[Compte-rendu de grande conférence] Le traité de Trianon

Aller en bas

[Compte-rendu de grande conférence] Le traité de Trianon

Message par Alaminsk le Sam 28 Avr 2018 - 10:29

Compte-rendu de grande conférence
Le traité de Trianon

Voici le texte du traité de Trianon, débattu et signé entre le 27 avril 21h00 et le 28 avril 00h45 du matin.

Décisions relatives à la Hongrie :

- Les frontières de la Hongrie, telles que définies par le présent traité, sont garanties par la Société des Nations.
- La SDN organisera un plébiscite dans la région du Vas-Sopron pour statuer sur la situation de la minorité hongroise. Chaque communauté aura la possibilité de choisir entre un rattachement à l'Autriche ou à la Hongrie, les communes qui après la carte des résultats publiée auraient formé une enclave ne voyant pas leurs souhaits de rattachement effectués.
- Les populations hongroises du Vas-Sopron souhaitant retourner sur leur territoire national après la publication des résultats pourront le faire avec le soutien financier de la Hongrie.
- L'Italie organisera un sommet bilatéral avec la Serbie pour statuer de leurs relations sur les pourtours de l'Adriatique.
- Les pays recevant des territoires à l'issue de ce traité (Roumanie, Serbie, Tchécoslovaquie et Autriche) s'engagent à respecter les droits civiques des minorités hongroises.
- La Hongrie respectera les droits civiques des minorités présentes sur son sol.
- La SDN créera une commission internationale permanente aux minorités d'Europe orientale qui aura pour charge de suivre le sort des diverses minorités nationales en Hongrie, en Tchécoslovaquie, en Roumanie et en Serbie et de fournir des rapports réguliers à la communauté internationale, dans un rôle d'observation.
- Toutes les nations frontalières à la Hongrie auront le droit, sauf l'Autriche et si la SDN le leur accorde, d'intervenir militairement de manière conjointe ou autonome en Hongrie pour garantir le respect des droits de leurs minorités respectives s'ils se voyaient menacés.
- Des élections générales hongroises seront organisées en décembre 1920 par la SDN pour statuer sur la situation politique interne de la Hongrie.
- La Hongrie sera occupée jusqu'aux résultats de ces élections par une force internationale dirigée par la SDN et commandée par le général Louis Franchet d'Espèrey. Elle sera composée de 15 000 français, 10 000 serbes, 10 000 roumains et 5 000 tchécoslovaques, ainsi que d'un contingent supplémentaire ne pouvant dépasser 40 000 hommes au total composé des autres puissances victorieuses de la Grande Guerre souhaitant participer, chaque participation ne pouvant excéder 5 000 hommes.
- Les forces françaises, serbes et roumaines transmettent leurs occupations respectives de la Hongrie à la force internationale.
- La zone actuellement occupée par la Roumanie en Hongrie est déclarée zone internationale démilitarisée sur laquelle aucune force armée n'est autorisée (sauf la force internationale d'occupation jusqu'aux élections).
- La Hongrie pourra entretenir une armée de 20 000 hommes maximum. Cette armée ne pourra être équipée de chars, d'aéronefs, de canons d'artillerie et/ou de trains d'artillerie. La flotte hongroise (fluviale de fait) est limitée à 3 navires légers destinés à la patrouille. La conscription militaire est abolie et son rétablissement prohibé.
- L'ensemble de l'armement hongrois illégal est détruit, exceptés 300 canons 7 cm Gebirgsgeschütz M 99 cédés à la Roumanie et à la Serbie (une moitié chacun). La Hongrie cède 200 000 fusils Mannlicher 1895 à la Roumanie.
- La Hongrie devra rembourser l'ensemble des opérations militaires menées par les nations victorieuses dans le cadre des guerres hongro-tchécoslovaque (y compris l'intervention franco-serbe) et hongro-roumaine.
- La Hongrie devra verser 1.2 milliard de forints aux pays vainqueurs selon la répartition suivante :
* 300 millions à la Serbie
* 250 millions à la France
* 250 millions à la Roumanie
* 250 millions à la Tchécoslovaquie
* 50 millions au Royaume-Uni
* 50 millions à la Pologne
* 50 millions à l'Italie
Nouvelles frontières de la Hongrie :

Autriche :

- La Autriche se voit reconnaître la possession du Burgenland. Un plébiscite communautaire sera organisé par la SDN dans la région du Vas-Sopron pour statuer de la situation de la minorité hongroise.

Roumanie :

- La Roumanie se voit reconnaître la possession de la Transylvanie.

Serbie :

- La Serbie se voit reconnaître la possession de la Croatie (sauf les régions cédées précédemment à l'Italie), de la Bosnie-Herzégovine et du Voïvodine.

Tchécoslovaquie :

- La Tchécoslovaquie se voit reconnaître la possession de la Ruthénie subcarpatique et la Slovaquie.

Zone internationale démilitarisée :

- Une zone (de jure hongroise) où toute force militaire est interdite est définie dans les régions hongroises actuellement occupées par la Roumanie. Cette zone dite zone internationale démilitarisée (ou ZID) est garantie par la Société des Nations.

Carte du plébiscite (Burgenland et Vas-Sopron en rouge) :


Carte de jure :


Carte de facto (ZID en gris) :

avatar
Alaminsk
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2702
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 22
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum