[✓] Regno d'Italia

Aller en bas

[✓] Regno d'Italia

Message par Nous york le Sam 22 Sep 2018 - 20:45

Regno d'Italia


Spoiler:


Informations générales
Capitale : Rome
Langue : Italien ( Toscan )
Population : 33 489 000 italiens


Roi : Victor Emmanuel III
Dynastie régnante : Maison de Savoie
Système politique : Monarchie constitutionnelle
Président du conseil : Giovanni Giolitti
Président de la chambre des députés : Giuseppe Marcora
Président du Sénat : Tancredi Canonico


Le Royaume d'Italie est une monarchie constitutionnelle, le Statuto Albertino ( la constitution) organise la vie politique du pays et définit les pouvoirs de chacune des institutions du Royaume. Dans ce texte, le chef de l'État est le roi, il possède le pouvoir exécutif et peut nommer les ministres et le président du conseil, cependant son pouvoir est restreint par les deux chambres parlementaires, le Sénat et la chambre des députés. Le sénat est la chambre haute, les sénateurs sont nommés par le roi du pays à vie, bien que la nomination de ces personnages soit impactée  par les recommandations du président du conseil et que les sénateurs doivent appartenir à une catégorie définie de la population. les députés de la  chambre basse, eux, sont élus au scrutin majoritaire censitaire, seul ceux qui savent lire et écrire peuvent voter pour élire des représentants. Les lois sont proposées par les ministres,  et pour qu'elles soient adoptées, il faut que le roi et les deux chambres les approuvent.

Economie


P.I.B : 70 milliard de dollars ( dollars de 1990 )
Croissance moyenne : 12,4 %
Monnaie : Lire italienne
Industralisation : 21
Forces armées en construction

Spoiler:
Cuirassé à coque en fer
:classe REGINA MARIA PIA: Castelfidardo
Modèle unique : Affondatore, Castelfidardo
Classe Caio Duilio : Duilio et Dandolo
Classe ITALIA battleships : Italia et Lepanto
Classe RUGGIERO DI LAURIA : Ruggiero di Lauria, Francesco Morosini et Andrea Doria
Classe Re Umberto : Re Umberto , Sicilia, Sardegna
Classe  Ammiraglio di Saint Bon : Ammiraglio di Saint Bon et Emanuele Filiberto
Classe Regina Margherita : Regina Margherita et Benedetto Brin
Total : 16

Croiseurs :
Modèle unique : Marco polo,Caracciolo,  Flavio Gioia, Amerigo Vespucci, Giovanni Bausan, Dogali, Piemonte, Cristoforo Colombo,Libia  
Classe ETNA  : Etna, Vesuvio, Stromboli, Ettore Fieramosca
Classe umbria  : Umbria, Lombardia, Etruria, Liguria, Elba et Puglia
Classe   Vettor Pisani  : Carlo Alberto, Vettor Pisani
Classe Giuseppe Garibaldi : Varese; Giuseppe Garibaldi, Francesco Ferruccio
Total : 23

Sous marin
Modèle unique : Delfino

Torpilleur : Modèle unique : Tripoli, Saetta,Fulmine
Classe Goito  : Goito, Montebello, Confienza
Classe  Partenope: Partenope, Minerva, Euridice, Urania, Iride, Aretusa, Caprera, Calatafimi
Classe  Agordat: Agordat, Coatit
Classe Lampo : Lampo, Freccia, Dardo, Strale, Euro, Ostro
Classe Nembo : Aquilone, Nembo, Turbine, Borea

Autres torpilleurs : 67
Total : 88

Autres navires : Curtatone, Polluce, Governolo



Armée de terre : 13,640 officiers. 264,516 sous-officiers et soldats
Force mobilisable : 3 million d'hommes

https://it.wikipedia.org/wiki/Regno_d%27Italia_(1861-1946)
https://it.wikipedia.org/wiki/Camera_dei_deputati_del_Regno_d%27Italia
https://it.wikipedia.org/wiki/Senato_del_Regno_d%27Italia#Senatori_di_diritto


Dernière édition par Nous york le Sam 29 Sep 2018 - 0:01, édité 1 fois
avatar
Nous york
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 410
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Regno d'Italia

Message par Bureau le Ven 28 Sep 2018 - 20:51

Fiche quasi-validable, merci d'inclure l'indice d'industrialisation fourni par l'administration.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 552
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Regno d'Italia

Message par Nous york le Ven 28 Sep 2018 - 23:50

Regno d'Italia



Faire de la Méditerranée Mare Nostrum



La marine italienne décline petit à petit, celle qui fut la troisième marine du monde en 1890 est de plus en plus critiquée par les parlementaires qui voit en sa chute, le résultat d'une mauvaise gestion des ressources économiques du pays. En passant de la 3 ème place en 1890 à la 7 ème place en 1900, les faits donnent raison à ces personnages mais les choses ne sont jamais fixes et ce qui fut sera de nouveau, la marine italienne peut renaître de ses cendres si les bonnes réformes sont mises en place  et si de nouveaux fonds sont injectés à la machine de guerre italienne.

Avant toute chose, et avant que d'autres réformes soient mises en place, l'augmentation du budget du ministère de la marine semble une évidence pour le ministre de cette même marine, Carlo Mirabello le budget actuel ne permet pas à l’Italie de se donner les prétentions pour pouvoir rivaliser avec les autres puissances de Méditerranée. Avec l'accord du parlement, il est décidé que les fonds de la marine augmentent de 6 millions de lires italiennes chaque année  et ce jusqu'en 1909, ce qui va porter le budget à 149 millions de lires italiennes, actuellement, 125 servent à le financer.

Carlo Mirabello, ministre de la marine
Mais cet effort ne serait rien sans des réformes en profondeur des institutions mêmes de la marine italienne, ainsi sur un des gros problèmes de ce navire est le manque de savoir faire des personnes qui la composent pour un pays qui se veut une nation navale, cela pose des problèmes notables, pour lutter contre les connaissances insuffisantes de ses officiers, la marine italienne prévoit l'ouverture d'un war collège dès 1907. Dans cette  académie militaire supérieure, les officiers expérimentés de la marine italienne pourront être formés  à l'art de la guerre navale, des spécialistes de la guerre navale devront être attirés avec des sommes d'argent notable.
La théorie est certes pratique mais elle ne fait pas la guerre, ce qu'il faut pour les marins italiens c'est d'avoir de l'entrainement en condition réelle, or les entraînements navals sont rares et la logistique qui les défini n'est pas très claire, pour favoriser, pour maximiser l'organisation de ces exercices, une nouvelle organisation est née au sein de la marine italienne, cette institution se nomme "Comitato di contro-llo della formazione navale", son président  qui est nommé par le ministre de la marine en personne a pour rôle d'organiser en étroite collaboration avec les autres organes de la marine les entraînements navals des  hommes de l’armée de mer italienne. Pour ce faire, en prenant en compte toutes les donnés et avec l'aide  de ses subalternes, il doit faire aux membres du conseil de la marine italienne, un planning des exercices que les différents navires de la marine italienne doivent accomplir durant l'année qui vient. En fonction de la tactique et des données que possèdent les membres de ce conseil, ce planning est validé ou modifié pour plus coller avec la réalité de la guerre. Cette organisation même si elle favorise les exercices en mer Méditerranée ne doit pas non plus négliger les exercices dans les colonies, ainsi actuellement la plupart des marins n'ont jamais dépassé le détroit de Gibraltar ou le canal de Suez.


La flotte italienne est vieille, c'est pour cela qu'un certain nombre de bateaux , inutiles en combat, et qui coûte énormément à la marine seront vendus à la ferraille, et ce dans la continuité du plan de construction navales lancé  dès 1904.

Castelfidardo doit être vendu en 1905
AFFONDATORE doit etre vendu en 1905
Duilio doit etre vendu en 1906
Saetta doit etre vendu en 1908

Pour compléter le vide laissé par ces bâtiments, les ingénieurs italiens vont créer une nouvelle classe, basé en grande partie sur la classe Regina Elena, les navires les plus rapides du monde, la nouvelle classe, la classe Fornoue aura la particularité d’être plus lourde que son aîné, ainsi au lieu d'avoir  2x1 canons de 305 mm et 12 canons de 76 mm, la classe aura 2x2 canons de 305 mm et 4 canons de 76 mm. Les chantiers navals italiens devront en produire 3 et ils ont jusqu'en 1909 pour ce faire. Bien évidemment comme cela est prévu, deux sous-marins de classe Glauco voient leur construction lancée, quatre sont déjà en cours de construction. Les deux navires de la classe Fornoue s’appelleront Mantoue et Ferrare.  
[/center]
avatar
Nous york
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 410
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Regno d'Italia

Message par Oldarick le Sam 29 Sep 2018 - 21:45

Je suis en binôme avec Nous York pour jouer l'Italie :mao1:
avatar
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 364
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Regno d'Italia

Message par Nous york le Lun 1 Oct 2018 - 18:10

Regno d'Italia



De Rome aux républiques marchandes, les italiens ont toujours  été un peuple de marchands



La marine marchande italienne n'est que la 7 ème plus importante du monde, ce qui ne semble pas être du goût du gouvernement qui souhaite voir les échanges en Méditerranée s'intensifie, la solution apportée à ce sous-développement par les différents gouvernements fut le protectionnisme. Par les lois de 1900 et de 1896, le royaume italien va, dans la continuité de sa politique navale, renouveler ses mesures protectionnistes. Et ce en créant un certain heurt chez les italiens partisans du libre-échange et du laissez faire. Carlos Mirabello, le ministre de la marine n'est pas de cet avis, le protectionnisme est pour lui, le seul système capable de faire de la marine italienne une des plus grande en terme de tonnage. Toutefois il pense que les mesures protectionnisme peuvent être améliorées et qu'elles souffrent de certaines tares. C'est pour cela qu'il demande à une commission parlementaire dirigé par Antonino Paternò-Castello  de se réunir pour proposer des mesures afin d'améliorer l'efficacité de cette flotte marchande. Après quelques mois d’enquête et des investigations dans les principaux chantiers navals de la péninsule italienne, les députés peuvent donc remettre leur recommandation à Carlos Mirabello. S'empressant de prendre note de toutes les informations à sa portée, le ministre établit une nouvelle loi qui a pour seul et unique but de maximiser l'efficacité de l'Italie.

La première mesure de cette loi est d'ouvrir de nouvelles lignes subventionnées par le gouvernement italien, les manques d'ambition de la flotte maritime italienne qui se contente d'assurer les trajets en Méditerranée semblent à un frein au développement  économique de la péninsule. L'ouverture d'une ligne Palerme-Tunis-Alexeandrie-Beyrtouh semble une évidence, la ligne devra être gérée par la principale entreprise de transport maritime qui est en situation de quasi-monopole, la fameuse navigazione Générale Italianna. En plus de cette ligne, une deuxième ligne tournée vers l'Espagne va ouvrir, Naples-Valence, cette fois-ci, cette ligne sera aussi gérée Navigazione Générale Italianna et elle sera hebdomadaire, c'est-à-dire qu'une fois par mois, les navires italiens partiront de la Naples pour faire le trajet entre les deux villes. Toujours dans le but de favoriser ces chantiers navals, le gouvernement oblige la compagnie  Navigazione Générale Italianna en construire une partie des bâtiments qui va voguer sur ces nouvelles lignes à être construit en Italie.


Pourcentage des pavillons nationaux dans l'ensemble mondial
Source :https://www.persee.fr/doc/efr_0000-0000_1994_ths_197_1#efr_0000-0000_1994_ths_197_1_T1_0017_0000
La nouvelle politique navale ne se limite pas à l'ouverture de nouvelles lignes en Méditerranée puisque la politique de subvention est aussi revue. Ainsi pour résoudre un des problèmes les importants de la flotte marchande italienne, sa vieillesse, et donc inciter les compagnies maritimes à construire de nouveaux navires dans les chantiers navals du royaume, il est décrété que les navires à voiles verront leur subvention baissée à 0,6 lire italienne  par tonne alors que les navires à vapeur verront leur subvention augmentée de 0,2 lire italienne pour passer de 0,8 lire italienne à 1 lire italienne par tonne, de plus cette subvention baissera de 0,05 lire italienne par année d’ancienneté du navire.  Bien sur cet état de faits ne vaut que pour les navires fabriqués en Italie, les navires étrangers ne bénéficient d'aucune subvention de la part du gouvernement. Pour finir les fournitures navales voient aussi leur frais de douane changer dans le grand royaume d'Italie, les instruments issus de la métallurgie qui servent à fabriquer les bateaux vont dans le but d'augmenter et développer la métallurgie italienne voir leur frais de douane augmenté de 5 point de pourcentage.

Diplomatie


Le Royaume d'Italie partisan du statut quo dans la région, un démembrement de l'Empire ottoman irait contre ses intérêts économiques se dit heureux que les deux protagonistes, la Grèce et la Sublime Porte se réunissent dans une conférence pacifique pour statuer sur le sort de la Crète
avatar
Nous york
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 410
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Regno d'Italia

Message par Oldarick le Lun 8 Oct 2018 - 19:24




Regno d'Italia






Économie

Le royaume d'Italie, pays formé durement la seconde révolution italienne connaît depuis les années 1896 un véritable essor industriel et économique, les usines  prospèrent et  le nord du pays n'a rien à envier aux régions industrialisées d'Autriche Hongrie de  Russie et de France. Mais malgré la croissance qui reste à des taux très élevés plus de 12,4 % en moyenne sur la décennie qui vient de s'écouler, l'économie italienne souffre de problèmes qui a termes pourraient provoquer une chute de la croissance voire même une crise économique, ce qui serait dramatique pour ce pays à l'économie encore si fragile, le manque de matières premières est un exemple des fragilités italiennes, l'absence de colonies, vitales pour se procurer de quoi faire tourner les machines est préoccupant.  toutefois l'Italie n'est pas exceptée de ressources mais elles restent assez inexploitées du fait du manque de développement économique de la péninsule. L'intervention étatique semble être une solution pour pallier à cette tare notable, le ministre de l'Économie Angelo Majorana prévoit une série de mesures visant à maximiser l'efficacité économique du royaume.

Ainsi des négociations sont entamées avec deux des plus grosses sociétés de l'Italie avec le groupe Elba et la famille romaine Bondi dans le but de fusionner les deux sociétés, ainsi les deux sociétés qui possèdent des entreprises de métallurgie ont à de nombreuses occasions montré la volonté de fusionner pour étendre leur domination, c'est pour cela que le gouvernement du roi Victor-Emmanuel III propose de subventionner la nouvelle entreprise en cas de fusion  des activités sidérurgiques des groupes Elba et de la famille Bondi et ce afin de faciliter le développement économique. Le développement agraire est aussi important puisque l'achat de denrées agricoles joue beaucoup sur la balance commerciale qui est encore à l'heure d'aujourd'hui en déficit,, c'est donc une nouvelle série de subventions visant à moderniser l'achat des différents matériels agricoles qui va se mettre en place. Ainsi le gouvernement va permettre aux riches propriétaires terriens, ceux qui détiennent la terre, de pouvoir obtenir des aides de l'État s'ils veulent acheter du matériel agricole et récent. De plus les agriculteurs souhaitant créer de nouveau système irrigation vont aussi recevoir une aide de la part du royaume d'Italie
avatar
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 364
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [✓] Regno d'Italia

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum