Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Aller en bas

Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Gungauss le Mer 11 Sep 2013 - 16:27







Spoiler:
Je rappelle que ce genre de conférence est secret, et que seul les pays invités peuvent participer et prendre connaissance de ce qui y est dit

Le Président de la Confédération des Républiques Russes, Vladimir Poutine, a pris l'initiative d'inviter les dirigeants indiens et chinois à Vladivostok afin de discuter des tensions qui opposent les deux pays et y mettre un terme pour construire un partenariat entre Moscou, New Delhi et Pékin.

Voici les trois points proposés par le Kremlin :
1- L'Inde reconnait l'appartenance de l'Aksai Chin à la Chine
2- La Chine abandonne ses revendications sur le nord-est de l'Inde
3- La Chine retire son soutien au Pakistan
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3259
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Skavian le Mer 11 Sep 2013 - 20:00

:globe: République Populaire de Chine :globe:


La République Populaire de Chine se dit extrêmement déçue de la part de son partenaire russe à travers ce petit jeu de passe-passe diplomatique (bien que remettant ici en cause une situation géopolitique bien plus complexe) qui met premièrement en cause un pays qui oblige Pékin à déployer des troupes à la frontière pour se sécuriser (même encore très récemment) et d'autre part un allié on ne peut plus fiable avec qui la coopération est très approfondie. D'ailleurs il est souhaitable de savoir en quoi le Pakistan a quelque chose à faire ici. Il s'agit d'un partenaire privilégié et nul n'est en droit de fourrer ainsi le nez dans nos affaires.

Nous rajouterons que la petite provocation indienne à l'ONU n'arrangera rien à l'affaire. La Chine ne se jette pas dans les bras de ceux qui, aussi maladroitement le font-ils, tentent de ridiculiser Pékin sur la scène internationale.

C'est donc sans aucune hésitation que Pékin refuse le traité, menaçant à outrance les intérêts chinois.
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1304
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Caoki le Mer 11 Sep 2013 - 22:04

:globe: République d'Inde :globe:

Le Premier Ministre indien Manmohan Singh resta assez bouche-bée face à la réaction hautaine et méprisante du Président de la République chinois Xi Jinping mais n'était pas réellement surpris.

Pékin n'a a priori pas compris les sens des mots "sommet" et "proposition". En effet, l'objectif de ce sommet était de négocier entre nos deux nations afin de régler enfin et pour de bon nos différents à travers la main tendue de notre pays et sur le territoire d'une nation-amie à tout deux. L'objectif était à terme de former une importante coopération entre nos trois pays. La proposition russe, qui était une proposition dont vous devez revoir la définition, pouvait donc être largement débattue si une quelconque clause ne convenait pas à Pékin ou à New-Delhi. Vous auriez pu répondre calmement et entre personnes se respectant, mais comme d'habitude, la République populaire de Chine monte directement sur ses grands chevaux à prendre de haut les autres nations et à se croire le maître du monde. Jamais l'Inde ou une quelconque nation n'aurait ainsi envoyé de vils propos comme vous avez fait à à votre allié qu'est la Russie. Surtout que Pékin possède un don tout particulier pour interpréter les situations ou les paroles des autres nations selon ses propres intérêts comme notre soit-disant "provocation indienne à l'ONU". Vous aviez presque réussi à vous faire passer pour la victime à ce sommet, à trouver des raisons afin de pouvoir vous justifiez car dès le début de ce sommet et même avant, vous aviez déjà en tête que vous ne vouliez absolument pas améliorer nos relations diplomatiques mutuelles. Un jour vous tomberez de vos grands chevaux à vous croire le maître du monde. Vous êtes peut-être la deuxième puissance économique mais vous n'êtes pas du tout la première puissance militaire au monde.

Mais ne vous inquiétez pas pour dans 20 ans, la relève est assurée.

Le Premier Ministre indien Manmohan Singh quitta ensuite la pièce.

Caoki
Grand Ancien
Grand Ancien

Messages : 3344
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Gungauss le Jeu 12 Sep 2013 - 10:46

:globe: Confédération des Républiques Russes :globe:


Vladimir Poutine est extrêmement déçu de la réaction virulente de Pékin. La proposition russe était une base de réflexion, pas un ultimatum. La position prise par Pékin est extrêmement nuisible à la diplomatie russe, qui cherchait à rapprocher ses deux plus proches alliés. En aucun cas le Kremlin cherchait à nuire à la République Populaire de Chine, bien au contraire.
Désormais, la Russie sait que la Chine ne souhaite aucune amélioration de ses relations avec ses voisins. Cela est extrêmement dommageable à Pékin.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3259
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Skavian le Jeu 12 Sep 2013 - 15:26

:globe: République Populaire de Chine :globe:


Nous répondrons en plusieurs points, et en particulier à l'Inde également. Ce n'est pas parce que le dirigeant indien est parti qu'il se croit en position d'avoir le dernier mot, comme s'il avait raison : ce message lui sera donc également adressé à lui.

Vous remettez en cause notre affirmation concernant l'ONU ? A savoir votre comportement impulsif et provocateur ? Très bien.

Premièrement, vous n'étiez pas concernés par la Syrie, vous l'avez avoué vous même avec votre position sois-disant "neutre". Nous disons bien sois-disant car il se trouvait que vous aviez également des préférences. Il faut savoir. Vous avez annoncé que nous étions, parmi d'autre un Etat "immature". Vous vous êtes ensuite offusqués que nous avons haussé le ton. Nous attachons vraiment de l'importance à ce point, ça évitera que vous poursuivez votre petit jeu loufoque à savoir que la Chine est la grande nation perfide qui se prend pour une victime à l'ONU.
A votre dernière réponse, vous parliez de "mauvaise interprétation". Monsieur Singh, consultez un sociologue, un géopoliticien, voire quiconque normalement constitué et en lui montrant les archives diplomatiques de nos deux nations, il vous dira "non, évitez de dire que vous êtes une nation amie à la Chine". Et voilà que vous nous remettez ça une nouvelle fois sur la table : notre interprétation défectueuse. Seriez-vous en train de nous prendre pour des imbéciles avec vos histoires ? En vous attendant parler nous étions comme le couple Franco-Allemand. Reprenons maintenant les affaires de ce sommet. Permettez moi de vous dire M.Singh, que vous, vous n'avez pas de problème d'interprétation, vous êtes hypocrite, car comment pouvez-vous oser parler encore d'une mauvaise interprétation après notre refus ? Vous n'avez aucun fondements à critiquer nos choix, dans la mesure où c'est la Chine qui est un partenaire du Pakistan, et PAS VOUS. Ça ne vous concerne donc PAS. Nous protégeons nos intérêts une fois de plus, alors votre immaturité, vos histoires de soucis d'interprétation, vous pouvez vous les garder pour vous.

Je me tourne vers M.Poutine. En dehors de la négligence que vous apportez à nos partenaires stratégiques, qu'avez-vous à promettre à la Chine ? Une possible entrave sur un commerce annuel réalisé par la Chine qui représente près de 4 000 milliards de dollars pour s'enliser dans une politique de guerre froide incompatible avec le monde actuel et la mondialisation ? Nous avons déjà appelé à la mesure des processus d'alliance concernant les BRICS. Il s'agit d'un forum de dialogue et de coopération éventuelle pour défendre les intérêts des pays émergents. Votre économie se résume à la rente, au protectionnisme ponctuel et à de rares exportations de produits manufacturés à niveau de technologie parfois évolué. Nous n'avons clairement pas les mêmes intérêts, notamment vis-à-vis des Etats-Unis et de l'Union Européenne. Je vous rappelle que nous entretenons un partenariat stratégique depuis plus de 20 ans qui a toujours été profitable à nos deux nations. Bien sûr maintenant, vous serez gagnants dans ce nouveau traité. Mais pas nous, d'où la complexité des choses. C'est pour cette raison que nous nous disions "déçus" : 3 puissances mondiales à intérêts globalement divergents. Seulement 2 clauses territoriales ridicules pour nous réunir, et la perte de l'alliance avec le Pakistan qui montre un clair désavantage de la Chine déjà au départ. C'est une manière un peu bâclée de faire joindre 2 puissances sous votre aile, vous ne croyez pas ? Et c'est là que, nous pouvons dire, que ce serait véritablement dommageable à Pékin.

En effet, je tiens à rajouter un point. Il est facile pour l'Inde de critiquer nos choix, mais regardez un peu. C'est une solution de facilité pour cette nation qui a tout à gagner ici. Quelle ironie ! Tendre la main ! Ce pays mène une course contre la Chine à outrance et prend régulièrement de mauvaises décisions. M.Singh le démontre lui même : "dans 20 ans nous prendrons la relève". La voilà cette fameuse rivalité ! L'Inde aurait en effet tout à gagner de coopérer avec son rival qu'elle n'arrive pas à suivre, pour finalement déboucher à une concurrence plus sérieuse dans quelques décennies avec votre course ridicule. Nous vous voyons venir M.Singh avec votre "interprétation" sur cette course absurde que nous martelons autant. Figurez-vous dans ce cas que tous les économistes (notamment Amartya Sen, économiste indien, Prix Nobel en la matière en 1998) le disent. C'est un fait économique. Continuez donc votre obscurantisme à comparer votre croissance à la nôtre. La solution de facilité, c'est que vous engagez une coopération avec nous et que vous continuez vos politiques déloyales, avec votre monnaie qui ferait bien d'être réévaluée, ce qui ne vous empêche pas d'être assez peu performants pour entretenir un déficit commercial avec nous. Le comble ? L'abandon de la coopération chinoise avec le Pakistan. Oui, c'est bien une solution de facilité pour vous. Nous avons bien plus à y perdre en vous suivant car c'est nous, ici, qui devrions au final tendre les deux bras.

Je me permettrai de vous dire une dernière chose : nous engageons avec dynamisme des réformes, nous continuons de défendre nos intérêts. Vous pouvez continuer votre rivalité absurde contre nous pour 20 ans, 40 ans si vous le voulez (dans ce cas prenez vos responsabilités et osez dire au moins à l'ONU que nous sommes vos rivaux et pas vos amis). Nous ferons ensuite un constat sur le piteux état de votre économie qui est déjà bien médiocre aujourd'hui.
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1304
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Gungauss le Jeu 12 Sep 2013 - 15:48

:globe: Confédération des Républiques Russes :globe:


Ce sommet était, à la base, prévu pour discuter des moyens qui seraient mis en oeuvre pour mettre en place une collaboration trilatérale. La Russie s'est portée volontaire pour servir de médiateur, étant donné que le Kremlin entretenait de bonnes relations avec la Chine et l'Inde.
Et comment sommes-nous récompensés de cette volonté pacifiste ? Notre allié chinois se met à critiquer la façon dont le Kremlin gère ses affaires internes et son économie.

Pourquoi avons-nous parlé du Pakistan ? Parce que la Chine mène une politique étrangère d'encerclement autour de l'Inde, qui est plus que visible. Notre démarche a été de penser que la Chine serait prête à faire preuve de bonne foi en mettant fin à cette politique, en échange de quoi les tensions frontalières qui mobilisent l'armée chinoise seraient résolue.

Maintenant, si la Chine préfère critiquer la politique de son ami russe, nous ne nous considèrerons plus comme vos "amis". Nous rappelons tout de même que si la Chine possède actuellement de quoi armer ses avions et sa flotte, c'est uniquement grâce aux transferts technologiques fait par la Fédération de Russie à destination de l'APL. Vous semblez bien vite oublier qui sont vos amis et où est votre place.

De plus, jamais il n'a été question de "guerre froide". Une nouvelle guerre froide serait grandement dommageable pour l'économie mondiale. La Chine devrait ouvrir les yeux. Si elle continue dans sa politique de yoyo monétaire et de volonté dominatrice de l'économie mondiale, elle va tomber de très haut. Les industriels occidentaux commencent déjà à préférer l'Inde ou le Brésil à la Chine pour délocaliser leurs usines. Et lorsque le monde se sera tourné vers quelqu'un d'autre, vous vous retrouverez seul, et cela ne sera que votre faute, grâce à votre politique de fermeture diplomatique.

Maintenant, nous mettons un terme à ce sommet.

La délégation indienne est invitée au Kremlin.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3259
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Gungauss le Jeu 12 Sep 2013 - 15:52

A fermer
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3259
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet sino-russo-indien de Vladivostok

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum