Civilization V

Aller en bas

Civilization V

Message par Aetius le Dim 30 Aoû 2015 - 19:02

Après avoir vaillamment préparé mes valises pour le débarquement la rentrée, j'ai dû occuper mon temps libre par autre chose que les cuites et les déconnades. J'ai donc lancé une partie de Civ5, partie rapide, bien décidé à faire de la Suède la première puissance au monde.

Il incombe donc au grand roi-soldat Gustave II Adolphe de bâtir un empire capable de résister au passage de temps au milieu de la joyeuse bande de branle-figues constituée de la Russie, de l'Ethiopie, de l'Autriche, des Shoshones, de Venise, de l'Empire Romain d'Orient, des Celtes, de l'Inde et des Mayas.




La carte consiste en une bande sinueuse organisée en un anneau abritant les frasques de nos folles civilisations. Piégeant une grande mer (navigable que tardivement) et quelques amas d'îles desquelles des cités-états peuvent s'ébahir devant la stupidité de notre concert de nations affamées de guerres et d'or.

Le premier acte de ma partie est clairement placée$ sous l'égide de Mars, le dieu de la guerre. Je me presse d'augmenter la production de mes villes et d'élargir mes territoires. Je découvre rapidement les civilisations qui se massent dans cet anneau de terre : les très belles femmes Boadicée la celte, Theodora la byzantine et Catherine la russe accepteront mes faveurs. Ce seront bien les seules à ne pas user de manière grotesque et démesurée la fonction
dénoncer aux yeux du monde entier. Très rapidement, je décide de fonder une ville près de mon allié russe, mais le Shoshone n'apprécie pas l'armée qui accompagne mon gentil colon. Il me demande de partir. Par une malheureuse malchance le lion du nord déclare la guerre aux gens du serpent. Les snakes attaquent mon pauvre colon. Outragés mes armées entrent sans coup férir en territoire sauvage et le pillent rapidement, mes catapultes antiques prennent Te-Moak la deuxième ville des Shoshones. Pocatello castré de ses viles ambitions offre sa troisième ville Agaidika pour que la leçon d'humilité infligée par les suédoise cesse. Je participe ensuite à une guerre russo-indienne qui coûte 2 villes à Ghandi le pacifiste-qui-déclare-la-guerre-à-tout-le-monde et j'achève le pauvre Pocatello en prenant la capitale des gens du serpent.




Ma "félonie" provoque l'hydre des nations : je suis dénoncé par toutes les nations sauf par les donzelles celtes, byzantines et russes (la galanterie a du bon). Rapidement ma culture et ma recherche me donne un pas d'avance sur tout le monde : j'explore la mer centrale et découvre les cités-états, je fonde le congrès des nations, je suis le principal manufacturier de merveilles en tout genre et mes œuvres artistiques sont admirés. Mon principal rival militaire l'Ethiopie (lol) n'arrête pas de convertir mes citoyens au bouddhisme et il est probable que la suite de ma partie consiste au pillage des villes africaines par les hakkapeliitta nordiques. Une suite sera déterminée par mon emploi du temps ' :hap: '




Notons que les projets de Strauss et Traian afin de rendre la Prusse et la Russie bouddhistes influent sur ma partie : ma capitale est bouddhiste !
avatar
Aetius
Président
Président

Messages : 1821
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum