[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi

Aller en bas

[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi Empty [Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi

Message par Aetius le Ven 15 Mar 2019 - 13:05

République de Chine/中華民國

[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi Banniere_KMT

[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi Il_570xN

Tour 1

Un bon communiste est un communiste mort


Nature de l'action : Encerclement militaire de la République Soviétique de Chine

Contexte : Depuis la fin du front uni chinois, Kuomintang et Parti Communiste Chinois mènent une lutte ouverte.
Grâce aux conseils de Hans Von Seeckt, Tchang Kaï Check a mené une série de campagnes victorieuses. Ces campagnes victorieuses se basent sur le mode opération suivant : encerclement des troupes communistes, défense des positions établies et offensive sur le réduit ennemi. Aujourd'hui, Tchang Kaï Chek et son staff allemand lance la dernière phase de la guerre civile : la cinquième campagne d'encercle de Jiangxi.
Esseulé par les cachoteries, les clabaudages et les calomnies entourant son potentiel affaiblissement suite à son enlèvement par Zhang Xuelin, Chang Kaï-Chek ne peut que compter sur ces propres forces. Il ne fera pas appel aux nombreux seigneurs de guerre qui dirigent les régions res nullius. Sa popularité est au plus bas et il ne peut se compromettre encore plus. Il mobilise seulement l'armée centrale du Kuomintang, ses divisions personnelles et les troupes mobilisées face aux Japonais au début de l'année. Les troupes de Chen Jitang, commandant de l'armée du Sud pour le Kuomintang sont également mobilisées. La loyauté de Chen Jitang est toutefois friable et ses troupes ne participeront pas à toutes les offensives, mais elles ont auront au moins le mérité de tenir leur position.

Effectifs présents :
140 divisions de l'armée centrale du Kuomintang [420 000 hommes]
8 divisions réformées sino-germaniques [80 000 hommes]
6 divisions de vétérans de l'ancien front du nord [18 000 hommes]
67 divisions de l'armée du sud [200 000 hommes]
9500 mitrailleuses légères [importation tchécoslovaque ou suisse]
2000 à 6000 mitrailleuses lourdes [importation allemande, américaine ou française] (qualité variable donc capacité opérationnelle variable)
500 canons de 70mm
40 obusiers de 105 mm
8 Potez-25


- Action 1 défense tactique : Tenir une ligne d'encerclement - même en grande supériorité numérique - n'est pas chose aisée sans plan de bataille parfaitement rodé. C'est pour cela que le staff allemand de Chang Kaï-Chek vient d'élaborer un plan qui permettra aux troupes chinoises de tenir le rang. La difficulté tient principalement à la supériorité stratégique de l'ennemi : il peut imposer une supériorité numérique à tout moment. Pour contrecarrer cette supériorité numérique temporaire, le staff allemand a fait construire depuis plusieurs saisons maintenant des lignes de casemates (blockhaus sette). Le but est d'encercler la région de positions fortifiées pour permettre aux centaines de milliers d'hommes de tenir la ligne. Contrairement aux campagnes précédentes, l'effectif écrasant des troupes nationalistes permet d'éviter la formation de "passes" militaires. Ainsi, s'il existe des failles, ce ne sont plus les trous béants des premières années de la guerre civile.

Au nord, deux divisions sino-germaniques se tiennent à l'affut, elles ont pour objectif de venir en renfort aux casemates attaquées - bien sûr, il est prévu que les casemates voisines soient solidaires - voire d'attaquer les divisions communistes qui auraient brisé l'encerclement et de les retenir suffisamment de temps pour mettre en route une contre-attaque nationaliste. Ces divisions ont également pour objectif de soutenir le ravitaillement des autres divisions nationalistes en protégeant la "voie sacrée", la route de ravitaillement par laquelle chevaux et camions apportent vivres et munitions aux braves soldats chinois. Pour en revenir en ravitaillement, les édifices proches de l'arrière ligne sont reconvertis en dépôts de stockages. Le but est de dégager un excédent logistique au cas où les lignes de ravitaillement surchaufferaient. Une grande partie de l'équipement lourd est également laissé en réserve pour simplifier la tache du génie et de la logistique.

[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi Maxres12

Un officier de cavalerie au rapport de sa mission de reconnaissance

Pour éviter toutes attaques stratégiques et pour pouvoir surprendre les troupes communistes, des missions de reconnaissance sont mises sur pied. Elles concernent le terrestre avec des détachement de cavalerie qui ont pour mission de reconnaître le terrain et d'identifier toute colonne ennemie qui se dirigerait vers une casemate. La mission de l'air franco-chinoise est également mobilisée pour des missions de reconnaissance, les Potez-25 permettront d'identifier les principales concentrations de divisions ennemies et de réajuster la défense des casemates si besoin. Les escouades aériennes se font 2 par 2, une altitude minimum obligatoire est promulguée du fait de la faible formation des équipages chinois. Cet avion vétuste pourrait également bombarder des positions communistes, mais les équipages chinois n'ont pas l'expérience pour cela. Cette position défensive est sensée couper l'herbe sous le pied des communistes qui perdront progressivement leur supériorité stratégique.


- Action 2 offensive stratégique : le noble dessein de Von Seeckt est de fixer les troupes communistes. En attaquant un certain nombre de positions communistes, l'armée révolutionnaire nationale forcera les communistes à défendre leur position. De ce fait, les troupes communistes ne pourront pas s'employer à briser l'encerclement. Voilà pourquoi 8 colonnes de 60 000 hommes (dont 20 000 fantassins reformés par le staff allemands) sortent du Fuzhou pour prendre Lichuan.

L'offensive suit le modèle suivant : déblayage des garnisons avec des obus de 105mm puis offensive de l'infanterie sous couvert de l'artillerie de campagne - 70 mm. Contrairement aux casemates nationalistes, virtuellement insensibles à l'artillerie communiste du fait de leur composition, les casemates communistes sont faites de bois. Les positions communistes sont donc friables. Une fois Lichuan prise, les colonnes nationalistes continueront vers le sud-est en suivant les cours d'eaux et les terrains plats.

Chang Kaï-Chek et ses conseillers allemands, notamment grâce à l'établissement de missions de reconnaissances aériennes, se tiennent prêt depuis leur QG de Nanchang à changer à tout moment les plans d'offensive. Le but est d'adopter une souplesse tactique permettant des redéploiement de dernière minute : faire face à toute tentative du Soviet de Jiangxi de briser l'étau qui l'étrangle progressivement mais sûrement.


Spoiler:
[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi Jiangs10

[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi 180px-Emblem_of_the_Kuomintang.svg
Aetius
Aetius
L'Alexandre du Nord
L'Alexandre du Nord

Messages : 1855
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 79

Revenir en haut Aller en bas

[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi Empty Re: [Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi

Message par Bureau le Dim 17 Mar 2019 - 19:48

Modération de guerre

TOUR 3 :

- Action 1 :

- Action défensive ( système des casemates et ligne de front)

Chances de succès : 85%, jet de dé : 28

Les fortifications du KMT sont solides. Organisées avec rigueur et conçues en matériaux durs, parfois même en béton, les troupes communistes n'ont pas pu passer à l'offensive contre ces lignes de fortins proches les uns des autres.


- Action 2 :

- Missions de reconnaissance par la cavalerie et l'aviation

Chances de succès : 50%, jet de dé : 43

Les avions chinois et la cavalerie ont pu effectuer leur mission, même si un appareil Potez-25 a été endommagé lors de l'atterrissage par une erreur du pilote. Les renseignements obtenus sur les positions défensives fixes communistes ont permis de guider le feu d'artillerie.

- Action 3 :

- Bombardement d'artillerie sur les positions fortifiées communistes

Chances de succès : 75% si 2 est réussie, sinon 25%, jet de dé : 55

Comme prévu, les obus des canons de 105mm s'abattirent sur les casemates en bois et en terre battue des communistes. Faisant des dégâts considérables et de lourdes pertes humaines chez les communistes. Le moral est également abattu dans certains régiments de soldats révolutionnaires. Détruisant les fortifications ennemies, les canons permirent à l'infanterie de s'avancer en territoire communiste.


- Action 4 :

- Offensive d'infanterie en direction de Lichuan

Chances de succès : 65% si l'artillerie a réussi, sinon 50%, jet de dé : 35

La ville de Lichuan a été capturée sans difficultés sérieuses par les troupes nationalistes, qui ont pénétré dans le Nord du Soviet du Jiangxi avec fracas.

Pertes du KMT :
- 1 Potez-25
- 6 500 soldats tués
- 1 000 civils tués
Pertes des chinois communistes :
- 12 000 soldats tués
- 1 500 soldats capturés par les troupes nationalistes

Carte des quelques poches restants et de la percée des troupes du KMT:

[Guerre civile] Cinquième campagne d'encerclement du Soviet de Jiangxi Unknown

La situation pour le Soviet du Jiangxi, dans sa zone nord, devient relativement dramatique. La pénétration des troupes nationales n'a pas pu être empêchée. Si le territoire du Soviet est encore relativement vaste, et que de nombreuses montagnes plus au sud abritent encore plusieurs dizaines de milliers de combattants, les poches isolées de quelques centaines de combattants chacune (voir carte, poches rouges) sont en danger critique. N'ayant pas pu fuir vers le sud, ces combattants sont désormais coupés de leurs camarades.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1556
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum