[✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Aller en bas

[✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Uriel le Ven 13 Avr 2018 - 21:32

PRÉSENTATION DU TRÈS SAINT
EMPIRE D’ÉTHIOPIE
EN L’AN DE GRÂCE 1919


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

* * *

POLITIQUE / ፖሊሲ


L’Empire d’Éthiopie est une monarchie absolue où règne un Empereur. L’actuel porteur du titre est l’Impératrice Zewditou Ière du nom, fille de l’Empereur Ménélik II (vainqueur face à l’Italie lors de la guerre de 1896) couronnée en 1916 suite à la déposition de l’Empereur Iyasu V. L’héritier du trône est son cousin, Tafari Makonnen, âgé actuellement de 26 ans.

Population (estimation) : 12,5 millions d’habitants

* * *

ÉCONOMIE / ኤኮኖሚ


Produit Intérieur Brut (estimation) : 3 milliards $ (1990)

* * *

ARMÉE / ጦር ሠራዊት


En 1919 les forces éthiopiennes ne disposent ni d’une marine, ni d’une armée de l’air. Leur seul atout est la passion d’une population guerrière, la foi d’un peuple fidèle à son Empereur, la dureté d’un environnement hostile pour qui n’y est pas familier.

Actifs (estimation) : 50 000 hommes
Réservistes (estimation) : 250 000 hommes
Matériel (estimation) : fusils divers, mitrailleuses légères Colt, mitrailleuses Vickers, 100 pièces d’artillerie

* * *

« En effet, voici ce que m'a dit l'Eternel: « Je veux rester tranquille et regarder de ma place, pareil à la chaleur des rayons du soleil, au nuage porteur de rosée dans la chaude période de la moisson. » »
Livre d’Isaïe, 18:4, Prophétie sur l’Éthiopie.



Dernière édition par Uriel le Sam 14 Avr 2018 - 1:15, édité 2 fois
avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Shikkoku le Ven 13 Avr 2018 - 23:43

Validé.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5752
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Uriel Aujourd'hui à 2:18

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Déclaration de sa Majesté impériale d’Éthiopie et élue de Dieu Zewditou I, Reine des Rois d'Abyssinie, rapportée par la bouche de l’Impératrice :

Nous, Éthiopiens, peuple millénaire et miraculé, entendons de loin les retours de calme et de paix du continent blanc. Leurs guerres, nuées d’insectes qui ravagent les terres, certes se sont écrasées jusqu’aux forêts de ceux qu’ils ont soumis et engagé de force dans leurs causes ici même, dans le Tanganyika ; elles demeurent de vagues vacarmes dont notre pays, s’il ne peut que ressentir une profonde tristesse à l’idée du désastre humain et chrétien qui nous parvient, n’a point de raisons de se préoccuper. Ces Francs, Germains, Latins, ont je crois depuis longtemps, malgré leurs siècles d’or et de promesses, gagné en impureté dans leurs coeurs et préférer le fer à la foi, les casques à pointe aux auréoles, oubliant notre fraternité partagée, oubliant Jésus.

Permettez-moi de vous faire la lecture de l’Évangile selon Saint-Matthieu, chapitre 24 : « Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres. Attention ! Ne vous laissez pas troubler par ces nouvelles, car cela doit arriver, mais ce ne sera pas encore la fin. En effet, on verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre ; il y aura des famines et des tremblements de terre en divers lieux. Mais ce ne seront que les premières douleurs de l'enfantement. Alors on vous persécutera et l'on vous mettra à mort. Toutes les nations vous haïront à cause de moi. À cause de cela, beaucoup abandonneront la foi, ils se trahiront et se haïront les uns les autres. De nombreux faux prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens. Parce que le mal ne cessera de croître, l'amour du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui tiendra bon jusqu'au bout sera sauvé. »

Nous, Éthiopiens, tenons bon. Car notre coeur est pur et que nous ne craignons ni les armes, ni l’humiliation de ceux qui chercheraient à nous soumettre comme notre Seigneur qui fut amené au sommet de la montagne. Nous ne sommes pas belliqueux car nous avons fait nôtre le pardon qu’Il professe, et que pardonnant nous ne cherchons ni à nuire ni à combattre. Ainsi, tranquilles devant le monde, nous sommes effondrés devant l’oubli du Christ.

Vous parlant de cette sorte, votre Negestä nägästat, en ce dimanche saint, en ces lieux, dans ce temple, les pieds solidement maintenus sur le sol de la tradition, je peine à croire que la page des immondices qu’ont à connaître l’humanité et notre peuple se tourne un jour. Restons en attendant, sujets d’Éthiopie, unis dans le courage : « Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend ; car le Seigneur châtie celui qu'il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils. » (Hébreux, 12:5-6).

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Uriel Aujourd'hui à 2:18

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Déclaration de son Altesse impériale d’Éthiopie le Prince-Régent, Ras et Héritier du trône impérial Tafari Makonnen Woldemikae :

Au reste du monde, comme l’a dans ses termes propres annoncé l’Impératrice, j’exprime un message de soutien et de paix. Que les vainqueurs, tout particulièrement, sachent que l’Éthiopie se sent en profonde concordance avec leurs valeurs et que lorsqu’une délégation allemande vint tenter de nous emporter dans ce torrent de feu, nous n’avons répondu que par un dur silence plutôt que par une attentive écoute. Nous étions de toute façon trop occupés à renverser un usurpateur, à affronter son père, et avons de justesse évité une guerre civile et ramené l’ordre dans notre pays par la grâce de Dieu et les troupes de nos Rois. Que le Ras Mikael repose tout de même en paix, lui et ses soldats, car nous n’avons jamais souhaité que maintenir la stabilité de la Couronne et avec elle, l’honorable dynastie des salomonides.

Trois empires bordent le nôtre, et non des moindres, fiers et lourds ; avec lesquels il nous faut vivre car ils sont là et que l’on peut espérer que le temps de leurs poussées sur toutes les terres du globe est arrêté ; dont il faut aussi profiter, eux qui rapportent tant de prouesses et pourraient permettre à l’Éthiopie de connaître le chant de gloire de la modernité. La seule Croix et les seules paroles, ne sauvegarderont point le peuple éthiopien qui mérite d’être défendu, il nous faut trouver des amis et transcender les barrières d’un isolationnisme apeuré et d’exploiter ce que la force de nos bras et le génie de nos âmes ont à offrir.

En tant que délégué par l’Impératrice et le Conseil de la Couronne aux affaires étrangères du pays, j’ai ainsi invité le Président de la République française ou tout officiel capable de le représenter, à Addis Abeba notre capitale : la France, en effet, est la partenaire la plus intime de l’Éthiopie, celle qui l’a le plus respectée à travers les années, avec laquelle nous avons déjà pavé la voie d’un partenariat solide que nous aimerions solidifier encore, tant dans les domaines de la défense et de la diplomatie que de l’économie et de la culture. J’ai exprimé dans le même temps mes amitiés sincères aux souverains du Royaume-Uni et de l’Italie. Que les premiers soient assurés de notre soutien dans leur lutte contre l’État derviche, malheureusement toujours debout.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Uriel Aujourd'hui à 2:18

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Lettre de son Altesse impériale d’Éthiopie le Prince-Régent, Ras et Héritier du trône impérial Tafari Makonnen Woldemikae à son Altesse impériale d’Ethiopie le Le’ul et Ras Kassa Haile Darge :

Cher ami,

Connaissant votre fidélité et votre discrétion, je souhaite trouver en vous la tendre attention d’un frère et l’avis aiguisé d’un confident ne mâchant pas ses mots. Arrivé au pouvoir par la force des choses, mû par la seule volonté de développer un Empire à la fois uni et mosaïque de peuples et de religions par la main de son Empereur et de sa cour, mes vues dérangent, je dois l’admettre, et je suis devenu l’héritier du trône par un lien qui ne me plaçait pas pourtant de suite dans la ligne de succession. Après les conquêtes du siècles précédent, la splendeur de Ménélik II, l’impassibilité devant un conflit mondialement répandu, devant surtout la catastrophe sociale immense évitée de justesse qu’aurait été la mainmise d’un apostat sur le pouvoir suprême, le pays a bien des fois connu l’occasion de chuter mais reste droit comme une lance, la pointe dirigée vers le ciel de toutes les grâces que Dieu compte nous accorder. Il suffit de seulement le vouloir.

Votre soutien à l’Impératrice et le retrait spontané de vos prétentions ont été les gages les plus saillants de votre loyauté, et je vous demande de venir auprès de moi — en conservant votre charge dans le Selale. Homme de sagesse, j’attends vos conseils comme un assoiffé attend une outre, car plongé dans les rouages du pouvoir je ne parviens à en déceler toutes les menaces et mécaniques avec le recul nécessaire, chaque jour demandant une réponse, un décret, une attitude juste face à un rival.

Partisan comme vous le savez d’une Éthiopie modernisée dans ses techniques, technologies, institutions, car il n’existe pour nous qu’une seule voie dans laquelle nous survivons et dans laquelle notre peuple demeure prospère, je compte sur votre présence. Tandis que Gugsa Araya, mari de ma nièce en qui j’ai aussi totale confiance, s’acharne à retrouver la trace du déchu Iyasu, de vous sentir à mes côtés m’assurera un socle sur lequel m’appuyer. Je ne vous demande en aucun de choisir cependant entre moi et l’Impératrice car si nos vues divergent nous sommes tout deux d’accord pour exprimer notre responsabilité envers notre pays et formons en ceci un couple à l’image de celui qui a forgé notre destinée nationale : la Couronne et l’Église. Seulement d’emprunter plus directement avec moi, dans un élan ferme, le chemin de notre salut.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Uriel Aujourd'hui à 2:18

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Déclaration de sa Majesté impériale d’Éthiopie et élue de Dieu Zewditou I, Reine des Rois d'Abyssinie, rapportée par la bouche de l’Impératrice :

Je me suis entretenue ce matin avec l’archevêque d’Éthiopie Mattewos, comme vous le savez l’abouna nommé par le patriarche d’Alexandrie il y a près de 30 ans, dans la cathédrale Saint-Georges : sa foi, sa clarté et son impressionnante connaissance des Pères autant que du rite guèze, fruits matures d’une existence dédiée à l’enseignement, m’ont comme lors de chacune de mes visites éclairé un peu davantage.

Nous avons récité ensemble plusieurs versets des Psaumes, tel 68:32-36 : « Des grands viennent de l'Egypte; L'Ethiopie accourt, les mains tendues vers Dieu. Royaumes de la terre, chantez à Dieu, célébrez le Seigneur ! Chantez à celui qui s'avance dans les cieux, les cieux éternels ! Voici, il fait entendre sa voix, sa voix puissante. Rendez gloire à Dieu ! Sa majesté est sur Israël, et sa force dans les cieux. De ton sanctuaire, ô Dieu ! tu es redoutable. Le Dieu d'Israël donne à son peuple la force et la puissance. Béni soit Dieu ! » Vibrantes exhortations à la reconnaissance de la majesté de notre Seigneur et d’Israël, du nouvel Israël de l’Église célébrant la gloire divine.

L’Église orthodoxe éthiopienne — l’une des premières dans le continent, l’une des dernières si implantées où l’Islam ne pourra pas su se subsister — affirmant la dissolution de la nature humaine du Christ dans sa nature divine selon un monophysisme qui seul dans ce pays aura pris cette importance, affirme à nos yeux la doctrine théologique la plus cohérente : Dieu, incarné dans un corps condamné aux souffrances et aux peines, attirant le Diable et rachetant par son sacrifice les péchés de toute l’humanité, se retrouvait par la nature des choses dans un corps mais sa substance divine jamais ne fut atteinte et son Fils jamais ne fut un autre.

Nous manquons cependant, et en faisions la remarque avec l’archevêque, des écrits des saints des anciens temps — d’autant plus ceux combattus à Chalcédoine, conflit ayant mené à une malheureuse scission qui encore aujourd’hui nous place quelque peu à l’écart du monde chrétien — à l’heure où les Églises des trois conciles, sans la nôtre, se retrouveraient bien peu représentées. Je souhaite en cela engager un dialogue avec les autorités ecclésiastiques grecques de l’Église grecque et du Patriarcat de Constantinople en vue de fonder un Institut Impérial Gréco-Éthiopien de Théologie à Addis Abeba, lequel sera entre autre chargé, dans un bâtiment voisin de la cathédrale Saint-Georges, de la traduction du grec vers l’amharique et éventuellement du guèze vers le grec de textes antiques et médiévaux portant sur la théologie orthodoxe (du moins des trois conciles, éventuellement davantage dans le cadre d’une ouverture aux rites grecs).

Si nous pouvons aujourd’hui lire quelques textes car transmis vers le syriaque, le latin puis l’anglais ou le français, notre manque de locuteurs grecs et de liens avec la Grèce — où seule s’est perpétuée la langue autrefois d’Alexandrie qui ne nous lègue désormais que les nominations du Patriarche — freine nos connaissances sur le sujet, bloque notre accès aux textes sources. Fils adoptifs de Dieu comme l’enseigne Saint Cyrille, nous peinons à entendre le message de notre Seigneur sans les éclaircissements d’une richesse et splendeur sans bornes des Pères.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Uriel Aujourd'hui à 2:19

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Déclaration de sa Majesté impériale d’Éthiopie et élue de Dieu Zewditou I, Reine des Rois d'Abyssinie, rapportée par la bouche de l’Impératrice :

De nouveau, honnêtes sujets, j’ai à me prononcer sur la place, la fonction et la structure de la religion dans notre pays. Je ne fais que suivre les préceptes inscrits dans la sainte Bible, Proverbes, 14:23 : « Tout travail procure l'abondance, Mais les paroles en l'air ne mènent qu'à la disette. », et j’ose espérer fournir un travail, avec le soutien de mon cousin, qui s’il offrira l’abondance n’aura pas en lui le vice de la démesure et de la superficialité.

Toujours est-il que si l’Église éthiopienne participe à l’essence de ce qui fait l’Éthiopie, nous ne pouvons ignorer, à l’aune des événements mondiaux, la présence des sujets protestants ou de ceux qui ne partageant pas notre foi dans le Christ, Juifs ou Musulmans. Longtemps considérés de vagues silhouettes dans l’horizon national, une force de travail utile peu digne d’intérêt du pouvoir central, l’heure vient avec une confondante rapidité du moment ultime où le choix devra être fait de les écarter définitivement de nos belle nation ou de les intégrer totalement : je ne propose pas là, sur un ton médiéval, le baptême ou la mort ; mais nous ne pouvons déconsidérer une partie de notre peuple et attendre en retour qu’il voit en ma modeste personne et en l’Éthiopie toute entière, une mère protectrice et souveraine.

Iyasu V, apostat, comptait mener une révolution à sa manière en renverser les bases de l’Empire, qui ne peuvent qu’être chrétiennes : si vous ne pouvez l’accepter, connaissez son sort ou partez au loin. Si vos ambitions ne sont pas comme les siennes trompeuses et tyranniques, un simple dialogue est donc envisageable et à accomplir de toute urgence. J’ai convoqué à une réunion, entre autres, le Mufti d’Harar, des imams afars, et les grands prêtres juifs — les Beta Israel ne possédant pas de rabbin.

En présence du Conseil de la Couronne et de l’archevêque d’Éthiopie, je leur ai proposé l’adoption d’une Charte Impériale garantissant à tous les sujets de l’Empire la liberté de culte sans craindre d’aucune façon des tentatives de la part du pouvoir politique d’employer la force en vue de les convertir à la seule vraie foi, faisant le choix du respect des libres choix de chacun. Ces mots, que mon cousin je le sais ambitionnent de placer dans un texte plus conséquent, constitutionnel, m’ont paru une excellente porte d’entrée tout en conservant, implicitement, le rôle de religion d’État du christianisme éthiopien. Aux Juifs, un budget a été alloué pour la reconstruction des monastères juifs et l’envoi de denrées alimentaires dans le nord du pays, aux alentours de Gondar où leur présence est la plus nombreuse. Les années sombres qu’ils ont connues là-bas et qui a placé leur communauté sous un voile d’indifférence et de honte, ne peut laisser froide une Impératrice qui, pieuse, reconnaît la piété de ceux mêmes qui ne sont pas ses co-religionnaires.

J’en profite pour annoncer à tous les Juifs de Russie qu’en vertu des liens ayant uni nos pays, ils sont les bienvenus, notamment à Gondar, où ils pourront au milieu de croyants proches, dans une cité emplie de châteaux et cathédrales bercée par les rayons d’or du soleil d’Éthiopie, s’investir dans une communauté prête à les accepter tels qu’ils sont et à entendre leurs rites différents.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Uriel Aujourd'hui à 2:20

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Lettre de son Altesse impériale d’Éthiopie le Prince-Régent, Ras et Héritier du trône impérial Tafari Makonnen Woldemikae au Gouverneur du Jijiga Tekle Hawariat Tekle Mariyam :

Cher ami,

Qu’est-ce que la porte des mers devant la pure liberté de l’esprit humain ? Qu’est-ce que la profondeur des océans devant la bravoure d’un peuple souverain ? Que sont quelques vagues poussées par les vents s’écrasant sur les côtes quand la terre, féconde et généreuse, seule peut servir de base (l’on n’a jamais vu de temple dans les abysses) ? Rien. L’Éthiopie, retranchée, n’en est pas moins puissante : cornes dressées des hauts plateaux, sables brûlants du Danakil, jalousement trônent sur des vallées et cours d’eau que dans mille ans encore ses paysans exploiteront. Cette richesse intérieure fait notre force.

Pourtant, lors du dernier Conseil, m’a beaucoup été reproché mon accord avec les Français concernant le programme agricole d’Addis Abeba : dès lors que j’ai placé une partie du budget du trésor impérial dans ce secteur que nobles et clercs protègent comme un os à ronger en commun, les mêmes fauves ont immédiatement tourné leurs yeux vers moi et je faillis presque, au terme d’interminables algarades, en être chassé. L’Impératrice s’est tue, et j’oserai dans cette lettre l’insulte de la comparer, parfois, à un matou de compagnie, celui des castes qui gangrènent notre pays et qui promettent des années durant de m’affronter en hordes.

Des proches, des fidèles, sont autour de moi, mais les plus amicaux demeurent des nobles qui apprécient encore de trop leurs privilèges dans leurs bastions, sans comprendre qu’un Empire est plus qu’un ensemble de royaumes dans un autre. Je perds des alliés dès que je dois m’amener sur le terrain de la solidification du pouvoir impérial, alors que je me trouve dans la capitale impériale elle-même ! Chaque aube sonne le début d’une partie de chasse entre moi et la cour. Certains parlent déjà d’une guerre des deux couronnes, entre l’usurpatrice et l’héritier de la démesure : pourtant, Zewditou est loin d’être mon ennemie entre ces murs, quel dommage seulement que je puisse si peu l’approcher quand elle se laisse manipuler par le premier seigneur venu.

Dans le Amsalä Gänät je repose avec Menen et mes filles ; loin de ces spectacles déplorables où dix paires de mains cherchent à capturer une seule marionnette. Haile Darge me rend souvent visite, avec qui j’ai les plus intéressantes discussions en matière d’histoire mais qui peine à comprendre certaines de mes vues pour le pays ; Heruy surtout, administrateur de la ville que j’ai nommé personnellement, me sert de confident et je lis plusieurs des brouillons de ses manuscrits.

Pourquoi vous écrire ainsi, Mekonnen, avec cette naïve franchise qui ne laisse plus rien aux atours ? Car ces atours me fatiguent, car votre discipline militaire vous rend fidèle à votre pays et au pouvoir de la Negestä nägästat, car pour avoir vécu toute votre jeunesse en Russie vous savez combien nous avons besoin de certaines doctrines européennes, car vous haïssez plus que moi la corruption et l’orgueil des élites, car votre administration est parmi les plus réputées du pays que j’aimerais tant imposer en ces murs. Nous connaîtrons bientôt ensemble, avec les soutiens adéquats, la concrétisation de nos rêves, je vous le garantis et vous envoie en attendant mes voeux de prospérité.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Empire éthiopien / የኢትዮጵያ ንጉሠ ነገሥት መንግሥተ / Mängəstä Ityop'p'ya

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum