[V1919] Topic Officiel

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Jhe le Dim 15 Avr 2018 - 20:33

Directoire de la République Populaire d'Ukraine :

Le secrétaire général du Directoire accepte l'ouverture de discussion avec des représentants des armées blanches méridionales de Dénikine.
avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 977
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Shikkoku le Dim 15 Avr 2018 - 21:43

[Événement]La Kriegsmarine sombre

Internée depuis la fin des hostilités dans le Nord de l'Ecosse, la flotte allemande de haute-mer, rivale de la Grand Fleet et formidable opposante, tout du moins sur le papier, à la domination des mers par le Royaume-Uni, s'est sabordée.

Ludwig von Reuter, l'Amiral de la flotte allemande, ayant reçu vent des négociations de paix actuellement en cours à Paris et craignant comme l'entièreté du gouvernement allemand et de l'Amirauté allemande, la saisie des navires allemands par la France ou le Royaume-Uni lors des conditions de paix, a ordonné à ses marins de saborder leurs navires.


Le SMS Bayern sombrant
Sous les yeux effarés des matelots britanniques présents, ce sont 10 cuirassés, 5 croiseurs de bataille, 5 croiseurs et 32 destroyers qui sont envoyés par le fond, définitivement endommagés. On compte 12 marins allemands tués lors de l'opération, et une vingtaine de blessés légers.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5972
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Sirda le Lun 16 Avr 2018 - 12:10


British Empire

« The empire on which the sun never sets »




Question caucasienne


................Bien que la Grande Guerre soit déjà finie depuis cinq mois désormais – du moins en considérant que l’armistice vaut fin dudit conflit, ce qui ne saurait être que dans une demi-mesure vrai puisque seule la conclusion du Traité de Versailles peut véritablement, et juridiquement, consacrer la paix –, les zones de tensions sont encore multiples dans le monde, et souvent bien plus complexes que ce conflit qui fut le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité. En effet, en ancienne Russie tsariste, de violents combats auxquels participe pour l’instant l’Empire britannique ne cessent de ravager le pays, après qu’il ait été confronté à la violence et à la dureté de la guerre face aux allemands, et se caractérise par la présence d’un nombre incalculable de factions diverses et variées, allant de fiers défenseurs du défunt régime impérial à de vils anarchistes ou encore aux terribles bolchéviques, sur lesquels le ministre de la Guerre et de la Marine, Winston Churchill, déclara notamment que « Il n'y a pas de raison d'exagérer la part jouée dans la création du Bolchevisme et l'apport réel à la Révolution Russe par ces Juifs internationaux et pour la plupart, athées. Elle est certainement très grande ; elle dépasse probablement en importance toutes les autres. À l'exception notable de Lénine, la majorité des personnages dirigeants sont des Juifs. Plus encore, l'inspiration principale et le pouvoir dirigeant viennent des dirigeants juifs. » Autre grande source de conflit, et qui intéresse particulièrement le Royaume-Uni du fait de sa forte présence militaire dans la région, le Moyen-Orient, divisé entre un Empire ottoman à bout de souffle et militairement occupé dans certaines de ses régions – notamment à Constantinople, où anglais, français et italiens pavanent dans les rues de la Deuxième Rome –, mais également démantelé territorialement avec la perte de la Cilicie, du Liban et de la Syrie au profit de Paris ainsi que de l’Irak, de la Jordanie, du Koweït, du Kurdistan et de la Palestine au profit cette fois de Londres. A côté de ce démantèlement dans les règles de l’art, quelques Etats – ou parfois proto-Etats – tentent de subsister tant bien que mal, à l’instar des différentes entités dans la Péninsule arabique qui ne soient d’ores et déjà pas sous protectorat britannique, mais également le nouvel Etat impérial d’Iran ainsi que, point de jonction entre le Moyen-Orient et le vaste empire russe, le Caucase et ses trois Etats nouvellement fondés à la suite de l’effondrement de Moscou, et qui se sont pour la plupart placés sous la protection anglaise ou française, mais dont deux d’entre eux – l’Arménie et l’Azerbaïdjan – se livrent d’ores et déjà bataille.

................Le premier-ministre britannique est pleinement conscient de la véritable poudrière sur laquelle est assis le Moyen-Orient, traversé par la montée des nationalismes arabe et turc, mais également azéri, arménien et géorgien, ainsi que par la multiplicité des intérêts occidentaux sur la région – à commencer par les siens – mais également russes, le chef du gouvernement de Sa Majesté se doutant bien que tant une Russie tsariste que bolchévique souhaitera tout naturellement récupérer ses territoires caucasiens, qui profitèrent de l’implosion de l’Etat russe pour proclamer une indépendance bien fragile. Ainsi, le commandement militaire britannique a décidé de prendre directement en main les affaires caucasiennes afin de stabiliser le plus rapidement possible la situation dans laquelle près de trente mille soldats britanniques, principalement de l’Armée des Indes, stationnent, notamment pour protéger le chemin de fer transcaucasien ainsi que pour empêcher, du moins à l’origine, toute nouvelle ingérence ottomane dans les affaires locales, ainsi que pour en bouter les armées au-delà du mont Ararat. Le chef commissaire de Transcaucasie, Sir John Oliver Wardrop, ainsi que le gouverneur militaire de Bakou, le lieutenant-général William Montgomery Thomson – lequel imposa sur tout l’Azerbaïdjan la loi martiale dès sa prise de pouvoir sur place – se sont rencontrés pour définitivement partager les frontières du Caucase entre les trois Etats, et ainsi mettre fin aux différents conflits – du moins l’espèrent-ils – qui rongent la région depuis plusieurs mois désormais. Le conflit le plus urgent à traiter, en ce qu’il est le plus sanglant avec des épurations ethniques régulières de part et d’autre, est évidemment celui qui oppose l’Arménie à l’Azerbaïdjan concernant plusieurs territoires frontaliers. A ce sujet, les deux britanniques susnommés ont déclaré « s’en remettre aux quatorze points de feu le président Wilson afin de trancher en toute impartialité ce litige, et notamment en son cinquième point » relatif à l’autodétermination des peuples et à leur prise en compte dans la gestion de leurs affaires. En ce sens, Londres, par l’intermédiaire de ses deux administrateurs civil et militaire, a annoncé reconnaître la souveraineté arménienne sur l’intégralité du plateau du Karabakh, et tout naturellement la région du corridor de Lachin pour permettre aux arméniens d’y accéder, ainsi que les raions de Kalbajar, Lachin, Qubadli, et Zangilan ; de même que l’exclave anciennement azérie de Nakhchivan est bien confirmée comme relevant de la souveraineté d’Erevan et non de Bakou. La raison avancée est la majorité d’arméniens dans ces territoires relevant jusqu’alors de l’Azerbaïdjan et désormais de l’Arménie.

................Malgré ce découpage entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, les britanniques sont pleinement conscients qu’un tel partage ne se fera matériellement pas sans une intervention militaire directe afin d’enrayer la hausse des tensions et d’assurer l’effectivité de la décision. Si Londres laisse le glorieux commandant arménien Drastamat Kanayan, qui défit l’armée ottomane en mai 1918 dans la ville de Bash Abaran, affrontant treize mille turcs avec seulement six mille soldats – dont un millier et demi périt, contre sept mille mahométans –, reprendre militairement la région de Nakhchivan, en proie à une révolte depuis que Londres l’avait d’ores et déjà attribué à Erevan l’année passée, l’Empire décide de prendre les devants concernant les autres régions bordant le Karabakh, au bord duquel stationnent déjà plusieurs milliers de soldats arméniens depuis plusieurs semaines. Ainsi, le lieutenant-général William Montgomery Thomas a expressément demandé à son homologue arménien, le général Andranik Ozanian, qui s’était emparé en janvier de Zangezur et souhaitait avancer jusqu’à Shusha, capitale du Karabakh, de poursuivre sa route vers ladite ville et de prendre possession de tous les territoires – mais seulement ces territoires – cédés à l’Arménie par le gouvernement militaire britannique de Bakou. Pour les y aider, ce sont cinq mille soldats britanniques qui sont spécialement affectés à la mission de sécuriser eux aussi ces territoires montagneux et peu peuplés, aidés en cela par plusieurs avions de reconnaissance Bristol F.2 Fighter ainsi qu’une dizaine de bombardiers Airco DH.9 – destinés à frapper d’éventuels rebelles azéris. Les troupes britanniques ont reçu comme ordre d’engager les hostilités avec tout groupe militaire ou paramilitaire qui tenterait d’obstruer leur passage ou celui des arméniens, et le gouvernement militaire de Bakou se dit prêt à doubler les effectifs militaires déployés sur place pour assurer l’application de la partition du Caucase entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans le sud des deux pays, mais également dans leur frontière nord où Londres décide de céder le raion de Qazax à l’Arménie, puisqu’il lui appartenait légitimement au temps où cette dernière était un royaume, et que la région est peuplée notamment d’arméniens, en échange de quoi elle impose à Erevan de céder son enclave d’Artsvashen. Enfin, concernant les litiges frontaliers entre l’Azerbaïdjan et la Géorgie sur les territoires de Balakan, Qakh et de Zaqatala, les deux administrateurs britanniques ont unanimement reconnu la souveraineté azérie dessus, et appelé Tbilissi à cesser ses revendications. En attendant, dix mille soldats britanniques restent déployés à Bakou et dans les principales villes afin de prévenir tout trouble.


avatar
Sirda
Président
Président

Messages : 1603
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Uriel le Lun 16 Avr 2018 - 15:02

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Lettre de son Altesse impériale d’Éthiopie le Prince-Régent, Ras et Héritier du trône impérial Tafari Makonnen Woldemikae à son Altesse impériale d’Ethiopie le Le’ul et Ras Kassa Haile Darge :

Cher ami,

Connaissant votre fidélité et votre discrétion, je souhaite trouver en vous la tendre attention d’un frère et l’avis aiguisé d’un confident ne mâchant pas ses mots. Arrivé au pouvoir par la force des choses, mû par la seule volonté de développer un Empire à la fois uni et mosaïque de peuples et de religions par la main de son Empereur et de sa cour, mes vues dérangent, je dois l’admettre, et je suis devenu l’héritier du trône par un lien qui ne me plaçait pas pourtant de suite dans la ligne de succession. Après les conquêtes du siècles précédent, la splendeur de Ménélik II, l’impassibilité devant un conflit mondialement répandu, devant surtout la catastrophe sociale immense évitée de justesse qu’aurait été la mainmise d’un apostat sur le pouvoir suprême, le pays a bien des fois connu l’occasion de chuter mais reste droit comme une lance, la pointe dirigée vers le ciel de toutes les grâces que Dieu compte nous accorder. Il suffit de seulement le vouloir.

Votre soutien à l’Impératrice et le retrait spontané de vos prétentions ont été les gages les plus saillants de votre loyauté, et je vous demande de venir auprès de moi — en conservant votre charge dans le Selale. Homme de sagesse, j’attends vos conseils comme un assoiffé attend une outre, car plongé dans les rouages du pouvoir je ne parviens à en déceler toutes les menaces et mécaniques avec le recul nécessaire, chaque jour demandant une réponse, un décret, une attitude juste face à un rival.

Partisan comme vous le savez d’une Éthiopie modernisée dans ses techniques, technologies, institutions, car il n’existe pour nous qu’une seule voie dans laquelle nous survivons et dans laquelle notre peuple demeure prospère, je compte sur votre présence. Tandis que Gugsa Araya, mari de ma nièce en qui j’ai aussi totale confiance, s’acharne à retrouver la trace du déchu Iyasu, de vous sentir à mes côtés m’assurera un socle sur lequel m’appuyer. Je ne vous demande en aucun de choisir cependant entre moi et l’Impératrice car si nos vues divergent nous sommes tout deux d’accord pour exprimer notre responsabilité envers notre pays et formons en ceci un couple à l’image de celui qui a forgé notre destinée nationale : la Couronne et l’Église. Seulement d’emprunter plus directement avec moi, dans un élan ferme, le chemin de notre salut.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 40
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Gosseau le Lun 16 Avr 2018 - 16:21

[Événement]Proclamation de la République des conseils de Hongrie

Malgré une révolution bourgeoise et démocratique le 31 octobre 1918, la Hongrie reste dans une impasse politique. Michel Károlyi avec l’appui d’une coalition de partis tenta de faire passer plusieurs mesures tel que le suffrage universel ou l’octroi d’une large autonomie aux minorités. C’était sans compter les aspirations populaires qui en attendent bien plus, et les forces conservatrices (clergé et grands propriétaires fonciers) qui mirent des bâtons dans les roues du gouvernement. Démuni face à la situation, Michel Károlyi transmet selon une note “le pouvoir au prolétariat”. Dès le lendemain, les socialistes révolutionnaires succèdent sans violence aucune aux démocrates bourgeois. Le dénommé Béla Kun organise un Conseil des commissaires du peuple, composé essentiellement de communistes. Sa première décision est de proclamer la dictature du prolétariat, première marche vers un programme radical de transformation du pays.


Rassemblement à Budapest autour de la proclamation de cette nouvelle république
avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Shikkoku le Lun 16 Avr 2018 - 16:36



Arrivée du représentant de la délégation du Commandement Central des Forces Armées de Russie Méridionale au Directoire de la République Populaire d'Ukraine :


Vladimir Kislitsin, un jeune officier de l'Armée du Don, a été envoyé porter un message aux membres du Directoire de la République Populaire d'Ukraine. Celle-ci, indépendante depuis déjà quelques temps, peine à s'organiser et sombre tout comme la Sainte-Russie dans l'anarchisme et la briganderie communiste.

Le jeune Kislitsin porte une missive du lieutenant-général Dénikine, co-signée par la main de Wrangel, appelant à l'unité militaire entre la Petite et la Grande Russie.


La rencontre a eu lieu dans la ville côtière d'Odessa, facilement accessible pour les envoyés de Dénikine, et définitivement hors de portée des troupes bolchéviques ou makhnoïstes. Dans un bureau servant autrefois de siège du gouvernement impérial d'Odessa, relativement poussiéreux et abritant une cache d'arme ukrainienne, la missive et le traité ont été délivrés au Directoire.

Pacte de Kiev, unissant la Grande et la Petite Russie dans la lutte pour la préservation nationale, 1919 :

Préambule :

Le Commandement Central des Forces Armées de Russie Méridionale (CCFARM) et la République Populaire d'Ukraine (RPU) annoncent leur volonté commune de travailler conjointement au rétablissement de la paix dans les Russies, et ce par l'anéantissement des bolchéviques.

Article I.
Le CCFARM et la RPU annoncent signer un pacte d'entraide militaire total. Les armées ukrainiennes et les armées sous le commandement de la CCFARM seront solidaires sur le champ de bataille et annoncent partager tout renseignement militaire qui leur parviendrait.

Article II.
Le CCFARM proclame l'inviolabilité des biens personnels des civils ukrainiens qui se trouveraient sur le chemin de ses armées, et réprimera violemment tout pillage effectué sur des citoyens de la RPU.

Article III.
Le CCFARM et la RPU bénéficieront d'un accès illimité aux systèmes de transport ferroviaires contrôlés par les deux parties signataires.

Article IV.
Les alliés militaires du CCFARM, à savoir les membres des Puissances de l'Entente, soit la République Française, le Royaume-Uni, les Etats-Unis d'Amérique et tout autre allié militaire dans la guerre que mène le CCFARM et la RPU contre le bolchévisme seront autorisés un droit de passage sur tous les territoires contrôlés par les deux parties signataires dès lors qu'ils se soumettront eux aussi à l'article II du présent pacte.

La délégation de Dénikine attend avec impatience la réponse ukrainienne.

Communiqué secret au Royaume de Roumanie:

Nous craignons fortement que les bolchéviques n'arrivent à saisir l'Ukraine. Si une telle catastrophe venait à se produire, soyez certains, chers voisins et alliés, que la Roumanie serait la prochaine sur la liste des nations détruites par les armées de Trotsky. Nous vous demandons, si ce n'est un soutien militaire direct par l'emploi des Forces Armées Roumaines sur le champ de bataille, la possibilité de mener des missions de propagande et de recrutement dans les grandes villes de Bessarabie et à Bucarest, afin de recruter des vétérans de la Grande Guerre prêts à défendre une fois de plus l'Europe contre l'anarchie.

avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5972
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Shikkoku le Lun 16 Avr 2018 - 17:36

[Événement]Mouvement du 4 mai en Chine !

Le Traité de Versailles est vécu comme une humiliation majeure pour le peuple chinois.

Partout à Pékin, Shanghaï et Canton, des manifestations étudiantes éclatent, parfois violentes, s'opposant avec force à la cession des comptoirs allemands au Japon, au lieu de les rétro-céder à la Chine, elle aussi participante à l'effort de guerre contre les pouvoirs Centraux.

La Chine, radicalement transformée par la Révolution de Xinhai, datant de 1911, qui a mis fin à la domination impériale vieille de plusieurs milliers d'année dans l'Empire du Milieu, se voit à nouveau chahutée par un mouvement populaire d'envergure. Les étudiants et les intellectuels dans la rue dénoncent les valeurs confucianistes, qui selon eux, ont mené au retard de la Chine et à son asservissement face aux puissances occidentales et au Japon.
De nombreux nationalistes en appellent au rejet pur et simple de valeurs traditionnelles et à la fondation d'une Chine Nouvelle.


Des manifestants à Pékin

Il est sans aucun doute que ce mouvement social et politique sera influent sur la politique chinoise. Déjà, les pourparlers de Shanghai, visant à amener une solution pacifique à l'opposition entre Pékin et Canton, sont au point mort. De nombreuses associations voient le jour pour la première fois, et notamment le Syndicat Etudiant de Pékin.

avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5972
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Thalassin le Lun 16 Avr 2018 - 18:49

République française


Des bras pour reconstruire

La France est dévastée et a perdu nombre d'hommes. La reconstruction demandera un nombre de bras colossal, que la population n'est pas en mesure de combler du fait de la guerre. Aussi, malgré l'opposition d'une grande part de la droite, le gouvernement a décidé de mettre en application une politique immigrationniste afin d'assimiler un grand nombre de nouveaux habitants au sein de la République française.

Dans ce but, il sera demandé à de nombreux pays européens "arriérés" d'un point de vue économique l'autorisation de mettre en place un nombre important de bureaux d'immigration sur leur sol. Ceux-ci seront constitués d'un consulat dont le rôle sera d'accueillir (et promouvoir) les habitants de ces pays intéressés par l'immigration en France, d'aider ceux-ci à remplir les papiers nécessaires à ceci, puis d'affréter trains et/ou bateaux afin de se rendre en France. Les propositions d'ouverture de bureau d'immigration sont ainsi les suivantes.

Espagne : Barcelone / Valence / Bilbao / Madrid / Tolède / Séville / Malaga / Gijon / Murcie / Valladolid
Portugal : Lisbonne / Porto / Braga
Pologne : Varsovie / Cracovie / Lodz / Poznan / Gdansk / Lublin
Royaume des Serbes, Croates et Slovènes : Laibach / Zagreb / Novi Sad / Banjalouka / Sarajevo / Belgrade / Pristina / Mostar / Cetinje / Monastir
Roumanie : Timisoara / Cluj / Bucarest / Constanta / Craiova / Brasov
Grèce : Athènes / Patras / Corinthe / Salonique / Larissa / Ioannina / Héraklion

Diplomatie

Ethiopie : La France accepte de rencontrer le gouvernement éthiopien à Addis-Abeba, et sera représenté par Jules Lauret, gouverneur de la Côte française des Somalis

Roumanie : Inquiète de la révolution bolchévique qui frappe la Hongrie, Paris a immédiatement et secrètement contacté Bucarest afin d'organiser via les troupes franco-roumaines la répression de ce mouvement dangereux affilié à la clique des bandits de Moscou
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1239
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par ctrez le Lun 16 Avr 2018 - 20:13

Portugal



économie:

Le budget qui devrait être alloué à l'armée va dans l'industrie lourde en effet le gouvernement décide de modernise l'agriculture pour ceci nous demandons de l'aide au gouvernement français en échange nous promulguerons l'aide à l'immigration.
avatar
ctrez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 76
Date d'inscription : 21/01/2018
Localisation : Les Pieux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Jhe le Lun 16 Avr 2018 - 20:35

La République de Pologne accepte la proposition française portant sur l'ouverture de bureaux d'immigration dans les villes de Varsovie, Cracovie, Lodz, Poznan, Gdansk, Lublin. Le gouvernement de Varsovie espère que son accord contribuera au développement d'étroites relations avec la France en ces temps troublés.

Le Directoire de la République Populaire d'Ukraine accepte la proposition ukrainienne. Malgré les éventuelles divergences de vue qui pourraient surgir avec les armées blanches de Russie Méridionale le Directoire est en effet conscient qu'un tel accord est à l'heure actuelle la meilleure chose à faire au vu des menaces bolcheviques et anarchistes.
Probabilité d'acceptation de l'accord : 70% => lancer de dé : 29
avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 977
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Oldarick le Lun 16 Avr 2018 - 21:26


Royaume de Grèce - Βασίλειον τῆς Ἑλλάδος




Affaires militaires

Les 25 Renault FT qui seront livrés à la France seront envoyés pour faire parti du 98ème Régiment de Cavalerie. Quant aux nouvelles mitrailleuses, elles permettront d'augmenter la quantité de la quantité de mitrailleuses qu'aura chaque régiment. Ce sera donc 44 Chauchat et 22 St. Étienne par régiment d'infanterie. Les 376 Chauchat et 198 St. Étienne restante occuperont le poste de mitrailleuses suppléantes, c'est-à-dire qu'elles seront envoyés aux unités qui partiront au combat sans être rattachés à une unité fixe.


Affaires étrangères

À la France
Spoiler:
Le Royaume de Grèce souhaite organiser une rencontre à Paris entre elle et la France afin de trouver en accord en ce qui concerne toutes les relations économiques entre les deux pays que ce soit au niveau de l'immigration, des investissements ou des coopérations entre industriels.

À la France, le Royaume-Uni et l'Italie
Spoiler:
Le Royaume de Grèce souhaite envoyer des troupes pour participer à l'occupation de la Thrace et de Constantinople et ainsi d'avoir l'accès de déployer ses troupes dans la région.

«Ἐλευθερία ἢ Θάνατος» - "La liberté ou la mort"
avatar
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 361
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Khan le Lun 16 Avr 2018 - 21:50

دولت شاهنشاهی ایران
Dowlat-e Shāhanshāhi-ye Irān




La poursuite des réformes militaires sont vitale pour la nation, dans un but de pouvoir protéger le sol iranien, est nommé en ministre de la guerre Amanullah Jahanbani, ayant fait ses études à l'étranger ce dernier était jusque la brigadier général. Ce membre de la famille Qajar consolidera également le contrôle dynastique. Les derniers traités ré-aménagé et signé avec le Royaume-Uni permettra de considérablement améliorer la vie des troupes ainsi que l'organisation, cependant l'Iran a besoin d'officier de qualité bien que la majorité actuel aient été formé par les britanniques ou par des études à l'étranger, les générations prochaines ne seront pas garantie d'avoir de bon officiers. De ce fait une demande à la France pour les officiers qui s'occuperont des fantassins notamment pour accéder aux écoles militaires prestigieuses comme Saint-Cyr, Saumur, Fontainebleau ainsi qu'à la Tchécoslovaquie pour les officiers d'artillerie. Désormais une service militaire de deux ans sera incorporée à la formation militaire à fin d'assurer que chaque iranien apte à être appelé sous le drapeau soit capable au minimum d'acter pour sa patrie.

Des projets de bien manufacturé tel que les textiles de coton, le kérosène, le sucre et le thé sera développé, et encadrée de très prêt. Possédant les capacités à la production made in iran, des fonds seront alloué à leur extension et des taxes sur les importations de ces quatre ressources seront appliqué ces dernières représentant environ 80% des dépenses iraniennes en importation. Cela permettra de réduire les dépenses et de bénéficier des revenues des taxes. L'économie iranienne se développe tout de même grâce aux récents accords avec le Royaume-Uni et le développement pétrolier de la nouvelle entreprise iranienne qui permettra pour la première foi à exporter du pétrole extrait par des iraniens eux même. L'iran a été victime d'une famine et de plusieurs épidémies relativement violent avec plusieurs millions de décès, de ce fait le secteur agricole sera également développé, tant dans son organisation et l'équipement alloué à ce dernier.
Les gouverneurs provinciaux seront un à un remplacé par un personnel loyal par des membres de la noblesse et de la dynastie régnante qui se verront attribué des postes dans les officiers supérieurs de l'armée à fin d'exercer une emprise incontestable qui laissera impuissantes les victimes et ainsi développer une plus grande influence du monarque sur l'ensemble des troupes. La gendarmerie impériale en coopération avec la SPI ( Services du Pouvoir Impérial ) lancera une campagne contre les fonctionnaires corrompus.

Enfin les troupes seront revu à la baisse concernant le projet de 60.000 hommes, 42.000 suffiront amplement pour le moment, les cavaliers quand à eux seront réduis à 8.000, ce revirement est du à une envie de correctement établir une hiérarchie durable, en effet le manque d'officiers formé correctement serait un désastre dans la gestion des troupes, sachant que plusieurs officiers ont été limogé pour manque de loyauté et suspicions de trahisons. Mohammad Hassan Mirza, frère du Shah, se verra attribué le commandement de la gendarmerie impériale.

Après qu'une commission eut été établie pour déterminer la composition de l'armée et de son organisation, le Shah a annoncé que la nouvelle armée se composerait de cinq divisions postées dans divers emplacements stratégiques à travers le pays: une division centrale avec le QG à Téhéran, un commandement Nord-Ouest avec QG à Tabriz, un Commandement de l'Ouest avec le QG à Hamadan, un Commandement du Sud avec le QG à Ispahan et plus tard à Shiraz, et un Commandement de l'Est avec le QG à Mashhad. De vaste campagne de propagande seront organisé à fin d'améliorer l'opinion publique en annonçant les projets et différente manœuvres effectué par le Shah pour le bien des iraniens. La construction de routes et l'extension du réseau télégraphique permettront à l'armée d'être bien plus mobile et d'accentué sont déploiement en rapidité, le problème étant lié aux tribus opposées au centralisme du Shah et du gouvernement, ces derniers n'auront plus l'avantage sur l'armée régulière.



avatar
Khan
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 278
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Jhe le Lun 16 Avr 2018 - 22:05

:globe: République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie :globe:





A Moscou la nouvelle de la proclamation d’une République des Conseils en Hongrie est accueillie avec la plus grande joie par Lénine : une étape de plus vers la Révolution mondiale ! La nouvelle est rapidement diffusée par les bolcheviques sur les territoires qu’ils contrôlent, notamment à Moscou et à Petrograd ou la nouvelle est accueillie avec une grande joie par les prolétaires militants : le Russie n’est plus le seul Etat socialiste du monde et ce n’est qu’une question de temps avant que d’autres pays bourgeois ne basculent à leur tour !

En attendant sur le terrain la nouvelle ne change rien concrètement, même si les nouvelles du front sont bonnes l’idée de lancer une grande offensive pour faire la jonction avec les prolétaires hongrois est clairement irréaliste et chimérique. Les levées d’hommes par les sbires de Trotski se poursuivent par contre, selon les rapports le cap du million d’hommes en armes est bel et bien dépassé mais il en faudra encore plus pour sauver la Révolution et les levées se poursuivent.

Devant les difficultés persistantes et pour intensifier l’effort visant à sauver la Révolution, Lénine et le Conseil des Commissaires du Peuple la « mobilisation générale du travail ». En clair un travail obligatoire est instauré pour tous les hommes valides de 16 à 50 ans. Ceux ne travaillant pas déjà ou n’étant pas dans les rangs de l’armée se verront assignés des tâches par les autorités afin de contribuer à la réussite et au sauvetage de la Révolution prolétarienne. Le Parti a lui lancé de son côté un nouveau slogan : les « samedis communistes ». En clair celui ci appelle les membres du Parti « volontaire » à se dévouer encore plus au mouvement et à la Révolution en travaillant les jours de congé.

Pour mobiliser sur le terrain, malgré la rudesse de la politique menée, les bolcheviques reçoivent l’ordre de développer partout un argumentaire liant question sociale et question nationale. En clair il s’agit de démontrer que les Blancs ne sont que des agents de l’étranger, travaillant à la destruction de la mère patrie, doublés de dangereux réactionnaires menant dans les territoires qu’ils contrôlent une politique encore plus rude que celle menée par les bolcheviques, défenseurs du peuple russe, ouvriers et paysans, dans la tourmente.

Au sein du Conseil des Commissaires du Peuple un débat fait toutefois rage : faire quelques concessions de circonstances aux puissances bourgeoises qui soutiennent les Blancs ne serait il pas judicieux ? Une telle politique pourrait en effet, peut être, permettre d’alléger la pression sur la Révolution en brisant, même partiellement, le front de l’Entente. Bien que réticent, Lénine finit par entendre cet argument. Parmi les puissances alliées le choix des bolcheviques se portent rapidement sur les Britanniques (la France de Clemenceau étant viscéralement anti bolchevique). Décision est donc prise d’envoyer un émissaire dans une dangereuse mission secrète visant à, si possible, prendre langue avec les britanniques occupant la région de Mourmansk…


avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 977
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Gosseau le Mar 17 Avr 2018 - 0:16

Regatul României



Affaires externes


........Les communications secrètes s’accumulent dans la chancellerie du Vieux-Royaume, ce qui n’est pas sans fierté pour le gouvernement qui y voit les résultats de son positionnement diplomatique crucial dans la région. Commençant d’abord par la transmission confidentielle Commandement Central des Forces Armées de Russie Méridionale, Bucarest ne peut hélas n’y répondre que négativement. La Roumanie ne peut guère se passer de ses hommes et encore moins ouvrir un second front, alors que les bolcheviques ont pris le pouvoir en Hongrie et lancent même une offensive militaire à notre encontre. Toutefois, le dossier russe sera réétudié lorsque les conditions seront davantage appropriées. Enfin, concernant la République française, Bucarest est tout à fait d’accord avec son homologue et allié. Une contre-offensive militaire est déjà prévue au sein de l’état-major roumain. Il serait le bienvenu que les forces armées roumaines soient pourvu plus massivement en armement, en passant par l’acquisition d’au moins 76 chars FT-17 ainsi que d’un certain nombre d’avions. Également, les recommandations de la mission dirigée par le général Berthelot seraient appréciées par l’état-major roumain. Enfin, malheureusement, le gouvernement ne peut pas favoriser l’immigration vers la France pour plusieurs raisons, d’une part la Roumanie a également besoin d’être reconstruite, puis surtout l’opinion publique y verrait un acte de faiblesse de la part de notre gouvernement élu sur un programme nationaliste. À la veille d’élections prévues à la fin de l’année, il va de soi que ce risque politique ne peut être pris par le gouvernement roumain.

avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3847
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par BEN le Mar 17 Avr 2018 - 0:38

Émirat d’Afghanistan - إمارة أفغانستان



« Le Roi est mort, vive le Roi !  »

Chah Amanullah Khan

Troisième fils de l’émir Habibullah Khan et de son épouse la reine principale Ulya Hazrat, le jeune Amanullah est formé dans l’école militaire de Kaboul. Il est influencé dès son jeune âge par le mouvement des nationalistes-constitutionnalistes mené par Mahmoud Tarzi (appelé aussi Mahmoud Beg Tarzi) le fondateur du seul journal du pays, le Seraj-ul-Akbar. Amanullah Khan reçoit de son père le titre prestigieux d’Ayn-ul-Dawla c'est-à-dire « l’œil de l’État ». Le jeune prince n’hésite pas à s’entourer de réformistes et indépendantistes issus de différentes classes sociales afghanes.

Le 20 février 1919, l’émir Habibullah est assassiné alors qu'il se trouve en déplacement à Kalagosh de Laghman pour la chasse royale. Aussitôt son frère Nasrullah Khan s’auto-proclame émir à Jalalabad avec le soutien des deux fils aînés du défunt. Pendant ce temps à Kaboul, le troisième fils, Amanullah qui gère les affaires de l’État en absence de son père, refuse de reconnaître son oncle comme le nouveau dirigeant du pays ; il riposte avec le soutien des nationalistes-constitutionnalistes, des oulémas modérés et de l’armée. Face à l’avancée de l'armée d’Amanullah, les soldats de l’oncle déposent les armes. Nasrullah se retrouve aussitôt arrêté et emprisonné. Acclamé comme émir par les notables du pays, Amanullah proclame l’indépendance nationale.

Soucieuse de son avenir et de se faire 'reconnaitre' dans le monde, l'Afghanistan rentre dans une nouvelle ère avec Amanullah. En effet, le nouveau Chah souhaite établir sa propre politique étrangère pour son pays et assouplir le contrôle Britannique dans les affaires du pays, cette annonce a été accueillie avec la plus grande joie à Kaboul. Pour cela, des émissaires Afghans sont envoyés dans la République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie à Moscou ainsi qu'en Iran à Téhéran pour une rencontre d'amitié et discuter de la situation régionale.

Par une série de décrets du souverain Afghan, de nouvelles institutions verront le jour. Ces décrets concernent l’établissement d'une Gendarmerie Afghane chargée des missions de police, de la sécurité et du maintien de l'ordre, d'une garde royale chargée de la protection de la famille royale.
avatar
BEN
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 128
Date d'inscription : 19/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Gungauss le Mar 17 Avr 2018 - 13:33



Politique intérieure

Alors que le Traité de Versailles vient d'être publié par les représentants de chaque nation présentes aux négociations, le gouvernement américain use de tout son poids sur le Sénat pour faire ratifier le traité.
Malgré le fait que plusieurs demandes américaines n'aient pas été respectées durant les négociations, le Président Marshall estime que ce traité est suffisamment réaliste pour permettre l'instauration de relations diplomatiques et économiques stables à la fois entre Allemands et Franco-Britanniques, mais également entre l'Europe et l'Amérique, sur le long terme.

En effet, le Sénat se montre des plus réticent à ratifier le Traité de Versailles. Le texte a bien été signé par le représentant américain, ayant autorité de la part du Président pour apposer la signature et le sceau des États-Unis d'Amérique. Néanmoins, il faut désormais convaincre le Sénat de ratifier le texte pour que le gouvernement puisse officiellement reconnaître sa valeur et son application. Le problème de taille est que le Sénat est actuellement dans une impasse totale, divisé parfaitement en deux entre Démocrates et Républicains. Le Président ne peut convenablement s'appuyer sur la Chambre des Représentants, dont une majorité écrasante est Républicaine. Le Président Marshall devra donc user de toute son influence et de son prestige auprès de l'opinion publique pour tenter de faire basculer le Sénat en sa faveur.

---

La politique intérieure américaine est également secouée par une tragédie. Au début de la semaine dernière, les dockers des ports de New-York City, de Baltimore et de Norfolk, se sont mis en grève et ont décidé de bloquer les ports en demandant une amélioration de leurs statuts. En effet, les dockers subissent, selon eux, les pressions de la mafia, fortement présente dans les "syndicats" portuaires, mais contestent également leurs faibles salaires.
Ces revendications se sont doublées, à Norfolk, importante base militaire navale, d'exigences concernant un retrait des troupes américaines de Russie, la fin des combats contre la Russie bolchevik et la reconnaissance du gouvernement des Soviets de Moscou.

Alors que les événements se déroulaient dans le calme à New-York City et Baltimore, à Norfolk la situation a vite dégénéré. En effet, le gouverneur de l'État de Virginie a demandé le déploiement de la Garde Nationale afin de restaurer l'accès aux installations militaires du port, sans toutefois viser les installations civiles. A l'arrivée du train en gare de Norfolk, transportant les hommes de la Garde Nationale, une bombe explosa sur le quai au moment de la descente du train. Le bilan fut très lourd, les secours dénombrant 144 hommes de la Garde Nationale tués dans l'explosion, ainsi que 22 passants et 7 cheminots.

Cet attentat, revendiqué par les dockers soutenant la révolution bolchevik, choque toute l'Amérique. Le Président Marshall a ordonné de fédéraliser la Garde Nationale de l'État de Virginie et a mis en alerte la garnison du corps des Marines de Norfolk. Ce sont 2.000 Marines et autant de Gardes Nationaux qui rentrent dans Norfolk pour restaurer l'ordre sur le port. Les affrontements, sanglants, permettent la levée du blocage et brisent la grève, au prix de 34 militaires tués et 68 dockers morts.

La situation à Norfolk a ébranlé l'Amérique toute entière. Les États-Unis, nation de démocratie et de liberté de pensée, restent sous le choc. La population, habituée à résoudre les divergences politiques par le vote, ne comprend pas ce déchaînement de violence. Un "vote de paille" (prédécesseur du sondage) réalisé par les grands journaux américains montre que l'opinion américaine est favorable, suite à cette attaque contre les militaires, à un renforcement du dispositif judiciaire contre ce type de mouvement. L'opinion américaine est également plus encline à soutenir moralement les forces blanches en Russie, situation qui était similaire à l'annonce de l'assassinat de la famille du Tsar.


Politique extérieure

Communiqué à la République Française

Le Président des États-Unis d'Amérique, Thomas R. Marshall, demande au gouvernement français les modalités nécessaires à remplir pour l'envoi d'une force expéditionnaire en Crimée aux côtés des troupes françaises.


Politique militaire

Alors que la première proposition de Ford concernant une modernisation du char M1917 Light Tank était froidement accueilli par l'État-Major et les ingénieurs de Rock Island, une nouvelle proposition fût déposée auprès du commandement américain, supprimant le principal défaut du modèle précédent, à savoir un problème de tension des chenilles et une suspension trop faible, mais également un couple trop faible dû à la petite taille du galet propulseur.

La nouvelle proposition modifie lourdement toute la partie propulsion du véhicule, avec une remise à niveau des chenilles et des suspensions.

Cette nouvelle version est approuvée par le gouvernement et l'armée. Le Ford 8-ton Tank rentre donc en production et intégrera l'armée américaine sous la désignation "M1919 Light Tank".

Spoiler:

avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3361
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Sirda le Mar 17 Avr 2018 - 13:37


British Empire

« The empire on which the sun never sets »




Affaires extérieures


................Le comte de Balfour, Arthur James Balfour, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, a annoncé au nom de Sa Majesté le roi George V, que le coupe royal espagnol était le bienvenu à Londres, et que cette venue était attendue avec le plus grand enthousiasme de la Couronne britannique, qui espère en profiter pour renouveler l’alliance entre les deux monarchies par un nouveau mariage entre des membres des familles royales respectives. Dans une lettre diplomatique à la Grèce, le ministre a accepté la demande d’Athènes pour dépêcher des troupes pour soutenir l’occupation de la Thrace et de Constantinople, tout en limitant cependant leurs effectifs actuels à cinq milles hommes afin d’éviter de froisser le sultan ottoman. Enfin, Balfour a adressé ses condoléances à l’émirat afghan pour la mort de l’ancien souverain, mais a affirmé que « L’Afghanistan doit respecter ses engagements pris lors du traité de Gandomak. Londres se réserve la possibilité de le faire appliquer à la lettre si jamais Kaboul venait à violer cet accord. » Conscient de la situation qui pourrait être explosive, le ministre de la Guerre et de la Marine, Winston Churchill, a secrètement mis en état d’alerte les Northern et Western Command en Raj britannique, et ordonné aux quelques deux cent soixante mille soldats concernés de se tenir prêt à un nouveau conflit face à l’Afghanistan. En attendant, 1st Peshawar Division et la 4th Quetta Division sont d’ores et déjà déployées à proximité des frontières, tandis que l’aviation britannique effectue des vols de reconnaissance frontaliers et se tient prête à frapper si Kaboul ne retirait pas sa proclamation d’indépendance nationale, intrinsèquement contraire avec le traité susnommé.


Affaires militaires


................Avec la signature du Traité de Versailles, Londres espère enfin que les grands engagements militaires qu’elle doit supporter depuis plusieurs années désormais vont prendre fin, même si la situation internationale ne se prête point encore à une concrétisation de ces espoirs, les foyers de tensions et de guerres étant encore trop nombreux en mars 1919. Cependant, la nette diminution des risques, avec la défaite finale du Reich, ainsi que les conférences à venir pour la reconnaissance de l’implosion de l’Autriche-Hongrie et la partition de son empire, ainsi que de l’Empire ottoman, permettent au ministre de la Guerre et de l’Air, l’honorable Winston Churchill, de présenter devant le Committee of Imperial Defence son projet sobrement intitulé Ten Year Rule. Durant son discours, icelui affirma, quasi-péremptoire, que le Royaume-Uni allait drastiquement diminuer le nombre de ses soldats « en supposant que l’Empire britannique ne sera engagé dans aucun conflit majeur pour les dix années à venir », ce qui, certes, peut paraître assez optimiste, mais qui correspond à une partie de la pensée britannique au lendemain de cette Grande Guerre qui vit près de sept cent mille britanniques être tués ou portés disparus, et au moins un million trois cent mille autres être plus ou moins gravement blessés. Si le projet initial était de diminuer les troupes britanniques à quatre cent milles soldats au lieu de quatre millions et demi actuellement, le ministre dut revoir à la baisse ses intentions à la suite d’un débat l’opposant au Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Arthur Balfour et à une partie du gouvernement. Ce dernier avait notamment déclaré que « Nul ne peut prétendre à aucun moment qu’aucune guerre n’aura lieu dans les dix années à venir. Nous ne devons pas rester dans un état d’impréparation à cause d’une supposition. Il serait dangereux de suggérer que nous serons préparés convenablement dans neuf ans et demi. » L’objectif affiché par le ministre de la Guerre était également de réaliser de vastes économies, le budget britannique ayant explosé avec la guerre, pour afficher un déficit net d’un milliard de livres chaque année – soit un septième de la production intérieure brute. Le budget militaire voté pour 1919 est en effet estimé à 766 millions de livres, soit le plus gros poste de dépenses, et devrait atteindre plus sobrement les 200 millions de livres pour 1920, et être reconduit pour les années à venir à ce montant. Ces économies de plus de 560 millions de livres permettront de réduire assez drastiquement le déficit britannique, au plus grand bonheur du chancelier de l’Echiquier et de la colossale dette britannique.

................Cette Ten Year Rule, véritable loi de programmation militaire décennale avant l’heure, « prend nécessairement en compte les nombreux défauts dont souffre la British Army, qui est principalement visée par ce projet, et qui ont été presque macabrement mis à la lumière du jour lors du début de la Grande Guerre », a affirmé le ministre de la Guerre devant les membres du Comité, avant de détailler plus en avant les principales propositions qui seront appliquées dans les semaines à venir par les différents services des trois armées impériales britanniques. Ainsi, le premier enseignement tiré de la guerre est le problème posé par le statut uniquement volontaire de la British Army. En effet, contrairement à ses homologues allemandes et françaises, l’armée britannique était exclusivement basée sur le volontariat et méconnaissait la conscription, rendant les levées de masse plus difficile d’autant plus que les effectifs militaires étaient considérablement inférieurs du côté anglais que du côté continental. Sans aller jusqu’à maintenir la conscription, désormais abolie, – une mesure qui serait tout à fait impopulaire et absurde au regard du contexte interne au Royaume-Uni, marqué par un vaste ras-le-bol quasi-généralisé des appelés, Winston Churchill a annoncé la professionnalisation de la British Army afin de disposer d’une armée stable, suffisamment entraînée, et aux effectifs maîtrisés par le ministère. Le deuxième enseignement est la nécessité d’une armée numériquement importante, car la Grande Guerre fut le théâtre de batailles entre plusieurs centaines de milliers de troupes, rendant du nombre de soldats déployés l’un des facteurs majeurs des opérations militaires. En cela, la British Army emploiera désormais en permanence un million de soldats – l’Armée des Indes inclues –, la Royal Navy trois cent milles et la Royal Air Force cent mille soldats, ce qui permettra à l’Empire de maintenir une forte présence militaire pour les années à venir dans ses colonies « le temps que les derniers conflits prennent définitivement fin », selon les mots de Churchill, qui envisage après quoi une nouvelle réduction des effectifs militaires. Le gros de ces soldats seront des britanniques encore engagés sous les drapeaux, avec leur consentement évidemment, le gouvernement étant conscient que leur retour au travail sera compliqué étant donné que leurs emplois sont désormais pris. Il limite ainsi l’explosion du chômage à venir avec le retour à la vie civile de tous les autres mobilisés. Pour l’armée des Indes, là encore, ce sont des indiens qui seront recrutés, encadrés par des britanniques mais aussi par d’anciens indiens vétérans et chevronnés.

Spoiler:
N.b : pour plus de détails, se référer aux fiches Wikipedia des divisions pour connaître le nombre exacts de régiments montés, médicaux, de transport, etc., que je ne liste pas ici par souci de clarté. Toutes les pièces d’artilleries ne sont pas non plus indiquées, seulement les principales. C.f la fiche-pays pour les détails des pièces manquantes.
United Kingdom Forces
QG : Londres
Commandant : Field Marshal William Riddell Birdwood, 1st Baron Birdwood
Effectifs : 233’000 soldats, 2'700 Ordnance QF-18 pounder, 516 BL 60-pounder gun, 24 Mark Medium Mark A Whippet, 192 Mark I, 60 Mark II, 280 Mark IV, 108 Mark V


Eastern Command
QG : Londres
Commandant : Général Henry Sinclair Horne, 1st Baron Horne
Effectifs : 50'000 soldats, 500 Ordnance QF-18-pounder, 120 BL 60-pounder gun, 48 Mark I

Guards Division
QG : Londres
Commandant : Major-Général Sir Torquhil George Matheson
Effectifs : 20'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun,
Composition : 1st Guards Brigade ; 2nd Guards Brigade ; 3rd Guards Brigade ; LXXIV Artillery Brigade, LXXV Artillery Brigade ; Guards Divisional Signal Company ; 55th, 76th & 76th Field Compagnies ; 4th Bataillon Coldstream Guards ; 4th Bataillon Guards Machine Gun Regiment.

1st Infantry Division
QG : Londres
Commandant : Major-Général Sir Edmund Guy Tulloch Bainbridge
Effectifs : 15'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark I
Composition : 1st Brigade ; 2nd Brigade ; 3rd Brigade.

12th Infantry Division
QG : Norfolk
Commandant : Major-Général H. W. Higginson
Effectifs : 15'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark I
Composition : 35th Brigade ; 36th Brigade ; 37th Brigade.


Northern Command
QG : Manchester
Commandant : Général Sir Frederick Ivor Maxse
Effectifs : 45'000 soldats ; 400 Ordnance QF 18-pounder, 72 BL 60-pounder gun, 12 Mark I ; 24 Mark II ; 48 Mark IV ; 12 Mark V

6th Infantry Division
QG : York
Commandant : Major-Général Thomas Marden
Effectifs : 20'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun,
Composition : 1st Guards Brigade ; 2nd Guards Brigade ; 3rd Guards Brigade ; LXXIV Artillery Brigade, LXXV Artillery Brigade ; Guards Divisional Signal Company ; 55th, 76th & 76th Field Compagnies ; 4th Bataillon Coldstream Guards ; 4th Bataillon Guards Machine Gun Regiment.

7th Infantry Division
QG : York
Commandant : Major-Général Thomas Marden
Effectifs : 25'000 hommes, 300 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 12 Mark I ; 24 Mark II ; 48 Mark IV ; 12 Mark V
Composition : 21th Brigade ; 21st Brigade ; 22nd Brigade ; 91st Brigade ; 5 brigades d’artilleries, 5 compagnies d’ingénieurs.

Scottish Command
QG : Édinbourg
Commandant : General Sir Francis John Davies
Effectifs : 20'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 36 BL 60-pounder gun, 36 Mark I

2nd Infantry Division
QG : Craigehall
Commandant : Major-General Sir Richard Butler
Effectifs : 20'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 36 BL 60-pounder gun, 36 Mark I.
Composition : 4th Guards Brigade ; 6th Brigade ; 19th Brigade ; 99th Brigade.

Southern Command
QG : Tidworth Camp
Commandant : Général Sir George Montague Harper
Effectifs : 43'000 soldats, 700 Ordnance QF 18-pounder, 120 BL 60-pounder gun, 24 Mark I ; 120 Mark IV ; 72 Mark V

4th Infantry Division
QG : Aldershot
Commandant : Major-Général Sir Cameron Shute
Effectifs : 21'000 hommes, 500 Ordnance QF 18-pounder, 72 BL 60-pounder gun, 24 Mark I ; 72 Mark IV ; 72 Mark V
Composition : 10th Brigade ; 11th Brigade ; 12th Brigade ; 6 brigades d’artillerie ; 5 compagnies d’ingénieurs.

8th Infantry Division
QG : Portsmouth
Commandant : Major-Général Sir Cameron Shute
Effectifs : 22’00 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 48 Mark IV ;
Composition : 23rd Brigade (Belize) ; 24th Brigade (Antilles) ; 25th Brigade (Georgetown) ; 70th Brigade (Saint-Jean de Terre Neuve) ; 3 brigades d’artillerie (idem sauf Antilles).

Western Command
QG : Chester
Commandant : Général Sir Henry de Beauvoir de Lisle
Effectifs : 45'000 soldats, 700 Ordnance QF 18-pounder, 120 BL 60-pounder gun, 24 Mark Medium Mark A Whippet ; 48 Mark I, 36 Mark II, 64 Mark IV, 24 Mark V

3rd Mechanised Division
QG : Wiltshire
Commandant : Major-Général Robert Whigham
Effectifs : 20'000 hommes, 300 Ordnance QF 18-pounder, 72 BL 60-pounder gun, 48 Mark I, 72 Mark IV, 24 Mark V
Composition : 7th Brigade ; 8th Brigade ; 9th Brigade ; 76th Brigade.

5th Infantry Division
QG : Copthorne (actuellement déployée à Constantinople)
Commandant : Major-Général Sir Hugh Jeudwine
Effectifs : 25'000 hommes, 400 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark Medium Mark A Whippet, 36 Mark II, 64 Mark IV
Composition : 13th Brigade ; 14th Brigade ; 15th Brigade ; 95th Brigade ; 5 brigades d’artillerie, 6 compagnies d’ingénieurs.

Ireland Command
QG : Belfast
Commandant : Général Sir Henry de Beauvoir de Lisle
Effectifs : 30'000 soldats, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark I, 48 Mark IV

10th Irish Division
QG : Belfast
Commandant : Lieutenant-General Henry Hugh Tudor
Effectifs : 15’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark I ; 24 Mark IV
Composition : 29th Brigade ; 30th Brigade ; 31st Brigade.

16th Irish Division
QG : Dublin
Commandant : Lieutenant-General Frederick Shaw
Effectifs : 15’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark I ; 24 Mark IV
Composition : 47th Brigade ; 48th Brigade ; 49th Brigade.



British Middle East Army
QG : Jérusalem
Commandant : Field Marshall Sir Mark Sykes
Effectifs : 241’000, 2'000 Ordnance QF-18 pounder, 526 BL 60-pounder gun, 48 Mark I, 24 Mark II, 360 Mark IV, 132 Mark V

Ramses II Command
QG : Le Caire
Commandant : Général Edmund Henry Hynman Allenby
Effectifs : 50’000 soldats, 400 Ordnance QF-18-pounder, 96 BL 60-pounder gun, 24 Mark I, 84 Mark IV, 36 Mark V

21st Division
QG : Le Caire
Commandant : Major-Général David Campbell
Effectifs : 20'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 48 Mark IV, 24 Mark V
Composition : 62nd Brigade ; 63rd Brigade ; 64th Brigade ; 110th Brigade.

22nd Division
QG : Jérusalem
Commandant : Field Marshall Sir Mark Sykes
Effectifs : 15'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV, 12 Mark V
Composition : 65th Brigade ; 66th Brigade ; 67th Brigade.

53rd Welsh Infantry Division
QG : Hurghada
Commandant : Major-Général Sir Cyril John Deverell
Effectifs : 15'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark I
Composition : 158th Brigade ; 159th Brigade ; 160th Brigade.

Mesopotamian Command
QG : Bagdad
Commandant : Général Sir John Eccles Nixon
Effectifs : 80'000 soldats ; 900 Ordnance QF 18-pounder, 216 BL 60-pounder gun, 12 Mark I ; 24 Mark II ; 120 Mark IV ; 48 Mark V

23rd Division
QG : Bagdad
Commandant : Major-Général Thomas Marden
Effectifs : 30'000 hommes, 300 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 12 Mark I ; 24 Mark II ; 48 Mark IV ; 12 Mark V
Composition : 68th Brigade ; 69th Brigade ; 70th Brigade ; 24th Brigade ; 8 brigades d’artillerie, 3 compagnies d’ingénieurs

60th Division
QG : Kirkuk
Commandant : Lieutenant-General Sir Percy Henry Noel Lake
Effectifs : 15'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 179th Brigade ; 180th Brigade ; 181th Brigade.

74th Division
QG : Mossoul
Commandant : Major-General Sir Eric Stanley Girdwood
Effectifs : 15'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 229th Brigade ; 230th Brigade ; 231th Brigade.

75th Division
QG : Koweït
Commandant : Major-General Sir Eric Stanley Girdwood
Effectifs : 20'000 hommes, 400 Ordnance QF 18-pounder, 120 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV, 48 Mark V
Composition : 232nd Brigade ; 233rd Brigade ; 234th Brigade, 6 brigades d’artillerie.

Persian Command
QG : Abadan
Commandant : Field Marhsall William Edmund Ironside, 1st Baron Ironside
Effectifs : 46’000 soldats ; 300 Ordnance QF 18-pounder, 72 BL 60-pounder gun, 12 Mark I ; 48 Mark IV ; 24 Mark V

52nd Infantry Division
QG : Abadan
Commandant : Major-Général Lionel Charles Dunsterville
Effectifs : 15'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV Composition : 155th Brigade ; 156th Brigade ; 157th Brigade

54th Infantry Division
QG : Tabriz
Commandant : Lieutenant-General Sir Percy Henry Noel Lake
Effectifs : 20'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV, 24 Mark V
Composition : 161st Brigade ; 162nd Brigade ; 163rd Brigade ; 4 brigades d’artillerie ; 5 compagnies d’ingénieurs.

South Persia Rifles
QG : aucun
Commandant : Brigadier-General Sir Percy Molesworth Sykes
Effectifs : 11'000 hommes, une centaine de canons, 12 Mark I
Composition : inconnue.

Arabian peninsula Command
QG : Abu Dhabi
Commandant : General Thomas Edward Lawrence
Effectifs : 65’000 soldats ; 400 Ordnance QF 18-pounder, 144 BL 60-pounder gun ; 108 Mark IV ; 36 Mark V

62nd West Riding Division
QG : Abu Dhabi
Commandant : Major-Général Robert Dundas Whigham
Effectifs : 15'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark IV Composition : 185th Brigade ; 186th Brigade ; 187th Brigade

63rd Division
QG : Aden
Commandant : Major General C. E. Lawrie
Effectifs : 30'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 72 BL 60-pounder gun, 72 Mark IV, 24 Mark V
Composition : 188th Brigade ; 189th Brigade ; 190th Brigade ; Scottish Horse Mounted Brigade ; 2/1st Mounted Brigade ; 5 brigades d’artillerie ; 5 compagnies d’ingénieurs

66th Division
QG : Muscat
Commandant : Major-General Hugh Keppel Bethell
Effectifs : 20'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV, 12 Mark V
Composition : 198th Brigade ; 199th Brigade ; South African Brigade : 2 brigades d’artillerie ; 4 compagnies d’ingénieurs.

British Transcaucasian Army
QG : Tbilissi
Commandant : Field Marshall Sir Henry Hughes Wilson
Effectifs : 30’000 soldats, 200 Ordnance QF-18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 48 Mark IV

Transcaucasian Command
QG : Tbilissi
Commandant : Field Marshall Sir Henry Hughes Wilson
Effectifs : 30’000 soldats, 200 Ordnance QF-18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 48 Mark IV

48th Division
QG : Tbilissi
Commandant : Field Marshall Sir Henry Hughes Wilson
Effectifs : 15’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 143rd Brigade ; 144th Brigade ; 145th Brigade.

59th Division
QG : Bakou
Commandant : Lieutenant-Général William Montgomery Thomson
Effectifs : 15'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 176th Brigade ; 177th Brigade ; 178th Brigade.

British African Army
QG : Zanzibar
Commandant : Field Marshall Sir Charles Comyn Egerton
Effectifs : 130’000 soldats, 1’000 Ordnance QF-18-pounder, 216 BL 60-pounder gun, 24 Mark II, 168 Mark IV, 12 Mark V

Australian Africa Command
QG : Salisbury (Harare)
Commandant : General Herbert Charles Onslow Plumer,
Effectifs : 40’000 soldats, 200 Ordnance QF-18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV

29th Division
QG : Salisbury (Harare)
Commandant : Major-General Douglas Edward Cayley
Effectifs : 17’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark IV
Composition : 86th Brigade ; 87th Brigade ; 88th Brigade ; 4 brigades d’artillerie.

45th Division
QG : Gaborone
Commandant : Major-Général G.H. Nicholson
Effectifs : 23'000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 2nd/1st Hampshire Brigade ; 2nd/1st South Western Brigade ; 2n/1st Devon & Cornwall Brigade ; 5 brigades d’artillerie ; 3 compagnies d’ingénieurs .

Eastern Africa Command
QG : Zanzibar
Commandant : General Sir Arthur Arnold Barrett
Effectifs : 40’000 soldats, 300 Ordnance QF-18-pounder, 72 BL 60-pounder gun, 48 Mark IV

39th Division
QG : Zanzibar
Commandant : General Sir Arthur Arnold Barrett
Effectifs : 15’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark IV
Composition : 116th Brigade ; 117th Brigade ; 118th Brigade (Kampala).

50th Division
QG : Djouba
Commandant : Major-Général G.H. Nicholson
Effectifs : 25'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV
Composition : 146th Brigade (Djouba) ; 150th Brigade (Khartoum) ; 151th Brigade (Nairobi) ; 5 brigades d’artillerie (Djouba, Khartoum, Nairobi, Berbera) ; 4 compagnies d’ingénieurs (idem)

Western Africa Command
QG : Lagos
Commandant : Field Marshal Douglas Haig, 1st Earl Haig
Effectifs : 50’000 soldats, 500 Ordnance QF-18-pounder, 96 BL 60-pounder gun, 24 Mark II, 84 Mark IV, 12 Mark V

31th Division
QG : Lagos
Commandant : Major-General J. Campbell
Effectifs : 30’000 hommes, 300 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 24 Mark II, 48 Mark IV, 12 Mark V
Composition : 92nd Brigade (Lagos) ; 93rd Brigade (Port Harcourt) ; 94th Brigade (Kaduna) ; 94th Yeomanry Brigade (Borno) ; 4th Guards Brigade (Kano) ; 6 brigades d’artillerie (idem) ; 4 compagnies d’ingénieurs (idem sauf Kano).

56th Division
QG : Accra
Commandant : Major-Général G.H. Nicholson
Effectifs : 20'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV
Composition : 167th Brigade (Accra) ; 168th Brigade (Banjul) ; 169th Brigade (Freetown) ; 9 brigades d’artillerie (3 dans chaque ville) ; 5 compagnies d’ingénieurs (2 à Accra et à Freetown, 1 à Banjul).

British Indian Army
QG : New Delhi
Commandant : General Sir Robert Irvin Scallon
Effectifs : 355’000 soldats, 3’100 Ordnance QF-18-pounder, 684 BL 60-pounder gun, 444 Mark IV, 96 Mark V

Northern Command
QG : Udhampur
Commandant : General Sir Claud William Jacob
Effectifs : 145’000 soldats, 1’200 Ordnance QF-18-pounder, 288 BL 60-pounder gun, 180 Mark IV, 36 Mark V

1st Peshawar Division
QG : Peshawar
Commandant : Lieutenant-General Sir F. Campbell)
Effectifs : 25’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV, 12 Mark V
Composition : 1st Cavalry Brigade (Risalpur) ; 1st Infantry Brigade (Peshawar) ; 2nd Infantry Brigade (Nowshera) ; Peshawar Brigade (Peshawar) ; une autre brigade

2nd Rawalpindi Division
QG : Rawalpindi
Commandant : Lieutenant-General Sir C. Dobell
Effectifs : 25’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV, 12 Mark V
Composition : 2nd Cavalry Brigade (Sialkot) ; 3rd Brigade (Abbottabad) ; 4th Brigade (Rawalpindi) ; 5th Brigade (Jhelum) ; une autre brigade diverse.

3rd Lahore Division
QG : Lahore
Commandant : Major-General Sir Arthur Reginald Hoskins
Effectifs : 15’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark IV
Composition : 7th Brigade (Ferozepore) ; 8th Brigade (Jullundur) ; 9th Brigade (Sirhind).

9th Division
QG : Islamabad
Commandant : Major General A. Phayre
Effectifs : 25’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV, 12 Mark V
Composition : Islamabad Calavry Brigade ; 1st Islamabad Brigade ; 2nd Islamabad Brigade ; Bangalore Brigade (Gilgit) ; Southern Brigade (Hyderabad)

13th Western Division
QG : Khuzdar
Commandant : Brigadier General J. de S. Cayley
Effectifs : 20'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV Composition : 38th Brigade (Khuzdar) ; 39th Brigade (Chagai) ; 40th Brigade (Gwadar) ; quatre brigades d’artillerie (idem, 2 à Chagai)

12th Indian Division
QG : Bengaluru
Commandant : Lieutenant General Sir George Frederick Gorringe
Effectifs : 20'000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV Composition : 12th Indian Brigade (Bengaluru) ; 30th Indian Brigade (Chennai) ; 33rd Indian Brigade (Thiruvananthapuram) ; 34th Indian Brigade (Bhopal); 3 brigades d’artillerie, 2 compagnies d’ingénieurs.

Direct control brigades
QG : Udhampur
Commandant : General Sir Claud William Jacob
Effectifs : 15’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark IV
Composition : Kohat Brigade (Kohat) ; Bannu Brigade (Bannu) ; Derajat Brigade (Derajat)

Western Command
QG : Chandimandir
Commandant : Lieutenant-General Sir Walter Braithwaite
Effectifs : 115’000 soldats, 1’000 Ordnance QF-18-pounder, 240 BL 60-pounder gun, 168 Mark IV, 12 Mark V

4th Quetta Division
QG : Quetta
Commandant : Lieutenant-General Sir F. Campbell)
Effectifs : 25’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV, 12 Mark V
Composition : 1st Quetta Brigade (Quetta) ; 2nd Quetta Brigade (Quetta) ; Karachi Brigade (Karachi) ; deux autres brigades

5th Mhow Division
QG : Mhow
Commandant : Major-General H. Payne
Effectifs : 20’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 36 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : Nasirabad Brigade (Nasiraba) ; Jubbulpore Brigade (Jubbulpore) ; Jhansi Brigade (Jhansi) ; une autre brigade.

6th Ponna Division
QG : Poona
Commandant : Lieutenant-General Sir Hew Dalrymple Fanshawe
Effectifs : 20’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 36 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 16th Brigade (Poona) ; 17th Brigade (Ahmednagar) ; 18th Brigade (Belgaum) ; 3 brigades d’artillerie (idem).

4th Cavalry Division
QG : Gandhinagar
Commandant : Major General G. de S. Barrow
Effectifs : 25’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV
Composition : 10th Cavalry Brigade ; 11th Cavalry Brigade ; 12th Cavalry Brigade ; 4th Cavalry Division Train ; XX Brigade Artillery.


5th Cavalry Division
QG : Jaipur
Commandant : Major General H.J.M. Macandrew
Effectifs : 25’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 48 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV
Composition : 13th Cavalry Brigade ; 14th Cavalry Brigade ; 15th Cavalry Brigade ; 3 brigades d’artillerie.

Eastern Command
QG : Lucknow
Commandant : General Sir Havelock Hudson
Effectifs : 95’000 soldats, 900 Ordnance QF-18-pounder, 156 BL 60-pounder gun, 96 Mark IV

7th Meerut Division
QG : Meerut
Commandant : Major-General Sir V. B. Fane
Effectifs : 15’000 hommes, 100 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 12 Mark IV Composition : 19th Brigade ; 21st Brigade ; 28th Brigade

8th Lucknow Division
QG : Lucknow
Commandant : Major-General Alexander Wilson
Effectifs : 30’000 hommes, 300 Ordnance QF 18-pounder, 72 BL 60-pounder gun, 36 Mark IV, 24 Mark V
Composition : 8th Brigade (Lucknow) ; 22nd Brigade (Lucknow) ; Fyzabad Brigade (Fyzabad) ; Allahabad Brigade (Allahabad) ; Presidency Brigade (Calcutta) ; une autre brigade (Manipur).

Burma Division
QG : Rangoon
Commandant : Major-General Thomas Pilcher
Effectifs : 10'000 soldats, 100 Ordnance QF 18-pounder, 12 BL 60-pounder gun, 12 Mark IV
Composition : Rangoon Brigade (Rangoon) ; Mandalay Brigade (Mandalay)

14th Indian Division
QG : Dispur
Commandant : Major-General George Mortimer Morris
Effectifs : 20’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 35th Indian Brigade ; 36th Indian Brigade ; 37th Indian Brigade ; 56th Indian Brigade

67th Division
QG : Singapour
Commandant : Major-General The Hon Sir Cecil Edward Bingham
Effectifs : 20’000 hommes, 200 Ordnance QF 18-pounder, 24 BL 60-pounder gun, 24 Mark IV
Composition : 200th Brigade (Singapour) ; 201st Brigade (Kuala Lumpur) ; 202nd Brigade (Brunei) ; 5 brigades d’artillerie (idem, dont 2 à Singapour et 2 à Brunei) ; 4 compagnies d’ingénieurs (Singapour, Kuala Lumpur, Penang, Brunei)


avatar
Sirda
Président
Président

Messages : 1603
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Nous york le Mar 17 Avr 2018 - 16:45



Armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne/Революційна Повстанська Армія України, Revolioutsiïna Povstans'ka Armia Oukraïny





Anarcho-communisme de guerre

Afin de recruter de nombreux combattants pour défendre la glorieuse révolution anarchiste, une campagne de recrutement devra se faire dans les régions contrôlées par les anarchistes ukrainiens. Cette campagne se fera principalement à l'aide des journaux édités par l'armée révolutionnaire Ukrainienne. Ainsi, Le Chemin vers la Liberté, La Voix du makhnoviste et Le Nabate devront de façon plus ou moins explicite a invité les jeunes combattants à s'engager au sein de l'armée. L'armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne n'étant pas une armée qui se base sur la circonscription mais sur le volontariat, aucun enrôlement de force ne sera effectué.

De plus, toujours dans l'objectif de renforcer l'armée face à l'invasion française et pour résister face à l'armée de Denikine, trois voitures seront transformées en véhicule militaire. Ainsi, grâce à l'aide de nombreux mécaniciens et d'ouvriers, ces voitures, préalablement capturés seront modifié des plaques de métal seront ajoutés, un trou dans le toit sera fait pour permettre aux mitrailleuses d'être ajouté.

avatar
Nous york
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 404
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Utyi le Mar 17 Avr 2018 - 17:26

République Tchécoslovaque

Standardisation de l’équipement:


La Tchécoslovaquie est né dans l’effondrement de l'empire Austro Hongrois. Il a hérité de certaines de ses manufactures d'armes , et donc, pour l'instant, l'équipement de nos armés qui combattent, seront Austro Hongroises, tout en concevant des armes Tchécoslovaques. Les armées légères seront des copies des Luger et des Gewehr 98, notre pays n'ayant pas accès au manufactures de Steyr. La mitrailleuse sera le Schwarzlose MG, fabriqué par Skoda. Il n'y a ni tanks, ni autochenille, ni tankette ni automitrailleuse.
Concernant l'artillerie, ce sera encore une fois les modèles produit par Skoda: 9 cm Minenwerfer M 17, 75 mm Model 15, 8 cm FK M. 17,100 mm Model 1916.
Les véhicules de transport sont des véhicules civils divers, et bien sur les chevaux.
Seul un avion de reconnaissance est disponible, le Hansa-Brandenburg B.I

Perse
Dans le chaos de la création de notre pays (la constitution n'est pas encore faite), une demande d'attachés militaires perse vient d'arriver. Si ils veulent un baptême de feu, alors ils pourront l'avoir dans notre guerre avec la Hongrie. Mais la Tchécoslovaquie ne peut pas pour l'instant accueillir dans ses écoles militaires des officiers étrangés
avatar
Utyi
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1476
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Jhe le Mar 17 Avr 2018 - 17:50

Simulation : campagne de recrutement makhnoviste

Probabilité d'un recrutement massif : 60% => lancer de dé : 4

La campagne de recrutement lancée par les makhnovistes est un succès, largement diffusés malgré des moyens limités, l'appel makhnoviste est bien reçue par les populations et les jeunes paysans et habitants des villes se pressent pour s'enrôler dans les rangs anarchistes. L'habile mis en scène de la menace des Blancs et des Français (comme rétablisseur de l'Ancien Régime) convainc en effet les populations de prendre les armes pour défendre leurs terres.

Hommes levés : 6.000



Dernière édition par Jhe le Mar 17 Avr 2018 - 18:12, édité 1 fois
avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 977
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Jhe le Mar 17 Avr 2018 - 17:52

[Evènement] Troubles en Egypte

La première guerre mondiale s'est traduite dans l'ancien pays des pharaons par un renforcement de la mainmise anglaise sur le pays, par la conscription forcée de nombreux jeunes ainsi que par l'obligation pour les locaux d'entretenir à grand frais les troupes britanniques présentes dans le protectorat. Cette situation a favorisée le développement sur place d'un mécontentement et d'une grogne latente contre les Britanniques et, si cette dernière est restée assez limitée pendant le conflit, celle ci se transforme désormais en une véritable effervescence politique (accentuée par le refus britannique d'autoriser une délégation égyptienne à se rendre à Versailles). Ce refus britannique a d'importantes conséquences : la délégation égyptienne (composée de chrétiens et de musulmans) qui comptait se rendre à Versailles s'est en effet constituée en en un parti, le Wafd, réclamant sous la direction de son chef Saad Zaghloul, l'indépendance du pays.

Le 09 avril 1919, dans ce contexte tendu, une manifestation anti-britannique organisée au Caire a dégénérée, se transformant en émeute. Ces évènements font vite tâche d'huile dans les grandes villes du pays et la protestation anti-anglaise se fait chaque jour un peu plus forte, notamment via des manifestations de rue se transformant souvent en émeutes...
avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 977
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par GeorgeV le Mar 17 Avr 2018 - 18:04



Reino de España

Asuntos internos


Eduardo Dato, Presidente del Consejo de Ministros de Su Majestad


Les élections législatives de 1919 visent à reconstituer une nouvelle chambre basse en Espagne et de nommer un nouveau président du conseil pour gérer le pays. Romanones, au pouvoir depuis à peine un an, décida de ne pas se représenter comme chef du gouvernement. Dans une ambiance relativement calme, mais aux enjeux importants, le conservateur Eduardo Dato réussi à vaincre ses adversaires libéraux et remporte une mince majorité de 7 sièges au Cortes en faisant notamment une alliance avec les conservateurs mauriciens plus radicaux. Le galicien a déjà reçu les clés du pouvoirs 3 autres fois au court de sa carrière politique mouvementé. Toutefois, les élections de 1919 sont différentes, il cherche à réformer le système politique espagnol afin d’assurer une plus grande stabilité pour le pays. En s’inspirant fortement des traditions parlementaires britannique dont le premier ministre Dato voit un modèle de stabilité en Europe, l’Espagne devra modifier sa constitution afin de changer le mode de scrutin au First past the post afin d’avoir des partis politiques principaux plus fort et pouvoir former un gouvernement de 4 ans. En échange de ce « recul » au niveau de la démocratie proclamer par la gauche espagnol, Madrid octroie le suffrage universel à tous les citoyens du Royaume, de même qu’aux femmes veuves. Il s’agit d’une avancée considérable pour le pays qui pourra enfin se concentrer sur les affaires urgente comme le développement économique et la modernisation de l’Espagne. Les régionalistes décrient le manque de pouvoir donner par aux basques et catalans notamment et la centralisation toujours plus intense des pouvoirs à Madrid. Le roi garde son rôle primordial de symbole de la nation et conserve son droit de consultation sur les affaires importantes du Royaume tel que les interventions étrangères et les affaires étrangère.

Le président du Conseil approuve le voyage du roi et de la reine au Royaume-Uni et déploie une délégation afin de faire suite au couple royale. Le gouvernement espagnol espère trouver son compte en traités commerciaux avantageux.


Asuntos extranjeros


Le Royaume d'Espagne accepte la proposition française afin d'envoyer des citoyens espagnols travailler à la reconstruction des provinces dévastés par la Heer. Madrid espère de cette façon calmer un peu le jeu face aux nombreux chômeurs présent dans le pays, mais aussi de profiter de la valeur plus importante de la devise française dans l'économie du pays. Le gouvernement se dit aussi intéresser à fournir davantage de produits de premières nécessité à la France tel que le bois, la métallurgie et les produits agricoles si celle-ci diminuait grandement les frais douaniers ce qui permettrai de compétitionner plus efficacement sur le marché français.  

Le roi et la reine d'Espagne annonce leur départ pour le Royaume-Uni dans les prochains jours. Nous rappelons aussi que nous aimerions une réponse positive concernant notre commande militaire.


Plus Ultra

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2194
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Skorm123 le Mar 17 Avr 2018 - 21:19




Republik Deutschösterreich


République d’Autriche Allemande



Etat des lieux


Après à peine une année l’armistice d’Octobre 1918, une sorte d’atmosphère pathétique c’était installée sur la capitale autrichienne. Les gens avaient tant bien que mal à se remettre du conflit, de retrouver un travail qui avait certainement disparu durant la guerre, à se réintégrer dans la société en général, qui semblait bien loin des préoccupations des soldats. Les quatre années de guerre ont forgés dans cette génération une dureté et une violence sans nom. En Autriche, toutes les forces politiques en sont issues et en sont le résultat, et même la Gauche en a subit les conséquences. Contrairement au Marxisme soviétique, l’idéologie Austro marxisme qui mettait en avant la Révolution lente et de violence défensive, par les urnes, n’avait plus aucune logique dans un monde dont la violence était le lot quotidien. La montée du nationalisme, ainsi que la radicalisation du communisme et ce qui a, d’après le penseur de cette théorie Otto Bauer, détruit cette école de pensée. La Droite

Les autrichiens se demandaient même le pourquoi de l’existence de l’Autriche. L’Autriche n’a jamais qu’entité Etatique, les autrichiens ne se sentent autrichiens que par l’unité autour de la famille des Habsbourg et nul autrement. « Etre autrichien » n’existe pas, et cela le prouve rien que pour le nom du pays. C’est pourquoi beaucoup de l’élite mais également du peuple réfléchissent à l’union avec Weimar sans pour autant que ce projet n’avance grandement.

L’économie, cela ne va pas tellement mieux que le politique ou le social. L’Autriche revendique beaucoup de zones allemandes en dehors de ce qu’on appeler l’Autriche, car celles-ci sont les plus pourvus industriellement, notamment les différentes régions en Bohème. Et pour cause, la nouvelle entité Tchécoslovaque dispose désormais de 70 à 80% de toute l’industrie de l’ancien Empire Austro-Hongrois. L’économie semble difficile à contrôle, puisque de nombreuses régions importantes économiquement sont tombés sous la main de de nouveaux Etats. Le seul point positif est que ces industries sont encore dépendant des banques de Vienne, encore que ce domaine est désormais bloqué par de nombreuses frontières et donc frais de douanes. Le fait d’avoir perdu le littoral et que le pays soit maintenant entièrement enclavé en Europe pause aussi le problème de l’importation de nourriture et de produits industriels de bases puisque la plupart des voisins, la Tchécoslovaquie, la Hongrie, la Yougoslavie ainsi que l’Italie ont imposés des embargos envers l’Autriche. Le pays n’ayant pas forcément de bases industrielles et une terre peu fertile est obligé d’importer ces produits mais se retrouve bloqué de par sa situation géographique. Le gouvernement doit trouver une solution rapide ou sinon le pays risque de tomber dans la spirale de la crise économique, et s’effondrer dans le même modèle que la Russie.






avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par ctrez le Mar 17 Avr 2018 - 21:23

Portugal


Le Président portugais décide d'accepter la proposition Française
Celons lui cette proposition permettra de former des portugais à divers métier technique , si ces portugais veulent rentrer il seront formés à prendre divers métiers dans l'industrie.    

avatar
ctrez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 76
Date d'inscription : 21/01/2018
Localisation : Les Pieux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Jhe le Mar 17 Avr 2018 - 21:35

[Evènement] Pogroms antisémites en Russie

L'anarchie qui règne en Russie favorise un véritable déchaînement antisémite, notamment dans les campagnes. En effet, en de nombreux endroits l'on profite de la quasi inexistence d'un Etat fort pour régler ses comptes avec les Juifs sous le moindre prétexte, notamment en Ukraine et en Biélorussie. La pratique du progrom étant déjà répandu sous l'Empire tsariste il n'est pas étonnant que celle ci se poursuive en période de guerre civile. Des centaines d'actes antisémites, des plus localisés jusqu'à de véritables massacres faisant des dizaines de morts, sont donc commis un peu partout, tant par les populations que par les armées (blanches et vertes notamment). Chez les Blancs les Juifs sont souvent assimilés aux bolcheviques. L'armée rouge quand à elle est la seule à plus ou moins réprimer les actes antisémites, alors que ceux ci sont au moins en partie tolérées par les Blancs. En cette période de guerre civile le sort des Juifs russes, première communauté au monde (environ 4 à 5 millions de personnes surtout centrées à l'est), déjà sombre avant guerre, s'aggrave encore ...
avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 977
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1919] Topic Officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum