[Accepté] Union des Républiques Socialistes Soviétiques

Aller en bas

[Accepté] Union des Républiques Socialistes Soviétiques

Message par Alaminsk le Jeu 2 Mai 2013 - 6:08

Союз Советских Социалистических Республик



Государственный гимн Союз Советских Социалистических Республик



Cartes
Spoiler:
Carte globale

Carte détaillée

Informations principales
Spoiler:
Informations globales

Nom : Forme courte : Советский Союз (Union Soviétique) | Forme longue : Союз Советских Социалистических Республик (Union des Républiques Socialistes Soviétiques)
Devise nationale : Пролетарии всех стран, соединяйтесь ! (Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !)
Nombres d'habitants : 195 millions d'habitants
Langue officielle : Russe
Capitale : Moscou
Monnaie : Rouble
Description

Description du pays : L’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), ou Union soviétique (en russe : Союз Советских Социалистических Республик, abrégé en : СССР; prononcé : Soïouz Sovietskikh Sotsialistitcheskikh Respoublik, SSSR), est un État fédéral, formé de quinze Républiques socialistes soviétiques, qui a existe depuis le 30 décembre 1922. Plus vaste État du monde, l'URSS occupe un sixième des terres émergées et s'étend sur onze fuseaux horaires, de la mer Baltique et de la mer Noire à l'océan Pacifique, c'est-à-dire toute la partie nord de l'Eurasie. Elle reprend à peu près le territoire de l'ancien Empire russe, à l'exception notable de la Pologne et de la Finlande, devenues indépendantes lors de la guerre civile russe de 1918 à 1921, et des gains territoriaux du régime stalinien tels que l'Ukraine occidentale prise en 1939 à la Pologne lors du Pacte germano-soviétique, la Carélie méridionale prise en 1940 à la Finlande agressée, la Moldavie (ou Bessarabie) prise à la Roumanie, les pays baltes : l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie annexés en 1940, la Touva en 1944, les Kouriles du Sud et le Sud de l'île de Sakhaline pris au Japon en 1945 ou encore la région de Kaliningrad (l'ancienne Prusse-Orientale) prise à l'Allemagne la même année. Le territoire de l'URSS varia donc dans le temps, surtout avant et à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Le pays est composé de 15 républiques fédérées, ainsi que d'un certain nombre de républiques et régions autonomes. La formation de l'URSS fut l'une des conséquences de la Révolution russe de 1917. Après la Révolution de Février (1917), qui avait mis fin au règne du tsar Nicolas II, le renversement de la République russe le 7 novembre 1917, permit la prise du pouvoir par le Parti Bolchévique, qui était fédéraliste. L'un des moteurs de la création de l'URSS fut la volonté de Lénine d'appliquer sa doctrine fédéraliste en transformant la Russie unitaire en une union de républiques formées selon le principe de la répartition ethnique et jouissant d'un certain degré d'autonomie culturelle locale. L'organisation politique de l'URSS est définie par un parti unique, le Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS) et tout particulièrement, par son bureau exécutif, le Politburo. Tout autre pouvoir (législatif, exécutif ou judiciaire), ainsi que la presse et la société civile dans son ensemble, étaient directement soumis à l'appareil du PCUS. L'URSS est parfois, dans le langage courant, désignée des noms de Russie, ou de Russie soviétique. Cette appellation, impropre mais fréquente, l'assimile à la République socialiste fédérative soviétique de Russie, qui était, de loin, la plus importante des républiques soviétiques, tant du point de vue de sa surface, de sa population, que de sa puissance politique et culturelle (le russe étant la langue de communication de toute l'Union), ainsi que la composante d'origine de la fédération sur le plan chronologique.
Politique
Spoiler:
Caractéristiques du pays

Type de puissance : Puissance mondiale majeure
Type de gouvernement : Union de républiques fédérales socialistes soviétiques
Régime politique : Régime totalitaire à parti communiste unique
Parti politique et son rôle

Parti au pouvoir : Коммунистическая партия Советского Союза (Parti Communiste de l'Union Soviétique)
Orientation politique : Communisme marxiste-léniniste officiellement, collectivisme officieusement
Rôle au sein de l’État : L'Union soviétique est proclamée en décembre 1922 puis, en 1923, le « Parti communiste (bolchevik) de Russie » devient officiellement le seul parti légal. Il devient le « Parti communiste (bolchevik) de l’URSS » en décembre 1925, et enfin le « Parti communiste de l'Union soviétique » en octobre 1952. Le PCUS détient l'ensemble du pouvoir économique, il exerce une dictature de parti unique qui a pour média principal la Pravda et dont la jeunesse communiste est organisée dans le Komsomol. Suite à la réforme administrative de Molotov, le Président du Présidium devient automatiquement Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique, le Ministre de l'Intérieur Vice-Secrétaire Général, le Comité Central prenant les décisions globales concernant l'orientation politique du Parti, tandis que le Congrès (se tenant tous les cinq ans) permet de prendre des décisions capitales concernant le pays. Le parti au pouvoir constitue une organisation parallèle à celle de l’État fédéral, ce dernier étant complétement effacé par rapport à celui de l'organisation communiste.
Principaux hommes de l’État

Président du Présidium de l'Union Soviétique et Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique (dirigeant de l'Union Soviétique et du Présidium) : Viatcheslav Molotov

Président du Soviet Suprême de l'Union Soviétique et Vice- Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique (dirigeant du Parlement monocaméral) : Nikolai Bulganin

Commissaire populaire chargé des Affaires étrangères : Andrei Gromyko
Commissaire populaire chargé de l'Intérieur : Lazar Kaganovich
Commissaire populaire chargé de la Défense : Kliment Vorochilov
Commissaire populaire chargé de l'Économie, de l'Industrie et du Commerce : Arseny Zverev
Commissaire populaire chargé de la Justice : Roman Rudenko
Commissaire populaire chargé de la Santé, du Travail et des Affaires Ethniques : Nikolai Tikhonov
Commissaire populaire chargé de l'Agriculture : Georgy Malenkov
Commissaire populaire chargé de l'Éducation et des Sciences Supérieures : Nikolai Ryzhkov
Commissaire populaire chargé de la Culture et du Sport : Maksim Saburov
Économie
Spoiler:
Fonctionnement

Description du fonctionnement de l'économie soviétique : L'économie de l’URSS est basée sur la propriété étatique et la planification centralisée. Si l'Empire russe était à la veille de la révolution d’Octobre une économie archaïque largement dominée par les capitaux étrangers, l'URSS est devenue au XXe siècle une puissance économique majeure. De 1928 à aujourd'hui, le développement économique est guidé par une série de plans quinquennaux. L’URSS devient une des trois premières productrices d'un grand nombre de produits industriels, mais reste en retard dans les domaines de l'industrie légère et des biens de consommation, problème qui est en passe d'être réglé au cours des années 50. Concernant les pays de l'Est, la nouvelle Présidence de 53 décida de ne plus spolier les ressources des pays de l'Europe de l'Est et de se diriger vers une économie plus légère (abandon peu à peu de la prédominance de l'industrie lourde pour l'industrie mixte et des biens de consommation, modernisation de l'agriculture, encouragements financiers pour le secteur tertiaire).
Informations complémentaires

Plein emploi
Croissance du produit intérieur brut : 9.5%
Produit intérieur brut : 590 milliards de dollars
Part de la population active dans le secteur primaire : 35%
Part de la population active dans le secteur secondaire : 35%
Part de la population active dans le secteur tertiaire : 30%
Armée Soviétique
Spoiler:
Commandant en chef : Ivan Konev

Liste des effectifs

Nombre de soldats actifs : 3 000 000 de soldats actifs

Nombre de tanks : 105 000 tanks
50 000 T-54-3
30 000 PT-76
25 000 T-44-100

Nombre de véhicules de transport de troupes : 165 000 véhicules de transport de troupes
60 000 ZiS-151
40 000 GAZ-69
30 000 BTR-50PA
20 500 BTR-40
15 000 BTR-152

Nombre de canons : 70 000 canons
40 000 M-30
15 000 D-1
10 000 ML-20
5 000 M-10

Nombre de canons automoteurs : 32 000 canons automoteurs
20 000 ISU-122S
10 000 ISU-152M
2 000 ASU-57P

Nombre de lance-missiles automoteurs : 9 000 lance-missiles automoteurs
9 000 BM-8-24

Nombre de systèmes antiaériens et antimissiles : 20 000 systèmes antiaériens et antimissiles
15 000 S-60
5 000 KS-19
Marine Soviétique
Spoiler:
Commandant en chef : Nikolai Kuznetsov

Liste des effectifs

Nombre de soldats actifs : 300 000 soldats actifs

Nombre de croiseurs : 15 croiseurs
15 de classe Sverdlov

Nombre de destroyers : 100 destroyers
70 de classe Skoryy
30 de classe Kotlin

Nombre de frégates : 80 frégates
80 de classe Riga

Nombre de corvettes : 230 corvettes
230 de classe Kronshtadt

Nombre de navires lance-missiles : 420 navires lance-missiles
420 de classe Komar

Nombre de dragueurs de mines : 180 dragueurs de mines
180 de classe T43

Nombre de sous-marins : 400 sous-marins
250 de classe Whiskey
100 de classe Quebec
50 de classe Zulu
Forces Aériennes Soviétiques
Spoiler:
Commandant en chef : Zhigarev Fedorovich

Liste des effectifs

Nombre de soldats actifs : 200 000 soldats actifs

Nombre de chasseurs : 20 000 chasseurs
15 000 MiG-17AS
5 000 MiG-15P

Nombre de bombardiers : 8 000 bombardiers
6 000 Il-28
2 000 Tu-16

Nombre d'avions de transport : 1 400 avions de transport
1 400 Il-14

Nombre d'hélicoptères de transport : 9 000 hélicoptères de transport
5 000 Mi-4
3 000 Mi-1MNKh
1 000Yak-24
Récapitulatif des relations internationales
Spoiler:
Organisations dans lesquelles le pays est intégré : Organisation des Nations Unies, Conseil de Sécurité des Nations Unies

Très bonnes relations : Albanie, Allemagne de l'Est, Bulgarie, Pologne, Hongrie, Roumanie, Tchécoslovaquie, Yougoslavie
Bonnes relations : Chine communiste, Corée du Nord, Cuba
Relations neutres : Autres
Mauvaises relations : Brésil, Chine nationaliste, Israël
Très mauvaises relations : Allemagne de l'Ouest, Belgique, Corée du Sud, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Turquie, USA


Dernière édition par Borat le Jeu 9 Mai 2013 - 3:37, édité 7 fois
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2645
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Union des Républiques Socialistes Soviétiques

Message par Caoki le Jeu 2 Mai 2013 - 12:03

Accepté. Très belle fiche !

Caoki
Grand Ancien
Grand Ancien

Messages : 3344
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Union des Républiques Socialistes Soviétiques

Message par Alaminsk le Ven 3 Mai 2013 - 2:05

Союз Советских Социалистических Республик



Le regretté camarade Joseph Staline et son successeur, Viatcheslav Molotov.
:g) Affaires extérieures :d)
Le Petit Père des Peuples, notre camarade Joseph Staline, est mort ! Alors que l'Union Soviétique pleure la perte du héros de la Grande Guerre Patriotique, le Kremlin, le fonctionnement politique et administratif de l'URSS subissent de profonds changements avant d'élire à la tête du pays le staliniste Viatcheslav Molotov en tant que Président du Présidium de l'Union Soviétique et Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique, devançant le réformiste Nikita Khrouchtchev de peu grâce aux conflits avec les États-Unis d'Amérique et à l'influence de ce dernier aux frontières des pays marxistes.

Ainsi, l'une des premières déclarations du nouveau chef de l’État soviétique et chef du PCUS concerne la création d'une alliance supranationale entre tous les pays communistes ayant pour rôle d'assurer un développement économique commun, une alliance militaire complète et un développement des technologies, des industries et des armements soutenu. En outre, il a aussi décidé d'abroger toutes les réquisitions faites sur les pays de l'Europe de l'Est pour faciliter leur développement économique.

Suite à l'intervention illégitime des États-Unis d'Amérique lors de la guerre d'Indochine, conflit qui n'aurait reçu aucun commentaire soviétique si l'impérialisme misérable des américains n'avait pas une nouvelle fois fait son œuvre, d'importantes discussions se tinrent à Saïgon sous l'impulsion des États-Unis d'Amérique, la République Française, la République Populaire de Chine et l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques pour préserver la paix et éviter une escalade trop rapide de la violence dans l'Asie du Sud-Est. Ainsi, après plusieurs heures de débats intenses, les différents partis trouvèrent un accord diplomatique remplissant tous les critères prédéfinis : l'Indochine devient un état indépendant, mettant fin à la période de colonisation impérialiste française, tandis que nos camarades communistes indochinois déposèrent les armes pour attendre un jugement juste de la France. L'URSS suivra avec précaution l'évolution des évènements dans cette région du Globe, tout comme notre allié la République Populaire de Chine.
:mac: Top Secret :mac:
L'Union Soviétique a confirmé dans un communiqué secret la donation de nos licences militaires de production à l'Allemagne de l'Est pour 2000 T-54 , 1500 BTR-40, 400 BTR 152 et 90 Mig-17. Pour la Yougoslavie, 100 T-10, 100 Mig 17, 50 Tupolev Tu-95, 10 sous-marins de classe Zulu, 10 sous-marins de classe Whiskey, 20 croiseurs de classe Chapayev et 10 croiseurs de classe Sverdlov seront construits sous licence de production (sauf pour les navires). Quant au régime communiste révolutionnaire de Castro à Cuba, la Russie a été contactée pour la livraison d'AK-47 et de RPG-2 à ses forces rebelles pour mener le marxisme au pouvoir. Ce fut bien évidemment accepté par l'Union.
:d) Affaires intérieures :g)
Suite à la mort de Joseph Staline à Moscou, un grand vide persiste au Kremlin pendant plusieurs heures quand enfin les premiers engrenages du Parti et de l’État se mettent en place. Alors que la succession se prépare peu à peu, l'intervention américaine en Indochine gèle pendant trois semaines les instances soviétiques qui doivent gérer un problème à l'échelle internationale, tandis que la mort du camarade Staline fut toujours cachée. Cachée jusqu'à ce que son bras droit le plus direct, Viatcheslav Molotov, décide de prendre les rênes des affaires étrangères de l'URSS et réussit à chasser les troupes impérialistes françaises et américaines d'Indochine, tout en accordant à cette dernière l'indépendance. Cette victoire diplomatique lui octroie une grande popularité aussi bien au niveau de la population qu'aux niveaux des instances du PCUS et de l’État qui lui ouvrit les portes du pouvoir soviétique, dépassant de loin Nikita Khrouchtchev. Ainsi, une fois à la tête de l'URSS, Viatcheslav Molotov apposa sa politique sur la nation.

La politique de Viatcheslav Molotov peut se résumer ainsi : d'un point de vue administratif, une grande simplification du système politique du pays va avoir lieu pour faciliter une compréhension au niveau mondial mais aussi pour affirmer la prédominance du PCUS sur celle de l’État; d'un point de vue économique, le système stalinien est abandonné car même s'il a permis de propulser l'URSS comme étant une puissance industrielle majeure, le nouveau Président du Présidium de l'Union Soviétique et Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique préfère diversifier la production pour une industrie mixte de produits de consommation et d'industrie lourde, une libéralisation des règles concernant l'agriculture et un encouragement vers le secteur tertiaire; d'un point de vue politique, le chef de l'état et de la branche exécutive devient le Président du Présidium de l'Union Soviétique, le Présidium (regroupement de ministères appelés "Commissariats Populaires") étant son Gouvernement, le Soviet Suprême restant la plus haute instance législative et la Cour Suprême Soviétique dirigeant la branche judiciaire; concernant le PCUS, le Président du Présidium devient automatiquement Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique, le Ministre de l'Intérieur Vice-Secrétaire Général, le Comité Central prenant les décisions globales concernant l'orientation politique du Parti, tandis que le Congrès (se tenant tous les cinq ans) permet de prendre des décisions capitales concernant le pays; pour la politique étrangère, la liberté (économique, militaire et intérieure) est prônée concernant les pays de l'Est (même si l'Union Soviétique se réserve le droit de stationner des hommes et des équipements sur leurs territoires), alors que la coopération sino-soviétique devrait s'accroître; les pays occidentaux quant à eux seront très surveillés par le Présidium qui n'hésitera pas à faire jouer la puissance militaire de l'URSS pour assoir son autorité.

Ainsi la première réforme de Viatcheslav Molotov concerne l'administration. Voici les nouveaux postes clés et les hommes les occupants au sein de l'URSS :

Président du Présidium de l'Union Soviétique et Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique (dirigeant de l'Union Soviétique et du Présidium) : Viatcheslav Molotov

Président du Soviet Suprême de l'Union Soviétique (dirigeant du Parlement monocaméral) : Mikhail Tarasov

Commissaire populaire chargé des Affaires étrangères : Andrei Gromyko
Commissaire populaire chargé de l'Intérieur et Vice- Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste de l'Union soviétique : Lazare Kaganovitch
Commissaire populaire chargé de la Défense : Kliment Vorochilov
Commissaire populaire chargé de l'Économie, de l'Industrie et du Commerce : Arseny Zverev
Commissaire populaire chargé de la Justice : Roman Rudenko
Commissaire populaire chargé de la Santé, du Travail et des Affaires Ethniques : Andrey Tretyakov
Commissaire populaire chargé de l'Agriculture : Gueorgui Malenkov
Commissaire populaire chargé de l'Éducation et des Sciences Supérieures : Nikolai Ryshkov
Commissaire populaire chargé de la Culture et du Sport : Maria Kovrigina
Le pays a donc quitté, de moitié, le système stalinien mais glorifie toujours le camarade Joseph Staline.
:mac: Top Secret :mac:
Le nombre de soldats dans l'Armée Soviétique est rabaissé à 2 900 000 de soldats actifs, 400 000 soldats actifs pour la Marine Soviétique et 200 000 pour les Forces Aériennes Soviétiques. Le nombre de T-54-3 sera ramené à 50 000 unités, le nombre de PT-76 à 30 000, le nombre de T-10 à 15 000, 50 000 T-34-85, 20 000 BTR-40, 20 000 M-30, 7 000 ML-20, 2 000 M-10, 5 000 ISU-152, 2 500 SU-100, 2 500 SU-85, 600 ASU-57 et 12 000 D-1. Ces armement mobiliseront la totalité du complexe militaro-industriel et seront terminés aux alentours de 1955.
avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2645
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Union des Républiques Socialistes Soviétiques

Message par Alaminsk le Mer 8 Mai 2013 - 23:49

Союз Советских Социалистических Республик



Parade militaire suivant les funérailles du camarade Staline.
:g) Affaires extérieures :d)
L'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, dans le cadre du Pacte de Varsovie, a publié la nouvelle politique du camarade Viatcheslav Molotov concernant nos amis et alliés d'Europe de l'Est. Ainsi, notre grande nation arrête dès maintenant de spolier les ressources de ces pays, engage des relations commerciales préférentielles (avec des prix ayant parfois 80% de réduction), les aide totalement dans leur restructuration militaire (par la prise en charge de nombreuses commandes) et leur octroie une liberté totale d'actions concernant la politique intérieure, les forces armées et la diplomatie. En échange, ces pays d'Europe de l'Est devront promouvoir le glorieux communisme par tous les moyens, suivre au maximum la ligne diplomatique de Moscou et éviter la propagation de l'impérialisme occidental sur notre sol.

Concernant les nombreux incidents qui ont eu lieu entre les "deux Allemagnes", l'Union soviétique ne commentera pas les actions des militaires français et ouest-allemands. Toutefois, nous annonçons notre soutien le plus total à la République Démocratique Allemande : les soldats et civils morts reçoivent les médailles de la Bravoure, du Service Combattant et du Travail Courageux (ainsi que les pensions qui les accompagnent pour leurs familles) à titre posthume, tandis que toute action hostile avancée contre la RDA se résultera par une déclaration de guerre du Pacte de Varsovie.

Concernant la fuite du sous-marin soviétique, voici les informations que le Présidium a conclu de divulguer : les officiers de ce bâtiment sont accusés de haute-trahison, à moins qu'ils regagnent une base navale alliée pour se rendre; le sous-marin est un navire de classe Whiskey I, soit un sous-marin d'attaque de long rayon d'action; le Présidium comprend la colère qui anima l'officier en charge du commandement mais l’insubordination et la désobéissance ne sont pas les maîtres mots en URSS. Viatcheslav Molotov, en coopération avec l'amiral en chef Nikolai Kuznetsov, a déclaré "mettre en alerte tous les camarades de l'Armée Rouge pour retrouver ces traitres et les faire passer devant la justice populaire".

De plus, nous demandons aux États-Unis d'Amérique de calmer la France et ses multiples déploiements militaires qui entravent à la paix mondiale : ce n'est pas en ayant un chien fou dans ses rangs que l'OTA gardera un statu quo avec le Pacte de Varsovie. Enfin, le fait que la République Fédérale d'Allemagne pardonne les anciens SS de leurs actes en portant dans l'estime du gouvernement ses membres nous révolte au plus au point. Si les partenaires directs de Bonn ne font rien pour enrayer la dérive fasciste de l'Allemagne de l'Ouest, nos relations iront plus bas que terre.

Spoiler:
Un sous-marin soviétique en mer.

:mac: Top Secret :mac:
Les échanges secrets de l'Union soviétique avec ses alliés sont détaillés ci-dessous :

République Démocratique Allemande : 1 000 T-54-3, 3 000 BTR-152, 150 MiG-17AS, les licences de production du T-44-100 (remplaçant du T-34-85), de l'AK-47, du SKS, du RPG-2, du Makarov, du PTRS-41, du SG-43, du RPD et du KPV, du B-10, des ingénieurs, des officiers et des instructeurs pour votre économie et votre armée vous sont offerts pour deux milliards de roubles payables sur vingt ans

République Fédérative Socialiste de Yougoslavie : 1 000 T-10, 1 500 T-54-3, 1 000 BTR-152, 300 MiG-17AS, 150 Tu-95, 10 sous-marins classe Zulu, 10 sous-marins classe Whiskey, 20 croiseurs classe Chapayev et 10 croiseurs classe Sverdlov, les licences de production du T-44-100 (remplaçant du T-34-85), de l'AK-47, du SKS, du RPG-2, du Makarov, du PTRS-41, du SG-43, du RPD et du KPV, du B-10, des ingénieurs, des officiers et des instructeurs pour votre économie et votre armée vous sont offerts pour quatre milliards de roubles payables sur vingt ans

République Populaire de Chine : 400 T-54-3, 1 000 BTR-40, 100 IS-4, 1 000 S-60, 300 MiG-17AS, 500 MiG-15P, 5 Mi-4, 40 Tu-4, 10 sous-marins classe Soviet, 3 croiseurs classe Sverldov et 10 destroyeurs Skoryy, les licences de production du T-44-100 (remplaçant du T-34-85), de l'AK-47, du SKS, du RPG-2, du Makarov, du PTRS-41, du SG-43, du RPD et du KPV, du B-10, des ingénieurs, des officiers et des instructeurs pour votre économie et votre armée vous sont offerts pour trois milliards de roubles payables sur vingt ans

République Populaire de Pologne : 1 000 T-54-3, 1 000 BTR-40, 250 BTR-152, 120 MiG-17AS, 10 sous-marins classe Soviet, 3 croiseurs classe Sverldov et 10 destroyeurs Skoryy, les licences de production du T-44-100 (remplaçant du T-34-85), de l'AK-47, du SKS, du RPG-2, du Makarov, du PTRS-41, du SG-43, du RPD et du KPV, du B-10, des ingénieurs, des officiers, des instructeurs pour votre économie et votre armée et un prêt de trois milliards de roubles vous sont offerts pour cinq milliards de roubles payables sur vingt ans
D'autres licences devraient être offertes par l'URSS, tandis que les prix affichés à nos alliés sont nettement inférieurs à ceux du marché. La plupart des équipements ont été construits au cours de l'année, même si certains véhicules proviennent directement de l'Armée Rouge.

Nous précisons enfin, suite aux agissements de l'Organisation du Traité de l'Atlantique à Berlin, que toutes les forces du Pacte de Varsovie doivent se mettre en alerte maximale, mobiliser la totalité des effectifs et augmenter la production des équipements. Nous demandons en outre l'autorisation de la République Démocratique Allemande, de la République Fédérative Socialiste de Yougoslavie et de la République Socialiste de Tchécoslovaquie de poster une grande composante de l'Armée Soviétique sur leur territoire (aux alentours de 500 000 hommes et les véhicules les accompagnants) dans un but défensif.

Spoiler:
T-54-3 livrés à la Pologne.

:d) Affaires intérieures :g)
En ce mois de juillet 1954, la politique économique de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques change radicalement. Tout d'abord, suite à l'arrêt de la spoliation des ressources des pays d'Europe de l'Est pour passer à des accords commerciaux préférentiels, l'Union soviétique se doit de trouver un moyen de se réapproprier des ressources sur son propre territoire : les principales manquantes sont des produits agroalimentaires et ceux venant de l'industrie légère et moyenne (machines, moteurs, automobiles, produits ménagers, ...). Pour y remédier, deux principales réformes ont été décidées par le Présidium et le Commissaire populaire chargé de l'Agriculture, Gueorgui Malenkov, et le Commissaire populaire chargé de l'Économie, de l'Industrie et du Commerce, Arseny Zverev : la première est une réforme agraire; la politique de dékoulakisation est arrêtée, tandis que chaque agriculteur peut posséder dorénavant dix hectares de terres privées (possibilité de vendre les produits sur le marché du village, au Gouvernement ou de les garder). Ainsi, la famine qui sévissait depuis les années trente sera peu à peu enraillée, tandis que cette libéralisation économique provoque une véritable effervescence de la part de la population.

Concernant la deuxième réforme, elle influe énormément sur la politique industrielle intérieure du pays. Tandis que l'industrie lourde (sidérurgie, métallurgie, chimie, ...) est très privilégiée, les investissements publics et le futur plan quinquennal se dirigent peu à peu vers cette répartition : 25% industrie légère, 45% industrie moyenne et 30% industrie lourde. Les actuelles usines seront modernisées, tandis que certains complexes seront remplacés par des machines pouvant produire des équipements civils (électroménager par exemple). Ainsi, la consommation intérieure et les manques cruels qui se font en matière de fournitures vont peu à peu se résorber, tandis que l'industrie militaire (prédominante en URSS) essuie un revers important et va devoir revoir sa politique militaire.

Spoiler:
La propagande joue son rôle en promouvant l'industrie légère et l'agriculture.

:mac: Top Secret :mac:
Suite à la nouvelle politique économique de l'URSS, l’État-major dû revoir sa stratégie militaire en conséquence. Ainsi, suite à la Grande Guerre Patriotique et à la guerre de Corée, les spécialistes décidèrent d'adopter de nouvelles doctrines pour chaque branche des forces armées : pour l'armée de terre, la motorisation sera dorénavant privilégiée (les véhicules de transport de troupes sont moins difficiles à produire que les tanks), tandis que le nombre de chars lourds sera abaissé. Ainsi, les nombres des véhicules seront stabilisés à 20 000 T-10, 25 000 T-44-100, 30 000 BTR-50PA, 40 000 GAZ-69 et 60 000 ZiS-151. Les effectifs sont ramenés à trois millions d'hommes et les productions complémentaires seront terminées dans environs cinq ans. Pour la Marine, les nombres des bâtiments seront stabilisés à 15 croiseurs de classe Sverdlov, 30 destroyers de classe Kotlin, 230 corvettes de classe Kronshtadt, 420 navires lance-missiles de classe Komar, 180 dragueurs de mines de classe T43, 50 sous-marins de classe Zulu, 250 sous-marins de classe Whiskey et 100 sous-marins de classe Quebec. Pour l'armée de l'air, les chiffres des aéronefs sont mis à 15 000 MiG-17AS, 5 000 MiG-15P, 6 000 Il-28, 2 000 Tu-16, 1 400 Il-14, 3 000 Mi-1NKh, 5 000 Mi-4 et 1 000 Yak-24.

Enfin, dix sous-marins de classe Whiskey se sont lancés à la poursuite du bâtiment traitre dans le Pacifique, tandis que la composante militaire du département chargé des questions atomiques a annoncé que 500 têtes nucléaires sont prêtes à l'emploi, alors que les États-Unis en possèdent déjà 2 500 selon les estimations du Présidium.

Spoiler:
Un MiG-17AS en vol au dessus de Moscou.

avatar
Alaminsk
Administrateur
Administrateur

Messages : 2645
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] Union des Républiques Socialistes Soviétiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum