¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Mar 10 Oct - 19:26




한국 왕국

Royaume de Corée
 

Affaires Politique



Enfin, après plusieurs mois de débats civils puis politiques la loi contre la corruption est passée au parlement coréen. La loi proposée par le ministère de la justice propose plusieurs volets permettant de lutter efficacement contre « les menaces que représentent ceux qui volent les citoyens japonais. » pour le 1er ministre. Le premier volet vise particulièrement les nobles, et celui-ci instaure un principe d’égalité parfaite des citoyens japonais face à la justice concernant la corruption. Le second volet instaure les moyens législatifs et judiciaires afin de lutter efficacement face à la corruption d’état dont on ne sait aujourd’hui pas la réelle proportion à haute échelle. Grâce à cette loi, un député ou même un ministre aura la possibilité d’être mis en examen durant l’exercice de ses fonctions.
En termes d’armes judiciaire, un nouveau service spécialisé sera mis en place, visant à découvrir les réseaux de corruption ou corrompus à travers la région japonaise. Les corrompus, s’ils ne sont pas nobles, pourront être condamnés à mort si la corruption est lourde, c’est une action exceptionnelle et qui sera rare, mais existante. Les plus petites corruptions, ainsi que celles quotidiennes que subissent les citoyens (pots-de-vin) pourront être condamnées par de lourdes amendes ainsi que des années de prisons fermes, ainsi que le licenciement de ces personnes. Celles-ci, les petites corruptions, posent énormément de problèmes et coutent énormément à l’Etat d’une façon ou d’une autre, lutter contre celle-ci est importante et les lanceurs d’alertes, ceux qui collaborent avec les services d’Etat spécialisés seront protégés face à ceux qui pourraient les menacer directement. Une enquête, suite à des informations venant des citoyens ou autrement pourront être lancé sur n’importe qui.
Les Coréen voient d’un mauvais œil le vol du fruit du travail des autres, et ils le prouvent avec cette loi.

avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par PanzerJager le Mar 10 Oct - 19:31


État impérial d'Iran

دولت شاهنشاهی ایران








Déclaration du Shah.



Des tensions se font ressentir au Club des officiers de Téhéran , quelques officiers désavoue ouvertement la position du Shah concernant les relations avec l'URSS , une première depuis l’avènement de Reza Shah. Si Reza Shah serait encore au commande du navire qu'est l'Iran, il aurait sans aucun doute fait exécuté tout les militaires contestataires et envoyé l'ensemble des opposants politiques dans un bataillon disciplinaire , mais le Shah préfère calmer le jeu et ne pas fragiliser encore plus la construction de l'Iran , c'est pourquoi aucune purges ne sera effectué et la SAVAK n'interviendra pas dans cet histoire , en tout cas pas encore. En effet , le Shah ne dispose pas de la force de caractère de son père , Reza Khan était un grand homme musculeux de deux mètres qui dominait son fils, physiquement et psychologiquement, le marquant pour toute sa vie. L'obsession de faire aussi bien que son père, sinon mieux, marqua les onze première années de son règne. Il aurait un jours confié a son bras droit le général Fazlollah Zahedi "Un seul regard de mon père suffisait pour que je rentre sous terre" .


Avant de faire la déclaration officiel , le roi traverse l'antichambre. Dans un miroir au cadre doré, se reflète le buste en marbre blanc de Reza Shah Kabir, le grand roi à la « poigne de fer », fondateur de la dynastie. Chaque fois qu'il pénètre dans cette pièce,  Mohammad Reza a l'impression que le regard inquisiteur du colosse autant admiré que redouté le suit jusqu'à ce qu'il atteigne son bureau. Il ne peut s'empêcher de penser que l'œil impérieux le jauge derrière la porte, invisible mais omniprésent, scrutant avec une ironie condescendante le moindre firman qu'il paraphe.



Mohammad Reza Shah en face du portait de son père.

A travers le reflet des pendeloques, Reza Shah observe son fils avec un visage d'une impassibilité marmoréenne. Mohammad Reza hésite. Il contemple la lumière du lustre danser sur la surface moirée du trumeau comme un feu follet au-dessus d'un étang. Il n'ose se retourner, de peur d'avoir à affronter ce masque sévère qu'il connaît si bien depuis sa prime enfance. Le Roi des Rois est paralysé par un regard de pierre réfléchi par un miroir, lui que certain dirigeant de ce monde ont jalousé à cause de son pétrole et devant lequel les courtisans s'inclinaient avec flagornerie.


"Afin de restaurer l'ordre constitutionnel ainsi que le processus démocratique, J'ai pris la décision historique d'annuler officiellement le projet de base militaire russe en Iran et que les élections législatives du 16e Majlis se dérouleront en 1952. Nous réagirons avec fermeté et sûreté aux tentatives de contrecarrer cette décision légitime."


L'Assemblée Consultative National a approuvé le 18 décembre un projet de loi qui écarte toute poursuite contre les officiers déloyales qui aurait quitté le pays , Une amnistie votée à l'unanimité par les députés iranien alors que la majorité des élus de l'Assemblée ont vivement condamner les événements. Le représentant du Majlis s'en explique : « La loi d’amnistie, ce n’est pas une prime à l’impunité. C’est un élément essentiel de sortie de crise. Cela va nous permettre de s’atteler à l’essentiel, c’est-à-dire, la poursuite des réformes économiques , social et militaires. Nous avons voté la loi pour notre pays, pour la stabilité du pays, pour permettre aux partenaires de venir aider l'Iran ».

En tant que Chef d'Etat Major , le général Razmara a donc accordé l'amnistie général a tout les militaires déloyal qui se trouvent actuellement en état de désertion , ces même militaires qui ont rompus allègrement leurs serments , prêtés sur le Coran , de défendre loyalement la constitution et le régime impérial. La devise de l'armée impérial "Khoda, Shah, Mihan" (Dieu , le Shah , la Patrie) étant scrupuleusement respectée par la majorités des officiers , les militaires qui auraient accepté de regagner les rangs de l'armée , marquée par la honte et les remords et inspirant le déshonneur à leurs famille et proche devront présenter un à un leurs excuse au Shah publiquement. Un officier Kashkai , ne pouvant retenir ses larmes , se jette sur la main du roi pour l'embrasser, puis s'inclinant, lui enserre les genoux à la manière des suppliants antiques. Le Shah, indécis, lance sa jambe gauche en avant tandis que la droite reste fléchie, un vrai pas de tango, mais l'officier ne se relève pas, il reste agrippé à la jambe de son suzerain, le roi se baisse et avec commisération le relève.


avatar
PanzerJager
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 186
Date d'inscription : 12/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Utyi le Mar 10 Oct - 19:56

République Socialiste de Tchécoslovaquie / Československá socialistická republika



Économie
Le développement d'une base dans le secteur primaire passe par l'agriculture certes, mais aussi les activités minières. Là encore la Tchécoslovaquie est assez richement doté, en charbon, en fer et d'autres minerais tel l'uranium ou magnésite, un peu de pétrole et de gaz naturel. Ainsi les mines, au fonctionnement plus industriel que agraire, donc n'ayant pas besoin d’être collectivisées et réorganisées, seront amélioré de la même façon que l'agriculture: plus de machines et de moyens. Les matières première contribueront au développement prochain des industrie de raffinage et de transformation (chimie, sidérurgie, etc) ayant eux même pour but de nourrir une industrie de production de biens.
Militaire
L’équipement de la ČSLA a été entière délivré, cependant, l'organisation reste toujours quasi inexistante: aucun ou presque officier, l'armée se rapproche plus d'une milice ouvrière composée de volontaire communistes et socialistes.
Enfin, l’officialisation de l'interdiction des partis fascistes, qui de toute façon ont été fortement décrédibilisées par la guerre et décapitées par le jugement des criminels de guerres est désormais effective. La police (qui est a ce stade synonyme d'armée, même si elle viendra a se distinguer dans le retour progressif a la vie normal dans les années qui suivent ), se chargera d'appliquer l'interdiction.
avatar
Utyi
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1308
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par ZcommeZorro le Mar 10 Oct - 21:10

Union des Républiques Socialistes Soviétiques


Союз Советских Социалистических Республик



POLITIQUE INTERIEURE


"La couleur du fer..."



:mac: Le Camarade Staline, Père du Peuple, vient de fêter ses 72 ans et tout indique que son état de santé est préoccupant. Passant la plupart de ses journées dans sa Datcha de Kountsëvo, ses apparitions publiques se font rares et son rôle semble plus symbolique qu’autre chose, mais quel symbole… Pendant ce temps, le pouvoir est assuré par ses proches conseillers comme Molotov, Malenkov, Joukov, Beria, Kaganovitch, Boulganine…etc. Néanmoins, ce retrait progressif de Staline laisse entrevoir des heures sombres pour l’avenir de l’Union Soviétique, en effet se pose immédiatement la question de la succession. Staline a pris une telle place et joue un tel rôle à la tête du pays comme en figure de chef d’Etat pour la Communauté Internationale qu’il semble peu évident de lui succéder sans faire tomber l’Union Soviétique dans une grave crise identitaire et sociale. D’autant plus que si sa succession est plus ou moins déterminée par Staline en personne, sa disparition assurerait-elle tout de même le respect de son choix par ceux qui tiennent entre leurs mains le réel pouvoir ? Pour les raisons évoquées précédemment, Staline a donc pris soin de favoriser l’entrée en scène de son successeur sans qu’une crise politique interne au PCUS éclate au grand jour et montre au monde entier une quelconque faiblesse de la part de l’URSS. Ainsi, deux tendances se distinguent au sein du Politburo, d’une part Lavrenti Béria, chef du NKVD, a longtemps été considéré comme le successeur naturel de Staline qui avait largement fait savoir que c’est à lui que reviendrait la tête du pays, soutenu par le Maréchal Joukov (chef d’Etat-Major), par Timochenko (Ministre de la Défense) et enfin de manière secondaire par Molotov (Ministre des Affaires Etrangères). D’autre part Malenkov (Président du Conseil des Ministres) se présente également comme un sérieux candidat à la succession avec le soutien notable de Kaganovitch (Gosplan), Boulganine (Membre du Politburo) et Khrouchtchev (Secrétaire du Comité Central). Ce dernier groupe surnommé « Clan Malenkov » reste cependant moins proche de Staline, qui, par sa vieillesse et son état de santé est très enclin à une paranoïa effrayante.

:mac: En outre, afin de préserver l’URSS d’une crise politique majeure, Lavrenti Beria et ses proches collaborateurs ont décidé, dans le dos de Staline et dans le plus grand des secrets, de poser les bases de la future URSS en passant par une « élimination » tactique des opposants potentiels à commencer par le clan Malenkov. Ainsi, depuis plusieurs mois, le « Clan Beria » prépare de fausses accusations visant les membres qu’ils considèrent, pour ainsi dire, dangereux pour la stabilité de l’Union. Béria étant littéralement maître du NKVD, une telle entreprise lui est tout à fait possible. :mac:

Portant les lourdes accusations aux yeux du Camarade Staline, ce dernier ordonne l’arrestation sur le champ de Malenkov, Boulganine, Khrouchtchev, Kaganovitch ainsi que nombre de leurs conseillers ou de leurs « poulains ». Les accusations sont simples, avoir monté un complot afin de lentement écarter le Maréchal Staline en tant que « Chef d’Etat » de l’URSS en prenant peu à peu le contrôle du PCUS. Dans la foulé, un grand procès va être mis en place à Moscou et sera présidé par Andreï Vychinski, ce même procureur général qui avait mené les grands procès de Moscou en 1936. :mac:

DIPLOMATIE

C'est avec une grande déception que nous venons d'apprendre le recul de l'Etat Impérial d'Iran dans des négociations et des pourparlers qui avaient, selon nous, aboutis à des relations cordiales si ce n'est amicales entre nos deux nations.
Nous regrettons une telle réaction de la part de l'Etat-Major iranien qui a préféré perfidement fuir vers les pays occidentaux en pensant que l'herbe y serait plus verte et le sang moins rouge.
avatar
ZcommeZorro
Modérateur
Modérateur

Messages : 1907
Date d'inscription : 23/09/2011
Age : 25
Localisation : Jerusalem - Terre Sainte

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Mer 11 Oct - 0:00



FIN DE L'ANNÉE 1951

PAUSE OFFICIELLE

Profitez-en pour solidifier vos contacts avec les autres joueurs, élaborer des stratégies, vous renseigner sur l'époque et votre pays. Pour rappel toutes les sections de l'onglet "Jeu" sont inaccessibles aux joueurs pendant ce temps, hormis les fiches-nations - les autres messages seront supprimés. Point la peine de mettre à jour vos fiches ou d'attendre des bilans, il ne s'agit que d'une coupure dans la même année.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Jeu 12 Oct - 0:00



DÉBUT DE LA SECONDE MOITIÉ DE L'ANNÉE 1951
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Jeu 12 Oct - 0:33

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY

Le Secrétaire d’État accepte de se rendre au sommet proposé par le gouvernement de l’Allemagne Fédérale, bien qu’il préfère préciser d’emblée qu’une fin de l’occupation alliée de la RFA n’est pas pour le moment envisagé à Londres.


HOME SECRETARY

Bertrand Arthur William Russel synthétise sans doute le mieux l’air de son temps au Royaume-Uni tandis que ce siècle, dernier d’un millénaire d’histoire, se termine en sa seconde moitié. Ce philosophe, professeur, journaliste, écrivain, en tous les cas penseur de renom aussi bien dans le pays qui l’a vu naître que celui qui l’a vu enseigner quelques temps (les États-Unis) peut s’appuyer tout à la fois sur sa culture, son éducation (au Cambridge College), son expérience. Comme la plupart des Britanniques il est pacifiste jusqu’à la fin des années 1930, condamnant le gouvernement lors de l’invasion du Siam mais admettant par la suite qu’Hitler doit être stoppé, et par corollaire toute influence fasciste d’où qu’elle soit si elle condamne la paix mondiale, dans un pacifisme « relatif ». Favorable au sionisme, amical envers le socialisme, il fait partie des maigres soutiens d’Attlee lorsque celui-ci fait face à de violentes offensives de la part de son propre camp qui l’écarte, ce qui lui vaudra d’ailleurs l’abandon de toute potentielle ambition politique - pour avoir soutenu un épouvantail déjà jeté dans les poubelles de l’Histoire.

Pour autant il conserve une influence indubitable et grandissante dans les universités, et donc sur une certaine frange éduquée de la population; cette influence se ressent particulièrement lors d’un discours qu’il tient en 1948 où il explique qu’à ses yeux, si toujours profondément attaché au pacifisme, une guerre mondiale qui ne pourrait être évitée de nouveau devra être une guerre mondiale restreinte dans ses conséquences, c’est-à-dire durant laquelle l’un des belligérants devra être détruit rapidement avec le moins de destructions possibles. Or la configuration actuelle faisant présager qu’une guerre qui devrait éclater éclaterait entre l’Union Soviétique et les Alliés, en comprenant les États-Unis d’Amérique, il vaudrait mieux une guerre contre un ennemi sans bombe atomique qu’une guerre contre un ennemi la possédant.


Russel reçoit l’Ordre du Mérite en 1949 et le Prix Nobel de Littérature en 1950 [auto-simulation à confirmer sur une base historique], il est comme le symbole de l’intellectuel génial ayant tout à la fois fait fortement avancer chaque discipline qu’il a pu toucher et décidé de s’inscrire dans son temps avec des positions politiques fortes. Adversaire d’une morale victorienne dépassée, d’un puritanisme indirectement pervers, d’une religion oppressante, il remet donc violemment en cause nombre de fondements du Royaume-Uni, ou du moins de fondements supposés, et représente un mouvement général qui n’est pas pour plaire aux conservateurs, aux Lords, ou à la cour. En bref, toujours vivant et actif, il paraissait utile au Secrétaire du Home Department de demander un rapport sur le personnage dont la productivité continue, la capacité à mettre des bâtons - parfois inattendus - dans les roues de la diplomatie britannique, les poursuites rationnelles dans la morale et la culture amorçant des décennies futures de remise en question ne sont pas toujours pour plaire dans les hautes sphères.


SECRETARY FOR THE OVERSEAS TERRITORIES

Le 8, le gouvernement britannique a présenté son plan d’indépendance du Raj suivant les élaborations politiques déjà entreprises il y a peu et visant un retrait progressif et contrôlé du Royaume-Uni. Le Vice-Roi Mountbatten en effet a depuis un an reçu l’information que les Britanniques ne comptaient pas rester plus longtemps à New Delhi et que leur retrait était en préparation.

Les modalités de ce retrait ont toutefois fait des envieux du côté de la Ligue Musulmane qui a immédiatement à leur annonce enclenché de lourds mouvements de contestations, voire des émeutes, comme à Calcultta, sur la demande de Jinnah. Le but ? L’accès à un État musulman indépendant. Or la Couronne, le Congrès, Nehru, Gandhi, le gouvernement provisoire indien, ont tous refusé une partition sur une base confessionnelle, et ce ne sont pas les Britanniques qui insistèrent pour concrétiser un tel projet qui, à leurs yeux, signifiait simplement le morcellement d’une construction politique qu’ils avaient mis deux siècles à fonder et la destruction d’une puissance en devenir alliée.

La rédaction de l’Indian Independance Act :

Spoiler:
Le Royaume-Uni s’engage à :
• Favoriser le passage du Raj britannique d’un statut de Territoire Britannique au statut de Closed Dominion puis de Dominion;
• Déléguer l’ensemble des responsabilités portant sur la politique intérieure à un gouvernement national, désigné par un Premier Ministre leader du Parti qui emportera des élections générales organisées tous les 4 ans sur le modèle britannique;
• Retirer la charge de Vice-Roi au profit d’un Gouverneur Général, lequel disposera des pouvoirs conférés par les statuts de Closed Dominion puis de Dominion;
• Garantir l’intégralité territoriale du Raj, par les armes si besoin est, qui ne sera en aucun cas divisé pour des raisons confessionnelles ou ethniques;
• Organiser dans les Territoires et Protectorats des Îles Maldives, de Ceylon et de Birmanie, des référendums populaires donnant le choix entre une union avec le Dominion d’Inde et le maintien de l’autorité britannique.

Les représentants indiens s’engagent à :
• Laisser la gestion des affaires militaires et diplomatiques au Royaume-Uni le temps du passage au statut de simple Dominion et de la baisse des tensions avec les voisins de l’Inde que sont l’Iran et l’Afghanistan, notamment;
• Interdire tout mouvement ou parti communiste;
• Laisser au Roi du Royaume-Uni le titre d’Empereur des Indes, en tant que Dominion de l’Imperial Commonwealth of Nations;
• Se maintenir dans la zone sterling;
• Se maintenir dans l’Alliance de l’Himalaya;
• Laisser les Britanniques occuper pour une durée de 15 ans des bases sur le sol indien, notamment à la frontière avec l’Afghanistan ou au Ceylon (si l’île était annexée).

Or dans ce contexte le gouvernement indien autant que le gouvernement britannique voient d’un très mauvais oeil ce qui se déroule du côté musulman, qu’il s’agisse de zones bouillantes entières ou de tensions communautaires au sein de grands centres urbains. Si le nord-ouest se retrouve plutôt épargné du fait de la proximité d’une Union Soviétique grandissante qui menace bien davantage qu’un gouvernement centralisé indien, nombreux ont en tête la « résolution de Lahore » et une partition de l’Inde en 2 États, l’un hindou et l’autre musulman. Comme mentionné, ce serait ainsi diviser profondément un peuple; déplacer dans des mouvements colossaux des populations paisibles; détruire une structure socio-économique, notamment au niveau des États princiers qui auraient déjà souhaité accédé à l’indépendance; fonder des entités nationales sur des bases purement religieuses, c’est-à-dire ouvrir la voie à des obscurantismes éteints dont bien des civils et des soldats ont dû faire inutilement les frais non loin, en Arabie.

L’Act ayant été validé et l’indépendance déjà formulée par le gouvernement indien, a été annoncé que serait considérée comme une atteinte à la sécurité du nouvel État indien en construction toute contestation de son établissement comme validé par le gouvernement officiel élu. Des mouvements ont pour autant continué, évidemment, un peu partout, forçant les Britanniques à mobiliser la British Indian Army toujours en vigueur pour les contenir. S’il fut expressément ordonné de ne pas faire usage de la violence qu’en cas d’extrême nécessité et de danger pour les forces de l’ordre, le bilan humain a pu s’alourdir lors d’émeutes les ayant visés comme les « oppresseurs qui empoisonnaient l’Inde jusqu’au bout » mais aussi visant les Hindous considérés comme traîtres et vendus à la cause britannique pour « le plaisir d’asservir à l’avenir des Musulmans considérés comme inférieurs. »


Le gouvernement indien a assuré que seraient conservé les privilèges des États princiers et surtout que le Dominion d’Inde en formation se tiendrait sur une base sinon laïque, du moins s’assumant multi-confessionnelle et accordant à chaque religion une place en accord avec les principes démocratiques élémentaires, évoquant ainsi l’idée d’un Premier Ministre hindou pour un Vice-Premier Ministre musulman. Pour le moment, Jinha est resté silencieux, tandis que dans tous les cas la transition vers un statut de Dominion est assuré par le Premier Ministre provisoire Jawaharlal Nehru et ses alliés, comme Chakravarti Rajagopalachari. Des élections auront lieu dès l’année prochaine selon la Constitution qui aura été établie selon la bonne volonté de leurs collègues. Pour le moment semblent se profiler comme partis d’importance le Congrès National Indien, le Parti Socialiste ainsi qu’une force qui émerge progressivement à mesure que l’idée d’une partition s’éloigne qu’est la Ligue Musulmane Indienne, fondée il y a peu.

Si les radicaux nationalistes hindous n’apprécient pas les concessions offertes aux Britanniques contre leur départ précipité, ils se sont montrés largement rassurés de ne pas entendre parler de partition, et en cela n’ont pas adopté une attitude armée comme le craignait notamment Gandhi - qui a échappé en 1948 à une tentative d’assassinat de groupes musulmans. Un Mohandas Karamchand Gandhi, d’ailleurs, lui aussi opposé à la partition, qui a re-gagné quelque peu en prestige : s’il a refusé la charge de Premier Ministre, il reste une figure adorée, le symbole de l’indépendance en approche et comme le conseiller de Nehru.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par GeorgeV le Jeu 12 Oct - 1:58



The United States of America

Home Secretary

Mise en place de base pour la lutte au communisme



L’administration d’Adlai Stevenson est de plus en plus dans l’embarrât alors que les Amériques semblent être prisent en otage par les menaces communistes. Tant au Nord qu’au Sud, l’internationale communisme semble avancer ses pions devant les États-Unis elle aussi paralysée par des tensions sociales importantes et d’une autre par la terreur des américains face à la possibilité de perdre leurs droits les plus précieux. Cette même terreur, inspire et polarise l’opinion publique américaine face à une Maison Blanche vu comme sympathisante au socialisme. Pourtant, le Président Stevenson est bien résolu à mettre en terme à ces vils rumeurs nourries par le camp républicain. La mise en application du Federal Aid Highway Act a permis au Président de se faire de nombreuses faveurs du lobby de l’automobile et du pétrole, de même que chez certains républicains qui souhaitait l’application d’une loi fédérale permettant de mettre à jour les infrastructures routières du pays. Il compte dans un futur proche mettre à profit ces faveurs qu’à la Maison Blanche afin de pousser son projet de loi sur l’adoption de son Americain Health Care and Social Security Act.

Toutefois, avant de redéposé une nouvelle fois l’ Americain Health Care and Social Security Act, le Président doit prouver à l’Amérique qu’il ne compte pas laisser le communisme entré au sein même du temple de la démocratie et que lui-même n’est pas sympathisant d’une tel idéologie barbare, sanguinaire et hostile. Le Président Stevenson signe un mémorandum classifié top secret qui ordonne une réorganisation des activités d'interception des télécommunications : la création de la National Security Agency est officielle mais totalement secrète. Censé resté un secret à disposition du département de la défense et collaborant avec la CIA, la NSA a pour objectif la sécurité intérieure des États-Unis d’Amérique, regroupant les divers services de l’armée, de la marine et de l’USAF. Le Shamrock Projet est lancé de façon non-officielle par la défense, obtenant un droit d'accès aux copies microfilmées quotidiennes de tous les télégrammes transitant par les sociétés Western Union, RCA et ITT. Une fois obtenus, ces télégrammes sont disponibles pour analyse et dissémination à d'autres agences de renseignements américaines. En plus de la création de la NSA de façon non-officielle, le Président Stevenson prend ses ennemis politiques de court en exigent la création d’une commission d’enquête indépendante du Sénat des États-Unis (State Department Loyalty Investigation Subcommittee of the Committe on Foreign Relations) chargé d’enquêté sur la loyauté des fonctionnaires fédéraux, en particulier sur ceux du Département d’État.

United States Department of Defense


Futur USS Forestall, fer de lance des États-Unis d'Amérique

La U.S Navy à annoncée au comité de la défense du congrès des États-Unis la mise en place de nombreux projets visant la modernisation la marine américaine. Dans un premier lieu, le Forrest Sherman-class destroyer est élaboré afin de contrebalancer l’avancer des technologies sous-marines soviétique et japonaise et remplacé progressivement les classes de destroyers dépassé. Le premier des 18 navires commandé par Washington D.C sera livré en 1955. Les États-Unis ont aussi l’ambition de mettre en place une classe de super porte-avion, Le  Forrestal Class projet annonce un futur glorieux pour la Navy et augementera considérablement la force de projection des États-Unis d’Amérique dans un futur proche (1955).

La U.S Army à tant qu’à elle confirmé la mise en production du M47 Patton, version amélioré et présenté précédemment au cours de l’année 1950 au congrès et aux militaires. L’arsenal de Détroit annonce que le premier des 500 unités commandé par Washington sera disponible à la U.S Army d’ici le premier trimestre de 1952 pour un coût de $129 000 l’unité ($64 500 000). Ce modèle de char est ouvert à la vente pour nos alliés et partenaires importants.


United States Department of State


Les événements aux Philippines sont considérés comme totalement inacceptable par Washington et transmet au gouvernement philippin sont total soutiens afin de mettre un terme aux violences dans le pays. Les États-Unis sont prêts à assurer la protection de l’ordre aux Philippines si Manille le souhaite.

:mac: Dans la plus profonde confidentialité, Londres et Ottawa sont contacté afin de mettre en place une stratégie commune afin de défendre l’unité et l’idéologie politique du Canada. Alors qu’il y a aucune chance que des communistes du Québec gagne les élections législatives au Canada et forme un gouvernement au fédéral, il est toujours possible pour eux d’organisé un référendum sur la souveraineté du Québec et d’introduire une fois de plus la terreur rouge au sein même de l’Amérique du Nord.  :mac:


:mac: La première vague d’assaut par la Colombie est jugé de façon très mitigée par Washington qui souhaite une plus grande force frappe de ses alliés. L’envoi de 100 officiers américain d’origine hispanique est décidé par la U.S Army afin de favoriser la communication. Ceux-ci formeront les officiers de l’armée colombienne et cordonnera à l’aide de ceux-ci les prochaines vagues d’assault. Washington assure à son allié que nous remplacerons la totalité des pertes de chars qu’à subit la Colombie à l’aide même des réserves stratégiques que possède les États-Unis sans aucun frais autre que celui du transport.  :mac:


In God We Trust

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2066
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Gungauss le Jeu 12 Oct - 11:06

República de Colombia




Affaires militaires

L'État-Major est relativement déçu de la première étape de l'offensive au Venezuela. Maracaibo est assiégé et une partie des objectifs du sud ont été remplis, mais l'avancée colombienne n'est pas assez rapide.

:mac: Par conséquent, l'armée colombienne passe commande aux États-Unis d'Amérique du matériel suivant :

- 150 tourelles de M8 Greyhound pour les monter sur les châssis des AMR-35 (nécessite la présence d'ingénieurs américains pour permettre le refittage des tourelles)
- 50 chars M4A3E8 76mm Sherman
- 50 chars M24 Chaffee
- 20 M21 Mortar Motor Cardrige
- 50 M3A1 Scout Car
- 30 AT-6C/G Texan
- 30 P-51D NA-109 Mustang
- 12 Bell P-59B Airacomet :mac:
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3221
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Jeu 12 Oct - 16:54




한국 왕국

Royaume de Corée


Dans le bureau du 1er ministre …


Ce mois de juin de l’année de grâce 1951 était un mois particulièrement frais et humide pour un mois de juin. Les précipitations de pluies ont étés exceptionnels cette année, causant multiples victimes, mort d’inondations dans les banlieues tentaculaires et désorganisés de Séoul qui manquent d’infrastructures d’évacuation. Le 1er ministre Chang Myong était à son bureau, en face de la fenêtre, fumant un de ces célèbres cigare cubain connu à travers le monde. La pluie tombait encore en cette fraiche soirée de juin et rare étaient les gens encore dehors à cette heure tardive. Le premier ministre regarda sa montre, 0h20, il n’a pas besoin de beaucoup de sommeil.

La porte était fermée, quelqu’un cogna : « Entrez. » dit le 1er ministre.
Un homme entra, rapidement, ferma la porte, et salua le premier ministre Chang. C’était une réunion secrète dont personne ne devait savoir qu’elle avait lieu. L’homme qui venait d’entrer était de petite taille, trapu mais on pouvait ressentir une certaine autorité émanant de l’homme. Le visage était constellé de cicatrices signe d’un début de vie compliqué dans les abords de la ville de Pyongyang.
« Vous n’avez pas été suivit par les japonais ? » interrogea le 1er ministre. Les japonais avaient des services de renseignements efficaces, qui gardaient ce bâtiment d’ailleurs. Mais à cette heure tardive la plupart n’étaient plus là et quelques entrées n’étaient connu que par le 1er ministre, facilitant l’arrivé de son invité.
« Non, ne vous inquiétez pas monsieur le premier ministre. Vous vouliez me voir ? demanda-t-il
-Oui, effectivement. Vous êtes sans doute au courant du fait que nous mettons en place une police spécialisé dans la lutte contre la corruption concernant tous les citoyens de cette région coréenne. Je veux que vous dirigiez une équipe dans cette nouvelle police. Je sais que vous allez dire non, mais je sais que vous changerez d’avis quand je vais vous expliquer les détails de vos missions.
-Je vous écoute monsieur le premier ministre.
-Vous avez vécu difficilement dans la campagne et vous avez travaillé dans les champs dès votre plus jeune âge tel un esclave par les propriétaires nobles Yangban coréens. Je sais ce que vous pensez des nobles, Kwan Lee et je pense que vous êtes l’homme de la situation pour vous spécialisé dans la lutte non pas contre la corruption mais contre les nobles en général sous couvert de la corruption que le peuple ne peut que détester. Expliqua Chang Myong
-Eh bien effectivement. Mais je ne connais aucunement les procédures ainsi que cette partie de la loi.
-Vous m’êtes un ami précieux depuis longtemps Kwan, je sais que vous pouvez vous adapté rapidement à n’importe quelle situation. Je vous fais confiance. Vous n’avez pas le choix de toute façon et vous commencez dès lundi prochain, vous y formerez une équipe pour qu’elle soit prête dans 2 mois à l’action. Hop hop hop. »
Après cela, les deux hommes se quittèrent après une poignée de main, puis Kwan disparue dans le couloir sombre menant à l’une des entrées secrètes du bâtiment peu gardé. Chang Myong savait qu’il jouait un jeu dangereux, mais sa croisade envers les nobles n’était pas que dans la théorie, désormais, avec la loi anti-corruption et une équipe spécialisé dans la lutte des nobles, simplement, le 1er ministre s’est doté d’un potentiel de lutte face à ceux-ci sans confrontations direct.

avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Jeu 12 Oct - 21:37

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY

Le Premier Ministre s’accorde avec le Président des États-Unis d’Amérique sur le fait qu’aucune scission du Canada n’est envisageable et que le Royaume-Uni saura toujours se tenir prêt à aider le gouvernement d’Ottawa contre toute menace séparatistes, de surcroît sur une base communiste. Une coopération accrue des services de renseignement britanniques avec les services américains sur le dossier canadien est acceptée.


MINISTRY OF POWER

L’industrie britannique repart de plus bel après les quelques sombres épisodes post-guerre, néanmoins relatifs étant donné que quasiment aucune bombe n’a touché le sol britannique durant la Seconde Guerre mondiale. Les programmes accélérés pour une accélération des capacités industrielles du Royaume-Uni lui ont développé un parc préservé et donc d’autant plus productif maintenant l’industrie « civile » redevenue active et pour une demande exponentielle. Avec 1950 s’est ouverte une ère nouvelle, alors qu’Austin sort l’A30, par exemple, une petite voiture, courte, légère, ergonomique, faite pour évoluer en milieu urbain et donc pour se populariser rapidement par rapport aux modèles d’avant-guerre souvent hors de prix - marque de leur rareté et réservation à une frange aisée de la population. Ces nouvelles offres et demandes demandent des produits quant à eux habituels, notamment acier et pétrole. Pour l’acier, une aciérie moderne par exemple a été ouverte cette année sur un site de la GKN, qui sera opérationnelle d’ici 2 ans, la « Abbey Works », toujours gérée par la Imperial Mining Company. Une nouvelle raffinerie ouvrira d’ici septembre sur le site de Fawley, s’étendant sur 1200 hectares supplémentaires et d’une capacité estimée de 157 000 barils par jour.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Thalassin le Ven 13 Oct - 13:02

Empire du Japon
Dai Nippon Teikoku
大日本帝國



Affaires intérieures

Face à la multiplication des pétitions de la noblesse adressées à l'Empereur, le marquis Koichi Kido, gardien du sceau privé du Japon et plus proche conseiller de l'Empereur a longuement dialogué avec ce dernier, avant d'en arriver à une conclusion, annoncée sous la forme d'un communiqué impérial. Dans celui-ci, l'Empereur annonce s'en tenir à sa traditionnelle neutralité, estimant que ces changements ne représentent pas une menace suffisante contre l'Empire et ses sujets pour justifier une intervention impériale.

Cette mise à l'écart de fait de la noblesse met sur le devant de la scène les grands capitalistes de l'Empire, à la tête des zaibatsus, immenses conglomérats rassemblant des dizaines d'entreprises dans différents secteurs. Solidement installés du fait de leur diversité d'investissements, on dénote ainsi les "5 grands" composés des 4 plus puissants traditionnellement (Mitsubishi, Sumitomo, Yasuda, Mitsui) et Nissan du fait de leur imposition en tant que premier investisseur en Mandchourie.

Les zaibatsu font face à une transition de l'économie, d'abord en métropole où le textile laisse place à l'optique, l'électronique, la sidérurgie et la chimie, ainsi qu'une demande automobile qui émerge. Ainsi, le textile délocalisé en Corée voire en Mandchourie pour une petite partie fait émerger ces industries dans ces régions, qui voient naître des zaibatsu coréens dont Samseong. Le Conglomérat Impérial en République de Chine, de son côté, financera des prospections en République de Chine afin de découvrir et exploiter des gisements de fer, de charbon et d'uranium.
avatar
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1039
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par you huit le Ven 13 Oct - 16:21



Republik Deutschland/République d'Allemagne


Le défi migratoire




La république d’Allemagne fait face à un défi migratoire sans précédent, une vague d'allemands de l'est déferle sur la petite république d’Allemagne. Ainsi ses migrants décrivent l'horreur de la dystopie communiste, notamment chez les individus de la gente féminine, elles parlent de viols massifs comme par les soviétiques. Une jeune allemande a même déclaré : "  les abus sexuels massifs se sont accumulés de telle manière a tel point que certaines femmes ont été violer jusqu’à  70 fois". Pour ce qui est des logements, ils sont insuffisant pour accueillir tous les migrants, des bidonvilles sont donc apparu en RA.Les estimations montrent que près d'un Tiers des allemands n'ont pas accès de logement, C'est un gros problème.Mais la RA fera tout ce qui en son pouvoir pour lutter contre cette crise du logement.Pour lutter contre cette crise du logement, la chose la plus évidente a faire c'est de construire plein de logements pour ce faire, l’état mobilisera 40 % des aides qui lui sont versés par les alliés et les américains pour construire des logements,Il construira de grands immeubles capables de contenir beaucoup d'appartements dans une zone très restreinte. 90% des logements construits seront des logements sociaux. Afin de ne pas discriminer les personnes les plus pauvres. De plus un prix plafond pour le mètre carré sera fixé, ce prix sera égale 2000 dollars (dollars de 1990) le mètre carré. Pour ce qui est des loyers, un prix plafond sera aussi fixé, ce prix plafond sera défini en fonction du type de logements et de la zone dans laquelle ils se trouvent. Malgré tout la république Allemagne ne pense pas pouvoir accueillir tous ces migrants, au vu de sa situation précaire .

IMPORTANT:
Via la France, le royaume-uni, le Benelux, le Canada, l’Australie et les Etats-unis:
Spoiler:
La situation dans laquelle la crise migratoire a plongé le pays n'est pas une situation qui doit durer. Pour faire nous souhaiterions que vous accueilleriez une partie de ses migrants.Pour ce faire, nous vous laissons définir un nombre de migrants que vous souhaiteriez accueillir (Si vous souhaiteriez en accueillir, nous comprendrions  un refus de vote part). Par contre le transport de ces migrants vers leurs pays d’accueil sera pris en charge par ce même pays d'accueil et non par la RA.

Aux Allemands de l'Est.
Spoiler:
La république d'Allemagne se dit prêt a accueillir tous les allemands de l'est fuyant le régime communiste. (A part pour les criminels de guerre)
avatar
you huit
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 256
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Ven 13 Oct - 22:06

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY

Le Secrétaire d’État indique qu’évidemment les réfugiés politiques d’Allemagne sont les bienvenus que le Royaume-Uni tentera le mieux de prendre en charge leur intégration dans le pays; toutefois évidemment aucun autre frais que les potentielles infrastructures d’accueil ne sera accordé.


SECRETARY FOR THE OVERSEAS TERRITORIES

Dans l’Empire britannique, l’annonce de la proche (quasi-)indépendance de l’Inde n’a pas tant fait de bruits que cela, étant donné qu’il s’agissait d’une évolution attendue et logique au regard tout de même de l’immensité du territoire concerné, du nombre d’habitants placé sous l’autorité de la Couronne, et des sursauts des années 1930. Ce qui a surtout fait réfléchir fut la proposition de référendums populaires dans trois possessions extérieures au Raj pour une intégration au Dominion, chose que n’attendaient pas ni les Britanniques, ni les populations de ces possessions, ni les intellectuels d’autres territoires. L’emploi du référendum, mené récemment notamment à Terre-Neuve, ne semblait pas concevable, et le devient.

Organisés à la fois de ce mois [demande de simulation], leurs résultats sont sujets à toutes sortes de prévisions. En effet, la question posée « Souhaitez-vous que votre pays rejoigne le Dominion d’Inde » ne donnant pas l’alternative d’une indépendance, aura soulevé bien des mouvements en donnant la voix à une société civile oubliée qui en profita pour se réapproprier la parole publique. Dans tous les cas, pour le moment, les décomptes finaux sont attendus.

En Inde, les tensions continuent : à Dakha, des attaques violentes contre les Hindous ont forcé les autorités à sortir les armes et à tirer dans une foule déchaînée réclamant l’indépendance, faisant pas moins de 132 morts en un seul jour, puis de nouvelles centaines sur un mois. Dans cette ville densément peuplée et devenue l’épicentre de l’indépendantisme musulman, la British Indian Army doit chaque jour arrêter des vagues de résistants. Nehru et Gandhi, devant cette situation, se sont tous les deux rendus en personne dans la ville pour demander le retour au calme et offrir des garanties et négocier, notamment sur la création d’un Bengal State rassemblant les zones occidentale et orientale et dirigé par un Nawab musulman nommé par le Premier Ministre.

Bien loin, c’est à Chypre que la contestation grandit aussi. La Couronne y ayant maintenu une autorité forte durant la Seconde Guerre, et maintenue par la suite pour s’assurer le contrôle de la Méditerranée orientale, elle ne peut ignorer non plus la volonté de la population, pour sa quasi-totalité, de s’unir au Royaume de Grèce fort d’un prestige puissant après son annexion du Dodécanèse ou son intervention en Albanie (ainsi que sur d’autres théâtres via l’envoi de troupes). C’est en effet ce qu’a montré un référendum tenu il y a 2 mois et dans lequel près de 95% des Chypriotes s’exprimèrent pour l’Enosis. Le Secrétaire d’État a de ce fait proposé au gouvernement grec, en signe de la profonde amitié liant les deux pays, de leur combat commun, de leurs partenariats récents autant que tenus depuis longtemps, le rattachement de l’île de Chypre au Royaume, directement, sans passer pour une indépendance totale; en échange de quoi des bases militaires britanniques souveraines seront maintenues près de Limassol (Akrotiri) et de Larnaca (Dhekelia).


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par PanzerJager le Sam 14 Oct - 12:02


État impérial d'Iran

دولت شاهنشاهی ایران








Réforme militaire

Toutes les données communiquées sont tenues pour confidentielles et à usage interne uniquement.



Prêt pour le travail et la défense de la Nation.

Dans le cadre de la réforme des unités de combat dédiées à la défense opérationnelle du territoire est décidée du changements de l'organisation de l'Armée Impérial Iranienne afin de réorganisé en profondeurs les divisions dont l'équipement n'est pas distribué optimalement. Précédemment , les divisions de réservistes recevait techniquement la même dotations que les divisions actives , désormais la dotations sera organisé de manière différentes : les divisions mécanisées ainsi que la Garde Impérial devront recevoir le meilleurs équipement disponible tandis que les divisions de réserves n'auront que le matériel ancien mais toujours fonctionnel. Aussi le redessinement de la dotation va permettre à l'Etat Major une meilleurs flexibilisation des forces armée ainsi qu'une optimisation de la mobilité et des capacités de combat de l'Armée Impérial.

La Garde Impérial est également réformée : ses effectifs sont considérablement revue à la baisse et seul les meilleurs éléments conserveront leurs place tandis que les équipages de la brigade blindée , anciennement consisté de 50 chars BT-7 rejoindront les divisions mécanisée dont l’existence remonte à 1939 , même si un futur projet de création d'un régiment blindée au niveaux de la Garde est prévu , la Garde Impérial devra être la force la mieux équipé et entraîné et est destiné à être la garde personnel du Shah ainsi que la garnison de Téhéran lorsque la situation l'exige . En cas de conflit la Garde Impérial peut donc se déplacer partout à travers l'Iran.

Dans le cadre du contrat soviétique de 1943 , la grenade antichars RPG-6 est remplacée par la nouvelle RKG-3T pouvant pénétrer près de 170mm de blindage homogène laminé puis par la RKG-3EM une fois disponible , celle ci pouvant pénétrer près de 220mm de blindage. Aussi , la brigade de cavalerie est dissoute , ses éléments rejoindront le régiment à cheval de la garde des Pahlavis composée de 1'000 cavaliers. Concernant les réserves national, sur les 500'000 fusils à verrou possédé par l'armée , 400'000 sont des M-1317 "Kootah" ou vz.24 c'est à dire la copie tchécoslovaque du Kar98K spécialement conçu pour les besoins de l'armée iranienne , le reste sont des M-1310 "Brno" soit des anciens Gewerh 98b. Si le Karabiner 98K est considérer comme toujours viable , l'ensemble des M-1310 sont décommissionné tandis que les M-1317 resteront en service dans la marine , dans la gendarmerie Impérial , dans la Shahrbani ainsi que dans l'ensemble des divisions de réserves. Pour le remplacer , c'est le SKS qui devient l'arme réglementaire dans les divisions active avec le RPD qui remplace les DP-28. Au niveaux du calibre réglementaire dans l'armée ,  le 7.92x57 Mauser est remplacé par la cartouche intermédiaire 7.62x39 M43 afin de disposer d'un calibre commun et standard. Celle ci , peu coûteuse et facile à produire en grande quantités , sera manufacturé en masse par l'Arsenal de Téhéran. Considéré comme moderne , les mécanismes de la SKS et du RPD sont bien conçus et particulièrement fiables.

Au niveaux des forces blindée , les T-26 rejoigne la réserve au profit des T-34/85 et SU-100M commandé récemment lors de la rencontre Irano-Soviétique tandis que les 50 BT-7 sont réaffecté dans la Gendarmerie pour ses taches de maintien de l'ordre , notamment dans les régions à risque.


Dotation de l'Armée Impérial Iranienne :

Garde Impérial , 10'000 soldats :
Spoiler:

Equipement Individuelle

-8'000 carabine semi-automatique SKS
-500 mitrailleuse légère à main RPD
-750 Pistolet-mitrailleur Ppsh-41 modèle Iranien 1322
-375 DP-28

grenade anti-personnel RGD-33
grenade anti-chars RPG-6 (progressivement remplacé par la RKG-3T)

Artillerie , canon antichars/antiaérien :

-48 canon court Skoda M14 de 100mm
-20 canons antiaérien de 76.2mm
-25 canons sans recul B-11 monté sur 4x4 GAZ-69

Véhicule et chars d'assaut :

-200 camions ZIS-5 ou AMO


2 divisions mécanisée rapide (1re et 2e divisions), 17'000 soldats par divisions :
Spoiler:

Equipement Individuelle

-13'550 carabine semi-automatique  SKS
-1'000 mitrailleuse légère à main RPD
-1'000 Tokarev TT-33
-2'000 Pistolet-mitrailleur Ppsh-41 modèle Iranien 1322

Grenade anti-personnel RGD-33
Grenade anti-chars RPG-6 (progressivement remplacé par la RKG-3T)

Artillerie , canon antichars/antiaérien :

-25 canons sans recul B-11 monté sur 4x4 GAZ-69
-30 obusier D-1 de 122mm
-14 mortier PM-38 de 82mm
-9 canon antiaérien 61-K M1928 de 37mm

Véhicule et chars d'assaut :

-125 chars de combat T-34/85
-55 canons automoteurs antichars Su-100M
-300 camions Zis-5 ou AMO
-50 Half-Track Citroen P107


6 divisions régulières spécialisé dans le combat en montagne (3e à 8e divisions), 17'000 soldats par divisions :
Spoiler:

Equipement Individuelle

-13'550 carabine semi-automatique SKS
-2'000 Pistolet-mitrailleur Ppsh-41 modèle Iranien 1322
-1'000 mitrailleuse légère à main RPD
-1'000 Tokarev TT-33

grenade anti-personnel RGD-33
grenade anti-chars RPG-6 (progressivement remplacé par la RKG-3T)

Artillerie , canon antichars/antiaérien :

-25 canons sans recul B-11 monté sur 4x4 GAZ-69
-30 obusier D-1 de 122mm
-10 canons de 107mm
-40 canons de montagnes M1938
-14 mortier PM-38 de 82mm
-9 canon antiaérien 61-K M1938 de 37mm
-16 canon antichars M-37

Véhicule et chars d'assaut :

-129 camions Zis-5 ou AMO


22 divisions de réservistes (9e à 30e division)  , 18'200 soldats par divisions :
Spoiler:

Equipement Individuelle

-4'000 Ppsh-41
-12'000 Vz.24
-1'575 DP-28
-136 Vickers

grenade anti-personnel RGD-33
grenade anti-chars RPG-6

Artillerie , canon antichars/antiaérien :

-3 canon de 75mm
-25 canons de 107mm
-14 mortier PM-38 de 82mm
-9 canon antiaérien 61-K M1938 de 37mm
-16 canon antichars M-37

Véhicule et chars d'assaut :

-129 camions Zis-5 ou AMO
-1000 chevaux de somme

Force Paramilitaire :
Spoiler:
Gendarmerie Impérial Iranienne : 30'000 hommes équipé de Persian Luger , de vz.24 et de Ppsh-41 : 10 chars FT-17 , 50 chars BT-7 , 20 Ford-A Izhorskiy , 1 véhicule blindée Rolls Royce.
Shahrbani : 25'000 hommes équipé de Persian Luger , de vz.24 et de Ppsh-41.

Placement des troupes :

Spoiler:
District Est :
-Province du Sistan-Baloutchistan et de Kerman : 2e division mécanisé ; 3e, 4e divisions d'infanterie

Districts Sud :
-Province de Fars : 5e division d'infanterie.

District Ouest :
-Province du Khouzestan :  1re divisions mécanisée ; 6e, 7e divisions d'infanterie
-Province d'Hamedan :  8e division d'infanterie

Téhéran : Garde Impérial


Au niveaux de la formations de l'armée impérial , le Shah annonce que l'ensemble des officiers et pilotes iranien actuellement en formation en France seront rapatrié en Iran dans les plus brefs délai. Les officiers , pilotes , tankistes , soldats du génie d'assaut et autre seront désormais envoyé dans les académies militaires renommé d'URSS.

La mise en place des fortifications dans la régions du Khouzestan et dans l'ouest du Fars avance et une partie des bunkers devront être fonctionnel pour 1952-1953.


SU-100 lors d'un défilé militaire à Téhéran.

Diplomatie

L'Etat Impérial d'Iran annonce ne pas reconnaître l'éventuelle indépendance de l'Inde si rien n'est fait pour aboutir à la création d'un état souverain musulman séparé de l'Inde. Le Shah soutient que les hindous et les musulmans constituent "deux modes de vie distincts, et fréquemment antagonistes, et qui par conséquent ne peuvent coexister en une nation." Ce qui est certain , c'est que le Royaume-Uni va au devant de grave conflit inter-communautaires et ethnique et lorsque le pays sera en proie au chaos l'Etat Impérial d'Iran ne restera pas les bras croisés.

Aussi , nos pensées vont vers le peuple du Venezuela , frappé par la violence abjecte et barbare.


avatar
PanzerJager
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 186
Date d'inscription : 12/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Sarasins le Sam 14 Oct - 12:26

DOMINION DU CONGO


Léon Pétillon au Congo a écrit:

Son arrivée en grande pompe ne trompa personne, Léon Pétillon, arrivé avec 5.000 soldats fédéraux, n'était pas là pour rétablir la paix juste et équitable que serait l'indépendance mais pour rétablir l'ordre colonial. Le licenciement de Gilliaert, gouverneur autoritaire mais qui n'arrivait pas à faire entendre sa voix dans ce chahut indépendantiste, fut le premier acte qui laissait clairement entendre "Anvers va serrer la bride !".

Si Pétillon était le nouveau gouverneur-général pour le compte de Bruxelles, il n'était aussi pas dupe. Rétablir la paix civile était sa mission mais ça n'allait pas être une promenade de santé... Dès son arrivée à Léopoldville, ce dernier pu constater les conséquences directes de l'assemblée secrète des indépendantistes...

La Grande Grève de 1951 ! a écrit:
Du personnel de café, faisant opposition à l'entrée du gérant en soutien a la grande grève.

En effet, la réunion des indépendantistes, à Boma, n'avait pas uniquement débouchée sur une escarmouche. Ces derniers avaient conclus a la mise en place d'une grève nationale, dans l'entièreté du Dominion, afin de montrer leur mécontentement.
Cette grève, initialement prévue trois jours après l'escarmouche de Boma fut alors retardée pour permettre aux indépendantistes de retrouver une planque sûre. Elle fut ensuite à nouveau retardée, suite à la répression à Boma entre autres,
et fut à nouveau retardée quand le limogeage de Gilliaert et la nomination de Pétillon fut annoncée.

Selon le plan final, la grève devait commencer une journée avant l'arrivée de Pétillon, afin de paralyser son arrivée et les services belges pendant quelques heures et le ralentir, mais le nouveau gouverneur-général fut plus malin et arriva en avance,
tout juste pour le début de la grève.

Ainsi, pendant qu'il plaçait les soldats fédéraux a leurs postes pour protéger les organes administratives, il assistait aussi à la mise en place de piquets de grèves réclamant l'indépendance ; de meilleurs salaires ; l'égalités entre Bénéluxois et Congolais ; ou encore des patrons noirs. Tout les prétextes étaient, clairement, bon pour manifester son mécontentement.

Si au départ seul le personnel civil et les ouvriers furent touchés par la grève, vers douze heures, cette dernière s'amplifia pour voir les travailleurs agricoles ; le personnel administratif Congolais ; et même une partie de la Force Publique manifestée et soutenir la grève.

C'est ainsi qu'à peine arriver sur place, et établit dans ses fonctions, Léon Pétillon découvre une Force Publique réduite à quelques milliers de soldats blancs et un corps des officiers blancs encore en place, tandis qu'il voit la quasi-totalité du corps des soldats et des sous-officiers rentrer en grève ; ainsi qu'une administration défaillante où le personnel noir est lui aussi en grève pour soutenir l'indépendance et de meilleures conditions de vie.

Il apparait alors clairement qu'une négociation doit être envisagée dans le délais le plus rapide possible...

Négociation avec les indépendantistes a écrit:

Léon Pétillon, envoyé pour rétablir la paix sociale et civile, doit donc dès son premier jour entamé les négociations. La situation urge, la sécurité du Dominion peut-être grandement mise à mal a cause des troubles et de la grève. L'économie de la colonie est d'ailleurs déjà mise à mal.

Mais Pétillon se frotte à un obstacle de poids... Anvers lui à commandé de négocier avec les leaders les plus modérés. Le problème est que trouver un indépendantiste modéré est compliqué... Vers qui se tourner ?

Les lubas communistes de Kalonji ? Les nationalistes katangais de Tshombé ? Gizenga et Mulele ainsi que leurs groupuscules communistes ? Joseph-Désiré Mobutu, Patrice Lumumba ou Joseph Kasa-Vubu : des nationalistes pures et durs ? Certes certains n'étaient pas aussi extrême que d'autres, Kasa-Vubu représentait ainsi un nationalisme bien plus enclin à accepter une aide Bénéluxoise que Mobutu et Lumumba, tandis que Gizenga n'était communiste que par dépit et représenter la gauche modérée Congolaise, plus que celle proche de l'URSS. Mais ces leaders n'en restaient pas moins fermement indépendantistes et ne désiraient aucunement voir une tutelle Bénéluxoise sur le Congo.

Le gouverneur-général se décida néanmoins à les contacter, uniquement Gizenga pour représenter la gauche socialiste modérée et Kasa-Vubu pour représenter les nationalistes "doux". Ces derniers répondirent alors à l’unisson : Pas de négociation sans l’entièreté des leaders.

En parallèle de cela apparaît Jef Van Bilsen, et son plan en trente ans pour l'émancipation de l'Afrique, qui représenterait une alternative viable et sans violence. Une troisième alternative s'offre aussi au gouvernement colonial : la négociation avec les leaders Blancs les "Léopoldites". Ces trois options exprimées... Il restait maintenant à demander a Anvers qu'elle marche à suivre...

Négocier avec les indépendantistes ? :
Pétillon devait-il négocier avec les indépendantistes noirs ? Tous ? Leurs revendications étaient claire... La décolonisation brutale du Congo, la sortie des pouvoirs belges et la totale indépendance. Ils n'étaient probablement pas ouverts aux dialogues.

Mais Anvers pourrait se servir des courants idéologiques divergeant ? Kalonji et Tshombé n'accepterait probablement pas d'être assis à la même table ? Lumumba et Kasa-Vubu ne s'entendent plus non plus. Ne parlons même pas des communistes Congolais séparé entre les modérés Gizengiste et les Muleliste, plus extrême. Mais, si la réunion secrète de Boma avait déjà supprimé ses problèmes ? Ils se sont montrés capable de résister à une escarmouche contre la Force Publique en étant unis et ont organisés une grève nationale... Pourquoi pas siéger ensemble ?

Mais Anvers, et l'administration coloniale, pourrait aussi se servir de la réunion, qui se passerait à Léopoldville pour ne pas éveiller les soupçons, pour emprisonner (sous de fausses accusations ou des réelles de trahisons) les leaders indépendantistes puis les exiler ? Les éxécutés représentants une très mauvaise alternatives, les érigeant en martyrs.

Le Plan Van Bilsen:
Seconde alternative. Le Plan Van Bilsen prévoit une décolonisation progressive du Congo belge en trente ans. Trente ans pour cesser la ségrégation raciale, établir l'égalité des races au Congo et éduquer des cadres civils, militaires et politiques Congolais afin qu'ils gouvernent le Congo.

Ce plan est long, et impopulaire chez les indépendantistes qui le critiquent vivement, mais permettrait au Bénélux de former une élite à ses pieds et endoctriner afin de les servir.

La négociation avec les Léopoldites ?:
Les Léopoldites... Ces fermiers ; militaires ; patrons ; entrepreneurs ; et divers colons blancs originaires du Bénélux ou tout simplement de la Wallonie... Ces fermiers revendiquent plus de droit pour le Dominion. Droit de vote, mais exclusivement pour les blancs ; droit de former des partis politique, que pour les blancs encore ;
droit de diriger ses propres affaires militaires ; droit de maintenir sa propre politique étrangère et intérieure sans que la Bénélux n'y trouve rien à dire... Les dernières présences coloniales se trouveraient dans divers statut...

Celui de "Roi du Congo", pour le Roi de Belgique ; ainsi que le statut de Secrétaire d'état au Dominion Congolais pour l'ex-gouverneur général (qui ne serait plus rien politiquement parlant au Dominion, si ce n'est celui qui enverrai les compte-rendu à la métropole) ; ainsi qu'un statut de partenaire économique privilégié et d'unique fournisseur d'armement pour le Bénélux. En échange les Léopoldites veulent avoir un Dominion quasi-indépendant : sans troupes fédérales, sans Bénélux pour venir fouiner et où ils pourraient effectuer leurs propres politiques.

Leurs principaux leaders sont Jean Schramme ; Emile Janssens ; et, depuis peu, l'ex gouverneur-général Gilliaert.

L'avenir du Dominion est entre les mains de la métropole...

Sarasins
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 148
Date d'inscription : 30/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Sam 14 Oct - 15:32


Kurdistan

Ihsan Nuri, toujours à la tête du pays, accepte la proposition de rencontre formulée par les Soviétiques.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Sam 14 Oct - 15:36


Canada

Le gouvernement canadien est prêt à prendre sa part de responsabilités et à accueillir tout réfugié qui souhaiterait s'installer au Canada. Il ne peut toutefois les forcer ou prendre en charge un choix qui tient d'abord des individus eux-mêmes.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Sam 14 Oct - 15:47


Bulgarie

Premier tour des élections présidentielles :
- Candidat du Parti Démocrate : 36%
- Candidat du Front National Bulgare : 23%

Les autorités, considérant que la mention à une majorité absolue voulait dire qu’un candidat élu par plus de la majorité des citoyens bulgares serait élu automatiquement, ont donc organisé un second tour pour déterminer lequel des deux deviendrait président. Par ailleurs, le Front Populaire et le Front Argrarien ayant été interdits pour des raisons évidentes, n’étaient pas inclus dans les choix.

Second tour des élections présidentielles :
- Candidat du Parti Démocrate : 61%
- Candidat du Front National Bulgare : 38%
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Sam 14 Oct - 22:32


Congo

Le gouvernement bénéluxois refuse pour le moment d’entendre parler d’indépendance complète du Dominion du Congo, quasiment seul pied dont il dispose en Afrique et qui dut être chèrement défendu durant la Seconde Guerre mondiale. L’envoi de Pétillon avait un rôle clair : maintenir par la force, et une force brutale, intransigeante, l’autorité d’Anvers sur l’entièreté du territoire.

Cette position, officielle, cache des mouvements officieux : les services bénéluxois jouent en effet sur plusieurs tableaux en cherchant à approcher à la fois les indépendantistes noirs et les indépendantistes blancs; et dans le premier cas à faire des propositions ambiguës d’un côté puis de l’autre, évoquant parfois des partitions. Au final, après de premiers contacts, l’autorité coloniale a préféré mettre sous le fer ou au moins traquer les chefs de mouvements noirs, tandis que les négociations semblent plutôt se maintenir avec les « Léopoldites » en secret.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Sam 14 Oct - 22:34


Colombie

Frédéric Joliot-Curie a accepté l’invitation formulée par la direction de l’Université de Bogota.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2535
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Prishayev le Dim 15 Oct - 11:41





Royaume de Grèce - Βασίλειον τῆς Ἑλλάδος

Politique Intérieure

1951 – Budget

Le Royaume des Hellènes s’est élevé contre toute attente face aux fascismes, il a imposé sa volonté à ses adversaires et sort victorieux d’un conflit qui a propulsé la monarchie au sommet de son prestige depuis l’indépendance. Mais la situation est difficile, sur le plan politique les dernières élections se sont révélée être un triomphe mais c’est une victoire à la Pyrrhus, aux libéraux d’entreprendre des réformes de fond dans l’appareil d’Etat et l’économie publique largement dominante en Grèce. Un premier vote, celui du budget, déclenche l’ire de l’opposition. Et pour cause, le budget est jugé « expansionniste » selon les conservateurs (Papagos) et ne répondant pas « aux impératifs vitaux du peuple » (Papandréou). Selon Sofoklis Venizelos l’opposition au budget est « pure démagogie ». Néanmoins, même la majorité parlementaire est divisée. Le souci majeur étant qu’il s’avère nécessaire de concilier réformes, renforcement de l’appareil d’Etat et compression de sa masse salariale, aujourd’hui pléthorique. Un consensus est trouvé fin mars avec les sociaux-démocrates du parlement et avec la majorité et le budget a de quoi surprendre.

Le prélèvement qu’effectue l’Etat sur l’économie atteint 36% du PIB (4 806 millions) au lieu des 31% de l’année précédente. Le déficit budgétaire sur l’année 1951 devrait atteindre 5% de PIB (668 millions). Le budget total s’élève donc à 5 474 millions, le budget de la guerre couvrant à lui seul 19% des capacités financières de l’Etat soit 1 041 millions. Plus que des chiffres, il faut considérer le budget d’investissement par rapport aux besoins considérables du royaume à l’aube des années cinquante. La répartition des pourcents restant alimente des programmes sociaux hérités du régime du 4 aout, une pléthore de fonctionnaires ainsi que des projets inachevés puisque la guerre a nécessité l’ensemble des ressources de la nation. La paix revenant sur terre, il convient de rediriger un maximum de moyens vers sa préservation et l’épanouissement des peuples helléniques.

1951 – Famille




La famille hellénique.


La famille est au cœur de la politique du pays depuis 1936, mais sa courte dynamique a été entamée par la guerre et aujourd’hui la population hellénique ne brille pas par un dynamisme exceptionnel. Pour restaurer cette dynamique Sofoklis Venizelos propose au parlement d’étendre l’allocation familiale afin de la faire passer de sa croissance et de son égalité au salaire moyen (très bas) à une aide plus incitatrice équivalente à deux salaires moyen et demi avec une augmentation régulière indexée sur l’inflation et l’augmentation du salaire moyen. Cette aide n’est pas la seule chose que le gouvernement propose d’augmenter. En l’occurrence, il s’agit d’étendre la couverture maladie hellénique, fort faible, aux familles dans le cadre du programme d’incitation à la natalité. De même, le congé maternité passe de 40% de rémunération à 100% et s’étale sur 36 mois. Ainsi, les dépenses liées à la santé devraient augmenter de 1.5% du PIB à 4% dont l’essentiel dédié aux femmes et aux familles. Les maternités apparaissent dès les années trente sous le régime du 4 aout mais l’expérience n’a pas duré, aussi leur retour en force au sein de structures hospitalières complexes devrait permettre (avec l’ouverture de 23 hôpitaux en trois ans) une diminution conséquente de la mortalité infantile, les femmes ayant l’autorisation et même le devoir de rester avec leurs enfants à l’hôpital aussi longtemps qu’il sera nécessaire (tous les frais étant pris en charge par l’Etat). Cette politique volontariste mêlant aides financières, protections sociales et infrastructures dédiées ne saurait être complète sans une campagne publicitaire et permanente en la faveur de la famille, de la maternité et en défaveur de toutes les tentatives de s’y soustraire.

La proposition, accueillie avec enthousiasme par l’assemblée, est un succès social et parlementaire pour le gouvernement libéral … mais aussi un échec sur le plan politique avec une contestation en interne de cette réforme au demeurant plus favorable qu’autre chose aux familles ouvrières, une réforme classée par certains comme « Bolchévique » !

1951 – Culture et Religion




Acropole d'Athènes restaurée.


La Basilique de la Nativité est enfin achevée. La construction entamée au milieu des années trente sous l’impulsion du régime du 4 aout dispose de 20 000 places et mesure 86 mètres de haut. Sa grandeur, sa splendeur et sa démesure témoigne des ambitions de ce régime passé et lègue aux hellènes de Grèce un site qui n’a d’égale que l’antique Sainte-Sophie de Constantinople. Son don à l’Eglise Grecque permet sa dédicace et c’est par milliers que les grecs affluent dans ce qui devient le plus beau monument contemporain et de style néo-byzantin d’Athènes. Pavée de marbre, illuminée par un soleil traversant des vitraux somptueux et pourvue par les plus renommées des reliques, la Basilique de la Nativité s’expose comme le joyau d’une Grèce restaurée. L’archéologie et ses reconstructions reprennent, au point qu’un nouveau projet émerge : restaurer intégralement l’acropole et ses bâtiments liés. Faire d’Athènes le cœur d’un monde Hellénique culturellement unifié autour d’une même histoire, plus que le culte orthodoxe c’est la suprématie de cette Grèce antique et médiévale et de ses cités qui se trouve au cœur de cette affaire. La restauration débute dès 1951 et à l’appel des autorités des archéologues, spécialistes en tout domaine lié à cette reconstruction, tous se préparent à ce grand chantier. Il va durer plus d’une décennie, mais que de gloire ! Le Parthénon par exemple, il ne sera pas fait de béton, comme proposé, mais bien de marbre ! Le soin apporté à la restauration du lieu n’est pas sans rappeler un autre projet, celui de la restauration du théâtre de Dionysos à Athènes également. Refait dans sa version antique, le théâtre apparaitra dans plus de dix ans comme un chef d’œuvre de la civilisation hellénique.




Le théâtre de Dionysos restauré.


Relations Internationales

Royaume-Uni – A propos de Chypre

C’est avec joie que le Roi, le gouvernement, le parlement et le peuple de Grèce a accueilli cette proposition. L’unité des hellènes est l’œuvre manifeste de l’influence britannique depuis le 19ème siècle et cela ne saurait être oublié ! Néanmoins, la mention des bases, sans inquiéter le gouvernement outre mesure, n’est pas sans éveiller quelques craintes. En effet, la conception de ces bases est en l’état d’un type colonial, elles incorporent des infrastructures militaires, mais aussi et surtout des espaces civils, des terres agricoles, des bâtis dédiés à l’habitat des autochtones, des côtes dédiées à la pêche, aux plaisirs de la vie et plus tard au tourisme. Aussi, la présence des bases souveraine est d’emblée acceptée mais l’espace souverain devrait se limiter aux infrastructures strictement militaires. Dans le cadre de la décolonisation et plus encore à titre symbolique et pour réprimer les tendances nationalistes des chypriotes, nous espérons que vous comprendrez notre appréhension à l’égard de cette présence extramilitaire sur l’Ile. Par ailleurs, le gouvernement grec souhaiterait réaliser une rencontre avec parterre d’industriels britanniques, avec les représentants du gouvernement britannique et conclure dans ce cadre là des accords économiques et confirmer ou rediscuter (selon les sujets) des accords précédemment conclu.


avatar
Prishayev
Maître d'armes
Maître d'armes

Messages : 445
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 22
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Yamato le Dim 15 Oct - 12:40

Royaume de Norvège / Kongeriket Norge



Le Roi Haakon VII a écrit:La menace de l'union soviétique se fait de plus en plus ressentir, encore plus dans les pays d'Europe Centrale, mais cette menace n'est pas invincible. En effet, c'est en ces temps que le Roi Haakon VII invite les dirigeants du Bénélux, du Canada, du Danemark, des États-Unis, de la France, de l'Italie, du Portugal, d'Espagne, de Catalogne et du Royaume-Uni à se rendre à Oslo afin de prendre des mesures par rapport à cette menace omniprésente. Les dirigeants de chaque pays seront accueillis par le Roi Haakon VII en personne, ils seront logés gratuitement et nourris de même ces frais seront à la charge du Royaume de Norvège par la suite, ils seront emmenés dans un endroit sécurisé afin qu'il n'y ait pas de problème durant les multiples débats qui auront lieu.

Cordialement, Haakon VII:
avatar
Yamato
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 10
Date d'inscription : 05/09/2017
Localisation : New Delhi

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Dim 15 Oct - 14:59




中华联邦


Fédération chinoise
 



Affaires politiques


Déjà presque deux décennies que la Fédération Chinoise existe, et un sentiment amer est ressenti par Zhang Fakui : qu’a accompli la Fédération en ces deux décennies ? Pas grand-chose sinon sa structuration politique et chez le peuple qui sait désormais les bienfaits de cette fédération. Mais, Zhang est un des dirigeants ayant créé cette fédération, et il est toujours au pouvoir ainsi que le 1er ministre Yan Xishan. Quel intérêt d’une démocratie si ce sont les mêmes qui sont au pouvoir depuis des années ?

Zhang Fakui a rencontré les principaux partis politiques, son premier ministre, son gouvernement et finalement les différents gouverneurs du pays, pour expliquer ses projets à court terme : le changement de constitution de la Fédération chinoise. Déjà le projet de loi changeant la constitution est sur la table.
En effet, le terme Fédération correspond mal à la réalité, l’importance des provinces dans la Fédération, d’où le besoin que celles-ci soient indiqués dans le nom du pays, et ce sont des provinces plutôt que des Etats, comme le veut la culture du pays, donnant donc le nom de « Provinces-Unies de Chine » ou 中华联合国. Le nom chinois prend bien le terme province comme sens étatique, prenant donc modèle sur les Etats-Unis d’Amérique.
Le drapeau rappelle trop les souvenirs de la République et non de la Fédération, les cinq couleurs correspondent aux « Cinq races sous une union » (Hans, Mandchous, Mongols, Huis, et les Tibétains), or la Fédération n’a aucune de ces races, et n’est pas intéressé à l’union de ces races et de la Chine en général, pour le moment. Le drapeau est donc totalement en dehors du sujet et ne correspond en rien à la Fédération, le changer est donc essentiel. Ce nouveau drapeau correspond plus aux idées de la fédération que le précédent. Le rouge est la couleur correspondant à la Chine, il est donc essentiel dans ce drapeau et est la seule couleur du drapeau. Le symbole du milieu est un sceau chinois, traditionnel. Malgré l’ouverture et le modernisme, la Chine reste très traditionnel, et l’oublier serait oublier le peuple. Les douze triangles correspondent au calendrier chinois mais aussi à la perfection et la complétude (dans la culture européenne (12 heures du jour et de la nuit, 12 mois, et pour la Chine, les 12 années du calendrier)), le pays étant à la fois traditionnel mais ouvert. Le tout correspondant à un soleil à 12 pointes.


Le sceau utilisé sera aussi changé pour correspondre à la réalité, reprenant les symboliques du drapeau.


La constitution établira des règles à hauteur de l’Etat Fédéral, avec une limite de 5 ans pour le président et une limite d’un seul mandat, permettant un réel changement dans le pouvoir exécutif. De même que pour le parlement qui sera toujours à une chambre de 499 députés élus pendant 5 ans, un mois après les élections présidentielles, ceux-ci sont limités à deux mandats seulement. Les deux élections sont à suffrage universel, y compris les femmes, des citoyens de 18 ans ou plus ayant effectué le service militaire obligatoire (concernant les hommes). « Le Changement est essentiel à la survie de notre pays, la gérontocratie de la Fédération doit cesser d’exister. » aurait dit le président. Les deux élections seront dans 2 ans, le temps de préparer celles-ci pour qu’elles se passent le mieux possible, et puis cela ferra 5 ans depuis les dernières élections. Les provinces elles aussi ont leurs gouverneurs et leurs gouvernements nommé par le parlement local qui lui-même est élu au suffrage universel tous les 7 ans sans limites de mandats. Un politique ne peut pas avoir plusieurs rôles, comme diriger une ville et être au parlement.
Le pouvoir judiciaire fédéral suivra le modèle américain, des cours d’appel et cours suprêmes sont à hauteur des provinces qui s’occupent des crimes fédéraux, les provinces ont aussi leurs propres polices, mais la police fédérale est au-dessus de celles-ci si celle-ci considère une enquête comme essentielle pour l’Etat fédéral. La cour suprême de la Chine sera instituée afin de protéger la constitution et le droit à hauteur de l’Etat fédéral, et les affaires qui concernent les Provinces, les Etats étrangers et diplomates d’autres pays. C’est exactement les mêmes prérogatives que les Etats-Unis d’Amérique. Celle-ci est composée de 12 juges nommés par les différents gouvernements à vie.
La nouvelle constitution, malgré que l’Etat soit fédéral, affirmera l’union et l’indivisibilité. Les risques de divisions de la Chine fédérale peuvent conduire à une potentielle guerre de sécession comme on a pu voir aux Etats-Unis d’Amérique au siècle précédent. Une telle guerre serait une énième guerre civile en Chine qui détruirait les espoirs de tous les chinois.
La constitution continuera la précédente concernant les droits et les devoirs des citoyens chinois. Les droits démocratiques et d’expressions, et les devoirs de citoyens, principalement la protection de l’Etat fédéral contre les menaces internes ou externes.

Le vote a eu lieu rapidement, comme demandé par le président. Et la constitution passa dans le mois (oui j’ai la flemme de poster un second message à ce propos). Permettant ainsi de changer complètement la politique du pays.



avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Oldarick le Dim 15 Oct - 16:57



República de Cataluña



AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Un appel d'offre est lancé afin de poursuivre la mécanisation et la motorisation des Forces Armées Catalanes. Des avions de transport pour le parachutiste. De plus, les grandes compagnies de l'automobile et du militaire sont invités à venir installer de leurs industries et des concessionnaires en Catalogne.

À la Norvège
Spoiler:
Nous acceptons de participer à la rencontre. Le président Nicolau Brufau se dirige vers Oslo avec sa garde personnelle.

AFFAIRES MILITAIRES

L'entraînement des fantassins de l'Armée de Terre Catalane est rendu plus rude. Ce dernier est inspiré de ceux des Forces Armées Hongroises durant l'entre-deux-guerres.
avatar
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 233
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1950 ¤ Topic Officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum