¤ V2400 ¤ Colonisation

Aller en bas

¤ V2400 ¤ Colonisation

Message par Bureau le Sam 3 Nov - 14:39

La colonisation


La colonisation est avec la conquête l’un des moyens traditionnels pour étendre les frontières de son empire sur cette version. Si la conquête ne nécessite pas de grands développements, celle-ci étant régie par les règles traditionnelles la concernant, il convient de s’intéresser à celles encadrant la colonisation, qui répond ainsi à un modèle spécifique et précis destiné à éviter des dérives colonisatrices qui ont pu être rencontrées sur des versions spatiales précédentes, marquées par une colonisation à outrance des systèmes limitrophes, au risque, finalement, de saturer rapidement la carte de jeu et de ne plus pouvoir faire évoluer son territoire que par la guerre face à d’autres nations. De même, il faut avoir à l’esprit que la colonisation n’est pas une fin en soi, mais seulement l’un des moyens pour faire prospérer son pays. Tout miser sur la colonisation ne permettra pas forcément à un pays de croître significativement, bien au contraire, cela pourrait l’affaiblir par rapport à d’autres qui concentreraient leurs efforts économiques sur l’armée et pourraient plus facilement vaincre des pays colonisateurs.

Tout d’abord, il convient de préciser que la colonisation ne peut se faire par essence que sur des systèmes qui n’appartiennent pas d’ores et déjà à un pays développé, fut-il joué ou non. L’absence d’un pays développé dans ce système ne signifie pas pour autant que ce dernier est inhabité, bien au contraire. Il y a de fortes probabilités pour que des races aliens se trouvent sur l’une des planètes habitables – s’il y en a une –, et le Bureau invite les joueurs à particulièrement prendre en compte cette probabilité dans leur colonisation de systèmes. A ce titre, ils peuvent demander au Bureau des informations sur le système concerné. Comme précisé dans le chapitre relatif aux races aliens, ces autochtones à coloniser vivent au grand maximum à la moitié du XIXème siècle. Dès lors, toute puissance spatiale n’aura aucun mal à supplanter ces races aliens primitives, du fait de sa technologie et sa force militaire inhérentes à son rang, si celles-ci venaient à troubler le bon déroulement du processus colonial. Evidemment, il n’y a aucune chance d’avoir des aliens si le système ne comporte aucune planète facilement habitable.

Ensuite, la colonisation est soumise à des limites de distance et de quantité de territoires pouvant être simultanément colonisés. D’une part, ne peuvent être en théorie colonisés que les systèmes limitrophes au vôtre, c’est-à-dire qu’il n’est a priori pas possible que le système Tau Ceti aille coloniser le système GJ1 du fait de la présence, entre les deux, de YZ Ceti. Toutefois, cela est possible si YZ Ceti est possédé par une puissance jouée ou non-jouée qui consent au passage de l’expédition coloniale, à condition de ne pas traverser plus d’un système, les technologies n’étant pas encore assez développées pour effectuer de grandes traversées spatiales sans faire des arrêts réguliers pour se ravitailler. Cette possibilité pourra être ultérieurement débloquée. D’autre part, chaque puissance ne peut pour l’instant pas coloniser plus d’un système à la fois, là encore pour des raisons à la fois d’ordre économique – voir ci-dessous –, d’ordre technologique, mais également, comme mentionné précédemment, pour éviter des colonisations massives et rapides de la carte dès les premiers tours de la version.

Enfin, le processus de colonisation en lui-même est soumis à certaines règles. En effet, la colonisation nécessite de dépenser une certaine somme d’éléments trans-newtoniens afin de permettre de rendre habitables les corps célestes qui le seraient difficilement – les planètes nécessitant des aménagements lourds ainsi que les satellites des planètes gazeuses. En général, la colonisation de corps célestes plutôt facilement habitables, telles que les planètes telluriques désignées comme telles ainsi que les satellites de planètes gazeuses prend 1 tour, tandis que la colonisation des planètes telluriques nécessitant des aménagements lourds pour les rendre habitables prend en moyenne 2 tours. Chaque planète présente dans le système doit donc faire l’objet d’investissements pour être rendue colonisable, selon la grille suivante :
  • Planète facilement habitable : 200 duranium, 30 sorium, 40 corbomite, 40 boronide.
  • Planète difficilement habitable : 400 duranium, 50 sorium, 100 corbomite, 70 boronide.
  • Satellite de planète gazeuse : 100 duranium, 30 sorium, 20 corbomite, 25 boronide.

Comme précisé précédemment, ces règles sont celles de base, applicables aux joueurs pris dans leur globalité. Toutefois, au cours de la version, il sera progressivement possible d’y déroger grâce aux technologies qui vont être débloquées par les Etats, principalement celles présentes dans la branche Colonisation. Ainsi, la technologie Flotte des Indes spatiales permet d’atténuer la portée d’un système pour la colonisation en la faisant passer à quatre systèmes – portée qui pourra être définitivement supprimée par l’acquisition de la technologie Empire galactique. De même, la recherche de la technologie Temps béni des colonies va permettre de coloniser deux systèmes simultanément, chose théoriquement impossible au début de la version. Également, les coûts de terraformation et de colonisation vont pouvoir être drastiquement réduits grâce aux technologies Economie d’échelle coloniale et Empire galactique, lesquelles permettent de les réduire de moitié in fine. Enfin, le temps nécessaire à la terraformation peut également être réduit à un tour grâce à la technologie Savoir-faire colonial.
avatar
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 719
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum