[V1905] Topic Officiel

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Gungauss le Ven 5 Oct 2018 - 20:45

Княжество България

Principauté de Bulgarie



Affaires internes

[center]Politique industrielle

La Principauté de Bulgarie a la chance d'avoir un territoire riche en ressources minières.
Il existe ainsi deux bassins charbonniers à haute valeur sur le territoire. Le premier, dans la région de Sofia, est essentiellement constitué de lignite, ce qui limite son utilisation à un potentiel grand bassin industriel à proximité. En effet, la lignite est un type de charbon aux valeurs assez faibles, dont le transport et la transformation sont très vite coûteux, et nécessite donc un emploi rapide et géographiquement proche. Ce bassin est estimé abriter près d'un milliard de tonnes de charbon, essentiellement de la lignite. Le Ministre de l'Industrie, des Mines et de la Sidérurgie Evlogi Georgiev a donc mis en place un plan de développement "de proximité" : les futures installations minières seraient ainsi directement reliées par voies ferrées aux centres industriels de Sofia et de sa région, fournissant ainsi de manière pérenne et continue les industries bulgares en combustible peu coûteux, étant donné les distances à parcourir.

Le deuxième grand bassin charbonnier de Bulgarie se situe en Dobrudja, au nord-est du pays, à la frontière avec la Roumanie. Ce bassin, riche d'un milliard et demi de tonnes de matériaux selon les estimations, est essentiellement composé d'anthracite. Cette famille de charbon est stratégique : les hauts fourneaux à coke, vitaux pour l'industrie sidérurgique et la production de métaux de qualité, ne peuvent fonctionner qu'à l'anthracite. Le développement de l'industrie minière dans cette région est donc d'une importance capitale pour la Principauté. D'abord, car l'un des objectifs du gouvernement est le développement de la sidérurgie bulgare, déjà bien présente dans la région de Sofia grâce aux mines de métaux nombreuses et à la production riche en cuivre et en zinc, mais également en fer et en acier, et l'anthracite permettrait donc une hausse significative de la qualité de production d'acier et de fonte. Ensuite, car cette ressource d'anthracite représente un enjeu important pour l'exportation, et donc l'ouverture économique de la Bulgarie et l'entrée de capitaux sur le sol bulgare.

Ainsi, le gouvernement a décidé d'axer l'essentiel des budgets du Ministère de l'Industrie, des Mines et de la Sidérurgie vers le développement des exploitations minières dans ces deux régions, ainsi que d'accélérer le développement du réseau ferré bulgare afin de permettre un accroissement significatif de la production industrielle du pays. Ce plan peut déjà se baser sur le réseau ferroviaire actuel du pays, consistant en deux grandes lignes ouvertes au trafic international depuis 1888 : la ligne Tsaribrod – Sofia – Belovo et la ligne Ruse - Varna, ainsi qu'en plusieurs petites lignes ouvertes par d'anciennes compagnies nationalisées en 1888.

Ce vaste plan s'inscrit dans une politique industrielle et économique très large : il va permettre l'essor significatif de l'industrie en Bulgarie, développer les secteurs miniers et sidérurgique, mais également alimenter la réforme agraire et la mécanisation de l'agriculture bulgare. Enfin, il permettra le développement d'un complexe d'industrie militaire, vitale pour l'indépendance de la Principauté.

[center]Politique générale

En matière de politique intérieure, la Principauté accueille à bras ouverts les réfugiés macédoniens. D'après les autorités frontalières, ce mouvement de population comprend approximativement 4.000 hommes, autant de femmes, près de 2.000 enfants et autant de personnes âgées. La plupart, paysans macédoniens, sont sans-le-sous et cherchent désespérément à fuir l'oppression ottomane. C'est chose faite : le Prince Ferdinand Ier leur reconnaît à tous la nationalité bulgare, via un décret qui ordonne la délivrance de documents officiels bulgares pour tous les réfugiés.

L'ensemble de l'élite bulgare se mobilise face à cette situation. L'Université de Sofia propose de mettre à disposition du gouvernement princier des professeurs de bulgare, afin d'éduquer ces populations et de leur donner des rudiments de langue, de lecture et de pratique orale leur permettant de s'intégrer pleinement dans leur nouvelle patrie. Le musicien Atanas Badev est accueilli à bras ouvert par l'intelligentsia bulgare, tandis que la presse lance une grande campagne soulignant les maltraitances ottomanes faites aux populations non-turques de l'Empire, citant des témoignages divers recueillis auprès des réfugiés.

Une grande partie de cette population est dirigée vers Sofia, ce qui permettra d'intégrer cette main d'oeuvre dans le secteur industriel de la ville grandissant. Environ un tiers est redirigé vers les campagnes du sud-est.

La réaction ottomane à cette fuite de population inquiète néanmoins le gouvernement. Il est évident que la "Sublime" Porte ne restera pas indifférente face à cette affaire. C'est pourquoi le Ministre de la Guerre Mihail Savov a ordonné à la I. Armée de renforcer sa préparation et d'entamer des manœuvres militaires dans la région de Plovdiv. En outre, la flotte bulgare entame des manœuvres d'entraînement au large de Varna et intensifie ses exercices.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3375
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Sancho le Sam 6 Oct 2018 - 4:52

AUTRICHE HONGRIE





résumé de l'Autriche Hongrie


Depuis la défaite de Sadowa l'ancien empire d'Autriche a connu des changements politiques, sociaux, économiques et militaires majeurs.
En effet, avec la défaite lors de la Brüderkrieg, le compromis austro hongrois de 1867 a été signé divisant l'empire en deux parties: La cisleithanie et la Transleithanie. Cumulant les titres d'empereur d'Autriche et celui de roi de Hongrie, l'empereur-roi François Joseph 1er est parvenu à maintenir le vieil empire en phase de dislocation uni, mais la solution à deux parties n'a pas satisfait les slaves de la double monarchie qui s'estiment floués. Seuls restent commun le ministère de la guerre, des affaires étrangères et des finances.
Du point de vue militaire, le compromis s'accompagne de la loi militaire de 1868, devant être renouvelée tous les 10 ans: y est fixé le budget de participation de l'Autriche et de la Hongrie. L'armée autrichienne a également été transformée: par une conscription de trois an pour un conscriptible sur cinq appelé aux armes, la double monarchie dispose d'environ 360 000 hommes et près de 1000 pièces d artillerie. On trouve la Kuk, l'armée commune, dépendant du ministère commun de la guerre, et chacun des parlements entretien une Landwehr qui passe sous commandement de la Kuk en cas de guerre. En 1870, le ministre de la défense en la personne de Kuhn parvient à mobiliser 800 000 soldats en quelques mois, effort décrié par le Maréchal Beck, membre du cabinet de l'empereur qui affirme que l'armée assemblée manque de fusils modernes, tenues et chevaux. Néanmoins l'effort est considérable et permet à la double monarchie naissante de s'imposer comme une Grande Puissance malgré les défaites.
Les années ont passé et les problèmes structurels persistent: pas assez de budget, le parlement hongrois traînant les pieds, pas assez de casernes: seuls deux régiments voient leurs bataillons stationnés dans la même caserne, une doctrine de guerre dépassée avec la construction de forteresses à l'est.
De plus les parlements financent plus volontiers les armées nationales que l'armée commune.
La marine, bien qu'ayant connu son moment de gloire à Lissa, n'est rien d'autre qu'une force régionale, elle domine l'adriatique et ne peut rivaliser face aux franco anglais.
D'un point de vue culturel, Vienne rayonne pendant la seconde moitié du dernier siècles centre culturel de l'Europe la construction du Ring Strasse fait partie de ces grands projets qui contribueront à la prospérité économique de la ville.
Sur le plan économique, la Bohème connaît une industrialisation rapide, stimulée par la mécanisation de l'industrie textile et ses bassins houilliers ainsi que sa présence dans une zone d'industrialisation majeure: l'axe que composent la silesie, saxe et Bohème. Cette proximité des ressources et des moyens de production créée une vrai dynamique économique qui permet à la Bohème de connaître une industrialisation efficace. La basse Autriche n'est pas en reste avec l'industrie textile et sidérurgique, Vienne aussi: la région devient également un centre économique et industriel majeur de la monarchie. L'industrie textile et l'industrie lourde sont à l'origine de l'industrialisation dans ces régions, qui ont connu une proto industrialisation au 18e siècle.

La Hongrie et notamment budapest connaissent une industrialisation tardive mais marquée: l'union douanière de 1851 et les capitaux autrichiens dans les chemins de fer permet à la Hongrie d exporter sa production agricole transformée partout dans l'empire: cas rare en Europe. Le raffinage du sucre et la minoterie se développement, notamment grâce aux cylindres en acier, au point qu'après Minneapolis la ville de Budapest est la deuxième productrice mondiale de farine. L'industrie des constructions mécanique est créé dans la ville pour produire les cylindres et approvisionner les chemins de fer. Ainsi le coeur de la Hongrie connaît une industrialisation.
Les biens de consommation commenceront à être produits dans les années 1890.
C'est ainsi que la monarchie danubienne rentre dans le 20e Siècle.

Finances

La nouvelle loi de programmation militaire est actuellement débattue au parlement, cette dernière est soumise à débat car l'armée souhaiterait obtenir une augmentation de son budget et de ses effectifs.
Les négociations sont difficiles mais le contexte international joue en la faveur de l'empereur: la Russie vient de connaître une sanglante guerre contre le Japon alors que les tensions montent avec les USA et que débute la Pig War.
Ainsi le ministère de la guerre parvient à arracher 325 millions de couronnes de budget annuel, contre un recul de la part hongroise dans la participation au budget de 0,7%. L'augmentation se porte sur la nourriture et l'équipement des soldats et surtout ceux de la Kuk.

En même temps un prêt de 100 millions de marks or est souscrit auprès du Reich Allemand, une fois accepté, ce prêt permettra des réformes et restructurations dans l'armée.
Armée

150 000 000 de couronnes sont utilisées dans un grand projet de restauration des casernes et de construction de nouvelles en Basse Autriche, Slovénie, Galicie et Dalmatie.
Le but est de permettre aux bataillons du régiment de stationner au même endroit, ce qui facilite la mobilisation des réservistes et les déplacements des troupes professionnelles, les ordres étant mieux acheminés et exécutés à l'entrée en guerre.

Religion

La requête roumaine a été accepté et des prêtres et prêcheurs de foi catholique et nationalité roumaine ont été envoyés en Roumanie sous la protection des autorités locales.

Diplomatie


Via Roumanie:
Nous acceptons votre offre, les prêcheurs arriveront prochainement.

Via Reich Allemand:

Nous vous demandons un prêt de 100 000 000 de Mark or, versés sur trois ans et remboursés sur 15 avec des intérêts faibles. L'allié Danubien apprécierait fortement que L'Empire Allemand l'aide à se préparer à faire face aux défis de la politique en ce début du XXIe siècle.


Sur le cas Serbe:

La double-monarchie impose un embargo sur le porc et tous les produits agricoles serbes et incite l'Italie, la Bulgarie, la Grèce et la Roumanie à suivre.

Via Grèce:
Nous acceptons votre offre, nous abaisserons nos douanes sur les produits agricoles grecs !

avatar
Sancho
Modérateur
Modérateur

Messages : 144
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Utyi le Sam 6 Oct 2018 - 10:18

Royaume de Belgique

La Flandre est moins développé que la Wallonie, parce que c'est une plaine agraire n'ayant pas eu trop d’intérêt a s'industrialiser et s’urbaniser. C'est aussi la façade maritime du pays, il est donc essentielle de le développer, surtout si l'on veut civiliser le Congo d'outre mer. Ainsi il faudra créer des ports supplémentaires, le pays étant déjà très bien équipé en chemin de fer. Malheureusement, pour développer la Flandre, il faudra casser le système agricole pour en recréer un moderne et bien plus économe en main d’œuvre, chose que le gouvernement n'ose pas encore faire
avatar
Utyi
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1487
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Shikkoku le Dim 7 Oct 2018 - 15:27



Affaires Internes :

Poursuite du soulèvement polonais

Le soulèvement polonais s'est poursuivi durant tout l'été 1905, bien qu'il ne fut jamais aussi explosif qu'à Łódź où plusieurs centaines de personnes avaient trouvées la mort.

Varsovie et dans une moindre mesure Vilnius se sont jointes à Łódź dans une résistance plutôt passive, avec des grèves sporadiques rapidement réprimées, des affiches accrochées de nuit appelant à la formation d'une Pologne indépendante. Quelques heurts sporadiques ont eu lieu avec les forces de police à la Garde Impériale, déployée à Varsovie en garnison, la seule ville protégée par ces soldats d'élites à part Saint-Pétersbourg évidemment.

Une tentative d'assassinat sur un capitaine de la Garde Impériale à Varsovie a été un échec, et le terroriste et ses quatre complices ont été exécutés sur place publique au mois de juin, ce qui a largement calmé les ardeurs des polonais sécessionnistes.

Assassinat de Nikolay Bobrikov, gouverneur de Finlande et Viktor Sakharov, ancien Ministre de la Guerre :

Nikolay Ivanovich Bobrikov, gouverneur de Finlande depuis 1898, était un homme très largement impopulaire en Finlande. Des mesures de russification parfois violentes, comprenant l'interdiction du finnois dans les écoles et l’administration, avaient poussé une très grande majorité de finnois à haïr avec véhémence Borbikov.

Celui-ci trouva la mort en cette période de trouble qu'est 1905 lors d'un assassinat à Helsinki. Sortant du palais du gouverneur-général, un homme se rua sur lui et le poignarda dans la nuque, le tuant sur le coup. L'homme a été interpellé par la Garde et serait un nationaliste finnois. Il s'est suicidé dans sa cellule quelques heures avant son jugement.

Un deuxième assassinat d'envergure a eu lieu en Russie, et c'est celui de Viktor Sakharov. Il a été victime d'un assassinat par balle par une jeune révolutionnaire du SR Organisation Combat, la branche armée révolutionnaire du parti socialiste révolutionnaire. C'est à Saratov que s'est déroulé le drame, alors que l'ancien Ministre étant en train de superviser la répression contre les mouvements ouvriers.


Poursuite des troubles, et réformes institutionnelles :

Les troubles politiques continuent, après le drame du Dimanche Sanglant en début d'année.

A travers les campagnes russes, la paysannerie est de loin la plus active des sphères sociales de l'Empire : plusieurs régions, notamment dans l'Orient, sont victimes de soulèvement majeurs durant lesquelles des groupes paysans armés se saisissent des outils agricoles, et s'opposent aux forces de police.

Des cas d'appropriation forcée et d'occupation forcée de terres par des paysans sont également problématiques, à l'échelle de tout l'Empire. En effet, si le servage est aboli depuis déjà plusieurs décennies, les paysans restent extrêmement pauvres et un nombre très petit d'entre eux a pu accéder à la propriété.

A Saint-Petersbourg même, les grèves ouvrières ont repris, et de même dans toutes les grandes villes du pays. Les affrontement entre les forces de police et/ou l'armée et les grévistes ouvriers sont bien plus meurtriers que ceux entre les paysans et les polices locales. Près de 850 personnes ont été exécutés après procès pour diverses charges (Organisation terroriste, Grève illégale, etc...) et à cela s'ajoute plusieurs autres centaines de victimes lors de combats armés, notamment à Moscou où un soulèvement aurait tué entre 200 et 300 personnes.


Un journal annonçant le Manifeste d'Octobre, 1905

Le Tsar, dos au mur, n'a pas le choix que de signer un Manifeste appelé le Manifeste d'Octobre, signé en Octobre 1905 comme l'indique très correctement son nom. Ce manifeste comporte les réformes suivantes, demandées par le Conseil des Ministres :

- Acceptation des droits inaliénables des citoyens de l'Empire, notamment concernant la liberté de conscience, d'expression, de religion et de propriété.
- Mise en place d'une Douma, assemblée nationale, qui aura le pouvoir de corriger, voire bloquer, toute loi qui ne satisferait pas ses membres.
- Cette Douma sera élue au suffrage universel direct masculin, et les élections se tiendront de décembre à fin janvier 1906.

La publication du Manifeste a été accueillie avec grand joie par le peuple et les élites, même si le Tsar a plusieurs fois dans les jours qui suivirent regretté amèrement la signature du document. Reste à voir si le Manifeste d'Octobre pourra parvenir à calmer les ardeurs des révolutionnaires et empêcher la Révolution de continuer à s'embraser.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6000
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 7 Oct 2018 - 15:30

Guatemala et El Salvador
Sur demande de GeorgeV

Les gouvernements du Guatemala et d'El Salvador acceptent la proposition américaine, non sans opposition civile intérieure qui craignent de trop s'approcher de l'impérialisme américain et d'y perdre leur souveraineté nationale, comme la République Dominicaine il y a quelques mois.


avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 552
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 7 Oct 2018 - 15:39

Diaspora hellénique
Sur demande de Basileus

La diaspora grecque compte plusieurs millions de membres, répartis majoritairement dans les Balkans non grecs et l'Empire Ottoman. Plusieurs dizaines de milliers de grecs, bien plus fortunés eux, résident dans les grandes capitales d'Europe de l'Ouest ou de Russie.

L'appel à la contribution par Athènes a été relativement bien reçue dans la diaspora, et la Greek National Investment Bank a été fondée à Londres par un riche magnat du commerce méditerranéen. Ce fonds d'investissement a promis de verser une partie importante de ses bénéfices à la Grèce, pour des projets sociaux et culturels afin de participer à la renaissance grecque.

Il est estimé qu'environ 1 420 000 francs-or ont été levés par la diaspora en 1905, ce qui représente une sommet tout à fait considérable pour le pays. En revanche, très très peu de personnes ont décidé de retourner vers la Grèce, en effet la nation grecque ne se considère pas comme possédant un foyer national (péninsule grecque) mais comme une nation éparse et historiquement brisée géographiquement, ce qui peut expliquer que de nombreux grecs ottomans et balkaniques ne soient pas spécialement attirés par un retour vers la péninsule, que certains ont quitté il y a déjà des siècles.


avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 552
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Sirda le Dim 7 Oct 2018 - 16:44


Deutsches Reich





Affaires coloniales


................La situation de crise au Schutzgebiet Deutsch-Ostafrika n’inquiète guère le gouvernement impérial, qui ignore tout bonnement la demande des missionnaires transmises par l’intermédiaire du gouverneur Gustav Adolf von Götzen. L’ordre est directement donné de ne pas chercher à résoudre la famine, et d’attendre l’année prochaine en espérant que la saison sera meilleure pour l’agriculture, bien que les principales villes portuaires du pays – celles qui accueillent le gros des colons allemands – resteront approvisionnées si besoin est. Le gouverneur a également reçu l’ordre de « prévenir tout mouvement scélérat qui pourrait être causé par la faim » en usant de la force, disposant en cela d’une force de trois milles soldats allemands disposés à maintenir l’ordre public. En outre, estimant la production de café trop faible dans la colonie, malgré près de 6,5 millions d’hectares exploités à cet effet, le gouverneur a reçu pour ordre de défricher plusieurs milliers de nouveaux hectares, cela en dépit aussi des conseils d’Adolf Engler, botaniste allemand chargé de ce genre de questions au Schutzgebiet Deutsch-Ostafrika. Autre réforme, la généralisation de l’allemand dans les gros bourgs, cela pour permettre à l’autorité impériale de s’étendre. Parallèlement, le swahili va être adapté pour s’écrire avec l’alphabet latin, tandis que l’utilisation de l’arabe est désormais interdite, le gouvernement souhaitant privilégier l’allemand.


Relations extérieures


................Le Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères Oswald von Richthofen a indiqué à son homologue du Regatul României que Berlin ne voyait aucune objection à ce que des professeurs de la langue allemande viennent l’enseigner aux pouilleux en chariotes. Toutefois, l’officiel germain s’est montré plus réservé quant à l’envoi de missionnaires catholiques sur place, estimant que « Conformément à la Kulturkampf et à la volonté de dissociation entre l’Etat et l’Eglise qui prévaut en Allemagne depuis plusieurs décennies, il apparaît peu opportun que le Reich dépêche des religieux pour convertir les masses roumaines. » Néanmoins, Oswald von Richthofen a indiqué que le Reich, s’il n’enverrait pas de tels missionnaires de lui-même n’empêcherait a contrario aucun départ volontaire de religieux catholique allemand vers la Roumanie. A ce titre, plusieurs curés bavarois se sont portés volontaires pour évangéliser les foules romanos. De même, le Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères a fait savoir à son homologue roumain que les différentes demandes d’acquisition d’armes sont validées par Berlin et seront livrées d’ici mars 1906. Par la même occasion, des officiers allemands seront dépêchés en même temps que la livraison des armes afin de former les troupes locales. Il a par ailleurs fait savoir qu’une intensification des relations entre les deux Etats est largement souhaitée du fait de leur race dynastique commune.



avatar
Sirda
Président
Président

Messages : 1617
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Visiteurs le Dim 7 Oct 2018 - 21:09



Affaires Interieures :

Le Storting proclama la dissolution de l'union le 7 juin 1905. Les deux parlements ont ratifié l'accord et révoqué l'Acte d'Union le 16 octobre. Dix jours plus tard, le roi Oscar II a renoncé à son droit à la couronne norvégienne pour son compte mais il a également accepté une demande du Storting autorisant un prince Bernadotte à accéder au trône norvégien. Ainsi le prince Gustave V de Suède accepte de monter sur le trône vacant et devient Gustave V de Norvège.

Politique économique :

Le moteur de croissance le plus important pour l'industrialisation est la construction ferroviaire pour répondre au  besoins croissants des transports le gouvernement à décider l'extension du réseau ferroviaire en Suède. La création de l'Administration nationale suédoise des Transports (Trafikverket) sera un département exécutif du gouvernement chargé de la construction, l'exploitation et l'entretien des routes et des chemins de fer en Suède. Elle s'occupe également des règles de la circulation, des examens de conduite et du permis de conduire.


Le financement des entreprises industrielles repose souvent sur le capital propre ou l'argent des familles. Mais il est nécessaire pour créer et développer des entreprises, d'avoir recours à des banques pour se procurer les fonds nécessaires. Pour y remédier, le gouvernement subvention généreusement les entreprise dans l'industrie minière, métallurgique, sidérurgique, automobile et ferroviaire. Le gouvernement promouvoir  par ailleurs la créations des groupe, associations d'entreprises à concentration verticale et horizontale. Pour ainsi regroupés des mines, des hauts fourneaux, des aciéries, des laminoirs et des usines de constructions mécaniques.



Affaires extérieures :

Communiqué à l'Empire Allemand

La Royaume de Suède souhaiterait se rapprocher de l’Allemagne et lui demander une aide au développement pour la réformation de l'armée Suédoise celons le ''modèle Prussien'' en contre partie nous vous fournissons en minerais de fer à -10% du prix du marcher. Sans votre aide nous ne pourrons résister a une potentielle attaque des Russes.
avatar
Visiteurs
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 5
Date d'inscription : 15/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Gungauss le Lun 8 Oct 2018 - 17:28

Княжество България

Principauté de Bulgarie



Affaires internes

Politique industrielle

Les grands travaux de développement des bassins miniers de la Dobrudja et de la région de Sofia commencent.

Concernant le bassin de Sofia, la main d'oeuvre macédonienne est rapidement intégrée aux plans de construction, visant ainsi à accélérer les chantiers et ouvrir au plus tôt un premier grand puits de mine. Comme prévu par le plan industriel du gouvernement, ce grand bassin minier servira à alimenter l'industrie de la région, permettant ainsi un essor de la sidérurgie et du ferroviaire pour la Bulgarie, ainsi que de l'industrie liée à l'utilisation de la vapeur.

Dans le bassin de la Dobrudja, le gouvernement ouvre 40% des actions aux capitaux étrangers, et fait appel à la Russie, à la Grande-Bretagne, à la Serbie et à la Grèce pour investir dans le développement de puits de mines à anthracite, ouvrant ainsi la voie à une exportation d'un charbon de qualité pour les industries sidérurgiques, notamment navales et militaires.

Politique générale

Le Prince Ferdinand Ier de Bulgarie a annoncé un important remaniement dans le gouvernement de la Principauté.

Le Premier Ministre actuel, Racho Petrov, a en effet décidé de démissionner de ses fonctions. Aucunement lié à un désaccord avec le Prince, cette démission a été décidé en coulisse afin de laisser la place à un homme davantage aux faits des questions économiques et industrielles, pour mener à bien la politique actuelle du gouvernement. Ainsi, le nationaliste, économiste et russophile Ivan Evstratiev Geshov devient Premier Ministre de la Principauté.

Dans le même temps, le Chef d'État-Major des Armées Radko Dimitriev est envoyé en tant que ministre plénipotentiaire à Saint-Pétersbourg auprès de la cour du Tsar Nicolas II. Il est remplacé dans ses fonctions à la tête des armées par l'ancien Premier Ministre Racho Petrov, vétéran de la dernière guerre russo-ottomane et victorieux de nombreuses batailles, avec pour mission de mettre l'armée bulgare à la place qui lui revient : une armée moderne du XXe siècle.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3375
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Oldarick le Lun 8 Oct 2018 - 19:23




Regno d'Italia






Économie

Le royaume d'Italie, pays formé durement la seconde révolution italienne connaît depuis les années 1896 un véritable essor industriel et économique, les usines  prospèrent et  le nord du pays n'a rien à envier aux régions industrialisées d'Autriche Hongrie de  Russie et de France. Mais malgré la croissance qui reste à des taux très élevés plus de 12,4 % en moyenne sur la décennie qui vient de s'écouler, l'économie italienne souffre de problèmes qui a termes pourraient provoquer une chute de la croissance voire même une crise économique, ce qui serait dramatique pour ce pays à l'économie encore si fragile, le manque de matières premières est un exemple des fragilités italiennes, l'absence de colonies, vitales pour se procurer de quoi faire tourner les machines est préoccupant.  toutefois l'Italie n'est pas exceptée de ressources mais elles restent assez inexploitées du fait du manque de développement économique de la péninsule. L'intervention étatique semble être une solution pour pallier à cette tare notable, le ministre de l'Économie Angelo Majorana prévoit une série de mesures visant à maximiser l'efficacité économique du royaume.

Ainsi des négociations sont entamées avec deux des plus grosses sociétés de l'Italie avec le groupe Elba et la famille romaine Bondi dans le but de fusionner les deux sociétés, ainsi les deux sociétés qui possèdent des entreprises de métallurgie ont à de nombreuses occasions montré la volonté de fusionner pour étendre leur domination, c'est pour cela que le gouvernement du roi Victor-Emmanuel III propose de subventionner la nouvelle entreprise en cas de fusion  des activités sidérurgiques des groupes Elba et de la famille Bondi et ce afin de faciliter le développement économique. Le développement agraire est aussi important puisque l'achat de denrées agricoles joue beaucoup sur la balance commerciale qui est encore à l'heure d'aujourd'hui en déficit,, c'est donc une nouvelle série de subventions visant à moderniser l'achat des différents matériels agricoles qui va se mettre en place. Ainsi le gouvernement va permettre aux riches propriétaires terriens, ceux qui détiennent la terre, de pouvoir obtenir des aides de l'État s'ils veulent acheter du matériel agricole et récent. De plus les agriculteurs souhaitant créer de nouveau système irrigation vont aussi recevoir une aide de la part du royaume d'Italie
avatar
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 364
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Prishayev le Mar 9 Oct 2018 - 15:58




Royaume de Grèce / Βασίλειον τῆς Ἑλλάδος




Affaires Intérieures


Conséquences de la Conférence de Marseille




Le voilà, le voici, le grand Venizélos ! Débarquant au Pirée, croyant entrer en Grèce tel un inconnu, il est acclamé par plus de 30 000 sujets, accueilli avec joie et faste par le Roi des Hellènes et son Premier Ministre. Ses fidèles Crétois, de vaillants gaillards, symbolisent l’idéal nationaliste qui embrase Athènes depuis la révolte du chef de l’Ile. Victorieux, un homme accompli mais jugé « jeune » par ses pairs d’Athènes est présenté au peuple et instrumentalisé pour la plus grande gloire du Roi et de son gouvernement. Mais ses yeux pétillants en font déjà un régal pour les sujets grecs et de leurs journaux, une carrière politique semble pointer pour ce trublion Crétois. Gloire à lui et à la Grèce, l’Enosis est en marche !




Discours de Venizélos, 1905.


Education


Si en 1829 l’essentiel des hommes du Péloponnèse et d’Attique qui se sont libérés du joug ottoman se voyaient comme Romaioi (Romains), leur identité s’est néanmoins frottée aux nouveautés venues de l’occident européen. Le nationalisme, second souffle du monde hellénique, s’est rependu en Grèce sans pour autant avoir vaincu cet inébranlable héritage du passé romain … et ottoman. Les nationalistes grecs adoptent progressivement une identité opposée à celle des grecs d’autres région. Le choc se produit lorsqu’en Thessalie les grecs du sud ont rencontré des hellènes du nord qui leur répondait invariablement : « Je ne suis pas païen (et Hellène), mais bien romain ! ». Dans l’imaginaire romain oriental, l’hellène datait de l’antiquité, était païen et ne parlait pas le grec si régionalisé d’aujourd’hui. Il n’était donc pas propre à leur culture et leur religion. Le romain était universel, l’Hellène est propre à l’imaginaire national des grecs en construction. Aujourd’hui encore les hellènes d’Asie Mineure et de Grèce pensent en termes de romanité, vivent sous l’autorité première du patriarche œcuménique, dépositaire de l’héritage romain ainsi que d’un Sultan qui se veut continuateur des Césars.

Pour créer une unité nationale, pour constituer une nation qui bien au-delà de ses frontières permet à tous ses frères de se reconnaître en la Grèce tel un miroir culturel, le syncrétisme s’impose. En premier lieu un débat oppose les partisans du grec « pur » dit antique aux partisans du grec « populaire ». L’un est l’héritage du passé antique et médiéval, l’autre de l’évolution imprimée par les occupations latines et turcomanes. En définitive, les académiciens et grammairiens refusent largement le grec dit « populaire » (Démotique) et soutiennent le grec « pur » (Katharévousa). Si Otton (Roi de Grèce) avait choisi de soutenir le grec « pur » pour son originalité, les élites à l’aube du 20ème siècle tranchent finalement pour le grec « populaire » et avalisent son usage comme une norme, il est inscrit par le Roi et les représentants du peuple dans la constitution. Se conformant ainsi aux usages courants mais aussi et surtout à une idée : la Grèce est millénaire et de ce fait doit assimiler et développer sa langue. Mais pour généraliser et uniformiser les dialectes, pour redonner aux grecs une culture commune, il faut plus qu’une simple décision, il faut une réforme.

Le Premier Ministre a conscience de cet impératif et c’est pourquoi il propose au Roi une réforme qui doit poser les bases de l’éducation nationale grecque. Il doit composer avec l’Eglise et les conservateurs et comprend la réticence de retirer une éducation alors embryonnaire à des religieux qui eux s’avèrent fort éduqués. Il est question d’instruire le plus grand nombre des sujets du Roi à un niveau acceptable en Histoire, Littérature et Mathématique pour construire « les Hellènes contemporains ». De créer des collèges et lycées ainsi que des universités, gages d’élévation sociale et des compétences de la masse de la population. Il est aussi question d’exporter des hommes capables d’instruire des étrangers, notamment des hellènes vivant hors des frontières. Rencontrant le Primat de Grèce, Théotokis lui offre une concession contre son acceptation et son soutien à la cause de sa réforme. En premier lieu, il lui offre le traitement par l’Etat de ses membres, de quoi alléger les finances de l’Eglise. Il lui offre également l’inviolabilité des propriétés ecclésiastiques (notamment terriennes) dans la constitution et enfin un certain nombre (dix) de places réservées aux représentants de l’Eglise au parlement. De quoi le convaincre qu’un soutien et même une aide en personnels instruits est plus que favorable aux intérêts de l’Eglise orthodoxe dite « de Grèce ».





Archevêque d'Athènes et Primat de Grèce.


La réforme assurée sur ses arrières, il doit aller de l’avant et convaincre au parlement. Les réticences sont nombreuses, budgets et influence de l’Etat sur la vie de la société divisent de toute part. Le vote est serré et il lui faut littéralement arracher le vote des parlementaires via des actes de corruption et des promotions dans le futur Ministère de l’Education pour obtenir une majorité. Le 20 décembre 1905, la réforme « Théotokis » passe. Le jour de la fête de la nativité, il fait adopter les promesses faites au Primat de Grèce et sortant du parlement il adresse à la foule cette phrase : « Notre très sainte Eglise est à la fois Sacrée et Inviolable, reconnue comme telle par le Roi, son Ministre et ses sujets ! ». Il n’en faut pas plus pour que les journaux de cette gauche socialiste émergente annoncent que le Ministre n’est autre que le suppôt des ecclésiastiques. Au demeurant, sa réforme fera date dans l’Histoire de Grèce pour son réalisme.




avatar
Prishayev
Maître d'armes
Maître d'armes

Messages : 528
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 23
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par GeorgeV le Mar 9 Oct 2018 - 17:04



The United States of America

Taft aux Philippines


William Howard Taft, secrétaire de la Guerre des États-Unis d'Amérique

Le secrétaire à la guerre et ancien gouverneur des Philippines, William H. Taft est arrivé à Manilles quelques jours plus tôt après une brève escale dans un Empire du Japon victorieux ou de nombreuses affaires fût réglés. La volonté de l’administration Roosevelt de pacifiée et de démontré la volonté américaine de faire des Philippines un partenaire stable à pousser le président à envoyé Taft dans ce territoire afin de rendre compte de l’application des recommandations de la Taft Commission.

L’achat des terres de l’Église catholique par le « gouvernement insulaire » des Philippines va bon train et devrait être complété d’ici 1907. La redistribution de ces terres à des intérêts privés est prévue notamment par la mise aux enchères de ces dernières, ouverts aux intérêts américains et philippins seulement. Le secrétaire Taft a aussi mis de l’avant l’importance pour les autorités américaines de mener un recensement dans le territoire afin de faire élire la première Assemblée législative aux Philippines en 1907. Effectivement, le système de gouvernance de Philippines sera dissocié de celle aux États-Unis, bien que pour l’instant la mainmise du pouvoir est aux mains du gouverneur général et de la commission philippine. Le but ultime des États-Unis pour ce territoire est de mettre en place un pays allié fort et indépendant en Asie de l’Est.

La visite de Taft vient aussi réaffirmer la volonté du gouvernement américain de faire des Philippines un avant-poste important des États-Unis en Asie et confirme la volonté de Washington de garder son avantage sur le territoire face à un Empire japonais de plus en plus influent dans la région.

Troisième vol des frères Wright


The Wright Flyer III

À la maison, dans l’État de l’Ohio, les frères Wright effectuent leur troisième vol grâce à leur appareil The Wright Flyer III. Les résultats sont impressionnants : ils réussissent à voler près de 39 minutes sans devoir revenir au sol. Il s’agit d’un moment important pour le développement technologique et la naissance de l’intérêt pour le public face à l’aviation.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Alaminsk le Mar 9 Oct 2018 - 23:55


Affaires Intérieures :

Le paroxysme du chaos ou la mutinerie du cuirassé Potemkine :

Grèves massives dans les usines, révoltes paysannes sanglantes, mouvements nationalistes en Pologne et dans le Sud, assassinats politiques, ... La fin de l'année 1905 pour l'Empire russe était chaotique, et la chute des températures avec l'arrivée de l'hiver n'allait rien arranger. Tandis que beaucoup commençaient à appeler le chaos actuel une « révolution », l’État russe ne savait plus où donner de la tête. Soucieux de garder un équilibre parfait entre progressistes et conservateurs au sein du gouvernement, le tsar décidait de souffler le chaud et le froid sur son peuple, ce qui était tout bonnement insupportable. D'un côté, la sédition d'une partie de la population devait être calmée par la signature de la paix avec le Japon, la constitution d'une Douma et la reconnaissance prochaine des droits individuels promise par le « Manifeste d'octobre », toutes ces réformes étant accordées par le tsar sous la pression de la faction libérale ; de l'autre, les réactionnaires l'avaient convaincu de réprimer tout mouvement violent par les armes, comme ce fut le cas à Łódź, et de poursuivre les combats en Asie jusqu'à la limite de la rupture. Les débats étaient de plus en plus houleux au sein du cabinet, opposant principalement deux hommes : le réformateur Vladimir Lamsdorf, ministre des Affaires étrangères qui faisait tout son possible pour préserver la Russie des menaces extérieures, et le sénateur Constantin Pobiedonostsev, ultra-conservateur très influent et disposant de l'ascendant sur le Premier ministre Ivan Goremykine. Mais tous ces hommes pensaient pouvoir compter sur une chose : la fidélité des forces armées russes envers leur tsar et son cabinet, son Église et la noblesse. La date du 14 décembre 1905 allait rester dans tous les esprits : c'était celle de l'éclatement de cette croyance et de la propagation d'un nouveau mal, plus dangereux et mieux organisé.

En mer Noire, les marins du cuirassé Potemkine devaient composer avec le froid paralysant et la vision d'horreur régulière qu'ils subissaient, en approchant à chaque fois des côtes : des villes et des villages en feu illuminaient souvent les nuits gelées, les cosaques de Sa Majesté réprimant les révoltes paysannes d'Ukraine. Au matin du 14 décembre, un groupe de matelots, dirigé par un marxiste du nom d'Afanassi Matouchenko, tombe sur un ravitaillement de viande avariée, que l’on a chargée sur le cuirassé la veille, et que l’on certifie comestible alors qu’elle grouille d’asticots blanchâtres. Lorsque les officiers les obligent à manger cette nourriture, les soldats refusent catégoriquement ; averti de ce mécontentement, le capitaine menace l'équipage, en promettant de faire fusiller les meneurs. L’altercation dégénère, les coups de feu s’enchaînent et le second du capitaine s’écroule, abattu par Matouchenko. La situation évolue alors très rapidement : les gradés sont éliminés et le Potemkine passe sous le commandement du marxiste, qui fait voguer le navire en direction d'Odessa. Cette ville portuaire connaît alors des grèves massives et est gangrénée par les socialistes. Matouchenko, en bon apprenti de Karl Marx, pense alors pouvoir lancer un mouvement de sédition régionale en affirmant à la population son soutien armé et aux cosaques un feu nourri s'ils ne déposaient pas les armes. Le 29 décembre, les marins du Potemkine, emportés par la fièvre révolutionnaire, décident de poser le pied à Odessa : c'est un piège car les habitants, n'étant pas assez organisés par rapport aux militaires, ne purent empêcher les cavaliers de déferler sur les principaux quartiers révolutionnaires et d'arriver jusqu'au port. Une véritable bataille s'en suivit mais au petit matin du 30 décembre, la situation était sous contrôle : le Potemkine était aux mains des cosaques, Odessa occupée et les mutins morts ou en fuite. Les marins échappés de la ville furent traqués par l'Okhrana : la plupart furent envoyés en Sibérie, certains parvinrent à gagner le Royaume-Uni depuis la Roumanie et à s’exiler au Canada ou en Argentine ; Matouchenko est aujourd'hui porté disparu.

Cette rébellion avortée, diluée dans la masse innombrable des actes de révolte qui ensanglantent ces derniers mois mais relayée par la presse, est un véritable coup de massue pour le cabinet et ce pour plusieurs raisons. D'abord, des éléments importants des forces armées russes avaient décidé de se révolter, ce qui était arrivé très rarement : l’État ne pouvait plus totalement compter sur les militaires qui eux, aussi, réclamaient des réformes. Ensuite, le socialisme révolutionnaire avait trouvé de l'écho parmi les mutins : le marxisme n'était plus une affaire uniquement ouvrière et pouvait se propager à toutes les couches de la population s'il n'était pas contenu, par les idées ou par la force. En outre, la répression générale et sanglante des mouvements séditieux, réclamée par les conservateurs au sein du gouvernement, avait poussé les cosaques à ravager l'une des grandes villes de la Russie, ce qui était une perte d'argent et de temps pour le développement du pays. Enfin, le tsar se révélait incapable de prendre la direction d'une politique claire : seulement deux mois après le manifeste libéral, plusieurs centaines de ses sujets étaient massacrés à Odessa. La situation chaotique dans laquelle était plongée la Russie arrivait à son paroxysme. La seule bonne nouvelle qui émerge de ce tumulte est la gestion de « l'après Potemkine » par le gouverneur local, Piotr Stolypine : réputé réformateur et pragmatique, il sut calmer la province et poursuivre les opposants en utilisant des méthodes policières modernes contre ceux qui pourraient être suspectés d'implication dans les troubles. Remarqué par Vladimir Lamsdorf, il pourrait devenir l'un des barons de la réforme en Russie.


Combats sur le pont du Potemkine

Affaires Extérieures :

Point sur l'issue de la guerre russo-japonaise :

A cause du chaos qui sévit en interne, la diplomatie est en suractivité dans le but de préserver la Russie des menaces extérieures. Le ministre des Affaires étrangères, Vladimir Lamsdorf, salue d'abord le traité de paix signé avec l'Empire du Japon qui réussit à sauvegarder une certaine influence de l'Ours russe dans le Pacifique. Malgré une guerre qui fut désavantageuse pour Saint-Pétersbourg, l’État impérial est assuré de sa domination en Sibérie et en Mandchourie continentale : pour beaucoup de diplomates, l'abandon partiel des côtes fut un prix acceptable pour obtenir une entente pérenne avec Tokyo. L'Orient est sauvegardé pour les prochaines décennies à venir. Les armées dépêchées sur place depuis l'Occident (430 000 hommes) sont rapatriées expressément : la priorité est dorénavant de contenir les séditions à l'ouest de l'Oural.
Indépendance de la Norvège :

L'administration russe salue avec ferveur l'indépendance toute nouvelle du Royaume de Norvège. Nous espérons de tout cœur que ce nouvel État indépendant saura trouver sa place dans le concert des nations, et Oslo pourra toujours compter sur Saint-Pétersbourg dans cette optique.
Renforcement franco-russe :

La République française est l'une des pièces majeures du dispositif stratégique de Saint-Pétersbourg et les liens entre les deux nations ne cessent de s'intensifier. S'il y a un demi-siècle cette relation semblait impossible, cela fait maintenant une vingtaine d'années que l'ensemble du peuple russe croit en Paris, malgré la germanophilie du tsar et d'une partie de sa cour. L’État remercie chaleureusement son allié pour l'enthousiasme existant autour des emprunts russes et annonce qu'une prochaine émission aura lieu dans quelques mois (une fois la situation intérieure calmée), pour se remettre de la guerre. Trois milliards de francs-or sont envisagés à l'heure actuelle, sur les plus grandes places financières du monde, même si Paris sera sûrement le pourvoyeur principal. Si tel est le cas, plus d'un tiers de l'épargne des ménages français serait alors consacré à l'industrialisation de la Russie, principalement dans les chemins de fer et à la modernisation du pays.
Soutien aux orthodoxes des Balkans :

Enfin, le ministre des Affaires étrangères, Vladimir Lamsdorf, réassure aux principautés balkaniques le soutien et la protection totale de Saint-Pétersbourg, notamment dans la crise commerciale qui les oppose à l'Autriche-Hongrie. Cependant, ce parapluie diplomatique qui s'étend sur Cetinje, Athènes, Sofia et Belgrade ne peut devenir à l'heure actuelle matériel ou financier : la Russie est trop instable en interne pour diviser ses ressources, même au profit de ses plus proches alliés. Le gouvernement craint donc de devoir refuser la demande d'aide économique de la part de la Serbie et la commande navale de la Bulgarie, pour l'instant : nous redirigeons ces deux nations vers Paris avec toute notre confiance. Mais tout n'est pas perdu : la faction libérale au sein du cabinet, minoritaire et dirigée par le chef de la diplomatie Lamsdorf, ne croit pas en la politique de renfermement des conservateurs. D'après les progressistes, qui ont fait savoir leur avis dans les Balkans par voie de presse, la Russie doit s'ouvrir aux frères orthodoxes et slaves sur tous les plans ; s'ils arrivaient au pouvoir, la protection diplomatique de la Russie évoluerait en un réseau d'alliances et de coopération totales liant toutes les parties concernées.
avatar
Alaminsk
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2707
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 22
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Prishayev le Sam 13 Oct 2018 - 18:32




Royaume de Grèce / Βασίλειον τῆς Ἑλλάδος






Affaires Intérieures


Réforme de l’Etat (Acte II)


L’Etat Hellénique peine à congédier ses excédents de personnels. Dégraisser la fonction publique est d’autant plus complexe qu’il s’agit d’une question aussi politique que sociale. En effet le cercle de la corruption permet à une poignée de dynastes politiques de faire régner un ordre social plus agréable à tous en leurs provinces contre des votes records et durables pour eux et leurs proches. Cette corruption touche l’impôt et sa perception, les fournitures de l’armée et jusqu’aux attributions des postes à Athènes. Pour lutter contre ce fléau, contre la corruption galopante, une nouvelle série de Lois est proposée au Roi.

En premier lieu, le gouvernement formerait un département du fisc, d’abord subordonné au Premier Ministre, puis une fois constitué rattaché au ministère des finances. Il aurait pour mandat de traquer la corruption relative à la perception des taxes et de l’impôt. Sa direction serait confiée à des bureaucrates étrangers, qu’ils soient hellènes revenant en Grèce ou des bureaucrates français conviés par la Grèce. Pourvu d’effectifs n’ayant jamais touché à l’administration hellénique, ils seront moins tentés par l’adoption de ses mœurs clientélistes et mieux ses membres seront si bien pourvus financièrement qu’ils se devront irréprochables. Ensuite un Ministère de la Guerre est créé, il groupe l’armée mais aussi sa propre bureaucratie et ses éléments logiques. Son budget est voté par le parlement et ses finances largement surveillées par une commission à rotation élevée des parlementaires de tous bords. Enfin, si la corruption des politiques n’est de loin pas éradiquée, ni présentement ni au terme de la réforme de 1906, sa diminution est entamée et les rentrées fiscales s’amélioreront. La diminution de la masse des fonctionnaires ventripotents étant en cours, elle s’accélère à l’aide de la création du Ministère à la Fonction Publique. Véritable répertoire à noms, fixant les rémunérations et les avancements. Ce point étant en débat durant tout le premier semestre 1906. L’intervention du Roi dans les débats permettant de l’imposer et d’entamer courant Septembre 1906 un début de centralisation des rentes et des divers traitements, de quoi éclaircir certaines zones d’ombre !


Travaux Publics


La rénovation d’Athènes a débuté dès l’indépendance, cependant, l’essentiel du travail est à faire. La bourgeoisie Athénienne ayant largement participé à son développement architectural et culturel, c’est à l’Etat d’agir pour assurer à ses administrés une vie décent dans les divers centres urbains du pays. Athènes, Thèbes, Corinthe, Patras, Larissa … tant de cités aux noms glorieux ayant eu leurs heures et devenue de modestes municipalités d’un pays réduit à sa portion congrue. Concevoir et financer, développer et construire inlassablement nécessite plus que de la volonté, cela exige une organisation que la Grèce ne possédait pas encore, le Ministère aux Travaux Publics. Fondé en février 1906, il coordonne par ses commandes en matériels et concessions terriennes le secteur des carrières et les artisans ainsi que les architectes. Il planifie l’espace urbain en coopération avec les instances municipales et poursuit la rénovation des routes entreprise depuis vingt ans déjà. Avec des moyens croissants et d’emblée portés à 12% du budget de l’Etat, le Ministère aux Travaux publics a pour premier objectif de développer les infrastructures nationales et prolonger les quartiers d’Athènes afin de former une cité à la fois digne de son rang de capitale mais aussi apte à abriter plus d’habitants.



Portes d'Athéna (Athènes).


L’Etat va s’appuyer sur un point central, le Parthénon et depuis les trois quartiers centraux entreprendre la conquête et la maîtrise de la périphérie immédiate de la capitale. Trente-mille logements vont être construits, les bâtiments publics comme privés seront érigés dans un style néo-classique. L’Etat veut faire de la municipalité d’Athènes un modèle qui à terme se généralisera à l’ensemble des grandes municipalités. Des bains publics et des Eglises seront élevés pour entretenir le corps et l’âme des sujets. Pour leur confort, le tramway sera installé dans les avenues de la capitale, le contrat étant confié à une entreprise grecque. La ville n’a que 150 000 habitants, mais d’ici vingt ans elle pourrait compter 450 000 habitants (comme historiquement) ! La main d’œuvre sera tirée des campagnes via des primes et des salaires plus attractifs que les travaux saisonniers qui les attachent aux campagnes. Favorisant leur installation durable dans l’aire urbaine d’Athènes.


Affaires Extérieures


France


Le gouvernement hellénique envoi à son ambassade à Paris des offres commerciales majeures. En premier lieu il est question des monts du Parnasse, mythiques hauteurs dominant la Béotie et l’Attique, commandant l’accès à la capitale et jusqu’ici adulés pour la seule beauté du regard. Mais ceci peut changer. Le bauxite foule les pieds des randonneurs et le marché est porteur et prometteur ! La richesse de la Béotie et de l’Attique en Bauxite dépasse les espérances suite à des sondages préliminaires. Aussi, l’Etat grec propose à des industriels français de constituer une joint-venture avec l’Etat grec en vue d’ouvrir les entrailles du Parnasse et d’en extraire de la Bauxite. La société chargée de l’extraction minière serait la « Société des Mines Helléniques » et grouperait 15% de capitaux publics grecs, 30% de capitaux privés grecs, le reste serait pourvu à 55% par des capitaux privés ou publics français et assurerait l’approvisionnement de sites de traitement, de transformation en produits semi-finis et finis en Béotie et en Attique. L’équipement et les machines des entreprises qui s’installeraient ou émergeraient en Grèce seraient fourni par des entreprises françaises et des entreprises franco-grecques produisant sur le sol de Grèce. L’Etat grec aurait besoin, pour entreprendre ce projet, d’un conséquent prêt de la part des banques françaises ou de l’Etat Français. Une banque dite « Banque des Industriels de Grèce » pourrait ainsi être capitalisée par l’Etat grec et veillerait à l’apport régulier de prêts et de soutiens financiers aux industriels grecs et étrangers dans le secteur industriel en Grèce.



Le Mont Parnasse.


Enfin, outre la classe Claymore (contre-torpilleur) récemment achetée à six exemplaires sous licence, le Ministère de la Marine Hellénique a fait part de son intérêt pour la classe Edgar Quinet (croiseur cuirassé) qui pourrait rééquiper une bonne part du corps de bataille de la marine hellénique. De nombreux navires obsolètes pourraient être licenciés et ferraillés. Deux exemplaires seraient produits en France et un troisième en Grèce, les machines du dernier seraient importées de France pour en faciliter la production.  Les pièces en tourelle seraient remplacées par des calibres de 305mm de modèle 1906 (soit quatre pièces de 305mm en plus et 4 pièces de 194mm retirées des tourelles principales). Ces navires s’annoncent déjà en retard sur leurs concurrents, mais par leurs prix abordables permettent à la marine hellénique d’en commander un nombre suffisant pour ses besoins. Néanmoins, le prix du lot est suffisamment élevé pour exiger un crédit de la part de l’Etat Français pour que l’Etat Hellénique puisse lancer une commande ferme. La réception des navires produits en France serait fixée au mois d’avril 1908.

Bulgarie

Le gouvernement hellénique considère avec intérêt l’offre émise par votre pays. C’est pourquoi la diplomatie grecque vous annonce que si la France venait à soutenir l’extraction de la Bauxite et sa transformation en Grèce, votre offre d’ouvrir notre commerce à votre charbon serait justifiée et acceptée. Notamment dans le but d’alimenter une partie des centrales à charbon de Grèce et de son embryon d’industrie lourde. L’Etat Hellénique apporterait quelques capitaux et influencerait en bien des armateurs enrichis pour qu’ils investissent dans les mines Dobroudja. En contrepartie, vous ouvririez votre commerce à l’aluminium et l’alumine ainsi qu’aux produits finis constitués d’aluminium réalisés en Grèce.




avatar
Prishayev
Maître d'armes
Maître d'armes

Messages : 528
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 23
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Nous york le Sam 13 Oct 2018 - 23:43

Regno d'Italia




Chemins de fer et nationalisation, partie 1

L'histoire des chemins de fer italiens est une histoire qui remonte à la fondation même du pays, les premières lignes de chemin de fer du royaume d'Italie étaient privées en général détenues par des étrangers, la faiblesse de l'économie italienne et le manque de capitaux nationaux ne permirent pas aux Italiens de contrôler leurs voies de chemins de fer, cependant dès les années 1870, l'État afin de mieux gérer le royaume décide de racheter de nombreuses entreprises ferroviaires  qui étaient aux  mains de capitaux étrangers, telle que la banque Rothschild, toutefois c'est en 1885 que principalement la mesure visant les chemins de fer se met en place, nombreuses de ces compagnies nationalisées furent "restituées" à des investisseurs privées pour une durée de 20 ans. Durant cette période, ils s'engagèrent à gérer une partie du réseau ferroviaire italien, trois grandes entreprises de chemins de fer se partagent donc le marché du transport ferroviaire, la compagnie des chemins de fer méditerranéenne(RM), basée à Turin, la Société italienne des chemins de fer du sud basée à Florence et la Société pour les voies ferrées de Sicile, basée à Palerme.
Toutefois, les accords que ces entreprises ont signés avec le gouvernement italien sont arrivés à leur terme en 1905 mais le Premier ministre soucieux de ne pas se précipiter avait décidé de prolonger ses accords pour une année supplémentaire afin de laisser du temps au gouvernement de travailler sur la possible nationalisation des voies de chemins de fer.
Ainsi dès les prémices de la campagne électorale pour les élections législatives de 1904, la gauche et son leader actuel, le Premier ministre du pays, Giovanni Giolitti se sont prononcés en faveur de la nationalisation des chemins de fer, ce fut d'ailleurs une de ses nombreuses promesses. Pour honorer sa parole, le Premier ministre présente donc à la chambre des députés dans laquelle il a la majorité absolus, une facture. Cette facture présente le coût des dédommagements si nationalisation des chemins de fer il devait avoir. Malgré l'opposition de la droite, la gauche et les socialistes acceptent plutôt bien la nouvelle et une loi est en préparation dans les bureaux du ministre des transports .

Cette loi prévoit donc la nationalisation des chemins de fer. après des négociations avec son gouvernement Giovanni Giolitti renonce à l'idée d’empêcher les cheminots de faire grève en incorporant une mesure qui va dans ce sens.
A partir du 1er Juillet donc, si la loi est validée par le roi et les deux chambres qui composent le parlement, les trois compagnies de voie de fer citées précédemment (  la Compagnie des chemins de fer méditerranéens, la Société italienne des chemins de fer du sud et la Société pour les voies ferrées de Sicile ) et quelques lignes de chemins de fer mineures passeront sous le controle de l'Etat, le Compagnie autonome des chemins de fer de l'Etat est donc fondée, elle sera directement contrôlée par le ministère des transports italiens et son budget sera votée par les deux chambres parlementaires.
[Hrp] Flemme de finir ce soir, je finis demain [Hrp]
avatar
Nous york
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 410
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par GeorgeV le Dim 14 Oct 2018 - 6:00



The United States of America

Lancement des midterms


Theodore Roosevelt donnant un discours lors d'une levée de fond pour le parti républicain

Alors que le président Roosevelt vient quasiment tout juste d’être élu pour son deuxième mandat, la campagne pour les élections de mi-mandat son bel et bien commencé aux États-Unis. La popularité du président est certes importante, surtout dans les États du nord, il est cependant clair pour les organisateurs du Grand Old Party que les républicains vont perdre certains sièges au congrès et au sénat. Outre le maintien des majorités républicaines en chambre, c’est véritablement deux visions du monde qui s’affronte. D’un côté, les républicains libéraux de Roosevelt qui ont une vision plus internationaliste de la place des États-Unis et de l’autre des démocrates conservateurs qui ont une vision étroite de la place des États-Unis dans le monde.

Les élections de mi-mandat ont aussi une autre importance pour les républicains, car le président Roosevelt a déjà annoncé lors de l’élection présidentielle qu’il n’allait pas se présenter pour un troisième mandat. Effectivement, Theodore Roosevelt est un partisan de la démocratie dans l’âme et juge qu’un président effectuant plus de deux mandats « s’apparente à un dictateur ». Ainsi, plusieurs personnalités du parti cherchent à tirer leur épingle du jeu afin de représenter le GOP aux prochaines élections en 1908.

Afin de mener à bien les projets du gouvernement fédéral, le président annonce un remaniement de cabinet. En effet, le président juge plus approprié de placer Charles J.Bonaparte à la tête de la justice américaine, étant avocat de formation et combattant ardemment pour mettre fin aux trusts corporations. Il sera remplacé à la tête de la marine par Victor H. Metcalf, qui lui-même sera remplacé par Oscar S. Straus au commerce.

✯✯✯« E pluribus unum »✯✯✯

avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2215
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Gungauss le Dim 14 Oct 2018 - 19:02

Княжество България

Principauté de Bulgarie



Affaires internes

Politique industrielle

En ce début d'année 1906, la Principauté de Bulgarie voit sa politique industrielle porter peu à peu ses fruits. Le développement des industries bulgares, notamment dans le domaine du charbon, de la sidérurgie et du ferroviaire, apporte un réel impact à la richesse de la Principauté.

Le Ministre de l'Industrie, des Mines et de la Sidérurgie, Evlogi Georgiev, a annoncé une concentration des investissements intérieurs cette année sur le bassin minier de Sofia, tant pour le charbon (lignite et "brown coal") que pour les métaux (cuivre, zinc, fer) et l'industrie sidérurgique (acier, fonte, bronze, laiton). Ainsi, 43% du budget de l'année 1906 du ministère va servir au financement de nouveaux puits de mines de charbon et de métaux, et à l'ouverture de trois usines métallurgiques de transformation et de fabrication d'acier et de fonte.

Deux ateliers de fabrication de locomotives sont également mis en chantier à Sofia, dans le nouveau quartier industriel accueillant déjà les ateliers et usines de munitions construites l'année dernière avec le soutien de la France. Ainsi, à proximité des universités de Sofia, les ateliers de locomotives travailleront à l'étude de trois modèles en service sur le réseau bulgare, à savoir la P 3/5 N bavaroise pour le transport express, la locomative Mallet pour le transport de fret, et la Vulcan 28-35 pour le transport mixte, et les ingénieurs de l'université devront en établir les plans pour une fabrication locale.

Politique étrangère

Le Prince Ferdinand Ier de Bulgarie et son Ministre des Affaires Étrangères et Premier Ministre Ivan Evstratiev Geshov proposent aux représentants du Royaume de Serbie et du Royaume de Grèce une rencontre dans la ville portuaire de Varna, afin de discuter économie et accords entre nos nations.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3375
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Sancho le Mar 16 Oct 2018 - 3:57

AUTRICHE HONGRIE




Réformes économiques

L'arrivée de la monarchie danubienne dans le XXe siècle ne se fait pas sans mal alors que des territoires sont encore peu industrialisés, surtout en Transleithanie.

Ainsi la couronne prend la décision de stimuler l'embryon industriel de Budapest en subventionnant la fabrication de presses en aciers, permettant ainsi d'accroître le rendement en farine.
Aussi l'état propose l'achat à crédit par les agriculteurs de machines agricoles pour augmenter les rendements, la couronne avançant l'argent.

L'industrie des métaux lourds est dynamique, notamment en bohème, mais elle pourrait bénéficier d'un meilleur rapprochement avec le Reich Allemand du point de vue économique.
Ainsi les douanes sont baissées de moitié sur l'importation du charbon de silesie et de toutes ces matières premières ou produits finis essentielles au développement de l'industrie lourde.

Enfin, depuis le compromis les douanes ont été réinstallées entre les deux entités de la double monarchie, mais après négociations entre les deux parlements, elles seront réduites de 40% sur les matières premières bien que toujours présentes sur les produits finis.

De plus les commandes de fusil roumains devraient dynamiser le complexe militaro industriel.

Armée

Les politiques militaires ont permis la construction de plusieurs casernes et la rénovation d'installations vétustes. Ces travaux seront cruciaux en cas de mobilisation.

De plus des cours de langues commenceront à être dispensé aux officiers non allemands et ne maîtrisant pas la langue.

Diplomatie

Roumanie: nous acceptons de vous fournir votre commande de fusils sur 21 mois.

Allemagne: nous proposons l'établissement d'une zone de libre échange entre la Silesie et la Bohème.

Bulgarie et Grèce: nous demandons à vos pays de nous rejoindre dans l'embargo sur le porc serbe faute de quoi nous devrons porter des sanctions économiques.


avatar
Sancho
Modérateur
Modérateur

Messages : 144
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Gungauss le Mar 16 Oct 2018 - 12:33

Княжество България

Principauté de Bulgarie




Réponse à l'Empire austro-hongrois

La Principauté de Bulgarie rejette fermement l’ultimatum commercial austro-hongrois. Le Prince Ferdinand Ier, soutenu pour son accession au trône par les Habsbourg, ne comprend pas cette menace autrichienne sur le commerce bulgare, encore moins cette tentative d’ingérence dans les affaires de la Principauté. Le Ministre des Affaires Etrangères a transmis à l’ambassadeur austro-hongrois à Sofia que « la Principauté n’est pas un vassal ou une province autrichienne » et qu’en « aucun cas le Prince ne se plierait à un ultimatum et à des menaces quant à la gestion des affaires de la Bulgarie ». Le gouvernement est desapointé à l’idée de voir les relations entre la Bulgarie et l’Empire d’Autriche-Hongrie se ternir pour une simple question de conflit commercial porcin entre Belgrade et Vienne. Le Premier Ministre aurait dit en conseil « Voilà que les Habsbourg donnent plus de valeur à des porcs serbes qu’à l’amitié réelle entre le Prince et l’Empereur, qu’en sera-t-il demain ? Vont-ils marier leurs filles à des moutons transylvaniens ? »

En parallèle à cette réponse, le Ministre de la Guerre a annoncé la mise en alerte de la I. Armée et le rappel sous les drapeaux de 30.000 hommes, afin de parer aux potentielles conséquences du rejet de l’ultimatum. Même si le gouvernement pense qu’une guerre pour du porc serait totalement ubuesque, le Prince préfère prendre toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde des intérêts de la Bulgarie. Il en appelle également à l’Empire Allemand pour tenter de raisonner Vienne dans ce qui semble être une mauvaise tragicomédie.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3375
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Mirage le Mer 17 Oct 2018 - 18:16

République Française




Affaires intérieures



Élections générales de 1906

Les éléctions de cette année ont eu lieu sur un sujet majeur que furent les débat sur la Séparation, la fin des liens entre l’État français et l’Église catholique voté en fin d’année dernière sous l’impulsion du député socialiste Aristide Briand et grâce au discours rassembleurs du président du conseil Maurice Rouvier qui a succédé à Emile Combes en 1905.
En réalité les électeurs ont confirmé leur confiance dans la gauche républicaine malgré l’éclatement du Bloc, mais ils ont aussi permis à la SFIO naissante et à d’autres socialistes indépendant d’accéder à l’hémicycle. Les radicaux socialistes conservent leur majorité avec 132 sièges, les socialistes atteignent les 74 sièges. Les radicaux accrochent 113 sièges et prennent ainsi la place de seconde force politique malgré un recul conséquent. Les républicains de gauche obtiennent 90 sièges, la droite, tous partis confondus récupèrent seulement 174 sièges sur les 583 à attribuer et accuse une défaite conséquente.
Le rêve du Bloc des gauches ravivé par Emile Combes, Aristide Briand ou René Viviani peut redevenir réalité grâce à une alliance entre socialistes, radicales socialistes et certaines députés radicaux ou de gauche républicaine. Le nouveau gouvernement qui accroche un peu moins de 300 votes favorables lors de la confiance sera mené par Aristide Briand propulsé au devant de la scène politique par les débats sur la Séparation, la grande surprise de ce gouvernement est l’absence de Clémenceau malgré la présence de plusieurs de ses proches. Celui-ci aurait été écarté par Briand à cause de sa personnalité trop marquée qui aurait pu nuire au travail des autres ministres et du président du conseil. Autre surprise, la création d’un ministère du travail et de la prévoyance sociale confié au radical-socialiste Léon Bourgeois, père du solidarisme qui donne la nouvelle vision du gouvernement en terme de politique sociale. Raymond Poincarré et Gaston Thomson sont les seuls représentants de l’Alliance Démocrate Républicaine considéré plus à droite présents au gouvernement avec, tout de même, respectivement les ministères des finances et de la marine.




Ce gouvernement a pour clair marqueur la poursuite et l’accentuation des réformes radicales et de gauche qui furent jusque là la feuille de route des derniers gouvernements.

Affaires extérieures


Le nouveau gouvernement français a fait savoir qu’il restait pour le moment aligné sur la ligne du précédent ministre des affaires étrangères, Théophile Déclassé. L’ensemble des offres relevant du commerce faites à la France, en particulier par la Grèce, sont acceptées.
avatar
Mirage
Chevalier de la Légion d'Honneur
Chevalier de la Légion d'Honneur

Messages : 1113
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 19
Localisation : La Ville Lumière

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Utyi le Mer 17 Oct 2018 - 20:10

Royaume de Belgique

Au Congo, l'incertitude du au futur incertain du jardin privé du roi se font ressentir en investissements, qui ont plongé considérablement depuis la confirmation des atrocités commises. Ceux ci retournent soit en métropole ou bien partent on ne sait ou en Europe dans les pays balkaniques

Cependant, cela ne semble pas émouvoir le peuple puisque a l’élection général partielle , les conservateur catholiques ont toujours la majorité absolue, l'opposition étant composé d'environ 35% de libéraux et 10% de socialistes
avatar
Utyi
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1487
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Prishayev le Jeu 18 Oct 2018 - 8:02




Royaume de Grèce / Βασίλειον τῆς Ἑλλάδος




Affaires Intérieures


Crise du porc

Face au bellicisme Autrichien, l’Eglise et l’Etat mettent la main à la patte. Il s’agit de soutenir les frères orthodoxes de Serbie et pour ce faire les deux institutions se mettent d’accord sur une quantité définie de nourriture à acquérir à la Serbie. Des festivités seront organisées dans les villes et villages de Grèce, sous divers motifs, et plus généralement Athènes et sa population la moins prospère va recevoir une allocation digne de l’antiquité : l’Annonce. Remplaçant une partie des dépenses alimentaires des plus pauvres, elle est allouée durant trois ans à chaque nouveau venu installé à Athènes et deux ans à chaque sujet y étant déjà résidé.

Affaires Extérieures


Serbie, Bulgarie et Autriche.

A l’ultimatum Autrichien, laissé sans réponse trop longtemps, l’Etat Hellénique décide d’acheter à prix réhaussé une partie possiblement allouable à sa population des excédents de viande et de céréales Serbes. Démontrant l’unité des peuples frères face au bellicisme de Vienne, le Roi de Grèce et son Première Ministre se rendront par ailleurs à Varna dans le cadre de la rencontre organisée par Sofia.




avatar
Prishayev
Maître d'armes
Maître d'armes

Messages : 528
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 23
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Nous york Aujourd'hui à 0:38

Regno d'Italia




Chemins de fer et nationalisation, partie 2 suite et fin


"A partir du 1er Juillet donc, si la loi est validée par le roi et les deux chambres qui composent le parlement, les trois compagnies de voie de fer citées précédemment ( la Compagnie des chemins de fer méditerranéens, la Société italienne des chemins de fer du sud et la Société pour les voies ferrées de Sicile ) et quelques lignes de chemins de fer mineures passeront sous le contrôle de l'Etat, la Compagnie autonome des chemins de fer de l'Etat est donc fondée, elle sera directement contrôlée par le ministère des travaux publics italiens et son budget sera votée par les deux chambres parlementaires. "
Le siège de la société susnommé se trouvera à Rome, la capitale et la plus belle ville d'Italie Le directeur général de la Compagnie autonome des chemins de fer de l'Etat sera nommé par les parlementaires en accord avec la volonté du roi du pays, Victor-Emmanuel 3, il sera assisté dans ses fonctions par un un comité administratif composé de six membres, nommés, eux par décret royal. Enfin de limiter les abus, il est décrété que les fonctions de directeur général et de membre du comité administratif sont incompatibles avec toute fonction parlementaire. Les cheminots et les anciens employés des entreprises nationalisées deviennent donc des fonctionnaires du Royaume d'Italie et ont les même obligations que leur collègue qui s'occupent des autres domaines de l’administration, toutefois leur droit de gréve est garanti par ladite loi mais elle ne doit pas dépasser une duré de 6 jours afin d'éviter que les transports et que l(économie du pays soit bloqué.



avatar
Nous york
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 410
Date d'inscription : 26/06/2017
Localisation : La douce France , pays de mon enfance

Revenir en haut Aller en bas

Re: [V1905] Topic Officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum