Opération "Tarcza i Miecz"

Aller en bas

Opération "Tarcza i Miecz"

Message par Shikkoku le Mar 1 Mai 2018 - 14:09




Operacja Tarcza i Miecz

Suite au retrait des troupes loyalistes blanches du territoire de Biélorussie afin de retourner sur les côtes de la Baltique dans les rangs de l'AVB, la Seconde République de Pologne entre en ébullition.

La guerre civile russe créait un climat de danger permanent à la frontière orientale du pays. Désormais, les troupes blanches ne sont plus en mesure de maintenir un espace tampon entre la Pologne et les troupes bolchéviques de Trotsky. La possibilité d'un effondrement total du front biélorusse est devenue plus que probable, et cela porterait les troupes rouges directement à la frontière polonaise.

Pour sécuriser la frontière et le peuple polonais, le Président de la République a ordonné, sous son commandement direct, le lancement de l'Opération Epée & Bouclier.

Objectif : Sécuriser un espace à l'est de la Pologne pour créer une zone tampon, en se déversant sur les territoires blancs avant les russes.


TOUR 1 - ATTAQUE


Nature de l'action : Saisie des territoires loyalistes biélorusses par l'armée polonaise.

Effectifs, équipements, organisations :

Forces terrestres :

Ière Armée :
Soldats : 110 000 hommes

IIème Armée :
Soldats : 85 000 hommes

IIIème Armée :
Soldats : 60 000 hommes

Sous le commandement du Chef des Forces Armées de la Seconde République de Pologne, Piłsudski.

Forces maritimes :

/

Forces aériennes :

Breguet 14 (bombardier) : 24
LVG C.V (reconnaissance) : 32
Bristol F.2 Fighter (chasseur) : 50
Ansaldo A.1 Balilla (chasseur) : 38

Carte :

Carte des mouvements par Armée
Spoiler:

Carte des objectifs de saisie territoriale et l'établissement d'une ligne défensive
Spoiler:

Détails de l'action :
- Les Armées I et II, totalisant 195 000 hommes devront s'enfoncer rapidement dans les terres biélorusses et saisir les villes et les anciens bâtiments militaires loyalistes russes.
- L'Armée III, actuellement mobilisée à la frontière avec le Duché Balte, devra progresser le long de la frontière Balte et sécuriser celle-ci, empêchant une propagation du militarisme prussien et appuyant les Armées I et II.
- L'aviation servira principalement à des missions de reconnaissance.

Diplomatie -> Les 10 000 soldats du Général Koltchak restant sur le territoire biélorusses seront les bienvenus à rejoindre l'Armée Polonaise ou bien à se diriger vers l'avant du front, vers le Nord-Est. S'ils résistent et refusent de se soumettre à l'avancée polonaise, ou ouvrent le feu, ils seront considérés comme hostiles et capturés ou abattus.


Dernière édition par Shikkoku le Mer 2 Mai 2018 - 18:17, édité 1 fois
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6000
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Tarcza i Miecz"

Message par Aetius le Mar 1 Mai 2018 - 14:58

Gouvernement d'Omsk

Communiqué à la République de Pologne
L'armée biélorusse accepte de se soumettre à l'armée polonaise, mais pose une condition : qu'elle conserve son ordre de bataille, ses positions (à Minsk) et son état-major.
avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1823
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Tarcza i Miecz"

Message par Gosseau le Mer 2 Mai 2018 - 0:56

Modération de Guerre

Mouvement soviétique
TOUR 1-ATTAQUE


Forces en présence :

Armée polonaise
Ière Armée :
Soldats : 110 000 hommes

IIème Armée :
Soldats : 85 000 hommes

IIIème Armée :
Soldats : 60 000 hommes

Breguet 14 (bombardier) : 24
LVG C.V (reconnaissance) : 32
Bristol F.2 Fighter (chasseur) : 50
Ansaldo A.1 Balilla (chasseur) : 38

Action : Avancée rapide des troupes polonaises en territoire biélorusse et sécurisation de la frontière balte.

Chances de succès : 95%, jet de dé = 90

> Cocasse, ce mot résume bien l’opération polonaise qui était pourtant parfaite en théorie. Alors que les troupes s’élançaient à travers les plaines biélorusses, des problèmes de ravitaillement sont très rapidement apparus. Les besoins en vivres ont largement étaient sous-estimés par les services d’intendance. Outre l’impact moral, les troupes n’ont pas pu avancer aussi loin que prévu, arrivant après les soldats bolcheviques. Le pire est sans doute l’apparition de divers maladies, auxquelles les services médiaux n’étaient pas suffisamment préparés, c’est à cela que sont imputables les quelques pertes polonaises. Seule bonne nouvelle, la sécurisation de la frontière avec les Baltes s’est faite sans heurts.

Pertes polonaises :
- 1000 morts

avatar
Gosseau
Administrateur
Administrateur

Messages : 3848
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Tarcza i Miecz"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum