[Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Aller en bas

[Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Nazu le Dim 8 Juil 2012 - 19:03

Etats-Unis des Amériques
On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps,
mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.


Le Drapeau :



Les Emblèmes :


Les Territoires :
Spoiler:

L'Hymne :
- The Star Spangled Banner -
Spoiler:

L'Histoire :

Dans le courant des années 1770, les colons américains s'opposent de plus en plus à leur métropole : Londres leur refuse les terres indiennes situées à l’ouest des montagnes Appalaches. Les taxes et les impôts sont augmentés alors que les sujets américains ne sont pas représentés au Parlement anglais. Le système de l’exclusif lèse les marchands de la côte est. De nouvelles troupes sont envoyées en Amérique et un climat révolutionnaire s’installe en Nouvelle-Angleterre, à Philadelphie et en Virginie. En 1770, les soldats britanniques tirent sur les manifestants (massacre de Boston). En décembre 1773, les colons détruisent une cargaison de thé (Boston Tea Party) : la guerre éclate l’année suivante.

Les insurgés envoient des représentants au Congrès continental qui approuvent la déclaration d'indépendance des États-Unis le 4 juillet 1776. Ce texte, essentiellement rédigé par Thomas Jefferson, proclame les principes de liberté, d’égalité et de droit au bonheur. Pendant la guerre, plusieurs milliers de loyalistes fuient le pays. L’armée américaine, commandée par George Washington, finit par vaincre les Anglais avec le renfort de la France ; le traité de Paris est signé en 1783 et consacre la souveraineté et la naissance des États-Unis.

Le second Congrès continental qui a ratifié les Articles de la Confédération en 1781, rédige la Constitution américaine à la Convention de Philadelphie en 1787. Ce texte, auquel sont ajoutés dix amendements (Déclaration des Droits) en 1791, demeure aujourd’hui encore le fondement de la démocratie américaine. George Washington est choisi comme premier Président américain en 1789. Les institutions s’installent définitivement à Washington D.C. en 1800.

Le Maroc fut le premier pays à reconnaitre l'indépendance des États-Unis d'Amérique, en 1772.

La Déclaration d'indépendance américaine fondait aussi la première nation décolonisée du Monde, bien que l’indépendance ne fût officiellement reconnue qu’en 1783 avec le Traité de Versailles.

Elle influença les rédacteurs de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Au XIXe siècle et au XXe siècle, elle servit de référence aux leaders indépendantistes comme Hô Chi Minh au cours de la décolonisation.

En 1860, Abraham Lincoln, candidat du parti antiesclavagiste, remporte l'élection présidentielle : sept États esclavagistes font alors sécession et forment les États confédérés d'Amérique.

Les Informations Générales :

Devise nationale :
" En plusieurs, Un ! "

Capitale :
Washington, District de Columbia.

Populations :
Les Etats-Unis compte une population avoisinant les 22 millions. Soit une moitié de femmes et d'hommes. Toute Esclavage est aboli.

Le Gouvernement :

Abraham Lincoln est élu au Congrès des États-Unis tout en exerçant la profession d’avocat. Dès cette période, ses positions anti-esclavagistes sont apparentes mais il n'est pas en faveur du droit de vote pour la population noire. Il se fait connaître en tant que défenseur des compagnies de chemin de fer, mais aussi par ses discours contre l’admission de nouveaux états esclavagistes dans l’Union en particulier lorsqu’il se présente aux élections sénatoriales de 1858. Le Kansas-Nebraska Act de 1854, qui abroge les limites de la diffusion de l'esclavage (Compromis du Missouri), remet Lincoln sur le devant de la scène politique. Le sénateur démocrate Stephen A. Douglas propose un référendum sur la question de l'esclavage dans les territoires en question. En 1858, Lincoln prononce un discours qui met en évidence le danger de désunion du pays sur le problème de l'esclavage5. Son éloquence le fit connaître du grand public.

Lincoln fut choisi par les Républicains pour l'élection présidentielle de 1860. Il fut élu le 6 novembre 1860 et devint le 16e président des États-Unis avec 39,9 % des voix, grâce aux divisions au sein du Parti démocrate. Il bat ainsi les autres candidats qui étaient Stephen A. Douglas (29,5 %), John C. Breckenridge (18,1 %) et John C. Bell (12,5%).

Peu après l’élection, alors que le nouveau président n’est pas encore investi, sept États font sécession : la Caroline du Sud, le Mississippi, la Floride, l’Alabama, la Géorgie, la Louisiane et le Texas. Les six derniers décideront le 4 février 1861 de former les États confédérés d'Amérique, que Lincoln refusa de reconnaître. Les États du Delaware, Maryland, Virginie, Caroline du Nord, Tennessee, Kentucky, Missouri et Arkansas décident de rester dans l'Union mais avertissent Lincoln qu'ils n'accepteront pas le passage des troupes sur leur territoire.

Nonobstant les nombreuses menaces de mort qu'il reçut, un complot d'extrémistes sécessionistes pour assassiner le nouveau président avant son investiture fut déjoué dans la matinée du 23 février 1861 à Baltimore. Dès mars 1861, il affirma que l'Union ne pouvait être brisée.

Le Président Abraham Lincoln :
Spoiler:
L'économie :

Monnaie : Dollars Unions
Budget Annuel : 75 000 Livres Sterling
Types de Richesses : Agriculture, Coton
Principaux Commerces : France, Canada
Type d'Exportation : Coton
Type d'Importation : Armement
Chemin de fer /Km : 35 420 km
Nombre de Chevaux : 1 698 328
Animaux de Traits : 1 657 308
Établissement Industriels :110 274
Liste de colonies : Aucunes
Niveau d'imposition / classes aisées : 28%
Niveau d'imposition / classes moyennes : 38%
Niveau d'impositions / classes prolétaires : 34%
Niveau des droits de douanes : 15%


Spoiler:


Les Forces Armées :
Spoiler:
Effectif de L'armée des États-Unis :
104 000 hommes actifs et 1 200 000 mobilisables.
(37) Bataillons de Fantassins soit 111 000 hommes
(5) Brigades de Cavalerie soit 21 000 hommes / 21 000 chevaux
(48) Batteries d'Artillerie soit 4800 hommes / 240 canons (5 canons par batteries)
(400) Régiments de Mobilisables soit 1 200 000 hommes
Total : 1 million et 304 000 hommes et 240 Canons

Effectif de la Marine des État-Unis :
832 hommes actifs et 19 navires.
(5) Cuirassés
(11) Frégates
(1) Transport à vapeur
(2) Transports a voiles

Spoiler:
La Diplomatie :

Relations diplomatiques : France, Canada, Prusse, Italie, Pronvinces-Unies, Empire-Ottoman.
Relations saines :
Relations mitigées :
Relations tendues : Angleterre, Tribus Indiennes et Etats-Unis du Mexique.
Relations conflictuelles : Etats-Confédérés des Amériques


Dernière édition par Nazu le Mer 11 Juil 2012 - 21:12, édité 18 fois

Nazu
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Marin le Dim 8 Juil 2012 - 19:21

Z joue pas.
Depuis 3/4 jours que plusieurs joueurs tergiverse sur ça.

Marin
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 1934
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Caoki le Dim 8 Juil 2012 - 22:19

Mais de quoi tu te mêles Epicentre ?

Caoki
Grand Ancien
Grand Ancien

Messages : 3344
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Caoki le Dim 8 Juil 2012 - 22:50

Tu refais encore un Hors-Sujet, c'est le ban forum. Tu es prévenu Epicentre.

Caoki
Grand Ancien
Grand Ancien

Messages : 3344
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Nazu le Lun 9 Juil 2012 - 10:01

Comme je change avec les Etats-Unis. Je laisse ici les Confédérés.

Spoiler:
Etats-Confédérés des Amériques
Si la Confédération échoue, il doit être écrit sur ​​son tombeau : Décès d'une Théorie.
Le Drapeau :


Les Emblèmes :


Les Territoires :


L'Hymne :
- God Save The South -


L'Histoire :

La création des États-confédérés fut une réaction politique à une volonté de réforme de l'esclavage par le gouvernement fédéral, faisant suite à l'élection d'Abraham Lincoln comme président des États-Unis en 1860 sur la base d'un programme opposé à l'extension de l'esclavage. La création de la confédération résulta de l'existence de deux cultures aux États-Unis : celle du Nord, plus industrialisée, et celle du Sud, dominée par l'agriculture basée principalement sur l'esclavage.

Les Informations Générales :

Devise nationale :
" Dessous Dieu, Notre Libérateur ! "

Capitale :
Richmond en Virginie.

Populations :
Les Etats-Confédérés compte une population avoisinant les 9 millions. Soit une moitié de femmes et d'hommes. Et une population de 3.5 millions d'esclaves.

Le Gouvernement :

Son premier et seul président est Jefferson Davis qui déclara la fondation de l'État le 4 février 1861. Les États confédérés d'Amérique connurent trois capitales : Montgomery en Alabama, du 4 février 1861 au 29 mai 1861, la capitale fut ensuite déplacée à Richmond en Virginie le 6 mai 1861. Peu avant la fin de la guerre de Sécession le gouvernement évacua Richmond dans l'objectif de s'installer au sud d'Atlanta en Géorgie ou à Columbia en Caroline du Sud, mais entre-temps le général Lee se rendit aux troupes unionistes à Appomattox. Du 3 avril au 10 avril 1865, Danville en Virginie servit de dernière capitale.

Ce pays n'a jamais été reconnu au niveau international. Toutefois, le pape Pie IX avait entretenu une correspondance avec Jefferson Davis, ce qui rendait possible une éventuelle reconnaissance par le Siège apostolique.

Le Président Jefferson Davis :


Le Discours de Sécession :

"Lorsque les divers Etats ont délégué une partie de leurs pouvoirs au Congrès des Etats-Unis, une large fraction de la population active était constituée d'esclaves africains introduits aux colonies par la métropole. L'esclavage des Nègres était pratiqué dans douze des treize Etats et le droit de propriété sur ces esclaves était protégé par la loi. Le droit de propriété était reconnu par la Constitution et des dispositions avaient été prises pour qu'il ne soit pas perdu en cas de fuite de l'esclave. L'augmentation régulière du nombre des esclaves, grâce à de nouvelles importations en provenance de l'Afrique, était également assurée par un article de loi interdisant au Congrès de prohiber la traite des Nègres avant une certaine date et aucune disposition n'existait déléguant au Congrès le pouvoir de légiférer au détriment ou au préjudice des titulaires de ce droit de propriété, ou de les priver de la protection du Gouvernement.

Le climat et la nature des sols des Etats du Nord s'avérèrent assez peu propices au travail forcé, alors que l'inverse se confirmait dans le Sud. Grâce aux rapports commerciaux de libres échanges existant entre les deux zones, les Etats du Nord se donnèrent bonne conscience en vendant leurs esclaves au Sud et en abolissant l'esclavage sur leur territoire. Les Sudistes se portèrent volontiers acquéreurs de ce dont ils avaient grand besoin et payèrent le prix de leurs acquisitions sans éprouver le moindre soupçon de ce que leur possession paisible serait bientôt mise en péril par ceux qui normalement auraient dû agir à leur égard avec la bonne foi que l'on peut attendre de tout vendeur, alors surtout que constitutionnellement, ils n'auraient aucun pouvoir de porter atteinte aux droits de propriété qu'ils avaient eux-mêmes transférés.

Cependant, dès que les Etats nordistes, qui avaient aboli l'esclavage sur leur sol, eurent atteint un nombre suffisant pour s'assurer la majorité au Congrès, ils mirent en place et renforcèrent un train, parfaitement organisé et volontairement hostile, de mesures dirigées contre les droits des propriétaires d'esclaves des Etats sudistes. Toute une législation fut promulguée dans le but de porter atteinte à la possession d'esclaves (...).

Dans l'exercice d'un droit aussi ancien, aussi bien ancré dans les moeurs, aussi indispensable à sa conservation, les peuples des Etats confédérés, dans leurs diverses assemblées, considérèrent que les torts qui leur avaient été causés et que les menaces dont ils étaient l'objet, exigeaient que soit révoquée la délégation de pouvoirs au Gouvernement fédéral qu'ils avaient ratifiées dans plusieurs délibérations.

En conséquence, ils votèrent des lois rétablissant tous leurs droits d'Etats souverains et indépendants et rompirent leurs liens avec les autres Etats de l'Union.

Ceci fait, ils entreprirent de former une nouvelle entité politique sous la forme d'une Confédération, qui fut approuvée par les parlements des divers Etats, à une quasi-unanimité et à une majorité bien plus forte que celle des assemblées qui avaient adopté la Constitution de 1787. Ils formèrent un gouvernement doté de toutes les institutions ; les fonctions des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire furent dévolues selon la volonté du peuple, avec non pas seulement la chaleureuse adhésion mais surtout le soutien enthousiaste du gouvernement qu'ils avaient constitué. Ainsi sauf l'ingérence du gouvernement des Etats-Unis dans l'exercice du droit légitime d'un peuple à disposer de lui-même, la paix, le bonheur et la prospérité régneront maintenant dans notre pays. "
Jefferson Davis

L'économie :
Monnaie : Dollars Confédérés
Budget Annuel : 78 000 Livres Sterling
Types de Richesses : Agriculture, Coton, Navire
Principaux Commerces : Angleterre ; France ; Italie ; Pays Esclavagistes
Type d'Exportation : Coton ; Canne a Sucre ; Esclave
Type d'Importation : Armement ; Esclave
Chemin de fer /Km : 13 680 km
Nombre de Chevaux : 4 417 130
Animaux de Traits : 1 712 320
Établissement Industriels :10 026
Liste de colonies : Aucunes
Niveau d'imposition / classes aisées : 12%
Niveau d'imposition / classes moyennes : 34%
Niveau d'impositions / classes prolétaires : 54%
Niveau des droits de douanes : 60%



Les Forces Armées :


Effectif de L'armée des États-Confédérés :
120 000 hommes actifs et 432 000 mobilisables
(32) Bataillons de Fantassins soit 96 000 hommes
(3) Brigades de Dragons soit 9000 hommes / 9000 cheveaux
(15) Batteries d'Artilleries soit 1500 hommes / 60 canons
(145) Régiments de Mobilisables soit 432 000 hommes
Total : 529 500 hommes et 60 Canons

Effectif de la Marine des État-Confédérés :
132 hommes actifs et 3 navires.
(3) cuirassés

La Diplomatie :

Relations diplomatiques : Angleterre ; France ; Pays esclavagistes.
Relations saines :
Relations mitigées :
Relations tendues : États-Unis des Amériques, Etat-Unis du Mexique.
Relations conflictuelles :


Dernière édition par Nazu le Mer 11 Juil 2012 - 14:30, édité 6 fois

Nazu
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Samsung le Lun 9 Juil 2012 - 16:50

Pardon tu veux dire que tu laisse libre les CSA et tu prend les USA?

Samsung
Président
Président

Messages : 1930
Date d'inscription : 11/09/2011
Localisation : Helsinki, Finlande

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Nazu le Lun 9 Juil 2012 - 17:01

Non. Les CSA sont a ZcommeZorro. Je laisse simplement ici pour garder les informations.

Nazu
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Nazu le Lun 9 Juil 2012 - 21:54

:globe: États-Unis des Amériques :globe:
Février de l'année 1862.

Expédition sur Fort Sumter


Depuis l’indépendance des États-Unis, la question de l’esclavage envenime les relations entre les États du Nord et du Sud. L’apparition du parti républicain, ouvertement anti-esclavagiste, aggrave la lutte idéologique entre les deux camps. L’élection d’Abraham Lincoln à la fin de l’année 1860, uniquement grâce aux voix républicaines du Nord, achève de rompre l’équilibre politique qui garantissait au Sud la pérennité de son système social et politique. Sentant le système esclavagiste menacé par la future présidence d’un républicain, certains États du Sud décident de déclarer leur indépendance. La plupart des infrastructures publiques et militaires tombent logiquement sous le contrôle des États sécessionnistes, mais quelques officiers fédéraux décident de tenir leurs positions : parmi elles une place forte de Charleston.
Le fort Sumter est un fort américain, situé sur un îlot de granit artificiel à l’entrée de la baie de Charleston. Au début décembre 1861, le fort n'est occupé que par quelques ouvriers qui en achèvent les aménagements intérieurs. La garnison, 68 hommes, occupe une autre fortification de la ville, le fort Moultrie.

>FORT MOULTRIE

Spoiler:

>FORT SUMTER
Spoiler:

Après avoir déclaré son indépendance le 20 décembre 1860, la Caroline du Sud envoie une ambassade au gouvernement fédéral pour négocier la remise des forts de Charleston contrôlés par l'armée régulière. Cette demande est soutenue par plusieurs centaines de miliciens qui promettent de s’emparer par la violence des forts fédéraux si le gouvernement refuse leurs propositions.
Dans la nuit du 26 décembre 1861, le major Anderson décide de sa propre initiative de transférer ses hommes, discrètement, du fort Moultrie au fort Sumter, plus aisément défendable en cas d’attaque des habitants sécessionnistes. Les réactions à cette manœuvre ne sont pas celles auxquelles ils s’attendaient.


>MAJOR ROBERT ANDERSON

Spoiler:

Les Nordistes l'acclament comme un héros qui venait de jouer un tour aux Sudistes. Le sénateur du Massachusetts, Leverett Saltonstall, déclare par exemple à Boston : « Tant que vous tiendrez le fort Sumter, je ne désespérai point de notre noble, de notre glorieuse Union. »
Le 4 mars 1861, James Buchanan remet ses pouvoirs à Abraham Lincoln. À ce moment la situation des Nordistes à Charleston s’est dégradée. Le général Pierre Gustave Toutant de Beauregard est en garnison depuis la sécession devant le Fort Stumter. Le lendemain de sa prise de fonction, Lincoln apprend que le fort commence à manquer de ressources et de vivres.

>LE MAJOR ANDERSON INQUIET
Spoiler:


Lincoln a alors plusieurs possibilités. Il peut décider de faire intervenir la flotte fédérale pour qu’elle rallie par la force le fort Sumter en prenant d’assaut la baie de Charleston. Une telle décision ferait du Nord l’agresseur ce qui ne manquerait pas de le diviser tout en stimulant le Sud.
Le 4 avril, Lincoln donne finalement son approbation pour l’expédition menée par Gustavus Fox afin de secourir le fort Sumter. Le plan prévoit que l’expédition ne doit pas entrer de force dans la baie de Charleston, mais simplement tenter de réapprovisionner Anderson et ses hommes. Si les Confédérés ouvrent le feu, alors la marine fédérale et le corps expéditionnaire pourront intervenir.

>EXPÉDITION DE GUSTAVUS FOX
Spoiler:

RESUME :


Fort-Sumter est l'une des rares infrastructures Fédéral sur les territoires des Confédérés.
Le Major Anderson s'est établi héroïquement dans le Fort avec un Petit régiment de 68 hommes.
Malgré la pression politique sur le retrait et la cession de tous les forts. Le Cabinet Présidentielle du Nord refuse une reddition conventionnel.
Davis Jefferson des Confédérés commande a l'un de ses généraux, le seul présent a Charleston de prendre position dans le Fort Jhonson adjacent au Fort Sumter et d'en faire Blocus.
Les pressions sur les deux pays empêche le première affrontement.
L'État ou se trouve Charlestone, la Caroline du Sud. Est un état qui n'est pas encor certain de son placement dans la sécession. Passait pour agresseur risquerait de précipiter le choix de l'indécis pour l'adversaire. Et laisser arriver le ravitaillement Fédéral pourrait très précisément engagé une fragilisation dans la fidélité interne des État-Confédérés.
Cette non-décision entraine un manque de vivres sur le Fort- Sumter.
Abraham Lincoln envoi 3 navires dont la totalité sont des transports a vapeur. Des cargaisons de nourritures, seulement, avec les hommes pour naviguer ; sont convoitées par l'ensemble des vaisseaux.

> FORCES EN PRÉSENCES :

Etat-Unis des Amériques :
(1) Petit Bataillon d'infanterie fantassin de 68 hommes.
(3) Transports a Vapeurs / Cargaisons de Nourritures.
Total : 132 Zouaves dans les Navires. 68 Fantassins en Bataillon.

Etat-Confédérés des Amériques :
(1) Bataillon d'infanterie fantassin de 3000 hommes.
(2) Régiments d'Artilleries. Soit un de 4 batteries ( 16 canons)
Total : 3000 Fantassins et 11 batteries de 440 artilleurs.

>CARTE DE CHARLESTON
Spoiler:


Dernière édition par Nazu le Mer 11 Juil 2012 - 17:51, édité 6 fois

Nazu
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Gosseau le Mar 10 Juil 2012 - 22:57

Partie forces armées fausse, merci de prendre les informations de l'ancienne fiche des USA.

http://www.chacunsonpays.com/t1285-ferme-etats-unis-d-amerique
avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Nazu le Mer 11 Juil 2012 - 10:50

Les parties armées sont vraies.
Je les changerais pas.
J'ai passé des heures sur Wikipédia, j'ai été précis a la mesure du possible.
Le Nombre d'infanterie des USA au début de 1961 était bien de 107 000 hommes.
L'artillerie comptait 18 000 hommes. Le nombre de canons n'était pas préciser.
Une batteries de 4 canons nécessitent 100 soldat.
La Marine est ainsi. J'ai normalement une flotte plus moderne. Mais j'ai décidé d'y renoncer.

Nazu
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Hesdine le Mer 11 Juil 2012 - 12:51

Sauf que Nazu nous ont se base sur le jeu Victoria II qui comporte un mod qui met le jeu en 1861 et pour que tout soit équilibré , ont prend tous les donnés de ce jeu comme cela même si ont sait que les armés ne sont pas exactement les même qu'irl sa permet qu'ont soit tous sûr de nos sources et que l'équilibre des forces soit fait.

Hesdine
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1483
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Epicentre le Mer 11 Juil 2012 - 12:55

Parce qu'évidemment ça serait mieux de prendre celles d'IRL, mais elles ne sont pas accessibles pour tout le monde.

Epicentre
Ministre d'État
Ministre d'État

Messages : 865
Date d'inscription : 12/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Nazu le Mer 11 Juil 2012 - 14:32

Post Édité :)

Nazu
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Nazu le Mer 11 Juil 2012 - 21:53

:globe: Etat-Unis des Amériques :globe:
Avril de l'année 1862 :
Lettre des six mois.


Démographie :

>BILAN 1861 :

Etat-Unis: Environ 32 355 000 (+ 960 000)

>PROGRAMME 1862

Début Janvier 1862 :
Des Réformes pour l’appropriation territoriale des Populations Américaines sont proposées.
Il faut bien entendu répondre aux arguments de l'opposition Démocratique sur ces Nouvelles adoptions ; 98% de notre Population loge sur 6% de notre territoire. Il est vitale pour l'économie que nos populations soient le mieux réparties possible.
Le gouvernement va entreprendre la construction de plusieurs industries pour dynamiser les richesse et l'immigration vers ses territoires.
Des lignes de chemin de fer seront bâtis pour faciliter les voyages et les commerces.
Une Campagne est lancé dans tous les états très peuplés et vante les avantages des autres territoires : Le Slogan affiché est : " Vivre libre ? C'est vivre ailleurs. "

Spoiler:

>RÉSULTATS (JANVIER-AVRIL) 1862

Les Campagnes d'habilitation des territoires nationaux semble fonctionner. Depuis Janvier les populations émigrantes vers d'autre état ne cessent d'augmenter. Les territoires dans le Sud du New York, du Wisconsin et du Minesotta sont les plus appréciés.
Le Gouvernement est très fier de sa réussite. La Population aussi. En avril, les 100% de la population habite désormais sur 65% du territoire. Le Gouvernement espère monté jusque 75% et continue des programme sur les avantages de vivre ailleurs.

Ascendance de l'émigration vers les autres territoires Nationaux.

Économie :

>BILAN 1861

Budget Disponible : 150 000 Dollars (+75 000)
Nombre de Chevaux : 1 708 328 (+10 000)
Établissement Industriels : 110 274 (+0)

>PROGRAMME 1862

Début Janvier 1862 :
L’État met en œuvre les diverses idées émise par le Gouvernement.
La commande de 15 Scieries est lancé aux entreprises privées.
Pour une somme 128 550 Dollars, le Gouvernement déclare attendre la terminaison des travaux pour le paiement.

Fin Février 1862 :
La Commande des 15 Scieries est remise a Nouvel Ordre. Le Gouvernement penche le budget vers de nouvelle priorités.

>RÉSULTATS (JANVIER-AVRIL) 1862

Une partie de la population émigrante vers les territoires ou devaient être construit de nombreuses industries, ne trouve pas beaucoup d’embauches et est mécontente. La Classe Prolétaire est la plus toucher par le manque de Travail dans ses Territoires. De petites cohues ont eu lieu dans les différents territoires. Les Classe moyennes vivent sur de minces réserves budgétaire mais bénéficie de l'aide de la Classe aisées qui leur propose des emplois qualifiés. La Classe aisé ne trouve pas énormément de bénéfice dans ses territoires. Il se pourraient qu'a cause seulement du manque de travail, ses territoires, pourtant accueillant dans les autres domaines de vies, re-deviennent rapidement inhabités. Le gouvernement semble quelques peu agité et dénoncent les attitudes politiques des Etat-Confédérés. La priorité va, selon-eux a la préservation de l'Union.

Appauvrissement et émergence des Inégalités des classes dans les États de l'Ohio ; de l'Illinois ; de l'Indiana et de l'Iowa.

Sécurité et Justice :

>BILAN 1861

Délits commis : 3200 (+++)
Crimes de sous-genres : 1274 (-)
Délit a l’État : 564 (-)
Meurtres : 74 (-)
Criminel appréhendés : 4958/5112 (+)
Criminel en Instance : 1253/5112 (+)
Criminel Jugées : 3705/5112 (-)
Condamnés a Mort : 22 (-)
Taux de Criminalités : 15%

>PROGRAMME 1862

Début Janvier 1862.
Le Gouvernement est en Débat sur le rôle de la Justice dans les État de l'Union. La sentence de la peine de mort est plus que jamais largement au centre de ces discussions après la publication dans le Times d'un texte de Victor Hugo :

Spoiler:
Hauteville-House, 21 janvier 1862.
Monsieur,
Je vis dans la solitude, et, depuis deux mois particulièrement, le travail, — un travail pressant, — m’absorbe à ce point que je ne sais plus rien de ce qui se passe au dehors.
Aujourd’hui, un ami m’apporte plusieurs journaux contenant de fort beaux vers où est demandée la grâce de neuf condamnés à mort. Au bas de ces vers, je lis ma signature.
Ces vers ne sont pas de moi.
Quel que soit l’auteur de ces vers, je le remercie.
Quand il s’agit de sauver des têtes, je trouve bon qu’on use de mon nom, et même qu’on en abuse.
J’ajoute que, pour une telle cause, il me paraît presque impossible d’en abuser. C’est ici, à coup sûr, que la fin justifie les moyens.
Que l’auteur pourtant me permette de lui reporter l’honneur de ces vers, qui, je le répète, me semblent fort beaux.
Et au premier remerciement que je lui adresse, j’en joins un second ; c’est de m’avoir fait connaître cette lamentable affaire de Charleroi.
Je regarde ces vers comme un appel qu’il m’adresse ; c’est une manière de m’inviter à élever la voix en me remettant sous les yeux les efforts que j’ai faits dans d’autres circonstances analogues, et je le remercie de cette généreuse mise en demeure.
Je réponds à son appel ; je m’unis à lui pour tâcher d’épargner à la Belgique cette chute de neuf têtes sur l’échafaud. Il s’est tourné vers le roi, je connais peu les rois ; je me tourne vers la nation.
Cette affaire du Hainaut est pour la Belgique, au point de vue du progrès, une de ces occasions d’où les peuples sortent amoindris ou agrandis.
Je supplie la nation belge d’être grande. Il dépend d’elle évidemment que cette hideuse guillotine à neuf colliers ne fonctionne point sur la place publique. Aucun gouvernement ne résiste à ces saintes pressions de l’opinion vers la douceur. Ne point vouloir de l’échafaud, ce doit être la première volonté d’un peuple. On dit : Ce que veut le peuple, Dieu le veut. Il dépend de vous, Belges, de faire dire : Ce que Dieu veut, le peuple le veut.

Nous traversons en ce moment l’heure mauvaise du dix-neuvième siècle. Depuis dix ans, il y a un recul apparent de civilisation ; Venise enchaînée, la Hongrie garrottée, la Pologne torturée ; partout la peine de mort. Les monarchies ont des Haynau, les républiques ont des Tallaferro. La peine de mort est élevée à la dignité d’ultima ratio. Les races, les couleurs, les partis, se la jettent à la tête et s’en servent comme d’une réplique. Les blancs l’utilisent contre les nègres ; les nègres, représaille lugubre, l’aiguisent contre les blancs.
Le gouvernement espagnol fusille les républicains, et le gouvernement italien fusille les royalistes. Rome exécute un innocent. L’auteur du meurtre se nomme et réclame en vain ; c’est fait ; le bourreau ne revient pas sur son travail. L’Europe croit en la peine de mort et s’y obstine ; l’Amérique se bat à cause d’elle et pour elle. L’échafaud est l’ami de l’esclavage. L’ombre d’une potence se projette sur la guerre fratricide des États-Unis.
Jamais l’Amérique et l’Europe n’ont eu un tel parallélisme et ne se sont entendues à ce point ; toutes les questions les divisent, excepté celle-là, tuer ; et c’est sur la peine de mort que les deux mondes tombent d’accord. La peine de mort règne ; une espèce de droit divin de la hache sort pour les catholiques romains de l’Évangile et pour les protestants virginiens de la Bible. Penn construisait par la pensée, comme trait d’union, un arc de triomphe idéal entre les deux mondes ; sur cet arc de triomphe, il faudrait aujourd’hui placer l’échafaud.
Cette situation étant donnée, l’occasion est admirable pour la Belgique.
Un peuple qui a la liberté doit avoir aussi la volonté. Tribune libre, presse libre, voilà l’organisme de l’opinion complet. Que l’opinion parle ; c’est ici un moment décisif. Dans les circonstances où nous sommes, en répudiant la peine de mort, la Belgique peut, si elle veut, devenir brusquement, elle petit peuple presque annulé, la nation dirigeante.
L’occasion, j’y insiste, est admirable. Car il est évident que, s’il n’y a pas d’échafaud pour les criminels du Hainaut, il n’y en aura désormais pour personne, et que la guillotine ne pourra plus germer dans la libre terre de Belgique. Vos places publiques ne seront plus sujettes à cette apparition sinistre. Par l’irrésistible logique des choses, la peine de mort, virtuellement abolie chez vous aujourd’hui, le sera légalement demain.
Il serait beau que le petit peuple fit la leçon aux grands, et, par ce seul fait, fût plus grand qu’eux ; il serait beau, devant la croissance abominable des ténèbres, en présence de la barbarie recrudescente, que la Belgique, prenant le rôle de grande puissance en civilisation, donnât tout à coup au genre humain l’éblouissement de la vraie lumière, en proclamant, dans les conditions où éclate le mieux la majesté du principe, non à propos d’un dissident révolutionnaire ou religieux, non à propos d’un ennemi politique, mais à propos de neuf misérables indignes de toute autre pitié que de la pitié philosophique, l’inviolabilité de la vie humaine, et en refoulant définitivement vers la nuit cette monstrueuse peine de mort, qui a pour gloire d’avoir dressé sur la terre deux crucifix, celui de Jésus-Christ sur le vieux monde, celui de John Brown sur le nouveau.
Que la généreuse Belgique y songe ; c’est à elle, Belgique, que l’échafaud de Charleroi ferait dommage. Quand la philosophie et l’histoire mettent en balance une civilisation, les têtes coupées pèsent contre.
En écrivant ceci, je remplis un devoir. Aidez-moi, monsieur, et prêtez-moi, pour ce douloureux et suprême intérêt, votre publicité.
Victor Hugo
Neuf hommes sont Condamnés a la Peine Fatal en ce début d'année.
Les Forces de Milice devraient être augmenter dans les mois a venir.

>RÉSULTAT JANVIER-AVRIL 1862

En Mars, la Justice décide de renoncer a sept des ses neufs exécutions.
L'ascension de Petit délits, plus difficilement décelable car le plus souvent trop rapides. Comme des vols, inquiète les forces de Milice, de plus, de petit mouvement de cohue prennent place dans les États a forte émigration. La Milice n'ignore pas les intentions des délateurs et prévoit une augmentation des regroupements si rien ne s'effectue au niveau du gouvernement. La Force de Milice semble prête a prendre des mesures archaïques pour préserver la sécurité coute que coute. Des arrestations sans aucun motifs sont désormais instruites pour faire une pression sur les manifestations. Des gardes a vues sont plus souvent mis en exergue. Les groupes de jeunes sont conduits au commissariat. Les rondes de Milice s'organise plus longtemps et en plus grand nombres.

Ascension de petite Cohue entre les force de Milice et les militants dans les Etat de l'Ohio ; de l'Illinois ; de l'Indiana et de l'Iowa.
Sentiment de Répulsion vis-a-vis de la peine de mort ressentie par une partie du Gouvernement et de la population.



Militaire :

>BILAN 1861

La recrudescence des tensions en fin d'année avec les Etats-Sécésionaires laisse envisager une suite éloquente de la situation. Le gouvernement sait qu'il ne pourra plus échapper a un conflit militaire avec les sécèsionaires. Sans compter les pressions politique.

>PROGRAMME JANVIER 1862

Début Janvier 1862.
L'entrainement de 5 Bataillon de Fantassinsest lancé. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 5000 Dollars.
Budget Restant : 110 000 dollars
L'entrainement de 5 brigades de Cavaleries est lancé. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 5750 Dollars.
Budget Restant : 104 250 dollars
L'entrainement de 5 Régiment de Canons de Campagnes est lancé. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 5500 Dollars.
Budget Restant : 98250 dollars
La Construction de 5 Cuirassés est lancée. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 15500 Dollars.
Budget Restant : 82750 dollars

>PROGRAMME AVRIL 1862

Début Avril 1862.
L'entrainement de 5 Bataillon de Fantassinsest lancé. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 5000 Dollars.
Budget Restant : 77 750 dollars
L'entrainement de 5 brigades de Cavaleries est lancé. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 5750 Dollars.
Budget Restant : 72 000 dollars
L'entrainement de 5 Régiment de Canons de Campagnes est lancé. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 5500 Dollars.
Budget Restant : 66500 dollars
La Construction de 5 Cuirassés est lancée. Fin dans six mois.
Le Gouvernement paie : 15500 Dollars.
Budget Restant : 51000 dollars

>RÉSULTAT JANVIER-AVRIL 1862

5 Bataillions de Fantassins (15 000 hommes); 5 Brigades de Cavaleries (15 000 hommes/ Chevaux) ;
5 Régiment ( 40 batteries ) de Canons de Campagnes ( 150 canons / 4000 hommes) ; 4 Cuirassés (220 hommes) ont rejoint les armées.



Externe :

Lettre Privée a Davis Jefferson ;
De Abraham Lincoln.
Avril de l'année 1862.


J'ai compris. J'ai reçu un rapport sur le Fort Sumter. Vous reculez. Vous n’êtes pas un autre pays. Je suis entrer aujourd'hui dans Fort Sumter afin de ravitailler mes garnisons.
Je serais que Demain j'irais ou je veux. De Richmond a Montgomery. Ces États appartiennent a n'importe qui puisqu'il ne sont défendus par aucun. Et moi donc, je devrais reconnaitre votre sécession. Eh bien d'accord, je l'a reconnais ; ce serait assez pour défendre votre pays ?
J'ai ma main sur vous. Et je pourrais vous abattre comme ennemi ; en vous donnant du pouvoir.
Si je vous reconnais aujourd'hui. Ne pensez vous pas que des États encor indécis avec un temps de réflexion essoufflé rejoindrai la primaire Union ? Quand un objet s'achemine vers le haut, il retombe vers le profond avec une fracture épouvantable. Votre reconnaissance serait la Fracture.
Je le ferais sitôt que sitôt vous auriez échouez.
Mais vous le savez Monsieur Jefferson, que vous n’êtes qu'une théorie.
Monsieur Jefferson que dites-vous de l'esclavage ? Il est un clapet énorme pour l'Amérique.
Un jour, nous avons été tous les deux Fondements. Et nous nous sommes entendus. Mais nous avons évoluer et nous sommes devenues jeunes. J'ai pris la voie de la Pensée pour mettre en face de tous mes réflexions, vous avez pris celle de Céder et pris un autre drapeau.
A ce moment vous aviez décider la Guerre. Dans les voies des choses, vous êtes entrer dans la moins délicate. Il est faux que vous disiez vouloir restez seul. On peut rester seul partout, et surtout pas sans défenses.

Bien a vous. Je vous écrirez bientôt sur l'évolution du conflit.

ABRAHAM LINCOLN 16 ème président des Etat-Unis.

Nazu
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fermé] Les Etats-Unis des Amériques [Inactif]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum