[X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Aller en bas

[X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Gosseau le Mar 10 Avr 2018 - 16:21


Regatul României



Informations principales


Carte:



Trăiască Regele:


Nom : Forme courte : Roumanie | Forme longue : Royaume de Roumanie
Devise nationale : Nihil Sine Deo
Capitale : Bucarest
Langue majoritaire : Roumain
Monnaie : Leu roumain
Population totale : 15,5 millions d'habitants
Superficie : 295 000km²
Produit intérieur brut nominal :  ?
Croissance du produit intérieur brut : ?


Description


................Le royaume de Roumanie est une monarchie parlementaire, régime politique de la Roumanie depuis 1881. En tant que principauté vassale de l'Empire ottoman, la monarchie roumaine est issue de l'union des deux « principautés danubiennes », la Valachie et la Moldavie (elles-mêmes vassales des Turcs depuis le XVe siècle). Son indépendance est reconnue en 1878 : trois ans plus tard la principauté est érigée en royaume.

Politique


Caractéristiques du pays


Type de puissance : Puissance régionale
Type de gouvernement : Monarchie constitutionnelle parlementaire


Partis politiques


Partis au pouvoir : Partidul Național Liberal
Orientation politique : royalisme, libéralisme économique, conservatisme social, nationaliste

Principaux partis d’opposition : Partidul Național Român
Orientation politique : royalisme, agrarisme, régionalisme

Partidul Țărănesc
Orientation politique : agrarisme, poporanisme


Principaux personnages de l’État





Roi de Roumanie : Ferdinand Ier




Premier ministre : Ion Brătianu




Relations extérieures de la Roumanie


................Le Royaume de Roumanie fait partie des vainqueurs de la Première Guerre mondiale. Elle entretient des relations privilégiées avec la France et la Pologne, ses deux alliés historiques. De nombreuses tensions perdurent avec la Hongrie, la faute autour du contentieux autour de la Transylvanie qui est rattachée depuis peu à la Roumanie, mais qui comporte en son sein une importante minorité hongroise.


Dernière édition par Gosseau le Ven 4 Mai 2018 - 21:39, édité 2 fois
avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Shikkoku le Ven 13 Avr 2018 - 23:09

Validé.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5864
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Gosseau le Dim 15 Avr 2018 - 11:51

Regatul României



La Roumanie après la Grande Guerre


........L’armistice signé l’année dernière, ne suffit pas à calmer l’Europe centrale en pleine ébullition. Malgré la démobilisation progressive de l’armée roumaine, celle-ci avance en Transylvanie qui a voté son rattachement à la couronne roumaine en décembre dernier. L’essentiel des troupes est tournée vers la Hongrie et l’Ukraine, où la Roumanie joue le rôle d’État anti-bolchevique dans la région. Sur le plan interne, le Premier ministre Ion Brătianu est vacillant, beaucoup lui mettent sous le nez sa promesse de réforme agraire qu’il n’a toujours pas réalisé, même si on comprend que la guerre est passée par là, c’est aussi le résultat d’une certaine lassitude vis-à-vis du Partidul Național Liberal au pouvoir depuis un certain temps déjà. Des élections sont prévues pour novembre, ce sera l’occasion de voir si le PNL arrive à se maintenir aux rennes du pouvoir ou non mais aussi et aussi, le moyen pour le Vieux-Royaume de prouver sa conformité au modèle occidental. En attendant, la première préoccupation de Bucarest est la fixation et la garantie de ses frontières, et l’opération d’occupation effective de la Transylvanie est la dernière et décisive étape en ce sens.

Le Premier ministre Ion Brătianu:


avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Gosseau le Mar 17 Avr 2018 - 0:16

Regatul României



Affaires externes


........Les communications secrètes s’accumulent dans la chancellerie du Vieux-Royaume, ce qui n’est pas sans fierté pour le gouvernement qui y voit les résultats de son positionnement diplomatique crucial dans la région. Commençant d’abord par la transmission confidentielle Commandement Central des Forces Armées de Russie Méridionale, Bucarest ne peut hélas n’y répondre que négativement. La Roumanie ne peut guère se passer de ses hommes et encore moins ouvrir un second front, alors que les bolcheviques ont pris le pouvoir en Hongrie et lancent même une offensive militaire à notre encontre. Toutefois, le dossier russe sera réétudié lorsque les conditions seront davantage appropriées. Enfin, concernant la République française, Bucarest est tout à fait d’accord avec son homologue et allié. Une contre-offensive militaire est déjà prévue au sein de l’état-major roumain. Il serait le bienvenu que les forces armées roumaines soient pourvu plus massivement en armement, en passant par l’acquisition d’au moins 76 chars FT-17 ainsi que d’un certain nombre d’avions. Également, les recommandations de la mission dirigée par le général Berthelot seraient appréciées par l’état-major roumain. Enfin, malheureusement, le gouvernement ne peut pas favoriser l’immigration vers la France pour plusieurs raisons, d’une part la Roumanie a également besoin d’être reconstruite, puis surtout l’opinion publique y verrait un acte de faiblesse de la part de notre gouvernement élu sur un programme nationaliste. À la veille d’élections prévues à la fin de l’année, il va de soi que ce risque politique ne peut être pris par le gouvernement roumain.

avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Gosseau le Mer 25 Avr 2018 - 16:42

Regatul României



Affaires internes


........Tout juste que le Vieux-Royaume sort d’une guerre, que la malchance le frappe en plein cœur. Les rapports sur les conséquences du séisme sont désastreux, si les organes gouvernementaux et militaires retrouvent rapidement des locaux, les habitants aussi bien de Bucarest que dans les campagnes, doivent vivre avec les moyens du bord. Avec les élections qui approchent, le PNL dont l’électorat est plutôt bourgeois, le gouvernement se refuse de mettre des moyens conséquents pour les paysans qui considèrent ce parti comme leur pire ennemi. Ces derniers doivent se contenter du strict minimum et sur les autorités locales sur lesquelles le gouvernement n’a pas forcément la main-mise politique. À Bucarest par contre, tous les moyens sont mis pour le déblaiement des rues et immeubles, et les premiers chantiers de reconstruction débutent déjà. Sa Majesté, le roi Ferdinand I a rendu visite avec son épouse, aux familles des victimes. Largement médiatisée, la popularité du roi est sur une courbe ascendante. Mais, le véritable enjeu est les élections du mois prochain ! Le contexte ne joue pas en la faveur du PNL, l’usure du pouvoir se fait sentir pour le parti qui n’a en plus pas réalisé sa promesse de réforme agraire suite au déclenchement de la guerre. Son principal et nouveau rival, le Partidul Național Român est largement favoris avec à sa tête Alexandru Vaida-Voevod. Le PNR est l’avocat d’une politique d’autonomie de la Transylvanie et d’une décentralisation progressive. Cette plateforme électorale est plutôt séduisante pour les Roumains, qui cherchent avant tout une alternance politique. Cela ne s'annonce pas comme une chose aisée, car le PNL ne compte pas se laisser faire, a abattra jusqu’au bout ses cartes pour se maintenir au pouvoir.

Alexandru Vaida-Voevod, favoris des élections à venir:

avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Gosseau le Ven 27 Avr 2018 - 15:31

Regatul României



L’aube d’une crise politique ?


........Les élections tant attendues ont enfin eu lieu. Le clan Brătianu à la tête du PNL au pouvoir a tout fait pour verrouiller sa place, en passant par des déplacements de dernière minute des urnes des terres rurales, et encore fallait-il déjà que dans ces régions où l’électorat paysan lui est plus que défavorable, les urnes existent tout court, « impossibilité matérielle oblige » selon les propres mots du Premier ministre. En soi, c’était vrai, Ion Brătianu n’avait guère pris la peine de débloquer des fonds pour ces gens-là, notamment eux qui étaient touchés de plein fouet par le récent séisme. De ce fait, il y a forcément eu quelques allégations de fraudes pour l’opposition, après tout au point où en était le PNL, le bourrage d’urnes n’était pas tellement une surprise. Malgré tous les procédés mafieux mis en œuvre par le PNL, celui-ci échoue lamentablement puisque le PNR remporte haut la main les suffrages. Pourtant tout n’est pas rose pour le parti d’Alexandru Vaida-Voevod… Si celui-ci fête déjà sa victoire dans son quartier-général à Bucarest, le roi Ferdinand Ier n’est guère satisfait de la tournure qu’ont prise ces élections. Ce dernier est, en effet, plutôt partisan du PNL sans être non plus un ami pour autant du clan Brătianu qui prend parfois trop ses aises avec la dynastie royale. Plus important encore, la participation est historiquement basse, avec moins d’un tiers des électeurs qui se sont présentés devant les urnes. Outre le fait que les têtes de proue des partis en lice ne mobilisaient pas les foules, les machinations mafieuses du PNL ont empêchés de nombreux électeurs de s’y présenter devant. Cette donnée est cruciale, parce qu’elle offre au souverain de prendre une plus grande place dans la vie politique du pays. Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour prendre une décision puisqu’en même pas une semaine, le Parlement était dissout par lui-même. Comptant sur son aura et sa réputation afin de faire l’unanimité, sa décision laisse finalement plus que dubitatif les élites du pays, ou pire, en insurge certains. Le soir même de la dissolution du Parlement, des violences ont éclaté à Bucarest entre nationaux-libéraux et militants du PNR, faisant 8 morts et 13 blessés dans les deux camps. Si l’intervention des forces de l’ordre a pu calmer le jeu entre les deux bords qui en viennent à la violence politique, le climat reste délétère à Bucarest. L’avenir est incertain, si des élections sont déjà programmées pour le mois de janvier, beaucoup soupçonnent le roi de vouloir prendre une emprise de plus en plus forte jusqu’à s’emparer de la vie politique roumaine.

avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Gosseau le Lun 30 Avr 2018 - 0:59

Regatul României



Renaştere


........L’hiver est exceptionnellement rigoureux cette année, alors que les violences cessent enfin à la capitale. Le calme est revenu subitement, l’ancien Président du Conseil des ministres Brătianu aurait fait taire les dissensions dans son parti, considérant la violence politique comme contre-productif. Il a bien compris que les élections étaient bel et bien perdues et que rien ne suffirait pour revenir en arrière puisque l’effondrement du PNL résulte bien de son impréparation à la guerre et du chaos qu’à connu le pays de 1916 à 1918. Enfin, l’impact dans l’opinion publique de ces violences fut très négatif. Malgré tout, on est loin du statu quo sur la scène politique roumaine. Le Parlement ayant été dissous par le Roi, les élections furent repoussées à ce mois-ci, et les prétendants étaient toujours nombreux, même si le PNL est pour sa part certain de ne pas revenir au pouvoir avant plusieurs années, c’est bien une longue traversée du désert qui attend le clan Brătianu… Et cela pose un problème au roi Ferdinand Ier, qui n’a plus son collaborateur traditionnel. Refusant catégoriquement, ne serait-ce que de rencontrer Alexandru Vaida-Voevod du PNR, il lui fallait un nouvel allié dans l’arène politique. Le choix ne fut pas bien difficile à faire, une personne tout à fait convenable était prête à prendre en main l’avenir du pays qui est en crise, Alexandru Averescu. Très concrètement, il s’agit de la personnalité la plus populaire actuellement dans le pays. Nul n’arrive à rassembler autant que lui. Transcendant toutes les couches sociales du pays, il fait l’unanimité partout. Déjà Président du Conseil des ministres pendant quelques mois en 1918, il est surtout connu par son prestige militaire, où il a su conduire les troupes roumaines à la victoire lors des batailles de Mărăști et de Mărășești. Ferdinand Ier le désigne comme Président du Conseil des ministres, et les élections qui suivent procurent la légitimité finale pour Alexandru Averescu, puisque son mouvement politique Partidul Poporului (Parti Populaire) remporte haut la main les élections grâce à la « bénédiction » royale, mais surtout grâce à son implantation dans l’administration locale où les fonctionnaires étaient de farouches partisans du PP. Ce parti qui n’était qu’un figurant dans la Chambre des députés et même pas présent au Sénat il y a de cela quelques jours, contrôlent maintenant les deux chambres à la majorité absolue avec respectivement 206 sièges sur 366 et 124 sièges sur 166. Cette mainmise totale permet au PP de se passer des coalitions traditionnelles de la vie politique roumaine. Si le précédent gouvernement n’a pas fait long feu en ne laissant même pas de traces dans l’histoire, Alexandru Averescu compte bien marquer les esprits et surtout redresser son pays après deux conflits militaires et un séisme.


Photographie d'Alexandru Averescu en 1916, alors général dirigeant le 1er Corps d'Armée roumain.

........Averescu avait déjà eu le temps de préparer son cabinet, dès le lendemain de son élection formelle, il présenta au roi la composition de son gouvernement. Celui-ci est singulier à plusieurs égards en comparaison des précédents. Tout d’abord, la nomination de Take Ionescu entérine l’alignement de la Roumanie vers l’Entente. Diplomate réputé, il est connu pour être un partisan d’une coopération balkanique plus accrue. Ensuite, un nouveau ministère est créé en la présence de celui du Travail et de la Protection sociale. Enfin, la présence d’Octavian Codru Tăslăuanu comme ministre des Travaux publics offre une représentation de premier plan des habitants de Transylvanie sur la scène politique nationale, lui qui est originaire de cette région, il est particulièrement populaire grâce à son statut de baron de la presse. Notons que les deux hommes, comptent parmi les opposants les plus connus du clan Brătianu, s’ils sont membres du cabinet c’est avant tout grâce à leurs compétences, mais nul doute que ce paramètre a aussi joué dans leur nomination.

Second cabinet d’Averescu:

Ministre des Affaires étrangères : Take Ionescu
Ministre de l'Intérieur : Constantin Argetoianu
Ministre de la Justice : Dimitrie Greceanu
Ministre des Finances : Ion I. Lapedatu
Ministre de la Guerre : Henri Cihoski
Ministre des Travaux publics : Octavian Codru Tăslăuanu
Ministre de l’Instruction publique : Petre P. Negulescu
Ministre de l’Agriculture : Constantin Garoflid
Ministre des Communications : Gheorghe Văleanu
Ministre de l’Industrie et du Commerce : Constantin Sărățeanu
Ministre de la Culture et des Affaires religieuses : Octavian Goga
Ministre du Travail et de la Protection sociale : Grigore Trancu-Iași
Ministres d’État : Ion Inculeț, Ion Nistor, Grigore Trancu-Iași

........Depuis la fin de la guerre, les deux précédentes mandatures n’ont rien fait de concret pour remettre sur pieds le pays, des mesures d’urgence sont donc nécessaires. Dès la prise en fonction du gouvernement, Averescu confia à Constantin Garoflid le ministre de l’Agriculture, la reprise en mains de la réforme agraire qu’il souhaite plus ambitieuse que les initiatives très timorées de ses prédécesseurs. Ensuite, l’État a enfin fait appel concrètement aux entreprises nationales pour entreprendre la réparation des dégâts du séisme, dans la continuité de ceux de la guerre. Enfin, des délégations furent envoyés à Paris, Londres, Rome et Washington afin de négocier l’accord de prêts financiers dans le cadre de la reconstruction du pays.

avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Gosseau le Ven 4 Mai 2018 - 21:37

Abandon.
avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] Regatul României - Royaume de Roumanie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum