¤ V2400 ¤ Criminalité spatiale

Aller en bas

¤ V2400 ¤ Criminalité spatiale

Message par Bureau le Mar 30 Oct - 22:31

Criminalité spatiale




L’univers, depuis qu’il est pleinement accessible aux humains, est devenu le terrain de jeu d’innombrables organisations malfamées qui, lassées du marché terrien, ont développé leurs activités criminelles dans un premier temps dans notre système solaire puis, au cours du XXIVème siècle, dans de nombreux systèmes solaires de plus en plus éloignés. Ces organisations criminelles regroupent des activités assez diverses et variées telles que la contrebande d’éléments trans-newtoniens ou de fausses antiquités extra-terrestres, la piraterie spatiale, le trafic d’aliens ou celui d’armes, etc. Elles sont parfois constituées de plusieurs millions d’individus, de races différentes, qui opèrent dans l’ensemble de l’univers et constituent des réseaux efficaces et difficiles à démembrer pour les nombreux Etats galactiques qui tentent d’enrayer la montée du crime spatial.

Parmi ces redoutables organisations, l’on retrouve Aube Ecarlate, réputée pour sa contrebande d’éléments trans-newtoniens à travers la galaxie grâce à différentes exploitations illégales d’astéroïdes et de corps célestes divers et à ses abordages de vaisseaux de transports ; Universo Nostra, qui succéda à la très terrienne Cosa Nostra, réputée pour ses trafics en tous genres mais toujours aussi appréciée pour son code d’honneur ; diverses factions de pirates attaquant régulièrement et aléatoirement des systèmes ; mais également l’organisation criminelle du Soleil Noir, crée par des cyborgs suprémacistes originaires issus de Mars, dont l’activité principale est le trafic d’êtres aliens et humains ainsi que l’esclavagisme ; ou encore le Syndicat, organisation plus nébuleuse opérant dans l’ensemble de la galaxie à l’affût de la moindre opportunité mafieuse pour s’enrichir.

Ces criminels vivent généralement sur des planètes habitables errantes, dans des villes-dômes basées sur des astéroïdes ou dans des coins reculés de systèmes civilisés ou non, de sorte qu’ils peuvent être parfois difficiles à localiser et anéantir. S’il est impossible de jouer l’une de ces organisations criminelles spatiales, les interactions avec ces dernières restent largement ouvertes. En effet, tout gouvernement qui souhaiterait recourir aux services d’une de ces organisations – leur liste n’est pas exhaustive – peut le faire, et le Bureau se chargera de simuler la réponse. Il est ainsi possible de recruter des mercenaires pour les envoyer sur des systèmes ennemis, ou mener grâce à eux des raids sur des lignes commerciales. De même, le Bureau simulera épisodiquement des évènements de raids pirates sur des lignes ou des systèmes, et ce également aléatoirement.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 719
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum