¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par ctrez le Dim 11 Mar 2018 - 15:07

Royaume de Siam



économie:

Le rois souhaite développe l’économie en industrialisant la zone prés de la capital pour ceci nous feront appelle au investisseur étrange, nous voulons aussi crée une petite usine a canon dans le bute de construire 10 canon par année dans le bute d'avoir une armée plus industrialise.
armée:

Le rois a décide de depence 20 million dans l'achat de canon et 15 million dans l’achat de nouvelles armes nous demandons au puissance européenne de propose leur arme a vendre.

Le rois souhaiterais rencontre les pays limitrophes ainsi que d'autre puissance d’Asie dans le bute de résiste a l’impérialisme franco-anglais
avatar
ctrez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 104
Date d'inscription : 21/01/2018
Localisation : Les Pieux

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Utyi le Dim 11 Mar 2018 - 16:51

Royaume de Belgique
Lors de la guerre Franco-Prussienne, il y a eu des préparatifs ici au cas ou l'un des deux pays voudrait étendre la ligne de front sur la Belgique. Heureusement personne ne l'a fait car la mobilisation a été catastrophique. Cela implique des reformes, pour permettre a la Belgique de survivre. Trois pistes sont évoquées: La reforme de l'armée belge, pour la rendre plus mobile et réactive, tout en restant de nature défensive, via l’utilisation du train et du télégraphe, une flexibilité au niveau hiérarchique conjugué a la création de fortifications provisoire lors d'une situation de danger, en plus de la mobilisation de masse universelle , tout comme l’augmentation de la puissance de feu par la production de masse des armes légère comme lourdes.
Cependant, ces reformes sous tendent une amélioration du réseau d'infrastructure, de capacité industrielle et de modernisation du pays en général.
Seul l'abolition du système de Remplacement militaire et l'utilisation du train ,via la nationalisation progressive du chemin de fer belge, peut être appliqué maintenant. Cela risque d'être dur, puisque seuls les socialistes et une partie des radicaux, non représentés dans un suffrage censitaire a deux partis, les catholiques et les libéraux, soutiennent ces reformes pourtant capitales.
Les reformes seront donc bloqués politiquement a cause d'un système archaïque. Si certaines idées arrivent a passer par hasard, tant mieux, mais il n'est pas conté sur ces reformes pour sauvegarder la Belgique.
Améliorer le pays, par augmentation du réseau d'infrastructure, urbanisation et industrialisation, recette universelle et panacée du progrès. La encore, la clique archaïque bloquera toute tentative, encore plus sil s'agit de plans massifs d'industrialisation, d'urbanisation et d'exode rural, ainsi que de grand projets d'infrastructures, dirigée par l'état. L'évolution du pays ne pourra donc se faire qu'organiquement, comme une agriculture vivrière des temps passées, sauf si de grandes réformes politiques ont lieux.
Il ne reste donc qu’une solution: Les territoires d'outre mer, des colonies comme arrière base, qui une fois civilisée, pourront fournir une issue de secours a la métropole. Malheureusement, les expéditions en Afrique, seul contient encore vierge, ne sont pour l'instant pas viables...

Les prochaines années seront donc celle de débats difficiles contre des adversaires têtus et passéistes s'opposant au futur...
avatar
Utyi
Président
Président

Messages : 1504
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Aetius le Dim 11 Mar 2018 - 17:26

:globe: Empire russe :globe:


Affaires intérieures


Cartographie impériale:


L’embellie est de retour pour l’Empire russe. Quelques décennies après la défaite de la guerre de Crimée, la Russie respire à nouveau, après une longue noyade. Le cauchemar d’être un empire naufragé est éloigné, mais le peuple, océan sans cesse ému peut à tout moment submerger l’Empire. Conscient des difficultés, le Tsar Alexandre II est décidé à réformer en profondeur sa patrie : sous le mot d’ordre « donner ce que veut le peuple, avant qu’il vienne le prendre par la force ». Ce que veut le peuple, c’est une opportunité de fleurir. Et l’agriculture ne correspond plus à cette exigence. En effet, avec l’abolition du servage dans les années 1860, une large main d’œuvre vagabonde dans toute la Russie. Sans terre, ce mouvement d’indigent reçoit l’attention toute particulière du Tsar.

Quelques 70 000 paysans russes sont enrôlés par l’Etat pour provoquer le « big bang » ferrovier russe. Soit le passage de 16 000 km de ligne ferroviaires à 45 000 km en 10 ans avec un bilan financier qui s’élèverai à 40 millions de livres. C’est le principal focus économique du gouvernement, les principaux investissements étatiques convergent vers ce projet. Les compagnies russes ferroviaires et les investisseurs affilés qu’ils soient russes ou étrangers reçoivent des indemnisations fiscales.

Le 7 juin 1865, un oukaze d'Alexandre II créa le ministère des communications qui intègre celui des chemins de fer. Confié à Pavel Melnikov, chapeaute la construction de nouvelles lignes depuis 5 ans (près de 11 000 km ont été construits sur la période 1865-1870). C'est un bilan incroyable, la Russie ferroviaire se développe très rapidement.

Si ces projets ont été financés par des emprunts à des banques françaises, le « big bang » ferroviaire devraient être l’œuvre d’investisseur allemands. En effet, deux compagnies sont créées : la Compagnie des chemins de fer russes (Российские железные дороги) et la Nouvelle compagnie sibérienne (новая сибирская компания). Sous l’impulsion de Moscou, ces compagnies qui rassemblent des industriels et des ingénieurs russes, tous héritiers moraux des Cherepanov. Mais les deux compagnies rassemblent également des ingénieurs russes et autrichiens. D’ailleurs, la compagnie devrait être cotée à la bourse de Berlin : si le gouvernement allemand est consentant, les chemins de fer russes devraient être inondés par l’or des capitalistes prussiens. Si les deux compagnies sont cotées à Berlin, si elles dépendent des financements allemands, des propositions sont tout de mêmes faites aux industriels Nagelmackers (dépêche diplomatique envoyée à la Belgique) et Pullman (dépêche diplomatique envoyée aux Etats-Unis).

Les lignes en constructions sont issues de la concertation des pouvoirs civils et militaires, puisqu’ils sont d’une importance cruciale pour l’armée impériale. Le chemin de fer transcaucasien, reliant Poti, sur la mer Noire, à Bakou, sur la mer Caspienne, début en 1865 sera inauguré en 1876. Le chemin de fer transcaspien qui relie le port de Krasnovodsk, sur la mer Caspienne, aux provinces intérieures du Turkestan russe sera inauguré en 1879. Le Transaral reliant Orenbourg, dans la région des monts Oural, à Tachkent en Asie centrale, sera fignolé en 1881. En 1875, cinq lignes stratégiques seront mises en services : le chemin de fer d'Oural (Kazakhstan), le chemin de fer d'Ivangorod (Dęblin à Dąbrowa Górnicza), chemin de fer de Rostov-sur-le-Don à Vladikavkaz, chemin de fer de Vyborg à Joensuu et le chemin de fer allant de Samara à Oufa.
Un plan d’industrialisation par substitutions aux importants est mis en place, il sera détaillé dans les prochains mois à venir. Il concerne principalement l’industrie du textile, l’industrie ferroviaire et la production de machines-outils. Les coffres vides de la Russie ne peuvent pas soutenir l’industrie sidérurgique, bien que celle-ci soit dynamique, elle est négligée par le gouvernement. Le réseau de mine croît donc pas à son plein potentiel et ne pourra surement pas rattraper le réseau anglais ou français. Ce relatif laisser faire dans certains domaines permet d’éviter le choc budgétaire que peut constituer le « big bang » en termes d’infrastructures que finance la Russie.

Chemins de fer russes


Lignes construites en 1865-1870 : 11 000 km
1866 : chemin de fer de Varsovie à Terespol
1866 : chemin de fer de Terespol à Brest (Biélorussie)
1869 : chemin de fer d'Odessa à Balta (Ukraine)
1870 : chemin de fer de Moscou à Smolensk
1870 : chemin de fer de Saint-Pétersbourg à Riihimäki
Lignes en construction de 1871 à 1885: ~ 30 000 km
1874 : chemin de fer d'Oural (Kazakhstan)
1875 : chemin de fer d'Ivangorod (Dęblin) à Dąbrowa Górnicza
1875 : chemin de fer de Rostov-sur-le-Don à Vladikavkaz
1875 : chemin de fer de Vyborg à Joensuu (retard possible)
1876 : chemin de fer de Samaran à Oufa
1876 : chemin de fer transcaucasien
1879 : chemin de fer transcapien (retard possible)
1881 : chemin de fer du transaral (retard possible)

Affaires militaires



L'armée russe porte un lourd fardeau

L’attitude de la troisième Rome à l’égard de son armée est paradoxale. Affichant un fier esprit martial, une discipline réglée teintée de patriotisme et d’orgueil et un sens de la mise en scène inégalable, la réalité est moins glamour. Des soldats battus, humiliés, démoralisés, affamés, sans le moral et sans le sou. Mais cette injustice allait bientôt être balayée par une affaire sans précédent pour l’armée tsariste. Fadeev, écrivain et général, héros de la guerre caucasienne, a été jugé par le tribunal de Nijni Novgorod pour intelligence à l’ennemi. Il aurait pendant la guerre de Crimée vendu des informations de guerre confidentielle, en particulier les effectifs de redoutes russes. Si les éléments réactionnaires, dont le Prince Bariatinskii, dénonce une affaire montée de toute pièce par son rival Milioutine, c’est un véritable coup dur pour l’armée dont l’image pâtit de jour en jour. Les gros titres sur les déboires de l’armée russe se vendent à plus d’une centaine de millier de titres et les services de censure, qui ont été réformés récemment, sont totalement débordés.
Pour battre en brèche les détracteurs de la glorieuse armée tsariste et remédier à cette situation alarmante, le penseur militaire Dimitri Milioutine, son frère Nicolaï Milioutine et le ministre de la guerre Chouvalov ont chapeautés une nouvelle organisation militaire.

L’armée active, c’est-à-dire les forces maintenues à temps de paix, sont réduites à 600 000 hommes. C’est une suite logique : en 1864 l’armée russe regroupait 1 132 000 soldats, à 1867 elle ne comptait plus 742 000 soldats. Cette réduction de l’armée active permet d’augmenter la réserve qui passe à la taille virtuelle de 550 000 soldats. Toutefois, les généraux russes prétendent que c’est un trompe l’œil, la Russie ne pourraient lever que 200 000 hommes du fait du manque d’infrastructures. Le passage à un service de 6 ans dans l’armée active (puis 9 ans en inactif) et le passage à un service de deux ans pour la réserve permet de sauvegarder des ressources financières. Les officiers auront des services raccourcis, mais les privilèges issus de la situation familiale sont désormais révolus.

Mais cette mesure doit être accompagnée de nouveaux investissements. Les nouvelles lois de conscriptions permettent le dégagement de ressources financières qui seront investis dans la construction de nouveaux gymnases militaires. Les dépôts militaires, les lignes de ravitaillements et les casernes se greffent au réseau ferroviaire financés par l’état russe. L’académie de Justice militaire, l’académie Nikolai d’Etat-major, l’académie du génie militaire et l’académie des artilleurs reçoivent des fonds supplémentaires. L’armée russe vise sur l’amélioration grandissante de la qualité de leur lieutenant. Des services d’alphabétisation sont mis en place au sein de l’armée, ils devraient combattre contre l’analphabétisme qui mine l’armée russe. Cette politique consiste à la création de formations pour les corps officiers et pour tous les corps qui assurent les missions de liaisons. Concernant les postes à très haut rang, un concours général est créé. Ainsi, il s’agit d’une rénovation de la légitimité de l’armée qui pourra désormais s’affirmer comme méritocratique (même si des cas de népotismes subsistent) et comme proche des bureaucraties rationnelles définies par Max Weber.

Cette mesure qui risque de provoquer des tensions avec les cellules réactionnaires de la Russie sont accompagnées de refonte de la doctrine militaire russe. De nouvelles pensées tactiques sont introduites par règlements. La régulation de la pensée russe s’exprime par la publique de nouveaux manuels de pensée militaire. Tandis que les règlements de 1868 sur les protocoles à suivre sont confirmées par un oukaze d’Alexandre II. Ceux-ci confirment l’interdiction des châtiments corporels et la refonte de la justice militaire. Une sorte de gouvernementalité impliqué un dressage des corps grâce à une surveillance accrue et une division des tâches de travail remplacera les sordides et inutiles humiliations qui allaient de bon train dans l’armée de la patrie russe.

Milioutine insiste également pour investir sur la création de compagnies de médecine militaire dans chaque régiment russe. C’est une nécessité au vu des dégâts qu’on provoqués les épidémies de variole lors de la guerre de Crimée. L’artillerie en bronze avec rechargement par la culasse devrait entrer complètement en service en 1872 (400 unités en plus). Les dernières licornes, du nombre de 200 seront retirés de l’armée russe.



avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1823
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 78

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Jhe le Dim 11 Mar 2018 - 22:17

:globe:  République française :globe:




Affaires intérieures et extérieures :
La grande souscription nationale lancée par le gouvernement est un franc succès. Alors que cette dernière devait couvrir un montant de 2 milliards de francs, afin de financer les premiers versements d’indemnités à l’Allemagne, il s’avère que les épargnants français ont en réalité couverts plus de deux fois la somme. C’est ainsi près de 4 milliards de franc que le gouvernement a très rapidement levés, si cette dynamique se poursuit lors des prochaines souscriptions prévues le payement des indemnités de guerre pourrait se révéler plus facile que ne l’imaginait jusque là les décideurs français. Cette grande souscription va toutefois obliger un long moment le gouvernement à devoir verser le remboursement, assorti de 5% de taux d’intérêts, aux épargnants français mais l’essentiel est bien entendu d’obtenir au plus vite le départ des Prussiens du territoire national. Les premiers versements d’indemnités ont été versés début septembre aux autorités allemandes.
Au niveau intérieur le gouvernement Thiers termine donc l’année 1871. Toujours investi du titre de chef de l’exécutif il s’avère que ce dernier bénéficie un fait d’une sorte de bienveillance de la part des monarchistes et des républicains. Les deux camps ne souhaitent en effet pas se mouiller pour l’instant au pouvoir au des grandes difficultés du pays. Il semble donc que ce gouvernement « provisoire de longue durée », de fait républicain, sera probablement amené à gérer les affaires jusqu’au départ des troupes prussiennes.
En attendant celui-ci poursuit son œuvre. La seconde partie de l’année voit notamment l’amorce de grands travaux dans la capitale. Celle-ci est en effet grandement endommagée suite aux combats de la semaine sanglante et de grandes opérations de déblayement sont en train d’être menée. Le grand palais des Tuileries, en ruine suite à un incendie, et de nombreux autres bâtiments doivent en effet être déblayé afin de permettre de lancer un plan de reconstruction. Au vu de la difficile situation, notamment financière, de l’Etat peu d’édifices ont toutefois été pour l’instant effectivement reconstruits et la situation des habitants reste souvent précaire. Au sein des ministères l’on planche toutefois déjà sur cette reconstruction qui devrait être financé, entre autres, par de nouveaux emprunts au vu du succès de la récente souscription.
Sur le front plus international les nouvelles sont toutefois bonnes. Ainsi à Paris l’on se félicite de voir les Italiens chassés de Tunisie par l’intervention britannique tandis que d’excellentes nouvelles concernant la lutte contre les rebelles kabyles en Algérie sont parvenues au gouvernement. Les troupes sur place, environ 22.000 hommes, restent toutefois mobilisées et reçoivent pour ordre de réprimer sévèrement les foyers de rébellion encore actifs. Le chef de la révolte arrêté et quant à lui placé sous bonne garde et a été conduit vers la métropole ou il est désormais emprisonné.
Suite aux demandes marocaines la France propose au sultanat l’acquisition de fusils à verrou Chassepot (modèle 1866) et propose l’envoi de quelques formateurs français.
La France propose également à l'Empire Ottoman de s'en remettre à la République, au vu des grèves dans les chantiers navals anglais, pour ses achats visant à compléter sa Marine. Le gouvernement français propose ainsi à La Porte l'achat de 3 cuirassés de classe Provence (dont dispose la Marine française depuis 1865 et que les chantiers navals français pourront construire rapidement au vu de leur expérience).

avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 985
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Sancho le Dim 11 Mar 2018 - 23:53

AUTRICHE HONGRIE




L'Humiliation Italienne


Le Royaume d'Italie vient de subir un dur revers avec sa défaite en Méditérannée, qui montre qu'elle n'est pas aussi avisée et puissante qu'elle voudrait nous faire croire. L'humiliation infligeait par les Ottomans est totale, de même pour celle infligée par la Navy à la marine Italienne, on avait pas vu tel échec depuis la bataille de Lissa.

Suite à ces événements, la concentration d'actifs à Graz et Klagentfurt a été démobilisée et les soldats sont retournés à leurs casernes d'affectation ( les corps de Graz et Klagentfurt eux y restent).


La Garde Impériale et Royale


La nouvelle garde récemment créée est basée à Vienne et a fini d'être réunie, cette dernière réunit les régiments d'élite et les plus réputés de tout l'Empire Austro Hongrois.

Les réformes sur le recrutement portent leurs fruits


Suite aux réformes sur le recrutement décrétées il y a 4 mois, les nouveaux effectifs ont été atteint avec succès grâce à la campagne de recrutement Septembre/Octobre pour le contingent de 1872.
Ainsi les nouveaux effectifs autrichiens ont été atteints comme prévus et les hommes ont rejoint leurs casernes.

Rénovation des infrastructures.


50 000 000 de couronnes en bons du trésor seront émises sur le marché allemand et Autrichien afin de financer un projet de rénovation et d'agrandissement des infrastructures militaires et des casernes dans tout l'Empire.
avatar
Sancho
Modérateur
Modérateur

Messages : 144
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Khan le Mar 13 Mar 2018 - 0:49

Regno d'Italia



Spoiler:
Armée
De grande réformes sont en marche, premièrement celles de l'armée.
En effet, la nation bien que jeune a beaucoup de lacunes militaires bien que le débarquement en Tunisie avec la victoire rapide ainsi que le déploiement des troupes eut été de bonne initiative et de qualité, il va falloir désormais se pencher sur la question de la hiérarchie ainsi que des armées.
A fin de gérer avec plus d'efficacité les troupes, les armées seront plus petites et donc plus nombreuses cela permettra à un commandant d'éviter toute perte de contrôle lors de phase de bataille. La gestion trop étendue des troupes additionnées aux facteurs d'une bataille ne permettent pas à un commandant d'avoir les yeux sur tous les fronts, de gérer l'organisation, le moral, le ravitaillement des troupes ainsi que les manœuvres décisives. De ce fait plusieurs armées réduites dit également prise de décision élargie, cela permettra d'avancer plus vite et d'avoir des troupes mieux organisées.

La chaine de commandement trop courte bloque également la continuité correcte des ordres, en cas de perte d'un commandant l'armée en question ne saura plus quoi faire, les troupes perdront en moral et seront grandement déstabilisées. De ce fait des écoles d'officiers et de sous-officiers seront établie en premier lieux à Rome puis Naples puis Florence puis Venise puis Palerme puis Cagliari, l'ensemble des grandes villes et ou capitale de province. Désormais discipline et entrainement rigoureux sera d'actualité, l'Italie se doit être soudée par des maillons indéfectible capable de se sacrifier pour un oui ou pour un non, capable qu'en cas de perte d'élément de commandement majeur, les officiers et les sous officiers par ordre des grades puissent être capable de redressé le commandement à fin de permettre à l'armée de continuer sa mission ou de l'abandonner. Le Kriegsspiel ou jeu de la guerre, ce jeu est en réalité quelque chose d'unique et d'en même temps une manière incontestée d'obtenir des officiers et sous officiers de qualité, un cursus de stratégie de ce jeu sera donc injecté dans le programme des différentes écoles et sera un élément majeur pour développer la tactique des futurs galonnés.

Dans la continuité de perfectionner la chaine de commandement ainsi que des qualités requises pour y accéder, les écoles construites permettront d'obtenir des officiers et sous officiers qui savent lire mais également instruit sur leur rôle ainsi que l'art de la guerre et ses évolutions avec les technologies de plus en plus moderne. Les officiers et sous-officiers passeront des examens de manoeuvre, d'organisation et de gestion des troupes allouées en fonction du grade, des simulations seront effectué, ces entrainements à grandeur nature permettront également aux troupes de se familiariser avec les nouvelles directives et doctrines qui seront appliquées. De ce fait les soldats devront également et obligatoirement passer par les écoles militaires à fin d'être un minimum instruit et de pouvoir lire.
Désormais des tableaux statistiques seront établis, avec l'ensemble des équipements de guerre, les effectifs par armées, les listes de ravitaillements, les pertes et les renforcements.

Pour la marine, entrera en vigueur la formation des officiers mariniers à échelle réelle en appliquant diverse situation, les écoles d'officiers de la marine permettront de faire passer des examens de logique, prise de décision, gestion logistique et priorité, bien sur d'autres points essentiel seront abordés. Les officiers apprentis ayant passé la première phase de plusieurs mois d'entrainement et formation sur papier pourront alors passer à la phase suivante se jouant dans la mer.

avatar
Khan
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 299
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Prishayev le Mar 13 Mar 2018 - 12:26




:globe:  Empire russe   :globe:


Abolition du Servage







La réforme agraire est au cœur des préoccupations russes, sans elle le pays manquera éternellement de main d’œuvre agglutinée dans les domaines seigneuriaux. Si la question agraire n’est pas menée elle se transformera en une question sociale contribuant à l’opposition à la couronne (donc aux libéraux). La victoire de la paysannerie implique la victoire sur la noblesse terrienne, mais la paix sociale pourrait couter terriblement cher à l’Etat. Le plan d’abolition du servage veut allouer une surface minimale de 12 hectares (au lieu d’un maximum de 4 IRL) et ainsi donner la possibilité à la paysannerie de vivre de son labeur. Dans cette configuration, l’Etat s’engage à racheter la terre par emprunt à un prix négocié directement avec la couronne, puis de l’octroyer équitablement à la paysannerie dans un délai de six à sept mois après rachat. Les paysans devant rembourser une partie de la somme à l’Etat, leur dette se transmettent au travers des générations. Les domaines d’Etat seront démantelés et leurs infrastructures d’irrigation confiées aux gouvernements régionaux. Cette solution, la plus radicale qui a été évoquée, concerne 95 millions d’hectares cultivés (sur 130 millions dont 120 millions au statut latifundiaire) et va couter à peu de choses près la somme ayant été nécessaire à mener la guerre contre la coalition victorieuse en Crimée. Conséquent, son prix est incomparable aux gains durables que la Russie va pouvoir dégager de la libération des terres et de la paysannerie l’infâme gestion latifundiaire régnant sur les terres impériales. Afin d’en stimuler la centralisation, les terres nouvellement obtenues par les paysans seront comprises dans le cadre d’un crédit agricole publique. Il sera possible, via de nouvelles dépenses de la part de l’Etat de revendre ses terres (celles d’un paysans) à d’autres paysans libérés et de dégager quelques bénéfices pour s’établir dans les villes de l’Empire ou partir occuper de nouvelles terres en Sibérie dans le cadre de la lente colonisation du territoire. Cette tendance à la centralisation devrait augmenter d’un quart la surface moyenne des exploitations et permettre une économie de main d’œuvre ainsi qu’une meilleure répartition de la population au profit de terres vierges (innombrables) et des villes.

La communauté villageoise ne sera pas le centre de l’agriculture russe, au contraire la pleine propriété de la terre est assurée par législation impériale et le réseau coopératif va considérablement se développer sous l’impulsion d’une paysannerie progressivement touchée par la monétarisation de ses échanges. De nouvelles techniques agricoles sont introduites via l’ouverture d’écoles d’agronomie ouvertes sur l’occident au profit de l’agriculture russe. La hausse de la productivité des terres devrait permettre une hausse des rendements de l’impôt touchant la propriété terrienne.



avatar
Prishayev
Maître d'armes
Maître d'armes

Messages : 538
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 23
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Skorm123 le Mar 13 Mar 2018 - 17:39




República Argentina


République Argentine




Modernisation de l’Argentine



Le président Domingo Faustino Sarmiento

Domingo Faustino Sarmiento est un président populaire en Argentine, ses différentes politiques de laissez-faire mais aussi la modernisation de l’Etat argentin a permis ce qu’on appelle aujourd’hui comme le petit âge d’or argentin, permettant au pays d’être de plus en plus attractifs pour les investisseurs mais aussi la population souhaitant quitter leurs pays. Pourtant, pour Sarmiento, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers, ce serait une grave erreur, finissant ce petit âge d’or. Selon lui, il faut constamment moderniser l’Argentine, pour que celle-ci puisse arriver à rattraper les européens, puis se maintenir à leurs niveaux. Sarmiento, a passé quelques années aux Etats-Unis, lui donnant de nouvelles idées à propos de la politique, de la démocratie ainsi que la structure de la société. Selon lui, moderniser l’Etat, c’est donc la démocratie, un système capable de comprendre les problématiques puis de les régler, les libertés fondamentales tel que l’expression, de rassemblement, que ce soit en tant que syndicats, ou de manifestations. De plus, il donne une garantit d’égalité entre les hommes et les femmes, notamment pour l’accès à l’éducation argentine, dont Sarmiento est aujourd’hui l’architecte. Sarmiento veut inscrire dans la constitution ces différents droits pour les citoyens Argentins, ainsi que, dans la mesure du possible, diminuer les conditions pour l’accès aux votes, mais cette question est plus qu’épineuse dans l’assemblée.
Pour le président, la modernisation du pays passe aussi par ses infrastructures, certes le privé tiens une part importante dans ce domaine, mais le président veut aussi donner un cap à ses infrastructures, il l’a déjà fait durant les 3 précédentes années, et veut continuer vers la modernisation, le développement des différentes infrastructures. A la fin de son mandat, Domigo Faustino Sarmiento veut que le pays soit doté de 5 000 km de lignes de télégraphes, permettant une communication bien plus facile entre Buenos Aires et ses différentes provinces. De plus, le réseau ferré argentin n’est que peu développé encore pour la superficie du territoire, Sarmiento a déjà œuvré pour développer ce secteur essentiel dans l’économie d’un pays moderne. De quelques kilomètres en 1865, il est déjà de plus de 700 km en 1870, et le président souhaite développer ce secteur, couplé aux services de postes lui-même subissant une vague de modernisation, à environ 1300 km d’ici la fin de son mandat. Le principal but étant d’apporter les ressources des campagnes permettant ensuite de faciliter l’export des biens vers le Royaume-Uni particulièrement. En plus de développer l’économie des provinces, le chemin de fer permet véritablement à l’Argentine de s’approprier son territoire et de le légitimer. Le chemin de fer est l’avenir de l’Argentine.



avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1337
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Shikkoku le Mar 13 Mar 2018 - 19:51


Mouvement de grève de l'automne 1871 :

Groupuscules anarchistes britanniques :


C'est avec effroi que les habitants de Dublin ont été réveillés ce froid matin d'hiver 1872 par un vacarme assourdissant : une bombe venait d'exploser dans une manufacture du centre-ville. Il était 6h40 du matin, et fort heureusement le lieu était pratiquement vide, et seule une personne fut tuée et trois autres légèrement blessés par des éclats des verrières brisées tombées sur la chaussée. La bombe eusse-te-elle explosé deux ou trois heures plus tard et les victimes auraient compté dans les dizaines.

Rapidement la brigade anti-incendie de Dublin se mit en route pour éteindre l'incendie naissant, mais la manufacture brûla entièrement malgré les vaillants efforts des pompiers volontaires. Le feu ne se propagea pas aux bâtiments voisins. Elle était la propriété d'un riche anglais vivant à Dublin, William Donaghan. Des prospectus ont été trouvés devant la manufacture par les badauds, rapidement relayés par la presse :

" Camarades ! Libérez-vous des chaînes de l'impérialisme de Londres mais aussi de l'impérialisme du Capital. Lisez lisez lisez ! Eduquez-vous ! Prenez les armes et soulevez-vous contre vos maîtres ! L'Irlande sera libre et autonome ! "

Le texte, rédigé en gaélique et en anglais, a été propagé comme une trainée de poudre dans toute la presse des îles britanniques, même en dehors de l'île d'Irlande.

Un homme, l'auteur supposé du drame car connu des services de maintien de l'ordre, un certain Douglas O'Shawny, a été appréhendé par la police dans un café littéraire du Pays de Galles trois jours plus tard.


Douglas O'Shawny arrêté au Pays de Galles

Lors de son procès à Dublin, il n'a pu être démontré aucun lien avec la Fenian Brotherhood ou l'Irish Republican Brotherhood. L'homme dit avoir agi seul, et reconnaît son acte. Il a été condamné à mort et a été exécuté par pendaison cinq jours après son procès.

Les forces militaires d'Irlande ont reçu l'ordre de continuer à se montrer vigilantes devant le regain violent et désormais meutrier de l'activisme irlandais et anarchiste.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6028
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Thalassin le Mar 13 Mar 2018 - 21:21


Culture

Le Kronprinz, vu d'un mauvais oeil par le chancelier mais adulé par les désormais nombreux vieux-catholiques du bassin rhénan ainsi que par les libéraux après sa gestion de la question catholique, dispose désormais d'une certaine aura, mais, averti par son père de ne pas pousser trop loin son prestige, se concentra sur son poste de ministre de la culture. Désireux de faire de Berlin une ville de culture de rang international, en accord avec l'Empereur et le chancelier, le prince Friedrich a demandé la construction de jardins botaniques d'une surface de 150 hectares en périphérie de Berlin, ce qui fera du lieu des jardins plus grands que les jardins royaux de Londres. Des serres seront construites au fur et à mesure de l'arrivée de nouvelles plantes. La direction de ces nouveaux jardins est confiée au botaniste talentueux Adolf Engler, avec qui le Kronprinz a pris contact afin de diriger les travaux.

Afin de ramener de nouvelles plantes, une mission scientifique sera envoyée dans le Pacifique. Celle-ci, menée par les deux corvettes cuirassées de classe Nymphe de la Kaiserliche Marine, se rendra d'abord dans les comptoirs mis en place par des marchands allemands dans les Samoa, puis demandera à se rendre dans les Indes Néerlandaises puis aux Philippines espagnoles. Le retour de la mission en Europe est prévu pour 1875

Diplomatie


:mac: 10 000 Gewehr 71 et 10 000 Dreyse seront vendues progressivement dans la plus grande discrétion dans l'Empire d'Autriche afin d'armer les troupes d'élite de sa majesté impériale :mac:
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1255
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Utyi le Mar 13 Mar 2018 - 21:46

Royaume de Belgique

Le protecteur de notre pays, le Royaume Uni, est victime de troubles socialistes. En raison des liens étroits avec cette nation, et la légalité des syndicats dans notre pays, une certaine contagion est avérée ici . Heureusement, le mouvement est pour l'instant naissant, sans représentativité parlementaire, ni grande organisation syndicale nationale, les syndicats étant autorisées il y seulement 6 ans. Cependant, Léopold II a pu joué sur les peurs infondé de foyer insurrectionnelle accueillant tout les exilées européens et d'un mouvement se radicalisant, du parlement pour pousser ses reformes concernant l’armée, c'est à dire la fin du Remplacement militaire pour laisser place a la conscription universelle, et l’intégration du train via sa nationalisation. Cette nationalisation progressive, avec compensation, sera conjugué a la construction étatique de nouvelle lignes d’intérêt stratégique, vers les forts militaires, mais aussi d’intérêt économique entre les villes du pays, leurs zones industrielles et les façades côtières. L'argent stocké depuis l'année précédente pour ces projet sera enfin utilisé. Cependant, ces concession ont été arraché au parlement après de nombreux débats, et il est peux probable que de nouveaux projets comme la colonisation ou l’industrialisation et l’urbanisation de masse soit acceptées...
avatar
Utyi
Président
Président

Messages : 1504
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Jhe le Mar 13 Mar 2018 - 22:56

:globe: République française :globe:




Affaires intérieures :

En France la question du régime politique reste assez largement en suspens. Si depuis septembre 1870 la France est officiellement une République tout le monde comprend bien que celle-ci est éminemment provisoire. Aucune loi constitutionnelle ne la régit en effet, une majorité monarchique domine l’Assemblée et le chef de l’Etat est souvent considéré comme assez favorable à la remise en place d’une monarchie libérale. En face de cela on trouve toutefois une minorité républicaine bien décidé à pérenniser cette jeune IIIème République. Malgré cet affrontement inévitable entre républicains et monarchiste une certaine « trêve » est toutefois en vigueur au vu de la situation du pays. Tout le monde se satisfait en effet que le vieil Adolphe Thiers ait pris sur lui d’écraser dans le sang la Commune et d’appliquer les honteuses conditions du traité de Francfort. Il est toutefois clair que tôt ou tard la question du régime va devoir être tranchée. Le début de l’année 1872 marque tout de même une certaine clarification puisqu’une loi a été votée afin de clarifier le statut de Thiers. Celle-ci lui a accordée le titre de président de la République et le pouvoir de nommer et révoquer des ministres responsables devant l’Assemblée. En retour le président peut être révoqué à tout instant par le pouvoir législatif et son mandat dure tant qu’existe l’Assemblée.

Pendant ce temps du côté des prétendants au trône de France des mouvements importants sont également à signaler. Suite à la chute de l’Empire les Bourbons et autres représentants de la famille monarchique ont en effet été autorisés à refouler le sol français. C’est ainsi que Henri d’Artois, comte de Chambord et héritier légitimiste en tant que petit fils de Charles X s’est rendu en France dès 1871. Passant quelques jours dans son château de Chambord ce dernier a reçu de nombreuses personnalités, à la notable exception du comte de Paris, chef de la maison d’Orléans et prétendant orléaniste au trône de France. Après ces quelques jours en France Henri d’Artois a quitté la France et regagné Frohsdorf ou il vivait en exil. Depuis ses terres autrichiennes le prétendant légitimiste a dans ce contexte fait publier une tribune dans la presse française. Dans celle-ci Henri d’Artois rappelle notamment son attachement au drapeau blanc de la monarchie. Cette prise de position surprend énormément dans les rangs monarchistes, et plus largement dans le pays. Une bonne partie de la majorité monarchiste, notamment les Orléanistes mais également de nombreux légitimistes, sont en effet partisans du drapeau tricolore auquel le peuple français est également désormais largement attaché. Dans les rangs monarchistes on presse le comte de Chambord de revenir sur ses positions qui pourraient remettre en cause une nouvelle Restauration. Dans ce cadre la maison d’Orléans se dit même prête à une réconciliation de la famille royale et le comte de Paris a fait un important geste symbolique en se rendant à une messe en mémoire de Louis XVI.


Alors que l’année 1872 débute sur cette situation une nouvelle ne tarde toutefois pas à atteindre la France : le duc de Chambord est mort à l’âge de 52 ans d’une crise cardiaque dans sa résidence autrichienne…


avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 985
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Oldarick le Mar 13 Mar 2018 - 22:58


Sultanat du Maroc

المغرب سلطنة





AFFAIRES ÉTRANGÈRES

À l'Allemagne
Spoiler:
Suite à une évaluation de ses capacités financières, l'Empire du Maroc souhaite acheter 12 canons à l'Allemagne.
En plus de cette artillerie, le Sultanat souhaite acquérir des fusils Dreyse de récentes versions à hauteur de 2000 exemplaires avec munitions, baionnettes et équipement d'entretien.


AFFAIRES ÉCONOMIQUES

Afin de développer les ports marocains et de profiter plus facilement d'investisseurs étrangers, le Roi a décidé de créer une société privée qui s'occuperait de ceux-ci. Ainsi, la Société des Ports du Maroc fut créé en privatisant les ports d'Agadir, de Casblanca, d'Agadir et de Saida. Le Roi acquérit alors 25% des actions de la compagnie et inscrit celle-ci à la bourse de Berlin afin que les investisseurs allemands aient plus facilement accès au marché marocain.
avatar
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 384
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Oldarick le Mar 13 Mar 2018 - 23:23


Sultanat du Maroc

المغرب سلطنة





AFFAIRES ÉTRANGÈRES

À la France
Spoiler:
Le Maroc souhaiterait acheter à la France 6000 de ses fusils Chassepot et l'envoi de 100 instructeurs de l'Armée Française.


AFFAIRES ÉCONOMIQUES

Le siège social de la Société des Ports du Maroc sera placé en Allemagne et le Roi du Maroc y enverra un représentant avec un budget pour y engager un conseiller allemand pour aider à l'administration. Aussi, le lieu sera celui de stages de formation pour des jeunes étudiants désignés par le Roi.
avatar
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 384
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Sancho le Mar 13 Mar 2018 - 23:47

Réponse des ottomans à la France sur la commande de navires:

L'Empire ottoman accepte d'acheter deux cuirassés de classe Provence pour trois millions de livres l'unité, et une cuirassé de classe Alma pour cinq millions de livres, qui seront livrés pour 1873 ( premier provence) et 1874 ( le reste).



avatar
Sancho
Modérateur
Modérateur

Messages : 144
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Sancho le Mar 13 Mar 2018 - 23:49

AUTRICHE HONGRIE 


Armement et Réformes de l'armée.


La nouvelle Armée de l'Autriche-Hongrie est en pleine mutation et les récents réformes doivent lui permettre de retrouver sa splendeur d'antan alors que les troubles se multiplient.

Les récentes mesures prises sont un grand pas en avant, mais l'effort ne s'arrête pas là, il faut augmenter le budget direct de l'armée, sans pour autant augmenter les effectifs, afin d'améliorer les moyens mis à disposition de nos forces.

La dernière augmentation des moyens induit par la hausse des effectifs avait fait grincer des dents le parlement hongrois, mais l'agrandissement de leur Honved en proportion les avait apaisés. 
Le budget de la défense Austro Hongrois se situe dans les 450 000 000 de couronnes, le gouvernement voudrait faire passer cela à 520 000 000 de couronnes d'ici la fin d'année 1872.

Une réunion eut donc lieu avec le chef du parlement Hongrois, les négociations furent âpres entre l'empereur et le Hongrois, mais elles aboutirent:

La hausse du budget était confirmé, mais la part de la contribution de la Hongrie dans l'armée commune passait de 34,6% à 31,2%.

C'était donc une victoire en demi teinte pour l'empereur, qui réussit néanmoins à faire adopter ses projets par les deux parlements.

Ces dépenses supplémentaires seront financés par l'émission de bons du trésors à hauteur de 20 000 000 de couronnes et par la hausse des taxes en Cisleithanie sur les produits importés d'Italie et de l'Empire ottoman de 4%. Si des couronnes supplémentaires venaient à manquer, l'Etat s'endetterait en empruntant aux usuriers d'autriche Hongrie ou aux Rotschild, la situation du pays est stable et l'investissement est sur.

L'Autriche Hongrie accepte également de faire l'acquisition des fusils Gewehr allemands qui seront fournis au régiment kaiser de la garde, les Dreyse eux ne sont pas nécessités mais l'Empereur remercie le Reich pour son geste.
avatar
Sancho
Modérateur
Modérateur

Messages : 144
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par GeorgeV le Mer 14 Mar 2018 - 18:07



The Dominion of Canada - Le Dominion du Canada

Affaires intérieurs



Le gouvernement fédéral n’est pas nécessairement surpris des manifestations anti-immigration en Colombie-Britannique. En effet, Ottawa à déjà donner carte blanche au gouvernement de la province afin de mettre en place les mesures nécessaires afin de calmer le jeu. Toutefois, l’immigration chinoise au Canada est essentielle afin de terminer le Transpacific railway dans les temps. Ainsi, notre bureau temporaire à Hong-Kong restera ouvert. Le gouvernement de l’honorable McCreight, premier ministre de Colombie-Britannique a annoncé la mise en place du Voting and Citizenship Act qui exclu les asiatiques et les membres des tribus amérindiennes de leur droit de vote. Cette loi va à l’encontre des pouvoirs fédéraux, mais le l’administration McDonald à donner son feu vert à son adoption et ne contestera pas le choix juste et légitime du parlement Britanno-Colombien.



Un monument à la gloire de notre éternelle monarque à aujourd’hui été inauguré par le gouverneur général dans la ville de Montréal. Le Victoria Monument est la pièce centrale du Victoria Square et deviendra une icône de ce prestigieux quartier de la cité francophone. Le monument à été payé par les citoyens à l’occasion de la visite du Prince Arthur à Montréal, renforçant le caractère monarchique du Dominion.



À Toronto, le gouvernement Ontario demande l’aide d’Ottawa afin de mettre un terme aux grèves de l’imprimerie qui dure depuis maintenant depuis plus d’une semaine. Les demandes des grévistes est la reconnaissance du droit syndical au Canada ainsi le fameux « 8 hours labour, 8 hours rest, 8 hours recreation ». L’opinion populaire c’est rapidement tourné en faveur des grévistes qui ont la chance d’avoir le Toronto Mail et le Global Mail de leur côté qui publie leurs manifestes qui est tenu totalement hors du contrôle de leurs propriétaires. Pour le Très Honorable John A. MacDonald, cette grève tombe bien mal. En pleine campagne électoral pour sa réélection, il n’a d’autre choix que de céder et passer le Trade Unions Act au parlement fédéral qui reconnait enfin le droit de se syndiquer dans l’ensemble du Dominion.  

Affaires d'Empire



Le gouvernement de Sa Majesté à Ottawa propose Lord Dufferin, diplomate éclairé de la cours Londonienne au poste de gouverneur général du Canada afin de représenter Sa Majesté. Le gouvernement canadien croit qu’il est le candidat idéal afin de promouvoir les liens impériaux entre le Royaume-Uni et le Dominion. De plus, ses compétences en tant que vice-secrétaire à la guerre permettra une réforme de la milice canadienne. Nous tenons aussi à informer le gouvernement britannique que le projet de fortification aux frontières de l’Ouest canadien est temporairement abandonné afin de mettre en place une réforme des milices canadienne. En effet, l’arriver de la Colombie-Britannique au sein du Dominion nécessite de redécouper les districts militaires, d’intégré la milice provincial Britanno-Colombienne au sein de la milice fédérale et de modernisé le bras armé du gouvernement canadien.

"He shall have dominion also from sea to sea, and from the river unto the ends of the earth"
avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2220
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Nous york le Mer 14 Mar 2018 - 18:12




Nom : Forme courte : Pays-Bas | Forme longue : Royaume des Pays-Bas


Diplomatie

Via l'Allemagne

Le gouvernement de Sa Majesté, Guillaume III, refuse que la mission allemande accoste dans les indes orientales néerlandaises, ainsi  le gouvernement ne voit pas en quoi accepté l'offre allemande lui procurait quelconques avantage, toutefois  les Pays-Bas  sont prêts à vendre des plantes issues des colonies hollandaises aux allemands.

Évacuation de la coté d'Or

Le traité de la côte d'or néerlandaise fut approuvée, comme les trois autres traités anglo-néerlandais, par la chambre des représentants et le sénat néerlandais, le traité étant actif, Il est donc logique que  les troupes néerlandaise quittent la région et  remettre la souveraineté de la région à la grande-Bretagne.  

Cette évacuation se fera de cette manière, une fois que les troupes britanniques arriveront sur la côte, les soldats coloniaux    leur remettront la gestion des forts puis se dirigeront  vers la ville de  Accra pour prendre un bateau. Ce bateau aura comme destination la métropole.

avatar
Nous york
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 417
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Jhe le Mer 14 Mar 2018 - 18:38

:globe: République française :globe:




Affaires intérieures :

La nouvelle de la mort du comte de Chambord en Autriche sonne comme un coup de tonnerre en France. Ce dernier n’ayant pas d’enfants il représentait en effet le dernier membre de la branche directe de Bourbons, celui-ci était en effet descendant direct de Louis XIV. Dorénavant les Légitimistes partisans de la branche aînée des Bourbons doivent se tourner vers la famille royale espagnole, alors en exil, pour trouver un prétendant en la personne de Jean de Bourbon, or le fondateur de la lignée des Bourbons d’Espagne, le roi Philippe V, petit fils de Louis XIV a renoncé au XVIIIème siècle, lors de sa montée sur le trône espagnol, à ses droits sur la Couronne de France. Ainsi, pour une très large majorité des monarchistes français le prétendant au trône est désormais le comte de Paris, Philippe, chef de la maison d’Orléans (issue de la descendance du frère de Louis XIV, duc d’Orléans) dont était notamment issu Louis Philippe (roi de 1830 à 1848).

Cette nouvelle donne est à vrai dire un soulagement pour nombre de monarchistes. Hors des plus fervents légitimistes la mise en place d’une monarchie influencée par les idées orléanistes, entendant concilier une bonne part de l’héritage révolutionnaire et tradition monarchique, ne poserait en effet pas de problème majeur. Tous les espoirs d’une Restauration en France reposent donc sur les épaules du comte de Paris et de sa capacité à rallier à lui la plus grande partie possible de la majorité monarchiste. De discrets entretiens ont déjà eu lieu à Paris entre le chef de la maison d’Orléans et le président Adolphe Thiers. Ce dernier a assuré à Philippe d’Orléans qu’il ne s’opposerait pas à une restauration monarchique et s’est tacitement mis d’accord avec lui sur le « pacte » suivant : le président en exercice continuera d’exercer ses fonctions jusqu’au départ des troupes prussiennes de France et préparera le terrain pour une Restauration. Pendant ce laps de temps, qui devrait durer de 1 à 2 années, tâche au prétendant orléaniste de mettre sur pied un projet constitutionnel crédible, acceptable par une grande majorité de la population et de la majorité parlementaire. Si cela se fait sans accroc le président Thiers se retirera du pouvoir une fois les Allemands partis et le champ sera alors libre pour le comte de Paris qui pourra être proclamé roi par une Assemblée, cette dernière dispose en effet de pouvoirs constituants le lui permettant.

Le comte de Paris

Malgré tout la tâche ne va pas pour autant être des plus simples pour le probable futur roi. En effet ce dernier va tout d’abord devoir rallier à lui la majorité, et notamment les Légitimistes qui renâcleront sans doute pour certains à soutenir un Orléans et va de plus devoir assurer une base politique suffisamment forte à la future monarchie. Les idées républicaines gagnent en effet du terrain, dans les campagnes traditionnellement monarchistes, et l’étant encore largement, l’on s’est en effet rendu compte avec l’écrasement de la Commune qu’un régime républicain était en mesure d’assurer l’ordre. A l’Assemblée la minorité républicaine se montre également très virulente et revendicative. Quelques résultats électoraux partiels ont de plus confirmés une certaine, mais encore légère, poussée républicaine. L’enjeu pour le comte de Paris et donc bel et bien d’assurer la Restauration tout en permettant au nouveau régime de s’implanter durablement en l’extrayant des luttes trop partisanes : la monarchie doit être l’expression de la Nation et non d’une faction politique monarchiste actuellement au pouvoir. Pour cela il est probable que les Orléans chercheront à se rallier des députés républicains modérés, pouvant accepter une monarchie libérale, tout en s’appuyant bien entendu sur les masses paysannes conservatrices ainsi que sur une Eglise favorable à la monarchie.



avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 985
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Shikkoku le Mer 14 Mar 2018 - 23:15



Imperial Office :

Communiqué au Canada :

Nous prenons note de votre politique intérieure et approuvons votre gouverneur. La Colombie britannique est désormais dans vos mains comme prévu, et nous espérons que la prospérité continuera de faire partie intégrante de l'aventure canadienne.

Intégration du Basutoland dans la Colonie du Cap :

Depuis plusieurs années, le Basutoland est sous protection britannique officieuse et les relations entre les autorités basuto et la Couronne sont très cordiales. Récemment, une certaine volonté de passer sous protection britannique officielle a été exprimée par les élites basuto. Le Basutoland sera donc officiellement intégré à la Colonie du Cap avec l'approbation de son gouvernement dès à présent.


Fermiers Boers vivant sur les terres de la Colonie du Cap
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6028
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Shikkoku le Mer 14 Mar 2018 - 23:25

[Événement]Italophobie en Turquie ottomane et au Levant
Jet de dé (ampleur de plus en plus importante : 0 pour peu d'ampleur, 100 pour grande ampleur) : 58/100

Après la courte guerre italo-ottomane et l'intervention britannique qui força les italiens à abandonner leurs revendications sur le Beylicat de Tunis, aujourd'hui incorporé de plein statut dans l'administration ottomane directe suite à l'assassinat du Bey par les forces italiennes, plusieurs échoppes italiennes notamment sur dans les grandes villes des Balkans ottomans et à Istanbul ont été incendiées.

A Izmir, un marchand italien venu de Gênes a été violemment pris à parti par une foule de jeunes ottomans furieux, et a été roué de coup sur la place publique, sous les yeux approbateurs de quelques soldats qui ne sont pas intervenus. Il n'a pas été tué grâce à l'intervention d'un imam local qui a appelé la foule à se calmer.

[Événement] Mouvements de revendication en Hongrie
Jet de dé (ampleur de plus en plus importante : 0 pour peu d'ampleur, 100 pour grande ampleur) : 6/100

Les récentes réformes autrichiennes ont ravivé la flamme nationaliste hongroise chez certains. Un dénommé Lazlo Poltovaks, connu des autorités de Pest pour divers troubles à l'ordre publique et une certaine propension à de longues tirades publiques continuées souvent au poste de police en détention provisoire, a été aperçu debout sur une palette en plein centre-ville de Pest. Il clamait des discours nationalistes hongrois appelant à demander plus d'autonomie encore dans l'Empire Austro-hongrois pour la Hongrie. Fou à lier, il déchira sa chemise et afficha à la foule un tatouage d'un aigle hongrois ou Turul, visiblement de fabrication douteuse au vu de la qualité du dessin. Un vieil homme lui demanda pourquoi il s'était dessiné une poule sur le torse avant de continuer sa route et de grommeler des incohérences sur la jeunesse d'aujourd'hui et la décadence de la société européenne.

Lazlo Poltovaks, visiblement décontenancé par le vieil homme qui n'apprécia guère plus que la foule l'acte final de ses discours, se rhabilla et se dirigea vers le quartier des prostituées.


Dernière édition par Shikkoku le Mer 14 Mar 2018 - 23:29, édité 1 fois
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6028
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Shikkoku le Mer 14 Mar 2018 - 23:29

Réponse des pays de la péninsule indochinoise au Royaume de Siam :

En raison de différents désaccords sur l'attitude à apporter aux français et aux britanniques et des différents entre états locaux, aucun état ne s'est montré intéressé par la demande thaïlandaise.

avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6028
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Shikkoku le Mer 14 Mar 2018 - 23:35

[Événement]Centro hispano-ultramarino
Jet de dé (ampleur de plus en plus importante : 0 pour peu d'ampleur, 100 pour grande ampleur) : 71/100

Le Centro hispano-ultramarino, un groupuscule politique ultra-conservateur anti-abolitionniste et anti-indépendantiste gagne en influence dans la politique espagnole, radicalisation l'opposition entre les cubains abolitionnistes et ceux qui ne le sont pas.

Carlos Manuel de Céspedes a par ailleurs refusé la demande du gouvernement espagnol d'organiser des négociations, au vu du nombre croissant de propos qu'il juge dégradants envers la cause cubaine.
Les troubles commencés en 1868 à Cuba, entre abolitionnistes et pro-esclavages, se sont gravement amplifiés dans le Cuba oriental. Les insurgés utilisent la tactique de la "Charge à machette", combinant armes à feu et charges d'armes de mêlée face à des soldats espagnols souvent mal entraînés et peu motivés. Un engagement entre loyalistes et rebelles à Yara a fait 45 morts et près de 120 prisonniers dans les rangs des armées loyalistes d'Arsenio Martínez Campos.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6028
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Sancho le Jeu 15 Mar 2018 - 3:38


AUTRICHE HONGRIE




Fin des réformes militaires


détails de l'utilisation de la hausse du budget: 
-20 000 000 de couronnes pour la hausse des rations alimentaires et la qualité de la nourriture.
-20 000 000 Dans la rénovation et l'amélioration de la dotation du soldat ( notamment les bottes).
-20 000 000 investis dans les infrastructures d'accueil de l'armée, notamment les casernes. 
-10 000 000 Investis dans la formation des officiers et l'apprentissage de l'allemand aux officiers, et sous officiers de carrière.

Le but de ces réformes, et des hausses de budget, est de redonner à l'armée Austro-hongroise une cohésion forte lui permettant de faire face à un conflit de grande ampleur.



Diplomatie


L'Empereur François Joseph souhaite inviter son homologue l'Empereur des Allemands à Vienne, pour une rencontre diplomatique qui prendrait la forme de visite du palais et des Jardins afin d'acter le rapprochement et la réconciliation entre le trône d'Autriche et le trône d'Allemagne.
avatar
Sancho
Modérateur
Modérateur

Messages : 144
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par GeorgeV le Jeu 15 Mar 2018 - 6:24



The Dominion of Canada - Le Dominion du Canada

Affaires intérieurs


Le Très Honorable John A. McDonald, Premier Ministre du Canada

Les élections générales de 1872 sont la deuxième élection que le Canada à connu jusqu’à sa création. Le premier ministre John A. McDonald et le Parti Conservateur fut réélu avec une large majorité à la chambre des communes alors qu’il jouie encore du prestige d’être le premier PM du Canada. Le Très Honorable chef de l’opposition du gouvernement de Sa Majesté, Alexander Mackenzie du Parti Libéral du Canada c’est montré très combatif de l’administration McDonald et réclame davantage de réformes sociales et une plus grande transparence sur les affaires du Transpacifique.


Le Très Honorable Lord Dufferin, Gouverneur Général du Canada en tenu fort approprié pour son nouveau job. Nous sommes heureux qui apprécie son nouvel environnement.

Le discours du trône fût prononcé par Frederick Temple Hamilton-Temple-Blackwood, 1er marquis de Dufferin et Ava qui a pris procession de ses appartements à Rideau Hall, résidence du monarque canadien. Dans le discours, il a émis les objectifs du gouvernement de Sa Majesté : continué de développer l’infrastructure au pays, encourager les familles canadiennes, renforcer les relations impériales, améliorer la défense nationale et mettre en place les conditions pour que l’île du Prince Édouard devienne une province canadienne. Au moment où lord Dufferin devient gouverneur général du Canada, le Times de Londres décrit le poste comme un mélange entre les fonctions de roi constitutionnel, de premier ministre, de secrétaire d’État et de gentilhomme campagnard et hospitalier. Lord Dufferin manifeste un vif intérêt pour le Canada et ses politiques, désignant la nation avec les mots « notre Canada » et « mon gouvernement » dans ses discours et publications.

Par ailleurs, le gouverneur général est appelé à coopérer avec le ministre de la milice et de la défense afin d’élaborer une réforme bien nécessaire aux milices du gouvernement fédéral. Le Militia and Dominion Act fût élaborer afin d’enlever tous pouvoirs aux provinces de lever leur propre milice, désormais la défense nationale est une affaire strictement fédérale et les milices dépendrons uniquement d’Ottawa. Ainsi, une meilleure coordination et modernisation pourra être effectué. Les districts militaires sont redessinés afin d’inclure la Colombie-Britannique. De plus, chaque district militaire est affecté à une chaîne de commandement spécifique afin d’intervenir plus rapidement sur le terrain et ne plus seulement avoir une position défensive face à une possible attaque américaine. De plus, afin de ne pas à avoir a de nouveau faire des districts militaire, le gouvernement fédéral a décidé d’inclure l’Ïle du Prince-Édouard, même si elle ne fait partie du Canada.

Very boring stuff, BUT usefull for the great invasion of the US of A:

The Minister of Militia and Defence present in the name of the governement of Her Majesty The Queen a écrit:

Au nom de Sa Majesté la Reine Victoria Regina, Reine du Canada
Plan des districts militaire du Canada - An 1872, par la grâce de Dieu


Great Lakes Command

No. 1 - Headquarters: London, Ontario

1st Brigade Division Counties of Bothwell, Elgin, Essex, Kent, Lambton, Middlesex, Oxford, and the City of London.
2nd Brigade Division Counties of Bruce, Huron, Perth, Waterloo, and Wellington.

No. 2 - Headquarters: Toronto, Ontario

3rd Brigade Division
Counties of Brant, Haldimand, Lincoln, Monck, Niagara, Norfolk, Welland, Wentworth and the City of Hamilton.

4th Brigade Division
Counties of Cardwell, Grey, Algoma (east of Nepigon), Ontario, Peel, Simcoe, Halton and York

5th Brigade Division
City of Toronto.

No. 3 - Headquarters: Kingston, Ontario

6th Brigade Division Counties of Durham, Northumberland, Peterborough and Victoria.
7th Brigade Division Counties of Addington, Frontenac, Hastings, Lennox, Prince Edward and the City of Kingston.

No. 4 - Headquarters: Ottawa, Ontario

8th Brigade Division
Counties of Carleton, Dundas, Glengarry, Grenville, Lanark, Leeds, Ottawa, Pontiac, Prescott, Renfrew, Russell, Stormont, the Town of Brockville, and the City of Ottawa.

Le commandement du Québec

No. 5 - Headquarters: Montreal, Quebec

1st Brigade Division of Quebec
Counties of Jacques Cartier, Hochelaga, Laval, Vaudreuil, Soulanges, Napierville, Beauharnois, Chateauguay, Hunting, Laprairie and the City of Montreal.
2nd Brigade Division of Quebec
Counties of Argenteuil, Terrebonne, Two Mountains, Montcalm, L'Assomption, Joliette, Berthier, Maskinonge, St. Maurice and Three Rivers.

No. 6 - Headquarters: St. Johns, Quebec
3rd Brigade Division of Quebec
Counties of St. Johns, Iberville, Missisquoi, Brome, Shefford, Rouville, Chambly, Vercheres, St. Hyacinthe, Bagot, Drummond, Richelieu and Yamaska.
4th Brigade Division of Quebec
Counties of Nicolet, Arthabaska, Wolfe, Richmond, Sherbrooke, Stanstead and Compton.

No. 7 - Headquarters: Quebec City, Quebec
5th Brigade Division of Quebec
Counties of Beauce, Bellechase, Bonaventure, Dorchester, Gaspe, Kamouraska, Levis, L'Islet, Lothiniere, Montmagny, Megantic, Rimouski and Temiscouta.
6th Brigade Division of Quebec
Counties of Champlain, Charlevoix, Chicoutimi, Montmorency, Quebec, Portneuf, Saguenay and Quebec City.

Maritimes Command

No. 8 - Headquarters: Fredericton, New Brunswick

1st Brigade Division of N.B.
Counties of Carleton, Charlotte, Sunbury, Victoria and York.
2nd Brigade Division of N.B.
Counties of Albert, King's, Queen's and St. John.
3rd Brigade Division of N.B.
Counties of Gloucester, Kent, Northumberland, Restigouche and Westmoreland.

No. 9 - Headquarters: Halifax, Nova Scotia

1st Brigade Division of N.S.
Counties of Antigonish, Colchester, Cumberland, Guysborough, Hants, Halifax, Pictou and Halifax City.
2nd Brigade Division of N.S.
Counties of Annapolis, Digby, King's, Lunenburg, Queen's, Shelburne and Yarmouth.
3rd Brigade Division of N.S.
Counties of Cape Breton, Inverness, Richmond and Victoria.

Prairies Command

No. 10 - Headquarters: Winnipeg, Manitoba

Not yet formed into Brigade Divisions
Comprising Algoma west of Nepigon, the Provinc of Manitoba, the North-west Territories and the District of Keewatin.

Pacific Command

No. 11 - Headquarters: Victoria, British Columbia
Not yet formed into Brigade Divisions
Comprising the Province of British Columbia.

P-E-I - Not yet includ in the Confederation. To be in the Maritimes Command

No. 12 - Headquarters: Charlottetown, Prince Edward Island
No. 1 King's County (Reigmental Division)
Comprising the Province of Prince Edward Island viz King's County.
No. 2 Prince County (Regimental Division)
Comprising the Province of Prince Edward Island viz Prince County.
No. 3 Queen's County (Regimental Division)
Comprising the Province of Prince Edward Island viz Queen's County.


En outre, Ottawa souhaite miser sur l’entraînement des miliciens et la puissance de feu. En cas de conflit en sol nord-américain, le Canada devra résister en attendant la puissante armée britannique. Le gouvernement fédéral prévoit l’achat à Londres d’environ 100 pièces d’artillerie supplémentaire dans le futur (pas en 1872). De plus, les membres de la milice permanente recevront une solde, faisant ainsi de la milice canadienne une « milice » que de nom. Cette solde est mise en vigueur afin de concentrer les miliciens à l’entraînement. De plus, le Militia and Dominion Act prévoit l’érection du Royal Military College of Canada – Collège royal militaire du Canada en la cité de Kingston en Ontario afin de former des officiers canadiens et ne plus compter sur le commandement britannique au sein de la milice canadienne. L’enseignement offert sera en français et en anglais afin que les officiers canadiens soient totalement bilingues.

Affaires d'Empire



Le gouvernement de Sa Majesté à Ottawa souhaite avoir le feu vert afin de mettre en place un dialogue avec le gouvernement colonial de l’Île-du-Prince-Édouard afin de négocier une future adhésion au sein de la grande et prospère famille canadienne. Comme le gouvernement de Sa Majesté à Londres est au courant, les canadiens sont des fidèles sujets de Sa Majesté et la loyauté des Prince-Édouardiens envers notre glorieuse Reine ne sera pas remis en cause. De plus, la ville de Charlottettown n’est-il pas le lieu même ou notre pays c’est constitué ? Le Berceau de la Confédération canadienne sera une province choyez par notre gouvernement. En effet, nous sommes en savoir que la colonie Prince-Édouardienne à contracter une dette substantielle afin de mettre en place leur chemin de fer sur l’île ce qui pousse celle-ci sur le bord de la faillite. Des sources nous informe aussi que frustrer du comportement du Colonial Office, une délégation de la colonie serai entrer en contact avec le gouvernement américain afin de négocier un Statehood au sein des États-Unis. Le Canada souhaite contrecarrer l’expansionnisme américain. Le gouvernement fédéral du Canada serai prêt a endossé les dettes considérables de la colonie de l’Île-du-Prince-Édouard et a accepté de financer un rachat des derniers propriétaires absents de la colonie pour libérer l'île de la tenure à bail et de tout nouvel immigrant entrant dans l'île.

"He shall have dominion also from sea to sea, and from the river unto the ends of the earth"

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2220
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ - V1871

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum