[✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Aller en bas

[✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Message par Keyrezz le Mar 10 Avr 2018 - 19:25

:globe: République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie :globe:





Informations générales :


Régime politique : république socialiste soviétique fédérale de Russie ; régime de parti unique
Président du Conseil des Commissaires du peuple de la RSFSR : Vladimir Illitch Oulianov, dit Lénine
Capitale : Moscou
Langue : russe (de facto)
Monnaie : pas de monnaie officielle, recours aux unités du trésor soviétique




Armée Rouge des Ouvriers et Paysans :


Commissaire du peuple pour l’Armée et les Affaires navales : Léon Trotski
Effectifs : 980 000(fin 1918)
Armement personnel : fusils, mitrailleuses « Maxim », revolvers, grenades à main
Artillerie : 1,700 pièces d’artillerie
Blindés : automobiles blindées

Marine des Ouvriers et Paysans :
-2 navires de ligne
-2 croiseurs
-24 torpilleurs
-6 sous marins
-8 poseurs de mines
-11 navires de transport de troupes

Armée de l'Air des Ouvriers et des Paysans :

- Nieuport 4 : 50
- Nieuport 10 : 30
- Nieuport 11 : 40
- Nieuport 17 : 40
- Farman F.30 : 75
- Voisin III : 75






avatar
Keyrezz
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 239
Date d'inscription : 30/06/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Message par Shikkoku le Ven 13 Avr 2018 - 23:21

Validé.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5752
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Message par Jhe le Sam 14 Avr 2018 - 22:08

:globe: République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie :globe:





La citadelle révolutionnaire est assiégée !

Malgré le succès éclatant de la révolution d’Octobre, qui a vu en quelques heures et sans coup férir le pouvoir passer aux bolcheviques, le nouveau pouvoir russe est en effet en grande difficulté. Si à la suite de ce coup de force les hommes de Lénine s’assurent rapidement le contrôle du pouvoir dans la capitale Petrograd (transférée à Moscou en 1918), notamment face aux autres composantes de la gauche, les sources d’ennuis n’ont pas tardé à se multiplier, si bien qu’aujourd’hui le pouvoir prolétarien est véritablement menacé. Sur le front extérieur Lénine a en effet du céder plus de 800,000 kilomètres carré (Finlande, Pays Baltes, Ukraine …) tandis que sur le front intérieur une véritable guerre civile débutait. Des dizaines de gouvernements anti-bolcheviques se sont en effet rapidement formés dans tout l’ex-Empire tsariste au cours de l’année 1918 mais les affrontements (principalement entre le régime bolchevique et des forces d’oppositions divisées) sont globalement resté assez limités et périphériques.

La principale menace en ce début d’année 1919 est incontestablement les armées blanches (appellation recouvrant en réalité une réalité très complexe), d’autant plus que maintenant la guerre terminée à l’ouest les Alliés sont bien décidés à leur apporter leur concours. Ainsi, en Russie méridionale un Commandement Général des armées blanches locales a été formé, commandé par le général Dénikine, tandis que toute la quasi totalité de la partie méridionale de la Russie (environ jusqu’à l’Oural) est maintenant tenue par l’amiral monarchiste Koltchak. Comme si cela ne suffisait pas les nationalités de l’Empire ont proclamées leur indépendance (Ukrainiens, Géorgiens, Azéris, Arméniens …), or si le gouvernement bolchevique a reconnu l’égalité et le droit à l’autodétermination des peuples, le principe de réalité et le coût que représenterait la perte de territoire font qu’à Moscou l’on est désormais bien décidé à y rétablir la tutelle du gouvernement central. De fait le régime bolchevique est loin de contrôler la totalité de la Russie, sans même parler de l’Empire tsariste. Toutefois, les territoires contrôlés sont parmi les plus riches, « développées » (chemin de fer...) et stratégiques du pays (Moscou et Petrograd…), même si l’économie et la production sont en réalité au plus bas vu la situation du pays. Une véritable opposition intérieur règne également et de nombreux paysans (déserteurs et opposants aux réquisitions opérées par le pouvoir) entretiennent une grave sédition dans les campagnes. Cette lutte est souvent tournée aussi bien contre les Rouges que contre les Blancs et vise avant tout à sauvegarder les droits de la petite paysannerie nouvellement propriétaire. En Ukraine ce soulèvement à pris la forme d’un vaste soulèvement organisé en une véritable armée sous la direction de l’anarchiste Makhno.

Totski, Lénine et Kamenev

Pour faire face à la situation Lénine n’a eu d’autres choix que de proclamer le « communisme de guerre », visant à concentrer toutes les ressources entre les mains de l’État central pour lui permettre de sauver la Révolution. Tous les secteurs économiques sont ainsi peu à peu nationalisé depuis 1918, les produits rationnés, les salaires versés en nature etc. La résistance du monde rural est toutefois forte alors que la nécessité de relancer les échanges devient impérieuse. Depuis 1918 des détachements de ravitaillement bolcheviques sillonnent donc les campagnes pour y réquisitionner, avec le soutien sur place de comités de paysans pauvres, les surplus de blé des paysans. La résistance face à ces détachements bolcheviques sont fortes mais Lénine maintient le cap : la révolution doit être sauvée. En réponse les mesures coercitives se multiplient…

Face aux menaces Lénine a doc pris sa décision, celle de faire pour l’instant du nouveau régime un pouvoir centralisé militarisant l’économie et recourant à la Terreur pour s’imposer. Pour mener à bien ces objectifs il peut s’appuyer sur la Tchéka (37,000 hommes en janvier 1919) et l’Armée Rouge, fermement dirigée par Trotski depuis son train blindé. Cette dernière bénéficie depuis la mi 1918 d’une conscription obligatoire, lui fournissant de nombreux effectifs malgré les désertions. A l’heure actuelle celle ci compte 980,000 hommes, souvent encadrés par des officiers de carrière ralliés au régime. Bien entendu son approvisionnement est la priorité numéro un. En ce début d’année 1919 ordre a été donné par Lénine à Trotski de doubler, au minimum, l’effectif des troupes bolcheviques…


avatar
Jhe
Modérateur
Modérateur

Messages : 721
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Message par Jhe le Dim 15 Avr 2018 - 17:23

:globe: République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie :globe:





Alors que des offensives majeures sont en cours sur les différents fronts, et que Trotski passe le plus clair de son temps sur le front, le camarade Lénine continue de parer au plus pressant.

Ainsi, en ce mois de février 1919 un décret du Conseil des Commissaires du Peuple, instance gouvernementale présidée par Lénine a décrétée la nationalisation immédiate de l’ensemble des petites entreprises. Toutes les entreprises de plus de 10 salariés passent donc à leur tour le giron de l’État (5 ouvriers si elles disposent d’un moteur).

Par ailleurs les réquisitions frappant les paysans sont étendues à d’autres productions que le seul blé. Les paysans devront remettre sans broncher les surplus exigés aux « détachements de ravitaillement », notamment ceux identifiés comme koulaks. Les contestataires en ce domaine seront traités comme ennemi du peuple et seront jugés par les comités locaux de paysans pauvres. La peine encourue : 10 ans de prison minimum, confiscation des biens et exclusion de la commune d’appartenance.

Lénine haranguant les prolétaires moscovites sur la Place Rouge

Pendant ce temps les hommes de Trotski lancent dans les régions tenues par les bolcheviques, notamment de Petrograd et de Moscou des vagues d’enrôlement, bon gré mal gré, de soldats sur la base de la conscription obligatoire. Ceux ci reçoivent dans la foulée une base d’entraînement (maniement aux armes etc) et un équipement sommaire avec ce dont on dispose. De fervents bolcheviques sont notamment chargés d’enthousiasmer les nouvelles recrues en mettant en avant le combat révolutionnaire et la nécessité de combattre les Blancs, marionnettes des étrangers et dangereux contre révolutionnaire abolissant partout les mesures sociales et rétablissant l’ancien régime. Au sujet de la discipline les ordres de Trotski sont clairs : discipline de fer, exécution des déserteurs et autres opposants…


avatar
Jhe
Modérateur
Modérateur

Messages : 721
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Message par Jhe le Lun 16 Avr 2018 - 22:05

:globe: République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie :globe:





A Moscou la nouvelle de la proclamation d’une République des Conseils en Hongrie est accueillie avec la plus grande joie par Lénine : une étape de plus vers la Révolution mondiale ! La nouvelle est rapidement diffusée par les bolcheviques sur les territoires qu’ils contrôlent, notamment à Moscou et à Petrograd ou la nouvelle est accueillie avec une grande joie par les prolétaires militants : le Russie n’est plus le seul Etat socialiste du monde et ce n’est qu’une question de temps avant que d’autres pays bourgeois ne basculent à leur tour !

En attendant sur le terrain la nouvelle ne change rien concrètement, même si les nouvelles du front sont bonnes l’idée de lancer une grande offensive pour faire la jonction avec les prolétaires hongrois est clairement irréaliste et chimérique. Les levées d’hommes par les sbires de Trotski se poursuivent par contre, selon les rapports le cap du million d’hommes en armes est bel et bien dépassé mais il en faudra encore plus pour sauver la Révolution et les levées se poursuivent.

Devant les difficultés persistantes et pour intensifier l’effort visant à sauver la Révolution, Lénine et le Conseil des Commissaires du Peuple la « mobilisation générale du travail ». En clair un travail obligatoire est instauré pour tous les hommes valides de 16 à 50 ans. Ceux ne travaillant pas déjà ou n’étant pas dans les rangs de l’armée se verront assignés des tâches par les autorités afin de contribuer à la réussite et au sauvetage de la Révolution prolétarienne. Le Parti a lui lancé de son côté un nouveau slogan : les « samedis communistes ». En clair celui ci appelle les membres du Parti « volontaire » à se dévouer encore plus au mouvement et à la Révolution en travaillant les jours de congé.

Pour mobiliser sur le terrain, malgré la rudesse de la politique menée, les bolcheviques reçoivent l’ordre de développer partout un argumentaire liant question sociale et question nationale. En clair il s’agit de démontrer que les Blancs ne sont que des agents de l’étranger, travaillant à la destruction de la mère patrie, doublés de dangereux réactionnaires menant dans les territoires qu’ils contrôlent une politique encore plus rude que celle menée par les bolcheviques, défenseurs du peuple russe, ouvriers et paysans, dans la tourmente.

Au sein du Conseil des Commissaires du Peuple un débat fait toutefois rage : faire quelques concessions de circonstances aux puissances bourgeoises qui soutiennent les Blancs ne serait il pas judicieux ? Une telle politique pourrait en effet, peut être, permettre d’alléger la pression sur la Révolution en brisant, même partiellement, le front de l’Entente. Bien que réticent, Lénine finit par entendre cet argument. Parmi les puissances alliées le choix des bolcheviques se portent rapidement sur les Britanniques (la France de Clemenceau étant viscéralement anti bolchevique). Décision est donc prise d’envoyer un émissaire dans une dangereuse mission secrète visant à, si possible, prendre langue avec les britanniques occupant la région de Mourmansk…


avatar
Jhe
Modérateur
Modérateur

Messages : 721
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Message par Jhe le Mar 17 Avr 2018 - 22:01

:globe: République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie :globe:





Alors que le printemps 1919 approche l’Armée Rouge compte à cette date environ 1,300,000 hommes relativement aguerris (dont 400,000 bien équipés et armés). Sur cette masse environ 50,000 sont membres du parti bolchevik et 7,000 hommes sont en fait des commissaires politiques. En effet, le pouvoir bolchevik compte bien contrôler fermement l’armée, d’où cet encadrement politique. Pour pallier au manque d’encadrement des cadres purement bolchevique l’on recourt à d’anciens officiers tsariste (les voenspetsy). La confiance dans ces derniers est toutefois assez faible(beaucoup sont en effet libérés pour l’occasion), dès le départ ces derniers sont donc sélectionnés par une commission bolchevique spéciale et sont ensuite contrôlés étroitement par les commissaires politiques. En outre, l’on recourt également beaucoup à la prise en otage des familles des voenspetsy pour s’assurer par la force leur loyauté. Malgré les réticences du pouvoir cette pratique est peu à peu généralisée et des dizaines de milliers de ces hommes encadrent d’ores et déjà l’Armée Rouge des Ouvriers et Paysans.

A l’heure actuelle voici la répartition des troupes de l’Armée Rouge sur les différents front, en prévision notamment des combats qui devraient reprendre férocement avec le retour des beaux jours.

Le chiffre indiqué entre parenthèse correspond au nombre d’hommes aguerris et bien armés formant l’élite de l’armée bolchevique.

100,000 hommes sur le front sibérien (35,000)

-50,000 hommes en Asie Centrale (10,000)

-250,000 hommes sur le front est (80,000)

-250,000 hommes sur le front ouest (80,000)

-150,000 hommes sur le front nord (40,000)

-150,000 hommes sur le front sud (60,000)

-300,000 (90,000) en réserve dans les territoires tenus par les bolcheviques

Pendant ce temps, les levées d’hommes se poursuivent un peu partout, bien entendu.

L’Armée Rouge est également un instrument privilégié pour « bolcheviser » les masses. La propagande y est en effet abondamment déversée, via tous les moyens possibles, par les militaires bolcheviques sur les conscrits. En outre l’armée est également un instrument privilégié de l’alphabétisation et de l’instruction, environ un millier de clubs de lecture y sont par exemple d’ores et déjà actifs ainsi que plus de 6,000 cercles politiques, scientifiques ou agricoles.


avatar
Jhe
Modérateur
Modérateur

Messages : 721
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] République socialiste fédérative soviétique de Russie / Российская Советская Федеративная Социалистическая Республика

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum