[✓] The United States of America

Aller en bas

[✓] The United States of America

Message par GeorgeV le Sam 22 Sep 2018 - 0:13



The United States of America

Hymne national des États-Unis d'Amérique:

Informations générales

Carte des États-Unis en 1905, incluant les réserves amérindiennes:

Capitale : Washington D.C
Plus grande ville : New York City
Population Totale : Environ 96 000 000 habitants dont 8 000 000 de philippins
Régime Politique : République fédérale à régime présentiel
Langue officielle : Aucune
Religion officielle : Aucune
Description générale en 1905 :

Seulement 40 ans après la dévastatrice Guerre de sécession des États-Unis qui à vu opposé les États du Nord et du Sud des États-Unis sur la question de surface qui concerne l’esclavage, mais plus profondément de mode de vie et de tradition, les États-Unis semblent être complétement rétabli (du moins sur papier). Trois amendements ont été ajoutés à la Constitution américaine dans les années qui ont suivi la guerre: le treizième, ainsi que le quatorzième amendement, qui accordent la citoyenneté à près de quatre millions d’Afro-Américains auparavant esclaves et au quinzième amendement qui leur donne le droit théorique de voter.  La reconstruction physique de l’Union a commencé sérieusement après la guerre. Alors que le président Lincoln tentait de favoriser l'amitié et le pardon entre l'Union et l'ancienne Confédération, son assassinat par un sudiste le 14 avril 1865, relança les mécontentements entre le nord et le sud. Les républicains du gouvernement fédéral ont pour objectif de superviser la reconstruction du Sud et de garantir les droits des Afro-Américains. Ils ont persisté jusqu'au compromis de 1877 lorsque les républicains ont accepté de cesser de protéger les droits des Afro-Américains du Sud pour que les démocrates puissent concéder l'élection présidentielle de 1876.

Le combat n’est toutefois pas terminé pour les afro-américains qui voient leur situation dans les États du Sud être difficile. Effectivement, les démocrates blancs du sud, ont pris le contrôle du sud après la fin de la reconstruction. De 1890 à environ 1910, les lois dites Jim Crow ont privé de leurs droits la plupart des Noirs et des Blancs pauvres de la région. Les Noirs étaient confrontés à la ségrégation raciale, en particulier dans le Sud. Ils ont également connu de temps à autre des actes de violence, notamment le lynchage. Cette situation est problématique pour les États-Unis qui voient de façon régulière des soulèvements de population noir dans le sud, mais aussi dans les grandes villes de l’Union tel que Chicago, Détroit, Los Angeles ou encore Atlanta.

Dans le Nord, l'urbanisation et un afflux sans précédent d'immigrés d'Europe du Sud et de l'Est ont fourni un surplus de main-d'œuvre pour l'industrialisation du pays et ont transformé sa culture. Les infrastructures nationales, y compris les chemins de fer télégraphiques et transcontinentaux, ont stimulé la croissance économique et la colonisation et le développement de l’Ouest américain. L'invention ultérieure de la lumière électrique et du téléphone affecterait également la communication et la vie urbaine.

La fin des guerres indiennes a e accru la superficie de terre cultivées mécaniquement, augmentant les excédents pour les marchés internationaux.  L'expansion territoriale continentale a été complétée par l'achat de l'Alaska à la Russie en 1867.  En 1893, des éléments pro-américains à Hawaii ont renversé la monarchie et ont formé la République d'Hawaï, annexée en 1898 par les États-Unis. Les Samoa américaines ont été acquises par les États-Unis en 1900 après la fin de la seconde guerre civile samoane.

Un développement économique rapide à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle a favorisé l'essor de nombreux industriels de premier plan. Des Tycoons comme Cornelius Vanderbilt, John D. Rockefeller et Andrew Carnegie ont dirigé les progrès du pays dans les industries ferroviaires, pétrolière et sidérurgique. La banque est devenue une partie importante de l'économie, avec un rôle notable pour J. P. Morgan. Edison et Tesla ont entrepris la distribution à grande échelle d’électricité à l’industrie, aux maisons et à l’éclairage des rues. Henry Ford a révolutionné l'industrie automobile. L'économie américaine est en plein essor, devenant la plus grande du monde et les États-Unis obtiennent un statut de grande puissance.


Gouvernement fédéral des États-Unis


Theodore Roosevelt, 26e président des États-Unis

Composition du sénat :

Republican (R): 61 (majority)
Democratic (D): 29

Composition de la chambre des représentants :

Republican (R): 251 (majority)
Democratic (D): 135

President of the United States of America : Theodore Roosevelt
Vice President of the United States of America : Charles Warren Fairbanks

Secretary of State: Elihu Root
Secretary of the Treasury :Leslie M. Shaw
Secretary of War  : William H. Taft
Attorney General : William H. Moody
Postmaster General : George B. Cortelyou
Secretary of the Navy : Charles J. Bonaparte
Secretary of the Interior : Ethan A. Hitchcock
Secretary of Agriculture : James Wilson
Secretary of Commerce and Labor : Victor H. Metcalf


Économie


Business Center de Manhattan en 1905

Monnaie : US Dollar ($)
PIB : 459 000 000 000
Indice d'industrialisation : 121

United States Armed Forces

Active duty : 108,301
Reserve :

United States Army

Active duty : 67,526
Reserve :
Equipement :

United States Navy

Active duty : 33,764
Reserve :
Equipement :
Spoiler:

Battleship : 13
Texas Class : 1 (USS Texas)
Indiana Class : 3 (USS Indiana, USS Massachusetts, USS Oregon)
Iowa Class : 1 (USS Iowa)
Kearsarge Class : 2 (USS Kearsarge, USS Kentucky)
Illinois Class : 3 (USS Illinois, USS Alabama, USS Wisconsin)
Maine Class : 3 (USS Maine, USS Missouri, USS Ohio)

Monitor : 11
Passaic Class : 1 (USS Jason)
Canonicus Class : 1 (USS Canonicus)
Amphitrite Class : 4 (USS Amphitrite, USS Terror, USS Monadnock, USS Miantonomoh)
Monterey Class : 1 (USS Monterey)
Arkansas Class : 4 (USS Arkansas, USS Nevada, USS Florida, USS Wyoming)

HeavyCruisers : 2
New York Class : 1 (USS New York)
Broklyn Class : 1 (USS Brooklyn)

Light Cruisers : 23
Hartford Class : 1 (USS Hartford)
Galena Class : 1 (USS Mohican)
Atlanta Class : 2 (USS Atlanta, USS Boston)
Chicago Class : 1 (USS Chicago)
Baltimore Class : 1 (USS Baltimore)
San Francisco Class : 1 (USS San Francisco)
Newark Class : 1 (USS Newark)
Montgomery Class : 3 (USS Montgomery, USS Detroit, USS Marblehead)
Cincinnati Class : 2 (USS Cincinnati, USS Raleigh)
Columbia Class : 2 (USS Columbia, USS Minneapolis)
Olympia Class : 1 (USS Olympia)
New Orleans Class : 2 (USS New Orleans, USS Albany)
Denver Class : 5 (USS Denver, USS Des Moines, USS Chattanooga, USS Tacoma, USS Cleveland)

Light Sloop : 3
Alert Class : 2 (USS Alert, USS Ranger)
Enterprise Class : 1 (USS Adams)
AMC : 4 (USS Buffalo, USS Panther, USS Prairie, USS Yankee)

Destroyers : 47
Farragut Class : 1 (USS Farragut)
Bailey Class : 1 (USS Bailey)
Bainbridge Class : 5 (USS Bainbridge, USS Barry, USS Chauncey, USS Dale, USS Decatur)
Paul Jones Class : 3 (USS Paul Jones, USS Perry, USS Preble)
Stewart Class : 1 (USS Stewart)
Truxtun Class : 3 (USS Truxtun, USS Whipple, USS Worden)
Hopkins Class : 2 (USS Hopkins, USS Hull)
Lawrence Class : 2 (USS Lawrence, USS MacDonough)

Stiletto Class : 1 (USS Stiletto)
Cushing Class : 1 (USS Cushing)
Ericsson Class : 1 (USS Ericsson)
Foote Class : 3 (USS Foote, USS Rodgers, USS Winslow)
Porter Class : 2 (USS Porter, USS DuPont)
Morris Class : 1 (USS Morris)
Talbot Class : 2 (USS Talbot, USS Gwin)
MacKenzie Class: 2 (USS MacKenzie, USS McKee)
Somers Class : 1 (USS Somers)
Rowan Class : 1 (USS Rowan)
Davis Class : 2 (USS Davis, USS Fox)
Dahlgren Class : 2 (USS Dahlgren, USS Craven)
Bagley Class : 3 (USS Bagley, USS Barney, USS Biddle)
Shubrick Class : 3 (USS Shubrick, USS Stockton, USS Thornton)
Blakely Class : 2 (USS Blakely, USS De Long)
Wilkes Class : 1 (USS Wikes)
Tingey Class : 1 (USS Tingey)

Sous-marins : 8
Holland Class : 1 (USS Holland)
A Class : 7 (USS Plunger, USS Adder, USS Grampus, USS Moccasin, USS Pike, USS Porpoise, USS Shark)

Escorts : 9
USS Mayflower, USS Dorothea, USS Eagle, USS Gloucester, USS Hawk, USS Hornet, USS Scorpion, USS Vixen, USS Wasp

Other fighting ships : 40
Michigan Class : 1 (USS Michigan)
Dolphin Class : 1 (USS Dolphin)
Yorktown Class : 3 (USS Yorktown, USS Concord, USS Bennington)
Petrel Class : 1 (USS Petrel)
Bancroft Class : 1 (USS Bancroft)
Machias Class : 2 (USS Machias, USS Castine)
Nashville Class : 1 (USS Nashville)
Wilmington Class : 2 (USS Wilmington, USS Helena)
Annapolis Class : 4 (USS Annapolis, USS Vicksburgh, USS Newport, USS Princeton)
Wheeling Class : 2 (USS Wheeling, USS Marietta)
Alvorado Class : 2 (USS Alvorado, USS Sandoval)
Callao Class : 4 (USS Callao, USS Pampanga, USS Paragua, USS Samar)
Albay Class : 3 (USS Albay, USS Calamianes, USS Leyte)
Manileno Class : 4 (USS Manileno, USS Mariveles, USS Mindoro, USS Panay)
Arayat Class : 1 (USS Arayat)
Isla de Luzon Class : 2 (USS Isla de Luzon, USS Isla de Cuba)
Don Juan de Austria Class : 1 (USS Don Juan de Austria)
Quiros Class : 2 (USS Quiros, USS Villalobos)
Elcano Class : 1 (USS Elcano)
Topeka Class : 1 (USS Topeka)
Katahdin Class : 1 (USS Katahdin)

Coast Guard Cutters : 22
Déploiement :


United States Marine Corps

Active duty : 7,011
Reserve :
Equipement :

Déploiement :

Liste des sources utilisées :

Diplomatie

Les États-Unis d'Amérique, sous Théodore Roosevelt, sortent de leur splendide isolation afin d'influencer plus grandement les pays d'Amérique latine et avoir une place de choix sur l’échiquier international. Ainsi, les États-Unis garantissent l'intégrité territoriale de la totalité des nations indépendante sur les continents américains et ce même lorsqu'une nation américaine est en défaut de paiement. Les actes répréhensibles chroniques ou l’impuissance qui entraînent un relâchement général des liens de la société civilisée peuvent, en Amérique comme ailleurs, nécessiter l’intervention d’une nation civilisée et, dans l’hémisphère occidental, l’adhésion des États-Unis à la doctrine Monroe peut forcer les États-Unis, toutefois à contrecœur, dans des cas flagrants de tels actes répréhensibles ou d'impuissance, à exercer un pouvoir de police international.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] The United States of America

Message par Bureau le Jeu 27 Sep 2018 - 10:14

Validé.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 552
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] The United States of America

Message par GeorgeV le Ven 28 Sep 2018 - 2:17

GeorgeV a écrit:


The United States of America

Diplomatie

The Banana Republic is Rotten

L’activité économique et les revenus de l’État dominicain ne semblent plus être assez conséquents afin d’assurer les paiements des intérêts dus à leur dette importante. Cette situation est fâcheuse pour l’administration Roosevelt puisque Santo Domingo a surtout emprunté auprès des banques centrales européennes, laissant ainsi exposer la République dominicaine à une intervention européenne et surtout allemande. Il ne faut pas non plus oublier que les États-Unis ont aussi des intérêts importants dans l’économie dominicaine, notamment au niveau des plantations et certaines manufactures.

Le président Roosevelt, pousser par sa propre doctrine du « Big Sitck » et de la nécessité pour les États-Unis de « protéger » les États des Amériques y voit là une grande menace pour la sécurité nationale des États-Unis, mais aussi de la totalité des États américains de la région.  Ainsi, les États-Unis se voient dans l’obligation, mais bel et bien à contrecœur, d’intervenir auprès de la République dominicaine et d’imposer un « protocole » de remboursement de dette et de protection de la souveraineté dominicaine. Le protocole imposé à la République dominicaine est le suivant :

- Les États-Unis d’Amérique assurent la protection et la souveraineté de la République dominicaine face aux puissances étrangères. Les forces armées de la République dominicaine passent, pour un temps indéterminé, sous les ordres des États-Unis d’Amérique.
- Les États-Unis d’Amérique, par la délégation d’un Conseil de secrétaires d’État, assurèrent le remboursement de la dette de la République dominicaine auprès des puissances étrangères. Par conséquent, les États-Unis prennent les finances de la République dominicaine sous-tutelle, ainsi que les droits de douane qui seront pris en charge par les États-Unis.
- Les États-Unis d’Amérique se réservent un droit d’intervention armée auprès de la République dominicaine afin d’assurer la domination de la loi et de l’ordre.  

Si les conditions ne sont pas acceptées par le gouvernement dominicain, les États-Unis se verront dans l’obligation d’intervenir militairement afin d’éviter une intervention européenne en République dominicaine.

US Navy


USS Mississippi

Le secrétaire d’État à la marine, Charles Bonaparte, met de l’avant les ambitieux plans pour la continuation de la modernisation de la flotte américaine. Les progrès technologiques de la marine de guerre étant importants, le Mississippi-class battleship est le dernier en son genre dans les plans de la US Navy. Les deux navires jumeaux (USS Mississippi et le USS Idaho) sont prévus pour fin septembre. La Virginia Class Battleship et le Connecticut Class Battleship, tous deux de plus grand tonnage, avance comme prévu dans les plans de la US Navy (les budgets ont déjà été acceptés par le Congrès américain) et le secrétaire Bonaparte, devant un congrès résolument républicain, fait l’apologie d’une classe de navire de guerre encore plus lourd. La puissance navale des États-Unis n’aura d’égal que son ambition à protéger son territoire, mais aussi la totalité des Amériques. Avec une telle ambition, les États-Unis doivent se promouvoir d’une force d’intervention suffisante afin de dissuader toute intervention étrangère dans la zone d’influence de l’Amérique. Ainsi, encore devant le congrès, le secrétaire Bonaparte a fait savoir la volonté de l’administration Roosevelt d’augmenter le budget alloué à l’US Marine Corps, véritable fer de lance de la puissance américaine. Très bien entraînées et équipées, les marines ont une réputation mondiale en tant que force d’intervention dévastatrice et efficace. Les États-Unis doivent miser sur un plus grand recrutement au sein des Marines. Au cours des trois prochaines années, l’objectif conservateur du gouvernement américain est d’augmenter au nombre de 10 000 le nombre d’hommes au sein de la US Marine Corps.

Un autre secteur novateur au sein de la US Navy est la mise sur pied d’une flotte de sous-marins pour les États-Unis. Doutant toutefois du bienfondé des investissements en matières sous-marines, le secrétaire Bonaparte a fait savoir que les trois sous-marins de la B-Class seront bel et bien prêt pour fin 1905. Petits et agiles, ces sous-marins n’ont pas la prétention de faire des dégâts importants, mais contribuent énormément au progrès technologique américain en la matière. La C-Class, déjà approuvée par le congrès, devra-t-elle être prête début 1906.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] The United States of America

Message par GeorgeV le Sam 29 Sep 2018 - 18:07

GeorgeV a écrit:


The United States of America

Diplomatie

Le gouvernement des États-Unis d’Amérique accepte la requête du Royaume des Hellènes. Washington abaisse, dans un premier temps, les droits de douane sur l’olive et ses produits manufacturés. Les États-Unis assurent toutefois que la priorité de l’administration Roosevelt est de protégé les agriculteurs et les pionniers américains qui sont de véritables patriotes et qui ne mérite pas de souffrir de la compétition étrangère. L’olive, étant peu cultivé aux États-Unis, est une bonne ressource agro-alimentaire que mérite de découvrir les consommateurs américains.  Les capitaux américains, intéressé surtout par le secteur secondaire liée à l’olivier (production d’huile, etc.), sont satisfait des conditions qui seront mis en place par le gouvernement grec. L’ambassade américaine à Athènes assura la coordination entre les volontés des capitalistes américains en Grèce et le gouvernement des États-Unis. Les investissements du gouvernement fédéral en Grèce devront être uniquement en lien avec la croissance des investissements des capitalistes américains dans des régions spécifiques. Les compagnies de machineries agricoles américaines (John Deer, etc.) sont heureuses d’avoir un accès particulier au marché grec.

The Oklahoma Question



Un dilemme important a été mis de l’avant par les délégués du Indian Territory plus tôt en rencontre individuelle avec le président Roosevelt. En effet, le territoire de l’Oklahoma et le territoire indien sont tous les deux admissibles à faire application pour devenir un État à part entière de l’Union des États-Unis. Leur population grandissante, surtout des fermiers blancs des États du sud ou encore des Afro-Américains qui s’organise en village autonome, rend viable et légitime pour l’Oklahoma de devenir un État. La découverte de pétrole, bien que l’on n’en connaisse pas encore l’ampleur, fait sentir à la population de ces ensembles la nécessité de l’organiser en État.

La délégation du territoire indien souhaite en effet crée un État avec une majorité de la population de culture amérindienne, une première pour les États-Unis d’Amérique. Bien qu’intéressant du fait de la stabilité de cet ensemble, le gouvernement fédéral refuse l’idée de Two States pour l’ensemble du territoire de l’Oklahoma et du territoire Indien. La raison officielle avancée est que le territoire indien est peu développé et l’union avec le territoire de l’Oklahoma va faire de cet ensemble un État plus fort économiquement. La raison officieuse est que la création de l’État de Sequoyah ouvre la porte à une plus grande représentativité des peuples amérindiens et leur donne une voix pour la lutte pour l’égalité.

Ainsi, la délégation indienne est renvoyée chez elle avec le mandat de former une union avec leurs frères de l’Oklahoma.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] The United States of America

Message par GeorgeV le Lun 1 Oct 2018 - 7:09

quote="GeorgeV"]


The United States of America

U.S Protectorat – Santo Domingo en tutelle


Place fortifié occupé par la USMC près de Santo Domingo

La République dominicaine, dans sa grande sagesse, à accepter de mettre en place le protocole prévu par Washington DC afin de rembourser ses dettes aux pays européens. Les forces armées de la République dominicaine sont mises sous commandement américain, alors que le président autorise l’envoi de 1000 hommes de la US Marines Corps qui protègera les intérêts américains en République dominicaine, notamment l’ambassade des États-Unis d’Amérique qui deviendra le nouveau siège du pouvoir sur le territoire. Le secrétaire à la marine, Charles J. Bonaparte est nommé par le Congrès américain « receveur général commandant des forces américaines en République dominicaine », lui laissant notamment la mainmise sur cette petite république et assura la transition et la mise en place du protocole. Le président Carlos Felipe Morales Languasco et son exécutif restera en poste, selon les volontés des États-Unis, et obtient des pouvoirs limités par le protocole de redressement. Des élections générales sont prévues pour 1906, sous supervision des États-Unis.

En attendant, les volontés américaines se précisent. Sous l’égide de Bonaparte, les États-Unis vont assumer l'administration des douanes de la République dominicaine. Aux termes de cet accord, le receveur général, nommé par le président américain, va conserver 55% des recettes totales pour rembourser les demandeurs étrangers, tout en versant 45% au gouvernement dominicain. Washington DC estime que d’ici deux ans, la dette étrangère de la République dominicaine sera réduite de $40 millions à $17 millions. En 1907, la République dominicaine obtiendra une aide de $20 millions afin de mener à bien des réformes économiques nécessaires et payées le $17 millions restant à leur dette auprès des puissances européennes, laissant ainsi les États-Unis l’unique créditeur de la République dominicaine. Afin de compléter ce protocole, le peso dominicain est remplacé dès maintenant par les US dollars.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

[/quote]
avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] The United States of America

Message par GeorgeV le Lun 1 Oct 2018 - 7:09

GeorgeV a écrit:


The United States of America

Réponse aux multiples événements


Theodore Roosevelt ce BG

Partie de Portsmouth en direction de Boston afin de coordonner l’aide du gouvernement fédéral dans l’État du Massachusetts en direction des victimes du terrible incident industriel qui a fait de trop multiples morts, le convoi du président Roosevelt est arrêté abruptement par un messager tenant un télégramme de Washington DC. La capitale informe le président que le Tsar renie le traité de Portsmouth et renie ainsi la parole de sa propre délégation. Le président est alors entré dans une colère noire « ils se sont foutu de notre gueule », évoquant l’Empire russe. Le président à ordonner au convoi présidentiel d’alors s’arrêter dans la ville de Salem dans le Massachusetts. Theodore Roosevelt envoi depuis cette petite bourgade de la côte est un télégramme aux chancelleries du monde entier afin de défendre l’honneur des États-Unis dans cette douteuse histoire.

« Les États-Unis sont extrêmement choqués par le dénouement de la conférence de Portsmouth. Notre humble nation, de réputation diplomatique enviable c’est fait jouer d’elle-même et réfute les prétentions du gouvernement tsariste que des éléments étrangers ont infiltré la conférence de Portsmouth. L’US Army a joué un rôle irréprochable afin de protéger les délégations russe et japonaise des influences extérieures. L’Amérique est toujours au service de la paix, de la promotion des libertés individuelles fondamentales et de la fraternité naturelle existant entre les hommes.
Que Dieu vous bénisse et accorde au monde la paix en notre temps »


Le gouvernement américain accepte d’accorder l’asile politique au ministre Sergei Witte, jusqu’alors coincé dans la ville de Portsmouth dans le New Hampshire. Le secrétaire d’État Elihu Root qui a pris personnellement en charge le dossier affirme qu’ « aucun élément avancé par le gouvernement russe n’est suffisamment crédible aux yeux du gouvernement américain afin de permettre de justifier son arrestation et son extradition en Russie alors que ses droits naturels et fondamentaux seraient, sans aucun doute de notre part, pris en partie. Ainsi, par le devoir naturel des États-Unis de défendre les droits de l’homme, nous accordons à M. Witte l’asile politique, jugeant que sa demande est amplement justifiée. »

Arriver dans la capitale du Massachusetts, le président est reçu en grande pompe par les résidents de Boston, républicains dans l’âme, mais aussi ému par la visite du commandant en chef.  Visant les décombres de l’usine d’engrais de l’American Fertilizer Company, le président a insisté pour voir les 58 morts de la terrible tragédie. Profondément ému de voir de jeunes enfants comptant parmi les victimes, Roosevelt s’exclama alors « que ces lâches dans leurs bureaux au Colorado devraient venir voir les résultats de leurs politiques du profit à tout prix ». Le gouvernement fédéral annonce son soutien à l’État du Massachusetts dans sa volonté de poursuivre en justice l’AFC. Le président affirme que « plus aucun laxisme de la part des fonctionnaires fédéraux en matière de sécurité des travailleurs américains, moteur de l’économie américaine et pères de patriotes familles, sera toléré. Plus aucune compagnie ne pourra violer les lois fédérales sur le travail sans avoir la totalité de la machine washingtonienne sur le dos. »  Une rencontre avec les chefs syndicaux locaux et du Massachusetts a aussi eu lieu, mais peu d’information a coulé de celle-ci.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] The United States of America

Message par GeorgeV le Jeu 4 Oct 2018 - 5:21



The United States of America

The Central American Railway


Elihu Root, 38e secrétaire d'État des États-Unis

Depuis l’intervention américaine en République dominicaine qui, aujourd’hui, n’est ni plus ni moins qu’un État vassal des États-Unis, les nations d’Amérique latine semblent s’éloigner de l’influence américaine. La doctrine du Big Stick est certes utile pour assouvir les intérêts américains de façon rapide et efficace, mais les États-Unis doivent aussi savoir se faire respecter par la diplomatie et le développement. L’Amérique centrale est une région inhospitalière et difficile pour les habitants de cette région sous-développée. Les coups d’État sont légion et la corruption endémique.
Le secrétaire d’État Elihu Root, très proche des pays d’Amérique latine, présente devant le congrès un projet ambitieux permettant aux États-Unis d’étendre son influence en Amérique centrale, mais aussi qui va rapporter gros pour les investisseurs et le gouvernement fédéral américain sur le moyen terme. Il s’agit de la construction d’un rail de chemin de fer entre la totalité de l’Amérique centrale jusqu’au futur canal de Panama. En plus, d‘aider au développement de ces pays, les États-Unis s’assurent aussi un certain contrôle sur cette région instable en pouvant y déplacer des troupes rapidement.

Financés d’une part des intérêts américains (55%) et le gouvernement des États touché (45%), nous prévoyons le projet sur quatre phases (les droits sur le chemin de fer seront ainsi détenus par des intérêts américains en majorité). La première phase concernera uniquement le Guatemala et le El Salvador et sera la seule et unique présente aujourd’hui. Root prévoit une ligne unissant les villes de San Salvador – Santa Ana – Guatemala City – Puerto Barrios. Cette ligne permettra au El Salvador d’avoir accès à un port dans la mer des Caraïbes et ainsi d’augmenter leurs opportunités d’affaires avec l’Est. Le Guatemala augmentera aussi ses revenus en percevant des frais de douanes et en augmentant l’influence de son port sur la mer des Caraïbes. Le coût estimé de cette réalisation serait, selon nos experts, de 14 millions de dollars US.

Les États-Unis attendent donc l’aval du Guatemala et du El Salvador et restent ouverts aux suggestions concernant cet ambitieux projet.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] The United States of America

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum