[FIC] Chroniques de Cééspie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Twinkless le Dim 26 Juin 2016 - 19:44

Sous l'accord de Jules je vais rédiger des petites histoires annexes à sa fic principale, j'espère que vous apprécierez !

Prélude


L'île de Cééspie n'a jamais été vraiment indépendante. Vassal fidèle de l'Empire Romain d'Orient, les hommes d'armes de l'île se sont notamment démarqués lors de la défense de la cathédrale Sainte-Sophie lors de la chute de la ville de Constantinople en 1453. Répondant à l'appel aux armes de l'Empereur Constantin XI, Chicarito Ier, comte de Cééspie, embarqua avec 200 hommes dont ses trois fils. Aucun d'entre eux ne sont revenus vivants. Sans aucun légitime successeur, les Vénitiens, aidés par la famille Gosseaux, parviennent à prendre le contrôle de l'île par ruse. Cependant en 1458, le Sultan ottoman fait pression sur les vénitiens pour qu'ils abandonnent l'île. Le Doge de Venise ne souhaitant pas perdre ses comptoirs dans la région, accepte la demande Ottomane et l’Île est livré à elle-même. Profitant d'un interrègne long de trois ans, les ottomans lancent une invasion de l'île. Mené par le chevalier Shikko, la résistance Cééspienne s'organise comme elle le peut, face à un envahisseur mieux armé, mieux organisé et plus déterminé....

Spoiler:
Le chevalier Shikko


- " Notre ennemie sera plus nombreux, et plus confiant, nous devons être plus malin." déclara le chevalier Shikko dans son campement non loin de Skype.

- "Peut-être mais nous n'avons nullement les effectifs pour cela. Il faut rallier le peuple et la noblesse, cela sera notre seule chance de remporter la bataille." répondit le maréchal Pseudo.

Affichant une grimace marquée, Messire Shikko s'exclama avec hâte : " Gosseaux, Caoki, de Sirda, de Vailleuh, voila les principales maisonnées de Cééspie, si nous parvenons à les rallier à notre cause, nous aurons déjà plus d'hommes et donc une plus grande chance de gagner, sans compter que l'on peut lever des milices locales."

Mais le maréchal Pseudo, fort de ses 20 ans d'expériences de combat en tant que capitaine de compagnie en Europe n'était pas aussi optimiste : " Evidemment, mais les de Vailleuh et les Gosseaux sont deux familles qui se font la guerre depuis un siècle, les de Sirda sont de très bons commerçants mais de piètres guerriers."

- " Nous ferons avec. Chanbellan Alaminsk, je vous charge d'une mission diplomatique chez les Gosseaux, maréchal vous connaissez le seigneur Caoki mieux que personne d'autre, je vous prie d'aller le rencontrer en personne, je m'occuperai du reste." ordonna Messire Shikko. Ses hommes ont acquiescé d'un signe de la tête et ont quittés la tente qui sert de centre d'opérations.

Twinkless
Secrétaire général des Nations Unies
Secrétaire général des Nations Unies

Messages : 4172
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Mirage le Dim 26 Juin 2016 - 20:14

Les perfides Gosseau :juif:

Mirage
Chevalier de la Légion d'Honneur
Chevalier de la Légion d'Honneur

Messages : 957
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 18
Localisation : La Ville Lumière

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Jhe le Lun 27 Juin 2016 - 0:36

J'espère que le chef Gosseau aura un conseiller et amant du nom de Alaminsk :hap:

Sinon ouais c'est cool ta fic, ca permettra de donner un background à l'univers cééspien :ok:
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 538
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Duurn le Lun 27 Juin 2016 - 21:01

Les duurn toujours MIA
avatar
Duurn
Officier de la Légion d'Honneur
Officier de la Légion d'Honneur

Messages : 2565
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 20
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par 37 le Mar 28 Juin 2016 - 3:35

J’espère que je serais dedans, N'EST-CE PAS

37
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 387
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 97
Localisation : Chateau d'eau Paris, Ligne 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Twinkless le Mar 28 Juin 2016 - 13:23

Le chambellan



Le chambellan Alaminsk a offert ses services aux seigneurs de Céespie il y'a bien des années de cela. Originaire de Bourgogne, fils d'un père contremaître, malgré son origine roturière il a su se hisser en haut de la pyramide hiérarchique de Cééspie. Bien qu'il n'a pas de fief, il a l'argent et influence les décisions politiques de l'île. Et aujourd'hui il devait traiter avec le seigneur Gosseau. Les alentours du château du Maine, domaine iconique des Gosseaux, étaient marqués par de fortes disparités avec le reste du paysage de la région. Si les hectares entourant le château étaient bien entretenus et verdoyant, la région elle était marquée par la guerre permanente contre les De Vailleuh. Les scènes de pillage devaient être régulières au vu des nombreuses fumées sombres et noires au loin. Les quelques paysans croisés sur la route étaient maigres et semblaient bien faibles. Un vielle homme tractait sur ses épaules une charrette où des cadavres étaient entassés. Il avançait à pas de fourmis, ses jambes maigres et frêles risquaient de claquer à tout moment. Les cadavres à l'arrière étaient des soldats de la maisonnée Gosseau, ou bien même d'autre paysans. Le chambellan n'osa pas croiser le regard avec le misérable. Une fois arrivée dans la zone verte de la région, un cavalier fit signe au chambellan de s'approcher des portes du château, où son seigneur viendrait discuter avec lui. Le seigneur Gosseau avait accepté de rencontrer Alaminsk à l'extérieur du château, depuis que sa place forte a été attaqué par 20 bons hommes des de Vailleuh, le seigneur avait sombré dans la paranoïa.

- "Mon seigneur Gosseau, permettez moi de vous transmettre les sincères salutations de Messire Shikko. Je vous ai fais parvenir une missive vous informant que le valeureux Messire Shikko tient à rallier la Cééspie pour contrer les envahisseurs Ottomans.
- Et qu'en est-il des violations de mes terres par les de Vailleuh ? Les Ottomans sont le cadet de nos soucis actuellement.
- Mon seigneur, les ottomans arrivent, et avec eux vient la misère. Ils ont détruit le plus grand empire que le monde ait jamais connus, votre maison disparaîtra si vous vous laissez faire.
- Ma maison disparaîtra si j'envoi mes hommes combattre dans votre guerre et je n'ai nullement l'intention de les laisser se faire commander par un inconnu. Allez dire à votre "Messire Shikko" que les Gosseaux ne participeront pas à cette folle aventure."

D'un air méprisant le seigneur Gosseaux fit faire à son cheval demi tour et galopa jusqu'à sa demeure, suivit de près par son escorte. C'était un grand échec pour le chambellan, il fut donc contraint de rentrer à Skype, sans aucun soutien pouvant changer la donne.
Faisant demi-tour, le chambellan devait réemprunter la route marquée par la guerre et la violence. Mais cette fois-ci la nuit commençait à tomber. Bien qu'il était équipé d'une épée, offerte par le Comte Chicarito Ier pour honorer les services rendus à sa maison, Alaminsk était un piètre combattant. Le chambellan pris alors la décision de poser bivouac au bord d'un étang, pour redonner force à son destrier mais aussi pour éviter les coupes jarrets qui rodent sur les routes. Au moment où il s'apprêtait à se coucher. Un bruit aiguë lui procurant de gros frissons, le bruit d'une lame sortit d'un fourreau ....

Le maréchal


Le maréchal Pseudo était un homme de grande renommée en Cééspie mais en Europe aussi. On dit de lui qu'il a vécu cent batailles, désarçonnée les plus grands princes d'Europe lors de joutes et remportés une dizaine de mêlées lors de grand tournois. Seulement le Maréchal n'était plus dans la fleur de l'âge. Il fêterait bientôt ses cinquante ans, et ses anciens cheveux noirs ont laissés placé à une tête dont le dessus est dégarnie de cheveux, les côtés sont marqués par de courts cheveux blancs. Il porte la barbe, et ses reflets bruns ont eux aussi laissés place à de grands poils blancs. Si il est l'émissaire pour les Caoki, c'est bien parce qu'il les connait. Les Caoki sont issus de la noblesse Française, et il arrive au seigneur Caoki de voyager dans sa France natale. Les deux hommes se sont rencontrés à la cour du bon roi de France Charles VII "le victorieux". Depuis il noue une correspondance amicale. Les terres du seigneur Caoki sont situés dans l'actuel Pévé, son château possède un petit port et une ville extérieure, il est de ce fait l'un des seigneurs les plus puissants de l'île. Le seigneur Caoki est âgé, bien qu'il a largement grossit et que ses cheveux noirs ont laissés place à de long cheveux blancs et à une barbe épaisse, alors qu'il avait pris l'habitude de se raser de près, le seigneur Caoki a préservé une certaine beauté et est toujours aussi hardi qu'à l'époque. Il est très aimé de ses sujets, notamment pour les grands banquets qu'il organise annuellement. D'ailleurs un banquet surprise a été organisé pour l'arrivée du Maréchal. Accueillie en grandes pompes, le maréchal fit une accolade au seigneur, mais Pseudo ne parvenait pas à faire le tour de taille du seigneur au vu de sa très forte corpulence. Pour convaincre le seigneur Caoki, il n'a pas fallut beaucoup de mots, le seigneur assura au maréchal que ses hommes et lui partiront à l'aube pour Skype après la grande ripaille organisé en son nom : 400 hommes, dont 100 combattants montés, mené par le seigneur en personne porteront assistance aux quelques 200 hommes ralliés par Messire Shikko.

Twinkless
Secrétaire général des Nations Unies
Secrétaire général des Nations Unies

Messages : 4172
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Jhe le Mar 28 Juin 2016 - 17:52

Pseudo en mode Ser Barristan :bave:
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 538
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Twinkless le Mer 29 Juin 2016 - 16:30

Le Chambellan


Pris de peur, Alaminsk se jeta sur son épée, il saisit le pommeau à deux mains et vit qui était son antagoniste. Un homme malingre, portant sa peau sur les os, édenté et à moitié aveugle d'un œil tenait dans sa main droite recouverte de saleté, de poussière et de sang une petite lame rouillée. Il portait des haillons et avait une petite moustache grise, il avait un couvre chef fait de cuir bouillie. Celui-ci peinait à dissimuler les longs cheveux blancs du brigand. Affichant un large sourire, celui-ci montrait au chambellan les quelques dents, jaunes et recouvertes de tartres, qui lui restaient.

Spoiler:
Le misérable


" - Mon pauvre homme, il n'est guère intéressant de mener combat ici, je vous prie de retourner en paix d'où vous venez et - " à peine Alaminsk eu le temps de conclure sa phrase, il fut encerclé par une vingtaine d'hommes sortit de l'obscurité, à leur tête un homme, de meilleure apparence, portant une barbe rousse et un chignon ainsi qu'une armure en maille et une tunique de couleur rouge, prit la parole - " - Compagnon Virgin, dépose ton arme, nous ne sommes pas des égorgeurs." Puis il s'adressa directement au Chambellan " Puis-je faire la connaissance de votre nom, monseigneur ?"

"- Je suis le chambellan Alaminsk, et vous ?
- Les miens m'appelent Vlad, je suis à la tête de ce groupe qu'on appelle les braves compagnons, pour quel camp vous battez vous ?
- Pour le peuple de Cééspie"

L'ensemble des hommes firent pris d'un gigantesque fou rire, Vlad en premier.

"- Et comment battez vous pour le peuple de Cééspie, monseigenur Alaminsk
- En ralliant petit et grands contre la menace ottomane, et vous ?
- Nous ? En défendant le peuple des exactions des Gosseaux, nous nous avons aperçus en train de chevaucher en direction de leur domaine, que faisiez vous.
- J'ai essayé de rallier le seigneur Gosseau à notre cause.
- Alors vous ne voulez pas protéger le peuple.
- Ecoutez, si vous voulez protéger le peuple de Cééspie vous devez rallier petit ou grands pour le Chevalier Shikko, il mène la résistance contre l'Empire Ottoman.
- Le seigneur Gosseau est responsable de plus grands malheur que vos ottomans en seront responsable. Vos querelles de seigneurs n'intéressent pas le petit peuple.
- Ce ne sont pas des querelles de seigneurs ! Petits ou grands, les ottomans ferons de nous leurs esclaves, si la Cééspie veut être libre, il faut se battre pour ! "

Le chef des compagnons fixa le chambellan, puis il détourna le regard vers ses hommes, comme si il voulait qu'ils passent à l'action.

" - Et quel est votre plan, chambellan ?
- Il nous faut des hommes, les ottomans nous écraseront avec le peu d'hommes qu'on a actuellement, je ne sais rien de vous, et de votre groupe, mais si vous dites que vous combattez pour le peuple de Cééspie, alors vous devez savoir que la vraie guerre se tiendra dans les jours à venir. Je ne connais pas assez bien le peuple de Cééspie mais je connais les hommes, ils suivront un homme qui leur a fait du bien, si vous êtes ce dont vous proclamez être, alors ils suivront un homme qui a su les défendre.
- Le peuple n'est pas aussi simple à convaincre.
- Des terres seront redistribués, et-."

Avant de pouvoir terminer sa proposition, le chambellan fut assommé un seul coup derrière la tête ...

Twinkless
Secrétaire général des Nations Unies
Secrétaire général des Nations Unies

Messages : 4172
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] Chroniques de Cééspie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum