[Rencontre] France - Éthiopie

Aller en bas

[Rencontre] France - Éthiopie

Message par Uriel le Lun 16 Avr 2018 - 21:44

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Déclaration de son Altesse impériale d’Éthiopie le Prince-Régent, Ras et Héritier du trône impérial Tafari Makonnen Woldemikae à son Excellence le Gouverneur de la Côte française des Somalis Jules Lauret :

Nous l’avons dit et répété, l’Éthiopie se veut amicale avec toutes les nations qui, par les vicissitudes de l’histoire, se sont retrouvées à ses portes, et ne nourrit à cet égard point d’ambition anti-coloniale à exporter au-delà de ses seules frontières tant qu’en son sein tout est laissé comme il cela a toujours été et toujours sera. Face à cet constat et à une amitié universelle adressée à tous, elle ne peut cependant qu’affirmer certaines préférences : la France en effet n’a jamais ambitionné d’avaler quelques terres en Éthiopie, de la désosser, de la raccourcir, mais semble au contraire prête à s’entretenir avec l’Éthiopie comme avec un partenaire et non comme un esclave. En cela elle est seule à être tout à la fois une puissance mondiale et un État proche du nôtre géographiquement comme humainement. Cette rencontre a donc, à nos yeux, une importance cruciale, reconnue par moi-même autant que l’Impératrice que je représente ainsi que les princes et seigneurs de l’Empire même les plus réticents à cette ouverture.

Agissant ici au nom de sa Majesté impériale, laquelle m’a laissé une totale liberté sur les accords à tisser, j’espère que ceux-ci marqueront le début d’une intime relation, quoique modeste sans doute pour Paris.

Propositions inscrites à l’ordre du jour de la rencontre :

Dossier diplomatique :

Est proposée que la France garantisse l’indépendance de l’Empire d’Éthiopie et l’inaliénabilité de ses frontières actuelles. L’Éthiopie à son tour assure qu’elle aidera autant qu’elle le pourra le maintien des intérêts français en Afrique orientale.

Dossier militare :

L’Éthiopie souhaiterait faire l’acquisition :
* Pour son armée de terre : 50 000 fusils Lebel, 100 000 grenades F1, 500 mitrailleuses Hotchkiss M1914, 40 Canons 76mm M1909
* Pour son armée de l’air : 5 Nieuport 11

Le tout avec le soutien de quelques officiers français en vue d’associer la modernité des équipements, l’éclairage sur des techniques de combat modernes et une tradition militaire éthiopienne ancestrale, basée sur une structure propre et une façon toute singulière de procéder au commandement des troupes. Cela vaut notamment pour l’aviation, les appareils commandés étant les tout premiers parvenant aux forces éthiopiennes, le tout dans le cadre d’un projet de fondation d’Académie Impériale dans la capitale. Nous répétons dans tous les cas que toutes ces actions ne sont le fait que de la volonté de pouvoir se défendre efficacement contre toute ingérence extérieure.

Dossier économique :

L’Éthiopie ne profitant plus d’accès à la mer et ne recelant pas des produits les plus recherchés sur le marché mondial, dispose pourtant d’une certaine quantité de réserves en or depuis l’Antiquité qui a nourri les plus belles parures et les plus beaux monastères de son histoire. Secteur encore étranger aux techniques modernes de prospection et d’extraction, nous souhaitons au plutôt connaître l’étendue potentielle des réserves dont nous disposons et profiter, par l’exploitation de la part d’un partenaire de confiance, de celles-ci. Après les États-Unis et l’Afrique du Sud, nous ne décourageons pas de connaître une ruée, même minuscule, et souhaiterions donc que des géologues se rendent dans les sites historiques dans le sud-ouest du pays. Dans le cas de découverte de gisements, serait seulement demandé le versement de 25% des bénéfices engendrés par leur exploitation et le recrutement d’une main d’oeuvre locale.

Notre économie est dominée par l’artisanat et le commerce local, selon un mode lui aussi ancestral impossible à transformer radicalement du jour au jour. Les seuls secteurs les plus prometteurs sont ceux du textile ou du commerce des huiles et du café, qu’une centralisation des zones de traitement avant exportation dans la capitale d’Addis Abeba — désormais reliée à Djibouti par le rail et où une gare ferroviaire est en construction — permettrait d’accroître. En cela est proposée de continuer l’actuelle ligne de la Compagnie du Chemin de Fer Franco-Éthiopien, d’un côté jusqu’à Jimma à l’ouest, de l’autre jusqu’à Dessie-Gondar au nord ; ainsi que de développer un fonds commun pour l’investissement dans le quartier d’Arada (pour la construction sous la supervision de l’autorité impériale d’un site de traitement des matières alimentaires, d’entreposage et de conditionnement pour le transport).

Dossier culturel :

L’Éthiopie peine en matière d’éducation à offrir à tous ses sujets, ou seulement la majorité, dans le cadre d’un maintien essentiel de l’autorité de l’Église orthodoxe éthiopienne, un accès équitable à une institution uniforme qui permettrait de rehausser, pour commencer, le taux d’alphabétisation, mais plus généralement le taux d’Éthiopiens disposant d’un minimum de culture sur le monde l’entourant. Nous voudrions en ceci louer les services de quelques instituteurs et administrateurs de la fonction publique française, en vue d’un côté d’établir un réseau d’écoles, suivant la promulgation d’un décret impérial sur l’éducation obligatoire jusqu’à l’âge de 12 ans et le déblocage d’un budget pour la construction de 100 nouveaux établissements sur le territoire ; de l’autre une demi-douzaine de Maisons Impériales, établissements d’excellence à destination des jeunes membres de la noblesse impériale ou seigneuriale éthiopienne, transmettant tout à la fois l’essentiel des normes et codes attachés à leur rang, et des connaissances historiques et culturelles fondamentales sur l’Europe. Nous aimerions par l’officialisation de ces établissements, ouvrir un partenariat en vue que les meilleurs éléments de la Maison Impériale d’Assis Abeba puissent partir étudier une année à Paris, notamment l’ingénierie civile (une soixantaine s’y rende déjà sans critères spécifiques).

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 40
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rencontre] France - Éthiopie

Message par Thalassin le Mar 17 Avr 2018 - 19:00

République française


Rencontre d'Addis-Abeba

Représentant la France dans le seul Empire autochtone d'Afrique, le gouverneur Jules Lauret s'est montré flatté par l'accueil réservé par l'Éthiopie à sa délégation, et au nom de la France a lui aussi vanté les relations privilégiées entretenues entre Addis-Abeba et Paris, malgré la distance qui sépare la métropole française des massifs abyssiniens.

Concernant les dossiers diplomatiques et culturels, Paris ne peut qu'approuver et valider les propositions pleines de sens de l'Éthiopie, qui s'inscrivent dans la coopération durable des deux nations à la préservation de leurs intérêts, qui sont convergents, dans la corne de l'Afrique.

Sur le point de vue militaire, si les commandes militaires éthiopiennes sont validées, Jules Lauret propose que les aviateurs éthiopiens soient plutôt formés à Djibouti, et ce afin de disposer de terrains d'aviations d'ores et déjà construits et utilisables pour leur formation.

Concernant le dossier économique enfin, Paris accepte d'ores et déjà la menée de prospections par les géologues français à deux conditions : la concession d'exploitation des gisements de minerai découverte devra être cédée pour 99 ans à une nouvellement créée Compagnie Franco-Ethiopienne des Mines (CFEM) qui sera chargée de les exploiter. De plus, si la main d'oeuvre non qualifiée peut sans problème être éthiopienne, les ingénieurs ne pourront qu'être Français au vu de l'évidente pénurie de personnel de haut niveau dans le pays. Concernant la ligne de chemin de fer, la participation française à sa construction est acceptée à condition que l'exploitation des rails soit exercée pour moitié par la France.
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1224
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rencontre] France - Éthiopie

Message par Uriel le Mar 17 Avr 2018 - 20:06

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Contre-propositions :

Le Prince est en accord avec toutes les propositions du Gouverneur, exception faite de la durée de la concession à la nouvelle compagnie susmentionnée, du fait notamment qu’elle sera en charge de la totalité des nouvelles explorations sur le territoire. Est plutôt proposée une durée de 29 ans reconductible.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 40
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rencontre] France - Éthiopie

Message par Thalassin le Mer 18 Avr 2018 - 1:48

République française


Rencontre d'Addis-Abeba

Afin de couper la poire en deux, le gouverneur français propose donc un compromis qui fixerait la durée de la concession à 49 ans reconductibles.
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1224
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rencontre] France - Éthiopie

Message par Uriel le Mer 18 Avr 2018 - 2:01

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Contre-propositions :

Le Prince accepte, à condition que le pourcentage de parts accessibles à l’investissement éthiopien puisse être potentiellement re-considéré à partir de 14 ans après la signature du contrat, notamment en cas de hausse significative du cours de l’or ou de découvertes importantes dans le sol éthiopien.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 40
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rencontre] France - Éthiopie

Message par Thalassin le Dim 22 Avr 2018 - 13:55

République française


Rencontre d'Addis-Abeba

La France signe donc ce traité
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1224
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rencontre] France - Éthiopie

Message par Uriel le Dim 22 Avr 2018 - 14:04

EMPIRE D’ÉTHIOPIE


ኢትዮጵያ ታበፅዕ እደዊሃ ሃበ አግዚአብሐር
L’Éthiopie tend ses mains vers le Seigneur.

Ratification :

Le Prince signe à son tour l’ensemble du traité dit « d’Addis Abeba » et remercie le Gouverneur pour son écoute et son investissement. France et Éthiopie scellent ici une amitié peut-être inédite dans l’histoire des liens entre l’Europe et l’Afrique.

avatar
Uriel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 40
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rencontre] France - Éthiopie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum