Guerre d'Indochine

Aller en bas

Guerre d'Indochine

Message par Bureau le Dim 9 Déc 2018 - 19:37

Guerre d'Indochine :

Date de début des hostilités : décembre 1946
Théâtre : Indochine française
Opposants :

République française


contre

Viet Minh
Lao Issara (front révolutionnaire laotien)


Contexte :

Dès le retrait des japonais d'Indochine en 1945, les tensions entre la France et des indépendantistes locaux se font sentir. A la mi-décembre, alors que plusieurs escarmouches locales ont déjà eu lieu entre Viet Minh et français, Hanoï se soulève contre la France appuyée par les troupes Viet Minh qui explosent les centrales électriques de la ville, la plongeant dans le noir le 19 décembre. Les combats font toujours rage dans Hanoi et ses environs en janvier 1947.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 851
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine

Message par galx le Mar 11 Déc 2018 - 14:27


République Française:


Bataille de Hanoï:


Le 19h novembre 1946 à 20h03, l’explosion de la centrale électrique d’Hanoï annonça le début de l’insurrection. Les vietminhs préparé depuis plusieurs mois se lancèrent ainsi à l’assaut de la ville. Partout, des citoyens français sont massacrés, des maisons pillés et des bâtiments officiels pris d’assaut. Devant un tel déchainement de violence, l’armée française ne tarde pas à réagir. Officiellement passé sous le contrôle des brigands vietnamiens, la ville est bombardée par l’artillerie afin de réduire les défenses ennemies à néant. Suite à ces frappes, les troupes du Corps Expéditionnaires entame la reconquête de Hanoi et mène des opérations de police aux quatre coins de la ville. A l’heure d’aujourd’hui, la majorité des combattants du Viet Minh se sont replié dans la campagne alentour où les combats se sont déplacés.

Force en présence:

France: 9 800 hommes
. 3ème Régiment étranger d’infanterie
. Demi-Brigade de Marche Parachutiste
. 6ème Régiment d’infanterie coloniale
. Bataillon de marche du 43ème Régiment d’infanterie
. Bataillon de marche du 5ème Régiment de tirailleur marocain
. Elément du Régiment d’artillerie coloniale du Maroc
. Commando Jaubert
. MS.500 Criquet, 2 Ju 52, 1 DH.98 Mosquito et 2 Hawker Hurricane

Déroulement:

Les forces françaises concentrées autour de Hanoi devront intensifier les patrouilles à l’intérieur et aux abords de la ville afin d’en extirper les derniers combattants vietminh. Aider par les services de renseignement, elles auront pour missions d’arrêter tous les individus suspect et de les remettre aux autorités compétentes pour être interroger. Dans le même temps, les éventuelles poches de résistance organisé (tireur embusqué, bâtiments occupés,…) seront anéanti par l’infanterie avec si besoin le soutient de l’artillerie du RACM.

Autour de Hanoi, les régiments français mais surtout le Commando Jaubert auront pour mission d’effectuer des raids sur les villages dans le but de détecter la présence éventuelle de l’ennemi. Il s’agit-là de compliquer au maximum sa retraite vers les montagnes de l’Ouest en détruisant notamment ses dépôts de ravitaillement. Les villageois susceptible d’avoir aidé de quelque manière que ce soit les brigands vietminh devront être confié aux services de renseignement afin d’en tirer le maximum d’information possible.

L’ensemble de cette opération se déroulera sous une couverture aérienne légère assuré en grande partie par MS.500 Criquet chargé de la reconnaissance et de l’observation. En cas de pépin, les forces au sol pourront aussi compter sur l’appui de deux Junkers Ju 52 (reconvertit en bombardier léger), d’un DH.98 Mosquito ainsi que de deux Hawker Hurricane.

Opération Papillon:


Forces en Présence:

France:
. 5 Douglas SBD Dauntless
. 5 B-25 Mitchell
. 5 Vickers Wellington
. 3 Hawker Hurricane

Déroulement:

L’opération papillon consiste en un bombardement des bases arrière du vietminh dans la province de Hoa Binh. Il s’agit d’une région quasiment sous contrôle exclusif des nationalistes où les forces du CEFEO ne peuvent encore s’aventurer faute d’avoir sécurisé complétement la région d’Hanoï. L’aviation française aura donc pour mission de frapper et détruire des caches d’armes, des camps militaires mais aussi des villages supposé abriter l’ennemi. A travers cette opération l’état-major espère compliquer la tâche des nationalistes qui combatte plus au nord en détruisant leur logistique.
galx
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1945
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 21
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine

Message par Bureau le Mer 12 Déc 2018 - 19:56

Merci de tenir compte du formulaire.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 851
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine

Message par galx le Jeu 13 Déc 2018 - 11:16

République Française:


TOUR N°1


Nature de l'action: Bataille de Hanoï


Effectifs, équipements, organisations:
Forces terrestres:
- 3ème REI + DBMP + 6ème RIC + BM du 43ème RI + BM du 5ème RTM + éléments du RACM + commando Jaubert
- 9000 soldats + 20 pièces d'artillerie (75mm ou Ordnance QF 25-pounder)
- . M8 Greyhound + M3 Scout Car + M3 Half Track + Panhard 178B
Forces aériennes:
- MS.500 Criquet + 2 Ju 52 + 1 DH.98 Mosquito + 2 Hawker Hurricane

Détails de l'action:
Les forces françaises concentrées autour de Hanoi devront intensifier les patrouilles à l’intérieur et aux abords de la ville afin d’en extirper les derniers combattants vietminh. Aider par les services de renseignement, elles auront pour missions d’arrêter tous les individus suspect et de les remettre aux autorités compétentes pour être interroger. Dans le même temps, les éventuelles poches de résistance organisé (tireur embusqué, bâtiments occupés,…) seront anéanti par l’infanterie avec si besoin le soutient de l’artillerie du RACM.

Autour de Hanoi, les régiments français mais surtout le Commando Jaubert auront pour mission d’effectuer des raids sur les villages dans le but de détecter la présence éventuelle de l’ennemi. Il s’agit-là de compliquer au maximum sa retraite vers les montagnes de l’Ouest en détruisant notamment ses dépôts de ravitaillement. Les villageois susceptible d’avoir aidé de quelque manière que ce soit les brigands vietminh devront être confié aux services de renseignement afin d’en tirer le maximum d’information possible.

L’ensemble de cette opération se déroulera sous une couverture aérienne légère assuré en grande partie par MS.500 Criquet chargé de la reconnaissance et de l’observation. En cas de pépin, les forces au sol pourront aussi compter sur l’appui de deux Junkers Ju 52 (reconvertit en bombardier léger), d’un DH.98 Mosquito ainsi que de deux Hawker Hurricane.

Nature de l'action: Opération Papillon


Effectifs, équipements, organisations:
Forces aériennes:
- 5 Douglas SBD Dauntless + 5 B-25 Mitchell + 5 Vickers Wellington + 3 Hawker Hurricane

Détails de l'action:
L’opération papillon consiste en un bombardement des bases arrière du vietminh dans la province de Hoa Binh. Il s’agit d’une région quasiment sous contrôle exclusif des nationalistes où les forces du CEFEO ne peuvent encore s’aventurer faute d’avoir sécurisé complétement la région d’Hanoï. L’aviation française aura donc pour mission de frapper et détruire des caches d’armes, des camps militaires mais aussi des villages supposé abriter l’ennemi. A travers cette opération l’état-major espère compliquer la tâche des nationalistes qui combatte plus au nord en détruisant leur logistique.
galx
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1945
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 21
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine

Message par Bureau le Jeu 13 Déc 2018 - 21:10

Modération de guerre
Tour 1


Bataille de Hanoï

Chances de succès : 75% ; jet de dés : 64


A Hanoï, l'armée française reprend décisivement le contrôle de la capitale, après quelques escarmouches dans des quartiers jugés sensibles de la ville. Des combats eurent lieu, et les soldats durent déloger les insurgés immeuble par immeuble, appartement par appartement, les pourchassant à travers les ruelles.

Dans les faubourgs de la ville et les alentours ruraux, le Commando Jaubert forme l'enclume sur lequel les forces en fuite se rabattent en courant vers les forêts et les montagnes alentours, cherchant refuge. Interceptés, plusieurs groupes de VietMinh furent anéantis par l'artillerie du RACM, ce qui força 120 forcenés restants à se rendre.

Pertes françaises :
- 65 soldats
- 2 M3 Scout Car détruits

Pertes VietMinh :
- 81 militants tués
- ~200 prisonniers

Pertes civiles :
- ~40 morts


Opération Papillon :

Chances de succès identification des cibles : 20% ; jet de dés : 76
Chances de succès destruction des cibles (si identifiées) : 95% ; jet de dés : 77

L'identification des cibles dans les montagnes ne fut pas un succès, et les frappes furent annulées après l'incident de Hoat Sôc. En effet, les Vietminh savent utiliser le terrain à leur avantage, et la simple reconnaissance aérienne n'est pas suffisante. Le village de Hoat Sôc a été bombardé par une escadre de Mitchell français, causant la mort de 400 personnes dans un incendie dévastateur.
Ayant appris la nouvelle de Hoat Sôc couplé à l'incapacité de localiser réellement les bases insurgées, le bombardement fut annulé.

Pertes civiles :
- ~400 morts
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 851
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine

Message par galx le Mar 18 Déc 2018 - 12:36

République Française:


TOUR N°2

Nature de l'action: Opération Léa

Spoiler:

Parachutistes engagés dans l'opération Léa, 1947.

Effectifs, équipements, organisation:
Forces terrestres:
- 1 bataillon du 1er RC, 1 bataillon du 3ème RCP,  ½ bataillon du 3ème RCP, 12ème RIC, 6ème RIC, 3ème REI, 1 régiment d’artillerie coloniale, 2 régiments blindés, 1 bataillon du 23ème RIC et le  Commando Jaubert
- 13 400 hommes + 75 pièces d’artillerie (50 de 75mm et 25 de 105mm)
- 100 chars M5, une quantité de véhicule diverses
Forces Maritimes:
- Trois flottilles Dinassaut
- 2 LIC, 4 LCT, 7 LCM, 2 LCVP, 1 LCS, 4 LCA

Carte:
Spoiler:

Etoiles noires: zone de largage des parachutistes
Flèches rouges: progression du groupement B
Flèches bleus: progression du groupement C

Détails de l’action:
L’opération Léa est la plus grande opération militaire jamais réalisé par le CEFEO depuis son arrivé en Indochine. Après avoir repris le contrôle du littoral d’Annam et de la région d’Hanoï, la France doit reconquérir le nord Tonkin encore largement aux mains des insurgés. C’est dans ce but principal que s’inscrit l’opération Léa. Pour le général Valluy commandant des forces françaises les objectifs sont multiples :
. Réduire le réduit Viêt Minh situé dans le nord Tonkin.
. Décapité le gouvernement de la RDVN (forte chance qu’il soit réfugié dans la région selon les renseignements).
. Couper la route de ravitaillement entre la Chine et le Viêt Minh.
. Reprendre le contrôle de la RC4 et des y installer des postes militaires pour la défendre.
. Destruction des stocks d’armes et de ravitaillement de l’ennemi.

Pour réaliser à bien l’opération, les forces françaises seront divisées en trois groupements nommé sobrement A, B et C.
Groupement A: 1750 hommes sous les ordres du colonel Sauvagnac
. 1 section du génie parachutiste
. 1 bataillon du 1er RC
. 1 bataillon du 3ème RCP
. ½ bataillon du 3ème RCP
Groupement  B: 8000 hommes sous les ordres du colonel Beauffre
. 3ème REI (3000 hommes)
. 6ème RIC (3000 hommes)
. 1 bataillon du 12ème RIC (1000 hommes)
. 1 bataillon d’artillerie du RACM (300 hommes et 25 canons de 105mm)
. 1 régiment blindés (100 chars M5 et 500 hommes)
. 1 compagnie du génie (200 hommes)
Groupement C: 4000 hommes sous les ordres du colonel Communal (transporté par voie fluviale)
. 2 bataillons du 12ème RIC (2000 hommes)
. 1 bataillon du 23ème RIC (1000 hommes)
. Commando Jaubert (100 hommes)
. 2 bataillons d’artillerie du RACM (400 hommes et 50 canons de 75 mm)
. 1 régiments blindés (500 hommes et des véhicules diverses)

Les consignes avant le début de l’opération son clair : il faut absolument capturer les dirigeants de la RDVN mort ou vif. Tous les villages traversés par les différentes colonnes seront bien sur inspecté afin de découvrir d’éventuelle cache d’arme ou installations rebelles.  

Le 7 octobre grâce à 19 avions de transports le bataillon du 1er RC accompagné de l’état-major du groupement A sauteront en parachute durant deux vagues successives (8h15 et 10h45) sur Bac Kan. Vers 15h le même jour, 250 parachutistes du bataillon du 3ème RCP seront largué sur Cho Moï (au sud de Bac Kan). Leur première mission est de libérer les deux localités dans la journée. Dans la soirée, le groupement B s’élancera de Lang Son vers Cao Bang plus au nord. Enfin, le groupement C partira embarqué via les trois flottilles en direction de Tuyen Quang.

Le lendemain, les 250 parachutistes restant du 3ème RCP sauteront au-dessus de la ville de Cho Don avec pour mission de s’en emparer.  Le 9, les derniers parachutistes appartement au ½ bataillon du 3ème RCP (350 hommes) recevront l’ordre de libérer Cao Bang afin de permettre à la colonne Beauffre de traverser sans encombre.  Par ailleurs les parachutistes du RCP étendront leur action aux villes voisines de Cao Bang notamment Quang Uyen, Tra Linh et Nguyen Binh. Une fois avoir atteint Cao Bang, le groupement Beauffre poursuivra sa mission le long de la RC3 et RC3 bis en direction de Bac Kan.

Le 13 octobre, le groupement fluvial devra prendre le contrôle de Tuyen Quang au sud-ouest de Bac Kan puis de Chiem Hoa.  Le 16, le bataillon de parachutiste de choc fera jonction avec l’avant-garde du groupement B au niveau du col de Deo Diang. Lorsque la colonne de Beauffre aura atteint Bac Kan, elle prendra la direction de Cho Ra puis de Ban Thi où elle retrouvera les troupes parachuté sur Cho Don et la colonne C.

Une fois la RC3 dégagé et la jonction effectuée entre les éléments parachutistes et le groupement C, l’opération Léa sera considérée comme terminé. Une partie des troupes resteront sur place afin d’occuper les postes fortifiés le long de la RC4 ainsi que de la RC3. L’objectif étant de maintenir une présence armée dans la région afin d’éviter qu’elle ne repasse immédiatement sous contrôle vietminh.
galx
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1945
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 21
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre d'Indochine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum