[Suggestion] Proposition de fiche sur les armées au XXIe siècle

Aller en bas

[Suggestion] Proposition de fiche sur les armées au XXIe siècle Empty [Suggestion] Proposition de fiche sur les armées au XXIe siècle

Message par Gungauss le Ven 6 Juil 2018 - 12:59

Bonjour à tous,

Voici une proposition de fiche explicative des armées du XXIe siècle, succincte, pour les moins expérimentés.

Petit tutoriel militaire

Dans CSP, on peut assister régulièrement à des conflits, des guerres, des commandes de matériels ou des déploiements à l'étranger.

Pour bien appréhender tout cela, voici quelques données qui semblent clés.

I- Les subdivisions militaires

Les armées du monde entier sont divisées en plusieurs types d'unités, de tailles et de capacités diverses. Je ne parlerais pas des unités spécialisées, telles que les sections de forces spéciales, ni du type de spécialisation d'une force, telle la division blindée ou la division d'infanterie.
Les forces armées, pour leur organisation, sont regroupées généralement sous un modèle suivant, du plus petit au plus grand :
-Compagnie (100-250 hommes, marqué I par dénomination OTAN)
-Bataillon (300-1,200 hommes, marqué II)
-Régiment (1,000-3,500 hommes, marqué III)
-Demi-brigade (temporaire, généralement deux bataillons)
-Brigade (3,000-7,000 hommes, marqué X)
-Division (6,000-15,000 hommes, marqué XX)
-Corps d'armée (minimum deux divisions, marqué XXX)
-Armée (minimum deux corps d'armées, marqué XXXX)
-Groupe d'armées (minimum deux armées, marqué XXXXX)
-Théâtre d'opérations (commandement supérieur d'une zone de combat, regroupant jusqu'à plusieurs groupes d'armées, marqué XXXXXX)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Symbole OTAN au standard APP-6A pour une division d'infanterie. Le rectangle sert à désigner le type d'unité (infanterie, blindée, etc), tandis que les symboles au-dessus du rectangle servent à désigner la taille de l'unité (ici, la division)

Ces subdivisions représentent un moyen d'organisation existant, pour certaines formations, depuis l'Ancien Régime en France par exemple.

De nos jours, dans les armées occidentales, la force combattante de base est représentée par le régiment ou la brigade. Rares sont les pays capables d'aligner, en opérations extérieures, des divisions entières, notamment par l'impact logistique que cela représente.



II- Les capacités de projection

Pour faire la guerre, il faut être capable de déployer ses forces, et pas seulement aligner des centaines de chars sur un ordre de bataille.
Pour cela, il est nécessaire que votre armée possède les moyens logistiques de ses ambitions.

Aujourd'hui, seules quelques armées sont capables de se déployer plus loin que leurs voisins frontaliers. Généralement, ces déploiements se font par voie de mer ou par les airs. Au sein d'alliances, ces mouvements peuvent se faire par voie terrestre également.

Les États-Unis d'Amérique représentent le summum de la capacité logistique de déploiement dans le monde. Grâce à la présence de bases partout à travers le monde et d'une flotte aux capacités énormes, les Américains peuvent déployer des troupes aux quatre coins du globe, parfois pour des durées dépassant l'année. Ils sont le seul pays à être capable de ce type de déploiement, et peuvent déployer jusqu'à des divisions entières ou des corps d'armée si cela est nécessaire, comme par exemple pendant la guerre en Irak en 2003. Néanmoins, cette capacité tend à décroître depuis le repositionnement géopolitique des États-Unis vers le Pacifique, délaissant ainsi les zones européennes et du Proche-Orient.

La France et la Grande-Bretagne sont les deux seuls pays européens, et on pourrait dire au monde, à être capable d'un déploiement presque partout sur la planète, mais à une échelle beaucoup plus réduite que les capacités américaines. A travers leurs choix stratégiques de ces 20 dernières années et leurs lacunes en matière de logistique, ces deux pays sont capables, grâce à leurs marines et leurs aviations, de se déployer rapidement en Méditerranée, en Afrique ou encore dans l'Océan Indien. Mais ces déploiements excèdent rarement un à deux ans. Quant aux déploiements terrestres, leur format d'opérations est la brigade ou le régiment, rarement plus de deux ou trois unités déployés pour une opération extérieure.

La Russie, la Chine, l'Inde, l'Égypte, la Corée du Sud, le Japon ou encore le Brésil, sont des pays considérés comme étant capables de déploiements à l'échelle régionale ou dans leurs sphères d'influences. Ces pays ont la capacité militaire de déploiements plus ou moins massifs, mais limités géographiquement soit à leur voisinage proche, soit sur des territoires au sein desquels ils possèdent des bases ou des installations logistiques. Leurs marines et leurs aviations, moins imposantes que la flotte américaine, ne leur permet pas un déploiement massif de l'ordre du corps d'armée. Par exemple, la Chine est capable désormais de déployer des forces en Afrique Orientale, grâce à ses nouvelles installations à Djibouti par exemple ; la Russie peut se déployer aisément au sein des pays de l'OTSC ou sur le sol syrien notamment ; l'Égypte, grâce à ses nouveaux navires BCP Mistral, pourrait théoriquement déployer des forces limitées (un ou deux bataillons) sur les côtes méditerranéennes ou de la Mer Rouge.

Enfin, la plupart des autres pays possédant une force armée sont soit capables de se déployer uniquement dans leur voisinage frontalier (c'est le cas de la plupart des pays africains possédant une armée opérationnelle et organisée), soit de se déployer en outre-mer mais uniquement dans le cadre d'une opération conjointe au sein d'une coalition ou d'une alliance (c'est le cas de la plupart des pays de l'OTAN ou alliés des États-Unis comme l'Australie par exemple).



III- Les questions matériels

Comme dit plus haut, la question centrale pour un déploiement à l'étranger est la logistique. Il ne sert à rien d'avoir 10,000 chars si vous n'êtes pas capables de les déployer hors de vos frontières.

La question logistique se pose d'autant plus en outre-mer. En effet, si vous voulez intervenir au Tchad alors que vous jouez l'Inde, il vous faudra non seulement les moyens maritimes et aériens de transporter vos forces, mais également les autorisations des pays frontaliers pour traverser, par voie aérienne ou terrestre, leur territoire vers le Tchad sans risquer une crise diplomatique.

Autre question importante, le choix du matériel militaire. N'hésitez pas à vous renseigner sur ce que vous souhaitez produire ou acheter. Un véhicule de combat d'infanterie (VCI, par exemple le BMP-2 ou M2 Bradley) ne remplit pas forcément le même rôle qu'un véhicle de transport de troupes (VTT, par exemple le VAB français ou la famille des BTR russes). Le premier sera apte à combattre en première ligne, voire affronter si nécessaire des chars de combat, alors que le second restera en soutien à l'arrière des formations d'infanterie.

Si vous voulez pousser un peu le réalisme et la qualité de vos programmes de développement ou de commandes militaires, n'hésitez pas à indiquer que votre gouvernement hésite, ou qu'il change son cahier des charges pour l'achat d'un matériel spécifique. Il peut arriver que l'achat d'un appareil aérien par exemple prenne une dizaine d'années, les besoins évoluant au fil des appels d'offre. C'est par exemple le cas actuellement au sujet du F-35A pour les pays de l'OTAN, ce fut également le cas lorsque la Marine nationale due choisir entre le Rafale ou un appareil américain comme le F/A-18 Hornet.

Je vous mets en lien un PDF d'un procès-verbal du Conseil Supérieur de la Marine de 1955, regroupant des débats sur le choix de navires, les questions que se posent le commandement sur la pertinence de constructions navales, etc. N'hésitez pas à le lire si cela vous intéresse, ou si vous cherchez de l'inspiration pour étayer vos commandes militaires.

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Voilà pour cette petite fiche explicative. J'espère que cela aidera certains à s'y retrouver un peu plus sur les questions militaires, parfois très spécifiques.
Gungauss
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3414
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum