Opérations des Forces Armées Françaises au Levant

Aller en bas

Opérations des Forces Armées Françaises au Levant

Message par Vailleuh le Mer 18 Avr 2018 - 4:49

Avec le Mandat politique suivant:

Thalassin a écrit:

République française



Partant pour la Syrie

Alors que l'armistice de Moudros a été proclamée, les troupes françaises du général Gouraud occupent tant bien que mal la Syrie et le Liban en collaboration avec le royaume de Syrie, mais surtout la Cilicie où, malgré la dissolution de l'armée ottomane, des milices turques, dont certaines composées d'anciens combattants, harcèlent les troupes françaises dans la région. Cette hostilité provient en partie du fait que les troupes françaises comportent la Légion d'Orient, composée de 8 000 soldats arméniens, chrétiens de surcroît. Afin de donner au général Gouraud les moyens d'occuper le territoire, des troupes et matériels du front européen seront envoyés en Syrie

Effectifs totaux de l'armée du Levant
50 000 hommes + 8 000 légionnaires arméniens
400 canons de 75
200 camions
50 Renault FT
200 Spad S.VII
200 Bréguet Br.14

Effectifs totaux de l'escadre du Levant
3 cuirassés de classe Danton - Le Diderot, le Voltaire et le Condorcet
5 destroyers de classe Claymore - Le Stylet, le Tromblon, le Pierrier, l'Obusier, le Mortier
Une vingtaine de navires de transport

[HRP : Vailleuh prendra le commandement de cette armée]




Opérations des Forces Armées Françaises au Levant



« Réveille-toi, Saladin, nous sommes de retour. Ma présence ici consacre la victoire de la croix sur le croissant. »
Haut-commissaire du Gouvernement français au Levant Henri GOURAUD, lors de sa visite au tombeau de Saladin.

Le Levant et la France ne sont pas étrangers. Bien au contraire, la France dispose sur place de plusieurs sympathies due en grande partie a son action historique dans la zone. Si on exclue les aléas de la grande guerre. La dernière intervention remonte en 1860 pour protéger les populations Maronites qui étaient en proie aux massacres et pillages. Néanmoins le terrain et le climat de la zone est difficile, même si en certains endroits clément et les voies de communication rare. Ce qui au sens du Haut-Commissaire allait être le plus délicat est la prise en compte d'importante minorités vivant a l'écart de la masse: on y compte les maronites, les Kurdes, les Arméniens, les alouites, les druzes, des juifs et des Bédouins. En parlant de minorité vient la religion: pour les musulmans : sunnites,chiites,Métoualis,Alouites,Druzes et Ismaïliens, les Chrétiens , Grecs Catholique, Grecs orthodoxe, Syriens catholique, Chaldéens, grégoriens, jacobites, nestorien, Arméniens catholique, catholique latins, protestants et les juif. Cette pluralité coexistent plus ou moins sainement selon les temps. Sans compter évidemment les populations majoritaires

Le haut-commissaire n'avait pas perdu de temps et s'était enquis de la situation dans la zone d'administration française. Les zones étaient irrégulières à l'acceuil des forces françaises. Si le Liban à qui l'administration est donné à la France avait réservé un accueil chaleureux a nos troupes.
La Cilicie est bien tout le contraire, administré directement encore une fois par la France, les garnisons qui ont relevés les soldats anglais déjà sur place doivent jouer le chaud et le froid avec la population turque supportant tant bien que mal notre présence et leur irrépréhensible envie de menacer les minorités. Le Général Gouraud a d'hors et déjà annoncé que la Cilicie serait le théâtre principal de nos troupes qui y auront fort affaire. Les Garnisons de Ain-Tab et Marasch seront donc renforcés s'étant sinistrement signalés a cause d'émeute (à hauteur de 2000 hommes chacune et de  5-FT, 10 Canons de 75) avec pour même mission de maintenir l'ordre vaille qui vaille et d'informer le commandemment pour l'organisation d'opération de police pour n'importe quel trouble d'ampleur. Des bandes essaye  déjà d'attaquer des colonnes de police et si pour le moment il n'y a aucune opposition sérieuse, nous craignons que les Nationalistes tentes des coups contre nos installations.

En Syrie, si l’accueil est mitigé cela dépend essentiellement des zones. Les villes comme Damas,Homs, Hama et Alep ont prouvés lors de la relève qu'elles étaient foncièrement acquises aux idées pan-arabistes, si la conciliation était de mise avec le gouvernement du Royaume Arabe de Syrie,nom du quel l'armée française est sensé administré les territoires.( et non pas directement comme en Cilicie et au Liban) .


Les missions sont les suivantes:

L'administration française organise l'arrivé de ravitaillement pour la population souffrant encore de privations.
L'armée Française est pour le moment ventilé en Garnison de 100 à 1000 hommes dans les villes (hormis celles cité plus haut qui seront à 3000) par importance, les grosses villes et les ports de ravitaillement sont évidemment les plus importantes.
:- maintenir l'ordre vaille qui vaille et  informer le commandemment pour l'organisation d'opération de police pour n'importe quel trouble d'ampleur

Pour la Cilicie et Nord Syrie
Convoi de 400 hommes pour dissuader ou paré à toute attaque de petite bande, pour l'acheminement de ravitaillement pour les garnisons ou villes.
Colonnes de souveraineté de 1500 hommes et 12 canons de 75 pour les bandes armées récalcitrantes et montrer le drapeau. Si une opposition est repérée le haut-commandemment organisera selon son importance l'arrivée d'un soutien aérien, la convergence de une ou plusieurs colonnes de souveraineté, le renfort de garnison des villes alentours,  le déploiement d'une réserve d'assaut  ou la montée d'une opération de grande envergure en cas d'attaque de troupes régulières adverses.
Colones de police a 180 hommes pour les zones nettoyées  de risque et protégé la Via Sacra que sont les chemins de fer (qui seront forcémment la cible des raids ennemis), l'organisation des postes et laissé au soin du commandant local.

Pour le reste:
Même objectifs avec effectif divisé par deux pour les convois, porté a 1000 hommes et 6 canons pour les colonnes de souveraineté et 100 hommes pour les colones de police.


Les réserves d'assaut sont les suivantes:

Adana: 15 FT, 60 Canon de 75,  6000 hommes
Mersin: 10 FT, 60 Canons de 75 , 5000 hommes
Alep: 5 FT, 30 Canons de 75 , 2500 hommes
Beyrouth: 5 FT, 30 Canon de 75 ,  2000 hommes

L'administration militaire réglera les litiges et gérera les soucis du quotidien en intelligence avec les locaux.
Toute attaque devra faire l'objet d'un rapport.
Les soldats doivent assister la population.
L’administration devra veiller a la création de route et de piste pour facilité l'acheminement des moyens humains et matériel, ainsi que au confort de la population.
Une mission pour l'agriculture devra être faite, afin d'étudier comment la France pourrait favoriser l'agriculture dans le Proche-Orient et soulager les conditions de vie des paysans aux mains de la noblesses locale, par le biais de la valorisation de certaines terres.
Une mission de recrutement dans les zones et les populaces favorables a l'armée française. On recherche des auxiliaires  guide,renseignements, fin connaisseur d'une région, soldat et le souhait est de monter des bataillons de cavalerie composé d’auxiliaires sous commandemment français puis a l'avenir local.
Des missions de réassurances pour les minorités.
1 Camion pour 1 FT qui serviront a les transporter rapidement si besoin l'est.
Entrainement pour le terrain local, désert et montagne lors des horaires de tranquillité.

Les avions sont disposés en estafette/reconnaissance  pour les avions de reconnaissance et  une flotte de 4 avions de reconnaissance disponible à tout moment sur Beyrouth, Adana, Mersin, Alep, Homs, Lattaquié, Alexandrette, Damas, Tripoli , Maresh, Ain-Tab.
Le Haut-Commandemment poste l'aviation de bombardier dans les villes de ses réserves d'assaut.
avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2406
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opérations des Forces Armées Françaises au Levant

Message par Vailleuh le Mer 18 Avr 2018 - 4:56

Concernant la Syrie (étant donné l'édit impossible) :
En Syrie, si l’accueil est mitigé cela dépend essentiellement des zones. Les villes comme Damas,Homs, Hama et Alep ont prouvés lors de la relève qu'elles étaient foncièrement acquises aux idées pan-arabistes, si la conciliation était de mise avec le gouvernement du Royaume Arabe de Syrie,nom du quel l'armée française est sensé administré les territoires.( et non pas directement comme en Cilicie et au Liban) . Il est difficile pour l'armée française d'imposer à certaine frange de cette population énervée sa présence qui est nécessaire pour le maintien de l'ordre et la représentation de la souveraineté du Roi Fayçal.
avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2406
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opérations des Forces Armées Françaises au Levant

Message par Vailleuh le Ven 20 Avr 2018 - 19:30

Thalassin a écrit:

République française



Diplomatie

Levant : Dans le cadre de la politique de démobilisation partielle voulue par le Président du Conseil Clemenceau, 15 000 hommes sont rapatriés du Levant et rejoindront leurs familles



Intégrant la position politique du gouvernement qui souhaite optimiser les ressources humaines et afin de parer à ce couperet qui fragilise les forces du Levant qui étaient déjà dans une position délicate. Les précédents efforts se voit amputé de plus d'un 1/3 de leur ressources humaines, après réévaluation cela donne:

L'armée Française reste ventilé en Garnison de 70 à 700 hommes dans les villes (hormis celles cité plus haut qui seront à 2000) par importance, les grosses villes et les ports de ravitaillement sont évidemment les plus importantes.
:- maintenir l'ordre vaille qui vaille et  informer le commandemment pour l'organisation d'opération de police pour n'importe quel trouble d'ampleur

Pour la Cilicie et Nord Syrie
Convoi de 250 hommes pour dissuader ou paré à toute attaque de petite bande, pour l'acheminement de ravitaillement pour les garnisons ou villes.
Colonnes de souveraineté de 1000 hommes et 12 canons de 75 pour les bandes armées récalcitrantes et montrer le drapeau. Si une opposition est repérée le commandement organisera selon son importance l'arrivée d'un soutien aérien, la convergence de une ou plusieurs colonnes de souveraineté, le renfort de garnison des villes alentours,  le déploiement d'une réserve d'assaut  ou la montée d'une opération de grande envergure en cas d'attaque de troupes régulières adverses.
Colones de police a 120 hommes pour les zones nettoyées  de risque et protégé la Via Sacra que sont les chemins de fer (qui seront forcément la cible des raids ennemis), l'organisation des postes et laissé au soin du commandant local.

Pour le reste:
Même objectifs avec effectif divisé par deux pour les convois, porté a 800 hommes et 6 canons pour les colonnes de souveraineté et 70 hommes pour les colones de police.


Les réserves d'assaut remanié sont les suivantes:

Adana: 15 FT, 60 Canon de 75,  4000 hommes
Mersin: 10 FT, 60 Canons de 75 , 3200 hommes
Alep: 5 FT, 30 Canons de 75 , 1500 hommes
Beyrouth: 5 FT, 30 Canon de 75 ,  1000 hommes


Les objectifs restent les mêmes.
avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2406
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opérations des Forces Armées Françaises au Levant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum