[✓] République française

Aller en bas

[✓] République française

Message par Thalassin le Mar 10 Avr 2018 - 19:02

République française


Informations



Président de la République : Raymond Poincaré
Président du Conseil : Georges Clemenceau
Population : 38 670 000 hab
PIB : 108 000 000 000 $(1990)

Armée française



Effectifs

1 540 000 combattants dont 761 000 fantassins, 525 000 artilleurs, 66 000 cavaliers, 103 000 sapeurs et 45 000 aviateurs et aérostiers

Equipement

5 484 canons de campagne de 75
96 canons de montagne de 65
5 000 canons lourds de campagne
750 canons lourds grande puissance et marine
404 canons antiaériens
18 000 mitrailleuses (Chauchat, St-Etienne mle 1907, Hotchkiss mle 1914 notamment)
88 000 camions et voitures
2 300 chars
3 608 avions

Marine

Cuirassés
- 1 classe Terrible
- 1 classe Jauréguiberry
- 2 classe Charlemagne
- 1 classe Henri IV
- 2 classe République
- 3 classe Démocratie
- 5 classe Danton
- 4 classe Courbet
- 3 classe Bretagne
- 2 classe Amiral Tréhouart

Porte-aéronefs
- 1 classe Foudre

Croiseurs
- 2 classe Amiral Charner
- 1 classe Pothuau
- 1 classe Jeanne d'Arc
- 2 classe Gueydon
- 1 classe Dupleix
- 4 classe Gloire
- 2 classe Léon Gambetta
- 1 classe Jules Michelet
- 1 classe Ernest Renan
- 2 classe Edgar Quinet
- 1 classe Forbin
- 1 classe Troude
- 1 classe Linois
- 1 classe Descartes
- 2 classe d'Assas
- 1 classe d'Entrecastaux
- 1 classe Guichen
- 1 classe d'Estrées
- 1 classe Jurien de la Gravière

Torpilleurs
-1 classe Condor
-2 classe Dunois
-2 classe Durandal
-2 classe Framées
-4 classe Pertuisane
-13 classe Arquebuse
-13 classe Claymore
-8 classe Branlebas
-6 classe Spahi
-2 classe Chasseur
-2 classe Voltigeur
-8 classe Bouclier
-5 classe Bisson
-4 classe Aventurier
-2 classe Enseigne Roux
-12 classe Arabe
-1 classe Coureur
-1 classe Agile
-1 classe Arverne
-1 classe Flibustier
-1 classe Forban
-5 classe Cyclone
-6 classe Mistral
-1 n°135
-1 n°145
-29 n°201
-73 n°295

Sous-marins
-11 classe Brumaire
-1 classe Charles Brun
-2 classe Gustave Zedé
-7 classe Amphitrite
-2 classe Clorinde
-3 classe Bellone
-2 classe Dupuy de Lôme
-1 classe Diane
-3 classe Armide
-1 classe Roland Morillot
-2 classe Lagrange
-1 classe Victor Réveille
-2 classe Jean Autric
-1 classe René Audry
-1 classe Halbronn
-2 classe Pierre Marast
-2 classe Trinité-Schillemans
-1 classe Jean Cort

Escorteurs
-7 classe Aldébaran
-1 classe Andromède
-23 classe Ardent
-8 classe Friponne
-6 classe Marne
-1 classe Luronne
-2 classe Conquérante
-3 classe Amiens
-2 classe Ailette
-3 classe Scarpe
-1 classe Flamant
-3 classe Dubordieu
-16 classe C1
-9 classe C101 (1919)
-3 classe Loup
-1 classe Gardon
-4 classe Hippopotame
-4 classe Aurochs
-6 classe Clameur
-3 classe Athlète
-10 classe Navarin
-6 classe Mauviette
-12 classe Pluvier
-9 classe Crabe
-8 classe Bouvines (1919)
-1 classe Jacques Coeur (1919)

Navires de défense côtière
- 69 canonnières

Mineurs/Démineurs
-2 classe Pluton
-3 classe Herse
-5 classe Granit
-7 classe Albâtre (1919)
-10 classe Camelia
-10 classe Ajonc
-10 classe Fanfaron
-2 classe Amandier
-12 classe Campanule
-16 classe Briscard (1919)
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Sancho le Sam 14 Avr 2018 - 16:10

Fiche validée, bon jeu.
avatar
Sancho
Modérateur
Modérateur

Messages : 141
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Sam 14 Avr 2018 - 22:58

République française


Affaires internes

"L'Allemagne est enfin vaincue, de même que l'Empire d'Autriche. Toutefois ne cédons pas trop vite aux sirènes de la victoire, la guerre n'est pas encore finie : malgré l'armistice, des voyous turcs continuent de s'opposer à nos troupes ; en Russie surtout, nos alliés aux prises avec des brigands qui ont enlevé le Tsar Nicolas II et qui cherchent à prendre le pouvoir en proclamant la primauté de la force sur le droit.

Cela ne signifie pas pour autant que l'ensemble de nos vaillantes troupes sera mobilisé indéfiniment : la signature que j'espère rapide de paix avec Berlin et Vienne permettra à de nombreux citoyens de retourner dans leurs familles, pour certains avant les moissons" Georges Clemenceau

Malgré les déclarations optimistes du président du Conseil, les Français ont payé un lourd tribut dans le conflit : le pays est endetté, des régions entières sont à reconstruire quand elles ne sont pas couvertes d'explosifs et à déminer auparavant. Les hommes aussi sont profondément marqués : plus d'un million de Français ont perdu la vie et laissent derrière eux femmes, enfants, parents, ... Le nombre de blessés se compte en millions d'hommes dont les plus gravement touchés ont du être amputés et/ou sont défigurés par les atrocités de la guerre. Les joyeux enfants de France qui avaient quitté leur foyer pour défendre la partie sont revenus profondément choqués par le spectacle de mort et de dévastation auquel ils ont assisté. Au-delà du pays, c'est toute la nation qui doit être reconsolidée.

C'est ainsi un des sujets les plus importants des élections législatives de 1919, au cours desquelles de nombreux politiciens jurent que l'Allemagne paiera. On note toutefois dans les mentalités notamment ouvrières un développement des idées socialistes voire bolchéviques, et l'on craint dans certains bastions ouvriers notamment les usines automobiles de Renault et Peugeot une percée colossale.

Diplomatie

Les troupes françaises en Russie du sud seront réorganisées. Peu appréciés par la population, les 15 000 Français qui occupent la Crimée rentreront au pays dès lors que les troupes de Dénikine auront pris le contrôle effectif de la péninsule. Une missive secrète a été envoyée en ce sens à ce dernier afin qu'il procède au plus vite au déploiement de troupes, assisté en cela par la flotte française. Dans le même temps, un Corps Expéditionnaire en Russie (CER) sera formé secrètement dans le sud de la France, avant d'embarquer pour rejoindre les troupes de Dénikine. Sa composition doit encore être décidée par le ministère de la guerre
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Dim 15 Avr 2018 - 7:37

République française


Corps Expéditionnaire Russe

Suite au communiqué envoyé à la République française par Anton Dénikine, le ministère de la guerre est en effervescence : il faut en effet réorganiser la présence française en Crimée afin de lui permettre de durer sans être constamment contrainte à lutter contre une population hostile à la gouvernance militaire imposée par l'armée française. Il a finalement été décidé de conserver la présence de 15 000 militaires de l'armée française en Crimée et de se servir de celle-ci comme fondement du Corps Expéditionnaire Russe, dont le commandement a finalement été confié au général Charles Mangin, qui a fait ses preuves sur le front de l'Ouest et partisan de l'établissement d'une "force noire" composée d'indigènes de l'Empire. En réalité, cette nomination est en grande partie dûe aux intrigues menées par son rival Pétain pour l'éloigner du pouvoir. Mangin a toutefois réussi à faire nommer son ami le général Mordacq à sa place à ma tête des troupes d'occupation basées à Mayence.

Conformément aux théories de Mangin, les fantassins métropolitains en Crimée, épuisés et peu motivés, seront progressivement remplacés par des tirailleurs coloniaux d'Afrique Noire et d'Indochine. Ce sera au final 12 000 fantassins coloniaux qui seront en Crimée, ce qui n'est pas sans rappeler l'aventure des zouaves lors de la guerre de Crimée quelques décennies plus tôt. Ces 12 000 coloniaux seront appuyés par 3 000 métropolitains associés aux autres armes : ce seront effectivement 400 canons de campagne de 75 et 50 chars FT qui appuieront les troupes au sol, associés dans les airs à une flottille de reconnaissance et de combat composée de 24 Spad S.VII séparés en 4 escadrons de 6 appareils et 60 Bréguet Br. 14 divisés en 10 escadrons de la même taille. Les fantassins ne sont pas en reste au niveau de l'équipement, puisque 240 mitrailleuses Hotchkiss mle 1914 seront fournies au troupes, soit une par cinquantaine de soldats.

En plus de cette réorganisation des troupes françaises dans la région dans le cadre du CER, le général Mangin doit organiser le passage d'une administration militaire française à une administration civile. Ainsi, dès son arrivée dans le port de Sébastopol, celui-ci s'est empressé de déguster la fameuse soupe d'un restaurant local. Ensuite, il a décrété le remplacement des drapeaux français sur les bâtiments officiels par ceux de l'Empire russe. Puis il a approché les différents notables de la région y compris tatars afin d'organiser la mise en place d'un gouvernement civil au sein d'une "région autonome criméenne" qui jurerait son appartenance à la Russie blanche ainsi que sa soumission d'un point de vue militaire et de la politique régalienne au Commandement Général des Forces Armées de Russie Méridionale. Cette région autonome ne disposerait donc pas d'une armée autonome, mais s'autogérerait pour ce qui est de la politique intérieure sauf veto du général Dénikine. Elle aurait donc une milice locale sous ses ordres afin de s'occuper des affaires de police, se substituant ainsi à la tant honnie justice des militaires français.

Diplomatie

Perse : La France accepte la vente de 30 000 fusils Lebel, mais seulement de 800 Chauchat et 20 canons de montagne de 65mm
Royaume des Serbes, Croates et Slovènes : Les commandes militaires de Belgrade sont acceptées
Royaume de Grèce : Les commandes militaires grecques sont acceptées. Pour ce qui est de l'investissement économique, Paris invite Athènes à envoyer une délégation d'industriels ainsi que son ministre du commerce en France afin de discuter avec les industriels français de potentielles implantations d'usine en France
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Dim 15 Avr 2018 - 13:47

République française


Des tirs, puis le silence

Le matin du 19 février, alors qu'il quittait son domicile pour se rendre sur son lieu de travail, le président Clemenceau fut victime d'une odieuse manoeuvre. Emile Cottin, jeune anarchiste haïssant le président du Conseil, tire par neuf fois sur le véhicule transportant le Père la Victoire. C'est la panique chez la police qui découvre un Clemenceau ensanglanté dans sa Rolls en ouvrant la portière. Fort heureusement, le vieillard est solide, et, touché par trois balles dont une logée à quelques centimètres de l'aorte, retourne au travail quelques jours plus tard. Y voyant là une occasion parfaite de défendre sa politique, le renard déclara en sortant de l'hôpital : "Voyez cet anarchiste qui a tenté de me faire la peau ; ce sont des êtres aussi fourbes et vicieux qui tentent de prendre le pouvoir en Russie actuellement et contre lesquels nous nous battons. Jamais la force ne doit primer sur le droit, et s'en prendre à un représentant de la nation, qu'il soit président du conseil, député ou sénateur, c'est s'en prendre à la nation toute entière, ce qui constitue un acte de trahison"

Diplomatie

Incapable d'installer une administration civile ex nihilo en Crimée, le général Mangin a du se résoudre à faire appel au général Dénikine, auquel il a envoyé un message lui demandant de faire parvenir en Crimée des forces de police à même de se substituer à la justice française dans la péninsule. Des navires de transport seront affrétés pour les transporter.
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Lun 16 Avr 2018 - 18:50

République française


Des bras pour reconstruire

La France est dévastée et a perdu nombre d'hommes. La reconstruction demandera un nombre de bras colossal, que la population n'est pas en mesure de combler du fait de la guerre. Aussi, malgré l'opposition d'une grande part de la droite, le gouvernement a décidé de mettre en application une politique immigrationniste afin d'assimiler un grand nombre de nouveaux habitants au sein de la République française.

Dans ce but, il sera demandé à de nombreux pays européens "arriérés" d'un point de vue économique l'autorisation de mettre en place un nombre important de bureaux d'immigration sur leur sol. Ceux-ci seront constitués d'un consulat dont le rôle sera d'accueillir (et promouvoir) les habitants de ces pays intéressés par l'immigration en France, d'aider ceux-ci à remplir les papiers nécessaires à ceci, puis d'affréter trains et/ou bateaux afin de se rendre en France. Les propositions d'ouverture de bureau d'immigration sont ainsi les suivantes.

Espagne : Barcelone / Valence / Bilbao / Madrid / Tolède / Séville / Malaga / Gijon / Murcie / Valladolid
Portugal : Lisbonne / Porto / Braga
Pologne : Varsovie / Cracovie / Lodz / Poznan / Gdansk / Lublin
Royaume des Serbes, Croates et Slovènes : Laibach / Zagreb / Novi Sad / Banjalouka / Sarajevo / Belgrade / Pristina / Mostar / Cetinje / Monastir
Roumanie : Timisoara / Cluj / Bucarest / Constanta / Craiova / Brasov
Grèce : Athènes / Patras / Corinthe / Salonique / Larissa / Ioannina / Héraklion

Diplomatie

Ethiopie : La France accepte de rencontrer le gouvernement éthiopien à Addis-Abeba, et sera représenté par Jules Lauret, gouverneur de la Côte française des Somalis

Roumanie : Inquiète de la révolution bolchévique qui frappe la Hongrie, Paris a immédiatement et secrètement contacté Bucarest afin d'organiser via les troupes franco-roumaines la répression de ce mouvement dangereux affilié à la clique des bandits de Moscou
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mer 18 Avr 2018 - 1:42


République française



Partant pour la Syrie

Alors que l'armistice de Moudros a été proclamée, les troupes françaises du général Gouraud occupent tant bien que mal la Syrie et le Liban en collaboration avec le royaume de Syrie, mais surtout la Cilicie où, malgré la dissolution de l'armée ottomane, des milices turques, dont certaines composées d'anciens combattants, harcèlent les troupes françaises dans la région. Cette hostilité provient en partie du fait que les troupes françaises comportent la Légion d'Orient, composée de 8 000 soldats arméniens, chrétiens de surcroît. Afin de donner au général Gouraud les moyens d'occuper le territoire, des troupes et matériels du front européen seront envoyés en Syrie

Effectifs totaux de l'armée du Levant
50 000 hommes + 8 000 légionnaires arméniens
400 canons de 75
200 camions
50 Renault FT
200 Spad S.VII
200 Bréguet Br.14

Effectifs totaux de l'escadre du Levant
3 cuirassés de classe Danton - Le Diderot, le Voltaire et le Condorcet
5 destroyers de classe Claymore - Le Stylet, le Tromblon, le Pierrier, l'Obusier, le Mortier
Une vingtaine de navires de transport

[HRP : Vailleuh prendra le commandement de cette armée]

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mer 18 Avr 2018 - 19:08


République française



Bons baisers de Hongrie

L'offensive des bandits bolchéviques hongrois menés par l'ignoble Bela Kun contre les Roumains ainsi que contre les Tchécoslovaques a profondément choqué le gouvernement français. Immédiatement après l'annonce de l'offensive dans les terres roumaines le président du conseil Clemenceau a envoyé un télégramme au général Berthelot lui demandant de "continuer d'encadrer comme vous l'avez fait les troupes roumaines, ainsi que de conseiller l'état-major roumain". La volonté de la Yougoslavie d'intervenir sous le commandement des troupes de Franchet d'Esperrey est partagée par le gouvernement français.

Toutefois, l'envoi d'un grand nombre de troupes au Levant à l'Assemblée a du être contrebalancée par la démobilisation d'une grande partie des troupes françaises dans le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes. C'est ainsi que de nombreux soldats rentreront au pays, réduisant les effectifs totaux de l'armée de Franchet d'Esperrey à 50 000, dont la moitié seront engagés contre les Bolchéviques hongrois

Mai sanglant

Travaillés par les idées socialistes de tous genres, les travailleurs français de la CGT se sont organisés à Paris afin de manifester pour la fête du travail le premier mai. Rapidement, la manifestation a été entachée de violences, se concluant par l'envoi de la troupe afin de quadriller la ville. À la fin de la journée, deux morts sont à déplorer parmi les syndicalistes.

Le président Clemenceau renforce ainsi son image de briseur de grèves, perdant le soutien d'une partie de la population mais surtout de l'échiquier politique, les radicaux-socialistes prenant leurs distances avec un président du Conseil jugé de plus en plus autoritaire.

Diplomatie

Grèce : Le gouvernement français accepte la tenue d'une rencontre. La délégation grecque sera reçue à Marseille par le ministre des affaires étrangères Stephen Pichon

Perse : Le gouvernement français accepte le principe d'envoyer une mission militaire en Perse, mais demande à Téhéran d'attendre la fin des troubles en Europe centrale qui permettra de rendre disponible des officiers compétents qui constitueront la mission militaire française

Roumanie : 76 chars FT-17 seront vendus à Bucarest comme demandé par celle-ci. Si Paris ne voit pas d'opposition de principe à l'achat d'une aviation par l'armée roumaine, la France demande toutefois des précisions quant au nombre et aux modèles d'avions convoités

Tchécoslovaquie / Royaume des Serbes, Croates et Slovènes : La République française accepte d'envoyer des missions militaires en Tchécoslovaquie ainsi qu'à l'armée serbe, croate et slovène. Paris rappelle également à Belgrade qu'elle attend une réponse quant à sa demande d'autorisation pour ouvrir des bureaux d'immigration, et propose à Prague l'installation de dispositifs similaires en Slovaquie après la guerre, dans les villes de Bratislava, Nitra, Poprad et Kosice

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Ven 20 Avr 2018 - 14:31


République française



Attentat de Berdiansk

Le sanglant attentat ayant touché les troupes françaises de Berdiansk, bien qu'ayant eu un fort retentissement dans la population et dans les hautes sphères politiques, n'a pas vu de réaction particulière du président du conseil Clemenceau, qui a préféré dénoncer la barbarie des anarchistes et appeler à continuer le combat contre eux, malgré les réclamations de la SFIO et d'une partie des radicaux-socialistes.

Si quelqu'un au gouvernement dénonce de manière plus virulente l'acharnement de Clemenceau, c'est bien le commissaire général chargé du recrutement indigène en Afrique Blaise Diagne, seul député africain de l'Assemblée Nationale et récemment démissionnaire de la SFIO après avoir refusé de condamner l'action du gouvernement contre les grèves du premier mai. Comme lors du conflit contre l'Allemagne, celui-ci a critiqué la manière dont le gouvernement sacrifie dans des opérations insensées le sang des indigènes, ouvrant un vaste débat de société, alors qu'une contestation pour l'instant timide commence à monter dans la population contre l'intervention en Russie.

Diplomatie

Levant : Dans le cadre de la politique de démobilisation partielle voulue par le Président du Conseil Clemenceau, 15 000 hommes sont rapatriés du Levant et rejoindront leurs familles

:mac: Russie bolchévique : :mac: Un ambassadeur français est envoyé dans la plus grande discrétion à Petrograd afin de créer un dialogue avec le gouvernement rouge de Vladimir Illitch Oulianov. Il n'est toutefois pas question pour l'instant de négocier le départ des troupes françaises


avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Dim 22 Avr 2018 - 14:16


République française



Diplomatie

Baltique : Le gouvernement français est entré en contact avec Hermman Ehrhardt et Rudolf von Sebottendorf. Farouchement antibolchévique, Clemenceau leur propose de s'unir au sein d'une armée commune dans laquelle ils partageraient la direction. Cette armée composée en grande partie de vétérans serait alors armée et encadrée par la France qui mettrait à disposition 500 officiers, chapeautés par le général de Castelnau (:mac: le gouvernement espère ainsi écarter au moins temporairement ce militaire de talent mais réputé pour son catholicisme :mac:). En échange de ce soutien important, la France demande toutefois deux choses aux deux commandants allemands : d'une part exclure définitivement tout rattachement à la République de Weimar, d'autre part assurer une égalité en droits et devoirs des populations allemandes et baltes au sein du duché uni, sans compromettre l'installation de fermiers allemands

:mac: Ukraine anarchiste : :mac: Un envoyé militaire français a été dépêché à Huliaipolié, capitale de Nestor Makhno, afin de négocier la fin de l'attaque française sur le territoire contrôlé par la Makhnovtchina

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Dim 22 Avr 2018 - 16:46


République française



Le protectorat de la Sarre

La France, à l'issue du traité de Versailles, a obtenu l'organisation d'un protectorat sur la Sarre garanti par la Société des Nations. Cette région, extrêmement importante pour la protection du coeur du territoire allemand, a été confiée à une armée d'occupation de 40 000 hommes, dirigée par le général Buat, ami de Pétain.

La première décision de celui-ci fut de désarmer l'ensemble des miliciens qui se trouvaient sur le territoire sarrois en les déclarant illégales. Peu de temps après, les soldats français entrèrent en armes dans les sièges locaux des milices afin de les saisir et d'en confisquer les armes. Quelques affrontements ont eu lieu, faisant deux morts dans la troupe. Les assassins des soldats français ont été par la suite condamnés à mort. Les miliciens refusant après trois sommations de céder leur arme seront expulsés vers l'Allemagne. Enfin, les opérations de police seront exercées par une Gendarmerie sarroise composée de Sarrois francophones et de Français

Diplomatie

Levant : Le Royaume-Uni ayant proposé au roi Fayçal de Syrie de devenir souverain dans les territoires contrôlés par les Britanniques au Moyen-Orient. Paris contrôlant la Syrie, a fait savoir à ce dernier que s'il comptait accepter l'offre britannique, il devrait renoncer au pouvoir et à toute prétention sur le trône syrien et abdiquer. Paris a ainsi évoquer la possibilité pour lui de désigner son frère Abdallah pour le remplacer.

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mar 24 Avr 2018 - 16:44


République française



La France bouge

La publication des termes du traité de Saint-Germain-en-Laye défraie la chronique en France. Si la plupart du spectre politique se satisfait des termes énoncés, la non-interdiction du rattachement de l’Autriche à l’Allemagne est vue par les mouvements nationalistes comme une trahison qui permettrait à un danger allemand de peser à nouveau sur la France. Rapidement mobilisés, les Camelots du Roi, groupe militant affilié à l’Action Française, le plus important des partis royalistes français s’échauffent et appellent à une grande manifestation dans Paris. En réaction, la déclinante Ligue des Patriotes, dirigée par Maurice Barrès, nationaliste mais dont l’antisémitisme s’est atténué pendant le conflit contre l’Allemagne, qui retrouve ainsi du grain à moudre, appelle à une manifestation parallèle le même jour.

Malgré la présence de forces policières annoncée rapidement par le président du conseil Georges Clemenceau, le mouvement de contestation nationaliste rallie bien vite nombre de vétérans qui se sentent trahis par la potentialité d’une renaissance allemande. C’est au final entre 40 et 60 000 Français qui défilent dans Paris en distribuant des affiches critiquant le « Perd-la-victoire », sobriquet construit à partir du surnom de Clemenceau après la défaite de l’Allemagne. Quand bien même les éruptions de violence contre la police restent peu nombreuses (on compte malgré tout une cinquantaine de blessés légers parmi les manifestants), une éruption de violence a eu lieu en marge de la manifestation : environ 500 vétérans du front de Salonique ont pris d’assaut l’ambassade serbe et l’ont pillé. Le chef de file de ceux-ci, un certain caporal Benoît Mussolin, peu avant son interpellation, a déclaré a des journalistes qui couvrait la manifestation « Ce roi des Serbes qui nous appelle traître auraient dû rester pourrir sur les plages d’Albanie »

Malgré les alertes alarmistes de certains pessimistes, la puissance de la manifestation, quand bien même elle représente une formidable épreuve de force, n’a jamais été assez importante pour ne serait-ce qu’inquiéter le pouvoir en tentant un putsch. Toutefois, ces ligues d’extrême-droite formeront sans aucun doute une puissance politique sur laquelle il faudra compter à l’avenir, d’autant plus que tant l’Action française que la Ligue des Patriotes ont annoncé présenter des candidats aux législatives de l’automne.

Affaires étrangères

Contrairement aux radicaux nationalistes, tant le gouvernement que le parlement ne sont pas dans une logique de haine vis-à-vis de la Serbie, simplement d’incompréhension face à la bipolarité du vieux roi Pierre Ier. Clemenceau aurait ainsi déclaré que « nos frères de Serbie n’ont pas à jalouser l’amour que nous portons aux Italiens, puisqu’ils bénéficient de la même sympathie au regard de la France ». Des excuses officielles ont été envoyées à Belgrade concernant les dégradations de l’ambassade.

Concernant le conflit mondial, l’Assemblée a validé la construction d’un Monument à la victoire dans les jardins du Luxembourg sous la forme d’une fontaine à base pentagonale et à un étage, chaque face représentant des soldats alliés portant leur drapeau et soutenant le bassin supérieur au centre duquel trônera une statue de trois mètres de haut représentant une image personnifiée de la victoire, un bouclier dans la main droite et une chaîne brisée dans la gauche

Le soldat français est toujours au centre, les personnages indiqués de gauche à droite
Face FRANCE : Empire des Indes (soldat indigène) / Belgique / France / Royaume-Uni / Portugal
Face AUTRICHE : Tchécoslovaquie / Italie / France / Serbie / Roumanie
Face RUSSIE : Pologne / France / Russie (drapeau des blancs)
Face AFRIQUE : France (tirailleur sénégalais) / France / France (tirailleur maghrébin)
Face TURQUIE : Australie / Hedjaz / France / Grèce / Nouvelle-Zélande

L’armée russe du Sud étant hors de combat, les troupes françaises en Ukraine se retireront sans combat avec la Makhnovtchina (cf rencontre secrète France-Makhnovtchina) et évacueront ensuite la Crimée pour être débarquées en Carélie où elles assisteront les troupes finlandaises blanches dans leur défense, les aidant notamment à construire des tranchées. Lors du transport, les unités ayant fraternisé avec les anarchistes seront remplacées par des tirailleurs algériens.

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mer 25 Avr 2018 - 23:50


République française



L'homme au couteau entre les dents

La vie politique française est définitivement trouble : après l’extrême-droite, c’est au tour de la CGT de défiler dans Paris, en encore plus grand nombre. Dirigé par le réformiste Léon Jouhaux, le syndicat est à la pointe de réclamations ouvrières faisant suite à la volonté de beaucoup de travailleurs de profiter de la vie après 4 ans d’un conflit difficile. Poussé à la négociation, Clemenceau accepta de reculer face aux syndicalistes, mettant en avant et obtenant l’obtention du vote de la loi des 8 heures réduisant la durée de la journée de travail, ainsi que la limitation du temps de travail hebdomadaire à 48 heures. Bien que toutes les exigences syndicales ne soient pas remplies, les protestations se divisent rapidement au vu de l’approche des élections, la SFIO étant incapable de donner une ligne claire quant aux rapports à entretenir avec la Russie bolchévique, entraînant une rupture dans le front syndical qui bénéficie au président du conseil qui a toutefois dû nommer le radical Léon Bourgeois, théoricien du solidarisme, en tant que ministre du travail et de la prévoyance sociale.

Affaires étrangères

La révélation du soutien total et colossal des Britanniques aux Allemands de la Baltique, alors même que l’indépendance des pays baltes venait d’être obtenue et validée par les Bolchéviques, d’autant plus que l’écho fait par la presse allemande évoque une alliance germano-britannique contre la France est largement réutilisée par la presse de tous bords politiques, déjà inquiète de la possibilité d’une union austro-germanique. Alors que le bloc national fait campagne au slogan de « L’Allemagne paiera », ce qui est vu comme un échec de Clemenceau pourrait bien mener le Tigre à céder sa place dès l’annonce des résultats électoraux. Ce dernier, toujours au pouvoir, a ainsi envoyé une missive au gouvernement britannique afin de lui demander d’énoncer clairement la politique anglaise vis-à-vis de l’Allemagne, responsable du conflit mondial

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Ven 27 Avr 2018 - 22:20


République française



Aux urnes

Les élections législatives de 1919 – les premières après la guerre – sont marquées par plusieurs phénomènes. Tout d’abord, des réformes électorales qui ont eu lieu pendant l’été ont intégré au scrutin une dose de proportionnelle. Ensuite, les récentes protestations de l’extrême-droite comme de l’extrême-gauche ont pavé la voie pour une recrudescence notable de la violence politique au sein de la Troisième République, bien que la situation ne soit pas comparable à celle de l’Allemagne où milices nationalistes et communistes s’affrontent dans des batailles rangées.

Toujours est-il que le scrutin marque une victoire écrasante de la droite : le Bloc national, coalition de partis de droite libérale ou nationaliste, obtient en effet la majorité des voix (53 % au total) alors que les radicaux, en débâcle, ne retrouvent que la moitié de leurs sièges. Déstabilisé par le résultat et contesté fortement à sa droite, le président du conseil Clemenceau pourrait bientôt se voir réclamer sa démission par le président Poincaré, alors qu’approchent les élections présidentielles.

Fait étonnant, une des circonscriptions de Metz à porté au pouvoir le président de la Ligue des Patriotes, Maurice Barrès, qui est le seul candidat nationaliste à ne s’être pas intégré dans le Bloc National tout en réussissant à se faire élire

Cette victoire historique porte en triomphe les idées défendues par les vainqueurs de ces élections : tout d’abord, un refus de toute paix douce avec l’Allemagne, les députés ayant fait campagne aux cris de « l’Allemagne paiera », mais aussi une hostilité patente au bolchévisme, illustrée par les nombreuses affiches de « l’homme au couteau entre les dents » dont l’écho s’est vu amplifié par l’incapacité de la SFIO à se positionner clairement quant à ses relations vis-à-vis de la Russie bolchévique, et qui a prévu de tenir au cours de l’année 1920 un congrès consacré à cette question

Affaires étrangères

La France valide les commandes iraniennes

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Lun 30 Avr 2018 - 0:17


République française



Inaugurer les chrysanthèmes

Janvier 1920 marque un renouvellement dans la politique française. Après les élections législatives de la fin de l’année précédente c’est au tour du président de la République d’être remplacé, par un vote indirect. La lutte pour succéder au président Poincaré est rude, d’autant plus que le vieux Clemenceau, se sentant menacé d’une part face à la montée en puissance de la droite nationale et d’autre part par les socialistes, a décidé de faire campagne activement malgré son hésitation initiale. Pendant la campagne, il fit toutefois l’erreur de se moquer d’Aristide Briand, faisant rentrer l’ancien président du Conseil dans les rangs de ses ennemis. Ce dernier décida alors de soutenir la candidature de Charles Jonnart, figure moins connue du grand public après le refus de Paul Deschanel de se présenter, au motif de soucis de santé

En vérité, ce dernier était en pourparlers avec les ralliés catholiques, les républicains-socialistes et quelques radicaux dans l’optique de mener l’opposition contre son rival Clemenceau (ils se sont déjà battus en duel) s’élevant à la tête du gouvernement. Pour cela, il dut bien évidemment faire des concessions notables : Deschanel promit notamment aux radicaux de gauche la préservation de Léon Bourgeois au poste de ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, et à la droite catholique la tête de l’important ministère de la guerre, qui serait confié au général élu député, Édouard de Castelnau

Les intrigues de Deschanel mobilisant les grandes figures des partis politiques, Briand eut du mal à agglomérer les oppositions au Tigre, vu comme tyrannique par une partie de l’opinion, qui parvint à s’imposer face à un Charles Jonnart qui réussit malgré tout à recueillir plus de 300 suffrages. La réunion parlementaire suivant l’annonce de ces résultats vit Deschanel porté à la tête du gouvernement, deux jours avant la passation de pouvoir en grande pompe entre Raymond Poincaré et Georges Clemenceau. Le vieux président de la République, qui a annoncé vouloir continuer à s’impliquer dans la politique du pays (la Constitution le permet, mais l’exercice factuel du pouvoir réduit de beaucoup les prérogatives présidentielles), pourra-t-il le faire face à un président du Conseil qui entretient des relations amères avec lui ? Les prochains mois nous le diront

Affaires étrangères

Pologne : La France accepte la tenue d'une rencontre franco-polonaise

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mar 1 Mai 2018 - 15:34


République française



Affaires militaires

La guerre est terminée, et les poilus veulent retourner à la vie civile au moins autant que les ministères liés aux finances de la république réclament la fin de l'entretien d'une si grande armée. Consacrant la promesse faite par Georges Clemenceau alors qu'il dirigeait le conseil, Paul Deschanel a acté avec le ministre de la Guerre un plan de démobilisation qui ne laisse sous les drapeaux qu'environ 600 000 Français (hors aviation), les démobilisés pouvant rejoindre leurs fermes, leurs usines ou participer à la plus grande entreprise de France qu'est la reconstruction des territoires ravagés. Voici la composition de l'armée de terre française

Spoiler:
Artillerie (146 880 hommes)

685 batteries d’artillerie légère (32 880 hommes)
1 650 batteries d’artillerie lourde (99  000 hommes)
250 batteries d’artillerie super-lourde (15 000 hommes, même composition que l’artillerie lourde mais déplacée par camion)
76 batteries d'artillerie spéciale (5 700 hommes)

Infanterie métropolitaine

3 divisions alpines = 30 420 hommes
1ere division alpine
2de division alpine
3e division alpine

27 divisions d’infanterie = 324 000 hommes
1er division d’infanterie
2de division d’infanterie
3e division d’infanterie
etc
1e division d'infanterie de marine
2de division d'infanterie de marine

Troupes coloniales

24 divisions d’infanterie de 8 000 hommes = 192 000 hommes
- 1re division de tirailleurs sénégalais
- 2de division de tirailleurs sénégalais
- 3e division de tirailleurs sénégalais
- 4e division de tirailleurs sénégalais
- 5e division de tirailleurs sénégalais
- 6e division de tirailleurs sénégalais
- 7e division de tirailleurs sénégalais
- 8e division de tirailleurs sénégalais
- 1re division d’infanterie coloniale de marine
- 1re division de tirailleurs malgaches
- 2de division de tirailleurs malgaches
- 1re division de tirailleurs marocains
- 2de division de tirailleurs marocains
- 1re division de goumiers marocains
- 2de division de goumiers marocains
- 3e division de goumiers marocains
- 1re division de tirailleurs algériens
- 2de division de tirailleurs algériens
- 1re division de tirailleurs tunisiens
- 2de division de tirailleurs tunisiens
- 1ere division de tirailleurs indochinois
- 2de division de tirailleurs indochinois
- 3e division de tirailleurs indochinois
- 1re division d’infanterie coloniale (antillais, somalis, indiens, pacifique)

4 divisions de cavalerie de 8 000 hommes = 32 000 hommes
- 1re division de spahis
- 2de division de spahis
- 3e division de spahis
- 4e division de spahis

Logistique = 100 000 hommes
88 000 camions et voitures
Spoiler:





Affaires étrangères

La France se dit prête à répondre aux commandes polonaises, qui feront tourner le complexe industrialo-militaire français le temps de convertir sa taille surdimensionnée à une économie civile

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mar 1 Mai 2018 - 17:58


République française



Les Allemands de la Baltique

« Les Boches réarment ! ». C’est avec des titres alarmistes de ce type que se vend la presse quotidienne française suite à l’annonce de la proclamation du duché balte uni par les Allemands, alors même que le chancelier autrichien en visite en Allemagne a annoncé vouloir, sur le long terme, l’annexion de son pays dans la République de Weimar.

De son côté, Londres a annoncé que sa politique vis-à-vis de l’Allemagne « s’oppose naturellement à tout expansionnisme ou tout militarisme germain ». Le président du conseil, assuré de l’opposition britannique au militarisme allemand, a décidé de prendre des mesures contre ces Allemands de la Baltique qui ont constitué une armée d’Allemands la plupart venus d'Allemagne, largement équipée et grande de 96 000 hommes (+ des auxiliaires baltes), ce qui, quand on la cumule avec les troupes de Weimar, constitue une atteinte au traité de Versailles.

En relation avec le Président de la République Georges Clemenceau, avec le ministre de la guerre Edouard de Castelnau, et avec le ministère de la marine, le président du conseil a annoncé la mise en place d’un « blocus total du prétendu Duché balte uni, qui n’est qu’une marionnette du militarisme prussien sur les bords de la Baltique ». Basée à Gdansk avec l’accord du gouvernement polonais, la force de blocus est composée du porte-hydravions Foudre qui permettra une reconnaissance plus approfondie, 2 cuirassés de classe République, 8 contre-torpilleurs de classe Branlebas, 5 destroyers de classe Arquebuse, 25 torpilleurs de type n°295, accompagnée de la 1e division d’infanterie de marine (qui pour l’instant reste dans le port de Gdansk). Tout navire, militaire ou civil, qui refusera de faire demi-tour et tentera tout de même d’atteindre un port balte sera arraisonné et conduit à Gdansk où sa marchandise sera saisie et remise aux autorités polonaises qui en feront ce qu’elles voudront. Si les navires qui tentent de forcer le blocus refusent d’être arraisonnés, le feu sera ouvert après sommation

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mar 1 Mai 2018 - 23:41


République française



Affaires étrangères

Royaume-Uni : Paris a bien entendu pris acte de la réponse britannique quant au blocus du prétendu Duché Balte Uni, mais refuse toutefois d'y mettre fin. Si la France entend le recours à l'article 4 et se dit prête à prendre en compte une résolution du conseil de la SDN quant à la meilleure manière de procéder, elle tient à rappeler que les mesures d'arbitrage préconisées par le pacte qu'elle a signé ne concerne que les États membres et les Etats non membres, or le prétendu Duché balte uni ne saurait correspondre à cette définition puisqu'il n'est que l'usurpation non reconnue par la France de l'autorité des États respectivement estoniens, lettons et lituaniens.

De plus, comprenant le souci de Londres de ravitailler ses troupes dans la Baltique, la France propose à Londres de continuer l'envoi de convois, mais qui devront auparavant passer par Gdansk afin d'en faire l'inventaire, afin de s'assurer que les troupes britanniques ne soient pas fournies de trop, ce qui encouragerait le marché noir dans le territoire usurpé par le gouvernement autoproclamé et illégitime des Allemands de la Baltique, et leur permettrait de s'approvisionner et donc de faire durer leur aventure idiote et dangereuse. Tout navire britannique qui ne passera pas par cette voie pour atteindre les ports baltes sera soumis au même sort que les autres navires

Éthiopie : La France accepte de faire transiter le corps expéditionnaire éthiopien jusqu'à Constantinople

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Jeu 3 Mai 2018 - 15:10


République française



De la Meuse au Niémen

Les tensions franco-britanniques concernant la Baltique furent troublées par deux points : la peur d’un conflit larvé entre les deux principales puissances ayant vaincu l’Allemagne, et la déclaration de guerre de la jeune République de Pologne contre la Russie bolchévique sur le front biélorusse. La situation l’exigeant, le président du Conseil, l’anglophile Paul Deschanel, rencontrant une volonté commune de ses partenaires, a participé à un dialogue avec les autres puissances majeures de l’Entente, à savoir le Royaume-Uni et l’Italie, dans le but de clarifier leur position vis-à-vis de la situation européenne. Il en ressort que les trois pays reconnaissent comme nécessités majeures la limitation de l’Allemagne et la lutte contre le bolchévisme. Aussi la France a levé le blocus sur le Duché balte uni, alors que dans le même temps le Royaume-Uni s’est engagé à retirer ses troupes sur le territoire usurpé par les Germano-Baltes, soulageant la majeure partie de l’opinion à l’exception de la droite nationaliste qui gesticule à son habitude.

Il ressort également de cette conversation que désormais le principal allié de l’Entente contre l’ogre bolchévique à l’ouest est la Pologne, dernier rempart avant que les hordes rouges ne déferlent sur le continent européen pour en abattre la civilisation et faire retourner l’humanité à l’ère où la tyrannie primait sur le droit. Aussi Paris a décidé d’accroître son soutien à Varsovie en n’attendant pas la production des armes commandées mais en les livrant directement depuis les stocks de l’armée française, qui seront eux reconstitués à partir des productions d’usine. Concernant les actions directes de l’armée française en Pologne, la mission militaire française, composée d’officiers encadrant et conseillant l’armée polonaise, sera quintuplée pour passer de 400 à 2 000 officiers. Les seuls Français engagés directement sur le front seront des aviateurs : 200 pilotes de Bréguet 14 seront engagés. Ces aviateurs, rodés par la guerre et pilotant des bombardiers qui se sont montrés capables de tenir la dragée haute aux chasseurs allemands en combat, auront pour mission de soutenir l’avancée polonaise en obtenant la supériorité aérienne et en jouant de l’impact psychologique des bombes pour briser les secteurs particulièrement résistants du front ou stopper des contre-attaques en collaboration avec les troupes polonaises

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Ven 4 Mai 2018 - 16:15


République française



Affaires économiques

La situation économique de la France, malgré la paix et la démobilisation mise en œuvre par le gouvernement, reste précaire. Le formidable chantier de la reconstruction avance à grands pas, au fur et à mesure que les ouvriers chargés de repaver les routes, nettoyer les champs, faire surgir de terre des logements effectuent leur travail. Dans les usines cependant, cela n’est pas tout rose. La contestation socialiste, bien que non bolchevique dans sa grande majorité, s’étend chez les ouvriers industriels de cette période trouble. Le printemps entier a été émaillé de grèves, dont la principale fut celle des cheminots, enrayée par des mouvements de droite qui mobilisèrent les étudiants des grandes écoles pour faire fonctionner les transports parisiens. Partout où la grève dégénère en manifestation chaotique, la répression est violente : on compte 34 morts au total le 1er mai, au cours duquel la CGT appelle à la grève générale, sans succès face à l’imposant dispositif de répression mis en place par le gouvernement : si les négociations syndicales avec le gouvernement ne parviennent à aucun résultat convaincant, elles sont notables en ce que la CGT n’est plus seule, mais concurrencée par la jeune Confédération Française des Travailleurs Chrétiens. Dans l’ensemble, le printemps 1920 est un échec cuisant pour les syndicats, qui voient leurs effectifs totaux sombrer de deux millions à 600 000 têtes.

En parallèle, le gouvernement est confronté à un besoin de faire rentrer des liquidités dans le budget. Le ministre du travail Léon Bourgeois, théoricien du solidarisme, proposa d’abord avec succès le renforcement de la taxation des héritages, portant le taux supérieur de l’impôt sur les successions à 40 %. Bien qu’impopulaires, des mesures de taxation doivent être prises : divers impôts seront rehaussés ou créés afin d’assurer l’équilibre du budget ordinaire de l’État, alors que dans le même temps des emprunts perpétuels ou a très long terme seront mis en œuvre afin de financer la reconstruction des régions dévastées par la guerre. Enfin, afin de juguler le déficit croissant du commerce extérieur dû à la guerre, le gouvernement n’eût d’autre choix que de proroger la loi de 1916 qui a établi le contingentement des importations de marchandises extérieures afin de protéger les producteurs français de la concurrence issue de pays moins dévastés par le conflit mondial

Affaires étrangères

La France autorise l'émission de bons du trésor roumains dans ses marchés boursiers

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Dim 6 Mai 2018 - 2:54


République française



Affaires étrangères

Le président du conseil, alors que la situation interne du début d’année se calme progressivement, a annoncé qu’il ferait une grande annonce concernant la ligne diplomatique de son gouvernement, notamment concernant l’Allemagne. Alors que la Chambre des députés s’était réunie au complet afin d’écouter le discours du chef du gouvernement, celui-ci apparut et vint se placer à la tribune, passant les doigts dans sa moustache grisonnante avant de prendre la parole

« Messieurs les députés,

[…] La question la plus importante à traiter pour ce qui est des relations extérieures est bien évidemment celle de l’Allemagne, dont le réveil brutal pourrait menacer à nouveau notre patrie : aussi c’est là le sujet de l’accord diplomatique que je vais vous soumettre dès à présent. En accord avec le conseil supérieur de la guerre et le gouvernement belge, une convention franco-belge a été signée intégrant l’armée française et l’armée belge dans une structure commune dominée par le conseil supérieur de la guerre auquel seront intégrés les chefs de l’état-major belge, les deux nations restant souveraines quant à l’emploi de leurs fils en armes, mais permettant ainsi la défense commune des frontières franco-belges contre le militarisme prussien s’il venait à se relever. C’est précisément pour empêcher qu’il se lève de nouveau que je vous dis aujourd’hui que la France adoptera une posture plus conciliante vis-à-vis de l’Allemagne [brouhaha]. Laissez-moi vous rassurer : l’Allemagne paiera, paiera pleinement et entièrement l’ensemble des réparations desquelles elle doit s’acquitter du fait de son odieuse participation au conflit mondial. Toutefois, la France se doit de tendre la main à la jeune démocratie allemande, afin de l’aider à abattre une bonne fois pour toutes les reliquats du royaume de Prusse qui la hantent encore, tout comme notre République a enterré les affres du Second Empire et de l’Ancien Régime. Dans l’objectif de mener à bien cette politique, non pas de pardon, mais de main tendue à l’Allemagne, j’ai décidé de nommer en tant que ministre des affaires étrangères Philippe Berthelot

[…] Un autre point majeur est celui des troubles qui secouent encore aujourd’hui notre allié russe, dont la majeure partie du territoire européen est vilement occupée par des bandits communistes. Dans cette lutte à la fois pour la Russie, mais aussi pour l’humanité contre des révolutionnaires prétendus qui profitent de la misère pour s’établir en tyrans, deux grands camps combattent à nos côtés. Le premier d’entre eux est le gouvernement russe de l’amiral Koltchak, le seul à combattre encore pour la Russie après la malheureuse défaite du général Dénikine et malgré le vol, car c’est le mot approprié, des Anglais qui se sont appropriés honteusement le trésor qui aurait permis à Koltchak de subsister et financer ses troupes et les obligations de l’état russe : Paris demande ainsi à Londres de rembourser, via le trésor russe saisi, la valeur des emprunts dus par la Russie à l’État français (et non pas à l’ensemble des créanciers français). Depuis la paix signée par la Finlande qui a acquis son indépendance, la Pologne est la seule puissance voisine du monstre bolchévique a oser s’y opposer, et en cela Varsovie recevra toute l’aide dont elle a besoin de la part de Paris, qui a notamment validé l’envoi de 800 canons de 75 supplémentaires et 1500 mitrailleuses afin d’aider l’effort de guerre polonais, ainsi que de nombreuses cargaisons de munitions que la Pologne devra rendre ou rembourser après le conflit, alors que les hommes en Carélie sont rappelés à leurs casernes

[…] Le dernier point que j’aborderai est celui du Levant. Vous n’êtes pas sans savoir qu’un accord concernant la direction du royaume de Syrie a été signé à Paris en présence du roi Fayçal, contenant des clauses qu’il a lui même proposées. Eh bien des politiciens voyous ont pris le contrôle près de Damas, forçant le roi a revenir sur l’accord signé de sa main, et désormais ils réclament une renégociation des termes de la direction de la Syrie. Cette agitation illégitime montre bien que le Levant n’est pas encore disposé à se comporter comme un État moderne étant donné qu’il ne se montre pas à même d’assumer les conséquences des accords signées par son chef d’État. Aussi aucune négociation supplémentaire imposée par de simples usurpateurs de l’autorité politique n’aura lieu, et s’ils osent se porter en armes contre la France, ils seront écrasés comme n’importe quel criminel. Afin d’assurer l’ordre, une division d’infanterie et une division de cavalerie coloniale seront envoyées au Levant. La France demande également au roi Fayçal de se positionner clairement contre les menées anti-françaises dans son royaume »

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Thalassin le Mar 8 Mai 2018 - 23:05


République française



Affaires coloniales

« Je répète qu'il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures… », ainsi Jules Ferry, un des grands hommes que la Troisième République a porté, justifiait la colonisation française. En 1920 comme auparavant, la France est résolue à porter dans son Empire cette civilisation qui faisait défaut aux peuplades barbares qui y régnaient auparavant. C’est du moins la politique choisie par le président du conseil, qui, non sans influence des radicaux-socialistes et républicains-socialistes – renforcés par le choix de la SFIO de s’allier à Moscou – et principalement du député noir Blaise Diagne, déjà instigateur en 1916 d’une loi donnant la nationalité aux habitants des quatre communes (Dakar, Rufisque, Saint-Louis et Gorée) en échange de leur conscription.

Paul Deschanel, fervent croyant dans l’idée que la science et l’éducation élèveront les hommes, est lui aussi partisan de cet effort d’assimilation des colonisés, et a appuyé au Parlement la loi Diagne II, qui donne la citoyenneté pleine et entière aux habitants des communes de plein exercice et en crée de nouvelles, que le président du conseil a détaillé « Autour du fleuve Sénégal, dans l’arrière-pays des Quatre communes qui furent les premières à disposer de ce statut, Thiès, Kaolack, Ziguinchor, Diourbel et Louga deviendront des communes de plein exercice. Dans l’Algérie, la plus proche de la France de nos colonies africaines, Oran, Alger et Constantine disposeront de ce statut. Enfin, les trois villes les plus civilisées du golfe de Guinée de part l’ancienneté de leurs rapports avec la France, à savoir Conakry, Grand-Bassam et Libreville, en bénéficieront également. Ces villes n’ont pas été choisies par hasard : elles sont celles qui ont donné le plus de leurs fils à la France lors du conflit sanglant qui ébranla l’Europe, et celles où depuis le plus longtemps les indigènes sont en contact avec la civilisation que nous leur avons apporté. Le drapeau que nous avons planté et sous lequel nous les avons élevé vers la lumière, aujourd’hui ils sont capables de se lever et de proclamer "C’est mon drapeau, la France est ma nation" »

Affaires étrangères

La République française est totalement opposée au retour sur le trône d’un Habsbourg en Hongrie. Le président de la république Clemenceau, à l’annonce de la volonté d’un prétendant de cette famille à s’asseoir sur le trône, aurait ainsi déclaré « Les Habsbourgs sont des criminels, leur place est donc partout meilleure qu’à la tête d’un État ». Monsieur Berthelot, le ministre des affaires étrangères, a ainsi signifié à Horthy qu’il devrait trouver un autre candidat à la monarchie qui ne soit pas issu des rangs des Habsbourgs

Prenant acte de l’enthousiasme allemand face à la nouvelle ligne diplomatique française, le président du conseil a proposé à son homologue allemand une visite de monsieur Berthelot à Weimar afin de bâtir les fondations nouvelles sur lesquelles seront construites les futures relations franco-allemandes

Concernant la proposition germano-balte, Paris refuse la proposition de Riga : il est hors de question que la France traite avec un prétendu état qui n’est que l’usurpation de l’autorité des nations lituanienne, lettone et estonienne

avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République française

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum