Conférence de Marseille

Aller en bas

Conférence de Marseille

Message par Prishayev le Jeu 4 Oct 2018 - 6:40



Conférence de « Marseille »




En ce mois de juillet 1905, Marseille est le joyau de la terre de France, populeuse, industrieuse et prospère. Ouverte sur le monde depuis sa fondation par des colons grecs, elle incarne aujourd’hui le pont entre la métropole et l’Empire colonial français. Elle est aussi un balcon d’où regarde, imperturbable, non loin de là, à Toulon, les navires de la flotte républicaine. Enfin, port et centre d’échange important la cité accueille des expositions nouvelles … parfois exotiques. C’est cette ville qui a été retenue par les puissances ayant rejoint la conférence afin de trancher la question Crétoise alors en révolte et à la frontière de deux mondes, en tout cas de deux Etats. La République Française organise et accueille la délégation Britannique, Russe, Ottomane et Grecque et s’ajoute à la conférence dite « de Marseille ». C’est dans le château de Buzine que se pressent des cohortes de soldats et de gendarmes protégeant les hommes d’Etat chargés de négocier.


avatar
Prishayev
Maître d'armes
Maître d'armes

Messages : 528
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 23
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de Marseille

Message par Thalassin le Sam 6 Oct 2018 - 18:17

United Kingdom of Great Britain and Northern ireland




Conférence de Marseille



Le représentant britannique a pris la parole au nom des trois grandes puissances présentes en tant qu’arbitres dans la question crétoise, afin de proposer aux gouvernements grec et ottoman un projet pensé et approuvé par Londres, Paris et Moscou, consistant en plusieurs points majeurs :

- Les trois puissances considèrent comme non-viable l’hypothèse d’un possible état de Crète indépendant hors de la tutelle ottomane, et par conséquent ont rejeté l’idée d’une simple indépendance formelle de l’île vis-à-vis de la tutelle ottomane
- La rébellion menée en Crète par les partisans de Venizélos est le symbole de la sympathie de la population crétoise envers la Grèce, aussi le rapprochement de l’île des autorités grecques est une piste viable pour la résolution de la crise crétoise
- Toutefois, afin que la transition vers la Grèce ne se fasse pas sans heurts, il est nécessaire que la sortie de la tutelle ottomane ne se fasse pas de manière brusque et irréfléchie, mais après une période de transition de plusieurs années
- Ainsi, il est proposé par les franco-brito-russes l’établissement d’une période transitoire de sept années durant laquelle la Crète doit progressivement préparer son rattachement à l’état grec qui aura lieu officiellement le premier janvier 1912. Durant cette période, l’intégrité de l’administration crétoise sera assurée et garantie par les puissances française, russe et britannique
avatar
Thalassin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1247
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de Marseille

Message par Prishayev le Sam 6 Oct 2018 - 18:46




Royaume de Grèce / Βασίλειον τῆς Ἑλλάδος




Conférence de Marseille


Le représentant du Roi des Hellènes, entendant l’arbitrage des puissances, se lève et d’un ton solennel annonce qu’il acquiesce la proposition évoquée. Jugeant qu’il est disposé et que le Roi le sera tout autant à valider la mouture du traité proposé.




avatar
Prishayev
Maître d'armes
Maître d'armes

Messages : 528
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 23
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de Marseille

Message par Shikkoku le Dim 7 Oct 2018 - 15:43


La Russie approuve et signe le traité.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6000
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de Marseille

Message par Jhe le Dim 7 Oct 2018 - 22:40

:globe: Empire Ottoman :globe:

C’est avec peu d’illusion que les représentants de la Porte se sont rendus à Marseille pour participer à la conférence sur l’avenir de la Crète. Comme d’habitude les délégués ottomans sont largement restés à l’écart de débats, face aux grandes puissances de ce monde la voix d’un empire en déclin et de fait dépendant du bon vouloir des occidentaux ne compte en effet que peu, et d’une certaine manière l’on s’est habitué aux humiliations à Constantinople.

Sous la honteuse pression des grandes puissances, visiblement désireuses de dépouiller à nouveau le glorieux Empire au profit de l’État croupion grec, le Sultan n’a d’autres choix que de souscrire à ce accord. La délégation ottomane exige toutefois que la Crète reste sous souveraineté ottomane (avec statut d’autonomie) comme à l’heure actuelle durant toute la période transitoire au terme de laquelle l’île deviendra grecque.

L’Empire espère que cet accord à l’amiable, très humiliant, sera récompensé en temps voulu par la bienveillance des Occidentaux aux éventuelles revendications ottomanes.

Les Occidentaux doivent toutefois être conscients qu’une telle capitulation affaiblit encore l’Empire  et qu’ils pourraient se tirer une balle dans le pied en infligeant humiliation sur humiliation. En attendant le gouvernement du Sultan-Calife va devoir assurer le service après vente de cette nouvelle reculade dans un pays déjà agité …
avatar
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 979
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de Marseille

Message par VLAD le Dim 7 Oct 2018 - 23:35



Conférence de Marseille  



La République Française approuve et signe le traité. Elle ne reste néanmoins pas insensible aux remarques ottomanes qu’elle prend particulièrement en considération.

avatar
VLAD
Modérateur
Modérateur

Messages : 938
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 74
Localisation : La Havane, Cuba

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de Marseille

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum