'Intérieur, Vice-Chancelier : Eduard von Taaffe
Ministre de la Guerre : Albert de Teschen
Ministre de la Marine : Wilhelm von Tegetthoff
Ministre de la Justice : Gyula Szapáry
Ministre des Finances : Béni Kállay
Ministre de la Diplomatie : Kasimir Badeni
Ministre à la Modernisation : Dezső Bánffy
Ministre des Cultes : Kálmán Tisza

Délégué chargé des Balkans : Michel Obrenović
Délégué chargé de la Bohême : Wilhelm Engerth
Délégué chargé de la Croatie : Ljudevit Gaj
Délégué chargé de la Galicie : Viktor Bouniakovski
Délégué chargé de la Transylvanie : Nicolae Ionescu

Ceci fait, le Gouvernement pouvait alors s'atteler aux premières réformes qui concernent surtout l'industrie et les forces armées.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:36, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Mer 18 Juil 2012 - 19:43

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

L'Autriche-Hongrie refuse une nouvelle fois la proposition du Royaume d'Italie concernant la province autrichienne du Bolzano. Nous ne pouvons nous permettre de perdre des territoires en Europe, notre puissance émanant de notre étendue.

Une demande est aussi envoyé à l'Empire Allemand concernant des échanges commerciaux : les entreprises allemandes s'engagent à fournir au complexe militaro-industriel austro-hongrois plusieurs tonnes d'acier, en contre-partie des matières premières diverses (charbon, souffre et fer).

:d) Affaires intérieures :g)

Après la constitution du 1er Gouvernement élu, provenant du Konservative Unionist Partei, le Chancelier von Schmerling put s'atteler aux premières réformes du pays. Tout d'abord, en coopération avec le Ministère de la Guerre, le Ministère de la Marine et le Ministère des Finances, il a été proposé au Reichsrat un grand plan de modernisation des forces armées impériales et royales. En effet, en comparaison des grandes puissances voisines telles que l'Empire Allemand ou l'Empire de Russie, l'Autriche-Hongrie parait extrêmement faible : l'armée, en plus de ne pas être organisée convenablement, souffre d'un trop petit nombre de troupes à déployer. Quant à la marine, elle est tout simplement inexistante : les quelques vaisseaux la composant étant des grands voiliers dépassés.

C'est donc après de nombreux débats au Parlement (notamment face à l'opposition des libéraux à tendance pacifiste) qu'un projet final de plan de modernisation est apposé à l'Empereur François-Joseph :

¤ un nouvel uniforme est adopté : composé du casque à pointe intégralement métallique, d'un barda de 15 kilos (8 pour les Fußjäger) et d'un habit de couleur bleu nuit pour les fantassins, rouge pour la cavalerie, blanc pour la Gardekorps et marron pour les Fußjäger

¤ deux nouveaux types d'unité sont créés :
- les Fußjäger sont des fantassins légers qui harcèlent l'ennemi ou servent d'éclaireurs. Ils doivent avant tout planifier un chemin sûr pour le reste de l'armée et relever le maximum d'informations sur les troupes ennemies
- la Gardekorps est un détachement d'élite des forces armées qui a pour mission de protéger l'intégrité du Gouvernement et de la famille impériale. Ils sont assignés à Vienne pour, au cas où, défendre la capitale

¤ une vaste campagne de recrutement est lancée :
- 16 bataillons de fantassins
- 10 bataillons de Fußjäger
- 2 bataillons de Gardekorps
- 25 bataillons de canons de campagne
- 1 bataillon de cavaliers
- 1 bataillon de dragons
- 10 bataillons de cuirassiers
- 10 bataillons de hussards
- 15 cuirassés légers
- 10 cuirassés
- fabrication de 150 000 fusils Lorenz
- fabrication de 400 000 fusils Wanzl
- création d'une base navale à Lora, en Croatie

Le coût total de la réforme est évalué à 173 900 livres austro-hongroises et s'étalera sur 1 an pour le recrutement militaire et 4 pour la marine. Quand cette réforme sera bouclée, l'Autriche-Hongrie sera la première puissance militaire (terrestre) au monde, disposant d'une vaste armée, moderne et disciplinée : le pays pourra alors aligner 100 divisions de fantassins, 30 batteries de canons, 40 bataillons de cavaliers et une vaste flotte maritime qui dominera la Mer Méditerranée.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:36, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Jeu 19 Juil 2012 - 2:06

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

:mac: Top Secret :mac:

Nous souhaiterions que l'Etat Major de l'Empire Allemand prête 15 navires de débarquement à vapeur pour une durée de 3 ans à son allié. Tout navire détruit sera bien sûr remboursé.

:d) Affaires intérieures :g)

:mac: Top Secret :mac:

Dans l'un des nombreux salons du Palais impérial viennois, une importante réunion avait lieu. En effet, le Gouvernement, l'Empereur et l’État Major austro-hongrois potassaient à propos d'un projet qui allait changer la face de l'Europe occidentale. A l'origine de ceci, le général Siedhen, un jeune officier faisant preuve de grandes prouesses tactiques. Ainsi, après une longue entrevue, un décret impérial été adopté : la mobilisation de toute l'armée austro-hongroise et de toute la flotte impériale est décrétée pour participer à un grand exercice militaire.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:36, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Dim 22 Juil 2012 - 18:47

Passage en 1865

Bilan des finances de l'année 1864, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Chancelier et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1865 : 178 052 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droit de douane]
+ 1 774 £ [bénéfices des usines]

Dépenses publiques

- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 6 ans]
- 10 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 1 an]

Revenus nationaux par an : + 73 994 £

Nombre d'usines : 3

une usine d'armes légères : + 662
une conserverie alimentaire : + 555
une manufacture de munitions : + 557

Nombre d'aménagements : Pas d'aménagements

Nombre de colonies : Pas de colonies

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous proposons une mise sous protectorat du Royaume de Makran. Nous cherchons à développer nos relations internationales et si cette proposition est acceptée, nous promettons de respecter un grand nombre d'engagements qui seront conservés dans un traité.

Nous souhaiterions entretenir de nouvelles relations avec le Royaume de Perse. Ainsi, un ambassadeur austro-hongrois est envoyé à Téhéran pour discuter d'affaires économiques et diplomatiques.

Nous apportons notre plus profond soutient à l'Empire Allemand dans la guerre qui déchire l'Europe. Toute nation agressant ouvertement notre allié germanique se verra recevoir des sanctions de notre part.

Nous n'avons pas aussi pris en considération le Royaume d'Espagne, grande nation historique au même titre que l'Empire austro-hongrois. C'est pourquoi nous envoyons un ambassadeur à Madrid pour former de vraies relations économiques (partenariat industriel) et militaires (traité de non-agression) entre nos deux pays.

:mac: Top Secret :mac:

Nous refusons la proposition d'un traité de non-agression avec l'Empire Français, néanmoins la mise en place d'un traité de libre-échange entre nos industries est accepté.

:d) Affaires Intérieures :g)

Le Gouvernement du Chancelier von Schermling venait de terminer sa réforme militaire. Pendant deux ans, l'Empire sera la première puissance militaire terrestre au monde (avant de se faire devancer par l'Empire de Russie et l'Empire Allemand). Toutefois, cette position temporaire sera amplement utilisée par le Ministère de la Guerre et le Ministère de la Marine face à ses voisins ou à la question coloniale : en effet, l'Empereur François-Joseph, voyant que toutes les Grandes Puissances se sont lancées à la course à l'expansion territoriale, se devait d'intervenir. Le Gouvernement décida alors de mettre de côté la grande réforme industrielle promise à la population et de commencer la colonisation.

C'est ainsi que l'Imperial Institut für Kartographie (l'Institut Impérial de Cartographie) et le Forschung-Abteilung am Imperial Colonization (le Bureau d’Étude à la Colonisation Impériale) sont créés et reçoivent un investissement de 10 000 livres austro-hongroises. Leurs objectifs sont de trouver des emplacements propices à la colonisation, de tenir un calendrier organisationnel et de fournir des moyens clairs au Gouvernement pour débuter l'expansion territoriale.

Après plusieurs jours d'étude intensive, deux endroits sont retenus : la Guinée, petit territoire encré entre les colonies portugaises et anglaises, et le Royaume de Makran, terre musulmane riche en ressources. Les territoires indiqués, les deux instituts fournissaient les données au Gouvernement : la création de quatre comptoirs commerciaux est à prévoir, pour un coût total de 40 000 livres et une année de construction. Les bénéfices seront de 4 000 livres.

Grâce au grand entrainement et à la grande mobilisation de l'année dernière, l'Empire austro-hongrois est prêt à mobiliser une flotte de 5 cuirassés légers, 3 cuirassés lourds et 3 navires de débarquement puis une force armée de 8 bataillons de fantassins, 2 bataillons de Fußjäger, 3 bataillons de cavaliers et 3 bataillons de canons de campagne pour la Guinée. Pour le Makran, 6 cuirassés légers, 5 cuirassés lourds, 5 navires de débarquement, 10 bataillons de fantassins, 3 bataillons de Fußjäger, 6 bataillons de cavaliers et 4 bataillons de canons sont à prévoir.

Spoiler:


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:36, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Lun 23 Juil 2012 - 1:09

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous enlevons notre protectorat sur le Royaume de Makran, à cause de coûts trop exorbitants, et nous le léguons au Royaume-Uni.

:d) Affaires intérieures :g)

Pour la Guinée, comme il a été prévu, 5 cuirassés légers, 3 cuirassés lourds,3 navires de débarquement, une force armée de 8 bataillons de fantassins, 2 bataillons de Fußjäger, 3 bataillons de cavaliers, 3 bataillons de canons de campagne et 250 colons ont été envoyés pour débuter la construction de deux comptoirs commerciaux (qui seront terminés l'année prochaine). La première ville est nommée Neue-Wien et la seconde Josephstadt, en l'honneur de l'Empereur François-Joseph Ier. Les autochtones ont commencé à discuter et à commercer avec les colons, certains ayant été convertis à la foi catholique. Les représentants militaires ont débattu avec les chefs des tribus locales pour connaître leur point de vue et leurs coutumes, l'Empire voulant établir une colonie obéissant au système de Westminster.

Le Forschung-Abteilung am Imperial Colonization (le Bureau d’Étude à la Colonisation Impériale) a abandonné le protectorat proposé au Royaume de Makran, au Pakistan, à cause des fonds nécessaires à l'exportation de l'administration et des forces armées. Après consultation de l'Imperial Institut für Kartographie (l'Institut Impérial de Cartographie), un contentieux colonial avec l'Empire Allemand s'est révélé. Le problème a été porté au Parlement de la Confédération Germanique. Après un débat organisé et constructif, il a été conclu que l'Autriche-Hongrie fournissait 20 000 livres austro-hongroises à l'Allemagne contre la main mise sur le Gabon.

C'est ainsi que 6 cuirassés légers, 5 cuirassés lourds, 5 navires de débarquement, 10 bataillons de fantassins, 3 bataillons de Fußjäger, 6 bataillons de cavaliers et 4 bataillons de canons sont envoyés au Gabon pour installer deux comptoirs commerciaux et établir un premier contacte avec les tribus gabonaises. Les deux villes en constructions sont nommées Neue-Budapest et Szapárystadt, du nom du Ministre de la Justice à l'origine de la volonté de copier le système de Westminster.

Un résumé est donc fait au Chancelier et à l'Empereur austro-hongrois : les projets en Asie sont abandonnés, la colonisation de la Guinée a débuté et le (premier) contentieux opposant les deux frères germaniques a été débattu au Parlement de la Confédération. Les cartographes ont pu ainsi établir une carte de l'empire colonial austro-hongrois souhaité dans trois ans.

Spoiler:


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:37, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Mer 25 Juil 2012 - 6:05

Passage en 1866

Bilan des finances de l'année 1865, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Chancelier et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1866 : 277 046 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droit de douane]
+ 1 774 £ [bénéfices des usines]
+ 4 600 £ [bénéfices des colonies]

Dépenses publiques

- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 5 ans]

Revenus nationaux par an : + 83 994 £

Nombre d'usines : 3

une usine d'armes légères : + 662
une conserverie alimentaire : + 555
une manufacture de munitions : + 557

Nombre d'aménagements : 1

Une base navale à Lora, en Croatie, qui accueille la totalité de la flotte impériale et royale [2 ans de construction]

Nombre de colonies : 6

2 comptoirs commerciaux au Gabon [Neue-Budapest et Szapárystadt] : + 1 600
2 comptoirs commerciaux en Guinée Occidentale [Neue-Wien et Josephstadt] : + 2 000
2 comptoirs commerciaux en Perse [Neue-Prag et Neue-Krakau] : + 1 000 [1 an de construction]

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Tout d'abord, nous sommes heureux que le Royaume de Perse ait choisi l'Empire d'Autriche-Hongrie pour s'assurer de son occidentalisation. Nous sommes prêts à créer deux fabriques de tissus (pour la somme de 15 380 livres, à nos frais) et à vous fournir 100 000 fusils Wanzl à chargement par la culasse, contre la constructions de deux comptoirs impériaux sur votre territoire. Aucune sécession de région ne sera demandée dans le futur mais nous souhaiterions qu'aucune entrave à nos actions (surtout concernant la question militaire) ne soit entreprise.

La guerre contre la France étant terminée, nous félicitons l'Empire d'Espagne (que nous reconnaissons) et l'Empire Allemand dans cette âpre lutte.

De plus, nous souhaiterions, former un pacte de libre-échange avec l'Empire espagnol pour nous assurer d'une réelle coopération entre nos industries.

Enfin, nous remercions tout d'abord notre allié et ami, l'Empire de Russie, pour son généreux don. Nous acceptons donc tout naturellement le pacte de libre-échange entre nos économies pour garantir un développement commun serein.

:d) Affaires intérieures :g)

Le bilan de la moitié du mandat du Ier Gouvernement et de la Ière Législature du Reichsrat est présenté à l'Empereur. En effet, cela fait maintenant deux années que l'Autriche-Hongrie fut formée, sortant le pays de la voie du séparatisme pour la porter sur le chemin de la prospérité. La démocratie (tout de même partielle, la presse étant toujours censurée par exemple) a réussi à s'implanter dans la pensée des gens et les volontés indépendantistes magyares ou serbes se sont apaisées. Les réformes menées dans la première moitié du mandat de l’État conservateur ont été d'abord portée sur l'armée impériale et royale puis sur la mise en place d'un empire colonial. Le Chancelier, lors d'un discours devant les députés, a présenté le programme pour les deux prochaines années : le budget sera surtout dépensé à consolidation des colonies et à la construction d'aménagements modernes à travers tout le pays.

C'est ainsi que le Forschung-Abteilung am Imperial Colonization (Bureau d’Étude à la Colonisation Impériale) apporte enfin de bonnes nouvelles au Chancelier von Schmerling. Les quatre comptoirs en Afrique ont été terminés et rapportent les premiers bénéfices au Ministère des Finances. La situation étant stabilisée avec les autochtones locaux (les tribus étant relativement pacifiques), Vienne a décidé d'envoyer plusieurs milliers de colons en Guinée Occidentale et au Gabon sur une période de deux ans. Ainsi, en 1868, des territoires de plusieurs centaines de kilomètres carrés seront sous domination austro-hongroise. Le Gouvernement investit donc 30 000 livres pour mener ce projet à bien. Aussi, 4 bataillons de fantassins, 3 bataillons de hussards et 2 bataillons de canons de campagne sont assignés pour chaque territoire africain.

Spoiler:
Carte de l'Empire colonial austro-hongrois en 1868


Le complexe militaro-industriel austro-hongrois, mis en place en 1862, porte une nouvelle fois ses fruits. En effet, les ingénieurs Josef Werndl et Karel Holub, grands actionnaires des industries Steyrwerks, travaillaient depuis quelques années sur un nouveau fusil moderne. Le Werndl-Holub est un concentré de technologies : plus léger, moins long, ce fusil à chargement par la culasse rotative (augmentant la rapidité du chargement) bénéficiera d'un canon rayé (augmentant lui la portée et la puissance de feu). Il sera adapté à un nouveau type de balles, les régulières 11.15x42mm, améliorant grandement la logistique globale des forces armées. Cette arme, à l'état de prototype actuellement, sera possible à la production l'année prochaine. Le Ministère de la Guerre prévoit d'en construire 700 000 (pour remplacer les fusils Wanzl, qui deviendront les mousquets de réserves, les Lorenz allant à la casse). Le coût total de la normalisation totale du fusil s'élèveraient à 20 000 £ et s'étaleraient sur 1 an. (tout ceci est un fait historique, cf Wikipédia)

Spoiler:

Enfin, pour les aménagements, le Ministère à la Modernisation a prévu un grand plan de rénovation du réseau autoroutier. Tout d'abord, le Ministre Dezső Bánffy prévoit de relier chaque capitale des Royaumes de l'Empire par un chemin de fer (à 2 voies) de dernier cris à Vienne. Les capitales seront reliées entre elles par un réseau de routes pavées à 4 voies. D'autres grands bâtiments seront aussi aménagés dans la capitale et un port est prévu pour faciliter les relations administratives et commerciales avec les colonies. Concernant l'économie, de grands complexes industriels sont à prévoir en Transylvanie (région regorgeant de fer, de charbon et de sel) et en Galicie (pour le bois, le manganèse, le graphite, le magnésium, le nickel et le mercure). Enfin, pour éviter les révoltes paysannes européennes qui sévissent chez nos voisins, M.Bánffy décida de moderniser l'agriculture en créant 10 plantations industrielles sur les terres arables hongroises. Le cout global de cette réforme serait de 200 240 £ et s'étalerait sur 4 ans.

Un port provincial (relié aux colonies) à Rijeka, en Croatie
Un opéra national à Vienne
Une gare nationale à Vienne
6 gares provinciales à Sarajevo, Cluj, Budapest, Prague, Zagreb et Lvov
10 complexes d'exploitation miniers, en Transylvanie et en Galicie
10 complexes de plantations industrielles, en Hongrie
20 réseaux de routes pavées
5 lignes ferrées régionales
Spoiler:


Gris : routes pavées | Bleu : lignes ferrées


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:37, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Sam 28 Juil 2012 - 0:17

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Un cortège de diplomates austro-hongrois, le Chancelier von Schermling, les Ministres chargé de la Diplomatie Kasimir Badeni, de la Modernisation Dezső Bánffy, de la Guerre Albert von Teschen, le Délégué (Premier Ministre) chargé du Voïvodat des Balkans Michel Obrenović et deux compagnies d'escorte de la Gardekorps se sont rendus ce matin à Podgorica, capitale de la principauté du Monténégro. Ils rencontrèrent la cours du petit pays et son dirigeant, Nicolas Ier. Après un diner dans l'une des grandes salles du palais princier, les hauts-dirigeants des deux nations se sont retirés dans un boudoir au style richissime monténégrin. Après quelques derniers verres, il a été posé la question qui tortillait les esprits de tous les hommes présents dans la pièce : l'Empire d'Autriche-Hongrie propose en effet l'intégration de la Principauté du Monténégro au Voïvodat des Balkans, et donc au territoire du Grand Empire austro-hongrois. Si c'est accepté, plusieurs choses seront entreprises : par respect de la Constitution de 1863, la liberté de culte sera imposée. Le Prince Nicolas Ier sera désigné en tant que gouverneur de la province du Monténégro et gardera l'entierté de ses pouvoirs (même s'il devra juré obéissance à Vienne). Le Ministre de la Modernisation sera dépêché sur le territoire pour assurer l'amélioration des infrastructures de la province. Le Ministère de la Guerre créera un corps de l'armée spécialement dirigé par des officiers monténégrins et composé que de soldats monténégrins (au sein des Fußjäger). Enfin, le Ministère de l'Intérieur, via la Délégation du Voïvodat des Balkans, s'assura du respect des lois sur la province du Monténégro. Une réponse est directement attendue pour qu'un messager la transmette le plus vite possible à Vienne.

Aussi, nous demandons à la République Française l'arrêt immédiat de l'envoi de colons français au Gabon (province déjà en cours de colonisation par l'Empire d'Autriche-Hongrie) et l'arrêt des volontés expansionnistes du Président Adolphe Thiers en Guinée (au sud des provinces espagnoles du Sahara Occidental). Nous revendiquons depuis maintenant plus de trois ans ces régions africaines et nous avons débuté l'envoi de colons et de troupes il y a un an. Nous sommes prêts à vous verser la somme de 5 000 livres contre la non revendication de territoire en Guinée Occidentale. Quant au Gabon, si des colons d'origine française continuent à affluer, les bataillons impériaux les recevront.

Enfin, nous apportons notre plus profond soutient au Royaume de Grèce. Cette nation est très respectée au sein de l'Empire, surtout par les populations orthodoxes du Voïvodat des Balkans. C'est pourquoi, par respect des volontés du peuple austro-hongrois, nous sommes prêts, au même titre que l'Empire de Russie, à amplifier grandement les relations qui unissent nos pays. Nous donnons 20 000 £ et 100 000 fusils Wanzl au Royaume Hellénique et nous proposons la fondation d'ambassades au sein de nos capitales. Pour finir, un traité de libre-échange est aussi envisageable pour le Ministère des Finances.

:d) Affaires intérieures :g)

L'Imperial Institut für Kartographie (l'Institut Impérial de Cartographie) révéla un important contentieux colonial avec la République Française, coopérateur important de l'économie austro-hongroise. Un diplomate fut envoyé à Paris pour proposer une solution, laissant la balle dans le camp de l’Élisée. Le Forschung-Abteilung am Imperial Colonization (Bureau d’Étude à la Colonisation Impériale) voit ici un nouveau problème qui demande la plus grande prudence du souverain François-Joseph Ier et des responsables chargés de la colonisation.

Le Ministre de la Guerre, Albert von Teschen, donna plusieurs recommandations avant de partir pour le sud du pays. Ainsi, le Ministère projette la création de 500 000 fusils Wanzl pour remplacer les fusils Lorenz, arme complétement dépassée. Ainsi ce sera un million de fusils à culasse qui seront disponibles pour les citoyens mobilisables, au cas où la situation de l'Autriche-Hongrie serait désastreuse. Les forces impériales et royales se battront donc, à partir de l'année prochaine, avec le fusil Werndl-Holub dont 90 nouveaux prototypes ont été fabriqués. Ils ont été distribués à certaines sections de chaque catégorie de l'armée pour les tester en entrainement. C'est ainsi que le compte-rendu, fourni au Ministère de la Guerre et de la Marine, est extrêmement élogieux : le fusil est plus léger, plus fiable et plus puissant que son prédécesseur. La deuxième étape pour atteindre la production de masse est passée, il reste maintenant celle de l'adaptation des usines (et notamment des machines) à la fabrication de l'arme de dernière génération d'Europe. Pour dynamiser les investisseurs et les ingénieurs du projet, 5 000 livres sont fournies au complexe militaro-industriel.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:37, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Dim 29 Juil 2012 - 9:13

Passage en 1867

Bilan des finances de l'année 1866, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Chancelier et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1867 : 246 910 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droits de douane]
+ 1 774 £ [bénéfices des usines]
+ 1 680 £ [bénéfices des aménagements]
+ 4 600 £ [bénéfices des colonies]

Dépenses publiques

- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 4 ans]

Revenus nationaux par an : + 90 274 £

Nombre d'usines : 3

1 usine d'armes légères : + 662 £
1 conserverie alimentaire : + 555 £
1 manufacture de munitions : + 557 £

Nombre d'aménagements : 32

10 complexes d'exploitation miniers, en Transylvanie et en Galicie : + 900 £ [1 an de construction]
10 complexes de plantations industrielles, en Hongrie : + 780 £ [2 ans de construction]

6 gares provinciales à Sarajevo, Cluj, Budapest, Prague, Zagreb et Lvov
Un grand réseau de routes pavées
Un grand réseau de lignes ferrées régionales [6 ans de construction]
Un opéra national à Vienne [1 an de construction]
Une gare nationale à Vienne [1 an de construction]
Un port provincial à Rijeka, en Croatie, qui relie l'Empire aux colonies [1 an de construction]
Une base navale à Lora, en Croatie, qui accueille la totalité de la flotte impériale et royale

Nombre de colonies : 4

2 comptoirs commerciaux en Perse [Neue-Prag et Neue-Krakau] : + 1 000 £
Protectorat du Gabon : + 1 600 £
Protectorat de Guinée Occidentale : + 2 000 £

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Suite à la confirmation de l'intégration de la principauté du Monténégro à l'Empire d'Autriche-Hongrie, le corps diplomatique rentra à Vienne après avoir signer la totalité des formalités. Dans la journée, deux bataillons de fantassins prirent possessions du petit territoire avant d'établir les nouvelles frontières avec l'Empire Ottoman.

Nous sommes heureux de voir qu'une nouvelle entente ait vue le jour en Europe. C'est unis que les peuples de religion orthodoxe (notre nation étant représentée par le Voïvodat des Balkans) pourront avancer. Nos relations sont donc au beau fixe avec l'Empire de Russie et le Royaume de Grèce.

:mac: Top Secret :mac:

Nous acceptons bien entendu la proposition du Royaume de Grèce concernant la construction d'une base militaire sur votre territoire (à nos frais bien sûr). Nous proposons la ville portuaire de Kavala, au nord-est du pays. Nous y baserons une force de 3 bataillons de fantassins, un bataillon de hussards et un bataillon de canons de campagne. Une flotte y sera amarrée en permanence et sera constituée du SMS Babenburg, du SMS Custoza, du SMS Tiger, du SMS Leopold et du SMS Panther. Sachez que cette petite force armée servira avant tout à veiller à ce que votre pays ne soit pas agressé par un quelconque voisin et à ce que la région maritime du Bosphore soit bien sous votre administration. Le port militaire coutera 10 000 livres à Vienne et la construction s'étalera sur 4 ans.

Spoiler:
Position de la base navale autrichienne de Kavala, en Grèce [point blanc]


:d) Affaires intérieures :g)

Le Ministère de la Guerre apporte d'excellentes nouvelles à la Chancellerie : les modifications des machines ont été effectuées et le nouveau fusil Werndl-Holub est prêt à la production. 600 000 unités ont été commandées au complexe militaro-industriel de l’État qui fournira la totalité de l'armement dans trois mois. Les vieillissants fusils Lorenz ont été mis à la casse pendant que les Wanzl sont entreposés à l'armurerie impériale et seront donnés à la population mobilisable en cas de catastrophe. Un autre projet est aussi proposé au Gouvernement : il s'agit de la création d'un pistolet moderne, futur remplacent des pistolet à chargement par la bouche. La filiale Gasser, entreprise chargée du projet, planche sur un revolver destiné uniquement pour la cavalerie et les officiers. Les chiffres sont estimés 30 000 livres austro-hongroises d'investissements et 3 ans de création.

Spoiler:
Le nouveau fusil Werndl-Holub



Le futur pistolet M1870 Gasser


Après l'afflux massif de colons dans les colonies autrichiennes, le Gouvernement et le Chancelier von Schmerling décidèrent qu'il était temps d'appliquer le système Szapáry (copie du système britannique Westminster) aux différents territoires coloniaux. C'est ainsi que l'Empereur François-Joseph Ier proclama en ce mois de janvier 1867 la création du protectorat du Gabon et du protectorat de Guinée Occidentale. La mise en place de l'administration des deux nouveaux états de l'Empire est en cours et la protection du territoire sera assurée par une force postée en permanence en Afrique. Le Gouvernement planche aussi sur l'expansion du territoire colonial et investi donc 20 000 livres à l'acquisition de 6 nouvelles régions.

Spoiler:
Drapeaux de la Guinée Occidentale et du Gabon



Territoires revendiqués par l'Empire



Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:37, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Jeu 2 Aoû 2012 - 1:43

Passage en 1868

Bilan des finances de l'année 1867, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Chancelier et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1868 : 277 184 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droits de douane]
+ 1 774 £ [bénéfices des usines]
+ 1 680 £ [bénéfices des aménagements]
+ 4 600 £ [bénéfices des colonies]

Dépenses publiques

- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 3 ans]

Revenus nationaux par an : + 90 274 £

Nombre d'usines : 3

1 usine d'armes légères : + 662 £
1 conserverie alimentaire : + 555 £
1 manufacture de munitions : + 557 £

Nombre d'aménagements : 32

10 complexes d'exploitation miniers, en Transylvanie et en Galicie : + 900 £
10 complexes de plantations industrielles, en Hongrie : + 780 £ [1 an de construction]

6 gares provinciales à Sarajevo, Cluj, Budapest, Prague, Zagreb et Lvov
5 fortifications lourdes le long de la frontière italienne [2 ans de construction]
Un grand réseau de routes pavées
Un grand réseau de lignes ferrées régionales [5 ans de construction]
Un opéra national à Vienne
Une gare nationale à Vienne
Un port provincial à Rijeka, en Croatie, qui relie l'Empire aux colonies
Une base navale à Lora, en Croatie, qui accueille la totalité de la flotte impériale et royale
Une base navale à Kavala, en Grèce, qui accueille une petite force armée

Nombre de colonies : 4

2 comptoirs commerciaux en Iran [Neue-Prag et Neue-Krakau] : + 1 000 £
Protectorat du Gabon : + 1 600 £
Protectorat de Guinée Occidentale : + 2 000 £

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous souhaiterions aussi signifier au Royaume d'Italie que son dirigeant devrait arrêter tout de suite les mouvements militaires qui ont lieu vers notre territoire : des gardes-frontières ont révélé que des troupes italiennes s'étaient massées au nord de votre pays, alors que des forts massifs vous appartenant ont été construits, apparemment pour nous contrer si l'occasion se présentait. Sachez tout de suite que nous ne tolérons pas de telles menaces : l'Empereur François-Joseph Ier a décidé que si de nouveaux bataillons italiens se plaçaient à la frontière ou que si vous prévoyez de nouvelles fortifications, nous réagirons par des sanctions, pouvant aller jusqu'à la guerre.

Nous tenons à féliciter l'Empire de Russie pour sa victoire éclatante face à la République d'Iran. Nous sommes heureux de voir aussi nos comptoirs commerciaux préservés, même si nous tenons à laisser notre force défensive en place pour contrer les mouvements religieux révolutionnaires iraniens.

:mac: Top Secret :mac:

Cependant, votre "surecrutement" d'hommes ne fait qu'inquiéter nos Feldmarschall qui ont déjà imposé au Gouvernement un vaste plan de mobilisation militaire. Certains, les plus extrémistes, veulent même voir la fin de la coopération militaire, diplomatique et économique entre nos pays. C'est pourquoi nous aimerions connaître la raison qui vous pousse à surarmer votre nation, ce qui éviterait un incident diplomatique entre Vienne et Saint-Pétersbourg.

:d) Affaires intérieures :g)

Le Ministère de la Guerre va procéder à une grande réforme de l’État-major austro-hongrois. En effet, de nombreuses lacunes sont à déplorer dans les différents domaines militaires qui composent la formation des armées impériales : le commandement, la direction des troupes sur le terrain ou encore la normalisation de la hiérarchie militaire sont en retard de plusieurs années. C'est ainsi que le Haut-Commandement décida d'instaurer la délégation du pouvoir, la continuité des ordres ou encore le calcul des risques avant le début des opérations militaires. Ces modifications, apportées au programme d’enseignement militaire, sont inculquées à tous les officiers et sous-officiers pour améliorer la logistique des forces armées.

Dans la continuité des réformes militaires, une part de l'État-major s'inquiète grandement du recrutement massif de ses voisins, et pourtant alliés, que sont l'Empire de Russie et l'Empire Allemand. Leur leader, le Generaloberst Friedrich von Beck-Rzikowsky a réussi à imposer au Ministre Albert von Teschen la formation d'un nouveau plan de mobilisation austro-hongrois. C'est ainsi que 200 000 fusils Werndl-Holub sont produits, le projet du M1870 Gasser reçoit une commande de 300 000 unités et un investissement de 30 000 £. Le Ministère de la Guerre entreprend aussi le recrutement d'une force impériale et royale de :

- 40 bataillons d'infanterie
- 30 bataillons de Fußjäger
- 4 bataillons de la Gardekorps
- 5 bataillons de cavaliers
- 5 bataillons de hussards
- 5 bataillons de dragons
- 5 bataillons de cuirassiers
- 10 bataillons de canons de campagne
- 4 frégates
- 5 cuirassés lourds
- 5 cuirassés légers

Cette réforme couterait en tout 159 400 £ mais permettrait de rattraper les voisins de l'Autriche-Hongrie dans le domaine militaire. Aussi, la construction de 5 fortifications lourdes le long de la frontières italiennes est prévue : le cout est de 60 000 livres réparties sur 2 ans.

:mac: Top Secret :mac:

Le Haut-Commandement a décidé de masser toutes les troupes impériales et royales le long de la frontière italienne et ottomane.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:37, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Ven 3 Aoû 2012 - 0:11

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Ayant eu vent des difficultés que rencontre l'Empire Espagnol récemment, nous avons décidé d'octroyer un prêt de 10 000 £ à notre cher allié (à 0%) pour pallier à ses problèmes financiers. Nous espérons que l'autorité ibérique sera rétablie sous peu et que notre argent nous sera remboursé l'année prochaine.

Nous demandons aussi au Royaume de Belgique la sécession de la province coloniale nouvellement gagnée au nord du Congo. En effet, ce territoire est revendiqué par l'Empire d'Autriche-Hongrie qui est prêt à fournir 25 000 £ pour voir la fin de la progression belge dans le nord de l'Afrique Centrale et la donation de la province précédemment citée à notre territoire colonial.

:d) Affaires intérieures :g)

De nombreux évènements survinrent en ce milieu d'année 1868 : tout d'abord, le Ministère de l'Intérieur eut vent d'un mouvement nationaliste slovène nommé Tabor. Craignant une révolte massive de la population et un possible éclatement de l'Empire qui subit le poids des multiples peuples du pays, le Ministre Eduard von Taaffe décida de lancer une vaste opération de police pour arrêter les principaux leaders de l'organisation. Après plusieurs mois d'enquête, une dizaine d'hommes furent incarcérés et fusillés par les militaires pour trahison envers le pouvoir impérial. Bien sûr, pour contrer ce coup d'éclat et éviter un embrasement du pays, l'Autriche-Hongrie décide d'investir 5 000 £ pour rehausser le niveau de vie des slovènes sur tout le territoire.

En cette année 1868, les deuxièmes élections législatives ont eu lieu ! Le Konservative Unionist Partei, la faction conservative du pays au pouvoir depuis 4 ans, possède un bilan plus que positif de ces quatre années de direction de l'Empire : après avoir renforcé le potentiel militaire et industriel du pays, le KUP réussit aussi à forger des alliances fortes avec les principales nations dominantes du monde. Le parti monarchiste peut aussi se targuer d'avoir stabilisé l'Empire, d'avoir augmenté la superficie du territoire en Europe et de l'avoir lancé sur la voie de la colonisation. Les libéraux du Liberale Federalist Partei ont quant à eux démontré que les conservateurs avaient oublié d'instaurer un réel système démocratique et d'améliorer le niveau de vie des ouvriers et des paysans. Dans un climat houleux, du aux problèmes survenus dans les provinces slovènes, les votes ont eu lieu et voici les résultats :

Spoiler:

C'est donc une seconde victoire du KUP qui su démontrer son expérience au Gouvernement. Les libéraux, une nouvelle fois dans l'opposition, réussirent eux à gagner de nombreux sièges, notamment ceux de Slovénie où les conservateurs sont de plus en plus détestés. Le Christlich-Soziale Partei a quant à lui régressé, démontrant qu'un retour à l'ancien Empire d'Autriche est peu probable. Le Chancelier von Schmerling est reconduit pour un deuxième mandat consécutif et aucune modification au Gouvernement est entreprise.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:38, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Ven 3 Aoû 2012 - 2:46

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

L'Empereur François-Joseph Ier accepte et signe le traité qui lie dorénavant notre nation à l'Empire Espagnol.

:mac: Top Secret :mac:

Nous acceptons aussi la requête allemande concernant les bateaux de transport. Nous vous remercions pour votre confiance qui permis à nos troupes de s'entraîner sur les navires.

:d) Affaires intérieures :g)

Pour palier au problème des navires de transport, le Ministère de la Guerre a décidé de lancer la production de 5 navires de transport à vapeur pour la somme de 12 500 £.


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:38, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Ven 3 Aoû 2012 - 20:44

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous exhortons la Principauté de Roumanie, entité qui est encore sous le joug de la Grande Porte, à la capitulation face aux armées austro-hongroises. Nous avons envahi votre territoire et décimé votre armée : nous vous demandons de vous retirer de ce conflit pour limiter au plus vite les pertes humaines dans nos deux camps. Sachez que le sort qui lie l'Empire Ottoman, l'Empire d'Autriche-Hongrie et votre pays sera déterminé par le Traité de Budapest. Nous attendons au plus vite une réponse.

Nous acceptons aussi la commande des États confédérés d'Amérique. Les 200 000 fusils sont en cours de production et vous les recevrez dans quelques mois. Le prix d'achat est de 10 000 livres austro-hongroises.

Nous acceptons la commande de l'Empire Espagnol concernant les 800 000 fusils. Les 25 000 pesetas ont bien été reçus à Vienne et la production débute aussitôt.

Nous sommes heureux d'apprendre que le Royaume de Belgique ait fait le bon choix concernant la sécession de la province coloniale.

:mac: Top Secret :mac:

Nous vous transmettons aussi une carte des provinces que nous revendiquons au Congo.

Spoiler:


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:38, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Sam 4 Aoû 2012 - 2:23

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Suite à la grande victoire face à l'Empire Ottoman, nous souhaitons remercier toutes les nations qui nous ont soutenu durant cette courte guerre.

Conformément au Traité de Budapest, la Principauté de Roumanie passe sous la protection de l'Empire, au même titre que le Royaume de Bulgarie. Le Royaume de Grèce et le Royaume de Serbie passent quant à eux sous la protection de l'Empire de Russie.

:mac: Top Secret :mac:

Le Chancelier von Schermling donne les nouvelles directives à la Principauté de Roumanie : l'appareil étatique roumain est inchangé, mais le Roi Charles Ier devra jurer allégeance à l'Empereur François-Joseph Ier. Tous les représentants de l'Empire Ottoman sont rapatriés à Istanbul et la Roumanie ne devra en répondre dorénavant qu'à Vienne. Un contingent de 6 bataillons de fantassins, 4 bataillons de cuirassiers et 2 bataillons de canons de campagne seront logés aux alentours de Bucarest afin de protéger le pouvoir en place. Ensuite, pour démarrer nos nouvelles relations sur un bon pied, le Ministère des Finances a décidé d'investir 25 000 livres austro-hongroises dans la Principauté. Nous souhaiterions qu'elles soient tout d'abord dépensées pour renforcer la puissance militaire de votre pays (en créant une véritable armée) et augmenter votre potentiel commercial (en construisant un port). Ce ne sont que des conseils, la décision appartenant à Charles Ier. Enfin, le Gouvernement austro-hongrois étudie le projet de la fondation d'une rente qui sera allouée chaque année à la Principauté pour l'aider à vaincre ses difficultés budgétaires.

Le Royaume de Bulgarie est quant à lui renforcé par un investissement de 15 000 livres. Un contingent de 10 bataillons de fantassins, 5 bataillons de hussards et 2 bataillons de canons de campagne sont placés le long de la frontière ottomane et aux alentours de la capitale bulgare. L'Empire austro-hongrois veut avant-tout éviter les mouvements turques de rébellion, que ce soit à la frontière ou à l'intérieur des terres.

Nos projets pour nos deux protectorats, sur le long terme, sont la modernisation totale des pays, l'extension des lignes télégraphiques puis du chemin de fer et la transformation de ces états nouveaux en puissances régionales.

:d) Affaires intérieures :g)

Gott erhalte Franz-Joseph den Kaiser ! C'est une grande victoire pour le Grand Empire d'Autriche-Hongrie ! Le jour même, l'Imperial Institut für Kartographie (l'Institut Impérial de Cartographie) donna les nouvelles frontières à l'armée pour délimiter les nouveaux territoires. Notre nation est maintenant frontalière avec le Royaume de Serbie, le Royaume de Bulgarie et la Principauté de Roumanie, divisant les Balkans comme le souhaitait le Gouvernement. L'Autriche-Hongrie fêta ainsi sa victoire comme il se doit, de longs feux d'artifice étant tirés dans toutes les capitales régionales. Le Ministère de la Guerre rit ensuite le relais, en coopération avec les gardes-frontières, pour ouvrir les barrières douanières entre la Bulgarie, la Roumanie et notre pays, amplifiant ainsi les échanges économiques et culturels entre les différents peuples des trois nations. Aussi, pour palier aux pertes de la Première Guerre des Balkans, de nouveaux militaires sont engagés dans l'Armée pour retrouver les effectifs d'avant-guerre. Le remplacement des deux cuirassés légers perdus est aussi planifié pour l'année prochaine. L’état-major déploya aussi un grand contingent sur les territoires des protectorats pour éviter des mouvements de rébellions ou des provocations de soldats ottomans à la frontière bulgare. Le coût global de la guerre est estimé à 20 000 £ qui seront payées l'année prochaine.

Le Forschung-Abteilung am Imperial Colonization (Bureau d’Étude à la Colonisation Impériale) donna aussi d'excellente nouvelles au Gouvernement. La colonisation au Gabon et en Guinée Occidentale bat son plein, la sécession d'une province belge au Congo accélérant le processus. D'autres territoires ont été aussi acquis et les prochains sur la liste ont été définis : les deux protectorats africains recevront un investissement de 20 000 livres en 1869 pour recevoir 6 nouvelles provinces.

Spoiler:
Territoires hachurés : les futures possessions austro-hongroises en 1871





Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:38, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Dim 5 Aoû 2012 - 19:41

Passage en 1869

Bilan des finances de l'année 1868, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Chancelier et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1869 : 115 274 £

Recettes publiques

+ 83 220 £ [impôts et droits de douane]
+ 1 774 £ [bénéfices des usines]
+ 1 680 £ [bénéfices des aménagements]
+ 4 600 £ [bénéfices des colonies]
+ 10 000 £ [rente de l'Empire Ottoman de 10 ans]

Dépenses publiques

- 15 000 £ [rente à la Principauté de Roumanie]
- 5 000 £ [rente au Royaume de Bulgarie]
- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 2 ans]

Revenus nationaux par an : + 80 274 £

Nombre d'usines : 3

1 usine d'armes légères : + 662 £
1 conserverie alimentaire : + 555 £
1 manufacture de munitions : + 557 £

Nombre d'aménagements : 32

10 complexes d'exploitation miniers, en Transylvanie et en Galicie : + 900 £
10 complexes de plantations industrielles, en Hongrie : + 780 £

6 gares provinciales à Sarajevo, Cluj, Budapest, Prague, Zagreb et Lvov
5 fortifications lourdes le long de la frontière italienne [1 an de construction]
Un grand réseau de routes pavées
Un grand réseau de lignes ferrées régionales [4 an de construction]
Un opéra national à Vienne
Une gare nationale à Vienne
Un port provincial à Rijeka, en Croatie, qui relie l'Empire aux colonies
Une base navale à Lora, en Croatie, qui accueille la totalité de la flotte impériale et royale
Une base navale à Kavala, en Grèce, qui accueille une petite force armée

Nombre de colonies : 4

Protectorat du Gabon : + 1 600 £
Protectorat de Guinée Occidentale : + 2 000 £
2 comptoirs commerciaux en Iran [Neue-Prag et Neue-Krakau] : + 1 000 £

Très bonnes relations : Empire Allemand, Empire Espagnol, Empire de Russie, Principauté de Roumanie, Royaume de Bulgarie
Bonnes relations : États Confédérés d’Amérique, République d'Iran, Royaume d'Albanie, Royaume de Grèce
Relations neutres : Empire de Chine, Empire d’Éthiopie, Empire du Grand Japon, États-Unis d'Amérique, Royaume de Belgique, Royaume des Pays-Bas, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, Royaume-Uni de Suède et de Norvège, Sultanat Du Maroc
Mauvaises relations : Empire Ottoman, République Française, Royaume d'Italie
Très mauvaises relations : -

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Nous souhaiterions rappeler aux nations des Balkans, qu'elles soient orthodoxes ou musulmanes, que le Royaume d'Albanie a été libéré par nos soins pour sauvegarder un semblant de neutralité à l'est de l'Europe. Si une quelconque nation voudrait l'intégrer à sa sphère d'influence, ou plus simplement l'envahir, l'Empire d'Autriche-Hongrie protégera son voisin albanais de la meilleure façon qu'il soit.

:mac: Top Secret :mac:

Nous informons la Principauté de Roumanie qu'une rente de 15 000 livres par an a été décidée de vous être allouée. Elle sera utilisée selon vos désirs, même si votre Gouvernement devra respecter les recommandations envoyées par Vienne. Bien sûr, dans des situations délicates (crise économique, guerre ou catastrophe politique), le Ministère des Finances pourra vous envoyer des sommes plus importantes. Le Chancelier von Schmerling a aussi été très heureux d'apprendre que les premiers conseils austro-hongrois ont été écoutés par Charles Ier; vous êtes sur la bonne voie pour que nos pays aient d'excellentes relations.

Le Royaume de Bulgarie reçoit lui aussi une rente de 5 000 livres de l'Empire qui servira avant tout à sa modernisation immédiate.

Nous demandons enfin un service plus que conséquent à la Confédération des Etats d'Amérique. Plusieurs diplomates ont eu vent d'une arme nouvelle qui pourrait révolutionner l'histoire de la guerre moderne : la mitrailleuse, que vous appelez "Bridgestone". Vous ayant soutenu militairement l'année dernière, par l'envoi de fusils modernes, et diplomatiquement en 1861, par la reconnaissance de votre nation, nous vous demandons de nous retourner nos faveurs : c'est ainsi que nous souhaiterions acquérir les plans de cette arme pour construire nos propres prototypes qui équiperont dans quelques années l'armée impériale et royale.

:d) Affaires intérieures :g)

Le Ministère de la Guerre obéit à la planification du calendrier de l'année dernière, formée par le Ministère des Finances. Le Ministre Albert von Teschen dépensa ainsi 20 000 livres pour la création de deux cuirassés légers et le recrutement des bataillons perdus pendant la guerre, comblant ainsi le manque qu'avait créé le premier conflit des Balkans. Ensuite, les plans de la mitrailleuse Bridgestone, demandés aux Confédérés, seront transmis au complexe militaro-industriel austro-hongrois. C'est ainsi que dans 3 ans, après 40 000 £ d'investissements, l'Empire se dotera d'une arme qui révolutionnera les combats sur le Vieux Continent. Aussi, le projet du M1870 Gasser suit son cours : la phase de fabrication de prototypes est terminée, amenant les recherches à la dernière partie : celle de l'adaptation des usines militaires à la production massive du revolver austro-hongrois. 15 000 livres sont ainsi dépensées pour que l'année prochaine la création de 300 000 pistolets débute.

Le Ministère de la Guerre, qui a conduit de nombreuses réformes au sein des forces armées impériales, souhaiterait les appliquer correctement. Ce matin, l'Empereur François-Joseph Ier a donc inauguré trois nouvelles écoles militaires qui permettront de fortifier le potentiel stratégique austro-hongrois : l'Imperial Schule am Unteroffiziere auf Wien (l'Ecole Impériale des sous-officiers de Vienne), le Forschung-Abteilung am Militärische Logistik (le Bureau d'Etude à la Logistique Militaire) et le Sub-Kommando am Territoriale Bereitstellen (le Sous-Commandement au Déploiement Territorial). La première aura pour but d'améliorer le commandement des troupes sur le sol, la deuxième devra s'occuper des questions de ravitaillement en cas de guerre et la troisième s'occupera, en coopération avec l'Imperial Institut für Kartographie (l'Institut Impérial de Cartographie), de déployer les troupes correctement sur le territoire en temps de paix et d'aider l'Etat-Major à la formation de plans réussis en cas de guerre. Chaque institut reçoit 5 000 £ d'encouragement.

PS : Napo, si tu pouvais passer sur le chat (en bas du forum) parfois pour discuter, ce serait bien. Sinon, je te passe mon adresse MSN : alaminsk@hotmail.fr


Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:38, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Lun 6 Aoû 2012 - 12:02

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

:mac: Top Secret :mac:

Nous acceptons la proposition de la Confédération des États d'Amérique concernant les 15 000 livres austro-hongroises, coût nécessaire à l'obtention des plans de la mitrailleuse "Bridgestone". Nous ne pourrons vous payer toutefois que l'année prochaine, nos finances étant mises à mal cette année.

:d) Affaires intérieures :g)

Un important scandale est apparu au Forschung-Abteilung am Imperial Colonization (Bureau d’Étude à la Colonisation Impériale) : en effet, alors que l'Empereur François-Joseph Ier avait ordonné la colonisation de nombreuses provinces africaines à des prix réduits, le Ministère des Finances, après enquête, a révélé que ce sont plusieurs dizaines de milliers de livres qui manquent pour compléter la normalisation des colonies impériales. L'affaire, qui a éclaboussé le Gouvernement par la presse, a été portée à la Cour Suprême Impériale : les principaux responsables du Bureau d’Étude ont été limogés, sauvant ainsi l'honneur de l'Empire. Ensuite, il a été décidé de compléter la somme manquante, qui est à hauteur de 65 000 livres (95 000 livres ayant été déjà investies), pour compléter la colonisation des territoires déjà sous protectorat austro-hongrois en Afrique. Enfin, l'acquisition des 6 prochaines provinces africaines pour 1872 devra coûter, avec les nouveaux tarifs, 90 000 livres, sommes auxquels le Chancelier von Schmerling n'était pas habitué (les finances étant mal en point cette année, le début de la colonisation fut reporté à 1870).

Spoiler:
Territoires hachurés : les futures possessions austro-hongroises en 1872





Dernière édition par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 19:39, édité 1 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Alaminsk le Ven 10 Aoû 2012 - 1:20

Passage en 1870

Bilan des finances de l'année 1869, déposé à François-Joseph Ier et rédigé par le Ministère des Finances, le Chancelier et son Gouvernement

Spoiler:
Caisses de l'Empire pour l'année 1870 : 459 455 £

Recettes publiques

+ 493 000 £ [impôts et droits de douane]
+ 15 368 £ [bénéfices des usines]
+ 8 487 £ [bénéfices des aménagements]
+ 4 600 £ [bénéfices des colonies]
+ 25 000 £ [rente de l'Empire Ottoman de 4 ans]

Dépenses publiques

- 60 000 £ [rente à la Principauté de Roumanie]
- 30 000 £ [rente au Royaume de Bulgarie]
- 1 000 £ [rente à l'Empire Ottoman de 1 an]

Revenus nationaux par an : + 455 455 £

Nombre d'usines : 26 usines

5 scieries : + 2 150 £ [1 an de construction]
2 usines d'explosifs : + 1 318 £ [2 ans de construction]
2 usines d'artillerie : + 1 640 £ [2 ans de construction]
2 usines d'habillement : + 1 390 £ [2 ans de construction]
5 usines d'armes légères : + 3 310 £ [2 ans de construction]
5 conserveries alimentaire : +2 775 £ [2 ans de construction]
5 manufactures de munitions : + 2 785 £ [2 ans de construction]

Nombre d'aménagements : 45 aménagements

Une gare nationale à Vienne : + 1 432 £
10 complexes de plantations industrielles, en Hongrie : + 780 £
10 complexes d'exploitation miniers, en Transylvanie et en Galicie : + 900 £
Un port provincial à Rijeka, en Croatie, qui relie l'Empire aux colonies : + 875 £
6 gares provinciales à Sarajevo, Cluj, Budapest, Prague, Zagreb et Lvov : + 4 500 £

Un opéra national à Vienne
Un grand réseau de routes pavées
6 fortifications lourdes le long de la frontière italienne
Un grand réseau de lignes ferrées régionales [3 ans de construction]
Une base navale à Kavala, en Grèce, qui accueille une petite force armée
Une base navale à Lora, en Croatie, qui accueille la totalité de la flotte impériale et royale

Nombre de colonies : 4

Protectorat du Gabon : + 1 600 £
Protectorat de Guinée Occidentale : + 2 000 £
2 comptoirs commerciaux en Iran : + 1 000 £

Très bonnes relations : Empire Allemand, Empire Espagnol, Empire de Russie, Principauté de Roumanie, Royaume de Bulgarie
Bonnes relations : États Confédérés d’Amérique, République d'Iran, Royaume d'Albanie, Royaume de Grèce
Relations neutres : Empire de Chine, Empire d’Éthiopie, Empire du Grand Japon, États-Unis d'Amérique, Royaume de Belgique, Royaume des Pays-Bas, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, Royaume-Uni de Suède et de Norvège, Sultanat Du Maroc
Mauvaises relations : Empire Ottoman, République Française, Royaume d'Italie
Très mauvaises relations : -

:globe: Grand Empire d'Autriche-Hongrie :globe:

:d) Affaires extérieures :g)

Comme prévu, nous payons les 15 000 livres que nous devions à la Confédération des Etats d'Amérique, concernant l'acquisition des plans de la "Bridgestone". Cette arme équipera dans trois années l'armée impériale, nous offrant une supériorité incontestable sur le champ de bataille.

:mac: Top Secret :mac:

Une lettre de réponse de l'Empereur François-Joseph Ier fut envoyée au Tsar de l'Empire de Russie, son ami Alexandre. Elle disait que le pacte de libre-échange total était accepté, abolissant les douanes entre la Russie, la Roumanie, la Bulgarie, la Serbie, la Grèce et l'Empire. Aussi, le développement de la Bridgestone austro-hongroise, la M1873 Salvator, sera accéléré pour tester les prototypes en Perse. De plus, la fusion des complexes militaires russes et austro-hongrois allait permettre de fournir à la Russie la M1873 Salvator (produit de l'Empire), pendant que le fusil Berdan (produit russe) sera fournis en échange à l'Autriche-Hongrie. Enfin, François-Joseph prit quelques nouvelles de la santé du Tsar et raconta ses exploits militaires dans les Balkans.

Suite à la forte augmentation des taxes et des impôts sur le territoire impérial, il a été décidé d'allouer une plus haute rente à la Principauté de Roumanie. Ainsi, Charles Ier disposera dorénavant de 60 000 livres annuelles que son Gouvernement pourra utiliser à sa guise. Néanmoins, de nouvelles consignes ont été transmises à la Roumanie : la fortification de l'armée et de la marine est à poursuivre; ensuite, il faut que votre pays développe des relations plus poussées avec les grands de ce monde. Nous vous recommandons la Russie, l'Espagne ou encore l'Allemagne pour entretenir des liens diplomatiques, militaires et économiques. Nous vous soumettons aussi un projet visant à moderniser les infrastructures de votre pays : nos ingénieurs prévoient de construire une voie ferrée interrégionale reliant Cluj à Bucarest, où une gare provinciale sera construite. Douze années de constructions sont à prévoir et le coût de ce projet (réglé par l'Autriche-Hongrie) est de 58 200 livres.

Quant à la Bulgarie, elle recevra elle une rente de 30 000 livres annuelles. Aussi, le Gouvernement prévoit la construction de 6 fortifications lourdes le long de la frontière bulgaro-ottomane, pour la somme de 72 000 livres. Ensuite, une fois la ligne Cluj-Bucarest inaugurée, le Ministère des Finances voudrait relier dans quelques années la capitale roumaine à la capitale bulgare, Sofia, pour moderniser le deuxième mais important protectorat de l'Empire.

:d) Affaires intérieures :g)

Comme l'avait promis le Gouvernement von Schermling pendant la campagne des élections législatives de 1868, les ministères allaient surtout mettre l'accent sur la modernisation de l'industrie et de l'économie austro-hongroise. C'est donc naturellement que le Ministre des Finances Béni Kállay lança la construction de plusieurs usines nationales, visant à fortifier le complexe militaro-industriel impérial : 5 scieries, 2 usines d'explosifs, 2 usines d'artillerie, 2 usines d'habillement, 4 usines d'armes légères, 4 conserveries alimentaire et 4 manufactures de munitions vont compléter dans deux ans le parc industriel austro-hongrois. De plus, pour améliorer son développement et son influence internationale, la colonisation de 6 provinces en Afrique est lancée. Les protectorats du Gabon et de Guinée Occidentale vont ainsi prendre la quatrième position en tant que nations colonisatrices, même si le coût des évolutions industrielles et coloniales sera de 361 770 livres. Ainsi, en 1872, l'année des troisièmes élections législatives, le Gouvernement conservateur ouvrira une dizaine de nouvelles manufactures et doublera son territoire en Afrique (lui assurant la victoire aux élections).

Spoiler:
Territoires hachurés : les futures possessions austro-hongroises en 1872




Le Ministère de la Guerre peut annoncer la fin du développement du M1870 Gasser ! Ce revolver, produit de l'ingénieux Leopold Gasser et du complexe militaro-industriel austro-hongrois, est un concentré de technologies : d'une maniabilité et d'une légèreté inégalées, cette arme sera parfaite dans les conflits en environnement difficile. 300 000 de ces pistolets sont en cours de production : ils équiperont tout d'abord les 80 000 officiers et les 180 000 cavaliers de l'armée impériale, le reste étant distribué à certains sous-officiers. Ensuite, les plans de la "Bridgestone" confédérée ayant été reçus, l'Autriche-Hongrie va pouvoir lancer la production de sa propre mitrailleuse. Le nom du prototype est la M1873 Salvator, du nom de l'Archiduc Karl Salvator d'Autriche, principal investisseur du projet. Une année d'études est lancée, 5 000 livres étant directement investies.

Spoiler:
Le M1870 Gasser, nouvelle arme de l'armée impériale et royale



La M1873 Salvator, projet principal du Ministère de la Guerre


:mac: Top Secret :mac:

Le Sub-Kommando am Territoriale Bereitstellen (le Sous-Commandement au Déploiement Territorial), la nouvelle école fondée l'année dernière par le Ministère de la Guerre, a pu fournir en ce milieu d'année les plans de déploiement des troupes en temps de paix. Les uniques détenteurs d'un tel document sont l'Empereur en personne, le Chancelier, le Ministre de la Guerre Albert von Teschen et celui de la Marine Wilhelm von Tegetthoff, ainsi que tout le Haut-Commandement. Aussitôt la carte confirmée par les intéressés, les ordres furent transmis aux différents officiers sur le terrain. Deux semaines plus tard, les souhaits de l'école militaire étaient exaucés.

Spoiler:
:mac: Déploiement en Europe :mac:



:mac: Déploiement en Guinée Occidentale :mac:



:mac: Déploiement au Gabon :mac:



:mac: Déploiement en Iran :mac:

avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2654
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Grand Empire d'Autriche-Hongrie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum