Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris

Aller en bas

Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris  Empty Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris

Message par GeorgeV le Sam 9 Mar 2019 - 18:30

Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris  Banniz10

Întâlnire franco-română cu privire la viitorul parteneriatului special de la Paris

Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris  220px-12
Nicolae Titulescu, ministres des affaires étrangères de Roumanie

« L’alliance entre les sœurs latines reste forte » sont les premiers mots du ministre des affaires étrangères de Sa Majesté Nicolae Titulescu qui doit mettre en lumière la bonne santé des relations franco-roumaine et ce malgré le refus de la France d’accorder à la Roumanie une annulation partielle de nos dettes. Arrivé à Masseilles grâce au Yacht du roi Carol II, le ministre voyage dans une berline Renault très impressionnante jusqu’à Paris. Trois sujets sont à l’ordre du jour concernant la rencontre bilatérale : la signature d’un accord de développement économique entre les deux pays, la question de la dette roumaine ainsi qu’une discussion franche sur le rôle que doit jouer la France dans la Petite Entente.

Traité concernant le développement économique entre la France et la Roumanie

Le plan économique proposé par la Roumanie tient compte des besoins d’importations de la France et, d’autre part, du développement de la production roumaine, des nécessité intérieurs de la Roumanie et des exigences des échanges et obligations entre la France, la Roumanie et les autres pays.
Le plan comporte en particulier :

1. Le développement de l’agriculture de Roumanie et la réorientation de certaines cultures. À cet effet, la France et la Roumanie s’engage à mettre en place un échange entre les organes d’expérience compétente en matière agricole. De nouvelles cultures seront entreprises en Roumanie avec l’aide de la France, notamment celles des fourrages pour le bétail, des plantes oléagineuses et des plantes textiles.
2. L’ouverture à l’exploitation pétrolière roumaine à TOTAL, compagnie française, à la hauteur de 3 (trois) concessions totalisant environ 10% du volume pétrolier et gazier de Roumanie connu en l’an de grâce 1933. En échange de quoi, la compagnie TOTAL devra collaborer avec Petrobrazi et Romgaz à l’échange technologique pétrolifère et aidera au l’exécution d’un programme de forage et de transformation du pétrole brut en Roumanie. La France s’engage par cette mesure à ouvrir le marché français au pétrole roumain.  
3. La Roumanie fera appel à l’expertise française afin de développer le réseau de communication, de transport ferroviaire, du réseau routier et des voies d’eau.
4. L’installation d’une collaboration entre les principales banques de Roumanie et de France dans l’intérêt des deux pays afin de financer les diverses affaires.


Accord concernant la dette du Royaume de Roumanie

Considérant que la République française est de loin le plus important créditeur du Royaume de Roumanie (70%), le Royaume de Roumanie présente au gouvernement français, selon ses volontés émises à la société des nations, ainsi qu’inspiré par l’accord signé avec le gouvernement de la République Hellénique, un plan de paiement de la dette roumaine. Nous proposons la mise en place d’un moratoire d’une durée de 4 ans ainsi qu’un rééchelonnement de la dette roumaine sur une durée plus longue. Cette proposition risque de mettre un terme pour une duré limité à la menace de banqueroute de l’État roumain. Nous prévenons toutefois la France qu’il ne s’agit pas d’un plan miracle et que si la situation économique mondiale ne s’améliore pas d’ici 4 ans, la Roumanie n’aura d’autre choix que de mettre un terme à ses engagements financiers envers ses créanciers étrangers pour une durée indéterminé.
Ce même plan sera présenté au Royaume-Uni ainsi qu’à l’Italie.

Discutions concernant le rôle de la France dans la Petite Entente

La France est un partenaire privilégier des pays membres de la Petite Entente (Yougoslavie, Roumanie et Tchécoslovaquie). Notre collaboration diplomatique et militaire est importante. Nous croyons à juste titre que la République française considère la Petite Entente comme un rempart des intérêts français en Europe de l’Est. La Roumanie souhaiterait une implication plus importante de la France au sein de la Petite Entente, à défaut de rejoindre directement l’alliance. Cette implication pourrait notamment se matérialiser par un échange technologique militaire plus importante et une offre de licence à bas coût pour les pays membres dans des domaines peu développer par la Petite Entente soit l’aviation et la production de blindés en autre. Bucarest souhaiterait aussi l’envoi d’une délégation militaire française en Roumanie afin de former une certaine classe d’officiers n’ayant pas connu la Grande Guerre et qui a besoin d’une mise à jour concernent les doctrines militaires modernes.

Partenariat entre Malaxa et Renault

Le fondateur de Malaxa et premier ministre de Sa Majesté présente au Groupe Renault une offre de partenariat concernant la commercialisation d’un véhicule roumain pour les besoins de l’Europe de l’Est. Malaxa souhaite acquérir la licence de la Renault Primaquatre. La fabrication sera faite en Roumanie, alors que certaines des pièces les plus importantes de la voiture telles que le moteur, la transmission et le châssis seront produites en France. Le but de Malaxa est de produire une voiture dépourvue de tout équipement pouvant être acheté par les populations peu aisées des Balkans. La fabrication en Roumanie diminuera les coûts contrairement à une voiture fabriquée en France.  

Nihil Sine Deo
Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris  Mini_190303041152954592
GeorgeV
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2288
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris  Empty Re: Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris

Message par galx le Mar 12 Mar 2019 - 17:15

République Française:

Rencontre Franco-Roumaine sur l'avenir du partenariat spécial à Paris  640px-Flag_of_France.svg

La France est totalement favorable aux propositions faites par la Roumanie via l’accord économique. De même, Renault s’est dit intéressé par le partenariat avec l’entreprise roumaine Malaxa qui pourrait permettre à la firme de trouver de nouveau débouché en cette période difficile.

Pour la question de l’endettement, la France valide le moratoire ainsi que le rééchelonnement de la dette roumaine. Nous comprenons bien entendu la position roumaine cependant la France tient à rappeler qu’une annulation pure et simple des dettes pourraient avoir des conséquences dramatiques pour nos deux économies. Ceci étant dit, le moratoire devrait s’avérer suffisant pour permettre à la Roumanie d’honorer ces engagements financiers.

Sur la question de la Petite Entente, le ministre des affaires étrangères a réaffirmé son attachement vis-à-vis des pays qui la compose. La France est par ailleurs favorable à l’offre de licence à la Roumanie au cas par cas en fonction du matériel souhaité. De même la demande de mission militaire est aussi validée. Sans rejoindre officiellement l’alliance, la France en a garanti l’intégrité et compte bien continuer de le faire tant que celle-ci sera effective.
galx
galx
Président
Président

Messages : 1963
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 22
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum