[✓] Pakistan

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Sam 30 Juin 2018 - 19:23







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Informations générales




Nom : République islamique du Pakistan
Capitale : Islamabad
Régime politique : République Fédérale Parlementaire
Population : 202 millions d'habitants
Superficie : 881 913 km²
Densité : 260,8 habitants/km²
IDH : 0.538

Courte description du pays : Le Pakistan est un des pays les plus difficile à vivre sans doute. La pression sociale, le surpeuplement de certaines zones, la religion qui est beaucoup trop lourde, le system de castes, et la pauvreté du pays n'aide pas. Le pays arrive difficilement à suivre son rival l'Inde en terme militaire et contrairement à ce dernier, le pays n'a pas de développement économique rapide. Le pays est, de plus, en conflit avec les talibans depuis de nombreuses années et n'arrive pas à les faire fuir vers l'Afghanistan et ceux-ci mettent en place un régime de terreur dans les zones tribales frontalières avec l’Afghanistan même si toutefois ce conflit à tendance à se calmer, toutefois si l’Afghanistan n’arrive pas à finir sa guerre civile, il est à parier que le Pakistan sera un jour ou l’autre touché.


Politique





Président(e) : Mamnoon Hussain
Premier ministre : Nasir-ulMulk
Evolution récentes : Le pays est instable, socialement, le pays se renferme sur lui dans un monde globalisé, le pays a comme véritable défis de faire concurrence au voisin indien toujours plus puissant et à pouvoir s'intégrer dans le monde. Les talibans venant d'Afghanistan n'aident pas et obligent des millions de personnes à quitter les régions du nord-ouest. Politiquement parlant, les coup d'Etats sont nombreux au Pakistan et la difficulté est d'avoir une politique clair qui va dans une direction, essentiel à un bon développement du pays.
Parlement



Economie




Monnaie : Roupie Pakistanaise
PIB nominal : 297 milliards dollars USD (nominal)
PIB par habitants : 1 429 dollars USD (nominal)
Croissance : 5.79%
Dépenses : 21.3% du PIB
Recettes : 15.5% du PIB
Dette publique : 64.1% du PIB
Taux de chômage : 5.79%

Données économiques et Budget:















Forces armées du Pakistan





Effectifs : 617 000 actif + 550 000 réservistes
Budget : 7 milliards de dollars (2,7% du PIB)
Branches : Armée Pakistanaise, Armée de l'air Pakistanaise, Marine Pakistanaise, Marines Pakistanais, Forces Paramilitaires du Pakistan.


Armée Pakistanaise




Armée de l’air Pakistanaise





Marine Pakistanaise




Relations extérieures



Description rapide : La situation du Pakistan en terme de relation est, on pourrait le dire, compliqué. A l'époque de l'affrontement des deux grands blocs durant la guerre froide, le Pakistan était clairement dans le côté Ouest, à l'inverse de l'Inde, éternel rival, qui lui était dans le bloc de l'est. Les nombreuses guerres ont alors émaillés les relations entre les deux pays, avec le soutien des principales puissances, notamment sur le conflit concernant la région du Cachemire.
La fin de la guerre froide a eu pour conséquence le changement de l'ordre mondial avec la super puissance américaine ainsi que du changement de l'ennemi de ce dernier qui allait être les cibles islamistes suite à l'attentat de 2001. Depuis, le Pakistan est engagé avec les Etats-Unis a la paix en Afghanistan, officiellement. Mais depuis quelques années, le Pakistan est sur une ligne plus vers la Chine, le prochain concurrent sans doute des Etats-Unis et les relations avec les Etats-Unis se retrouvent désormais plus ambiguës. Le pays a finalement très peu de frontières dit cordiales, en effet l'Inde menace à l'est tandis que les tambours des barbares talibans envahissent les régions tribales pakistanaises à l'ouest du pays.

Très bonnes relations : Chine
Bonnes relations : Iran, pays musulmans, USA
Relations neutres : Reste du monde
Mauvaises relations : Inde
Relations conflictuelles/en guerre : Talibans, Etat Islamique




Dernière édition par Skorm123 le Dim 2 Sep 2018 - 13:39, édité 7 fois
avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Bureau le Sam 30 Juin 2018 - 22:50

Validée.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 685
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Dim 1 Juil 2018 - 21:03







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Elections du 25 Juillet 2018  



Après plusieurs mois de campagne, les élections eurent enfin lieux en ce jour du 25 juillet. La campagne a beaucoup avantagé le parti PML-N mais cela ne s’est pas concrétisé dans les résultats. En effet, malgré une augmentation de 6% par rapport à 2013, le nombre de siège obtenu a fortement diminué (de 166 à 129 sièges), ceci à cause notamment de régions très fortement ancrés dans d’autres partis politiques concurrents. Cependant, pour le chef du parti PML-N et futur premier ministre, Shehbaz Sharif : « Nous avons certes perdus dans cette victoire, mais nous sommes en négociation dès à présent avec les 67 indépendants qui forment le parlement, et les négociations avancent bien. » En effet, pour avoir la majorité il faut 172 sièges, et le parti en a 129, mais dans la semaine 48 indépendants ont acceptés de participer au gouvernement de échange de quelques garanties. Ceci permet d’avoir une fragile majorité mais qui permettra à Shehbaz Sharif de devenir premier ministre et que son gouvernement soit accepté.

Contrairement à 2013, aucune violence n’a eu lieu durant les élections, on se souvient des attentats qui avaient émaillés ces dernières élections et avaient tués 20 personnes et blessés 20 autres. De même, il y a eu quelques irrégularités mais rien qui ne semble avoir durablement touchés les élections, et ces irrégularités semble être plus de l’incompétence administrative que de la triche.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Lun 2 Juil 2018 - 16:52







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Elections du 25 Juillet 2018 : une élection truquée ?



Nombre d’institutions internationales tel que Amnesty contestent le résultat des élections du 25 Juillet dernier. Déjà, il y a quelques semaines, Omar Waraich, directeur d’Amnesty pour la partie Asie du sud, s’interrogeait sur ses élections : "Au Pakistan, les élections ne sont pas manipulées le jour même (du scrutin). La question est: le jeu est-il équitable en amont avant les élections ?". En effet, pour beaucoup d’observateur il n’y avait certes aucune triche durant les élections, mais les résultats sont en réalité manipulés, par l’armée notamment, en amont des élections. Pour ce faire, ils ont beaucoup utilisés l’enlèvement des journalistes dit hostiles au régime et à l’armée, et les menaces sont monnaies courante. Ceci a pour résultat une autocensure, par la peur, qui a causé sans aucun doute ses résultats. Pour beaucoup au Pakistan, le pouvoir réel est aux mains de l’armée qui n’hésite pas une seule seconde à enlever certaines personnes. On l’accuse même d’être derrière l’exil politique de l’ancien premier ministre Nawaz Sharif qui ne peut se représenter, et son frère Shehbaz Sharif devra faire également attention durant son mandat de premier ministre pour éviter le même destin que son frère. En effet, malgré la prise de pouvoir du PML-N, le clan Sharif sait très bien que l’armée n’est pas son allié. Une guerre silencieuse a lieu entre le pouvoir civil et le pouvoir militaire qui semble contrôler d’une main de fer le pays officieusement. Les mauvais résultats de PML-N sont sans doute dû à cette lutte silencieuse, les médias évitant de parler de PML-N (malgré que ce soit le parti le plus populaire dans le pays), dans un but d’autocensure afin d’éviter des ennuis avec l’armée.

Pour S. Sharif, la lutte contre l’armée est son principal objectif officieux durant son mandat. Pour cause, l’armée a dirigé le Pakistan directement durant la moitié de l’existence du pays, et celle-ci ne s’est jamais réellement séparée du pouvoir. L’armée aujourd’hui encore interfère et influence grandement la politique du Pakistan, ceci a pour résultat une politique ambiguë à l’internationale, notamment à l’égard du terrorisme et des relations avec l’Inde. La preuve étant que Nawaz Sharif a, durant son mandat, essayé de se rapprocher de l’Inde, le résultat est qu’il est aujourd’hui exilé de la vie politique pour toute sa vie.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Mar 3 Juil 2018 - 16:47







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Mise en place du gouvernement et première réforme



Avec la mise en place d’une coalition réunissant les 129 députés du PML-N ainsi que 52 indépendants, soit 191 députés, le pays peut enfin se doter d’un gouvernement fédéral. C’est sans surprise le frère de l’ancien premier ministre Nawaz Sharif, Shehbaz Sharif qui prend la place de premier ministre. La plupart des anciens ministres retrouvent un poste dans ce nouveau gouvernement mais viennent s’ajouter d’autre nom ainsi que plusieurs indépendants, neutres, qui sont une des conditions de la coalition en place. Au total, une trentaine de ministre fédéral et d’état remplacent l’ancien gouvernement qui n’avait que 9 ministre, vu que c’était un gouvernement de transition.

Suite à cela, le premier ministre S. Sharif et son gouvernement n’a pas tardé à lâcher sa première loi : une loi anti-corruption. Son frère, le précédent premier ministre, avait fait de nombreux efforts à ce sujet mais cela n’est pas suffisant puisque le pays est dans les derniers du classement. Le but de Sharif est d’arriver à être un pays exemplaire pour le continent, et d’arriver dans le top 50 des moins corrompus dans le monde d’ici la fin de son mandat. Pour cela, plusieurs idées sont déjà sorties dans les médias et sont transversales, au niveau des différentes collectivités locales et nationales mais aussi par différents secteurs.
Concernant la politique dans son ensemble, l’Etat fédéral voudrait rendre d’ici à 2020 obligatoire la transparence de l’Etat et des collectivités locales, en prenant modèle la législation Khyber Pakhtunkhwa publié en 2013 qui vise à rendre transparent les différentes fonctions et départements du gouvernement. Le but étant de rendre disponible aux citoyens toutes les informations détenus par les acteurs publics, de la plus petite des collectivités à l’Etat fédéral. Bien entendu, les informations sensibles pour la sécurité de l’Etat ne seront pas disponibles. Concernant les lanceurs d’alertes, les réseaux sociaux ont joués un grand rôle, notamment en 2013 durant les élections, ou de nombreuses triches ont eu lieux. La loi voudrait protéger ces lanceurs d’alertes, qu’ils soient journalistes ou bien de simples citoyens, afin de réparer des potentielles failles dans le système anti-corruption du Pakistan. Les lanceurs d’alerte seront protégés par la loi contre tout institution ou hommes qui pourraient rendre dangereux le lancement d’alerte, ainsi que d’éviter des plaintes envers ces lanceurs d’alerte qui pourrait être dommageable pour les citoyens. Pour beaucoup de commentateur, ceci pourrait permettre à la liberté d’expression de se développer au Pakistan. C’est dans cette partie de la loi, que Shehbaz Sharif lance sa première offensive contre l’armée, ce sera la seule attaque contre cette institution dans cette loi, ce sera une lutte du pouvoir militaire contre le judiciaire qui va sans doute affaiblir la position de l’armée dans les affaires de l’Etat.
Plus généraliste, le gouvernement veut augmenter les peines concernant les corrompus, pouvant, dans les pires des cas, aller jusqu’à la peine de mort (ce sera quasiment impossible toutefois, juste de la propagande pour faire peur). Mais veut notamment rendre l’impossibilité pour les jugés de retourner dans leurs anciennes vies de corrompus et devront payer pour la collectivité pendant assez longtemps pour qu’ils réfléchissent à ce qu’ils ont fait. De plus, l’Etat prévoit d’augmenter les salaires, il ne faut pas oublier que le Pakistan a aussi sa responsabilité dans la corruption, si elle ne paie pas assez ses fonctionnaires, ceci ne peuvent pas vivre et sont donc obliger de se corrompre dans le crime. Enfin, une campagne de propagande aura lieu, à travers le pays, avec panneaux publicitaires, télévisuel ou autre. Elle vise à montrer les conséquences de la corruption, même de la plus petite qui est très dommageable pour l’Etat ainsi que pour sa population. Un corrompu est une personne qui empêche le développement de l’Etat, et donc est un promoteur de la pauvreté du Pakistan. Il faut que la population ait de la haine envers les corrompus et qu’ils soient rebus de la société.

Pour les différents secteurs, de nombreux sont touchés : le judiciaire bien entendu, l’éducation, la santé, la police, les services publics, le domaine fiscal et enfin le sport. La judiciaire est sans doute le plus important car l’Etat compte en faire un véritable contre-pouvoir, avec sa propre police indépendante luttant contre la corruption, capable d’enquêter sans demander au pouvoir politique, sur n’importe qui, du plus petit fonctionnaire ou citoyen au plus grand. Ensuite, la cour suprême aura plus de pouvoir, mais pour la changer faudrait changer la constitution et ceci n’est pas prévu dans cette loi, peut-être à l’avenir. En tout cas durant son mandat, celle-ci aura les pouvoirs pour juger n’importe qui au plus haut de l’Etat. La justice était, avec la police, l’institution la plus touchée par la corruption, notamment les cours les plus basses. La corruption est même le seul moyen pour être promu et la méritocratie ne semble pas avoir atteint la justice pakistanaise. Le pouvoir politique veut que ces cours soient jugés par la cours suprême, que si des enquêtes prouvent qu’il y a corruption des responsables, que ceux-ci soient remplacés et condamnés lourdement, bien plus que pour les autres corrompus car la justice doit montrer l’exemple. Pour l’éducation, le problème étant qu’il n’y a pas de programme commun, dans le secteur privé les différentes écoles suivent leurs propres programmes qui en profitent pour augmenter les charges. Pour contrer cela, un programme commun  pour les écoles privés mais aussi publics devra être mis en place par les différents Etats composant le Pakistan. De plus, des moyens seront mis en place dans le public, qui est en manque de moyens. Concernant les autres domaines, c’est de la corruption de tous les jours, qui est réglés par les différentes mesures. Personne n’est intouchable, c’est le principe de cette loi, du petit médecin qui fait payer des citoyens pour des soins essentiels, au policier qui profite de son pouvoir, mais également à l’employé d’un service public qui fait payer son intervention bien plus que prévu, que ce soit dans le domaine de l’électricité, ou bien de la taxation.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Mer 4 Juil 2018 - 14:34







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Réforme sur la corruption



« Donner un environnement favorable à l’investissement, et au développement économique ». C’est le principal but affiché à la loi visant à réduire la corruption au Pakistan, et le Pakistan veut se donner les moyens de lutter face à cette corruption. Le projet de loi fut publié le mois dernier, puis discuté dans l’assemblée nouvellement élue. Personne n’osait trop changer la loi pour y laisser des ambiguïtés administratifs, car beaucoup ont étaient élus sur cette question notamment, car durant la campagne il y a eu beaucoup de débats sur la corruption, et S. Sharif en a fait son cheval de bataille. C’est donc dans des conditions limite d’union sacrée, que la loi fut votée, mais ne fut accepté que par la coalition dirigeant le pays, par pur clivage politique, même si cela décrédibilise ces mouvements politiques considérés désormais comme soutenant la corruption. Mais pour beaucoup de députés cette loi est injuste : « Nous croyons que le peuple Pakistanais ne peut vivre sans corruption. C’est difficile à dire mais beaucoup n’ont pas un salaire suffisant pour faire vivre leurs familles, la corruption parait donc comme la seule solution possible pour subvenir à leurs besoins. Beaucoup ne pourront plus se nourrir ou se loger s’ils n’utilisent plus la corruption. Ce sont les classes moyennes et les plus pauvres qui vont subir le plus, même si les condamnations semblent plus dures pour les responsables politiques, ou économiques. » Aurait expliqué le député Bilawal Bhutto, chef du parti PPP de tendance Gauche. « Il faut débloquer de l’argent pour ces gens qui seront bientôt dans le besoin. » aurait-il ajouté. Effectivement, c’est prévu mais cela va couter énormément pour l’Etat d’augmenter le salaire de certains fonctionnaires des secteurs les plus corrompus comme la police, la justice, la santé ou encore l’éducation. De plus l’Etat est déjà très fortement déficitaire sur son budget, et l’augmentation de certains budgets pourrait avoir pour conséquence une dette qui s’envole. Cependant, le premier ministre S. Sharif aurait affirmé que de l’argent sera débloqué pour rendre la condition de vie des différents fonctionnaires acceptable « Plus de 2 milliards de dollars par années rien que pour le salaire des milliers de fonctionnaires » A-t-il promis. Mais il est confiant : « Cet argent que nous dépensons reviendra dans les caisses de l’Etat dans quelques années, c’est un pari sur l’avenir car en réduisant la corruption, des dizaines d’autres processus permettront au Pakistan de se développer économiquement mais également financièrement. » A expliqué devant des journalistes le premier ministre S. Sharif. Il espère ainsi éviter des tensions entre les fonctionnaires et l’Etat qui pourrait être dommageable pour le Pakistan. Cependant, pour la population, ce genre de cadeau ne passe pas, beaucoup affirment que les fonctionnaires sont des sangsues responsables de leurs problèmes alors que la dette sera remboursée par chacun des habitants du Pakistan. Mais là encore, le premier ministre a réagi : « Si nous diminuons la corruption, il sera plus facile au Pakistan d’investir, de créer son business et d’avoir une administration qui marche enfin. » Beaucoup d’investissements évitent en effet le Pakistan qui est un pays si corrompus que les entreprises multinationales refusent d’entendre parler du pays qui a pourtant quelques avantages, comme une population parlant anglais (3ème pays du monde à ce sujet) ou une main-d’œuvre nombreuse et peu couteuse. Le gouvernement espère ajouter à ces avantages comparatif une infrastructure nouvelle via les projets du China-Pakistan Economic Corridor (CPEC), ainsi qu’une une administration efficace et non corrompus d’ici la fin du mandat du premier ministre Shehbaz Sharif.



avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Jeu 5 Juil 2018 - 19:31







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Plan 10



Le « Plan 10 » est le nouveau char de bataille du premier ministre Shehbaz Sharif, après sa loi contre la corruption mais est dans un tout autre domaine. Ce domaine est en effet d’ordre économique puisqu’il prévoit, d’après nom, d’atteindre les 10% de croissance annuel d’ici 3 ans. Le principal but de ce plan est de donner une atmosphère favorable à l’investissement local et étranger. Pour cela, de multiples plans seront mis en place, en plus du CPEC qui donnera une infrastructure viable au Pakistan, chose qui a toujours manqué pour le développement du pays. Mais au-delà de cela, le pays a des possibilités assez gigantesques pour devenir un pays développé et rivaliser avec le voisin Indien qui ne cesse aujourd’hui de prendre de la distance. Attirer les capitaux au Pakistan est un des principal but du Plan 10, car en attirant les capitaux et investissements, le pays ferra automatiquement s’envoler sa croissance. L’année dernière déjà, les efforts du Pakistan pour attirer les attirer les IDE ont marchés puisque celui-ci a fait un bond de 15,6% pour atteindre 1,9 milliards USD. La croissance semble plutôt bonne, mais il est facile d’atteindre ce chiffre quand on part d’une base assez basse. Le but du Plan 10 est d’atteindre un IDE de 10 milliards USD d’ici à 2023 et pour cela le Pakistan a de quoi faire : le pays a une base de plusieurs millions de ses concitoyens dans les pays du monde entier, et les rémittences ont atteint plus de 20 milliards USD, ne pas utiliser cette base est une erreur. Le Pakistan mettra donc en place une nouvelle banque publique d’investissement, qui pourra, lorsque la diaspora pakistanaise enverra de l’argent par cette intermédiaire, prendre quelques dollars de frais afin de permettre un investissement dans l’économie du pays. De plus, ceux souhaitant déposer de l’argent permettront à la banque de prêter de l’argent comme une banque normale. Mais cette banque pourra être aussi disponible pour les citoyens pakistanais qui souhaitent investir dans l’économie du pays, ou même aux investisseurs étrangers. A cette banque s’ajoute une institution visant à faciliter les investissements locaux et étrangers au Pakistan. Cette institution visera à promouvoir, accompagner, et donc faciliter les investissements au Pakistan sans passer par de la paperasse administratif encore beaucoup corrompu, les gens y travaillant y seront choisis et bien payés, pour qu’ils soient efficace et non corrompus. De plus, cette institution sera en rapport avec la banque, et cherchera à contacter les chefs d’entreprises pakistanais à l’étranger pour y proposer des possibilités d’investissements dans le pays. Le pays cherche à ne pas intervenir dans l’économie et évite de mettre des bâtons dans les roues des investisseurs. Le Pakistan est business-friendly et veut le faire savoir au monde entier, et c’est pourquoi le pays veut faire partis du TOP 10 des pays où il est facile de faire du business d’après la Banque mondiale, là c’est encore un objectif du Plan 10, ce sera le plus difficile. C’est pourquoi l’institution d’accompagnement des investissements accompagnera justement les investisseurs dans plusieurs domaines plus administratifs : commencer le business, faciliter d’avoir un permis de construire, faciliter pour avoir l’électricité, faciliter l’accès au crédit, de remplir les documents administratifs concernant les taxes qui seront plus claires pour éviter les corruptions, faciliter le commerce c’est-à-dire de pouvoir traverser les frontières sans trop de temps et d’argent … tout cela sont des indices permettant de faciliter l’investissement au Pakistan. Le Plan 10 aura enfin un audit national puis une réforme s’en suivant concernant les finances et les taxes. Le but étant de rendre transparent, clair et facile la taxation du pays pour faciliter l’investissement, éviter les corruptions et permettre une augmentation des revenus.

Ce plan est pas très ambitieux, si le Pakistan arrive à atteindre son autosuffisance électrique, et à moderniser ses infrastructures le pays atteindra aisément les 10% de croissance, car beaucoup d’institut de recherches économiques ont quantifiés que ces deux arguments étaient la cause d’une diminution de 5% de la croissance, une quantité énorme. Le CPEC permet de répondre à ces deux problématiques. Le Plan 10 est un plan qui permet d’accompagner plus facilement le CPEC, d’en voir les résultats plus qu’être la raison de la croissance. Mais c’est en créant un environnement favorable à l’investissement via ces différentes mesures que la croissance du Pakistan pourra atteindre les deux chiffres, sinon le CPEC ne sert à rien sans cette atmosphère favorable.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Ven 6 Juil 2018 - 23:48







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Affaires étrangères



L’Inde a toujours été un rival avec le Pakistan pour diverses raisons, notamment sur la question du Cachemire. Dans l’opinion publique mondiale, ce conflit n’est pas pris au sérieux, préférant le conflit coréen, alors que les deux pays sont détenteurs de l’arme nucléaire. Au Pakistan, le lobby militaire est puissant, on dit même qu’il règne sur le pays, secrètement, menaçant les divers hommes politiques et publics du pays. Cela conduit le pays dans le mur concernant la politique externe car le Pakistan se retrouve souvent dans des positions ambiguës qui ne permettent pas au pays de régler les différents problèmes concernant les relations du pays avec ses voisins, notamment avec l’Inde mais aussi avec les différents groupes terroristes afghans dont notamment les talibans et Al-Qaïda dont on accuse le Pakistan de faire double jeu.

Le premier ministre veut cependant changer cette question, notamment sur ses relations avec l’Inde. Il veut continuer le grand projet de son frère, ancien premier ministre, qui visait à rendre les relations avec l’Inde bien plus détendues qu’aujourd’hui, et puis une atmosphère politique intérieur et extérieur stable au Pakistan ne peut que donner des résultats positifs pour l’économie du pays. Mais la tâche est difficile, impossible pour certains de ses plus proche conseiller, car le pouvoir militaire est trop puissant, l’Inde est en effet un ennemi qui va bien au militaire, qui peuvent ainsi la légitimité d’être aussi fort dans la politique et le budget pakistanais et ce n’est pas le seul problème. En effet, l’Inde elle-même est plutôt instable concernant ses relations avec le Pakistan mais aussi avec les musulmans en général dont le Pakistan les représentent en partie. L’actuel premier ministre indien, Narendra Modi est un nationaliste hindou islamophobe, et Shehbaz Sharif pense bien que les musulman et le Pakistan (dont le passé avec l’Inde est compliqué) est sans doute l’ennemi numéro un du premier ministre indien. Cependant, pour S. Sharif, ce n’est pas un problème, il vise en effet un projet à long terme afin de réchauffer les relations avec l’Inde. Sharif pense que si le Pakistan se comporte bien, l’Inde et les hindous ne se sentiront pas aussi menacés qu’aujourd’hui, et pourront voter moins extrémiste, et si l’Inde refuse toutes négociations, elle se décrédibilisera à l’internationale. C’est pour cela que Shehbaz Sharif annonce vouloir rencontrer le représentant de l’Inde, Narendra Modi, afin de parler avenir, et des relations que l’Inde et le Pakistan pourraient développer. Une rencontre pourrait être prévue en Inde, ou Sharif pourra y annoncer la nouvelle politique Pakistanaise concernant l’Inde mais aussi concernant ses relations ambigües avec les groupes terroristes indiens et afghans.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Dim 8 Juil 2018 - 19:08







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Le terrorisme au Pakistan



En ce début d’année 2019, le Pakistan est encore touché par le terroriste. Difficile pour le pays de lutter face à cette menace qui dure depuis près de 17 ans au Pakistan, depuis la chute du régime taliban en Afghanistan fin 2001. En effet, les économistes du Pakistan Economic Survey (PES) estiment que l’Etat pakistanais a perdu plus 129 milliards USD depuis le début de la guerre contre le terrorisme, pour un pays si pauvre que le Pakistan cela est une perte énorme. « Lutter contre le terrorisme a toujours été une priorité des précédents régimes, mais comment peut-on expliquer que Ben Laden, l’homme le plus recherché du monde, fut retrouvé au Pakistan après plusieurs années de traque ? » aurait commenté le premier ministre Shehbaz Sharif. Par cette phrase, il accuse ainsi directement le pays de ne pas réellement lutté contre le terrorisme, et beaucoup de personnes au Pakistan accusent l’armée qui trouve là encore une légitimité, contre les terroristes, mais la majorité soutient encore cette institution qu’ils ne savent pas aussi corrompus.

Contrairement à ce qu’on peut penser, le Pakistan a la plupart des informations concernant les terroristes, mais ceux-ci sont souvent baignés dans un flot d’information, ou non communiqués aux instances dirigeantes. De plus, le Pakistan dispose d’un réseau d’agence de renseignement important et dans ces agences de renseignements, il y a beaucoup de domaine d’activités. Le premier ministre S. Sharif souhaite donc mettre en place un service de renseignement commun ou les informations seraient rassemblées sans aucun esprit de concurrence. D’ailleurs, après plusieurs heures avec les principaux dirigeants des nombreux services de renseignement pakistanais, le premier ministre a affirmé que ces attentats étaient un nouvel échec pour les services de renseignement, et a indiqué que les principaux responsables devront démissionner dans les prochaines heures, avec l’accord du président du Pakistan, Mamnnoon Hussain. Si les problèmes de communications entre les services et l’inefficacité de ceux-ci ne sont pas réglés, de nouvelles « purges » seront effectuées à l’avenir pour trouver de nouvelles personnes plus compétentes. Il faut réussir à unir les informations pour trouver les terroristes, puis ensuite prendre des décisions pour stopper ces projets d’attentats et le service en commun devrait être essentiel.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Lun 9 Juil 2018 - 17:14







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Type 08, nouveau blindé au centre des divisions Pakistanais

SAA

Avec plus de 3000 APC de type M113, le Pakistan dispose d’un blindé vieillissant et très loin d’être moderne. Le Type 08 est un blindé chinois APC à 8 roues. Il fut négocié avec la Chine durant la dernière rencontre afin de produire en licence sur le sol Pakistanais ce blindé visant à remplacer les M113. Ainsi, c’est en ce début d’année 2019 que le Pakistan présente la version pakistanaise du Type 08 en prototype. Etant donné que la base avec le Type 08 est similaire, il n’a pas fallu longtemps pour produire ce blindé, de le présenter du moins en prototype ainsi que ses nombreuses versions. Car oui, c’est un blindé moderne, polyvalent et modulable, et permettra à l’armée pakistanaise d’avoir une seule plate-forme pour remplacer plusieurs autres blindés, comme le M113 et ses différentes versions mais également quelques véhicules d’ingénieurs, ou d’artillerie et ainsi économiser des frais d'entretiens.

Afin de correspondre aux nombreux besoins de l’armée pakistanaise, plusieurs versions sont donc prévues.
-Une version APC sera donc le fer de lance de l’armée, équipé d’une mitrailleuse de 12.7mm ainsi que de 2 missiles HJ-8 anti-char, que l’armée pakistanaise possède en masse, on estime que plus de 2000 APC seront produits.
-une version IFV équipé d’un canon contrôlé de l’intérieur de 30mm
-une version de reconnaissance avec une électronique plus avancée
-une version mortier de 120mm
-une version d’artillerie de 155mm
-une version anti-aérienne avec un canon de 35mm
-une version de combat avec un canon de 105mm
- deux véhicules de commandement avec une communication développé, l’un sera à hauteur du régiment, et l’autre du bataillon.
-une version avec pont mobile
-une version d’ingénieur
-une version dépanneuse pour les différents blindés en panne.
On estime à environ 3 500 le nombre d’APC qui composeront l’armée pakistanaise de ces multiples versions, pour la version APC, la majorité sera construit au Pakistan, mais pour les versions spécifiques, certaines technologies jugées sensible par la Chine seront produits en Chine puis assemblée au Pakistan. Avec ce véhicule, le pays change un peu de doctrine, préférant la roue à la chenille jugée trop couteuse pour les théâtres d’opérations, notamment dans zones frontalières avec l’Afghanistan, à cet effet le Type 08 sera très mobile, capable de monter des chemins de terres à plus de 50 degrés grâce à un moteur de 440 chevaux mais avec un poids assez faible de 16 tonnes pour la version de base. De plus, le produit est déjà très peu couteux, mais avec la version pakistanaise qui sera produite en masse, on estime que le prix diminuera au fur et à mesure par l’économie d’échelle.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Mar 10 Juil 2018 - 19:20







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan




La question Pashtoune


Avec 30 millions d’habitants au Pakistan, les pashtounes composent une part non négligeable de la population pakistanaise, soit 15% de la population totale du pays, fessant de cette ethnie la deuxième plus importante après les Pendjabi et devant les Sindhîs. Ils habitent notamment le nord-ouest du Pakistan et sont divisés de leurs frères afghans par la ligne Durand qui fait office de frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan. Les régions habitées par les Pashtounes sont les plus touchés par la guerre contre le terrorisme, situés à la frontière avec l’Afghanistan, les guerriers talibans n’ont pas cessés de traverser la frontière afin de rendre la région instable. Chose réussi car on estime que plusieurs millions de pashtounes furent déplacés durant cette guerre, causant un développement économique et humain inférieur à la moyenne du Pakistan qui n’est déjà pas élevé. Pour cela le premier ministre appel à une Union nationale pour aider le peuple Pashtoune, appartenant à la communauté nationale. Mais il est difficile pour le premier ministre de se faire entendre par les pakistanais qui considèrent les Pashtounes comme un peuple guerrier rétrograde, sinon comme un peuple terroriste. Pourtant, la réalité est tout autre, des critiques commencent à retentir dans la communauté Pashtounes, envers l’armée. En effet, pour Manzoor Pashteen, créateur du PTM (Mouvement de Protection Pashtounes) : « L’armée est coupable d’avoir collaboré avec les talibans. Ils ont envoyés des « bons talibans » combattre en Afghanistan tandis qu’ils en combattaient d’autre au Pakistan, dans les zones Pashtounes, le peuple fut donc pris entre deux feux. » L’armée pakistanaise est donc accusé par une partie de la population d’un crime qui a causé la mort de plusieurs milliers de personne, en majorité des pashtounes mais également des militaires. Depuis un an ces échos commencent à trouver preneur dans la société civile qui commence réellement à s’interroger des exactions de l’armée durant les dernières élections, mais également durant la guerre contre le terrorisme dans le nord-ouest du Pakistan. Beaucoup demandent déjà des enquêtes sur les responsables.

Pour le premier ministre, la question des Pashtounes est essentielle pour lutter contre le terrorisme, mais également contre l’armée, qui peut finir décrédibilisée par ses actions durant cette guerre. C’est pourquoi il a soutenu officieusement Manzoor Pashteen de défendre sa position et de demander une enquête à la cour suprême du pays, organe indépendant et assez puissant capable de lutter contre l’armée, ainsi que d’unir son peuple face à la toute puissante armée, sans toutefois utiliser de la violence qui décrédibiliserait son mouvement aux yeux de l’opinion public. Le premier ministre Shehbaz Sharif a demandé au peuple pakistanais de revoir les stéréotypes concernant les pashtounes : « Ils sont aujourd’hui un élément important de notre Etat, ils composent le Pakistan comme les Pendjabi, Sindhîs, ou Baloutches, et doivent être pris comme pakistanais à part entière. J’encourage les Pakistanais à réfléchir concernant les idées reçus sur eux, et de ne pas avoir de stéréotype. » Tout comme la lutte contre la corruption, une campagne médiatique aura lieu afin d’intégrer les pashtounes dans la communauté nationale. Toutefois, des actions concrètes seront mise en place afin de développer la région pashtounes, notamment en y augmentant de quelques centaines de millions USD le financement des régions frontalières pour y augmenter les investissements publics concernant l’éducation, la santé mais également les transports dont la région, malgré le CPEC, reste assez dépourvue. Avec ces financements assez importantes, le pays espère voir les conditions de vies s’améliorer ainsi que l’économie de ces régions. Enfin, économiquement, des zones franches locales seront mis en place spécialisé dans les domaines économiques artisanales (qui correspond aux talents locaux), afin que des micro-entreprises puissent s’allier et s’exporter, un peu comme les districts industriels italiens mais à une hauteur plus faible.





avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Mer 11 Juil 2018 - 18:13







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



La minorité Baloutche



Le mois dernier le premier ministre a annoncé une aide supplémentaire pour développer les régions pashtounes dans le nord-ouest du pays, la minorité baloutche s’est sentit délaissée alors qu’eux sont les plus pauvres du pays et les moins développés. Ceci a eu pour conséquence direct une flambée de la violence dans la région, ne causant que des dégâts matériels. Cependant, cela a fait réagir le premier ministre Shehbaz Sharif : « Nous prévoyons un plan d’envergure pour le Baloutchistan, région fédérale la plus pauvre du pays et pourtant si riche. » En effet, la région compterait de nombreuses ressources comme le gaz, le zinc, le charbon, le fer ou encore le cuivre toutefois ces ressources ne profitent pas à une population locale. La population locale, pauvre et nomade est obligée de vivre en passant par-delà la loi, via différents trafics comme l’opium venu directement d’Afghanistan, causant des tensions avec l’Etat.

Le premier ministre a donc mis en place un plan spécial visant à développer l’arrière-pays Baloutche qui dispose malgré tout de quelques avantages. En effet, malgré le CPEC qui vise de faire du port de Gwadar un HUB aéroportuaire et portuaire, la région du Baloutchistan n’en profite aucunement. Ainsi Sharif veut profiter des aménagements du CPEC pour développer la région. Mais en premier lieu, il veut que les entreprises exploitant les nombreuses ressources de la région aient un quota de salariés Baloutche dans leurs effectifs, 20% à vrai dire, le but étant pour la population de profiter des ressources disponibles dans les sols pakistanais. De plus, l’Etat achètera désormais le gaz du Baloutchistan au prix des autres gaz du pays (170 à 190 roupie l’unité au lieu de 24 seulement), le but étant de dégager assez de profit afin de développer la région avec notamment des infrastructures de gaz qui approvisionnent la majorité des districts de la région, puisque qu’actuellement seul 4 districts sur 27 sont équipés de distribution de gaz alors que la région est productrice. De plus, on prévoit de construire plusieurs milliers de kilomètres de routes afin de désenclaver cette région qui n’a que très peu d’infrastructure, en accord avec les infrastructures issus du CPEC. De même, on prévoit la construction d’écoles qui permettront à la population de s’alphabétiser.

De même, le Pakistan voudrait, avant la mise en place de ces nombreux projets, détruire les quelques seigneurs et les lois féodales qui y sont encore. En effet, la population est encore sous la domination de seigneurs locaux appelés les « Mirs » auxquels appartiennent les populations et les terres, augmentant encore la pauvreté de la région, s’attaquer à eux permettrait de rendre les populations indépendantes et plus riches. Ainsi, en premier lieu le gouvernement va mettre en place une banque Baloutche agricole permettant aux agriculteurs et éleveurs de s’affranchir de ces seigneurs par la voie économique et diplomatique. Toutefois cela ne fonctionnera pas toujours, c’est pourquoi 10 000 rangers seront déployés dans la région afin de protéger les infrastructures mais également les populations, puis en cas de problème, détruire les menaces venant des Mirs récalcitrant. Le but étant d’en finir d’ici à 5 ans des Mirs, qu’ils disparaissent en s’enrichissant, ou bien par la mort, même si cela devra causer à l’Etat des accusations et de nombreux morts. Les agriculteurs devront tous être indépendants à ce moment, en attendant des fonctionnaires traversent les campagnes Baloutches pour alerter la population des comportements tribaux, féodaux et hors du temps des Mirs, ainsi que pour les informer des décisions possible pour s’en sortir, le but étant de gagner la guerre psychologique qui va arriver dans les prochaines années entre le gouvernement et les seigneurs Baloutches. Une attaque envers les fonctionnaires pakistanais sera très fortement réprimée contre les Mirs locaux, par les rangers, qui sont des paramilitaires et non des militaires selon le droit international.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Jeu 12 Juil 2018 - 18:24







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Une nouvelle guerre Baloutche ?



5, c’est le nombre de guerre qui a secoué la région du Baloutchistan depuis l’indépendance du Pakistan dans la fin des années 40. Les périodes d’accalmies se suivent entrecoupés de périodes de conflits. En 2019, de nombreux fonctionnaires parcourent la région afin d’alerter les agriculteurs sur les pratiques abusives des seigneurs locaux. Il n’a pas fallu longtemps, quelques jours, pour qu’un premier soit capturé par l’un d’eux puis soit assassiné, chose qui a effrayé nombre de fonctionnaires qui travaillent sur le terrain. En représailles, les Frontier Corps (oui au précédent message j’avais mis les Rangers mais je me suis trompé) présents pour protéger infrastructures et populations ont cherchés des coupables parmi les seigneurs et ont abattus les chefs du village voisin. La tension est palpable dans la région qui était calme depuis 2012. Toutefois, le premier ministre a demandé le calme au Major Général Nadeem Ahmed Anjum, dirigeant les Frontier Corps du Baloutchistan, de ne plus répondre aux provocations du BLA (Baloutchistan Liberation Army) afin de décrédibiliser le mouvement qui continuera sans aucun doute ses actions. De même, on estime que finalement très peu de Baloutches réagiront, ils sont fortement divisé depuis 2012 causant une diminution des tensions depuis cette même année, et le gouvernement estime que les raisons actuelles ne permettront pas aux Baloutches de s’unir à nouveaux. Le cas contraire serait problématique. Cependant, les fonctionnaires seront désormais protégés par l’armée ou les Frontier Corps afin d’éviter qu’ils soient de nouveaux capturés, et puis ceux-ci refusent d’y retourner seul de tout manière, de peur d’être pris en otage.

Le gouvernement a diffusé des messages incitant le peuple au calme, on craint un conflit au Baloutchistan qui pourrait s’étendre vers les zones Pashtounes qui ont aussi leurs propres seigneurs, qui pourraient se sentir menacés. Toutefois le gouvernement n’a pas fait grand-chose dans cette direction, même si c’est dans les plans pour l’avenir. Il est temps pour le Pakistan de s’affirmer dans ses terres de l’ouest aujourd’hui les plus pauvres et les plus touchés par la guerre et donc d’en finir avec des seigneurs issus du Moyen-Age qui n’ont plus lieu d’être dans la Fédération.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Ven 13 Juil 2018 - 18:13







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan




Relations entre le Pakistan et l’Inde



Le premier ministre Shehbaz Sharif accepte la proposition de la ministre des affaires étrangères de l’Inde, Sushma Swaraj pour une rencontre à Islamabad. Cette rencontre est une tentative pour le Pakistan de régler les problématiques entre l’Inde et le Pakistan qui minent les relations entre les deux pays depuis plusieurs décennies déjà. La question du Cachemire bien entendu, mais également les nombreuses questions sur l’avenir des relations entre les deux Etats.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Ven 13 Juil 2018 - 22:58







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Relations extérieures


Le Pakistan, par l’intermédiaire de son ministre des affaires étrangères, Abdullah Hussain Haroon, se dit choquer des accusations mensongères et graves à l’encontre du Pakistan et ses habitants : « Le pays a payé un lourd tribut de la guerre contre le terrorisme mené principalement par les Etats-Unis. Humainement, plusieurs milliers de compatriotes sont morts par les centaines d’attentats qui ont touchés le sol pakistanais depuis maintenant 18 ans. Le bilan matériel est tout aussi grave : 130 milliards de dollars de dégâts direct sur l’économie pakistanaise depuis 2001, bien au-delà des 30 milliards donnés par les Etats-Unis depuis 2002 pour l’armée. De plus, les Etats-Unis semblent oublier qu’ils sont tout aussi responsables que le Pakistan de la situation en Afghanistan. »

Affaires militaires et intérieures


Cependant, cette déchéance de la politique extérieure n’est pas forcément fausse, durant longtemps, et aujourd’hui encore, le Pakistan entraine des talibans qu’ils considèrent comme « bons » afin qu’ils combattent, du moins dans le domaine idéologique, les « mauvais » talibans. C’est une politique qui n’a sans aucun doute donné aucun résultat aujourd’hui, et le premier ministre se mets au péril politique pour stopper ceci. Il a exhorté à l’armée de cesser ces pratiques, de stopper tout afghans à la frontière pour les renvoyer chez eux, ou de les détenir dans les prisons pakistanaises si il y a preuve que ce soient des terroristes. Plus de 85 000 hommes surveillent la frontière avec l’Afghanistan et elle est aujourd’hui un véritable gruyère, et ceci est voulu car les pakistanais aident beaucoup finalement les talibans par l’intermédiaire du bon ou mauvais taliban en donnant aussi des bases arrières. Si beaucoup de territoire contrôlé par les différents groupes terroristes en Afghanistan sont à la frontière avec le Pakistan ceci n’est pas pour rien. Shehbaz Sharif a donc ordonné la fin des opérations ambiguës du Pakistan concernant les différents groupes terroristes. De plus il a demandé à ce que les cellules terroristes au Pakistan soient démantelées, y compris celles visant à commettre des attentats en Afghanistan.

Cela semble simple, mais le premier ministre n’a aucun moyen de savoir si ses ordres seront suivis à la lettre par les différents généraux qui y trouvent des intérêts à faire cela, sauf par l’intermédiaire des différents services secrets  sous commandement du premier ministre qui devront enquêter à cet effet. De même, le premier ministre prend des risques car il se fait des ennemis parmi l’Etat-major pakistanais. Enfin, même si l’Etat le veut, le Pakistan est un pays qui ne contrôle pas forcément ses 2430 kilomètres de frontières, même avec les 85 000 hommes du Frontier Corps soutenus par l’armée pakistanaise. A cet effet, le Shehbaz Sharif a demandé un recrutement de 15 000 Frontier Corps pour 2020 afin à la fois de lutter à la frontière mais également des différents mouvements Pashtounes et Baloutches. Le premier ministre espère ainsi pouvoir lutter à la fois contre la traversée illégale des frontières entre l’Afghanistan et le Pakistan mais également éviter les tensions entre le gouvernement et les différentes ethnies à la frontière.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Lun 16 Juil 2018 - 20:34







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan




Relations extérieures


La situation en Afghanistan inquiète particulièrement le Pakistan qui ne veut pas voir un Etat terroriste à ses frontières qui serait préjudiciable au pays. C’est pourquoi le premier ministre Shehbaz Sharif demande une réponse « Internationale mais locale. » au problème Afghans. Les soviétiques sont intervenues puis les américains, ne donnant pas de résultats. Les afghans prenant cela comme une invasion, ce fut effectivement le cas. Une intervention locale, sous couvert de l’ONU avec les pays voisins qui ont une culture similaire et des ethnies séparés par les frontières est pour le premier ministre la solution au problème afghan : « Comment des Occidentaux habitant à 10 000km de là peuvent comprendre la culture particulière régionale ? L’Afghanistan est aussi une superposition de religions et d’ethnies très différentes issues d’une histoire longue et compliqué. » C’est pourquoi le premier ministre devrait proposer une proposition à l’ONU d’ici quelques semaines visant à l’intervention en Afghanistan d’une force internationale mais composé de Pakistanais, d’Ouzbek, de Tadjik, ou de Turkmène qui sont les principales ethnies qui composent l’Afghanistan. Mais en premier lieu le premier ministre demande si ces pays sont d’accords pour participer à cette opération essentielle pour l’équilibre régionale. De la création rapide d’un Etat-major commun visant à coopérer et coordonner les actions puis de mettre en place une mention visant à une intervention en Afghanistan par l’ONU qui donnerait toute la légitimité nécessaire à ces pays de secourir le peuple Afghan.





avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Mer 18 Juil 2018 - 18:45







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Politiques économiques  


La récente politique tournée vers l’extérieur du premier ministre Shehbaz Sharif ne doit pas faire oublier la politique économique du pays sans quoi le Pakistan ne pourrait pas sortir de son marasme économique dans lequel elle est embourbée depuis son indépendance. Les différents plans économiques mis en place par le Pakistan, comme le CPEC ou le Plan 10 voir la lutte contre la corruption n’auront que des résultats à moyen voir long terme, d’ici le milieu ou fin de mandat du premier ministre Shehbaz. Les peuples sont impatients car c’est eux qui meurent de faim, et il est normal de vouloir accélérer le développement du Pakistan. Pour cela, le premier ministre lance sa réforme budgétaire, du moins de taxation. Les taxes au Pakistan ne sont pas clairs, et cela donne un résultat : la corruption. Les personnes ne sachant pas quels prix payés, payent plus qu’ils le devraient à des gens chargés de récolter les différentes taxes qui prennent la différence. Le premier ministre veut faire un choc de la simplification, visant à rendre les taxes simples, facile à comprendre pour tous et permettant à l’Etat de faire des économies tout en augmentant le pouvoir d’achat des citoyens pakistanais en diminuant un peu plus encore la corruption. Une réforme qui devra se mettre en place dès le début de l’année prochaine, une petite réforme mais qui devrait permettre à l’économie de s’accélérer par divers mécaniques (chute corruption, augmentation investissements, augmentation de revenus et donc de consommations …).

Mais la deuxième réformette du gouvernement pour cette deuxième partie de l’année reste néanmoins une politique visant à augmenter les productions pakistanaises détenus par les pakistanais ainsi que l’innovation des entreprises au Pakistan. Le gouvernement veut en réalité permettre aux entreprises au Pakistan mais notamment celles détenues par des pakistanais de pouvoir accéder au marché plus facilement ainsi que de pouvoir exporter, de faire une politique donc de substitution des importations au profit d’une industrie locale. Pour cela, le Pakistan devrait avantager les joint-ventures entre entreprises locales et internationales souhaitant créer une subdivision au Pakistan. Ces joint-ventures devront à minima avoir du 50/50 pour pouvoir profiter des avantages données par le Pakistan : des taxes inexistantes pendant 10 ans puis des facilités administratifs pour s’installer, bien plus que celles prévus déjà par le Plan 10. Le gouvernement ne veut cependant pas décourager les investissements : « Cette réforme vise à encourager ce type d’installation, par joint-venture, et non d’interdire tout autre type d’investissements dit traditionnel. Cela aurait pour résultat une chute drastique des investissements au Pakistan car le pays ne possède pas encore les avantages qui permettent à tous d’investir sans crainte.» aurait expliqué le ministre de l’économie.
De même, des avantages fiscaux seront donnés aux entreprises, une sorte de niche fiscale, dépensant un certain pourcentage (5%) de leurs chiffres d’affaires dans la Recherche & Développement. Ces avantages iront bien sur au-delà de ce que ces entreprises dépensent pour la R&D, sinon il y a aucune raison de l’existence de cette niche. De même, un système d’échelle sera mis en place. En effet, une entreprise dépensant jusqu’à 20% de son CA en R&D aura une réduction de 50% de ses impôts sur l’année, échelle maximum. On estime que cette loi vise surtout à aider les grandes entreprises industrielles mais également les start-up qui utilisent l’innovation comme moteur … de quoi donner des idées à ceux hésitant encore à investir. Cette avantage ne concerne que, cependant, les entreprises pakistanaises et joint-ventures qui ont la majorité ou égalité pakistanaise. Le résultat de cette deuxième mesure devrait donner une chute sensible du revenu du gouvernement, mais avec la chute générale de la corruption suite aux différents plans ainsi que les différents plans budgétaires et surtout la croissance économique devrait permettre d’endiguer très facilement cette dépense.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Dim 22 Juil 2018 - 2:58







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Bilan de l’année 2019


La nouvelle année vient de passer, et c’est l’heure du bilan pour le Pakistan qui est, pour le premier ministre, une mauvaise année : « Les efforts entrepris par l’Etat que ce soit la lutte contre la corruption, les réformes sur la taxation ou l’attraction des investissements ne sont que des réformes structurelles qui n’auront effet qu’à partir de l’année prochaine ou dans deux ans. J’ai toujours confiance pour arriver aux 10% de croissance d’ici la fin du mandat. » En effet, le Pakistan n’a une croissance que de 5,5% qui est dans la moyenne basse de ces dernières années. La situation internationale mais également l’instabilité structurel du Pakistan en sont sans aucun doute la cause. Le budget a augmenté d’environ 8 milliards de dollars, la croissance économique mais également la réforme sur la taxe et la lutte contre la corruption peuvent expliquer une telle augmentation, toutefois les dépenses ont augmentés autant et le déficit n’a pas diminué et reste stable à 20 milliards USD.

Cependant, ces mauvais résultats, notamment sur la croissance, diminue la côte de popularité du premier ministre et de son gouvernement dans les sondages. Même avec 5,5% de croissance, celle-ci n’est pas assez importante pour l’économie d’absorber la croissance de la population active ainsi que de l’exode rural. Ainsi, le chômage au Pakistan a légèrement augmenté. Les instituts statistiques du Pakistan estiment qu’il faudrait entre 6,5% et 7% de croissance pour absorber ces nouvelles populations actives sur le marché de l’emploi. Le gouvernement commence donc à s’inquiéter, il ne faut pas oublier que le gouvernement est actuellement au pouvoir avec l’aide d’une coalition mis en place avec des Indépendants qui peuvent quitter le navire si Shehbaz Sharif et son gouvernement ne sont plus populaire. La majorité serait alors perdue et le pays ne pourra qu’être difficilement gouvernable. Pour le premier ministre S. Sharif, ces mauvais résultats arrivent au pire moment alors que le Pakistan est le principal acteur d’une coalition visant à intervenir en Afghanistan et les morts qui en suivront seront de la responsabilité de son gouvernement, qui sera donc moins populaire. Afin de répondre à cette baisse de popularité, plusieurs projets sont annoncés visant à augmenter les pouvoirs des différentes régions, notamment le Baloutchistan et le Khyber Pakhtunkhwa. L'objectif est de donner une indépendance au niveau finances et de nouvelles compétences. Une indépendance financière sera la possibilité de lever l’impôt plutôt que des dotations venant de l’Etat fédéral soit redistribué. De plus, les provinces auront de nouvelles compétences que ce projet de loi donnera les détails. La « Loi pour une nouvelle gouvernance provinciale » verra le jour le mois prochain ou dans quelques mois pour être voté d’ici la mi-2020.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Mer 25 Juil 2018 - 23:13







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan




Critique du gouvernement et réponse.


Le Pakistan s’inquiète. Beaucoup de citoyens se demandent en effet de voir leurs enfants, frère ou parents partir pour combattre dans un pays étranger dans un combat qui ne les concerne pas. Pour le gouvernement, on voit le conflit afghan comme une continuité de la lutte envers le terrorisme dont le Pakistan est victime depuis près de deux décennies aujourd’hui. Pour le premier ministre : « La Guerre en Afghanistan est essentiel pour la stabilisation du Pakistan et de la région en général. Si Kaboul tombe, le gouvernement afghan tombe et il faudra combattre un Etat terroriste qui causera bien plus de dégâts au Pakistan que ce qu’a connu le pays depuis bientôt 20 ans. Lutter en Afghanistan est important, essentiel à la stabilité du pays. » Mais cela passe difficilement, notamment dans les zones de minorités qui sont les zones dont de nombreux soldats sont envoyés.
C’est pourquoi le gouvernement va mettre en place une loi permettant une autonomie plus importante des Provinces, afin que celles-ci puissent avoir quelques prérogatives supplémentaires ainsi que, principale mesure, puissent lever l’impôt plutôt que ce soit l’Etat qui redistribue l’argent. Le Fédéralisme pakistanais existe, mais il n’était pas si développé, l’Etat étant centralisé. Par cette loi, le premier ministre développe la décentralisation et permettra aux Provinces de ce développer, car plus informé par ce qu’il faut faire et ou. Ce projet de loi est discuté rapidement au parlement puis accepté par la majorité, car tout le monde est plutôt d’accord par une décentralisation du Pakistan. Cette loi permettra aux Provinces, en plus d’une certaine indépendance financière, d’enseigner les langues régionales, de pouvoir investir dans les principales infrastructures, d’avoir sa propre police … tout cela permettra en plus de calmer les ardeurs autonomistes pendant quelques temps.





avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Lun 6 Aoû 2018 - 17:52







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Bilan de l’année 2020


Avec le passage en l’année 2021, il est venu le temps de faire le bilan économique du pays, mais également un bilan plus général. Le premier ministre est plutôt content du résultat, notamment la croissance, mais celle-ci n’est toujours pas assez élevé pour ses objectifs fixées par le Plan 10 mais également, et surtout, pour enrayer la croissance de la population, de la population active mais également de l’exode rurale. Les organismes statistiques officielles estiment qu’il faudrait au moins 7,5% de croissance pour que le pays puisse jouir d’une situation, et de ne pas subir une croissance appauvrissante. En effet, malgré 7% de croissance, ainsi qu’une diminution du pourcentage de pauvreté, le Pakistan a vu son nombre de population vivant sous le seuil de pauvreté augmenter, ceci à cause d’une croissance de la population assez élevée. Mais à part cela, le pays voit sa situation s’améliorer au fil des années, son déficit restant stable et n’augmentant que très peu. Cette année et les prochaines seront spéciales cependant concernant le budget car le Pakistan a donnés de nouvelles prérogatives à ses régions, ainsi que la possibilité de lever l’impôt. Le budget a donc diminué que ce soit au niveau des recettes mais également au niveau des dépenses. D’ici à 2025 on vise que le Pakistan perdra entre 5 à 6 milliards de recettes mais autant au niveau des dépenses. Une part importante du budget fédérale est tout de même réservée aux Provinces, et ceci pour la simple raison que le Pakistan veut garder la dépendance de ses régions, notamment les Provinces dites séparatistes.

Plus généralement, la situation n’est pas fameuse, certes le combat contre le terrorisme n’a plus lieu au Pakistan mais en Afghanistan. Mais à part cela, la Coalition connait ses premiers déboires, notamment avec le Turkménistan qui attaque des positions talibanes jamais réellement sécurisés par la précédente coalition, et la défaite fut presque obligatoire. Le Turkménistan ne peut donc pas sécuriser sa zone et le Pakistan peut difficilement aider ce pays. Dans les plus hautes sphères de l’Etat on s’inquiète de cette situation, la guerre divise déjà beaucoup l’opinion public et une défaite ferrait obligatoirement une chute du gouvernement, une remise en question militaire, une humiliation envers l’Inde (le rival éternel) et enfin sans aucun doute le retour des combats au Pakistan qui serait dommageable pour le pays et son économie. Des solutions doivent être trouvés, et le Pakistan n’exclue pas l’envoie de plus de soutien aérien, mais également de dégarnir sa frontière avec l’Inde pour les y envoyer dans les zones de maintien de la paix qui ne peuvent justement pas être maintenu en paix, ce qui augmenterait la défiance envers le gouvernement, mais pourrait le sauver d’une défaite. Les divers soutiens du gouvernement préparent le terrain dans cette optique : expliquer les enjeux de la guerre en Afghanistan pour le Pakistan, ainsi que l’importance d’avoir une région stable pour la vie de tous les jours des pakistanais. En effet, il ne serait pas dans l’avantage des pakistanais de vivre sous la menace d’un nouvel Etat taliban qui pourrait menacer leurs vies. On espère dans le gouvernement que cela suffira même si envoyer des enfants du pays mourir dans un pays voisin dans un combat qui n’est pas forcement pakistanais n’a pas grande popularité dans le pays.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Jeu 9 Aoû 2018 - 22:52







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan




Réforme de l’éducation



Le gouvernement de Shehbaz Sharif vacille. Le conflit en Afghanistan s’éternise mais la population ne soutient déjà plus l’action du Pakistan dans ce pays en guerre perpétuelle. Afin de calmer la population plutôt hostile, de nombreux soutiens au gouvernement et surtout à ses actions investissent les plateaux des différents médias pour affirmer les avantages qu’a le Pakistan à intervenir sans ambiguïté en Afghanistan : la fin des attentats, le décollage économique, la stabilité internationale, la fin des vagues de réfugiés qui viennent en particulier au Pakistan … nombreux sont les arguments valables. Cependant, le gouvernement sait que cette propagande pro-Intervention ne sera pas suffisante pour retourner l’opinion publique, surtout que la coalition au pouvoir entre le PML-N et les indépendants peut disparaitre à tout moment désormais. Toutefois, personne ne semble encore avoir décidé de faire scission avec le gouvernement mais le premier ministre s’attend à voir la coalition se détruire d’ici quelques mois.

Le premier ministre Shehbaz Sharif et son gouvernement veulent contre-attaquer et pour cela ils veulent noyer le poisson avec du gros : une loi sur l’éducation. L’Etat Pakistanais veut miser sur son avenir, et l’éducation a toujours du positif, un investissement sur et sécurisé, mais assez couteux. Et le gouvernement veut se donner les moyens d’investir dans ce domaine. L’Etat ferra un grand emprunt national à hauteur de 50 milliards d’euros pour moderniser, construire, et permettre à tous, garçons ou filles, de pouvoir aller à l’école. Le budget sera aussi doublé, avec une population qui a augmenté de 30 millions d’habitants depuis 4 ans, il faut que le Pakistan soit capable d’avoir des capacités de financement suffisant pour permettre à tous d’avoir accès à l’éducation. L’éducation représente moins de 2,5% du PIB pakistanais, il devra représenter 5% d’ici à l’année prochaine, soit une augmentation de 10 milliards de dollars annuels (il en représente que 7,57 milliards aujourd’hui). Chose qui sera sans aucun doute impopulaire cependant, le gouvernement veut rendre l’école obligatoire pour tous de 5 ans jusqu’à l’âge de 16 ans dès 2025, puis d’augmenter cet âge à 18 ans pour 2030. Enfin, dernier volet de la loi, les programmes seront modifiables par les Provinces, sous accord avec l’Etat fédéral. Les langues régionales pourront ainsi être officiellement mise en place selon les Provinces. L’éducation sera mis sous budget fédéral, les Provinces pourront, à leurs guises, investir plus mais pas moins qu’un certain seuil (10% du budget). Le gouvernement espère ainsi être aidé par les Provinces qui peuvent désormais lever l’impôt et former leurs budgets. Cette loi fut voté dans le mois, rapidement, et devrait prendre effet dès 2022.





avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Dim 12 Aoû 2018 - 15:16







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Les futures divisions Pakistanaises



Les premiers Type 08 viennent de sortir de la chaine de production. Après quelques années de tests, le Pakistan s’apprête à équiper son armée de cet APC qui visera à remplacer tous autres blindés de son type (sauf un) permettant une certaine homogénéité dans l’armée. Pour cette occasion, il sera renommé al-Iyad, célèbre général du premier Califat islamique. L’Al-Iyad équipera la majorité des divisions pakistanaises ou il coopérera avec le Hamza 8X8, produit localement pakistanais, mais sera la colonne vertébrale des différentes divisions du Pakistan d’ici à 2033 avec les premières divisions équipés dès l’année prochaine. La production sera d’environ 100 exemplaires pour la prochaine année, avec une vitesse de production à 300 exemplaires par année dans 2 ans. Pour équiper toutes les divisions (motorisés, mécanisés et blindés), on estime qu’environ 3 500 unités sont nécessaires pour équiper les différentes divisions de l’armée pakistanaise.


Avec le Al-Iyad, le Hamza 8X8 aura différentes missions, malgré la modularité du Al-Iyad, celui-ci ne permet pas de remplir toutes les missions de l’armée pakistanaise, et c’est le Hamza MCV qui s’occupera de ces missions. En premier lieu, il s’agit d’un MRAP, résistant aux mines et IED, et il sera employé par le Pakistan dans les guerres asymétriques tandis que l’al-Iyad sera employé dans des guerres plus conventionnelles. La guerre en Afghanistan est une preuve du besoin croissant de l’armée pour ce véhicule. Capable d’emporter 14 hommes, il traverse tout terrain, notamment le montagneux très caractéristique de l’Afghanistan. Plusieurs versions sont prévues : une version mortier, version d’évacuation médical, une version APC, une version anti-char, une version contre-aérienne de basse altitude et même une version logistique de transport de matériel, car l’APC de 14 tonnes peut transporter un maximum de 50 tonnes. Toutes ces versions seront utilisées en Afghanistan, également la version anti-char et anti-aérienne car les talibans et les différents groupes terroristes utilisent des IFV dont il est difficile à détruire, comme durant la bataille d’Asadabad, qui a était une grosse défaite pour le Pakistan. Quelques versions seront utilisées par les autres divisions conventionelles, comme la version d’évacuation médicale ou la logistique, mais là ce sera l’Al-Iyad qui sera majoritaire avec ses dizaines de versions. Concernant le Hamza, on estime qu’il devra équiper une division du Corps Afghans par année dès l’année prochaine (car il est plus vieux que le Al-Iyad, et a déjà passé les tests et tout). On estime donc qu’il faut une production annuelle de 200 exemplaires dès cette année, puis environ 300 à 400 par année dès 2022. Au vu de ses capacités de soutiens (logistique et médical), le véhicule sera produit à un nombre d’exemplaire élevé, autant que le Al-Iyad, soit 3 000 exemplaire en majorité la version logistique de transport de matériel qui équipera une grande partie de l’armée.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Lun 13 Aoû 2018 - 20:34







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Détails sur la loi sur l’éducation


La loi sur l’éducation vient d’être voté, et devrait être mis en application dès l’année prochaine. Celle-ci vise à un financement plutôt important de la part du Pakistan dans ce domaine laissé à l’abandon depuis des années.
Concernant le financement, le Grand Emprunt National sera fait en 10 ans, 5 milliards de dollars seront injectés chaque année dans l’éducation ayant uniquement pour but de construire ou moderniser les équipements au Pakistan. Parallèlement à cela, le budget pour l’éducation atteindra 5% du PIB d’ici à 2025, soit un peu plus que 19 milliards, il augmentera donc d’environ 2 milliards par années. Ce budget servira plus pour le fonctionnement, les professeurs et leurs salaires par exemple. Ces détails sont publiés car il semblerait que les précédentes dépêches n’ont pas spécifiés le financement de cette loi.
(en fait je me suis trompé durant mon précédent message sur ce sujet, j'ai mis des chiffres qui me mettraient mal, et impossible à tenir, du coup ceci sont plus réalistes et à prendre en compte)




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Dim 19 Aoû 2018 - 0:22







اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Une politique énergétique d’avenir



L’infrastructure énergétique du Pakistan est instable. Le pays perdrait 2% de sa croissance annuelle à cause du manque d’énergie qui détruit un peu l’économie du pays, les entreprises devant jongler leurs horaires de travaux avec les périodes ou l’énergie est disponible et les périodes de coupures de courants. Le CPEC a ou va améliorer un peu plus cette situation, et le projet d’énergie nucléaire à moyen terme est plutôt viable. Toutefois, il y a des énergies auquel le Pakistan n’a pas encore parlé. Il s’agit de l’énergie renouvelable et le Pakistan devrait mettre en place un budget assez immense, 2 milliards, dès cette année, et par années jusqu’à 2030, uniquement pour de l’investissement dans le secteur énergétique renouvelable. Le solaire en premier lieu, en ayant pour modèle le QASP, le plus grand parc solaire au monde, qui a couté pour comparaison 131 millions USD. Un effort sera donné pour réfléchir sur l’efficacité des centrales solaires en milieu désertiques, la poussière diminuant de beaucoup la capacité de production. De même de réfléchir sur les meilleures places pour que le projet soit le moins couteux et le plus efficace possible, le projet vise à l’augmentation de la production de 5 GW pour 2030, en plus des 10 GW prévu originalement. L’énergie éolien est aussi une solution, le Pakistan a autant de possibilités dans ce domaine que dans le solaire, et ce genre d’énergie est moins couteux et problématique que l’énergie solaire, ce sera donc une énergie majeur pour le Pakistan qui lancer un projet de 15 GW pour 2030 venant s’ajouter aux projets déjà existant. L’autre énergie que le Pakistan veut développer : la géothermie, et le Pakistan à une capacité de production de 100 000 MW, le Pakistan vise à développer ce domaine pour produire 10 GW pour 2030 toujours. Enfin, la dernière énergie est l’énergie des marées, et le Pakistan avec ses 1000km de littoral peut en profiter. Ici, c’est notamment au Delta de l’Indus qui aura des projets, toutefois les projets sont bien moindres et dépendront des capacités qu’a le Pakistan à produire ce type d’énergie. On espère que cette énergie soit capable de générer 3 ou 4 GW au maximum.

Le Pakistan veut jouer sur plusieurs rôles à la fois, avec la possibilité de lever l’impôt de la part des Provinces, celles-ci peuvent enfin prévoir un budget stable et donc payer l’électricité qu’ils consomment, ce ne fut pas le cas auparavant. Le problème électrique au Pakistan va au-delà de nouvelles infrastructures, certes il faut que l’augmentation de la consommation soit suivie par la production, mais le problème est plus structurel. Au-delà des Provinces et gouvernement qui ne payaient pas leurs consommations, il y a un problème de vol d’électricité, perte de l’électricité depuis la production jusqu’à la consommation … tous ces problèmes pourraient être réglés grâce à ce projet de loi, donnant une arme législatif contre les Provinces et l’Etat fédéral mais également contre les citoyens qui voleraient l’électricité, avec de grave amendes. Enfin un effort sera fait sur l’infrastructure d’approvisionnement, c’est bien sympa de produire, mais si cette énergie ne sert pas, il est inutile d’avoir la plus centrale du monde. Enfin, le Pakistan à projet de diminuer les IPPs (producteurs d’électricités), ils sont 42 aujourd’hui, pour diminuer ce chiffre à 10 maximums, afin de donner plus de clairetés, plus d’efficacité et résilience à la production d’électricité.
Pour tous ces projets, le Pakistan demande à ses partenaires, notamment la Chine, de se faire connaitre.




avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Skorm123 le Dim 19 Aoû 2018 - 21:45








اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan




La Chine comme principal partenaire de la politique énergétique pakistanaise


La Chine est la première à se manifester concernant les futurs contrats sur la politique énergétique du Pakistan. Le Pakistan accepte toutes les propositions chinoises, mais le Pakistan veut garder ce marché de l’électricité, considéré comme stratégique, pakistanais. C’est pourquoi si les entreprises chinoises, en plus de construire les infrastructures souhaitent s’en occuper, une joint-venture sera obligatoire avec une entreprise pakistanaise IPPs, au minimum à 51/49 pour le Pakistan. Cela peut sembler comme non convenu, vu les relations entre les deux pays, mais le Pakistan considère ce secteur comme très stratégique et essentiel pour l’avenir et l’économie du pays ainsi que pour son indépendance.





avatar
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1336
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Pakistan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires
» République islamique du Pakistan
» Salaire minimum : Focus sur les vrais problèmes.
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Yon ti jès pou Pakistan
» Les attentats de Bombay en Inde, complot pour le destruction du Pakistan ?

Chacun son Pays - le forum :: Archives :: V2018 (27 juin - 17 septembre 2018)

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum