¤ V2400 ¤ Nomades de l'espace

Aller en bas

¤ V2400 ¤ Nomades de l'espace

Message par Bureau le Mar 30 Oct 2018 - 23:36

Nomades de l’espace


L’expression « nomades de l’espace » désigne en réalité les romaniquariens, race alien Gestalt nomade vivant dans une vaste flotte et parcourant les systèmes en quête de vivres. A l’origine, ce peuple habitait dans le système Wolf 424 A et vaquait à des occupations relativement habituelles. Cependant, lors de l’expansion de l’Empire d’Eshnunna, les romaniquariens, jugés trop inférieurs par les envahisseurs, décidèrent tour à tour de réduire en esclavage ce peuple, d’en décimer une partie, de le déporter sur l’un des satellites gravitant autour d’une de leurs géantes gazeuses, puis de tenter de les réintégrer par manque de main d’œuvre pour l’exploitation des nombreuses mines que contient le système Wolf 424 A, leur donnant là l’occasion de se forger une solide réputation d’ingénieurs, de mineurs et de techniciens, qui leur fut bien utile pour la suite.

A la chute de l’Empire, vers les années 1900 de notre Ere, le système Wolf 424 A fut secoué, comme le restant des territoires sous l’ancienne domination impériale, par des vagues de pillages menés par des organisations criminelles aliens, mais aussi par des morceaux de la flotte impériale désormais renégate. Les romaniquariens subirent de plein fouet ces raids, et constituèrent à leur tour une flotte de combat apte à assurer leur défense. Hélas pour eux, ils furent en partie vaincus, et leur système fut à son tour ravagé par les renégats impériaux, mais surtout par les contrebandiers spatiaux, contraignant le restant de la population romaniquarienne à l’exil sur le restant de sa flotte spatiale dès les années 2140.

Depuis lors, ces gitans errent dans l’immensité spatiale, allant de système en système. Leur intégration est assez difficile, du fait de la mauvaise réputation qu’ils traînent avec eux. Leur flotte, forte de plusieurs milliers d’engins, qui mêle à la fois des vaisseaux assez puissants et modernes et de vieilles quincailles douteuses reste un moyen de pression dans les systèmes visités, qui sont bien souvent contraints de leur verser quelques vivres en échange de leur départ, mais aussi de leur permettre d’accéder à des satellites le temps d’effectuer quelques réparations sommaires sur leurs vaisseaux. Tout gouvernement peut évidemment refuser ces offrandes et tenter de chasser manu militari les romaniquariens des systèmes qu’il contrôle, s’il est prêt à subir d’éventuels désordres que pourraient causer ces nomades de l’espace.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 719
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum