Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Aller en bas

Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Mar 3 Juil 2018 - 14:06

Guerre civile syrienne (2011 - en cours)


Carte:

La guerre civile syrienne — ou révolution syrienne — est un conflit armé en cours depuis 2011 en Syrie. Elle débute dans le contexte du Printemps arabe par des manifestations majoritairement pacifiques en faveur de la démocratie contre le régime baasiste dirigé par le président Bachar el-Assad. Réprimé brutalement par le régime dans tout le pays, le mouvement de contestation se transforme peu à peu en une rébellion armée.

De nombreux belligérants participent au conflit. L'opposition politique en exil forme le Conseil national syrien (CNS) en 2011 puis la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution (CNFOR) en 2012. Parmi les multiples groupes insurgés, l'Armée syrienne libre est le premier mouvement à mener la rébellion, mais il est supplanté en 2013 par des brigades islamistes sunnites, telles que Ahrar al-Cham ou Jaych al-Islam. Les mouvements rebelles sont soutenus par les pays du Golfe et l'Occident, et en particulier par l'Arabie saoudite, la Turquie, le Qatar et les États-Unis. Le régime syrien bénéficie quant à lui des renforts du Hezbollah et de brigades islamistes chiites irakiennes et étrangères, ainsi que du soutien militaire de l'Iran et de la Russie. À ces forces s'ajoutent les Kurdes du PYD et des YPG, qui combattent pour l'autodétermination du Rojava, et les salafistes djihadistes, représentés principalement par le Front al-Nosra — branche syrienne d'Al-Qaïda jusqu'en 2016 — et l'État islamique. Si le Front al-Nosra combat aux côtés de la rébellion, l'État islamique entre en guerre contre tous les autres belligérants à partir de 2014 et devient la cible d'une campagne de frappes aériennes effectuées par une coalition arabo-occidentale menée par les États-Unis.

En se prolongeant dans le temps, le conflit syrien est devenu à la fois guerre civile, guerre énergétique, guerre par procuration, guerre d'anéantissement et guerre sainte. De mars 2011 à septembre 2016, le conflit a fait autour de 400 000 à 500 000 morts d'après les estimations de diverses ONG. Des attaques à l'arme chimique et de nombreux massacres, crimes de guerre et crimes contre l'humanité ont été commis, principalement par le régime syrien et l'État islamique. Par ses bombardements aériens massifs, le camp loyaliste syrien est responsable de la grande majorité des victimes civiles de la guerre. De plus, entre 100 000 et 200 000 personnes ont disparu dans les prisons du régime, au moins 17 000 d'entre elles y ont été torturées à mort et plus de 13 000 autres ont été exécutées par pendaison dans la prison de Saidnaya.

La moitié de la population syrienne a été déplacée pendant le conflit, et cinq à six millions de Syriens ont fui le pays, soit le quart de la population.


Dernière édition par Bureau le Sam 4 Aoû 2018 - 16:34, édité 1 fois
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Mar 3 Juil 2018 - 18:20

République arabe syrienne
Brève
Evènement

Alors que la République islamique d’Iran acheminait des armes, notamment anti-aériennes, à son allié syrien, l’Etat voisin d’Israël a mené à son habitude des frappes aériennes contre l’un des convois. En effet, deux F-16D du 109ème escadron ont décollé de leur base de Ramat David et ont bombardé le convoi, entraînant la destruction du matériel anti-aérien ainsi que la mort de sept miliciens iraniens et pro-régimes. Lors du retour, l’un des deux F-16D a été légèrement endommagé par un système anti-aérien syrien S-300 mais est parvenu à se poser à sa base, où il subit les réparations nécessaires pour sa remise en état. Le pilote n’a pas été blessé.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Gungauss le Mar 3 Juil 2018 - 22:41

Fédération de Russie





Frappes aériennes dans la région d'Alep

Aujourd'hui, les forces aériennes russes en Syrie lancent une campagne de bombardement qui durera environ six semaines et qui touchera la région rebelle à l'ouest de la ville d'Alep.

L'État-Major a prévu, pour la réalisation de ces frappes, les effectifs suivants :
-1 Beriev A-50U (AWACS/surveillance/guerre électronique)
-1 An-26ASLK (contrôle aérien en vol)
-3 Il-20M1 (reconnaissance)
-8 Su-30SM (supériorité aérienne)
-4 Sukhoi Su-35BM/S (supériorité aérienne)
-2 Soukhoï Su-34 (bombardement)
-19 Su-24M2 (bombardement)
-8 Su-25KM (attaque au sol)

La première vague de frappes, qui durera une semaine, touchera essentiellement la zone nord de cette poche rebelle d'Idlib, notamment autour de la zone assiégée de Foua, dernière poche gouvernementale en territoire rebelle.
L'aviation aura pour mission, au cours de cette première vague, de frapper les positions militaires rebelles et salafistes dans la banlieue nord de Binnish, ville ennemie la plus proche de Foua. Ces frappes seront menées conjointement avec une tentative de percée gouvernementale depuis Foua pour s'emparer de la ville et diminuer l'étreinte autour de la zone gouvernementale assiégée. Dans le même temps, les bombardiers russes frapperont également les positions d'artillerie légère ennemies, de type mortiers et sites de lancement de roquettes artisanales, ainsi que les voies d'accès entre Idlib et Binnish afin de limiter les possibilités de renforts pour les rebelles et les salafistes.

SECRET:
Cent parachutistes VDV sont parachutés au sud de Binnish, avec du matériel aéroporté moyen (6 VCI BMD-3, mortiers, mitrailleuses lourdes, armement antichar portatif) pour frapper la ville par le sud simultanément avec les troupes syriennes.

[center]
Cercles bleu : frappes aériennes sur les positions d'artillerie, les positions d'infanterie, les armes retranchées et les dispositifs défensifs, ainsi que la destruction aérienne des axes routiers et logistiques autour de Binnish
Cercles rouge : zones de parachutage secret des VDV
Flèches grises : offensive syrienne
Flèches rouge : offensive des VDV simultanée à l'offensive syrienne

Les ordres concernant la seconde vague de bombardements seront donnés une fois les opérations menées à bien.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3346
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par galx le Mer 4 Juil 2018 - 13:37

République Islamique d’Iran


Affaires militaires

Spoiler:

Fajr-5 en action en Syrie.


En mai dernier, les positions iraniennes en Syrie on subit une violente série de bombardement orchestré par Israël. Selon la version officielle des autorités syriennes, la majorité des missiles auraient été intercepté par la défense anti-aérienne. En réalité, l’attaque israélienne a fortement endommagé la capacité d’intervention des gardiens de la révolution en Syrie. Plusieurs sites stratégiques ont été touché notamment le quartier générale des forces Al-Qods, les installations qui avait lancé une vingtaine de missiles sur le plateau du Golan ou encore un camp militaire au nord de Damas. Au vue de l’importance des dégâts, il est urgent de reconstituer le potentiel d’intervention des forces iraniennes en Syrie afin de défendre le gouvernement de Bashar al-Assad. Cependant une telle opération risque de prendre un certain temps. En effet le dernier convoi d’armement à destination des miliciens du Hezbollah a fini sous les bombes israéliennes. Cette supériorité aérienne complique bien entendu tous soutien direct ou indirect mais il ne cependant pas question de renoncer à l’influence iranienne en Syrie. Dans les mois qui viennent les efforts vont donc être concentrer autour de la reconstitution des forces des gardiens de la révolution, de l’armée régulière ainsi que du Hezbollah. La première étape va consister à reconstruire dans le plus grand secret un site de lancement de missile. Celui sera équipé de Fajr-5, Fajr-3 ainsi que des missiles à courte portée Fateh-110. La base sera située non loin de Damas afin de pouvoir atteindre les zones rebelles situées plus au sud. Le lieu sera protégé par plusieurs lanceurs missile sol-air d’origine iranienne (version modernisée du MIM - 23 Hawk, SA-2 Dvina,…). De manière plus générale, les convois d’armement à destination de la Syrie vont se multiplier afin de pouvoir rapidement reconstituer les stocks perdus et pourquoi pas repasser à l’offensive. Selon les estimations des généraux iraniens, il faudra de toute façon entre six mois et un an pour retrouver la puissance nécessaire à toute nouvelle opération militaire d’envergure en Syrie.


avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1901
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 21
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Mer 4 Juil 2018 - 15:26

Modération de guerre
Tour 1


Bataille de Binnish

Chances de succès : 80% ; jet de dés : 24


La tactique russe fut d’une efficacité incomparable. En effet, l’aviation a plus que convenablement balayé la zone visée, éliminant une majeure partie des unités ennemies qui s’y trouvaient, et a ainsi permis à l’armée loyaliste syrienne de pénétrer dans la ville de Binnish plus vite que prévu, d’autant plus que le déploiement de parachutistes aida considérablement à faciliter l’avancée gouvernementale dans la cité rebelle, laquelle est désormais aux mains des pro-Bachar. Quelques troupes rebelles ont toutefois réussi à fuir entre deux bombardements, ralliant ainsi la ville d’Idlib, qui se prépare à un siège de la part de la coalition russo-syrienne. Par ailleurs, cette percée soudaine a permis de briser pour le moment le siège de Foua.

Pertes russes : 1 parachutiste tué, 2 blessés

Pertes syriennes : 13 soldats tués, 19 soldats blessés, 2 pick-up détruits, 1 BMP endommagé

Pertes rebelles : 97 rebelles tués, 62 blessés, 8 pick ups détruits, plusieurs dizaines de mortiers et de sites de lancement de missiles détruits, 35 civils tués.


Déploiement de matériel iranien & reconstruction d’une base

Chances de succès : 60% ; jet de dés : 1

Nonobstant la légère déconvenue le mois passé avec le bombardement de matériel anti-aérien iranien en Syrie par Israël, le déploiement de matériel de guerre se passe désormais à merveille, même mieux que prévu initialement par l’état-major iranien. Ainsi, une bonne partie de la capacité offensive iranienne est désormais récupérée, environ un quart, tandis que la reconstruction de la base avance plutôt bien et devrait être opérationnelle d’ici janvier 2019. Le dispositif anti-aérien a d’ores et déjà été installé, permettant de protéger théoriquement les lieux d’une éventuelle attaque israélienne. Au cours du déploiement, une tentative de bombardement a eu lieu, en provenance de la base de Ramat David. L’un des F-16D a été abattu par les SAM iraniens, et son pilote a été capturé par les soldats de Téhéran.

Pertes iraniennes : aucune

Pertes israéliennes : 1 F-16D détruit, 1 pilote prisonnier.


Dernière édition par Bureau le Sam 4 Aoû 2018 - 16:34, édité 1 fois
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par galx le Mer 4 Juil 2018 - 20:56

République Islamique d’Iran


Intervention Iranienne en Syrie:

Spoiler:

Miliciens chiites combattants en Syrie.

(Il ne s'agit pas d'une opération mais d'un récapitulatif des forces iraniennes présentent en Syrie. Certaines sont contrôlées directement comme les GRI ou l'armée régulière tandis que d'autre sont plus autonome notamment les milices.)

Corps des gardiens de la révolution islamique:

Effectifs : 9000 hommes
Base : Kiswah (camp militaire), Sud de Damas (base missile)
Sur les 9000 GRI présent en Syrie, environ 3000 appartiennent aux forces spéciales Al-Qods. On y trouve des conseillers (environ 1000) et des unités d’élites (1500 hommes). Le reste des GRI appartient aux forces terrestres (6000 hommes) et aux forces aériennes (1000 hommes). Les brigades d’élite des forces AL-Qods ne sont mobilisé que pour des opérations précises (libération de prisonnier, renseignements,…), le reste du temps elles sont stationné au sud de Damas. Environ 3000 GRI participent aussi à la bataille de Daraa, 500 au siège de Foua et 2500 à l’offensive de la Badiya.

Armée régulière Iranienne:

Effectifs : 6000 hommes
Base : Nord de Damas (camp militaire)
En Syrie, l’armée régulière iranienne dispose de 3000 conseillers répartis à travers les différentes milices et unités gouvernementales afin d’apporter leur expertise. Des unités combattantes sont aussi présente notamment deux bataillons (1600 hommes) à Damas et un bataillon (800 hommes) à Alep. Dans les airs, trois Su-24 et un HESA Shafaq attendent aussi un accord russe pour se joindre aux frappes autour de la ville de Foua.

Division des Fatimides (milice):
Effectifs : 15 000 hommes
La division est composée de trois brigades. Actuellement celle-ci participe aux opérations contre l’Etat Islamique dans les régions désertiques à l’Est de la Syrie (offensive de la Badiya).

Hezbollah:

Effectifs : 10 000 hommes
Les 10 000 hommes du Hezbollah présent en Syrie dont divisé en cinq brigades. Une est actuellement assiégée dans les villes de Foua et Kafraya, deux sont actuellement au combat dans l’Est syrien, une combat dans la ville de Daraa et une autre est stationné à Damas.

Harakat Hezbollah al-Nujaba (milice):

Effectifs : 2000 hommes
Le groupe est divisé en quatre brigades : Brigade Ammar Ibn Yasir, Brigade Praise, Brigade de l’Imam Hassan the Chosen et Brigade de Libération du Golan. Actuellement celle-ci participe aux opérations contre l’Etat Islamique dans les régions désertiques à l’Est de la Syrie (offensive de la Badiya).

Brigade Abou al-Fadl al-Abbas (milice):

Effectifs: 6500 hommes
La brigade est composée majoritairement de volontaire étranger venu d’Irak, du Liban ou d’autres pays d’Asie. Elle a été formée par les forces spéciales des gardiens de la révolution islamique. Actuellement elle combat autour de la ville de Daraa contre les rebelles syriens.

Liwa Zulfikar (milice):

Effectifs : 1500 hommes
Il s’agit d’une milice de volontaire irakien parti combattre au côté des forces loyalistes en Syrie. A l’heure actuellement ils sont stationnés à l’Est de la Syrie et participent aux opérations contre l’Etat islamique.
avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1901
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 21
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Gungauss le Jeu 5 Juil 2018 - 18:01

Fédération de Russie





TOUR 2 - RUSSIE - OFFENSIVE GLOBALE NOM DE CODE Сильная Россия

Les forces armées russes en Syrie contactent, par les canaux habituels, les forces de la coalition afin de les prévenir d'éviter le survol, par leurs aviations de combat, des zones d'opérations russes au-dessus d'Alep, ainsi que dans la poche rebelle au nord-ouest de la Syrie. Si leurs aviations n'ont d'autre choix que de survoler ces zones, l'état-major russe conseille vivement aux Occidentaux que leurs appareils s'identifient clairement auprès du contrôle aérien russe et indiquent leurs itinéraires de vol afin d'éviter tout accident, étant donné la forte présence aérienne russe dans la zone.
Opération серп - Nord-Ouest de la Syrie


Nature de l'action : Suite à l'arrivée de renforts en Syrie, le commandement russe décide la réalisation d'une offensive de grande envergure, divisée en plusieurs échelons. L'opération серп se déroulera dans la région de Jisr ash-Shugur.

Effectifs, équipements, organisations :

Forces terrestres :

Corps expéditionnaire de Kassab
9.000 hommes
2B11 2S12 Sani : 30
2A65 Msta-B : 20
2S19 Msta-S/2S19M1/2S19M2 : 15
OTR-21 Tochka-U SS-21 Scarab-C : 4
S-300V Antey-300/S-300V4 : 6
9K37M1 Buk : 22
T-90M : 30
T-80BVM : 10
BMP-2D : 60
BTR-82A : 60

Forces syriennes
25.000 hommes
T-72BM : 60
T-55AMV : 120
BMP-1 : 120
BTR-50 : 50
122mm M-30 : 15
2S3 Akatsiya : 10
BM-21 Grad : 10
ZU-23-2 : 50
2K12 Kub : 12
Pantsir-S1 : 8
Scud-B : 2

Forces maritimes :

Soutien du groupe naval expéditionnaire
Project 11442 Kirov (croiseur lance-missiles) : 1
Project 11356M Admiral Grigorovich (frégate lance-missiles) : 2
Project 949A Oscar II (SSG) : 1

Forces aériennes :

Aviation russe
MiG-29UBM/M2/MRCA : 15
Sukhoi Su-27SM3 : 10
Yakovlev Yak-131 : 8
An-26ASLK : 2
Il-20M1 : 2
Su-30SM : 8
Su-25KM : 8

Aviation syrienne
Sukhoi Su-22M4 : 7


Carte :

Spoiler:


Cercle gris : zone de stationnement du corps expéditionnaire
Flèches rouges : direction d'ensemble de l'offensive des troupes russes
Flèches violettes : offensive des troupes gouvernementales
Ligne bleue : ligne de front espérée à la fin de l'opération

Détails de l'action :
- H-2 avant lancement de l'offensive : l'aviation russe, conjointement avec l'aviation syrienne, lance des raids aériens sur la région de Jisr ash-Shugur afin de couper les voies logistiques de la ville et réduire à néant les voies d'accès entre la ville d'un côté, et l'arrière-pays rebelle et la Turquie de l'autre.
- H-1 avant lancement de l'offensive : le croiseur Project 11442 Kirov présent au large de Lattaquié lance une salve de quatorze missiles de croisière P-700 Granit contre les positions rebelles le long de la ligne de front. Les zones visées, reconnues par avance par l'aviation russe de reconnaissance, sont les positions d'artillerie, les points retranchés et les convois de ravitaillement.
- H-0 : début de l'offensive. Les forces syriennes et russes ont pour objectif d'assiéger partiellement la ville de Jisr ash-Shugur afin de s'en emparer rapidement. Les troupes russes sur le flanc gauche de l'offensive ont également pour ordre d'installer des postes de surveillance le long de la frontière avec la Turquie, et d'empêcher toute expédition de renforts ou de matériels aux rebelles.
- En terme de contrôle aérien, les appareils An-26ASLK mèneront, en lien avec les installations radars fixes et mobiles syriennes et russes, un contrôle aérien permanent de la zone. Tout appareil turc qui survolerait la zone serait intercepté par la chasse russe (Su-30SM, MiG-29UBM/M2/MRCA) afin de l'escorter en eaux internationales, en dehors de la No-Fly Zone. Si l'appareil turc refuse d'obtempérer, la chasse devra désengager la patrouille et les batteries russes antiaériennes (S-300V Antey-300/S-300V4, 9K37M1 Buk) et syriennes (ZU-23-2, 2K12 Kub, Pantsir-S1) auront autorisation d'abattre l'intrus. En cas d'intrusion massive de l'aviation turque dans la zone des opérations, l'ensemble de la chasse devra intercepter et, avec l'aide des batteries AA, éliminer les intrus. Les navires du groupe naval expéditionnaire mèneront également un contrôle aérien radar permanent sur la côte et seront chargés de guider l'aviation russe en cas de présence d'appareils turcs survolant les eaux territoriales syriennes.
Point important, les appareils An-26ASLK devront guider convenablement les appareils de combat russes et syriens afin de respecter l'espace aérien national turc et ne pas s'y introduire.[/center]


Opération молоток - Région d'Alep


Nature de l'action : Suite à l'arrivée de renforts en Syrie, le commandement russe décide la réalisation d'une offensive de grande envergure, divisée en plusieurs échelons. L'opération молоток se déroulera dans la région d'Alep.

Effectifs, équipements, organisations :

Forces terrestres :

Corps expéditionnaire d'Alep
9.000 hommes
2B11 2S12 Sani : 30
2A65 Msta-B : 20
2S19 Msta-S/2S19M1/2S19M2 : 22
OTR-21 Tochka-U SS-21 Scarab-C : 4
S-300V Antey-300/S-300V4 : 239 : 6
9K37M1 Buk : 12
T-90M : 10
T-80BVM : 10
T-80BV/U : 40
BMP-2D : 80
BTR-82A : 60

Forces syriennes
22.000 hommes
T-72BM : 40
T-55AMV : 80
BMP-1 : 160
BTR-50 : 70
122mm M-30 : 30
2S3 Akatsiya : 10
BM-21 Grad : 10
ZU-23-2 : 60
2K12 Kub : 12
Pantsir-S1 : 8
Scud-B : 2

Forces maritimes :

-

Forces aériennes :

Aviation russe
MiG-29UBM/M2/MRCA : 10
Sukhoi Su-27SM3 : 10
Yakovlev Yak-131 : 4
An-26ASLK : 2
Il-20M1 : 3
Beriev A-50U : 1
Su-30SM : 17
Su-24M2 : 20

Aviation syrienne
Sukhoi Su-22M4 : 4
Sukhoi Su-29SMT : 3


Carte :

Spoiler:


Flèches rouges : direction d'ensemble de l'offensive des troupes russes
Flèches violettes : offensive des troupes gouvernementales
Ligne bleue : ligne de front espérée à la fin de l'opération

Détails de l'action :
- H-2 avant lancement de l'offensive : l'aviation russe, conjointement avec l'aviation syrienne, lance des raids aériens sur la région au nord d'Alep afin d'écraser sous les bombes les dernières positions dans les quartiers nord de la ville d'Alep et anéantir les poches de résistance à Kafr Hamrah.
- H-1 avant lancement de l'offensive : les bombardiers russes Su-24M2, conjointement avec les artilleries russes et syriennes, lancent des frappes de précision au nord de la zone d'opération, afin de couper les voies logistiques entre la zone rebelle et la zone d'occupation turque.
- H-0 : début de l'offensive. Les forces syriennes ont pour objectif de s'emparer les quartiers et villes au nord-ouest d'Alep. Ils seront assistés par un appui aérien massif et, si nécessaire, des frappes de missiles de croisière OTR-21 Tochka-U SS-21 Scarab-C si les poches de résistance ne cèdent pas face à l'artillerie et l'aviation. Les forces russes, quant à elles, doivent s'emparer de l'arrière-pays d'Alep, à l'ouest, et avancer le plus rapidement possible en direction de la zone d'occupation turque et de la frontière turque afin d'installer des barrages routiers. En cas de mouvement militaire autre que russe ou syrien le long des voies d'accès en zone rebelle venant de la zone turque, des missiles de croisière tirés depuis le sous-marin Project 949A Oscar II seront tirés pour anéantir les colonnes de renfort.
- En terme de contrôle aérien, les appareils An-26ASLK mèneront, en lien avec les installations radars fixes et mobiles syriennes et russes et avec l'aide du Beriev Beriev A-50U, un contrôle aérien permanent de la zone. Tout appareil turc qui survolerait la zone serait intercepté par la chasse russe (Su-30SM, MiG-29UBM/M2/MRCA) afin de l'escorter vers la zone kurde à l'est de Manjib, en dehors de la No-Fly Zone. Si l'appareil turc refuse d'obtempérer, la chasse et les batteries russes antiaériennes (S-300V Antey-300/S-300V4, 9K37M1 Buk) et syriennes (ZU-23-2, 2K12 Kub, Pantsir-S1) auront autorisation d'abattre l'intrus. En cas d'intrusion massive de l'aviation turque dans la zone des opérations, l'ensemble de la chasse devra intercepter et, avec l'aide des batteries AA, éliminer les intrus.[/center]


Opération демонтаж - Région d'Alep


Nature de l'action : Suite à l'arrivée de renforts en Syrie, le commandement russe décide la réalisation d'une offensive de grande envergure, divisée en plusieurs échelons. L'opération демонтаж se déroulera dans la région de Foua. L'aviation iranienne participera aux opérations.

Effectifs, équipements, organisations :

Forces terrestres :

Parachutistes russes
99 parachutistes
6 VCI BMD-3, mortiers, mitrailleuses lourdes, armement antichar portatif

Forces syriennes
1.000 hommes
T-55AMV : 4
BMP-1 : 5
BTR-50 : 9
122mm M-30 : 8
ZU-23-2 : 12
2K12 Kub : 1

Forces maritimes :

-

Forces aériennes :

Aviation russe
-8 Su-30SM (supériorité aérienne)
-4 Sukhoi Su-35BM/S (supériorité aérienne)
-2 Soukhoï Su-34 (bombardement)
-19 Su-24M2 (bombardement)
-8 Su-25KM (attaque au sol)

Aviation syrienne
Sukhoi Su-22M4 : 4


Carte :

Spoiler:

Flèches rouges : direction d'ensemble de l'offensive des troupes russes
Flèches violettes : offensive des troupes gouvernementales
Ligne noire : ligne de front en place depuis la prise de Binnish

Détails de l'action :
- H-2 avant lancement de l'offensive : l'aviation russe, conjointement avec l'aviation syrienne, lance des raids aériens sur l'aéroport à l'est de Binnish afin de détruire les postes de garde et les positions défensives. Avant ces raids, l'artillerie syrienne aura pilonné les positions antiaériennes probables des rebelles sur zone.
- H-0 : début de l'offensive. Les forces russes ont pour mission de s'emparer de l'aéroport militaire à l'est de Binnish, ou de le détruire via le guidage de l'aviation si la prise de l'aéroport n'est pas possible et si l'offensive est un échec. Un léger contingent syrien est déployé sur l'aile gauche de l'offensive russe pour couvrir le flanc et s'emparer des localités de Ta Um et Al Malouk. Le reste des troupes syriennes maintient ses positions dans la poche gouvernementale pour éviter toute contre-offensive rebelle.
- En terme de contrôle aérien, la chasse russe déployée sur zone a ordre d'abattre tout avion militaire étranger se présentant sur la zone.[/center]
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3346
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Gungauss le Ven 6 Juil 2018 - 16:10

Carte des zones contrôlées par chaque camp à la fin du Tour 1

Voir en plein écran

avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3346
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Sam 7 Juil 2018 - 11:34

Evènement [SECRET] :

Après l'augmentation de la défense aérienne russe au dessus de la Syrie, un incident pour l'instant tenu secret et dont seuls les plus hauts fonctionnaires des armées françaises et russes ainsi que les chefs d'Etats Emmanuel Macron et Vladimir Poutine s'est produit dans le Nord de la Syrie.

Un Rafale français, en mission de bombardement et de soutien aux rebelles tenue secrète par le gouvernement, s'est vu target-lockedpar un Su-30SM russe en mission d'interdiction de vol. Le missile n'a pas été tiré lorsque le pilote français a engagé des manoeuvres pour s'éloigner de la zone et que le centre de commande local russe pour les missions de défense de l'espace aérien s'est rendu compte de la nationalité de l'appareil et a contacté les deux pilotes russes.

Si l'incident aurait pu virer au désastre, que des négociations entre Moscou et l'Europe sont en cours concernant l'Ukraine, c'est seulement par le sang-froid conservé des militaires engagés que des vies ont été sauvées. Il en reste que la possibilité d'une telle erreur en dit long sur les possibilités de dérapage dans la région...


Modération de l'offensive russe :

- H-2 avant lancement de l'offensive : l'aviation russe, conjointement avec l'aviation syrienne, lance des raids aériens sur la région de Jisr ash-Shugur afin de couper les voies logistiques de la ville et réduire à néant les voies d'accès entre la ville d'un côté, et l'arrière-pays rebelle et la Turquie de l'autre.

(Chances du succès ; 85, tir dé dé : 36)

- H-1 avant lancement de l'offensive : le croiseur Project 11442 Kirov présent au large de Lattaquié lance une salve de quatorze missiles de croisière P-700 Granit contre les positions rebelles le long de la ligne de front. Les zones visées, reconnues par avance par l'aviation russe de reconnaissance, sont les positions d'artillerie, les points retranchés et les convois de ravitaillement.

(Chances du succès ; 90, tir dé dé : 30)

- H-0 : début de l'offensive. Les forces syriennes et russes ont pour objectif d'assiéger partiellement la ville de Jisr ash-Shugur afin de s'en emparer rapidement. Les troupes russes sur le flanc gauche de l'offensive ont également pour ordre d'installer des postes de surveillance le long de la frontière avec la Turquie, et d'empêcher toute expédition de renforts ou de matériels aux rebelles.

(Chances du succès ; 60, tir dé dé : 28)


L'aviation russe, appuyée par le croiseur Project 11442 Kirov au large des côtes syriennes a mené une admirable mission de bombardement. Aucun perte matérielle ou humaine n'est à déplorer pour les forces russes engagées dans ces missions d’affaiblissement du front.


Quelques heures plus tard, l'Armée Arab Syrienne et les troupes russes en Syrie se sont élancées vers la ville de Jisr ash-Shugur et après 12h de combats très violents, suivies de 72h de combats de faible intensité contre les poches restantes, ont réussi à capturer la ville des mains des rebelles connus sous le nom de Tahrir al-Sham et du Turkistan Islamic Party. Quelques officiers sans importance réelle des deux groupes ont été capturés par les troupes russes.

Pertes syriennes : 85 soldats tués, 2 T-72
Pertes russes : 74 soldats tués, 1 2A65 Msta-B détruit par tir de contre artillerie
Pertes rebelles : 6 officiers capturés,  230 soldats tués, 8 toyota détruites
________

- H-2 avant lancement de l'offensive : l'aviation russe, conjointement avec l'aviation syrienne, lance des raids aériens sur la région au nord d'Alep afin d'écraser sous les bombes les dernières positions dans les quartiers nord de la ville d'Alep et anéantir les poches de résistance à Kafr Hamrah.

(Chances du succès ; 40, tir dé dé : 58)

- H-1 avant lancement de l'offensive : les bombardiers russes Su-24M2, conjointement avec les artilleries russes et syriennes, lancent des frappes de précision au nord de la zone d'opération, afin de couper les voies logistiques entre la zone rebelle et la zone d'occupation turque.

(Chances du succès ; 35, tir dé dé : 58)

- H-0 : début de l'offensive. Les forces syriennes ont pour objectif de s'emparer les quartiers et villes au nord-ouest d'Alep. Ils seront assistés par un appui aérien massif et, si nécessaire, des frappes de missiles de croisière OTR-21 Tochka-U SS-21 Scarab-C si les poches de résistance ne cèdent pas face à l'artillerie et l'aviation. Les forces russes, quant à elles, doivent s'emparer de l'arrière-pays d'Alep, à l'ouest, et avancer le plus rapidement possible en direction de la zone d'occupation turque et de la frontière turque afin d'installer des barrages routiers. En cas de mouvement militaire autre que russe ou syrien le long des voies d'accès en zone rebelle venant de la zone turque, des missiles de croisière tirés depuis le sous-marin Project 949A Oscar II seront tirés pour anéantir les colonnes de renfort.

(Chances du succès ; 35, tir dé dé : 96)

Pour l'aviation syrienne la mission ne fut pas le même succès que leurs camarades rencontraient un peu plus à l'ouest à Jisr ash-Shugur. Les troupes rebelles ont disposé en effet de systèmes capables d'empêcher plusieurs frappes prévues, même si plusieurs bombes sont quand même tombées. L'aviation russe, soucieuse de ne pas perdre son matériel, a plusieurs fois préféré annuler la mission que de tenter l'impossible. Plusieurs avions syriens, poussés par le zèle, n'ont pas eu cette présence d'esprit.

Pertes rebelles : 41 soldats tués, plusieurs systèmes de défense sol-air détruits ou mis hors de service
Pertes russes : 1 Su-24M2 touché par un missile rebelle mais a été capable de rejoindre un aéroport du régime syrien pour effectuer un atterrissage en urgence. L'appareil est vraisemblablement détruit, mais le pilote est célébré en héros.
Pertes syriennes : 2 Sukhoi Su-29SMT détruits.

L'offensive terrestre qui s'en suivit ne fut pas un succès non plus. La résistance rebelle a été bien plus grande que prévu, et une avancée de seulement quelques kilomètres a été possible. Seule la ville de Anadan a été capturée par les troupes du régime.


Pertes rebelles : 310 soldats tués
Pertes russes : 27 soldats tués, 65 blessés, 2 T-80BVM détruits
Pertes syriennes : 427 soldats tués, 12 BMP-1 détruits, 4 BTR-50 détruits, 1 ZU-23-2 détruit

_______


- H-2 avant lancement de l'offensive : l'aviation russe, conjointement avec l'aviation syrienne, lance des raids aériens sur l'aéroport à l'est de Binnish afin de détruire les postes de garde et les positions défensives. Avant ces raids, l'artillerie syrienne aura pilonné les positions antiaériennes probables des rebelles sur zone.

(Chances du succès ; 80, tir dé dé : 91)

- H-0 : début de l'offensive. Les forces russes ont pour mission de s'emparer de l'aéroport militaire à l'est de Binnish, ou de le détruire via le guidage de l'aviation si la prise de l'aéroport n'est pas possible et si l'offensive est un échec. Un léger contingent syrien est déployé sur l'aile gauche de l'offensive russe pour couvrir le flanc et s'emparer des localités de Ta Um et Al Malouk. Le reste des troupes syriennes maintient ses positions dans la poche gouvernementale pour éviter toute contre-offensive rebelle.

(Chances du succès ; 75, tir dé dé : 46)

Les raids aérien sur l'aéroport de Binnish sont un succès total. Incapable de riposter car détruite par le régime dans une opération très bien coordonnée, la défense anti-aérienne rebelle voit ses derniers canons de la région détruits par l'aviation russe appuyé par quelques appareils iraniens. L'aéroport est totalement inutilisable et n'est plus qu'une carcasse.

Pertes rebelles : 24 soldats tués, totalité de la défense anti aérienne de la zone

L'offensive terrestre russe s'est opposée à une féroce défense de la part des troupes restantes des rebelles. Les 99 parachutistes n'ont pas du tout réussi à s'emparer de l'aéroport, et même si leur déploiement s'est fait sans heurts trop sérieux grâce à l'action de leur aviation quelques heures avant, ils ont du se replier quelques heures après contact avec le sol. La défense d'une centaine de rebelles s'est avérée bien trop solide.
Conformément au plan établi par l'état-major russe, une fois le repli assuré des troupes parachutistes, un bombardement puissant de l'aéroport et de sa zone a eu lieu, réduisant en miette toute infrastructure restante, et tuant probablement plus de 90% des rebelles dans un enfer de feu et d'acier.

Ta Um et Al Malouk sont tombées au main du régime, mais avec des pertes considérables pour la petite prise tactique de ces villages.

Pertes rebelles : 540 soldats tués par le régime, 120 tués par les russes
Pertes iraniennes : /
Pertes russes : 12 parachutistes tués, 1 capturé (probablement abattu lors de la frappe russe)
Pertes syriennes : 311 soldats tués, 7 BTR-50 détruits, 2 122mm M-30 détruits, 3 ZU-23-2 capturés.


L'aéroport de Binnish
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Gungauss le Sam 7 Juil 2018 - 12:30

Carte des zones contrôlées par chaque camp à la fin du Tour 2

Voir en plein écran



La carte se met à jour automatiquement sur les anciens posts. Je continuerai néanmoins à la poster afin de ne pas avoir à scroller tout le topic pour avoir une vue d'ensemble.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3346
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Mer 11 Juil 2018 - 16:09

Attentat contre les forces russes en Syrie
Brève
Évènement

Un attentat visant les forces russes en Syrie a été commis à la base navale de Tartus. Malgré la surveillance renforcée de l'Etat syrien et de la Russie, un forcené a réussi à faire exploser une camionnette après l'avoir enfoncée dans un bar fréquenté par les soldats russes en permission. La violence de l'explosion a tué 2 soldats russes et 3 syriens.

avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Ven 13 Juil 2018 - 15:17

Modération de Guerre :

Le régime de Damas a annoncé la mise sous contrôle des zones situées au sud du pays nommées ci-dessous :

- Poche de Tasil (libérée de l'Etat Islamique)
- Poche de Al Harrah - Nawa

De cette manière, la frontière avec le plateau du Golan sous occupation israélienne est entièrement repassée sous contrôle de Damas. L'Etat Israélien n'a pas réagit aux opérations militaires, et Bashar Al-Assad a quant à lui réussi à contrôler cette zone stratégique sans escalade de tension malencontreuse avec Tel-Aviv. Les pertes militaires ou civiles sont inconnues, mais de nombreux observateurs dénoncent des massacres perpétrés sur des populations civiles.

A l'Est du pays, à la frontière avec l'Irak, Damas annonce également la reprise de contrôle de la Nationale 1, et l'éradication des quelques miliciens restants sur place.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Gungauss le Ven 13 Juil 2018 - 16:57

Carte des zones contrôlées par chaque camp suite à l'événement précédent

Voir en plein écran



La carte se met à jour automatiquement sur les anciens posts. Je continuerai néanmoins à la poster afin de ne pas avoir à scroller tout le topic pour avoir une vue d'ensemble.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3346
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Mar 24 Juil 2018 - 17:02

Mise à jour

Le gouvernement syrien annonce que la poche rebelle d'Idlib, dernier bastion rebelle en Syrie, est sur le point de craquer.

La partie sud de la poche a déjà été conquise par l'Armée arabe Syrienne au prix de violents combats notamment dans la ville de Ma'arrat al-Numan. Bashar Al-Assad a annoncé que ce n'était plus qu'une "question de mois" avant que la guerre soit terminée et la "menace rebelle terroriste vaincue" en Syrie.


Offensive syrienne vers Idlib

S'ouvre maintenant une intense période de négociations entre Damas et le Kurdistan.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Gungauss le Mar 24 Juil 2018 - 17:47

Fédération de Russie





TOUR 3 - RUSSIE-SYRIE - OFFENSIVE GLOBALE NOM DE CODE Сильная Россия

Suite aux victoires syriennes et russes, les troupes alliées dans la guerre civile lancent une vaste offensive, mobilisant des effectifs très importants, contre la poche au nord-ouest du pays, afin d'éliminer une fois pour toute la présence rebelle et salafiste dans cette région du pays et ainsi tourner les efforts militaires vers l'est et les dernières poches de l'État Islamique.
Opération серп - Nord-Ouest de la Syrie


Nature de l'action : Après les grandes victoires, il est temps pour l'armée russe et l'armée syrienne de lancer la dernière phase de la reconquête du nord-ouest de la Syrie.

Effectifs, équipements, organisations :

Forces terrestres :

Corps expéditionnaire de Kassab
9.000 hommes
2B11 2S12 Sani : 30
2A65 Msta-B : 20
2S19 Msta-S/2S19M1/2S19M2 : 15
OTR-21 Tochka-U SS-21 Scarab-C : 4
S-300V Antey-300/S-300V4 : 6
9K37M1 Buk : 22
T-90M : 30
T-80BVM : 10
BMP-2D : 60
BTR-82A : 60

Corps expéditionnaire d'Alep
9.000 hommes
2B11 2S12 Sani : 30
2A65 Msta-B : 20
2S19 Msta-S/2S19M1/2S19M2 : 22
OTR-21 Tochka-U SS-21 Scarab-C : 4
S-300V Antey-300/S-300V4 : 239 : 6
9K37M1 Buk : 12
T-90M : 10
T-80BVM : 10
T-80BV/U : 40
BMP-2D : 80
BTR-82A : 60

Forces syriennes
60.000 hommes
T-72BM : 150
T-55AMV : 230
BMP-1 : 300
BTR-50 : 140
122mm M-30 : 50
2S3 Akatsiya : 25
BM-21 Grad : 20
ZU-23-2 : 110
2K12 Kub : 24
Pantsir-S1 : 16
Scud-B : 4


Forces maritimes :

Soutien du groupe naval expéditionnaire
Project 11442 Kirov (croiseur lance-missiles) : 1
Project 11356M Admiral Grigorovich (frégate lance-missiles) : 2
Project 949A Oscar II (SSG) : 1

Forces aériennes :

Aviation russe
MiG-29UBM/M2/MRCA : 25
Sukhoi Su-27SM3 : 20
Yakovlev Yak-131 : 12
An-26ASLK : 4
Il-20M1 : 5
Su-30SM : 25
Su-25KM : 8
Su-24M2 : 20
Beriev A-50U : 1

Aviation syrienne
Sukhoi Su-22M4 : 10
Sukhoi Su-29SMT : 8


Carte :

Spoiler:


Flèches bleues : Lignes d'avancée des troupes du corps expéditionnaire de Kassab
Flèches violettes : Lignes d'avancée des troupes du corps expéditionnaire d'Alep
Flèches grises : Offensive générale syrienne

Détails de l'action :
L'opération va durer plusieurs semaines et représente un vaste théâtre d'opérations. Les troupes russes et syriennes devront travailler en coordination avec l'aviation russe et l'aviation syrienne, avec l'artillerie des deux pays, ainsi qu'avec la marine russe au large de Lattaquié.

- Les corps expéditionnaires russes ont pour mission de prendre en tenaille les forces rebelles par le nord et l'ouest, et ainsi leur couper les lignes logistiques en provenance de la Turquie. L'artillerie de ces corps devra également apporter un soutien d'artillerie aux troupes syriennes en frappant les lignes défensives rebelles depuis leurs arrières. L'objectif pour le corps d'Alep est de prendre Ad Dana et d'avancer jusque la ville de Harim, tandis que les forces du corps de Kassab doivent s'emparer de Salqin, Armanaz et faire jonction avec le corps d'Alep à Harim.

- Les troupes syriennes doivent lancer une offensive généralisée en règle sur Idlib et sur toute la région encore contrôlée par les rebelles. Une importante force syrienne est donc affectée à cette offensive, avec le soutien logistique des forces russes. Leur objectif principal est la prise des villes d'Idlib ainsi que de Al Atarib, tout en permettant le désenclavement de la poche de Foua.

- Les aviations russes et syriennes devront travailler ensemble pour assurer le maintien de la zone d'exclusion aérienne, ainsi qu'apporter un soutien via des frappes de précision sur des cibles définies par les troupes au sol ou par l'aviation de reconnaissance.

- Le soutien naval consistera en des frappes de missiles de croisière lourd sur des potentiels convois logistiques en provenance de Turquie en territoire syrien aux mains des rebelles. Il sera possible, ponctuellement, que ces frappes apportent un soutien aux troupes dans leurs mouvements offensifs, à condition que ces frappes aient lieu en rase campagne ou dans des zones faiblement peuplées.[/center]


TOUR 3 - SYRIE - FRAPPES AÉRIENNES

Les forces aériennes syriennes mènent, en collaboration avec l'assistance aérienne des appareils de surveillance et de guerre électronique russe, des frappes au nord de la Syrie.
Frappes en zone turque


Nature de l'action : Les forces aériennes syriennes mènent des raids dans la région de Al-Bab.

Effectifs, équipements, organisations :

Forces terrestres :

Forces syriennes
600 hommes à la frontière entre la zone gouvernementale et la zone turque
T-72BM : 8
T-55AMV : 15
BMP-1 : 22
BTR-50 : 12
122mm M-30 : 16
ZU-23-2 : 60
2K12 Kub : 12
Pantsir-S1 : 16


Forces maritimes :

-

Forces aériennes :

Aviation syrienne
Sukhoi Su-22M4 : 10
Sukhoi Su-29SMT : 8
Mikoyan-Gurevich MiG-21MF : 22



Carte :

-

Détails de l'action :
La force aérienne déployée par la Syrie a pour but, en étant assisté par l'électronique aérienne russe, de frapper les autoroutes et les lignes de ravitaillement de la ville d'Al-Bab. Cette ville est proche de la frontière, en territoire occupé par les troupes turques et leurs alliés rebelles prônant l'instauration d'une république islamique. Les frappes aériennes viennent préparer le terrain pour une potentielle offensive, ainsi que pour gêner les déplacements de troupes turques et d'observateurs de l'OTAN dans la zone.

La chasse syrienne, composée de Su-29SMT et d'une partie des MiG-21MF, devra assurer le respect de la no-fly zone. Les pilotes ont ordre d'abattre tout appareil turc qui tenterait de s'opposer aux opérations. En cas de risque pour la sécurité des appareils syriens face à une chasse turque supérieure, les appareils devront rejoindre la frontière, où les batteries antiaériennes sur zone se chargeront des appareils turcs.
[/center]
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3346
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Mar 24 Juil 2018 - 23:09

Modération :

La partie III, concernant des frappes de l'Armée syrienne en Turquie, est annulée par la modération. Si la Russie a reçu l'autorisation de contrôler dans une certaine mesure l'Etat syrien dans cette guerre pour des besoins de facilité de simulation, engager l'Armée arabe Syrienne dans une opération militaire contre les forces armées turques dépasse largement le cadre de ce qui relève de la facilité technique de gestion de la guerre.

Si le joueur russe veut maintenir son post, il peut faire une demande d’événement qui abonde dans le sens de son opération actuellement annulée, en la justifiant.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Sam 28 Juil 2018 - 18:10

Syrie
Brève
Evénement

Les autorités politiques du Kurdistan syrien sentant la fin de la guerre civile approcher, en appellent à une conférence de paix rassemblant les autorités de Damas, celles du Kurdistan syrien, la Russie et les Etats-Unis.


Troupes Peshmerga

Les autorités kurdes, divisées sur la marche à suivre et les objectifs des négociations semblent toutefois unies dans leur volonté d'exclure la Turquie du sommet, et annoncent conjointement qu'Ankara et le Kurdistan ne siègeront pas autour de la même table.
 
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Jeu 2 Aoû 2018 - 23:14

Syrie
Brève
Evénement

La guerre civile touche à sa fin en Syrie. Après plus de 9 années de guerre qui ont commencé le 15 mars 2011, c'est un jour historique qui s'ouvre pour la République arabe de Syrie et tous ses citoyens en ce 28 novembre 2020. En effet, après de multiples séances de négociations ayant eu lieu à Astana, Moscou, mais aussi Beyrouth, c'est le 28 novembre 2020 que sont réunis à Damas, la capitale de la Syrie, les délégations suivantes :

- Gouvernement de la République arabe de Syrie
- Gouvernement de la Région Spéciale du Rojava (Kurdistan Syrien)
- Gouvernement de la Région Spéciale d'Al-Bab
- Fédération de Russie
- République Islamique d'Iran
- Etats-Unis d'Amérique
- République de Turquie
Le drapeau syrien flottant au dessus de Damas:


Dans ce qui n'était qu'une formalité étant donné les journées entières passées à négocier la fin de la guerre officielle et la reconstruction du pays, aussi bien politique qu'économique, le Pacte de Damas a été signé et reconnu par toutes les parties sus-mentionnées. En voici les principaux articles :

Pacte de Damas (28 novembre 2020) :

- La République arabe Syrienne conservera son caractère unitaire. Seront cependant crées deux Régions Spéciales :

- - Région Spéciale du Rojava :
Territoire:


La Région Spéciale du Rojava sera créée et reconnue comme entité administrative légitime au sein de la République arabe Syrienne. Celle-ci possédera une autonomie conséquente, fonctionnant comme suit :

Création d'un Parlement de la Région Spéciale du Rojava, habilité à voter des lois proposées par le Gouvernement de la Région Spéciale du Rojava tant qu'elles ne vont pas à l'encontre de la Constitution de la République arabe Syrienne.
25 sièges supplémentaires seront alloués de fait à la Région Spéciale du Rojava parmi les 250 sièges du Parlement du Peuple Syrien.
Une politique culturelle et scolaire autonome sera autorisée.
La Garde Régionale du Rojava sera une milice officielle ayant une autorité militaire relative sur le territoire de la Région Spéciale du Rojava. Celle-ci pourra se fournir en armes légères comme elle le voudra, mais tout achat de véhicule (hors camion de transport) devra être validé par l'Etat-Major Syrien et le Ministère de la Défense de la République arabe de Syrie.

- - Région Spéciale d'al-Bab :
Territoire:


La Région Spéciale d'al-Bab sera créée et reconnue comme entité administrative légitime au sein de la République arabe Syrienne. Celle-ci possédera une autonomie réduite, fonctionnant comme suit :

Création d'un Parlement de la Région Spéciale du Rojava, habilité à voter des lois proposées par le Gouvernement de la Région Spéciale du Rojava tant qu'elles ne vont pas à l'encontre de la Constitution de la République arabe Syrienne.
La Milice d'al-Bab sera une force composée d'un maximum de 5 000 hommes sous les drapeaux de la Région Spéciale d'al-Bab, chargée d'appuyer les forces de maintien de la paix et d'assurer la sécurité dans la région.

- En ce qui concerne les présences militaires étrangères sur le territoire de la République arabe de Syrie :

-- La Fédération de Russie conservera toutes ses bases militaires.
-- La République Islamique d'Iran conservera toutes ses bases militaires.
-- Les Etats-Unis d'Amérique conserveront une présence dans le conseil militaire sur le territoire de la Région Spéciale du Rojava.

Toutes les autres puissances étrangères présentes sur le territoire devront donc quitter le territoire national.


Il est évident que ces points là ne font pas tout, et que de multiples accords plus ou moins officiels ont été reconnus comme nécessaires au maintien de la paix en Syrie. Parmi eux, le maintien au pouvoir du président Bashar al-Assad a été l'un des plus grands acquis de l'axe Damas-Moscou-Téhéran dans ces négociations.
Spoiler:



Le gouvernement syrien annonce également qu'un "effort conséquent" en matière de reconstruction nationale et "d'écoute des besoins du peuple" sera entrepris, afin de remettre la Syrie sur le droit chemin et de la laisser dans les rails de la paix.




Le pays est ravagé, et un rapport d'observateurs de l'ONU devrait bientôt fixer les pertes humaines et matérielles du conflit qui a duré 9 longues années.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Bureau le Dim 5 Aoû 2018 - 14:02

Modération de guerre :

Bilan humain de la guerre civile syrienne (15 mars 2011 - 28 novembre 2020) publié par l'ONU :


Gouvernement syrien : 97 000 soldats tués, 61 000 miliciens tués
Hezbollah :  2 050 soldats tués
Russie : 350 soldats tués, 560 contractuels tués
Iraniens : 2 300 soldats tués

Armée Syrienne Libre :
65 000 soldats tués

Turquie : 261 soldats tués
Front Islamique : 61 000 soldats tués
HTS : 6 400 soldats tués
Ahrah-al-Sham : 7 000 soldats tués

Etat Islamique : 30 000 soldats tués

Rojava : 9 000 soldats tués
Etats-Unis : 18 soldats tués
France : 1 soldat tué
Royaume-Uni : 1 soldat tué

Liban : 60 soldats tués
Iraq : 16 soldats tués
Jordanie : 8 soldats tués

Pertes civiles : 195 000 civils tués
Déplacés intérieures : 8 millions
Réfugiés : 5.5 millions

Pertes totales : 537 000 personnes
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 391
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre civile syrienne [Terminée - Victoire gouvernement de Damas]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum