¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Aller en bas

¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Sam 2 Fév 2019 - 17:31

Revue de Presse


Ce topic centralise les événements du TO pour permettre une lecture simplifiée.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 777
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Dim 3 Fév 2019 - 11:27

Émirat islamique d’Afghanistan :

le régime taliban refuse l’extradition d’Oussama Ben Laden d’Afghanistan. Dans une prise de parole enregistrée, fait extrêmement rare, le mollah Omar a déclaré que l’Afghanistan ne livrerait pas sans preuves le chef d’Al Qaïda aux Etats-Unis, accusé de préparer une « croisade contre l’islam sous couvert d’une lutte contre un prétendu terrorisme ». L’ambassadeur taliban au Pakistan a réitéré cette position appelant les pays du monde à ne pas soutenir la riposte « infondée et illégitime que préparent les Etats Unis ». De toute manière, même si des preuves incontestables étaient fournies ce serait à une assemblée de religieux de statuer sur son sort. Les dirigeants talibans se sont aussi montrés menaçant envers les Occidentaux, « si vous vous avisez d’envahir notre pays, il sera votre tombeau » a lancé le mollah Omar.

Le mollah Omar

Dans ce contexte, des combats ont repris entre l’Alliance du Nord, du désormais défunt commandant Massoud, et les forces talibanes. L’Alliance appelle le monde à soutenir sa cause et de s’engager pleinement dans la lutte pour renverser ce « régime de terreur ».

Ouzbékistan :

Le gouvernement d’Ouzbékistan a apporté son soutien aux Etats Unis suite aux attentats du 11 septembre. Le pays est prêt à prendre sa part dans la guerre contre la Terreur qui s’annonce en servant de base arrière aux opérations militaires qui pourraient être lancées contre le régime taliban.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 777
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Lun 4 Fév 2019 - 22:34

Ralentissement économique mondial suite aux attentats à New-York :

Les terribles attentats de New York accélèrent incontestablement le ralentissement économique depuis l’éclatement de la bulle internet en l’an 2000. L’économie américaine a été touchée matériellement par la destruction des tours jumelles et les pertes financières titanesques induites, sans compter le coût de la reconstruction à venir. Dès sa réouverture, Wall Street a perdu plus de 7 % et très rapidement, en un week end, et le marché des actions a perdu près de 1,5000 dollars de sa valeur. La contagion se répand sur toutes les places financières mondiales et toutes les prévisions économiques confirment que les Etats Unis vont désormais entrer en récession. Une intervention des banques centrales pour éviter une trop forte chute de l’économie mondiale devient urgente pour réapprovisionner le marché en liquidités et abaisser le coût du crédit via une baisse des taux directeurs. La FED devrait bientôt faire des annonces en ce sens.

Agitation islamiste au Pakistan :

Une agitation endémique prend forme au Pakistan depuis le début des opérations militaires occidentales en Afghanistan. De nombreux groupes et partis islamistes pro Talibans appellent tous les vendredis leurs partisans à manifester dans tout le pays après la prière pour exprimer leur colère face à la politique pro américaine du président Musharraf qui a apporté son soutien à l’Adminsitration Bush. Les grandes villes (Karachi, Peshawar etc) sont particulièrement touchées tout comme celles du nord du pays près de la frontière afghane. A Karachi, Quetta et Peshawar ce sont des manifestations de plusieurs milliers de personnes qui ont lieu, rassemblant notamment de nombreux réfugiés afghans et des pachtounes. Les affrontements avec les forces de l’ordre sont violents, plusieurs centaines de personnes ont été blessés et l’on relève quelques morts. Des symboles de l’impérialisme américains sont également ciblés dans ces violences urbaines. Les partis politiques islamistes appellent désormais à la grève générale durant le mois de décembre pour faire plier le général Musharraf qui doit désormais s’évertuer à protéger la cohésion de son pays.


Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 777
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Ven 8 Fév 2019 - 22:39

Chute du régime taliban afghan & passage d'Oussama Ben Laden au Pakistan

Il n’aura fallu que quelques semaines à la résistance afghane, épaulée par les forces spéciales et l’aviation américaine et britannique, pour faire tomber le régime taliban. Le déluge de feu américain a en effet rapidement mis à mal les forces talibanes, permettant aux hommes de l’Alliance du Nord de reprendre l’initiative aux côtés des commandos occidentaux. Après un mois de bombardement les opérations au sol commençaient donc en novembre avec une offensive dans le nord. Malgré une vaillante résistance talibane, le front a rapidement été enfoncé, sonnant la retraite générale des milices talibanes vers le sud. Les principales villes du nord-est tombèrent à partir de là aux mains de l’Alliance du Nord, qui firent plusieurs milliers de prisonniers (soumis à de rudes traitements les voyant mourir par centaines dans les semaines et mois suivants), tandis que Kaboul, évacuée par les anciens maîtres du pays tombait sans combat. Une révolte du côté d’Herat mettait quand à elle à mal la domination des islamistes dans l’ouest du pays tandis que dans le sud la ville de Kandahar tombait fin décembre sous les assauts de guerriers pachtounes là aussi épaulé par les Etats Unis. La fin décembre a vu les dernières grandes opérations dans le pays, dans la région de Kandahar donc mais aussi dans le sud est du côté de Tora Bora, à la frontière pakistanaise, où l’Alliance du Nord et les soldats américains ont pris d’assaut ce fief d’Al Qaïda. Si des dizaines de membres du groupe terroriste ont été tués dans les combats et un important réseau de grotte mis au jour, le leader d’Al Qaïda s’est quand à lui volatilisé avec nombre de combattants étrangers. De précieux prisonniers ont été faits et les Etats Unis comptent bien poursuivre la Traque.


A l’heure actuelle les capacités d’Al Qaïda en Afghanistan ont toutefois sérieusement soufferts et le régime taliban s’est effondré. Des unités organisées tiennent encore quelques zones marginales en ce début d’année 2002 mais l’essentiel du pays est sous contrôle des différentes factions de l’ancienne résistance. La majeure partie des forces talibanes survivantes se sont repliées dans les montagnes du sud et de l’est du pays, le long de la frontière avec les zones tribales du Pakistan, préparant une poursuite du combat sur le mode de la guérilla, toujours sous la direction du mollah Omar qui a réussi à prendre la fuite également.

L’heure va maintenant être à la formation d’un nouveau pouvoir et d’un grand compromis en Afghanistan entre les différentes ethnies, milices et seigneurs de la guerre. L’ONU et les grandes puissances devront jouer un rôle essentiel pour permettre au pays de se relever. Un gouvernement de transition dirigé par le pachtoune Hamid Karzaï. Les forces occidentales dans le pays restent pour l’instant limitées, à peine 2,000 Britanniques et Américains suite à une guerre menée par les forces spéciales. Le contingent américain va bientôt passer à 5,000 hommes pour assister le nouveau pouvoir et poursuivre la lutte contre les Talibans et les restes d’Al Qaïda. L’appel à la constitution d’une force internationale est lancée par le gouvernement intérimaire, avec le soutien des Etats Unis qui vont agir en ce sens à l’ONU.

Au Pakistan, les services secrets, l’ISI, signalent au gouvernement d’Islamabad qu’Oussama Ben Laden ainsi que quelques centaines de combattants étrangers d’Al Qaïda sont entrés dans les zones tribales, dans la vallée de Shawal, suite à la bataille de Tora Bora. Concernant les sympathisants talibans pakistanais partis fin 2001 soutenir le djihad dans le pays, beaucoup sont morts ou ont disparus (prisonniers etc) dans les combats. Les survivants, quelques centaines, se sont réfugiés dans les montagnes, avec les Talibans & coe, à cheval entre l’Afghanistan et les zones tribales.


Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 777
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Sam 9 Fév 2019 - 15:34

République d'Ukraine
Brève
Evénement

Lancer de dés (plus le score est élevé, plus la conséquence est négative) : 82

Un scandale d'Etat géant secoue la République ukrainienne, qui peine pourtant déjà à se remettre des récents événements dramatiques qui ont touché le pays. En effet, le très critique Vecherniye Vesti, journal national réputé pour ses diatribes anti-Koutchma, a dévoilé un accord secrètement conclu entre Kiev et Bagdad portant notamment sur la vente de missiles portatifs anti-aériens Strela-3, d'une trentaine de pièces anti-aériennes dotées de radars neufs ainsi que de la restauration des Mig-29 irakiens et l'encadrement des pilotes arabes par des formateurs ukrainiens. Les journalistes accusent directement le président Léonid Koutchma, qui, au regard de la Constitution nationale, signe les traités, d'avoir violé le droit international, notamment les résolutions du Conseil de Sécurité qui prohibent expressément toute vente d'armes à destination de la République d'Irak.

Plus largement, le Vecherniye Vesti dénonce la mise en place et l'existence d'un réseau d'influence ukrainien, qui pourrait d'ailleurs être plus large que cela et s'étendre à de nombreux pays occidentaux, visant à contourner les résolutions du Conseil de Sécurité et à s'adonner à des trafics d'armes, mais aussi de nourritures ou de matériel industriel, avec le gouvernement irakien. Sont notamment mis en cause l'ancien premier-ministre Anatoli Kinakh, l'ancien ministre de la Défense Oleksandr Kuzmuk, l'ancien ministre des Affaires étrangères Anatoliy Zlenko, ainsi que plusieurs diplomates, oligarques et chefs d'entreprises ukrainiennes concernées par l'accord ; tous accusés de corruption, de trafic d'influence et de violation du droit international par le journal ukrainien. Pour le président Koutchma, déjà fort impopulaire, les conséquences sont dramatiques, et certains députés exigent sa destitution, tandis que la justice semble s'intéresser à l'affaire de très près.

En outre, le nouveau gouvernement ukrainien va devoir gérer ce dossier avec la plus grande des attentions. S'il est pas directement impliqué dans la conclusion de cet accord, lequel l'a été en décembre 2001 par l'ancienne administration, le futur exécutif ukrainien pourrait être éclaboussé par ce scandale s'il ne parvient pas à le gérer correctement ; et ce d'autant plus que plusieurs dizaines de milliers de citoyens se sont réunis dans différentes villes pour protester contre la corruption généralisée au sein de l'Etat ukrainien, et pour demander aussi la démission immédiate et le jugement du président Koutchma pour les faits dévoilés par le Vecherniye Vesti. Autre conséquence, cette fois internationale, une éventuelle condamnation par les Nations Unies pour avoir directement violé les résolutions du Conseil de Sécurité. A noter toutefois que le scandale a éclaté avant que le matériel militaire ne soit livré à l'Irak.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 777
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Dim 10 Fév 2019 - 22:15

Corée du Nord :

C’est avec véhémence que le régime communiste ermite de Corée du Nord a répondu au président Bush, qui a accusé le régime de Pyongyang de faire partie d’un « Axe du Mal et de la Terreur ». Par la voix de son ministre des Affaires étrangères, relayant la parole du leader suprême Kim Jong il, la Corée du Nord a retourné l’accusation :

« Le Mal et la Terreur ne sont pas à Pyongyang, ils sont à Washington, chez la clique impérialiste du sinistre Georges Bush qui semble bel et bien perdre jour après jour la raison »

En réaction le Nord a annoncé rompre toute négociation jusqu’à nouvel ordre avec le Sud, allié de l’impérialisme. « Tant que Séoul ne se démarquera pas de la folie américaine la négociation en peut être envisagée » a lancé le ministre. En outre, l’agence de presse nord coréenne fait savoir que l’armée populaire est prête comme jamais à défendre le sanctuaire national des assauts impérialistes.


Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 777
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 13 Fév 2019 - 22:15

Incident de frontière en Corée :

En ce début juillet la tension monte brusquement d’un nouveau cran dans la péninsule coréenne. Depuis quelques mois un nouveau froid tombe en effet sur les relations entre les deux Corées, indirectement du fait des attentats de New York. Le président Bush, désireux de lutter contre les Etats voyous, qui soutiendraient le terrorisme et contribueraient à déstabiliser le monde, a placé ouvertement la Corée du Nord dans un « Axe du Mal et de la Terreur ». Cette annonce a provoqué une vive réaction de la part du gouvernement de Kim Jong il qui a coupé les canaux de discussions ouverts avec le Sud en riposte.

Le premier juillet 2002 la crise prend toutefois une autre dimension. Prétextant des manœuvres navales américano-sud coréennes menaçantes, l’artillerie nord coréenne engage dans la matinée un bombardement en règle de l’île de Yeonpyeong, dans l’ouest du pays (dans une zone frontière litigieuse). Une salve d’une centaine d’obus est tirée depuis la ville de Haeju dans l’ouest de la Corée du Nord. Plusieurs maisons sont détruites dans cette première salve et 5 civils tués (de nombreux autres blessés)…
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 777
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V2001 ¤ Revue de Presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum