Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Delgon le Mer 24 Sep 2014 - 11:29

ROYAUME DU NORDSON
Roleplay - Départ vers le Sud



Loin au Sud dans une des profondes forêts fouilla un chien la terre. Un jet de neige, de glace et de terre noire se leva dans l'air pendant que l'animal agita ses pattes. C'est alors qu'un homme approcha, visiblement un chasseur et certainement le maître de la bête. Il se pencha et regarda dans le trou créé par le chien. Le bout de quelque chose en pierre et sculpté gisait dans le sol gelé. Le chasseur saisit l'objet et le tira avec force hors de la terre et en grattant autour. Une fois sorti des entrailles de Gaia, il découvrit que l'objet en question était une sorte de coupe en pierre avec un fond carré. Étrange objet, pensa-t-il. Il me mit dans sa sacoche et continua son chemin en compagnie de son chien de chasse. Certainement que le seigneur serait intéressé par le racheter cette coupe.

A plusieurs milliers de lieu, un autre événement eut lieu. C'était aux portes de Château blanc que s'était réunis Daryon, Bael et Aïna. Les deux jumeaux se tenaient prêts à côté de chevaux équipés pour le long voyage qui les attendait vers le Sud. L'hiver empêchait d’utiliser les navires vu que la Baie des Glaces était gelée en cette saison. Il fallait donc voyager par le Sud en direction des citées portuaires situées au-delà de la frontière du Nordson. Il n'y avait pas vraiment d'autre chemin que la voie terrestre en direction de la Mer interne. Les autres routes étaient sous bloquées soit infranchissables. Daryon observait son frère et sa sœur. Il n'était toujours pas à l'aise avec l'idée de les laisser partir mais les connaissant, il n'y avait désormais plus moyen de revenir en arrière. Il pouvait donc qu’espérer que tout se passe bien pour les deux et prendre quelques mesures de précaution.

Il tendit alors à Bael deux bourses et lui dit.

« Voici deux bourses avec des pièces d'or de l'Empire. A utiliser bien évidemment avec parcimonie. Ceci devrait vous permettre de vous débrouiller au Sud. De toute façon, chez eux, tout peut être acheté surtout avec ces pièces. »

L'or était tiré de la réserve familiale. C'étaient des pièces d'or récupéré durant des raids faits aux temps anciens et dont le butin était maintenant soigneusement gardé pour les temps comme celle-ci. Daryon n'aimait pas l'idée de devoir les utiliser mais il voulait être sûr qu'ils n'auraient pas de difficultés. Les problèmes de conversion de monnaies étaient souvent récurrents. Il n'y avait donc rien de mieux que du bon vieux or impérial. Il sortit alors deux documents de son manteau. C'étaient du parchemin enroulé et clos par un sceau en cire rouge. On pouvait voir l'image d'un cheval être imprimé dans la cire. Daryon tendit les deux documents à Aïna et lui dit.

« Ceci sont deux documents faisant de toi et Bael des ambassadeurs du Nordson. Si vous avez des difficultés avec des seigneurs locaux, montrer les lettres. Ceci devrait calmer les esprits les plus impétueux. J'espère que ceci vous offrira une bonne protection en cas de problème avec les autorités des royaumes du Sud. »

Aïna enlaça Daryon affectueusement. Elle savait ce que ça lui coûtait de les laisser partir. Bael commenta le geste de sa sœur.

« Sois sans crainte, Daryon. Nous prendrons bien soin de nous. »

Quand Aïna le lâcha, Daryon répliqua.

« Je peux donc que vous souhaitez bon voyage. »

Bael et Aèina montèrent sur les chevaux et se mirent alors en route en compagnie d'une dizaine de soldats. Daryon les observa partir en direction du pont vers le continent. Il se décida alors de rentrer dans la forteresse, le cœur lourd de devoir franchir la porte principale de la forteresse sans son frère et sa sœur. Heureusement il n'eut pas le temps de s'adonner à la mélancolie. A peine eut-il franchi le seuil du donjon, qu'un des seigneurs de son conseil s'approcha de lui et l'aborda.

« Mon roi, nous venons de recevoir un message de la part du Royaume de Skandie. Aussi, le seigneur de Sudgard vous fait part de ses salutations et s'excuse de ne pas avoir pu être présent à la cérémonie. Il vous a fait venir un présent comme preuve de sa bonne foi. »

Le seigneur lui tendit un rouleau en parchemin que Daryon saisit. Il le déroula et commença à le lire tranquillement. C'était une offre d'alliance entre Nordiens. Rien de vraiment surprenant mais inattendu. Il connaissait ma la situation à l'extrême-Ouest du Nord mais une telle alliance ne pouvait qu'être une bonne chose. Ceci le rappelait qu'il devrait aussi prendre en charge de négocier avec les tribus du Haut-Pnia. Les avoir de son côté pourrait qu'être un atout pour contrer tout danger d'incursion par voie maritime. Il répondit donc au conseiller.

« Je vous remercie pour ce message. Je me chargerais de leur répondre au plus vite. Sinon, le seigneur n'est-il pas celui qui s'est attaqué à ces villages de benedictains ? »

Le noble lui répliqua.

« Oui, c'est ça. Il vous a même fait parvenir quelques fruits de la répression. Je vous prie de me suivre. »

Daryon suivit alors le conseiller jusqu'au Grand Hall ou avait été déposé le cadeau du seigneur de Sudgard. Le cadeau en question était une grande caisse remplie de livres décorés, des objets religieux et un peu d'or. Il y avait aussi un grand nombre de tissu semi-précieux. Daryon observa les objets. Décidément le seigneur ne manquait pas de culot. Il pillait ses propres villages et ensuite il lui envoya une part du butin. Et décidément pas la meilleure. Il sourit à la vue des objets, ce que le conseiller confondit avec de l'approbation. Le jeune roi s'approcha de la caisse et vit que sur le tas se trouvait également une vieille coupe en pierre. Elle était très simple. Elle attira immédiatement l'attention de Daryon qui la prit dans la main et la regarda. Il ordonna ensuite au conseiller.

« Donnez les livres et objets religieux au monastère voisin, au moins ils sauront quoi faire avec. L'or, vous l'amenez au trésor et pour les tissus, je suis sûr qu'on trouvera une uttilité à un moment donné. En ce qui concerne cette coupe... »

Il la leva un peu pour observer le bas.

« Je pense que je vais la garder. Elle fera une bonne coupe pour boire durant les festins. »

Ceci ainsi que la coupe de toutes les convoitise, la coupe du prophète en personne tomba dans les mains de l'homme le plus sauvage au monde. Étais-ce le début d'un nouvel miracle ? L'homme qui boira de cette coupe, sera-t-il un Constantin ou un Julien?

Diplomatie



Missive au Royaume de Skandie
- Au Roi Rür -

Je te salue mon frère,

C'est avec un grand plaisir que j'ai reçu ton missive. Sache que je suis tout à fait disposé à m'engager avec toi dans une alliance visant à nous défendre des incursions du Sud dans le Nord. Nous ne devons jamais nous laisser séparer au profit de ces barbares qui se prétendent civilisés.

Salutations à toi,

~ Daryon, Roi des monts et des plaines ~



Missive à la tribu de Haute-Ponia
- Au Chef Haräldenriksson le Sanguin -
Je te salue mon frère,

Ta réputation n'a point d'égal en terme de force et de violence. Je ne peux que me montrer respectueux envers un homme sachant suivre les anciennes voies.

Comme tu ne dois pas ignorer, les royaumes du Sud ne cessent de prendre en force et grandeur. Ne doutons en nul instant de ta force et capacité de vaincre tout envahisseur par tes propres moyens, je pense qu'unir nos épées en cas d'invasion pourra qu'être une bonne chose pour ne pas perdre inutilement des guerriers de valeur aux gens du Sud. Je te propose donc de combattre ensemble toute armée venue du Sud pour menacer un de nos deux terres ou les terres du Nord voisines à nous.

Salutations,

~ Daryon ~










Delgon
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 170
Date d'inscription : 19/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par galx le Mer 24 Sep 2014 - 14:12

Duchë de Bertaèyn





Ayant appris la fréquence des pilages venues du nord, le Duc a décidé de réagir afin de prévenir toute tentative de raid sur notre Duché. Ainsi il sera construit dans les plus riche province côtière un réseau plus ou moins espacé en fonction du terrain de tour de garde. Ces tours seront construite en bois et elle seront chargé de donné l'alerte en cas d’apparition d'une flotte ennemis à l'horizon. A l'intérieur, un petit nombre de soldats locaux, quatre ou cinq en moyenne seront chargé de se relayé jours et nuit.
Si une flotte venait à apparaître, les gardes actionnerais les cloches situé dans la tour afin de prévenir du danger l'ensemble des habitants de la zone.
Nom : Tour de Garde
Localisation (utilisez la carte) : Compté de Lug, Carleon et Cresson.
Coût : 80 000 Florins
Description : Ces tours de garde plus au moins espacé permettent à la population d'être prévenu en cas de pillage au moyen de cloche.

En plus de cette mesure, le Duc vient de permettre l'installation de trois nouveaux monastère au seins de l’évêché de Benoic. Ces trois monastères appartiennent tous à l'Ordre des Frères Bénédictain. Ceux-ci auront l’autorisation de levé l’impôt dans la zone concerné ainsi que de l'aménagé comme bon leur semble.
Cette mesure est accompagné d'une missive à l'adresse de sa Sainteté le Pape:
Chère Pontife, comme vous le savez le Duchë est un grand défenseur de la Foi à travers notre pays mais aussi à travers le monde connu. C'est pourquoi, en entendant, les récits de massacre de moine et de prêtre, nous avons décidée de vous offrir directement de l'argent avec l'espoir que, avec le soutient des autres nations, vous puissiez mettre sur pied une armée de prêtres et de soldats farouchement décidé à partir défendre la seule Foi légitime au Nord de notre continent afin de lutter contre la barbarie de ces peuples sauvages. Veuillé donc accepter je vous pris ce modeste cadeau de 90 000 florins afin de préserve la Foi de tous ces malheurs.
Cordialement, Arthur Duc des Bertaèyens.


avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1873
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Gosseau le Mer 24 Sep 2014 - 16:36

Réponse du Jarlat des Entre-Terres au Royaume de Skandie :

Salutations,

je suis d'accord concernant le faite que "l'union fait la force" mais, je refuse votre proposition puisque qu'il n'y a pas le moindre royaume bénédictain par exemple qui entoure mon Royaume. Le seul Royaume bénédictain proche du miens est celui de Lydiance il ne s'est aucunement montré aggressif ces dernières années. C'est pourquoi je juge votre proposition inutile.
Cordialement, Jarl Esgrid le Sans-Peur.


Réponse de la Tribu de Haute-Ponia au Royaume de Nordson :

Salutations,

ta proposition est assez intéressante bien que je ne redoute nullement la moindre invasion de la part d'un des ces misérables royaumes au sud... Mais bon, j'accepte.

Cordialement, Chef Haräldenriksson le Sanguin.
avatar
Gosseau
Maréchal de Chacun Son Pays
Maréchal de Chacun Son Pays

Messages : 3787
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Shikkoku le Mer 24 Sep 2014 - 17:13

Royaume de Nekhebit 



Conseil du Wadjet 


Le Wadjet reçut la nouvelle peut avant les cérémonies festives de début d'année, que les deux nobles locaux étaient arrivés afin de prêter serment de vassalité envers le Wadjet Atef II, souverain du Royaume de Nekhebit. Les deux hommes âgés se sont donc prosternés devant le Wadjet devant les yeux des membres du Conseil. Ils ont ensuite reçu chacun des statuettes religieuses en ivoire en guise de cadeau de la part de la Grande Prêtresse Amaât.
Le plan d'expansion côtière continue, et cette fois-ci ce sont les trois deux(oubliez la province la plus à l'ouest) prochains nobles présents sur la côte qui seront contactés par le Wadjet afin de recevoir chacun 150 000 pièces d'or en échange de leur vasselage.


Les cérémonies de nouvelle année de cette année seront placées sous le sigle de Zeth, le Dieu de la Guerre Kokçu, sur ordre du Wadjet. 


Dernière édition par Shikkoku le Mer 24 Sep 2014 - 19:54, édité 2 fois
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5488
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Code5 le Mer 24 Sep 2014 - 19:42

Empire de Droite Pensée


Nous étions en début d'après midi toute les personnes les plus importante du Royaume ce sont réunis le Saint-Empereur lui même étais présent avec ses différent conseiller et son Ministre des affaires étranger ce dernier lui conseillais de Rendre visite au Royaume de Nekhebit après moult discutions au sujet de ce voyage un lettre fus envoyez pour signaler notre arrivé dans un mois.Les semaines c'étais écrouler et le jour J étais venus les soldats,membres du Voyage étais installé ainsi que le Saint Empereur tout était enfin fin près est le cortège partis donc en terre inconnus le voyage se déroula assez tranquillement hormis quelle que attaque de pirate qui fure vite anéantie le voyage fût dans sa globalité fort agréable.Puis vient le jour ou les navires appércuve enfin le rivage tant attendus par tout le monde.Les bateaux se diriger vers le port au un emplacement spécial leur étais prévus.Tout ce beau monde descendis et une trentaine de garde rester garder les navires , alors que le cortège s’élança un homme s’avança vers le Saint-Empereur et s'inclina devant sa noble personne ce dernier dit :

Oh Saint-Empereur bénis soyez-vous je suis et resterais votre humble serviteur à jamais permettez moi de me présenté je suis Amandréus l'homme qui vous à servis comme informateur pour vous décrire ce pays et sa famille Royal et j'ai sus que vous alliez venir en ce jour et je vous ai attendus pour pouvoir vous salué Oh Saint-Homme guide des égarer et protecteur des plus faibles maintenant que je vous ai salué je vais me retiré vers ma demeure.

Alors que l'homme s'en alla l'Empereur le sais par le manche et lui dit :

Je n'ai jamais vu d'aussi humble serviteur envers ma personne sache que pour ta loyauté je vais te récompenser sois bénis par les cieux que le Tout puissant te guide dans t'est pas.

De là l'Empereur sortis une bourse et lui donna dans cette bourse se trouver une somme de 5.000 pièces d'or après cette action l’Empereur et sa suite continuer leur chemin après une dizaine de minute de marche ses dernières furent intercepter par la garde Royal du Wadjet les soldats nous amener dans le Palais Royal que je trouver fort charmant le Wadjet étais assis dans son Trône Impérial Je m'approcher de lui et le saluer et lui rendis le respect qui lui et dû

Je vous salue Wadjet c'est un immense honneur pour moi et ma cour de venir vous voir dans votre pays que je trouve extrêmement jolie mes yeux de mortel n'ont jamais vu en si peut de temps d'aussi belle chose mais permettez moi de vous ébahir et vous étonnez.

Le Saint-Empereur demanda au souverain du pays de le suivre et devant le palais se trouver deux immense caisse en bois Vladislav demanda qu'on ouvre ces immenses boite quand l'ordre fut exécuté et la jaillis deux immense statue une étais fait complètement en marbre tandis que l'autre étais complètement faite de Jade les deux représenté le Roi du pays par la suite, l'Empereur se tourna vers son hôte et lui dit

J'esper que mon offre vous plaire Seigneur je sais que ceci et peu mais veuillez accepté ce maigre cadeaux.

Ce dernier continue de contempler son hôte.

Code5
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1420
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 21
Localisation : Belgrade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Durin le Mer 24 Sep 2014 - 20:11

:globe: Royaume de Skandie :globe:

Missive au Jarlat des Entres-Terres

Justement, la Lydiance semble être un des pays les plus hostiles aux Potlavaks. En effet ils essaient d’éradiquer notre religion. C'est une insulte a nous tous mais aussi et surtout un message qui nous dit que nous serons les prochain. Et étant donné que vous êtes le plus proche de ce Royaume... Quand il aura fini, il est probable que lui et les autres pays de sa religion mène une coalition votre votre pays avant de passer aux notre...
De plus qu'avez vous a perdre a accepter ? Rien. Nous ne devons montrer aux monde ce que valent les Potlavaks !


Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Gosseau le Mer 24 Sep 2014 - 20:24

Réponse du Jarlat des Entre-Terres au Royaume de Skandie :

Dans l'immédiat rien ne présage pour nous qu'ils préparent une coalition contre nous, cela dit si votre intuition se sera révélé exacte dans le futur alors nous accepterons votre offre et renverrons ces culs-terreux chez eux.

avatar
Gosseau
Maréchal de Chacun Son Pays
Maréchal de Chacun Son Pays

Messages : 3787
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Shikkoku le Mer 24 Sep 2014 - 20:41

Royaume de Nekhebit 



Conseil du Wadjet - Arrivée du Saint-Empereur de l'Empire de la Droite-Pensée sur les Terres du Royaume de Nekhebit


Alors que les cérémonies de nouvelle années venaient de s'achever, le Wadjet et la Grande Prêtresse se trouvaient dans le Palais Royal de Thaab, en compagnie d'un conseil de juges et de deux paysans qui se disputaient des terres. Le Wadjet faisait office de dernière instance juridique dans le Royaume de Nekhebit, et devait régler le soucis.
Les deux paysans étaient venus se plaindre que l'un d'eux avait empiété sur les terres de l'autre lors des semences du printemps, et qu'il ne reconnaissait pas son erreur. Ils en étaient presques venus aux mains dans la cour locale et avaient alors demandé au Wadjet de faire son dernier jugement.

Alors que le Wadjet, les bras posés sur son accoudoir, écoutait les diatribes des deux hommes, un homme s'approcha d'un des côtés de la salle. Il murmura à l'oreille de la Grande Prêtresse Amaât. Celle-ci le congédia et ordonna la fin de la séance juridique. Les deux paysans commencèrent à râler mais ils furent mis dehors. Des affaires urgentes pressaient.

On appela Hieronka, le prince héritier, afin qu'il puisse assister à la conversation. Rapidement, Atef II demanda à sa femme les raisons de l'interruption de son devoir de juge, et celle-ci répondit la chose suivante :

- " Wadjet, une délégation païenne venue du Saint-Empire est arrivée dans le port de Thaab à l'instant. L'Empereur serait à bord. Il souhaite vous voir et fait route vers le palais en ce moment même escorté par la Garde Royale. "

Le Wadjet se caressa la barbe courte qu'il possédait. Bientôt sa main gauche se crispait sur son accoudoir tandis que son autre main vint se poser sur sa tempe droite. Il semblait être en proie à des pensées complexes.

- " Père, si je peux me permettre, nous dev... " commença Hieronka, avant d'être coupé net par Atef II.

-" Le Saint-Empire envoie une délégation ? Dirigée directement par l'Empereur lui-même ?  Le dirigeant de la Foi Païenne de la soi-disante "Droite-Pensée" sur les terres du Royaume de Nekhebit ? Non. Pas sur les terres du Royaume. Directement dans le Palais Royal ? " Il se leva. " Nous devons réagir de manière forte. Les hérésies bénédictains et droite-pensée ont détruit l'Empire. Ces hérésies ont par le passé forcé notre peuple à brûler les temples kokçu, ils ont forcé le peuple à se convertir. Ils ont abattu les statues de nos Dieux, ils ont porté en sauveur un hérétique ! "

Il était désormais debout. Il ordonna à des servants d'aller chercher le Mâât, le sabre sacré de la foi Kokçu conservé depuis des siècles dans le temple de Thaab et qui sert aux cérémonies de nouvelle année annuelles. Il ordonna également de chercher son armure cérémonielle, utilisée il y a quelques jours encore dans les cérémonies.
Rapidement, tout fut apporté, tandis que la décision de porter un coup fort aux hérétiques se renforçait parmi le Conseil du Wadjet.

le Mâât:

Bientôt le "Saint" Empereur se présenta au palais. La famille royale au complet était installée sur le piédestal autour du trône, avec le Wadjet Atef II en tenue officielle et le Mâât posé sur ses cuisses assis, stoïque.
L'Empereur fit ses salutations, qui furent traduites en Nekhebit par un homme du palais. Il ordonna ensuite de déposer deux grosses caisses en bois sur le sol, et de les ouvrir. Deux statues en sortirent, une de marbre et une de jade, d'Atef II lui même. 

- " J'espère que mon offre vous plaît Seigneur, je sais que ceci est peu mais veuillez accepter mon cadeau. " déclara l'Empereur.

Le Wadjet Atef II se leva de son trône et descendit les marches. Il se trouva rapidement à environ un mètre, en face de l'Empereur, qui était plus grand que lui d'une bonne tête. Il tenait Mâât dans sa main gauche, encore recouvert de son étui. Le Wadjet toisa l'Empereur pendant une dizaine de secondes.

Il lui cracha alors au visage.

Le visage de l'Empereur, avant souriant, commença à s'empourprer et il cria un ordre dans la langue de son pays. Les Gardes Royaux, sous les ordres de Hieronka, le fils aîné du Wadjet, dégainèrent leurs sabres. Le Wadjet n'avait pas bougé, devant l'Empereur. Celui-ci se tourna et montra son dos au Wadjet, certainement pour communiquer avec les hommes de son escorte. Le Wadjet lui tacla alors l'arrière des genoux, forçant l'Empereur à terre. Il attrapa ensuite les cheveux longs de l'étranger païen et le força à se retourner afin de faire face au Wadjet.

- " Ne me tourne pas le dos, infidèle. " 

Arrivé à de telles tensions dans la salle, les hommes de l'escorte impériale et ceux du Wadjet étaient à deux doigts de s'entre-tuer. La tension était palpable. La Grande Prêtresse Amaât, en recul, regardait la scène se dérouler avec délectation. Après tout l'Empereur Vladislav faisait partie des raisons pour lesquelles l'Empire Dalmatif était tombé, il faisait partie des raisons pour lesquelles les fidèles Kokçu, autrefois innombrables, étaient aujourd'hui reclus au nord de ce qui fut jadis une colonie de l'Empire des Croyants Kokçu.

Sur l'ordre de Hieronka, l'escorte de l'Empereur fut tuée entièrement. Plusieurs soldats Kokçu périrent dans l'action. Au même moment, le Wadjet tira l'Empereur Vladislav par les cheveux et s'assura qu'il ne fut pas tué par les soldats en train de se battre. Bientôt, le sang tacha le sol blanc marbré du palais.

Une fois la situation stabilisée, et que les hommes de l'Empereur païen restant avait déposé les armes, le Wadjet dégaina Mâât et trancha la main droite de l'Empereur Vladislav.

Main droite de l'Empereur Vladislav:

- " Comment oses-tu te rendre sur nos terres infidèle ? Comment oses-tu ramener ici tes idoles païennes et tes idées décadentes ? Comment oses-tu ? Sois heureux que je ne te tue pas immédiatement sur place, sale chien. " lui cracha le Wadjet au visage.

Il donna un coup de pied dans la tête de l'Empereur, toujours agenouillé, et celui-ci s'évanouit. 

Le Wadjet Atef II resplendit alors de toute sa puissance. Dans la salle du Palais Royal de Thaab, tachée de sang et de corps de soldats transpercés par des armes blanches, il tenait dans sa main gauche la main de l'Empereur païen Vladislav, et dans la main droite il tenait Mâât, le sabre sacré des Kokçu.

Il ordonna que la main fut conservée dans du sel, et qu'on l'a mis dans une des boites qui servit à apporter les statues de marbre et de jade. Elle sera renvoyée au Saint-Empire en guise de preuve de détention de l'Empereur avec les quelques soldats restant et les civils du Saint-Empire ayant accompagné la délégation.

Le palais retourna au calme. Le soir était venu, les païens étaient partis et les servants avait nettoyés la salle principale de son sang et de ses cadavres. La Grande Prêtresse Maât marchait seule sur le marbre à nouveau blanc des Nekhebit. Chacun de ses pieds, nus, claquait contre le sol lorsqu'il le touchait. C'était le seul bruit audible. Les deux statues offertes en cadeaux étaient toujours là. Elle tourna autour d'elles. Effectua un tour, deux tours, trois tours. Au quatrième, elle s'arrêta devant elles, et poussa la première contre le sol, fissurant la statue de marbre. Elle effectua le même petit rituel devant la statue de jade et la poussa également au sol, brisant le bras de la statue et sa tête.

Le Royaume était de nouveau au calme.


Missive au Saint-Empire (envoyée avec les survivants de la délégation impériale)


Païens,

Vous nous avez envoyé une délégation, vous nous avez envoyé votre Empereur, dans l'espoir d'une amitié qui n'existera jamais. Vous nous avez envoyé une fois de plus sur nos terres en Parmia les fléaux de la Droite-Pensée et des Bénédictains. 

Nous avons capturé l'Empereur Vladislav. En tant qu'Empereur, il n'a pas été exécuté. Pour preuve, demandez à vos hommes. Voici sa main droite. Nous demandons la somme de 800 000 pièces d'or afin de libérer l'Empereur.
Dépêchez-vous de payer, notre clémence a des limites.

Wadjet Atef II, souverain du Royaume de Nekhebit.


Dernière édition par Shikkoku le Dim 28 Sep 2014 - 20:57, édité 1 fois
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5488
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Code5 le Mer 24 Sep 2014 - 21:59

Le Saint Empire de Droite Pensée


Au Palais un homme arriva en courant il étais tous en sueur il transporté une lettre ainsi qu'une mystérieuse boite il s'approcha du Prince héritier lui donna le tout sans dire un seul mot ce dernière fîs un bon de son Trône il étais devenus tout blanc il ordonna que l'ont réunisse sur le champs tout les généraux et homme influent de l'Empire car une guerre imminente aller se préparé au bout de une heure tout les personnes rechercher étaient présente dans une pièces le Prince hérité pris la Parole :

Notre honneur ainsi que celle de mon Père on étais gravement toucher en ce triste jour mais dans ce triste jour vient quelle que chose de bien souvenez-vous de la Prophétie qui dit "Oh croyant un jour quand un Empereur seras accueillis dans une lointaine contré une chose terrible aviendras et en ce jour sacré notre colère se déchaîneras et le Royaume des Cieux seras rétablis"

A ce moment même le Prince montra la main couper de son père l'assembler présent se prosterner tous personne ne relevé la tête mais tout le monde disais :

DE PAR SA MAIN JE SUIS NE DE PAR SA MAIN JE MOURIRAIS DANS LA FOI DU TOUT PUISSANT JE FUT ÉLEVER EST C'EST POUR SA FOI QUE JE MOURIRAIS COMME LE VEUT LE PUISSANT NOTRE EMPEREUR NOUS DEFENDERONS CONTRE VENT ET MARE MAINTENANT PRÉPARONS NOUS CAR LE TAMBOUR DE GUERRE A SONNE LEVÉ VOUS ENFANT DE DROITE PENSÉE VOTRE CRÉATEUR A BESOIN DE VOUS

Alors que il étais toujours prosterner l’Hérité continua de parler

Oh mes frère maintenant que vous êtes au courant de cette triste nouvelle je vous ordonne d'aller propager cette nouvelles dans tout mon pays ainsi que chez nous allié comme le veut la traditions tout homme ou femme de Droite Pensée doit aller se battre et défendre son Empereur j'exige de vous que cette affronts sois lavé dans leur sang est si je vous dit cella ce n'est pas pour rien car j'exige que que nous appliquons l'ancien rituel de " Depe'thresh wet her'ew " maintenant parté voguer au gré des vents fils de Droite-Pensée.

Alexandrus pris une plume et un parchemin pour répondre au Chien.

Missive au Royaume de Nekhebit

Hérétique ,

Vous nous envoyez nos hommes ainsi que la Main du Saint-Empereur Vladislav et vous nous exiger la somme de 800.000 pièces d'or votre honte étais-elle sans limite ? Toucher à un Saint Homme alors que ce dernière ne vient que vous visitez et et vous honoré mais sachet que le sors des injustes est terrible car la colère Divine est extrême et sur votre pauvre pays diverse plaie s'abbaterons vous ne serez plus que l'ombre de vous même quand vous serez châtié par la Droite pensée
Amicalement Le Prince Hérité Alexandrus


Une autre lettre fût envoyez au Pape

Votre Sainteté

Votre Sainteté si je vous écris cette missive en ce jour c'est pour sollicité votre aide mon Père est un homme pieux et croyant en visite dans un pays païen pour discuté affaire c'est fait attaquer par leur Roi qui représente bien leur sous culture par rapport à la notre , je sais que nos voix ce sont séparé Jadis mais ne croyons nous pas un à Seul Dieu longtemps nous avons était frère c'est donc aujourd'hui en frère que je vient vers vous soyons solidaire comme avant est aider nous à combattre les hérétiques.Notre Empire ne demanderas rien des terres conquise la seul chose que nous vous demandons et les membres de la famille Impérial pour pouvoir les Châtier.Sachet Monseigneur que la terre de ses hérétiques est fort riche et leur trésors et vaste avec leur territoire recelle de mille et un trésor qui ne leur revient pas.

Monseigneur j'attend de vous une réponse positif pour pouvoir combattre les ennemis de Dieu et ainsi montrer qu'elle et la vrais foi.

Pendant ce temps là l'Ost Royal s'organise pour aller guerroyer.

Code5
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1420
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 21
Localisation : Belgrade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Dictator le Mer 24 Sep 2014 - 23:37

Califat Al-Umawiyyun



Alors que le Calife était en train d'élaborer une nouvelle unité pour le Califat dans sa salle de guerre, le Vizir arriva déposant les nouvelles bonnes et mauvaise de l'année passé.

- Mon Calife ! dit-il en s'inclinant
Je viens ici vous rapporter mon rapport annuel concernant notre royaume et les relations extérieur. Les trois provinces que nous avons acheté font désormais parti intégralement de notre Califat, vous pourrez nommer à votre guise le nom des villes gérant la province, les populations de celle ci sont heureuse de rejoindre l'emblème Yzeelane, nous avons reçu des cadeaux pour l'or que nous avons attribué à celle ci qui ont permis à leur développement, notre système hiérarchique y a donc été appliqué, j'ai décidé également d'instauré un système à fin de nous prévenir de toute attaque venant de la mer pour piller nos cotes riches, qui sera appliqué si vous acceptez, cela consisterais à faire des tours et d'y placer dans un récipient en métal du bois, des éclaireurs longeront régulièrement nos cote et des aigles seront envoyé à ses tours en cas de problème, le feu de la zone concerné allumé fera une réaction en chaine qui ordonnera l'allumage du second feu ainsi de suite à fin de prévenir l'issu du problème, la garde aura alors le temps de défendre convenablement nos terres. Cela coutera quelques cinquante milles pièces d'or, ces tours bénéficieront d'une garnison s'élevant à 200 hommes chacune de paysans ou villageois qui voudra rejoindre celle ci et seront également entrainé au maniement des armes à distance et au corps à corps.

Par la suite j'annonce également que nous recrutement et construction sont complètement terminé bien que nous n'ayons recruté et construit peu la qualité de nos troupes ne sont pas discutable.

Venons maintenant aux affaires extérieur, plusieurs problème indiquent actuellement l'avancé à une guerre entre plusieurs royaume qui seraient plus ou moins amical envers nous, nous devons tout de même rester sur nos garde.

-Mmmmh. Fit le Calife
Très bien très bien, les choses se déroulent comme je le pensait à l'extérieur de notre royaume, il va y avoir des combats c'est inévitable à moins que les royaume perdent leurs honneur. Nous allons continué dans de plus vaste recrutement quand notre économie le permettra pour les années qui suivent nos extensions territoriale sont importante, votre plan est très astucieux j'y avait déjà pensé de moitié, nous l'appliquerons d'ici deux ans. Je vous félicite également de satisfaire notre peuple et de représenter le Califat en bien.

Par la suite je souhaite vous parler d'une troupe d'élite constitué de nos meilleurs éléments actuel, mais par la suite nous formerons des enfants, orphelins etc que nous appellerons les Yirolum dans notre langue ancestrale, " Les immortels ", les Yirolums dès leurs plus jeune âge apprendrons à se battre et seul les meilleurs vivront et suivront un entrainement farouche, le plus dur du globe partant de test physique comme mentaux, ils seront la Jintaar ( scimitar ) du Califat et celà commencera dès les premiers jours de cette nouvelle année paix sur vous mon Grand Vizir et appliquez vos missions comme il se doit.

Spoiler:

Le Calife se leva et alla à la terrasse de son palais lorsque l'appel à la prière, appelé Asrn se fit écouté, il partit alors avec son fils et sa femme prier, quand au Grand Vizir lui également alla prier à la plus grande Mosquée du monde Yzeelane, Al-Bukrani.

Spoiler:



violet 1000 acquis
rouge clair 1001
rouge foncé 1002

500 fantassins moyen acquis
300 fantassins léger acquis
1 navire de guerre lourd acquis
recrutement annuel

Caisse de l'état: 0
Revenues annuel: 500.000
Nouveau fonds: 500.000



Dernière édition par Dictator le Jeu 25 Sep 2014 - 21:22, édité 1 fois
avatar
Dictator
Banni éternel
Banni éternel

Messages : 1182
Date d'inscription : 10/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Delgon le Jeu 25 Sep 2014 - 0:26

ROYAUME DU NORDSON
Roleplay - Au coeur du Saint-Empire I (RP ouvert)


Les rames s’enfonçaient dans l'eau pour quelques instants ressortir plus en arrière. Les marins ressentaient à chaque fois le poids de l'eau et cet effort presque insurmontable de pousser les rames en arrière et ensuite les remonter pour enfin sentir la légèreté de l'air. Le son des tambours étaient là pour leur rappeler le rythme mais aussi leur place au fond de cette galère. Puant et un sueur, ils faisaient avancer le navire. Aïna et Bael ne se rendirent pas compte de ce que vivaient les esclaves en cet instant. Comment le pourraient-ils ? Ils étaient débout sur le pont et observaient la mer en toute tranquillité. Ils avaient voyagé plusieurs semaines pour enfin atteindre un des nombreux port de la Mer interne. Là, ils avaient prit un navire en direction du Saint-Empire, voir plus précisement leur capitale.

C'est alors qu'on pouvait distinguer à l'horizon la côte en approche. Une demie heure plus tard, on pouvait déjà distinguer la silhouette de la capitale de l'Empire avec ces nombreuses coupoles, sommets des grandes églises de la ville. Une forte agitation se saisit des eaux voisines. Des dizaines de navires s'approchaient ou s'éloignaient de cette ville. Il devait y avoir plus de navires dans ces eaux que dans tout le Nord réunis. C'était un spectacle magnifique pour Aïna qui n'avait jamais pu voir une telle chose. Même Bael dû avouer d'être impressionné par la vision de la capitale en approche. On pouvait même déjà sentir l'odeur d'épices et de nourriture provenant des marchés les plus proches du port.

Une heure plus tard, la galère accosta dans le vaste port de la capitale. Les quais étaient bondés de gens allant dans toutes les directions, portant mille marchandises et vêtus d'innombrables tissus simples ou raffinés. Toute cette foule ressemblait à une fourmilière agitée. Aïna et Bael descendirent du navire en compagnie des gardes et se mirent en marche, se frayant pas sans violence un chemin vers la ville. Ils ne savaient pas ce qu'ils cherchaient. Pour le moment certainement un lieu ou se reposer. Il devait bien exister des auberges dans ces villes ? Ils se mirent en route à travers le dédale de ruelles, observant les stands remplis de richesse. Au loin, on pouvait voir les toits des temples et même des colonnes ornées de statue brillant dans leur dorure sous l'effet du Soleil. C'était un lieu d'émerveillement constant pour Aïna qui observa tout ceci avec une avidité enfantine. A un moment ils passaient devant un stand débordant de livres de tout type. Bael ne put se contenir et s'arrêta devant ce lieu de savoir et connaissance. Aïna fit de même devant un stand de bijoux situé à quelques pas de celui des livres. Elle n'avait jamais vu des bijoux en or et encore moins orné de pierres précieuses. Certes, sa mère avait eut quelques bijoux mais ils étaient soit en argent soit en fer et au mieux, on comptait quelques émeraudes sur eux. Oubliez des diamants ou des saphirs. La jeune fille se montra aussi fasciné par le nombre de femmes vêtu en soie, un tissu si léger et aux couleurs si chatoyantes aux yeux d'Aïna. Comme elle, elles entouraient le stand orfèvrerie. Certaines jetaient un drôle de regard sur cette jeune femme si étrangement vêtue et aux cheveux écarlates. Même dans la capitale du Saint-Empire, des étrangers du Haut-Nord étaient rares, très rares même.

Après plusieurs heures de vagabondage dans les ruelles de l'Empire, ils se trouvèrent un appartement dans une auberge de luxe. Ils découvrirent avec surprise que les monnaies offertes par Daryon étaient hautement estimés dans cette ville. Apparemment la monnaie datait d'une époque meilleure et plus prospère que les dernières décennies passées. Tant mieux pour eux, pensa Bael. Ceci leur permettrait donc de pleinement profiter du séjour sans se faire des soucis financier. L'appartement était d'un luxe presque indécent, dotés des meilleurs matériaux et donnant la vue sur le principal temple de la ville, un édifice vaste avec une coupole colossale dessus. Certainement qu'ils iraient visiter l'édifice demain. Bael brûlait d'envie d'aller voir à quoi ressemblait ce temple depuis l'intérieur. Ce devait être impressionnant, pensa-t-il.

Les deux passèrent alors la soirée dans l'appartement pour ensuite aller se coucher. Le voyage avait été long et la journée plein d'émerveillements. Il faut savoir que rien ne fatigue plus que de voir de nouvelles choses. Entre temps, les espions de l'Empire avait été informés sur la présence de deux Nordiens dans la capitale. Certains fonctionnaires bien zélés pourraient même découvrir l'identité exacte des deux étrangers. Est-ce que l'Empire réagirait-il à la présence de ces gens chez lui ? Ou laissera-t-il les deux voguer tranquillement à leurs occupations ?

Delgon
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 170
Date d'inscription : 19/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Vailleuh le Jeu 25 Sep 2014 - 11:33



Après des mois de voyage,le Prince Mathieu de Lydiance ainsi que sa suite de garde du corps arrivèrent au Saint -Siège de la Vrai Foi. Aux portes de la Capital il s'agenouillèrent tous et remercièrent le Seigneur que leur voyage se soit bien passé.Leur mission était d'une importance capital. Le Pape n'ayant point donné suite a la lettre du Roi Jean,Lydiance eu cru que son Messager fut intercepté.Un autre message identique au précédent fut écrit par le Roi pour le Pape.

En entrant dans la Capital , ils furent saisi par le fait que la Capital exhiber une richesse provocante. Est ce que l'Or serait plus facilement dénichable dans les Terres du Sud que le Fer dans le Nord?Aux vue que seul 2 personne pour dix en porté.L'Option fut écarté.

Ils ne reçurent aucun hommage des passant ,ni même des gardes si leur document officiel était montré.En même temps, qui s’intéresserait a des Chevaliers même arborant le Tabard de Lydiance venu du Nord.Après avoir réussi a trouver leur chemin en questionnant les gardes et passèrent par les quartiers marchand.L'Endroit leur semblait très peu reluisant. Sainte-Emilie , leur avait enseigné que la Richesse était une source de vice... La Nuit tombant, le cortège Princier demanda Asile dans l'Eglise du quartier,n'ayant pas de sous a dépensé dans le confort d'un Établissement de Route.Heureusement, le Prêtre se montra très compréhensif et avant de dormir tous purent prié dans l'harmonie la plus totale.

Le lendemain en se levant,la Demi-Douzaine d'homme reparti en marche pour le Centre-Ville.Mathieu, un peu inquiet de savoir toutes les richesse trouvable dans la ville lisait le Livre Sacré.Mais a cause du manque d'attention qu'il percuta une Jeune fille aux Cheveux Rouge qui tomba a terre.Le Prince se sachant fautif se mit dans tout ses état et proposa de levé la Jeune Fille qui sans dire un mot accepta."Je vous prie de me pardonner moi gente dame, mon étourderie ma fait commettre une faute a votre égard...".Il prit son temps et regarda la Jeune fille qui restait toujours muette. Il la trouva assez a son gout, mais ayant en tête sa mission et rien ne devait le détourner."Madame,je pense que votre grief contre moi est grand , mais laissez moi vous faire un présent.Si mon inconscience vous a causé tort aujourd’hui , j'espère que mon Livre pourra vous apporter bonheur dans votre vie."Il grifonna rapidement grâce a une plume et un peu d'encre qu'il lui restait dans sa sacoche en Lydiancais, "du Prince Mathieu de Lydiance pour la Charmante fille aux Cheveux Écarlates".Une particularité notable était que le Livre était écris en Lydiancais.Il tendit son livre a la Fille qui avec mille précaution le prit et s'enfuit aussitôt en ayant marmonné quelque chose dont le Prince et sa suite n'avait rien compris.

"Mon Prince cette Bourgeoise vous déshonore."

"Absolument pas, nous Lydiancais avons un code de l'honneur a suivre, les gens du Sud on le leur.Surtout que son tort est arrivé par notre faute. Cette femme était même plutôt craintif a notre égard..."

Cela fit rire le groupe que le Prince fasse remarquer cela.Mais ils reprirent comme si de rien n'était leur route pour le Saint-Siège,afin de donner pour de bon cette lettre qui pourrait sauver les Croyant du Nord-Est des fureurs de Nordson.

avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2403
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par PonchMan le Jeu 25 Sep 2014 - 21:14



Alors que s'achevait l'an 1000 et que débutait l'an de Grâce 1001, la République envoyait des présents à tous les souverains des Etats bénédictains ainsi qu'au Pape et aux pays amis.
Le Doge Sérénissime Antonio Pisani annonça dans un grand discours devant le Conseil des Patriciens la volonté qui était la sienne de voir Vénoa lancer de grands projets pour les années à venir. Les caisses de l'état était remplies de 850 000 Florin et il était temps de dépenser ces sommes. Le principal projet était d'assurer la défense des côtes contre tout pillage. Pour ce faire, un plan de patrouilles des navires de la Marine vénonane fut mis en place assurant une surveillance régulière des côtes. De plus, la volonté de renforcement des forces navales de la République était claire. Ainsi, un total de 4 navires de guerre lourds et de 4 navires de guerre légers seront construits pour un total de 32 000 Florins. Par ailleurs, la défense passant également par les forces terrestres, 750 Fantassins légers et 500 Fantassins moyens seront recrutés pour la somme de 67 500 Florins.

Le volet de l'expansion territoriale de la République a également été abordé par le Doge qui prévoit de coloniser cette année 3 provinces pour un montant total de 450 000 Florins. L'argent offert aux seigneurs locaux sera le garant de la volonté de la République de s'étendre pacifiquement et surtout sera le gage de la prospérité qu'obtiendront les peuples rejoignant Vénoa. Il est assuré aux Seigneurs qu'il leur sera offert, ainsi qu'à leur famille, une place parmi les familles patriciennes de Vénoa, place qui s'accompagne du droit à siéger au Conseil des Patriciens.

Carte des provinces concernées (en rouge/rose):

Spoiler:

Par ailleurs, réponse est faite aux nations ayant demandé l'ouverture d'une route commerciale avec la République. Pour le moment, les instances de la République ne peuvent se pencher sur les divers dossiers et nous assurons qu'une réponse sera fournie dans les plus brefs délais.

Cela dit, suite fut donnée aux échanges avec le Saint-Empire. En effet, après la rencontre qui avait eu lieu entre les représentants Vénoans et le Saint-Empereur, un accord commercial fut conclu entre les deux nations. Cette accord était un pas de géant pour le Saint-Empire vers son ouverture au monde et un pas de géant pour la République qui acquiert ainsi un partenariat avec une notion riche et très puissante. Suite à la rencontre, et à la signature de l'accord, un vaisseau accompagné d'une impressionnante escorte maritime fut dépêché en terre impériale. Ce vaisseau paré des couleurs de la République, couleurs qu'il arborait fièrement, transportait un cadeau inestimable que le Doge tenait à faire à son nouvel allié et ami le Très Saint-Empereur. Ce cadeau était une des Saintes Reliques protégées dans la Basilique Saint-Paul et il ne s'agissait de rien de moins que d'une dent de Saint-Paul, Saint Patron des marchands et des voyageurs. Ce cadeau est un signe de volonté de dialogue fort entre la République, nation bénédictaine, et le Saint-Empire, représentant de la Droite-Pensée.
Le Doge a tenu à rappeler que la Droite-Pensée reste une religion soeur de la Foi Bénédictaine et que donc les deux religions doivent cohabiter et coopérer en bonne intelligence.



Dernière édition par PonchMan le Sam 27 Sep 2014 - 7:49, édité 1 fois

PonchMan
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2547
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 20
Localisation : Warszawa, Rzeczpospolita Polska

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par русский le Jeu 25 Sep 2014 - 21:37

Royaume de Græslavland



Le Haut Roi Varffith dans la salle de réception.


Varffith prend enfin ses véritables fonctions du Haut Roi après son couronnement qui avait eu lieu récemment et d'après le fondement du Royaume, les premiers jours du souverain sont d'une activité des plus ennuyeuses pour certains, le Haut Roi après son couronnement doit recevoir autant de personnes issu de la noblesse et leurs revendications à la journée qu'au quinzième on n'en peut plus.

L'un.
- Mon Roi, je viens devant vous revendiquer mes nouvelles terres promit par le roi Torevar qui n'a pas tenu sa promesse
L'autre.
- Mon Roi, un incendie de grande importance s'est déclaré dans un village en ma possession, je viens solliciter votre aide
Et un autre.
- Mon Roi, la production agricole n'avance pas, nous ne pouvons pas faire plus et la demande augmente, il faut que vous haut Roi s'occupe de régler cette affaire qui pourra être catastrophique dans les années a suivre si la demande n'est pas prise au sérieux

A la fin de la journée, 30.000 couronnes ont été vidés des caisses du Royaume pour soutien financier et dédommagement.

Des messagers venu des quatre coins du monde rapportant avec eux des récits, habituels et nouveaux, tel que la mort du Roi Elrok du Royaume de Skandie, mais quel mort stupide, c'en est pire que mon prédécesseur, répondu le Haut Roi Varffith en riant bien fort. Un autre rapportant l'emprisonnement d'un empereur d'un certain Saint-Empire lointain par le roi Wadjet Atef II demeurant lui et son royaume sur un autre continent. Venu ensuite un messager de Lydiance apportant avec lui une missive et, DES FLEURS? a prononcé le Haut Roi avant que le messager ne puisse dire de même. Toute la salle de réception était dans le silence et les personnes présentent dans la salle se mirent a rire tout d'un coup.

Le Haut Roi commença a parler, Effectivement, le présent ci-joint offert par ce cher Jean Ier de Lydiance n'est point de notre culture, offrir un présent n'est point de notre culture, mais que je comprend parfaitement a vu de mes études sur les cultures étrangères étant jeune, j'accepte donc ce présent que j'enverrai a ma fille, ces trois fleures de Lys représentant sans doute la dynastie Fleuron ou l'emblème de son Royaume, mince je perd la mémoire...
Le Souverain demanda à son maitre d'écurie et aussi conseiller Barguus, Conseiller Barguus, préparez mon cheval ainsi que le vôtre, j'y tiens a offrir un présent à Jean Ier, nous avons un cheval a offrir, nous partons pour l'écurie de Vattenside, la meilleure du royaume



Affaires intérieures

L'agriculture est le secteur économique le plus important des basses-terres. Après l'hiver, les trois saisons suivantes sont donc riches en ressources pour le royaume tant pour l'économie que pour l'autosuffisance alimentaire et pour la démographie qui à la particularité d'avoir la croissance démographique la plus grande de tout le nord. Grâce à cette croissante augmentation démographique, la population des basses-terres est également la plus peuplée du nord malgré qu'au cinquième siècle appelé aussi l'âge de l'apocalypse qui a vu la région se vider de 25% de sa population causé par une maladie sans nom venue de l'étranger. En cette année 1001 la population est si grande pour un royaume possédant peu de territoire cultivables qu'une crise alimentaire menace de s'installer dans les cinq prochaines années car la demande ne cesse de grandir alors que la production reste au même rythme. Une pénurie alimentaire menace donc la population et la solution afin d'éviter cette pénurie et par la même occasion augmenter le secteur alimentaire pour le royaume ainsi que pour les exportations est tous simplement se baser sur le bétail grâce à l'élevage à grandes quantités. Les animaux présents dans la région sont très nombreux, on y trouve autant de gros bétail que de de petit qui servent en premier lieu dans le secteur agricole mais les animaux ne servent que très peu en tant qu'alimentation et l'élevage n'est pas intensif et cela va changer, le pâturage a l'échelle du royaume va multiplier la production alimentaire, cette solution sera retenue pour régler le problème.

Nom: Domaines fermiers [Niveau 1, introduction][Niveau 2, généralisation][Niveau 3, autosuffisance][Niveau 4, exportation][Niveau 5, amélioration]
Localisation: Hoydeborgfelt, Innstrondfelt, Elvfordfelt(felt = domaine, ville+domaine = dans la région où est la ville en question, c'est simple)
Coût: 120.000 couronnes.
Description: Plusieurs domaines fermiers seront construits dans les régions indiquées pour les paysans afin qu'il commencent a élever et exploiter intensivement le bétail comme "nouveau" aliment.








Le Haut Roi Varffith Bryggson décrète la levée du ban, tout les hommes qui ont prêtés allégeance au royaume devront se présenter dans leurs garnisons et être prêt dans les prochains mois pour une excursion dans les territoires hostiles, il s'agit d'un objectif de conquête des territoires.
Ancien prétendant ayant participé aux quatre mois d'épreuves, Ulfday de la dynastie Grimhrok a été le plus grand adversaire de l'actuel haut Roi Varffith, il a été donc nommé conseiller Marshal de la cour et il a pour ordre de former 1.500 Piquiers et 500 arbalétriers pendant l'absence du Souverain au royaume pour une somme accordé de 145.000 couronnes.

русский
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 476
Date d'inscription : 24/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Delgon le Ven 26 Sep 2014 - 14:31

ROYAUME DU NORDSON
Roleplay - Conseil royal de l'An 1001



Le conseil royal était réuni en entier dans une des tours de Château blanc. Parmi les gens présents, il y avait Daryon qui se trouvait assis en bout de table, le regard tourné vers les conseillers assis à sa gauche et à sa droite. Ça faisait des années que le roi n'avait pas dirigé le conseil. A vrai dire durant tout le temps ou son père avait gouverner. Mais Daryon avait la ferme intention de ne pas continuer cette « tradition » et de prendre fermement en main les affaires internes du Nordson. Trop longtemps on avait laissé les choses aller. Le temps était venu de donner de la direction aux affaires du royaume.

Jaerl, le conseiller chargé des missives, se tenait débout avec dans la main un petite parchemin déroulé qu'il tenta de lire. Ses cheveux blanches et ses yeux coincés indiquait une vue qui avait déjà été meilleure. Mais au détriment de ce petit détail, il s'avérait d'être indispensable quand il fallait écrire des messages d'ordre diplomatique ou des ordres royaux. Personne savait quel âge il avait. Daryon l'avait toujours connu vieux. Il avait une de ces vieillesses qui semblaient intemporelles. Avec une voix vibrante, Jaerl s'approcha de Daryon et dit.

« Le roi Rür nous a répondu au sujet de votre proposition de conclure un mariage entre vos deux familles. Hélas, sa dynastie semble mal pourvue en femmes mais il vous propose à la place que vous épousiez une de ses parents, d'épouser votre sœur Aïna. »

Le seigneur de Gardeville prit immédiatement la parole.

« Ceci me semble être une excellente proposition. De toute façon, nous devons renforcer le Pacte de Glace par des liens de sang. »

C'est alors qu'intervenait le seigneur de Chevalville,

« Je pense qu'il faudra discuter avec Aïna avant de prendre n'importe qu'elle décision. Elle n'est pas une vache que nous allons vendre au marché. »

Daryon sourit. Il reconnu le côté paternel du seigneur de Chevalville envers sa sœur. D'une certaine façon, il avait eu le rôle d'un oncle bienveillant compensant les défaillances de leur père. Mais Aïna était sa sœur et avait donc des responsabilité par sa position. Toute la famille avait une responsabilité, lui, Bael et Aïna. C'est alors qu'il prit la parole.

« Ma sœur a un devoir envers la famille et elle devra l'accomplir mais... »

Il regarda en direction du seigneur de Chevalville.

« Elle mérite aussi d'avoir son mot à dire. Nous attendrons donc son retour et je lui ferait part de cette proposition. Bien, autre chose ? »

Jaerl sourit, dévoilant sa bouche dégarnie et dit.

« Oui Votre Majesté, votre mariage. Je pense que vous devriez vous marier avec une princesse du Sud. »

Le seigneur de Gardeville s'exclama outré.

« Une Sudiste ?! Vous êtes fou ? »

Daryon interrompit le seigneur de Gardeville.

« L'idée n'est pas mauvaise. Le mariage d'Aïna unira le Nord contre toute tentative d'invasion du Sud mais un mariage avec un royaume du Sud permettra d'affaiblir le camp benedictain. »

Le seigneur de Chevalville se permit d'ajouter.

« Mais il faudra trouver un royaume acceptant un tel mariage. Je vois mal un roi benedictain donner sa fille en main à un sauvage. »

C'est alors que Jaerl avança ses idées.

« Il n'est pas nécessaire de s'allier avec des benedictains. Il existe des alternatives. Nous pourrions rapprocher la République marchande de Verona. Un mariage avec une des filles des patriciens pourrait permettre de faire signer un accord commercial, donner l'accès à leurs banques et leur réseéau. Ce serait un atout économique majeur. Nous pourrions aussi tenter une alliance matrimonial avec le Saint-Empire en jouant sur l'antagonisme entre eux et les bénédictains. Une troisième option, celle qui pourrait être militairement la plus intéressante, serait un mariage avec le souverain de Nekhebit. Nous partageons avec ce pays l’aversion des benedictains et pourrions établir des contacts culturels et économiques forts. »

Daryon laissa Jaerl reprendre place sur un des sièges et lui dit.

« Merci pour cette vue d'ensemble intéressante. »

Ce qui signifiait qu'il voulait se laisser du temps pour réfléchir à cette idée. Il savait qu'il devait se marier mais pour une raison irrationnelle, il avait toujours espérer ne pas devoir être confronté à ce moment : devoir marier une étrangère pour des obscures raisons politiques. Mais c'était son devoir et il n'y avait aucune échappatoire. Il décida alors de passer au prochain sujet.

« Bien, quel est le prochain point de discussion ? »

Jaerl répliqua.

« Nous avons une requête des chefs de Ville blanche. Ils vous demandent le droit d'avoir un marché pour eux. Sachez qu'ils font la pétition depuis dix ans et votre père a toujours réfusé. »

Daryon rétorqua.

« Ce leur est accordé. Il n'est pas admissible que les gens de Ville blanche doivent aller vendre leurs produits à Gardeville. »

Le seigneur de Gardeville faisait une grimace. Cette décision allait forcement affaiblir les marchés des villes autour de la baie mais à vrai dire, personne à la table pensa possible de continuer à vouloir refuser à ce qui était une sorte de capitale, le droit d'avoir son marché.

Aménagements & bâtiments



La ville de Ville blanche a désormais le droit d'avoir son propre marché. Jouissant du privilège, les guildes locales peuvent aussi ériger des maisons de guildes et entamer la mise en place de contrats avec les locaux. La ville est donc dotée des structures suivantes : marché et maison de la guilde des marchands.

Delgon
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 170
Date d'inscription : 19/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Vailleuh le Ven 26 Sep 2014 - 23:56




Palais Royal de Orenia,Haut Conseil Royal

Jean Ier : Donc vous me dites que une Alliance entre Nordson et Skandie a été réalisé sous le nom de Pacte de Glace ?

...: Oui. Votre Majesté Trois Pays aurait dort et déjà rejoint cette alliance. On peut craindre une liaison , bien pire que celle des 300 Tribut Poltavak unis il y a 200ans, sur le long terme.

… : Je ne partage pas l'avis de Monsieur, je pense enfaite que seul le Royaume de Skandie et le Royaume de Nordson sont ultra actif dans ce Pacte, les autres potentiel ne le rejoindront que si ils se sentent menacé.

Jean Ier : Je suis d'accord avec vous.Je souhaitais envoyer une escouade aider le Haut Roi de Græslavland dans ses nouvelles conquête, mais cela sera mal perçu par le Royaume de Skandie qui agitera cela tel un épouvantail. D'ailleurs, j'ai l'impression que le fils d'après ce que j'ai entendu dire serait plus sage que le Père. Si on se mémora sa Victoire, on se rapellera esssentiellement de sa charge idiote qui fera de lui la risé de sa ligné.Ce Royaume étant lointain ce n'est pas le principal soucis. En parlant de Græslavland, j'ai entendu dire que sa cour et lui même avait été étonné de notre présent, si il s'approcha presque de la bonne réponse, les trois Fleur de Lys sont pour celle du Bas du Roi et de Lydiance et celle du Haut celle de Dieu. M'enfin, voyant que notre cadeau n'a pas eu l'effet escompté, je propose de renvoyer un cadeau qui serait plus utile a ce cher Haut Roi

… : Je propose une Epée, même si son utilité en temps de guerre commence a être de plus en plus réduit par l'apparation d'Arme d'Hast en quantité dans Lydiance. Elle reste un symbole fort de Pouvoir avec une Bible de Lydiance , traduit dans la langue commune de Græslavland.Les messager seront des Hommes des Chevalier de Sainte Emilie en armure!Je pensais a Maxence et Philippe leur Carure devrait couper totallement avec celle qui était frêle du messager.

Jean Ier: J'approuve votre idée, cela prouvera la diversité de Lydiance.

… : Mon Roi, nous avons reçu un cadeau de Venoa, quelque tissus qui serait de bonne qualité.

Jean Ier : Ils nous envoient ce qu'ils ont de plus précieux je pense!Envoyons leur ce que nous avons de plus précieux donc. Envoyez leur une cargaison de Bardiche et un Heaume de combat.Une cinquantaine devrait suffire....Rajouter des outils d'agriculture ! Aussi, l'un de vous pourrait m'eclaircir sur la situation avec l'Empire de Droite Pensée ?

… : Mon Roi, il paraitrait que leur empereur a été en personne sur un autre continent et que les autochtones aurait massacré sa garde et coupé sa main gauche en demandant rançon pour réstitution de leur Empereur.

Jean Ier : Je suis doublement déçu, du fait que leur Empereur est un Imbécile. Pourquoi aller en personne dans un pays étranger dont on ne sait rien? Et aussi, que leur Empereur trahisse ses frères de religion en allant pactiser sans raison valable avec des Paiens.M'enfin, de notre position on peut pas grand chose pour lui,mais je vais écrire a son Héritier et lui donner un peu d'or et des conseils.En parlant de religion,où en sont nos Missionnaires dans les territoires de l'Est ?

… : Majesté, ils se portent tous a merveille et rallie des Non-croyants a la Vrai-foi.

Jean Ier : Bien au moins une chose dont nous n'aurons pas a nous soucier.Que l'on écrive les lettres .
Lettre pour Varffith de la Dynastie Bryggson, Haut Roi du Græslavland

Haut Roi,

c'est sans surprise que j'ai appris que vous aviez compris que les fleurs envoyé avait un sens autre que celle de Fleurs.Si vous n'avez pas pu deviner le sens, vous saviez néanmoins que il y en avait faisant de vous un sage souverain. Afin de vous récompenser, je vous ai fait forger une épée de très bonne qualité et vous fais don d'un Livre Sacré Bénédictain traduit dans votre langue. Ces deux présent seront convoyé par les Chevalier de Sainte Emilie (qui auront la particularité d'être des coloses en Armure.).

Mes meilleurs vœux pour votre conquête.



Roi Jean Ier de la Dynastie Fleuron Roi de Lydiance




Lettre pour les Familles Patriciennes de Venoa

Antonio Pisani ,

c'est avec grand plaisir que j'ai réçu les présents de Venoa depuis le lointain Sud.Afin de remercier votre geste , voici une cargaison de ce qu'il y a de plus précieux autre que Dieu dans notre Pays.A savoir des Bardiches,un Heaume et des outils d'Agriculture.


Roi Jean Ier de la Dynastie Fleuron Roi de Lydiance







Lettre pour l'Empire de Droite-Pensée

Prince Hérité Alexandrus ,

j'ai recemment eu un rapport sur votre situation depuis mon lointain Royaume de Lydiance. Je suis Jean Ier de la Dynastie Fleuron,Roi de Lydiance par la grâce de Dieu.Si je vous écris cette lettre, c'est pour tout d'abord affiché mon mécontentemment. Je suis toujours choqué que votre Père l'Empereur ai eu l'idée saugrenu d'aller en personne dans un Pays Paiens situé sur un autre continent dont vous ne saviez presque rien pour briser votre isolationnisme alors que rien ne l'y forcait. Vous rappeler nos liens unissant nos Religions, malgré une différence de Dogme. Vous auriez du pensez a vos frère Bénédictains au lieu de voyager par delà les mers!Malgré ses réprimandes justifié, sachez Prince Hérité que je compatis a votre Peine.Cette trahison ne doit pas rester impunie. Je vous conseillerai de ne pas ceder a la tentation d'attaquer tout de suite les Paiens, mais de préparer le terrain et vos armée durant Six Année.Ainsi que de faire pression pour empêcher toute relation commercial des Paiens avec vos frères de Religion.Afin de montrer notre soutien, voici une cargaison de 20 000Lydian.

Nous espérons que vous apprendrez de vos erreurs pour réaliser de merveilleuse chose pour la Foi de Sainte-Emilie

Avec toute ma compassion.
Roi Jean Ier de la Dynastie Fleuron Roi de Lydiance




Jean Ier:Maintenant que les affaires étrangères ont été réglé qu'en est il du Royaume.Je veux du nouveau. Pas savoir comment se déroule nos actuels réforme.

...: L'Inspecteur de Bourg-Haut, nous fait parvenir que avec les récents recrutement. Il n'a pas pu produire tout l'équipement nécessaire et a du puiser dans les entrepôts pour équipé nos hommes. Il demande des fonds pour une Nouvel Forge avec son personnel et pour refabriquer l’équipement nécessaire pour regarnir les entrepôts.

...: Mon Roi , cela est évalué a 30000 Lydian.

Jean Ier: Accordé,si nous venions a manquer d'armement les Barbares nous sauterait dessus pour nous égorger.

...: Mon Roi, les Inspecteurs de Detze,Goldovan et Odelange. Nous ont fait savoir que une disette risquait d'avoir lieu dans ces régions faute de mauvaise récolte. Si nos Grenier ne sont pas encore utilisé. Cela ne saurait tarder. Je propose que l'on fasse venir de Le Port et Poplipo des Vivres supplémentaire pour cette région.

Jean Ier: Accordé, nous vivons sur de bon stock , a nous de bien les répartir. En revanche, je souhaiterait connaitre la raison de ces mauvaises récolte.

...: Manque de pluie, mon Roi et les Paysans ont trop de travail pour construire de Gros canaux d'irrigation.

Jean Ier: Et pourquoi l'Inspecteur n'en a pas fait construire?

...: Les Fond alloué ont été dépensé et aucune corruption n'a été détecté par nos services.Cela nécessiterait une aide Royal pour pouvoir mener les travaux.

Jean Ier: 70 000 Lydian seront donc investis dans des travaux d'irrigation,d'après l'ampleur cela devrait prendre trois années avant finalisation .Ces travaux sont conséquent mais nécessaire. Je pense que cela sera tout...

...: Oui, pour en venir a notre Ost. Je souhaiterai limiter le recrutement a 1 000Homme pour parfaire l’entrainement et l’équipement.Nous avons besoin essentiellement de moyen léger. Je souhaiterai aussi tester une nouvelle manière de combattre...

Jean Ier: Parle vite et bien.

...: Je souhaiterais équiper nos Archers de Cheval, afin de pouvoir cribler nos ennemis de Flèche tout en restant impunis.

Jean Ier:
L'idée me plait,je te donne 3Année pour faire tes preuves avec ton concept. Tu auras 200 Cavalier, je souhaiterais aussi que tu étudie le moyen d'utiliser une Arbalète sur le Destrier.

...: Merci de votre confiance mon Roi, nous verrons très vite si ces tactiques sont promis a un bel avenir.Je résume donc il serait question de 400 Cavalier léger dont deux cent qui me serait confié pour innovation de combat,300 Cavalier Moyen ,100 Cavalier Lourd et 200 Arbalétrier pour un total de 131 000 Lydian. De plus en considérant le Plan d'Armement lancé en 1199 afin de rééquiper nos bataillons d'Arme d'hast, nous arrivons a 140 000 Lydian.



Jean Ier:
Voila qui clot donc ce Conseil Royal,Messieurs et Mesdames je vous remercie.



avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2403
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par PonchMan le Sam 27 Sep 2014 - 8:22



Dans les couloirs du Palais des Doges de Vénoa, Son Excellence Antonio Pisani discutait avec Bartolomeo Contarini, chef de l'expédition revenue couronnée de succès du Saint-Empire. Les deux se rendaient à une séance de travail avec différents dignitaires Vénoans.

Antonio Pisani: Et bien mon ami, je tiens à vous remercier et à vous féliciter pour cette affaire on ne peut mieux menée ! Vous savez que j'ai toujours apprécié vos conseils et votre sagesse et je vais vous confier quelques chose. Il est vrai que vous êtes plus âgé que moi mais une chose est certaine c'est que vous êtes parti pour vivre encore de longues années mon ami, vous êtes une force de la nature et le Très Haut vous a offert une constitution impressionnante. De mon côté, je sens les forces me quitter chaque jour un peu plus... J'annoncerai d'ici peu que je vous désigne comme mon successeur favori.

Bartolomeo Contarini: Votre Excellence ! Je ne sais comment vous remercier mais vous savez tout aussi bien que moi qu'un fidèle de la Droite-Pensée ne sera jamais élu Doge de Vénoa ! Cela mettrait de surcroît le Pape dans une colère noire ! Je préfère rester ce que je suis, un conseiller. Ma maison représente tous les fidèles de la Droite-Pensée de la République, c'est-à-dire un cinquième de la population et non une majorité.

A.P: Je dois comprendre que vous refusez de vous présenter à cette élection ?

B.C: Oui Votre Excellence. Je suis désolé.

A.P: Très bien, je comprends et respecte votre choix. Je ne manquerai cependant pas de dire ce que je compte dire devant le Conseil des Patriciens. Bon et bien nous arrivons.


Les deux hommes entrèrent dans une salle occupée en son centre par une immense table de réunion à la forme singulière et destinée à recevoir de grands groupes de personnes. Divers sujets devaient être abordées durant cette session de travail.

Antonio Pisani: Bon et bien tout le monde est présent ? Fort bien. Je déclare cette session ouverte. Pour commencer j'aimerai que notre ami Bartolomeo Contarini nous fasse un rapport de son voyage en terre impériale.

Bartolomeo Contarini: Bien entendu Votre Excellence. Je commencerai en toute logique par notre arrivée que je qualifierai de... Mouvementée. N'ayant pas été prévenue et étant un Etat fortement isolationniste et repliée sur lui-même, le Saint-Empire ne nous a pas réellement accueilli comme nous l'espérions. En effet, nous avons été débarqués de force par une grande force armée alors que nous ne possédions aucune arme, nous avons été placé en détention pendant plusieurs heures quand l'on nous demanda d'aller rejoindre la Salle où nous attendait le Très Saint-Empereur.

Antonio Grimani, Savvi al Commercio: Bah ! Je m'en doutais ! Ce pays n'est pas digne de recevoir autant de considération de notre part ! Nous y allons en amis et voilà comment nous sommes reçus ! Je n'ai pas été mis au courant de la signature de ce traité qui a été ratifié sans mon accord !

A.P: Mon ami, je vous pris tout d'abord de vous taire et de laisser terminer notre cher Bartolomeo.

B.C: Merci Votre Excellence. Monseigneur Grimani, je comprends votre emportement mais j'aimerai vous signifier que d'une part cet accueil aurait pu être évité si nous avions pris la peine d'envoyer un message pour avertir de notre venue, ce que vous deviez faire, et d'autre part il faut vous souvenir que la décision de signer un tel traité a été prise avant votre récente nomination au poste de Savvi al Commercio. Ainsi, vous n'avez pas eu votre mot à dire et vous ne l'avez pas plus aujourd'hui. Je continue donc. Lorsque nous arrivâmes devant le Saint-Empereur, nous fûmes tout bonnement émerveillé devant un tel étalement de richesses. Le Saint-Empereur est un homme sage et bon, très hospitalier et d'une grande bienveillance. La réception à laquelle nous avons eu droit rattrapa le contretemps de notre arrivée et nul doute que la volonté du Saint-Empire est d'aujourd'hui s'ouvrir au monde ! Imaginez quelle formidable opportunité commerciale représente cette grande nation, et songez un instant qu'à ce jour nous sommes les seuls à commercer avec eux.

Enrico Dandolo, Savvi alla marina: Je tiens à vous féliciter chaleureusement mon ami ! Un grand bravo pour cette expédition qui est un vrai succès !

A.G: Hum... Je dois reconnaître votre réussite Monseigneur Contarini et je ne peux que vous féliciter.

A.P: Abordons le deuxième sujet, celui des divers demande de partenariat commercial que nous avons reçu. Il y en a eu une du Royaume de Nekhebit et une du Royaume de Skandie.

A.G: Deux Royaumes infidèles, Kokçu et Poltavak. Nous ne pouvons pas nous permettre d'entretenir beaucoup de traités commerciaux aussi forts avec beaucoup de nation et nous devons éliminer la possibilité de le faire avec des nations infidèles.

B.C: Je suis assez d'accord avec Monseigneur Grimani. A vrai dire, je pense qu'il serai plus judicieux à ce jour de proposer un partenariat à nos voisins du Royaume d'Orlésia. Je propose d'envoyer une lettre de refus aux deux nations pré-citées et d'envoyer une expédition en Orlésia.

A.P: Messieurs, que dites-vous de cette proposition ?


La proposition fut acceptée et les missions diplomatiques commencèrent à être préparées.


PonchMan
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2547
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 20
Localisation : Warszawa, Rzeczpospolita Polska

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Veers le Sam 27 Sep 2014 - 12:43

Royaume d'Orlésia


La salle du conseil, deuxième salle plus grande du château de Oix-la-Chapelle après la salle du trône, où se réunissait le Roy et ses conseillers qui étaient en grande partie, des vassaux. Ce jour la, la discussion concernait l'agriculture et l'annexion de plusieurs territoires de façon pacifiste. Le Roy était présent ainsi que le Duc Arthur I et deux autres vassaux. Il prit la parole.

"Messieurs, nous allons pouvoir commencer. L'on m'a fait rapporté de divers territoires que mes sujets manquaient de vivres, il est de mon devoir en tant que Roy de nourrir mes sujets même s'ils ne sont que des serfs, à ma connaissance les territoires les plus fertiles du Royaume, sont à l'ouest, au duché d'Aquitania et pourtant l'agriculture n'y est pas développée totalement. C'est pourquoi j'ordonnerais la construction de domaines fermiers à Anans et Orléons."

Le Duc Arthur répliqua, après un bref instant de réflexion.

"Majesté, si vous permettez. Anans et Orléons permettraient effectivement de combler le manque de vivre, mais je conseille de construire plus de domaines fermiers à travers le territoire d'Alisia et Nans, ce qui... permettrait d'assurer un ravitaillement constant à partir des réserves même lors des grands hivers que nous connaissons si bien."


"Une proposition juste qui mérite d'être acceptée. Nous financerons ainsi la construction de quatre domaines fermiers à travers la province d'Anans, d'Orléans, d'Alisia et de Nans, à moins que le comte et le marquis aient quelque chose à dire?"


L'un des deux hommes prit la parole rapidement alors que le second se contenta de secouer la tête en signe de "Non".

"Non, votre majesté. Comme vous l'avez vous même dit, c'est une proposition juste."

"Parfait, maintenant nous en venons au deuxième sujet. L'annexion des territoires voisins, peut-être est-il temps d’agrandir nos terres? J'ai demandé à ce que l'on regroupe 300 000 deniers en cadeau aux dirigeants des provinces pour qu'ils acceptent plus facile la vassalité sous notre bannière."


"Messire, les caisses du Royaume n'ont que trop soufferts l'an passé. Nous n'aurons jamais assez de deniers pour offrir gracieusement la vassalité à deux provinces, de plus je déconseille fortement que nous usions plus d'or. Nous devrions... sans doute, nous pencher sur l'annexion militaire."

"Il serait en effet judicieux d'économiser le trésor royal pour l'an prochain. Nos armées sont relativement assez fortes pour vaincre de simples villages."

"Il est vrai... ce n'est pas notre armée qui pourrait poser problème."


"Alors soit, sur ces bons conseils, l'annexion sera reportée à l'an prochain, à présent messieurs je dois me rendre en ville afin de m'occuper d'un sujet moins important. Le conseil est clos. Que Dieu vous garde."


Les hommes s'inclinèrent devant le Roy, pendant que celui-ci quitta la salle du conseil accompagnés de plusieurs gardes pour se rendre en ville. Les vassaux, eux, restèrent là quelques minutes encore afin de discuter de divers sujets.

Nom : Domaines fermiers [Niveau 1]
Localisation : Anans, Nans, Orléons, Alisia.
Coût : 140 000 deniers.
Description : Plusieurs domaines fermiers seront construits dans les régions indiquées pour les paysans afin qu'ils commencent l'élevage et les plantations.


avatar
Veers
Le Colon
Le Colon

Messages : 1168
Date d'inscription : 28/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Durin le Sam 27 Sep 2014 - 21:47

:globe: Royaume de Skandie :globe:

Rür était en train de remplir de la paperasse quand un soldat entre dans la pièce.
-"Majesté, Je viens vous annoncer que le recrutements des soldats ainsi que la construction des navires qui avaient été ordonné par votre défunt père est terminé."
-"Parfait, merci de me l'avoir rapporté."
Après ce bref échange le soldat se retira.
Quelques jours plus tard, continuant les projets de son père, Rür lança le recrutement de 55 cavaliers moyen, de 57 fantassin lourds et de 300 arbalétriers. Il lança aussi la construction de 10 navires de guerres lourd et de 2 navires de commerce lourds. Tout cela pour un coût de 98 240 pièce d'or.
Pour finir il décida de la construction de deux nouveau bâtiments :
Nom : Murailles défensives
Localisation (utilisez la carte) : Jarlia (Capitale du Royaume)
Coût : 120 000 pièce d'or
Description : Imposante muraille de défense entourant la ville la protégeant des attaques terrestres et maritimes avec une grand efficacité.

Nom : Port de commerce et de pèche (Niveau 1)
Localisation : Jarlia (Capitale)
Coût : 50 000 pièce d'or
Description : Port de commerce et de pèche permettant de fournir aux guildes marchandes tout comme aux simple pécheur une source de revenu ainsi qu'une amélioration du commerce.

Nom : Domaines fermiers (niveau 1)
Localisation : Nord du pays (Tirrath, Fork, Orssem, Aror et Malak)
Coût : 110 000 pièce d'or
Description : Domaines fermiers servant a fournir de la nourriture a la population du pays.


Les caisses de l'Etat sont donc ramenés a 110 000 pièces d'or.



Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Shikkoku le Dim 28 Sep 2014 - 21:06

Royaume de Nekhebit 



(Excusez du manque de posts, j'ai une période de baisse d'activité pendant quelques jours du à mon retour en Chine).


Suite à l'absence de réponse positive de la part de la famille du "Saint" Empereur Vladislav, détenu dans les prisons de Thaab, le Wadjet Atef II a décidé de convoquer le prisonnier de haut-rang dans la salle royale. L'ambiance était au plus froid tandis que Vladislav revenait sur les lieux qui l'avaient vu se faire amputer de sa main droite et réduire à l'état de prisonnier, lui qui dirigeait une des nations les plus puissantes du monde.

Le Wadjet décida que si d'ici une année complète, la rançon ne serait pas livrée au Royaume de Nekhebit, qui a d'ailleurs été augmentée à 1 000 000 pièces d'or, Vladislav deviendrait la propriété directe du Wadjet Atef II du Royaume de Nekhebit et celui-ci jugera quoi faire avec lui. 
Une missive a été adressée au Saint-Empire contenant le nouveau montant de la rançon.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5488
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Vailleuh le Lun 29 Sep 2014 - 19:40



Top-Secret:
Une partie de l'OST Royal est levé, cette année a été entièrement consacré a l'entrainement de l'Ost.Aucun recrutement ou construction supplémentaire a été envisagé.


avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2403
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Delgon le Mar 30 Sep 2014 - 13:46

ROYAUME DU NORDSON
Roleplay - Un mariage de convenance



Les portes du Grand Hall du Château blanc s'ouvraient. Un homme entra entouré de soldats aux armures brillantes. L'ambassadeur portait une longue toge dans un tissu écarlate foncé. Les bijoux en or brillaient dans le Soleil septentrionale. Mais le diplomate semblait incommode. Il portait un vaste manteau en fourrure, trop grand pour lui, qui peinait à réchauffer cet homme habitué au doux climat du Sud. Daryon était assis sur le siège de camp, au fond du hall, sur la plate-forme surélevé. A ses côtés se trouvait le seigneur de Chevalville, homme qui avait organisé cette rencontre avec le soutien de Jaerl. L'ambassadeur franchit le hall et ses bottes résonnant sur les dalles. Arrivé devant le roi des monts et des plaines, il s'inclina légèrement devant lui. Le seigneur de Chevalville prit alors la parole.

« Mon roi, voici l'ambassadeur Agamenos, sujet de l'Empereur latin. »

Daryon l'observa. C'était un homme de haute stature mais visiblement du Sud. Il n'avait pas la carrure des Nordiens, celle qui permet de se soutenir dans ce climat rude et impitoyable.

« Ambassadeur Agamenos, soyez bienvenu dans ma demeure et sachez que je vous compte comme mon invité et frère. »

C'était un rituel ancestral venu du Haut-Nord. Par cette phrase, l'ambassadeur Agamenos était désormais l'invité et donc sous la protection du roi. L'ajout de la nomination de frère faisait aussi part du rituel pour renforcer la protection sous laquelle était l'étranger. L'ambassadeur ignorait ces coutumes mais fit point d'exclamation. Il se contenta simplement d'avancer et de faire part du message de son maître.

« Mon maître, l'Empereur du Saint-Empire, Protecteur de la Vrai Foi, vous salue à travers son fils. Il a entendu que vous cherchiez une femme pour votre personne. Sachez que l'Empire est en grande détresse par la prise d'otage de notre maître par des sauvages vivant à l'Ouest. Sachez donc que l'Empire vous propose donc ce que nul roi benedictain peut vous donner. Il vous offre la main de sa fille aînée si en échange, vous veniez en aide à l'Empire pour libérer l'Empereur des griffes des sauvages occidentaux. »

L'ambassadeur se tut. Daryon attendit une minute. Il ne réfléchissait pas. Tout avait déjà été discutée dans les coulisses mais il fallait bien maintenir l'apparence de la cérémonie. Il répliqua alors.

« Ambassadeur Agamenos. Sachez que j'accepte votre offre. Je prendrais pour épouse la fille ainée de votre maître et en échange je soutiendrais votre royaume avec une armée de quatre mille hommes et toutes mes forces. J'irai même plus loin en vous disant que je ferais tout pour la libération de l'Empereur. »

Le diplomate s'inclina et proclama.

« Ainsi soit donc loué le Dieu Unique. »

« Ainsi soient loués les dieux du Haut-Nord. »

Ajouta Daryon.

Recrutement militaire



Le Royaume du Nordson engage la formation d'une nouvelle armée. Cette armée ira en direction du Saint-Empire et aidera l'Empire dans une éventuelle guerre pour sauver son souverain. L'Armée ne peut pas être uttilisé en dehors du Saint-Empire à part pour des opérations s'inscrivant dans le but de libérer l'Empereur.

Armée de la Vaangard

Général : Daryon Traenan

- 1000 infanterie lourde 
- 1500 cavalier léger
- 800 archer
- 190 arbaletier
- 10 mango 
- 500 piquier 

Trésorerie 1002



- Réserve début : 250'000 florins

- Revenu de l'an 1002 : 250'000 florins

- Total disponible : 500'000 florins

- Dépenses militaires : 330'200 florins

- Réserve fin : 169'800 florins

Delgon
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 170
Date d'inscription : 19/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Twinkless le Jeu 2 Oct 2014 - 19:25

:globe: Royaume d'Accalmie :globe:

Les gardes Tregar et Marek suivaient de très près le Seigneur Mareau, leur suzerain, pieu défensaire de la justice Bénédictaine. Dans le château de Stormwind, ils avançaient, jusqu'à arriver dans le grand hall, partout les drapeaux du cerf couronné étaient attachés, quelques sujets attendaient par ci par là pour des réclamations. Le chambellan Galen s'approcha de l'escorte et pris la parole;
" Seigneur Mareau, tout le plaisir est pour moi de vous revoir, cela fait hélas bien trop longtemps que vous n'aviez pas remis les pieds à Accalmie."
" Oui, rétorqua le chevalier en tenant son heaume à la main, mais je dois d'urgence parler à sa majesté Arys, est-il disponible ? "
" Je n'ai bien peur que vous ne soyez pas le seul qui ait besoin de parler à notre bon roi."
" Et moi j'ai bien peur d'apprendre que si j'attends alors plus longtemps le nord déferlera sur les bénédictains, apportant paganisme et dévastation sur nos terres civilisés."
" Je vous demande pardon ?"questionna Maitre Galen.
" Nordson a lancé de nouveaux raids barbares, tuant plusieurs moines bénédictains, il est de mon devoir de me proposer à Lydiance avec un corps expéditionnaire Accalmien."
" Je ... permettez moi un moment je vais essayer de convaincre sa majesté royale."
" Je vous en remercie."
Le chambellan baissa la tête en signe de réverance et partit immédiatement dans l'une des salles privées du château. Les deux fantassins de Seigneur Mareau ne pouvait s'empêcher de regarder les gentes demoiselles de la cour.
" Pff, t'vois ces d'moiselles, chuchotta Tregar, sont surement bien meilleur que les cat'ins qu'on a pu sa farcir toi et moi."
" Ca si clair, mais elles doivent être pucelles à coup sur."
" Oui, elles attendent d'être monté par un noble qui n'a de grand que sa fortune."
Le chambellan finit par revenir dans le grand hall et hurla brièvement : " Messire Mareau, sa Majesté Arys Ier, e la maison des Bagration, suzerain d'Accalmie, défenseur des marches et roi du Poignard, duc de Falaise et cerf courroné de l'ouest, vous accordent votre entrevue, veuillez me suivre s'il vous plait."
Mareau, faisant mine de ne pas avoir entendu les incivilités de ses deux hommes, continuant sa route, au bout de quelques minutes de marches et de monté d'escalier, il finit par arriver dans l'une des chambres de conseil de guerre, qui donnait directement vu sur la mer, une table se trouvait en plein milieu, sur celle-ci une carte du monde connu, il ordonna à ses deux hommes de faire le guet pendant que le Chambellan présenta le sujet de sa majesté.
" Votre altesse royale, voici Messire Mareau !" s'exclama le Chambellan Galen avant de faire un signe de révérance et de quitter la salle.
" Ser Mareau, dit le Roi Arys Ier tout en se levant de sa chaise, j'ai ouie dire que vous cherchiez à envoyer une aide militaire directe à Lydiance."
" Oui votre altesse, répondu le Seigneur Mareau, il est de notre devoir à tous d'aider nos frères se battant contre la barbarie."
" Combien d'hommes pensez vous pouvoir dépêcher jusqu'à Lydiance ?"
" Cinq cent mon seigneur, je prendrai avec moi deux cent cavaliers, cent cinquante archers et cinq cinquante hommes à pied. "
" Je vous donne la permission pour cette mission ser Mareau, sachez toute fois une chose, ne ne jouez pas au téméraire sur les terres des nordiques."
" Merci mon seigneur, merci de me donner l'honneur de commander l'offensive bénédictaine."
D'un simple signe à la tête, le Roi Arys Ier, qui est proprement rasé, a mis fin à cette conversation, toutefois il était conscient du risque des nordiques, il devait être prêt à tout et protéger les côtes Accalmiennes pour éviter de subir plusieurs raids.
Le seigneur Mareau dirigera en personne l'offensive de la rétribution, quelques cinq navires de guerre sont réquisitionnés pour ce long voyage, ils ont pour ordre d'éviter d'aller en haute mer, les Kokçu sont vicieux et pervers.


Spoiler:
Bénédictains faisant parler le fer face aux nordiques.


Twinkless
Secrétaire général des Nations Unies
Secrétaire général des Nations Unies

Messages : 4174
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Durin le Jeu 2 Oct 2014 - 21:02

:globe: Royaume de Skandie :globe:

La Renaissance des Berserk


Information :

Il y a longtemps de cela, avant même la création de la Skandie, existait un groupe de guerriers bien particuliers. Certain le considère comme une Légende, d'autres non. Ce groupe était composé des Berserk. Dirigé par Erak le Sanglant, ils massacrait quiconque s'opposaient a eux. Pillant même les plus puissantes nations. Leur forces légendaires était sans égal. Ils étaient couvert de peinture potlavak destiné a les protéger durant la bataille et a diriger leurs coups sur leurs ennemies. Ils ne faisaient jamais de prisonniers, massacrant sans pitié leurs ennemies et brûlant tout. La Légende raconte que Erak chevauchait un ours en armure afin de terrasser tout ce qui se trouvait devant lui. Selon cette même Légende, après sa mort, son fantôme serai apparu a plusieurs reprise lors de grande bataille entre ses descendant et un ennemie de la Skandie. L'actuel ligné royal ferait partie de ses descendant direct.
Erak le Sanglant :

Rôleplay :

Derar se réveilla d'un coups. Il était en sueur. Il regarda par la fenêtre, une tempête de neige faisait vibrer les volets. Il resta éveille jusqu'au matin et alla retrouver son frère. Celui-ci, adossé a un mur, semblai en pleine réflexion.
-"Frère... Il faut que je te parle"
-"Je t'écoute."
-"J'ai eu une vision cette nuit. Erak m'est apparu."
-"Erak le Sanglant ?"
-"Oui. Il m'a demandé de faire renaître les Berserk"
-"Hum... Tu est sur que ce n'était pas qu'n simple rêve ?"
-"C'était beaucoup trop réel pour n'être qu'un simple rêve."
-"Dans ce cas, il faut se plier a la volonté des ancêtres."
-"Oui. Néanmoins il va me falloir des fonds pour recruter et former des berserk. Je vais aussi me renseigner sur eux."
-"Je te donne 240 000 pièce d'or pour cette année. "
-"Merci mon frère."
Après cette discussion Derar lança le Recrutement de 2000 Berserk pour 160 000 pièce d'or (prix a l'unité d'un fantassin lourd + 10 pièces d'or). Ainsi que la construction d'un fort a Fork qui servira de quartier général aux Berserk pour 80 000 écus.

Nom : Fort, Quartier Général des Berserk
Localisation (utilisez la carte) : Fork
Coût : 80 000 pièce d'or
Description : Fort fortement protégée servant de quartier général au Berserk.



Le monde n'a qu'a bien se tenir, les Terribles Berserk sont de retour...



Les 55 cavaliers moyen,57 fantassin lourds et 300 arbalétriers ont été recruté. Les 10 navires de guerres lourd ainsi que les 2 navires de commerce lourds on été construit. Les bâtiments dont la construction a été lancé l'année dernière sont finies ou en phase de l'être.
En dehors de ces dépenses le Roi a aussi décidé de l'amélioration des domaines fermiers pour 60 000 pièce d'or.

Finances du Royaume : 110 000 + 250 000 - 160 000 - 80 000 - 60 000 = 60 000 pièces d'or.

Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic officiel de la Version Moyen Age Uchronique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum