[X] - République de Pologne

Aller en bas

[X] - République de Pologne

Message par Incognito le Lun 16 Juil 2018 - 3:31

__________________________________________________________________________________________________________________________
République de Pologne
Rzeczpospolita Polska
_____________________________________________________________________________________


Drapeau Officiel de la République de Pologne
Informations Générales

La République de Pologne est une République semi-présidentielle, elle est la IIIe République de Pologne, instaurée le 1er Janvier 1990 suite à la fin de la République Populaire de Pologne.
La Pologne a pour capitale Varsovie. Sa superficie est de 312.679 km² pour une population de 38.442.346 habitants. Le Polonais est la langue officielle de la Pologne et sa monnaie est le zloty, ayant fait le choix de ne pas passer à l'euro, lors de son entrée dans l'Union Européenne le 1er mai 2004.
Ses voisins font pour moitié partie de l'Union Européenne, en font partie la Lituanie, la Slovaquie, la République Tchèque et l'Allemagne, n'en font guère partie la Biélorussie, la Russie avec Kaliningrad et l'Ukraine.

La Pologne a pour premier fondement la proclamation du Royaume de Pologne en 1025, elle deviendra une monarchie élective en 1569, puis sera scindé en 1772, 1793 et 1795, à chaque fois divisée, pour être partagée entre l'Empire Russe, l'Empire d'Autriche et le Royaume de Prusse. Il faut attendre 1918 pour que la Pologne regagne son indépendance et devienne une République. La Pologne sera ensuite envahie suite au Pacte Germano-Soviétique en 1939, elle aura un gouvernement provisoire soumis à l'Union Soviétique dès 1944 et deviendra une République Populaire (soviétique donc) en 1952 par son renommage officiel. Elle en finira avec le bolchévisme le 1er janvier 1990 lorsque est proclamée la IIIe République.

Membre de l'Union Européenne, elle est également membre du groupe officieux de Visegrád avec la République Tchèque, la Hongrie et de la Slovaquie, elle est aussi membre du Conseil de l'Europe, de l'OMC et de l'ONU.



Informations Géographiques



Carte de la Pologne


La Pologne possède un lien direct avec la Mer Baltique et a une frontière commune avec 7 autres nations.



Informations Économiques

2018

2019





Il est à noter que la Pologne reçoit également une aide de l'Union Européenne à hauteur de 14 milliards par an de 2014 à 2020 dans le cadre des divers fonds structurels d'investissement européen.

Informations Politiques



Président de la République : Andrzej Duda (PiS)


Gouvernement:
Président du Conseil des ministres : Mateusz Morawiecki (PiS)
Vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Culture et du Patrimoine national : Piotr Gliński (PiS)
Vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur : Jarosław Gowin (Alliance)
Vice-présidente du Conseil des ministres et chargée de la politique sociale : Beata Szydło (PiS)
Ministre des Infrastructures : Andrzej Adamczyk (PiS)
Ministre des Sports et du Tourisme : Witold Bańka (Indépendant)
Ministre de l'Intérieur et de l'Administration : Joachim Brudziński (PiS)
Ministre de l'Économie maritime et des Voies navigables :  Marek Gróbarczyk (PiS)
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural : Krzysztof Jurgiel (PiS)
Ministre de la Défense nationale : Mariusz Błaszczak (PiS)
Ministre de la Santé :  Łukasz Szumowski (Indépendant)
Ministre de la Famille, du Travail et de la Politique sociale : Elżbieta Rafalska (PiS)
Ministre de l'Environnement :  Henryk Kowalczyk (PiS)
Ministre de l'Énergie :  Krzysztof Tchórzewski (PiS)
Ministre des Affaires étrangères : Jacek Czaputowicz (PiS)
Ministre de l'Éducation nationale : Anna Zalewska (PiS)
Ministre de la Justice :  Zbigniew Ziobro SP
Ministre des Entreprises et de la Technologie : Jadwiga Emilewicz (Alliance)
Ministre des Finances : Teresa Czerwińska (PiS)
Ministre des Investissements et du Développement :  Jerzy Kwieciński (PiS)
Ministre sans portefeuille (coordonnateur des services secrets) : Mariusz Kamiński (PiS)
Ministre sans portefeuille (directrice de la chancellerie du président du Conseil des ministres) : Beata Kempa (SP)
Ministre sans portefeuille (directeur du cabinet politique du président du Conseil des ministres) :  Marek Suski (PiS)



Composition de la Diète Polonaise


Gouvernement : ?
Opposition : ?

Président : ?


Composition du Sénat Polonais

Gouvernement : ?
Opposition : ?


Président : ?


Informations Militaires

Siły Zbrojne Rzeczypospolitej Polskiej
Forces Armées Polonaises

Commandant Suprême : Andrzej Duda
Ministre de la Défense Nationale : Mariusz Blaszczak
Chef d'État-Major des Armées : Leszek Surawski

Professionnels
105.000 actifs
24.000 réservistes

Civils
18.830.448 citoyens disponibles pour le service militaires
515.000 citoyens disponibles supplémentaire par an

Wojska Lądowe
Force Armée Terrestre Polonaise

77.000 militaires
12.120 véhicules terrestres
1.200 pièces d'artillerie
150 missiles antiaériens
250 hélicoptères
40 drones 


Equipement:

Système de Missile antichars et antiaérien:
9K32M Strzala-2M : 200
Grom : 400 (environ 2400 missiles)
Spike LR : 274 (pour 2675 missiles)
Tanks:
Leopard 2A4 : 14
Leopard 2A5 : 105
Leopard NJ : 2
Leopard 2PL : 129
PT-91 : 92
PT-91MA : 27
PT-91MA1 : 113
T-72 : 172
T-72A : 135
T-72M1 : 254
T-72M1D : 23
SJ-09 : ?
Véhicules de combat d'Infanterie:
BWP-1 : 1.131
BWP-1D : 33
Rosomak : 784
Artillerie:
SMK : 84
SMK WD : 12
2S1 Goździk : 324
Dana-T : 111
Krab : 120
BM-21 Grad : 75
RM-70 : 30
WR-40 Langusta : 75
9P133 "Malyutka" : 27
Tumak-5 : 18
artillerie de défense aérienne:
ZU-23-2 : 250
ZUR-23-2S Jod : 136
ZUR-23-2 kg : 143
ZSU-23-4 : 7
ZSU-23-4MP "Biala" : 21
Hibneryt : 30
Hibneryt-KG : ?
Hibneryt-P : 25
Hibneryt-3 : 15
Missiles Antiaériens:
Zubr P : 81
2K12M Kub-M : 30
Osa-P : 64
S-125 Newa SC : 60
S-200 : 12
Narew : 11
Wisla : 6
Hélicoptères:
Kruk : 32
Mi-24W : 12
Mi-24D : 15
Mi-8T : 11
Mi-17 : 4
Mi-17-1V : 12
Mi-17-AE : 2
PZL W3 Sokół : 39
Mi-2 NVG : 26
Drones:
Aeronautics Defense Orbiter : 18
WB Electronics Fly Eye : 12
Boeing Insitu ScanEagle : 10


Sily Powietrzne
Force Armée Aérienne Polonaise 
 
36.500 militaires
461 avions 
(dont 110 avions de combat)

Equipement:
Avion de Combat:
MiG-29 : 30
Sukhoi Su-22 : 32
F16 : 48
Transport:
Boeing 737 : 2 (1 commandé, livré début 2020)
CASA C-295 : 16
PZL M28 Skytruck : 23
C-130 Hercules : 5
Gulfstream G550 : 2
Hélicoptères:
Mil Mi-8 : 12
PZL Mi-2 : 15
PZL Mi W-3 Sokół : 17



Marynarka Wojenna
Marine Polonaise


12.600 militaires
3 sous-marins
2 frégates
2 corvettes
36 autres bateaux

Equipement:
Sous-marins:

Classe kilo : 2
Classe Kobben : 2
Frégates:

Classe Oliver Hazard Perry : 4
Corvettes:
Classe Kaszub : 2
Classe Gawron : 2
Navire d'attaque rapide:
Classe Orkan : 3
Navires de sauvetage:
Classe Piast : 2
Classe Zbyszko : 2
Navires Auxiliaires:
Classe Kontradmiral Xawery Czernicki (auxiliaire logistique multitâche) : 1
Classe Baltyk (pétrolier) : 1
Classe Heweliusz (navire d'enquête) : 2
Classe Nawigator (reconnaissance) : 2



Wojska Specjalne
Force Spéciale Armée


2.700 militaires
101 véhicules


Wojska Obrony Terytorialnej
Force de Défense du Territoire


30.000 citoyens formés
(environ 10.000 citoyens formés par an)



Sources : https://en.wikipedia.org/wiki/Economy_of_Poland
https://en.wikipedia.org/wiki/Polish_Armed_Forces

https://en.wikipedia.org/wiki/Demographics_of_Poland

https://en.wikipedia.org/wiki/Poland

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_equipment_of_the_Polish_Land_Forces

https://data.oecd.org/fr/pologne.htm


Dernière édition par Incognito le Jeu 19 Juil 2018 - 1:13, édité 7 fois
avatar
Incognito
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 16
Date d'inscription : 01/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] - République de Pologne

Message par Bureau le Mar 17 Juil 2018 - 10:03

Validé.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 552
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] - République de Pologne

Message par Incognito le Jeu 19 Juil 2018 - 0:03




• Élections Législatives •


Le résultat des élections législatives est tombé : 

D'abord la Diète. La minorité allemande obtient 1 siège comme lors du dernier suffrage avec 0,24% des voix. Le PSL souffre d'une légère baisse, en perdant 9 députés et 2 points. Gauche Unie, en ralliant le Parti Communiste et Razem revient à l'Assemblée avec 53 députés et 10,54%  des suffrages, pour un score globalement en baisse (en 2015, l'ensemble de la Gauche avait obtenu 11,7%) mais un score largement au-dessus des estimations (qui donnaient 6% à la coalition élargie). Première grande surprise, PO passe troisième parti à la Diète en chutant encore de 6 points (aux dernières élections la chute avait été de 15 points) après avoir supplanté la Diète en 2011, le parti n'a plus que 76 députés. Seconde surprise, Kukiz'15 qui ne s'était affirmé que lors des dernières présidentielles (avec 20 points) est passé second parti de la Diète avec 25 points et 129 députés. Sans surprise PiS est reconduit au pouvoir mais subit une perte de 6 points et 53 députés, le premier parti de Pologne obtient donc 182 députés grâce à ses 31,19%.

Un Gouvernement PiS-PO obtiendrait 258 sièges soit une majorité assurée de 27 places. La coalition pourrait accueillir le PSL, ancien allié de PO pour arriver à 267. Le Gouvernement serait donc sujet à des instabilités, en perdant plus d'une centaine de soutient qui grossissent les rangs de l'opposition. Vu les actes de l'actuel Gouvernement notamment par son aide aux défavorisés ou sa dévalorisation des salaires des patrons des entreprises publics et des députés, le Gouvernement pourrait se tourner vers Gauche Unie pour assurer sa gouvernance et faire barrage à l'extrême-droite de Kukiz'15.

Ensuite vient le Sénat, comme prévu les indépendants gagnent du terrain avec 6 indépendants élus. Gauche Unie revient au Sénat avec un maigre score cependant, et 5 sénateurs. Kukiz'15 souffrant encore de sa mauvaise implantation locale n'obtient que 9 sièges. le PSL connu pour son ancrage local réussit à remonter son score historiquement, en parvenant à 15 sénateurs, un record pour ce parti. PO et PiS tiennent, une fois de plus, le haut de la liste. Célèbres pour leurs réussites au Sénat, ces deux-là obtiennent respectivement 19 et 46 sénateurs leur assurant une majorité.

La majorité au Sénat est assurée par 65 sénateurs sur 100. Si le Gouvernement s'alliait au PSL et à Gauche Unie, comme on peut s'y attendre vu les résultats de la Diète, cela ferait 85 sénateurs sur 100 détenus par le Gouvernement, plus de trois quarts de la Chambre Haute.

Ces résultats s'expliquent par la perte de popularité de PiS et PO qui sont au coeur de mauvaises affaires avec l'Union Européenne mais également les remaniements ministériels dont le parti de la majorité fait usage pour ôter les éléments les moins appréciés du Gouvernement et les plus sujets à controverses. Kukiz'15 a su progresser fortement grâce à son principe anti-parti et grâce à l'influence de son "président" malgré des idées d'extrême-droite, semble-t-il assez peu appréciées du peuple polonais. La chute de PO est présagée depuis la dernière élection qui l'a vu s'effondrer de 15 points, quant au retour de la Gauche, elle n'est en rien surprenante vu la chute constatée des deux géants polonais, l'alternative est pressentie à l'extrême-droite mais aussi à Gauche, d'autant que Gauche Unie est devenue l'unique formation de Gauche suite à l'entrée de Razem et du Parti Communiste dans la coalition. Enfin le PSL n'a pas su s'imposer et baisse comme PiS et PO par sa proximité idéologique avec les deux formations.  

Des négociations ont été entamées dès aujourd'hui et Mateusz Morawiecki, Président du Conseil probablement réélu, a d'ores et déjà envisager de remplacer Beata Szydlo (ancienne Présidente du Conseil, Vice-Présidente et Ministre de la politique sociale, très controversées sur de nombreux sujets. Son caractère controversé l'avait poussé à démissionner du poste de Présidente du Conseil en 2017) par Karolina Pawliczak (SLD*), 
Krzysztof Jurgiel (sujet à controverse par son passé à la LPR, la Ligue des Familles Polonaises, un parti politique d'extrême-droite qui avait voulu renforcer le sentiment catholique dans les manuels scolaires. Actuel ministre de l'Agriculture et du Développement rural) par Adam Jarubas (PSL), mais également des ministres non-sujets à controverses comme, Anna Zalewska (éducation nationale) par Adrian Zandberg (Razem*) ou  encore Lukasz Szumowski (indépendant, ministre de la Santé) par Marcin Adam (KPP*) annonce-t-il interrogé à sa sortie de la Diète.

*parti membre de la coalition Gauche Unie


avatar
Incognito
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 16
Date d'inscription : 01/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] - République de Pologne

Message par Incognito le Jeu 19 Juil 2018 - 14:38





• Affaires intérieures





Le Gouvernement vient d'être annoncé. Au final suite aux résultats électoraux, M.Morawiecki a dû discuter avec Gauche Unie, le PSL et PO afin de former un gouvernement qui aura une pleine majorité et pourra légiférer. La coalition aura 72% de la Diète et 85% du Sénat. L'alliance permet ainsi de gagner 10% à la Diète, indispensable à une bonne gouvernance. En effet le premier ministre qui vient d'être reconduit avait annoncé sa crainte de l'extrême-droite et des séances parlementaires vides. Effectivement, il arrive parfois que les députés ne puissent pas ou ne veulent pas se rendre à la Diète pour voter, or avec la faible avance que le Gouvernement possédait, l'opposition potentiellement élevée (hormis le PSL tous les autres groupes auraient pu s'opposer au Gouvernement) et la possibilité de députés désunis, il aurait pu arriver que la Diète ne soit pas continuellement en faveur du PiS/PO. 
Ainsi le parti majoritaire a préféré s'entourer de plusieurs alliés afin de continuer son programme. Il s'est entretenu avec les différents partis afin de proposer un gouvernement quadripartite, nouveau et professionnel. Sans surprise la proportionnalité a été choisie pour déléguer le nombre de ministère à chaque membre de l'alliance. Aussi le PiS aura 13 ministères, PO 5, Gauche Unie 4 (pour 7 partis), le PSL 1. 
Aussi les postes ont été distribués selon les compétences et le bon-vouloir du PiS. Pour continuer une politique économique favorable aux défavorisés, un ministre socialiste a été choisi par exemple. Le développement rural est proposé au ministre agrariste (quoi de plus naturel ?), la Santé à un ministre communiste, l'éducation à un ministre socialiste, le directorat du cabinet du ministre des Affaires Etrangères à un socialiste, la Finance à un libéral-conservateur (PO) tout comme la Justice, la coordination des Services Secrets, l'Energie et le Sport et le Tourisme.

Déjà conspuée, cette formation semble être le parfait gouvernement du PiS qui délègue les postes clivants à ses alliés. Par exemple l'éducation aux mains du socialisme ne fera plus l'objet de controverses religieuses (cf le ministre de l'éducation LPR mis en place par le PiS qui voulait renforcer les valeurs chrétiennes dans les manuels scolaires, cf également le programme du PO qui veut renforcer les valeurs décalogiques (Dix Commandements) dans les manuels scolaires) pour le parti ou son proche allié. Autres exemples : la Finance, sujet polémique, est donné au PO qui a les mêmes projets que le PiS. La Justice également est déléguée au PO qui a supporté la réforme de la Justice en 2018 et qui la continuera sans doute, servant ainsi de paratonnerre à l'initiateur du projet : le PiS. Ce poste sera également visé par les partisans du mariage homosexuel auquel PO est défavorable. Aussi la remise de la Santé à un communiste permettrait au PiS de s'en servir comme bouc émissaire. En effet seule Gauche Unie est favorable à l'IVG par exemple, ou l'euthanasie.  

Le Premier Ministre a démenti, ses alliés à ses côtés, ces "inventions fumeuses" et parle d'un gouvernement "adapté et professionnel". Effectivement les socialistes avaient été les premiers à vouloir intégrer l'UE et le directeur du cabinet ministériel des affaires étrangères est justement socialiste, un possible moyen de régler les différends d'avec l'Union. Aussi l'on remarque le Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural remis à un membre du Parti Paysan, le développement des petites structures étant un point de rencontre entre PiS, PO et le PSL. A également été mis en avant, un gouvernement "hors de toute guérilla intestine".
Cette position est tout à fait relative, par exemple le Gouvernement met en place un Ministre de la Justice opposé au mariage homosexuel et un ministre homosexuel (le premier) : Krystian Legierski (PSL) qui a été choisi après le refus d'Adam Jarubas au poste de Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural. Il met en place un Ministre de la Santé favorable à l'IVG face à un gouvernement majoritairement contre. Il fait entrer l'opposition au Gouvernement pour s'opposer à l'extrême-droite qui représente un danger plus grand que l'extrême-gauche selon ce gouvernement. 

Les premières réformes suivront rapidement, les premiers ministres à annoncer des réformes sont les nouveaux ministres écologistes, socialistes et communistes dans le domaine de la Santé, de l'Agriculture et de l'Education. Les ministres PO ont également annoncer la poursuite de leur programme entamée il y a deux mandats, notamment en matière de Justice et de transition vers l'euro ou (après discussion avec le PiS) la fin des privatisations. Le ministre PiS de la Défense nationale a annoncé la création d'une base militaire sur le sol polonais.

Enfin, il semble qu'un Gouvernement divisé doive se former pour exclure l'extrême-droite de tout pouvoir.




• Affaires économiques





Sur les 14 milliards de dollars donnés annuellement par l'Union Européenne pour le développement de la Pologne (84 milliards sur 6 ans jusqu'en 2020), deux seront utilisés cette année afin de construire une base militaire internationale : la "Polska Międzynarodowa Baza Wojskowa" (Base Militaire Internationale Polonaise ou PMBW). Suite aux refus étasuniens d'installer une base militaire permanente sur le sol polonais et dans la lutte contre une possible invasion russe (ce qui a amené à la création de la Force de Défense Territoriale en 2017) similaire à l'invasion de la Crimée. 

Cette base sera financée à hauteur de 2,5 milliards de dollars (2 milliards issus des subventions européennes et 500 millions issus du budget de la défense nationale). Cela représente pour une base, le budget militaire annuel de la République Tchèque.
Aussi cette base sera extrêmement grande et moderne, elle sera installée entre Lublin et Bialystok, près de Varsovie. Y seront attendus des soldats de toute origine. Effectivement le fonctionnement de cette base semble assez....singulier. L'objectif est toujours de se prémunir contre une invasion russe, ainsi la base sera ouverte à toutes les armées -sauf russes et alliées- pour un coût faible. Cela permettra un déploiement augmenté pour les armées étrangères et une protection pour la Pologne. Si le fonctionnement n'est pas encore fixé, les travaux ne se termineront qu'en 2021, durant ce temps la Pologne entend bien discuter avec ses principaux alliés de cette caserne hors-du-commun.

Sur les 12 milliards de dollars restant, 4 milliards ont été injectés dans l'agriculture locale afin -entre autres- d'acheter divers grands terrains privés, de les réaménager et de les prêter sans frais à de plus petites exploitations agricoles. Cette injection s'inscrit dans un plan quadriennal afin de réduire l'importation alimentaire polonaise basée sur les fruits et légumes transformés, la viande et les produits laitiers. Cette année le but recherché est de réduire les besoins en fruits et légumes transformés et de préparer la diminution des importations carnées et laitières. 60% des terres seront ainsi dispensées pour la culture de céréales afin d'alimenter les futurs élevages bovins et 40% à la culture de fruits et légumes. 
Le Ministère des Finances accompagne ce projet en prêtant 3 milliards de dollars à Maspex, entreprise qui a été nationalisée pour 15 mois au passage, afin de créer des usines de transformation proche des nouveaux champs légumiers et fruitiers.
Les deux Ministères ont conjointement nationalisé 7.000.000 hectares de cultures (soit la partition des plus grandes exploitations) pour 15 mois afin de réduire la culture de betterave à sucre notamment au profit du triticale (où la Pologne est le premier producteur mondial devant l'Allemagne) et réorganiser les champs de manière à pouvoir agrandir les élevages bovins essentiellement. 
De faibles résultats sont attendus pour décembre 2020, les premiers efforts seront sans doute récompensés dès 2021 et continueront chaque année selon les estimations.

Sur les 5 milliards de cette année, enfin, 3 ont été injectés dans la transition écologique par le Ministère de l'Energie afin d'accélérer la transition énergétique qui prouve son utilité économique depuis un certain temps. Avec cet argent, l'objectif est revu à la hausse. Si les estimations étaient à 19,1% de l'énergie totale, le Ministère a annoncé qu'on dépasserait les 20% en 2020. 
Les 3 milliards s'en vont financés 100.000 éoliennes sans pales développées dès 2016 par Vortex Bladeless et développées ensuite par une association de diverses universités internationales. Le prix couvrira le prix des matériaux et la création d'une usine afin de produire lesdites éoliennes. Le prix de l'usine a été évalué à 1,2 M d'euros. Le coût de la production des éoliennes a été évalué à 1,8 M d'euros. La commande devrait être effectuée en 2022 et les premières livraisons en 2021 année où le budget sera adapté pour payer le coût d'installation desdites éoliennes.

Les 2 M restant sont injectés dans le système de protection social afin de former un fond conséquent dans l'optique partagée par les quatre partis de protéger les défavorisés de Pologne.




avatar
Incognito
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 16
Date d'inscription : 01/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] - République de Pologne

Message par Incognito le Jeu 26 Juil 2018 - 2:37




• Affaires Extérieures •



La Pologne dans son combat pour l'indépendance et contre l'influence Russe a décidé de répondre à l'appel de l'Ukraine. La Pologne a notamment publiquement proposé au pays en crise une aide militaire de 50 chars Leopard 2A5, 20 avions multirôle F16 et 5.000 soldats. En cas de refus ukrainien, le premier ministre Duda a proposé une aide économique de 970 millions de dollars ainsi qu'un partenariat spécial avec la Pologne.
Cette aide pourrait augmenter si l'Ukraine venait à se décider à libérer la Crimée de l'influence de Moscou. En effet, Varsovie se dit prête à envoyer des unités supplémentaires et marines afin de libérer la République de Crimée, annexée par le Kremlin.
D'autres aides ont été mises sur la table par différents ministres, un ravitaillement partagé entre la Pologne et l'Ukraine pour les soldats et populations civiles, un prêt de 4 milliards de dollars à taux faible, une participation militaire et l'implantation d'une base militaire polonaise en Ukraine.

La Pologne souhaite absolument s'unir à l'Ukraine et à tout autre nation de l'Est contre Moscou.

Outre ces aides financières et matérielles, Varsovie est également ouvert au dialogue pour faire de l'Ukraine une allié économique sur le long terme. 

avatar
Incognito
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 16
Date d'inscription : 01/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] - République de Pologne

Message par Bureau le Dim 19 Aoû 2018 - 20:04

Abandon par le joueur.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 552
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [X] - République de Pologne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum