¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933]

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Empty Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933]

Message par Utyi le Sam 23 Mar 2019 - 19:24

Royaume des Pays Bas

Le bureau des statistiques a publié les résultats de l'année 1933

Spoiler:
Population : 63.500.000(colonies)/ 8.100.000( métropole)/71.600.000 (total)
Croissance Démographique: 2%(colonies)/2%(métropole)
Croissance économique :3%(colonies)/1%(métropole)
Produit Intérieur Brut :62.000.000.000 $1990(colonies) / 40.500.000.000 $1990 (métropole) / 102.500.000.000 $1990 (Total)
Produit Intérieur Brut/Habitant : 975$1990/hab (colonies)/ 5000$1990/hab (métropole)
La croissance économique est de nouveau positive, mais elle ne suit pas la croissance démographique dans la métropole.
Cependant les colonies ont une croissance plus soutenue par effet de rattrapage du a la politique coloniale du SDAP
En outre, il y a eu 90.000 migrants vers les polders et 20.000 migrants dans les colonies  

Politique
En dépit des premiers resultats de la politique interventionniste du SDAP, le KNVP a persisté dans sa volonté de faire tomber le gouvernement. Pourtant sans le VBD les efforts de la droite se sont soldé par un échec. Cela s'est traduit au delà du parlement par des manifestations, certaine ayant dégénéré en combat de rue. Devant ce chaos, Whilhemine a outrepassé son rôle de monarque constitutionnelle et a demandé l'interdiction du SDAP, du KPN et autres partis de la coalition de gauche et une purge des éléments non pillarisés. Mais la gauche ne s'est pas laissé faire, et refuse de partir, citant l'illégalité de ces ordres, et devient encore plus radicale, beaucoup conçoivent désormais une république des pays bas, sans religion et donc sans pillarisation.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1590
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Empty Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933]

Message par Jhe le Sam 23 Mar 2019 - 23:06

Deutsches Reich

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Unknown



Dans les derniers jours de l'année 1933, le chancelier Hitler a officiellement retiré l'Allemagne de la Société des Nations, suite au refus français d'admettre le juste principe de l'égalité militaire entre les nations et la volonté de Paris de maintenir inchangée les clauses de l'humiliant traité de Versailles. Le Reich se retire également de la conférence pour le désarmement de Genève.

Un plébiscite populaire organisé au mois de décembre a officiellement ratifié cette décision à près de 100% des voix. De même, plus de 90% des Allemands ont votés en toute transparence pour le NSDAP lors des élections législatives convoquées en même temps que le plébiscite. Ce résultat, obtenu avec 95% de participation confirme le véritable consensus que réalise le nouveau pouvoir dans l'ensemble des couches de la société. Le NSDAP, et une vingtaine de députés alliés, contrôle désormais l'ensemble des sièges d'un Reichstag qui n'a de toute façon plus de pouvoir.

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 220px-Bundesarchiv_Bild_183-2004-1001-501%2C_Berlin%2C_Reichstagssitzung%2C_Adolf_Hitler

Celui ci est désormais officiellement le part unique, son statut officiel a d'ailleurs été officialisé par la loi. Ses associations satellites gagnent elles aussi une place officielle ainsi que ses milices. Son nombre de membres augmente fortement suite au ralliement de nombreux militants des partis de droite et du Stahlhelm. Le monde syndical lui est également subordonné avec le Front Allemand du Travail, syndicat unique du pays.

Au niveau économique, la prise de contrôle du pays par les Nazis se consolide également, avec le soutien des grands groupes industriels pas mécontent de voir le retour à l'ordre et l'internement des communistes. Dès la fin 1933 une loi sur la cartellisation obligatoire est entrée en vigueur. Cette loi oblige les grands groupes d'un même secteur à mettre en place des outils de concertation et a actée la création d'un haut conseil économique associant l'Etat et les grands groupes industriels pour décider des grandes orientations de l'économie allemande. En ce début d'année 1934 un nouveau pas est franchi avec la promulgation d'une loi étendant le Fuhrerprinzi au monde économique. Les patrons des grandes firmes deviennent grâce à cette des Führer au sein de leur entreprise et le droit de grève est en conséquence définitivement interdit. Un mécanisme de règlement des conflits sociaux internes à l'entreprise, passant par la médiation de militants nazis, est également instaurée. Ces lois maintenant en vigueur, la cartellisation de l'économie allemande autour de grands groupes associés à l'Etat va pouvoir se mettre en place.

Diplomatie – Secret - France :

Une missive est transmise au gouvernement français via l'ambassade de France à Berlin. Malgré le récent refus français, l'Allemagne désire malgré tout continuer les discussions et propose l'ouverture de négociation pour un plan de réarmement allemand limité.


Jhe
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 1037
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Empty Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933]

Message par Bureau le Dim 24 Mar 2019 - 1:29

Autriche
Evenement

L'Autriche, pays déjà affaibli économiquement, au même titre que son voisin allemand, avec lequel il ne peut pas s'unir du fait des traités gravant dans le marbre la paix internationale, depuis la fin de la Grande Guerre, vit depuis 1917 dans un parlementarisme ayant remplacé leur empereur. Dans un pays où le gouvernement dispose d'une large capacité de décret, s'épanouissent deux groupes paramilitaires principaux : l'Heimwehr, nationaliste et proche du gouvernement, et la Republikanischer Schutzbund socialiste.

Le climat de violence a atteint un nouveau niveau lorsque que l'Heimwehr a marché sur l'hôtel Schiff de Linz, propriété du parti Social-Démocrate, avec l'appui de la gendarmerie et de la police. Suite à ce scandale, la Republikanischer Schutzbund s'est soulevée dans l'ensemble des villes industrielles du pays, avec d'autres groupes de gauche, notamment dans le Karl-Marx-Hof, ensemble de logements sociaux de Vienne.

Le moment tournant de tout ça est l'intervention de l'armée autrichienne aux côtés de l'Heimwehr. Le Karl-Marx-Hof est ainsi bombardé par la Bundesheer, qui force le retour à l'ordre, obtenant la reddition des combattants. Profitant de la loi martiale, de nombreux dirigeants sociaux-démocrates et communistes sont arrêtés et beaucoup plus contraints à l'exil. Un système de Front patriotique à tendance fasciste se met alors en place par la fusion de l'Heimwehr et du parti chrétien-social.

Secrètement, des nationaux-socialistes autrichiens prennent contact avec le Reich allemand afin de sonder le Fuhrer concernant le soutien qu'il apporterait si un coup de force contre le chancelier Engelbert Dolfuss réussissait.

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Engelbert_Dollfuss

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1244
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Empty Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933]

Message par galx le Mar 26 Mar 2019 - 21:26

République Française:

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 640px-Flag_of_France.svg

Informations Générales:

Spoiler:
 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Thorez-1687994-jpg_1670052_660x281
Maurice Thorez, secrétaire général désormais incontesté du Parti Communiste.

Comme prévue dans le programme de Doumergue, les premières semaines du gouvernement d’union national furent consacrées au rétablissement de l’équilibre budgétaire. La politique de rigueur annoncé avait pour la droite républicaine autant un objectif proprement économique qu’une finalité politique. Il s’agissait de mettre fin au prétendu désordre budgétaire lié à la corruption des radicaux et notamment de Daladier. Le 4 avril, un décret-loi est signé par le président du conseil afin d’appliquer les mesures précédemment débattu au conseil des ministres. Le projet prévoit une réduction des pensions du traitement d’activité de 50%, une suppression du cumul des rémunérations et l’instauration d’une retenue de 3% sur les pensions de guerre, les retraites des combattants ainsi que le salaire des fonctionnaires. Ces mesures fortes ont provoqué une nouvelle colère au sein des rangs socialistes mais ceux ne dispose pas de la force politique suffisante pour tenter de contrecarrer « l’union nationale » au pouvoir.

A gauche justement, les tentatives d’union se poursuivent encouragé notamment par la dernière internationale communiste. Au PCF, la ligne a profondément changé depuis le début des années 1930. Le parti tentent de tendre la main aux catholiques en renonçant aux avancés féministes mise en avant à sa création (avortement, divorce,..). La base de militant s’agrandit progressivement mais les dirigeants restent divisés. En effet à la tête du parti s’affronte deux grandes personnalités : d’un côté Maurice Thorez (le secrétaire générale) et de l’autre Jacques Doriot (député de la Seine). Le premier bénéficie de l’appui de Moscou et d’un grand nombre de dirigeant du PCF cependant le second est extrêmement populaire auprès des militants communistes. Malheureusement, Doriot refuse de se rendre à une convocation à Moscou lors de la dernière internationale. Par ailleurs, il se montre particulièrement hostile vis-à-vis de la direction française du PC. Le 5 avril, face à l’inertie du secrétaire générale, Doriot prononce un discours dans lequel il appelle à un accord immédiat avec la SFIO afin « d’arracher les classes moyennes aux griffes du fascisme ». Cependant ces ambitions personnelles ainsi que son indiscipline agasse de plus en plus le secrétaire générale. Lors d’un congrès le 16 avril, Doriot est accusé par Thorez de vouloir diviser le parti pour satisfaire sa soif de pouvoir personnel. Une motion est présentée pour son exclusion : elle est adoptée à l’unanimité. Par ce coup de force, Thorez élimine définitivement l’opposition incarné par Doriot au sein du parti. Comble de l’ironie, un mois plus tard il appelle à son tour à l’unité d’action avec la SFIO pour contrer la menace fasciste.

Cependant cette unité est loin d’être effective sur le terrain. En effet la SFIO se méfie toujours du Parti communiste et craint que cette proposition d’action unitaire ne soit en réalité qu’un moyen de conquérir les électeurs socialistes. De plus la SFIO, habitué aux tractations parlementaires, sait très bien qu’un front unit entre les socialistes et les communistes n’aurait aucune conséquence politique sans le ralliement des radicaux. Hors les radicaux et la SFIO sont en froid depuis plusieurs années notamment à cause des conflits sur la politique économique (les socialistes ayant fait tomber plusieurs gouvernements radicaux). Qui plus est, les radicaux ont accepté de participer au gouvernement d’union nationale dirigé par la droite parlementaire suite à la journée du 4 février 1934. Cette compromission a provoqué une grande prudence des socialistes envers une grande partie des radicaux. De leur côté, les radicaux reproche aux socialistes leur manque de soutient leur des deux derniers « cartels des gauches ». Malgré la dynamique de terrain initié par les manifestations unitaires, les divisions au sein de la gauche française sont toujours présentes et l’alliance semble encore irréalisable.
galx
galx
Président
Président

Messages : 1954
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 22
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Empty Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933]

Message par Utyi le Sam 30 Mar 2019 - 10:41

Royaume des Pays Bas

Réaction au 1er Mai 1934

En un peu plus d'un mois, la société néerlandaise s'est effondré: La pillarisation , qui a longtemps servit a garder une population apathique, s'est retourné contre les forces conservatrices par la création de sociétés parallèles. Maintenant deux cultures s'opposent: celle des radicaux, socialistes et communistes et celle des religieux et conservateurs.
Au parlement, il en est de même, chacun sachant que le pays s'est trop enfoncé dans la polarisation pour permettre un compromis. Évidement quelque parlementaires ont changé de camp, dans les chrétiens socialistes et les libéraux mais les coalitions CPN-SDAP-VBD, surnommées maintenant tous simplement NR (Nederlandse Republikeins) et du KNVP restent globalement soudés et s'affrontent frontalement et des fois physiquement .
Partout les combats de rue deviennent monnaie courante, et l'armée et la marine, divisée et infiltré par des cellules communistes, ont des désertions et des vols d'armes en masse.

Le mois suivant,en Juin, sans que l'on puisse placer une date précise, le pays s'est scindé en deux: d'un coté la Randstad , Groningue , la Frise, la Drenthe et l’Overijssel, de l'autre la Bijbelgordel calviniste, le Brabant et le Limbourg catholique. La droite et la monarchie a déserté les sièges du gouvernement de la Randstad après un attentat , similaire au 1er Mai : spectaculaire mais s’étant soldé par un échec le lundi de Pentecôte sur les sièges du CPN, du SDAP, du VBD et du Binnenhof, par des religieux fanatiques tandis que des persécutions ont lieux des deux cotés dans la société très voyeuriste des pays bas ou tous le monde s'espionne tandis que les deux camps s'arment et se regardent dans le blanc des yeux.
Dans les colonies, la situation est encore pire puisque en plus des conflits mentionnés, viennent s'ajouter les mouvement indépendantistes des indonésiens ou des surinamiens.

C'est encore une fois l’extrême gauche anarchisante, conseilliste et syndicaliste révolutionnaire qui a fixé une date. Le 14 Juillet 1934, en référence directe a la révolution Française, la Radenrepubliek Holland a été proclamé. Tout le monde attendait ce moment, et presque qu’immédiatement, une République des Pays Bas, radicaliste et sociale démocrate a elle aussi été proclamé par le VBD-SDAP formant une situation similaire à la Russie en 1917 ou la France en 1789. Heureusement pour Johan Willem Albarda(SDAP) et Adolf Marcus Joekes(VBD), tout le monde semble d'accord pour unifier le pays, et de s'assurer de bonnes relations avec à la fois l'entente et l'URSS.
Au Limbourg, on attendait aussi impatiemment la sédition, pour officialiser les opérations de répressions. La guerre civile a commencé.
Spoiler:
 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Cw
[Possibilité de créer une crise Diplomatique ?]
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1590
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933] - Page 4 Empty Re: ¤ TOPIC OFFICIEL ¤ [V1933]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum