¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Sam 25 Mai 2019 - 19:02

Mars 1885

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Manifest Destiny, 1872, de John Gast

La paix s'installe durablement en Europe, après l'éclatement de la guerre franco-prussienne de 1871 qui amena à la création d'un Empire Allemand et à une paix humiliante pour la France, accompagnée de bouleversements politiques majeurs. L'Autriche-Hongrie et la Russie poursuivent leur jeu d'échec balkanique, abattant tour à tour leurs cartes sur la péninsule. L'Empire Ottoman, surnommé l'homme malade de l'Europe, est instable. Suite à une révolte en 1882 dans le Khédivat d'Egypte, la Sublime Porte demanda à l'Angleterre d'intervenir pour calmer la révolte sur ce territoire central autant pour Istanbul que Londres. L'armée britannique ne quitta pas l'Egypte, et occupe désormais de facto l'un des joyaux osmaniens.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
José Marti, poète et politicien cubain

En Amérique, l'Empire espagnol décline, et des révoltes ont lieu régulièrement à Cuba, dernier bastion espagnol du continent. Les Etats-Unis d'Amérique entrent dans un âge d'abondance et de prospérité, quelques décennies après une guerre civile sanglante qui reste dans les esprits. L'Empereur du Brésil quant à lui, lutte contre l'aristocratie brésilienne esclavagiste pour tenter de faire abolir pacifiquement l'esclavage au Brésil, dernier pays esclavagiste des euro-amériques avec la colonie de Cuba.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
L'impératrice douairière Cixi de l'Empire Qing

L'Empire Qing, humilié par la Guerre de l'Opium, est face à une révolution de sa cosmogonie, tandis qu'à l'est le Japon s'occidentalise. Le reste de l'Asie est moins chanceux, et sombre petit à petit sous une tutelle coloniale, comme le Vietnam, conquis par les armées françaises il y a seulement quelques mois.

L'Afrique enfin, objet de convoitise lors de la Conférence de Berlin, s'ouvre dans les esprits européens comme un nouveau marché de ressources et d'hommes. Des rivalités commencent déjà à s'esquisser entre capitales européennes, qui n'ont que peu de regards pour les indigènes. Les Boers, colons hollandais d'Afrique australe, sont dans une relation tendue avec Londres. Et l'Etat Libre d'Orange est petit à petit cerné par l'avancé de la puissance britannique sur le continent africain.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Caricature de la conférence de Berlin de 1884

Bienvenue en mars 1885.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1264
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Sam 25 Mai 2019 - 21:30

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown


Affaires Intérieures :

Fin de la Conférence de Berlin et Deutsche Kolonialgesellschaft für Südwest-Afrika :

La Conférence de Berlin qui vient de s'achever a été un immense succès pour l'image de l'Empire. Les délégations diplomatiques des pays invités, qui représentent l'immense majorité des pays européens, sont désormais parties de la capitale allemande.

Arche berlinoise, 1884:
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Lors de la conférence, l'Allemagne a porté des revendications sur certaines parties d'Afrique et notamment l'Afrique du Sud-Ouest. En mars 1885, à Berlin, est fondée la Société Allemande Coloniale pour l'Afrique du Sud-Ouest, par des banquiers, des industriels et des politiciens comme Johann von Miquel, maire de Francfort.

Une expédition pour explorer l'intérieur des terres partira d'Hambourg, escortée par le SMS Wespe. Elle comptera 50 soldats et du personnel administratif pour venir épauler le riche marchand Lüderitz, fondateur de l'Afrique du Sud-Ouest allemande qui se trouve sur place.

SMS Wespe:
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6168
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Sam 25 Mai 2019 - 21:31


United Kingdom of Great Britain and Ireland

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Affaires coloniales


................Alors que le Gouvernement de Sa Majesté conduit par le Right Honourable William Ewart Gladstone connaît de sérieuses difficultés politiques depuis la mort du major-général Charles George Gordon à la suite du désastreux siège de Khartoum le 26 janvier précédent, le Premier-ministre, pourtant assez hostile à l’expansion coloniale au nom de sa lutte contre l’impérialisme – mais contraint d’y céder sous pression du lobby colonial depuis le début de son second mandat –, a annoncé la poursuite de l’exploration et de la colonisation des terres d’Afrique australe. Plus particulièrement, il a annoncé l’établissement du Bechuanaland Protectorate, un vaste territoire de 580'000 km² situé au nord de la colonie du Cap et à peine peuplé par 120'000 âmes. Cette annonce fait suite à la Bechuanaland Expedition, lancée à la fin du mois de décembre 1884 et dirigée par le Général Sir Charles Warren, qui avait pour objectif d’affirmer la souveraineté britannique sur ledit territoire, notamment contesté par les boers – en particulier celle du Stellaland. Dès l’annonce de l’établissement du protectorat, le Cabinet a procédé à la division en deux du Bechuanaland, avec d’une part la partie septentrionale qui correspondra stricto sensu au Bechuanaland Protectorate, laissant une certaine liberté aux peuples Tswana, tandis que, d’autre part, la partie au sud de la rivière Molopo va être séparée pour constituer une colonie de la Couronne – le British Bechuanaland.

................Plus au nord, en Afrique de l’ouest, le Gouvernement de sa Majesté a annoncé l’établissement d’un protectorat sur l’ensemble du bassin hydrographique du fleuve Niger, icelui s’étendant de la Guinée jusqu’au delta du Niger, au Nigéria. Nonobstant cette annonce, l’Empire britannique ne contrôle en réalité que les côtes nigérianes, lesquelles sont désormais placées sous l’autorité du Oil Rivers Protectorate, directement exercée, au nom de Sa Majesté, par George Dashwood Taubman Goldie, dirigeant de la National African Company. Cette dernière compagnie est par ailleurs renommée Royal Niger Company et se voit reconnaître, par charte royale, le droit d’explorer, de coloniser et d’administrer les territoires possédés. En outre, ladite compagnie royale prépare de nouvelles expéditions d’exploration et de colonisation, en remontant le fleuve Niger jusqu’à sa source, ainsi qu’en prenant contact avec les royaumes et tribus locaux afin d’établir des tutelles et de nouveaux protectorats, cela à commencer par le Califat du Sokoto, situé au nord du Oil Rivers Protectorate, mais aussi avec le Califat de Bornu, qui, s’il ne se trouve pas sur les rives du Niger, intéresse grandement les britanniques. Enfin, dernier Etat visé, l’Empire Toucouleur, avec lequel la Grande-Bretagne souhaite pour l’instant développer ses liens commerciaux, tout en envoyant des explorateurs cartographier le terrain et établir des comptoirs le long du Niger.

Spoiler:
Califats de Bornu et du Sokoto :
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Sokoto_caliphate

Empire Toucouleur :
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Umars_jihad_state_map_general_c1864

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg

Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1836
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Dim 26 Mai 2019 - 14:38

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Affaires Coloniales :

Arrivée de l'expédition en Afrique du Sud-Ouest :

L'expédition partie d'Allemagne est arrivée en Afrique australe après un voyage calme de trois semaines. Ils furent accueillis en fanfare dans le port de de Lüderitz, le principal port colonial de la colonie, nommé d'après le riche marchand Lüderitz.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Deux allemands en patrouille en Afrique du Sud-Ouest

Dans le bureau de Lüderitz, le de facto gouverneur de la colonie, une discussion enflammée se tenait entre lui et quelques officiers et marchands. Le Royaume-Uni venait d'envoyer plusieurs expéditions vers le Nord, afin de revendiquer une part conséquente d'Afrique australe. Si rien n'était fait, l'Afrique du Sud-Ouest allemande serait rapidement enserrée et étouffée dans un étau colonial britannique. Il était nécessaire d'étendre la colonie vers l'intérieur des terres, quoique peu fertiles et probablement sans usage réel, pour contrecarrer les amibitions coloniales de Londres.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Revendications coloniales allemandes et britanniques

Lüderitz, dans un élan de colère, déclara qu'il fallait mieux occuper les territoires militairement grâce aux soldats allemands présents (quelques centaines, tout au plus), avant les britanniques. L'entièreté de son bureau lui déconseilla fortement. Un conflit colonial avec le Royaume-Uni n'était pas souhaitable. Un marchand, dénommé Hans Pommern fit remarquer que l'Afrique du Sud britannique contenait plusieurs dizaines de milliers de colons britanniques qui seraient prompts à prendre les armes pour défendre leurs terres, et que l'Afrique australe allemande était de ce côté là dans un désavantage certain. Il faudrait faire venir hommes et matériel depuis l'Europe, et le blocus britannique empêcherait tout convoi conséquent. Lüderitz, face au faits, décida en effet qu'il valait mieux éviter de superposer les revendications allemandes à celles du puissant voisin anglo-saxon.

Des expéditions sont donc envoyées pour cartographier l'intérieur des côtes namibiennes, et une revendication officielle y est proclamée. Deux Etats africains, les Nama et les Herero sont connus des colons allemands et se trouvent sur la route. Ils seront prochainement contactés par les autorités coloniales allemandes, mais en attendant leurs terres sont revendiquées unilatéralement au nom de l'Empereur Guillaume Ier.

Zanzibar :

Le Sultan de Zanzibar a publiquement condamné l'emprise allemande sur les côtes à l'opposé de son île. Il réclame en effet qu'il possède un droit à l'occupation de ces côtes, que lui et sa famille administrent depuis des siècles. Il a menacé clairement les forces allemandes d'une attaque militaire pour les déloger.

Face à la menace posée par Barghash bin Said, le-dit Sultan, Berlin décide d'envoyer 5 vaisseaux de guerre dans la zone. Le SMS Hansa, le SMS Grosser Kürfurst, les deux avisos de classe Blitz et une corvette ont ordre d'appareiller depuis la Baltique pour se diriger vers Zanzibar en empruntant le Canal de Suez. Ils arriveront sur place au courant de l'été, et devront "intimider, et si besoin est, activement calmer" le Sultan.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
SMS Hansa

Affaires Intérieures :

Reichsland Elsaß-Lothringen :

La construction d'un nouveau centre-ville dans la capitale du Reichsland, Straßburg, continue. Les travaux entamés en 1884 pour construire le Kaiserpalast, le Palais du Kaiser, qui servira de résidence à la famille impériale en visite en Elsaß-Lothringen, se poursuivent, malgré les débats sur le coût exorbitant (3 millions de marks).

Le Palais Universitaire, inauguré il y a quelques mois par l'Empereur, reçoit ses premiers cours en ce printemps 1885.

Grand Hall du Palais Universitaire et sa verrière plate:
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

La Bibliothèque de Straßburg, terminée dans les années 1870, continue sa réorganisation sous la houlette de Rodolphe Reuss, un historien alsacien. Celui-ci a annoncé que l'archivage de documents historiques alsaciens ainsi que la réorganisation du contenu de la bibliothèque pour mettre en avant des ouvrages d'histoire locale était terminée, et que la Bibliothèque pouvait désormais être utilisée par l'Université située non loin pour servir de lieu d'étude.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Rodolphe Reuss

De manière générale dans la population alsacienne, c'est l'apathie qui règne, après quelques protestations à la domination allemande il y a une dizaine d'années, surtout dans l'élite et la classe politique locale. La résistance populaire est en effet bien plus importante dans les régions frontalières de la Moselle, là ou les francophones sont lourdement majoritaires.

Affaires Etrangères :

Télégramme vers l'Empire d'Autriche-Hongrie :

L'Empire d'Allemagne souhaiterait une rencontre avec le gouvernement autrichien pour discuter du Zollverein (Union Douanière Germanique). Nous souhaiterons également organiser un exercice militaire en Bavière en présence d'un régiment autrichien, pour standardiser les méthodes et tactiques d'opérations entre l'Allemagne et l'Autriche.
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6168
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 26 Mai 2019 - 14:55

Canada
Brève
Evénement

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Dans le Saskatchewan, l'établissement colonial de Frog Lake a été attaqué par une troupe d'indiens Cree. Surgissant au petit matin, ils ont surpris les quelques centaines de résidents de la petite colonie canadienne en ciblant directement les officiels canadiens. Le responsable de la police locale, le chef administratif de Frog Lake et 7 autres personnes dont 2 soldats ont été tués par les indiens dirigés par le célèbre chef Kapapamahchakwew ou Esprit Errant.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Les tensions entre les indiens Cree et les colons britanniques continuent d'être très hautes après l'incident.



Espagne
Brève
Evénement

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Le choléra s'abat sur le sud de l'Espagne. Près de 210 personnes sont mortes lors d'une épidémie fulgurante en Andalousie. Les médecins espagnols, débordés, ont demandé une augmentation des financements au Roi d'Espagne, qui fut accordée, pour endiguer l'épidémie avant qu'elle ne se propage plus avant dans le pays.

De nombreux critiques libéraux en Espagne ont dénoncé cette épidémie comme le symptôme de l'archaïsme scientifique de l'Espagne, incapable de gérer convenablement sa population. Un journaliste, Emilion Gonzalès, a été détenu pendant 2 semaines après avoir écrit un article appelant à une "révolution dans le corps médical" que les autorités royales ont clairement compris pour ce qu'il était : un appel à la révolution.


Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1264
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par galx le Dim 26 Mai 2019 - 16:02

Empire Ottoman

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_Ottoman_Empire.svg

Situation interne:

Sept ans après la catastrophe de 1878, l’Empire est dans une position peu enviable. Sur le plan politique, l’abolition de la constitution de 1876 a été vécue comme une trahison par l’ensemble du camp libéral. Le retournement de veste du sultan, s’il a séduit et rassuré les plus conservateurs, a renforcé la rancœur des jeunes-ottomans à son égard. Ce mouvement plus ou moins secret continue de militer dans l’ombre pour tenter de contrecarrer la centralisation du pouvoir dans les mains d’Abdülhamid II. A ce mouvement politique, s’ajoute l’épineuse question arménienne. En effet depuis le Congrès de Berlin, le sultan leur a promis une série de réforme libérale qui pour l’instant n’a toujours pas vu le jour. Face à cette « trahison », l’élite arménienne qui dispose d’une forte influence économique et politique commence à s’organiser. Ces derniers mois, la police ottomane a du redoublé d’activité pour censurer les publications appelant à une démocratisation ainsi qu’une modernisation de l’Empire. De manière générale, le pays semble coupé en deux entre les élites urbaines des différentes communautés acquise à l’occidentalisation et les populations rurales turques plus conservatrice. Entre les deux, le sultan a choisi sa voie : une modernisation économique et militaire tout en maintenant d’une certaine manière l’ordre social traditionnel. Marqué par l’instabilité du début de son règne ainsi que par une certaine paranoïa, Abdülhamid II espère pouvoir renforcer au maximum son pouvoir pour mener à bien cette politique. Cependant, cette centralisation excessive pourrait se retourner contre lui notamment en provoquant la colère des pouvoirs locaux.

Malgré les apparences, la situation interne n’est pas entièrement négative. La politique panislamique mise en place par le sultan aura au moins permis aux communautés arabes d’obtenir une place plus importante au sein de l’Empire. Anciennement administré comme des colonies, les territoires arabes sous domination ottomanes voient leur situation s’améliorer grandement. Le développement des infrastructures ainsi que de l’économie en générale a permis de désenclaver certaines provinces jusqu’alors oubliés de tous. Enfin c’est surtout vis-à-vis du statut social que la situation des arabes ottomans c’est amélioré. Ils cessent progressivement d’être traités comme des « indigènes » pour devenir des sujets à part entière de l’Empire. Il faut tout de même préciser que cette évolution est le fruit de l’explosion du nationalisme arabe qui inquiète fortement Constantinople. Cette politique panislamique est donc surtout vue comme un moyen de maintenir une certaine cohésion dans un empire à bout de souffle.

Situation externe:

En plus des difficultés internes, l’Empire est soumis à l’influence grandissante des puissances européennes notamment dans les Balkans. Le dépècement des territoires ottomans lors du congrès de Berlin n’a en rien permis de calmer les tensions dans cette région. De plus l’échec des négociations entre la Principauté de Bulgarie (théoriquement vassale du Sultan) et la Serbie sur la question des frontières a provoqué une nouvelle rupture des relations. Selon la plus part des conseillers de la Sublime Porte, une guerre entre ces deux pays peut désormais éclater à tout moment. Le risque d’une contagion militaire aux autres territoires des Balkans (principalement en Bulgarie ottomane ou en Macédoine) ou l’intervention d’une grande puissance inquiète fortement le sultan. En effet l’armée ottomane en pleine restructuration après la défaite de 1878 ne peut se permettre un nouveau conflit de grande ampleur. A l’heure actuelle, l’Empire retient donc son souffle en attendant le dénouement de cette nouvelle crise balkanique.
galx
galx
Président
Président

Messages : 1954
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 22
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Dim 26 Mai 2019 - 16:59




Österreichisch-Ungarische Monarchie –


Osztrák-Magyar Monarchia



Empire d’Autriche-Hongrie
 


Affaires politiques


¤ V1885 ¤ Topic Officiel EduardTaaffe


C’est l’effervescence politique en Cisleithanie. 1885 est une année électorale pour la chambre basse du parlement autrichien, l’Abgeordnetenhaus. Eduard Taffe, l’actuel ministre-président et donc chef du gouvernement devrait rester au pouvoir. En effet, sa politique d’égalité des ethnies en Cisleithanie, ses réformes électoraux ainsi que sa politique économique tourné autour du protectionnisme le donne très favoris pour devenir le prochain chef du gouvernement. Sa politique d’égalité des ethnies fait de lui une personne pas forcément apprécié par les principaux partis politiques allemands, dont celui dont il appartient, le parti libéral. Cependant, cela permet une certaine stabilité dans la politique du pays, il est le chef du gouvernement depuis 6 ans déjà, et son second mandat semble débuter sous bonne hospice. Soutenu par le clergé, mais également les partis tchèques et polonais, Eduard Taff compte réformer le pays afin de l’amener dans la modernité dont la Cisleithanie a bien besoin, en comparaison aux voisins. Il y promet durant la campagne une continuation de sa politique économique pro-protectionnisme et une égalité des ethnies dans le territoire, mais ce dernier sujet est évité dans les discours sur le territoire allemand, pour éviter de froisser la population votant et sa base électoral, il est d'un parti allemand à vrai dire.  

Affaires extérieures

Le ministère des affaires étrangères répond positivement à l’entrainement militaire et à la rencontre entre les deux gouvernements pour y discuter des relations entre les deux Etats allemands et l’avenir de cette relation.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel 195px-Imperial_Coat_of_Arms_of_the_Empire_of_Austria.svg

Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1476
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Gungauss le Dim 26 Mai 2019 - 19:47

Regno d'Italia


Affaires coloniales

Le gouvernement italien s'intéresse de plus en plus aux questions coloniales. Nation jeune, l'Italie est en retard dans la course à l'expansion coloniale en Afrique, mais elle possède déjà des terres en Erythrée ainsi qu'une présence forte sur la côte de la Somalie.

Le Président du Conseil Agostino Depretis a ordonné, par décret, l'envoi d'une mission militaire et scientifique vers l'Ethiopie, destinée à rencontrer le Roi des Rois d’Éthiopie, l'Empereur Yohannes IV. La mission, composée de 200 soldats, d'une batterie de 4 pièces de montagne et de scientifiques et géographes de la Società geografica italiana. Le commandant de la colonne d'expédition, le Général Antonio Gandolfi, a pour mission de proposer un traité avec l'Empereur Yohannes IV. Les termes de ce traité concerneront notamment la libre circulation scientifique pour l'Italie. Cette proposition vient également tenter de résoudre les différends frontaliers et territoriaux qui ont opposé le Royaume d'Italie et l'Empire d'Ethiopie.

Traité proposé à l'Empire d'Ethiopie

Spoiler:
Article Premier

Le Roi d'Italie Umberto Ier et son gouvernement reconnaissent la souveraineté de l'Ethiopie sur ses terres actuelles. L'Empire Éthiopien reconnaît la souveraineté italienne sur l'ensemble de l’Érythrée.

Article 2

L'Empire d'Ethiopie reconnaît le Royaume d'Italie comme interlocuteur privilégié en matière de diplomatie avec les puissances européennes. Le Royaume d'Italie s'engage à assurer protection à l'Empire d'Ethiopie contre les menaces extérieures.

Article 3

L'Empire Ethiopien reconnaît la libre circulation scientifique, économique et militaire italienne sur le territoire éthiopien.

Article 4

Le Royaume d'Italie assure protection à l'Empire Ethiopien et s'engage à fournir un soutien militaire et technique à l'Empereur dans son conflit contre les Mahdistes soudanais.

Article 5

L'Empereur Yohannes IV reconnaît le Général Antonio Gandolfi comme Résident Général du Royaume d'Italie auprès de la Cour Impériale de Sa Majesté.

Article 6

L'Empire d'Ethiopie s'engage à reconnaître le monopole commercial de l'Italie sur le territoire impérial, en échange de quoi le Royaume d'Italie s'engage à investir dans la réalisation de travaux d'aménagements du territoire impérial et l'ouverture d'un hôpital permanent à Mekelle et un autre dans la nouvelle capitale Addis Ababa.

Article 7

Le Royaume d'Italie s'engage à soutenir l'unification des tribus éthiopiennes autour de l'Empereur, par quelque moyen que ce soit.

Affaires intérieures

Le grand plan de restructuration et de rénovation des forces armées italiennes, lancé progressivement dans les années 1870, bat son plein. La Regia Marina attend la livraison, d'ici les trois prochaines années, de cinq cuirassés de modèles divers, de dix croiseurs protégés, de trois croiseurs cuirassés, de treize croiseurs torpilleurs, de deux avisos coloniaux et de onze torpilleurs.

Le fleuron de la Regia Marina, la classe Re Umberto, devrait quant à elle être livrée dans plusieurs années. Cette classe de cuirassés, regroupant toutes les dernières innovations en terme de guerre navale, représente tout le savoir-faire technologique et naval du jeune Royaume d'Italie.

Afin de soutenir les missions coloniales en Érythrée et en Somalie, deux groupes navals vont être déployés.
Le premier, qui rejoindra l’Érythrée italienne, sera composé des trois canonnières de classe Varese ainsi que de la corvette Amerigo Vespucci et du cuirassé Regina Maria Pia. Cette escadre prendra attache à Massawa et débarquera dans la colonie italienne un corps de 500 Alpini, 2.000 fantassins, 100 cavaliers et une batterie de douze canons de 7 BR Ret. Camp.
Le deuxième, qui se rendra dans le comptoir italien de Somalie, regroupera les deux canonnières de Classe Guardiano, la corvette Flavio Gioia et le cuirassé San Martino. Il débarquera 8.000 fantassins, 500 Bersaglieri, 200 cavaliers et deux batteries de douze canons de 7 BR Ret. Camp.
Gungauss
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3406
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 26 Mai 2019 - 20:08

Ethiopie
Brève
Réponse à l'Italie


Yohannes IV répond à l'Italie que le traité semble bien ambitieux et ne semble pas être dans les priorités actuelles de l'Empire. Il est rejeté en bloc, mais Sa Majesté est prête à recevoir un ambassadeur italien permanent à Adis Abbeba si l'Italie le souhaite.


Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1264
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Thalassin le Lun 27 Mai 2019 - 16:10




Empire de Russie


Rossiïskaïa Imperia
 


¤ V1885 ¤ Topic Officiel Russian_Empire_1796_Map

Russification


La langue russe, celle de l'administration, voit toutefois son rôle remis en cause dans de nombreuses régions périphériques de l'Empire des Tsars, malgré un processus de russification totalement encouragé par le régime d'Alexandre III qui cherche à l'accélérer par la loi. Les écoles primaires enseignant des cours (hormis de langue locale et de catéchisme) dans une autre langue que le russe se voient rappeler à l'ordre une nouvelle fois par Pétersbourg. Si cet état de fait s'applique principalement aux écoles caucasiennes et baltes, les actes législatifs sur l'enseignement en russe prennent une ampleur nouvelle en ce qu'ils sont étendus au Royaume du Congrès, entérinant une volonté du régime tsariste d'imposer l'usage de la langue russe aux populations polonaises. Si quelques manifestations notamment étudiantes ont lieu à cette annonce, elles sont dispersées (après les sommations réglementaires) par les forces de l'ordre, qui considèrent être parvenues à empêcher une éruption nationaliste pourtant crainte. Les nationalistes polonais eux, malgré une baisse d'activité, continuent de se mobiliser clandestinement en ajoutant simplement l'opposition à cette réforme dans leurs revendications mises en difficulté par l'action de l'Okhrana. Fait notable toutefois, sur une note plus légère, le Grand-Duché de Finlande, conformément aux statuts accordés lors de son rattachement à l'Empire russe, se voit épargné par les lois de russification de l'enseignement.
¤ V1885 ¤ Topic Officiel 199px-Lesser_Coat_of_Arms_of_Russian_Empire.svg

Thalassin
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1313
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Lun 27 Mai 2019 - 23:18

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Affaires Intérieures :

Daimler :

Gottlieb Daimler, un industriel relativement célèbre, a présenté à Stuttgart sa nouvelle invention. Conçue dans ses ateliers de Bad Cannstatt, à quelques kilomètres de la ville de Bade, elle a ébahi une foule d'investisseurs et de badauds. Le Reitwagen a été fortement inspiré des travaux du français Etienne Lenoir, observés par Daimler en 1861 à Paris. Il s'agit néanmoins d'un véhicule à deux roues propulsé par un moteur à combustion alimenté par du pétrole.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Une démonstration a eu lieu et un assistant de Daimler a traversé la place de Stuttgart a une vitesse de pointe de 11km/h sur son bolide pétaradant et crachant une fumée noirâtre. La foule fut impressionnée, et les plus âgés légèrement effrayés.
Plans techniques du Reitwagen:

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

L'engin a dû cependant être réparé après s'être arrêté en pleine démonstration. En effet, le prototype est loin d'être au point, mais Daimler vient de réussir le pari qui consiste à prouver qu'un véhicule usant d'un moteur à combustion peut servir pour transporter des hommes et hypothétiquement des humains en roulant sur route.

Déportations en Royaume de Prusse :

Par décret du Ministre-Président du Royaume de Prusse, Otto von Bismarck, tous les individus polonais ou juifs possédant une citoyenneté russe doivent quitter l'Empire allemand.

Les autorités locales ont pour ordre de conduire à la frontière, de force s'il le faut, les individus correspondant à ces critères, et de les expulser des frontières impériales vers la Russie.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Expulsion des polonais russes et des juifs russes de Pologne allemande

Partout à travers les zones frontalières, des gendarmes prussiens à cheval partent littéralement dans ce que plusieurs intellectuels dénoncent comme une chasse à l'homme. Wilhelm Liebknecht, un proéminent socialiste, a demandé publiquement au Chancelier Bismarck de renoncer au décret qui risquerait de créer des complications internationales et de porter atteinte à l'image de l'Allemagne, notamment vis-à-vis du voisin russe. Bismarck n'a pas répondu à la demande de Liebknecht.

" Ils sont venus le matin après le déjeuner quand je finissais de traire les trois vaches que nous avions, ma femme Maja et moi. Trois gendarmes vêtus de noirs, et casqués. Ils avaient chacun un fusil dans leur dos et un lourd bâton de bois à la main. En vociférant en allemand, ils s'en prirent d'abord à Maja. Je m'interposais rapidement, elle ne parlait pas la langue, c'est à peine si elle savait écrire le polonais. Moi j'ai servi pendant 7 ans dans l'armée impériale, j'ai été stationné dans le Nord de la France jusqu'en
1873. Je parle bien l'allemand, et je sais même l'écrire.

Ils nous dirent d'un ton ferme que nous devions partir, que nous devions aller en Russie. Je leur répondis que nous n'avions rien en Russie, que nous avions notre vie ici. Ma femme pleurait. L'un d'eux descendit de son cheval et ouvrit à fracas la porte de notre petite maison de ferme. Il se servit allègrement du pain que ma femme avait préparé pour la semaine, et de la charcuterie achetée en ville la semaine dernière. Je sentis bien au regard de son acolyte, toujours à cheval et qui saisit plus fermement la matraque de bois qu'il valait mieux ne rien dire.

Je demandais alors de voir un papier officiel, et de savoir pourquoi nous devions partir. Le soldat me sortit un papier tamponné du maire local, demandant l'expulsion des citoyens russes. J'étais allemand moi, j'avais obtenu ma citoyenneté prussienne pour mes services dans l'armée lors de la guerre contre la France. Je lui dis que j'étais dans le 4ème Corps d'Armée Royale de Prusse. Il avait servi dans le 5ème, celui là même qui mena le Siège de Paris. Je sentis son regard s'adoucir. Il me dit que Maja devait quand même partir. Je lui répondis que je la suivrai, peu importe le coût. Il rappela son collègue qui bourrait son sac de pain, et me dit calmement qu'il reviendrait le soir même pour nous escorter jusqu'à la frontière, à quelques kilomètres de là. Puis ils s'en allèrent.


Journal de Szymon Bosko, 1885, date inconnue.

Dans les premières semaines, près de 8 000 polonais et juifs russes sont expulsés vers la Russie, ce qui est un succès pour la politique bismarckienne. Les autorités locales du Royaume de Prusse reçoivent également l'ordre de s'assurer que ces étrangers ne retournent pas en douce dans leurs anciennes demeures, et de s'assurer que la frontière est bien hermétique.

Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6168
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Mar 28 Mai 2019 - 8:45

Espagne
Brève
Evénement

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Dans un sursaut expansionniste inattendu, le Royaume d'Espagne a déclaré progresser en Afrique saharienne et revendique en accord avec la Conférence de Berlin une extension de son territoire vers l'intérieur des terres. En effet, une caravane de soldats espagnols accompagnés d'auxiliaires bédouins des côtes du Sahara s'est lancée vers l'intérieur des terres afin de cartographier le désert, et est revenue avec succès.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Alfonso XII, Roi d'Espagne

L'entreprise a déjà soulevé des protestations parmi quelques officiers d'Afrique saharienne française, qui considérait comme leur dû cette zone. Le Roi Alfonso XII a cependant répondu que l'Espagne était une puissance européenne comme les autres, et qu'elle avait droit à sa "part d'Afrique" dans un discours à Madrid. La foule, au sentiment nationaliste exacerbé dans une nation clairement sur le déclin, acclama avec vigueur le Roi d'Espagne lors de celui-ci. Dans les journaux espagnols, les gros titres font état de l'expédition, non sans une certaine exagération sur la superficie des territoires conquis par l'Espagne.


Libéria
Brève
Evénement

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

La République du Libéria, contrecarrant ce que le Président Hilary R. W. Johnson dénomme l'ambition franco-britannique en Afrique de l'Ouest, a annoncé avoir doublé la superficie du pays en revendiquant toutes les terres se trouvant à 350km de distance des côtes du pays.

L'expansion du Libéria n'est pas réellement militaire, et si les autorités du petit pays africain né dans les années 1840 connaissent fort bien les zones revendiquées, aucune occupation militaire réelle et conséquente des zones n'est effectuée, par manque drastique de moyens.

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1264
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Mar 28 Mai 2019 - 15:22


United Kingdom of Great Britain and Ireland

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Affaires intérieures


................Le début du mois de juin 1885 a été, au Royaume-Uni, l’occasion d’une grave crise politique, liée à trois facteurs qui, cumulés, ont largement agité les bancs de Westminster, et suffisamment ébranlé le Gouvernement de Sa Majesté pour conduire à sa chute le 9 juin. D’abord, le cuisant échec au Soudan, marqué par la mort du major-général Charles George Gordon, personnellement attribué au premier-ministre – dont l’ancien surnom G.O.M, Great Old Man, ou God’s Only Mistake selon feu Benyamin Disraeli, est devenu M.O.G, Murderer of Gordon –, qui peine à redresser son image dans l’opinion des parlementaires. Ensuite, la montée des violences en Irlande, nonobstant diverses mesures favorables aux irlandais, et notamment aux fermiers et aux catholiques, a continué de jeter le discrédit sur le gouvernement libéral. Enfin, les incidents entre les indiens Cree et les colons britanniques du Canada, qui n’ont provoqué aucune réaction gouvernementale depuis plusieurs semaines, malgré des appels à une répression ferme, ont achevé la crédibilité du gouvernement. Ainsi, alors même que le Parti Libéral est largement majoritaire à la House of Commons, les députés britanniques ont fait tomber le gouvernement de William Ewart Gladstone lors du vote de la loi de finances pour 1885 – 1886. Déchu, Gladstone est retourné sur les bancs comme simple député, refusant au passage un comté offert par la reine Victoria.

................Bien que toujours majoritaire, le Parti Libéral fut contraint de céder la direction de l’Empire au Parti Conservateur, conduit par le Marquis de Salisbury, The Most Honourable Robert Gascoyne-Cecil, qui forma un gouvernement minoritaire après l’assentiment de la reine Victoria, laquelle accorda, avant la prise de fonction de l’intéressé, sa sanction royale au controversé Redistribution of Seats Act 1885 adopté de force par les libéraux, malgré l’opposition des Lords, visant à redéfinir les circonscriptions électorales en conséquence de l’élargissement de l’électorat provoqué par le Representation of the People Act 1884 voté par la majorité libérale. D’emblée, le nouveau premier-ministre a affirmé sa volonté de « laver l’honneur de la Grande-Bretagne au Soudan en organisant une nouvelle expédition militaire afin de défaire définitivement les scélérats mahdistes » ainsi que « mettre définitivement un terme aux mouvements contestataires irlandais tout en refusant toute concession quant à l’autonomie politique irlandaise », excluant naturellement toute compromission avec le Irish Home Rule visant à doter l’Irlande d’un Parlement propre et de jouir de droits d’autonomie largement accrus, au point d’un faire une sorte de dominion dont les liens avec le Royaume-Uni seraient la reine, la diplomatie et la défense ; un refus catégorique motivé par une peur de la montée de telles revendications en Ecosse et dans le Pays de Galles.

COMPOSITION DU GOUVERNEMENT SALISBURY :
Prime minister, Secretary of State for Foreign Affairs : Robert Gascoyne-Cecil (Tories)
First Lord of the Treasury : Stafford Northcote, Earl of Iddesleigh (Tories)
Leader of the House of Lords : George Spencer-Churchill, Duke of Marlborough (Tories)
Lord Chancellor : Hardinge Giffard, Lord Halsbury (Tories)
Lord President of the Council : Gathorne Gathorne-Hardy, Viscount Cranbrook (Tories)
Lord Privy Seal : Dudley Ryder, Earl of Harrowby (Tories)
Secretary State for the Home Department : Sir Richard Cross (Tories)
Secretary of State for the Colonies : Frederick Stanley (Tories)
Secretary State for War : William Henry Smith (Tories)
Secretary State for India : Lord Randolph Churchill (Tories)
First Lord of the Admiralty : Lord George Hamilton (Tories)
Chancellor of the Exchequer, Leader of the House of Commons : Sir Michael Hicks Beach (Tories)
President of the Board of Trade : Charles Gordon-Lennox, Duke of Richmond (Tories)
President of the Local Government Board : Arthur Balfour (Tories)
Postmaster General : Lord John Manners (Tories)
Lord Lieutenant of Ireland : Henry Herbert, Earl of Carnarvon (Tories)
Lord Chancellor of Ireland : Edward Gibson, Lord Ashbourne (Tories)
Vice-President of the Council : Edward Stanhope (Tories)
Chancellor of the Duchy of Lancaster : Henry Chaplin (Tories)


Affaires coloniales


................Le nouveau Gouvernement de Sa Majesté s’est, dès sa nomination et prise de fonction, empressé de reprendre diverses aventures et expéditions coloniales, ainsi que de soutenir les entreprises privées œuvrant en ce sens. Ainsi, en Asie, ont été proposés les Anglo-Johor Treaty et Anglo-Pahang Treaty, tous deux concernant des sultanats dans la péninsule malaisienne, déjà fortement sous influence britannique. Dans ces accords, Londres propose aux deux royaumes de passer officiellement sous sa protection, laissant aux britanniques la gestion courante de leurs affaires en échange d’une protection du Royaume-Uni ainsi que du maintien des structures administratives et politiques traditionnelles, notamment les familles régnantes. De même, en Inde, de tels traités ont également été proposés aux dernières principautés souveraines du Balouchistan, à savoir les Etats de Kalat, Kharan, Las Bela et de Makran, dont l’acceptation permettrait à l’Empire britannique de contrôler l’ensemble des Indes. Les quatre Etats se voient eux aussi proposer une mise sous protectorat en échange de quoi ils bénéficieraient des mêmes avantages que les autres principautés indiennes sous domination britannique placée sous l’Indirect Rule. Dans le doute, l’Indian Army, supplée par la British Army et la Royal Navy, se tient prête à intervenir dans ces Etats et a commencé la mobilisation de 30'000 soldats pour en prendre possession.

................En Afrique, de premières tensions apparaissent entre Berlin et Londres à propos de Zanzibar. En effet, le Marquis de Salisbury a demandé à l’Empire allemand de revoir sa position quant au Sultanat, et notamment de revenir sur la déclaration d’établissement de protectorat allemand sur Zanzibar de février 1884 faite par le chancelier von Bismarck, selon laquelle les quelques 6'000 km² de territoires acquis par les britanniques, plus particulièrement par l’Imperial British East Africa Company, sur l’archipel faisaient partie d’un protectorat allemand. En outre, le premier-ministre a dénoncé l’envoi de navires militaires allemands dans la région, et laisse entendre qu’iceux pourraient se voir bloquer l’accès au canal de Suez si une solution diplomatique n’est pas trouvée dans les plus brefs délais. Par-là, Londres réaffirme ses prétentions sur le Sultanat de Zanzibar et appelle Berlin à entrer en négociation avec elle pour régler les différends coloniaux dans l’Afrique de l’est, lesquels sont assez nombreux entre les deux nations. Toutefois, et pour forcer la main aux allemands, la Royal Navy dépêche sur la zone, depuis les ports d’Aden et du Cap, une flottille constituée des HMS Agamemnon et HMS Neptune, deux cuirassés à coque de fer, ainsi que du HMS Amphion, croiseur protégé, et des HMS Conquest, HMS Constance, HMS Canada, HMS Cordelia et HMS Calliope, des corvettes protégées.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1836
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Mar 28 Mai 2019 - 18:18

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Affaires coloniales :

Affaires de Zanzibar :

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
SMS Grosser Kürfurst dans l'Océan Indien

La surprise pour la marine allemande fut de taille. A leur arrivée à Zanzibar, avec pour mission de calmer le Sultan local et d'asseoir l'autorité de l'Allemagne sur l'archipel, une flottille britannique était stationnée dans les eaux environnantes de l'archipel, à environ 15 kilomètres des côtes. Effectuant des patrouilles régulières, celle-ci semblait attendre la flottille allemande.

La flottille ne le savait évidemment pas, mais les établissements allemands sur la côte avaient déjà communiqué l'information à Berlin. Dans la chancellerie, c'était la colère qui régnait face aux agissements britanniques. La presse de Londres parlait de rumeurs comme quoi le canal de Suez pourrait se voir fermé aux navires allemands. Fort heureusement, la flottille pour Zanzibar avait pu passer.

L'amiral de la flotte était cependant seul et devait prendre une décision : stationner dans la rade de Zanzibar, même si la présence britannique se voulait dissuasive, ou bien rejoindre les ports de la côte et attendre des ordres de la part de Berlin. Avec audace, il choisit la première option.

Zanzibar:
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

La flotte stationna donc face à la ville de Zanzibar, directement dans le port et sans demander autorisation aux autorités du Sultan. Rapidement, les officiers de marine débarquèrent et se dirigèrent vers le palais afin d'ordonner au Sultan de reconnaître la protection de l'Allemagne sur l'archipel de Zanzibar.

Les plaisanteries et provocations devaient cesser, et l'Allemagne demande officiellement au Sultan Barghash bin Said de reconnaître le protectorat allemand sur Zanzibar, en échange de quoi des concessions commerciales seront faites qui permettront au Sultanat de conserver une relative autonomie économique.

Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6168
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Mar 28 Mai 2019 - 18:35


United Kingdom of Great Britain and Ireland

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Affaires coloniales


................La réaction de l’Empire allemand, qui a décidé de refuser la proposition de négociation en débarquant sur l’archipel de Zanzibar et en y déployant ses troupes pour forcer le sultan à accepter l’établissement d’un protectorat, indigne profondément le Royaume-Uni. Ainsi, John Kirk, consul britannique à Zanzibar, a fait connaître le soutien de son pays à l’indépendance de Zanzibar vis-à-vis des allemands, et affirme, conformément à la ligne diplomatique adoptée par le premier-ministre Robert Gascoyne-Cecil, que « Londres ne lâchera pas Zanzibar » – et, en réalité, surtout les intérêts britanniques sur l’archipel. La flottille britannique déployée au large de Zanzibar a désormais pour ordre de se rapprocher de la capitale et de bloquer le port afin de mettre la pression sur les navires allemands, en sous-nombre et sous-équipés face aux flamboyants vaisseaux de la Royal Navy. Londres réitère son appel à des négociations, à la condition que Berlin accepte de retirer ses troupes et ses navires de Zanzibar – lesquels, si le Reich accepte, pourront alors quitter le port sans encombre. Le Marquis de Salisbury, dans un télégramme envoyé à son homologue allemand, a fait savoir qu’il souhaitait le règlement le plus rapide, et le plus pacifique, de ce différend, et s’en remet à la bonne volonté du Reich pour cela, tout en n’excluant pas un recours à la force pour déloger les allemands de Zanzibar.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg

Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1836
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Mar 28 Mai 2019 - 19:08




Österreichisch-Ungarische Monarchie –


Osztrák-Magyar Monarchia



Empire d’Autriche-Hongrie
 


Affaires politiques


¤ V1885 ¤ Topic Officiel EduardTaaffe


Juin 1885, l’échéance électorale est enfin arrivée en Cisleithanie. Celle-ci n’est pas une surprise, et donne des résultats à l’équilibre comme les précédentes années : 90 sièges pour le parti Libéral Allemand, 55 pour les le parti nationaliste Tchèques, 55 sièges aussi pour les Polonais, et enfin 59 pour les conservateurs, le reste étant pour des indépendants ou partis minoritaires. Avec 90 sièges cependant, le Parti libéral ne peut former un gouvernement sans une certaine alliance. Eduard Taffe, ancien ministre-président semble de nouveau favori pour devenir le nouveau ministre-président car il a le soutien des Tchèques et Polonais dont il fait avancer les droits. En somme, cette élection n’a rien changé de la politique de la Cisleithanie.

Affaires extérieures


Au niveau externe, un entrainement commun a eu lieu entre l’armée allemande et autrichienne en Bavière. Plusieurs défauts sont ressorti côté autrichien, entre autre la trop grande agressivité des officiers, qui privilégient une attaque à outrance, mais également de grave problèmes d’organisation, sans compter que le comparatif des matériels entre allemand et autrichien a donné des résultats honteux pour les autrichiens qui ont un matériel de moins bonne qualité, y compris pour l’armement sensé être modernes. Les officiers autrichiens reviennent avec un peu plus d’expérience, notamment concernant la tactique et les méthodes allemands, mais avec beaucoup de honte.
L’Empire fait suite à la proposition de rencontre par l’Allemagne, l’empereur propose à une délégation allemande de venir en Autriche pour y réaffirmer les liens qui unissent les deux pays germaniques.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel 195px-Imperial_Coat_of_Arms_of_the_Empire_of_Austria.svg

Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1476
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Utyi le Mar 28 Mai 2019 - 19:28

Royaume de Belgique

La Conférence de Berlin a donné a Léopold le bassin du Congo .
Spoiler:
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Bassin
Bien entendu, le premier arrivé étant le premier servi, il n'est pas sur que tout le bassin soit sous l'autorité du roi.
En tout cas des expéditions remontent le Congo pour établir un contrôle sur ses berges et y apporter la civilisation belge; Sauf si ils se font dévorer par des bêtes sauvages et empoisonnés par des maladies tropicales, des terres seront récupéré d'ici peux pour le roi. De plus, dans les terres contrôlé l’état libre du Congo a été déclaré
En métropole, un parti socialiste a été fondé mais le système électoral belge s'assure que seul le partit libéral et le parti catholique soient représentes.
Économiquement la Wallonie est industrialisé tandis que la Flandre est toujours agraire et pauvre. De toute façon le gouvernement n'intervient pas dans l'économie. Rien de notable en Belgique a part les folies coloniales du roi donc.  
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1594
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Gungauss le Mar 28 Mai 2019 - 20:56

Regno d'Italia


Affaires coloniales

Les groupes navals italiens sont arrivés dans la corne de l'Afrique.

L'Escadre d'Erythrée a débarqué sa force expéditionnaire (500 Alpini, 2.000 fantassins, 100 cavaliers et une batterie de douze canons de 7 BR Ret. Camp.) en Erythrée Orientale, dans le but de pacifier la région et d'y instaurer l'autorité du Royaume d'Italie.

L'Escadre de Somalie a stoppé son voyage à l'extrémité de la corne de l'Afrique pour y débarquer ses troupes de l'armée de Terre (8.000 fantassins, 500 Bersaglieri, 200 cavaliers et deux batteries de douze canons de 7 BR Ret. Camp.). Ils devront y établir une série de forts et pacifier la région. Le groupe naval, quant à lui (deux canonnières de Classe Guardiano, la corvette Flavio Gioia et le cuirassé San Martino), a continué le long des côtes vers le sud et a débarqué une centaine de fusiliers-marins sur la côte. Leur mission est d'y marquer la revendication italienne sur la région, d'y établir un fort côtier sous la protection des canons de l'escadre, et préparer l'arrivée d'une troisième expédition africaine de l'Italie.
Spoiler:
¤ V1885 ¤ Topic Officiel 1559069387-itafrique
Vert pointillé : zones revendiquées par l'Italie
Points bleu clair : corps expéditionnaires
Point rose : troupes des fusiliers-marins

En Ethiopie, le corps scientifique et militaire stationne à Addis Ababa et monte un camp qui servira d'ambassade au Royaume d'Italie. Même si la réponse de l'Empereur éthiopien déçoit profondément le gouvernement italien, il est nécessaire de maintenir une ambassade auprès de la couronne éthiopienne, du moins pour le moment.

Affaires étrangères

Le Royaume d'Italie s'inquiète fortement des tensions entre l'Empire Allemand et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande quant aux questions coloniales au Zanzibar. La proximité des intérêts italiens crispe d'autant plus Rome, qui commence à se poser des questions sur le respect de la Conférence de Berlin. Sa Majesté Umberto Ier a écrit à l'Empereur Guillaume Ier son inquiétude sur le risque de voir les résultats de ce sommet européen se briser et ainsi potentiellement amener à un conflit entre nations européennes pour des questions africaines.
Gungauss
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3406
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Jhe le Mar 28 Mai 2019 - 22:42

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 1475137425-entetefrance

Fin de « l'affaire du Tonkin » :

En ce mois de juin 1885, la signature du traité de Tianjin met fin à la guerre franco-chinoise. En obtenant de la Chine l'abandon de ses prétentions à la suzeraineté sur Vietnam et la reconnaissance du protectorat français sur l'Annam et le Tonkin, le gouvernement Brisson met ainsi définitivement fin à la désastreuse « affaire du Tonkin » débutée au mois de mars précédent. A la base de cette « affaire », la retraite de Lang Son (28 mars 1885) qui voit 2,500 soldats français en mauvaise posture reculer face aux forces chinoises.

Cet événement relativement minime, aux conséquences totalement exagérées par le commandant des forces françaises au Tonkin dans un télégramme transmis au gouvernement, déclenche pourtant très rapidement une crise politique majeure. Parvenus à la connaissances des parlementaires, le télégramme en question aboutit en effet dès le 30 mars à la chute du président du Conseil, Jules Ferry, mis en minorité par la chambre des députés qui lui refuse le vote de crédits militaires pour continuer à financer la guerre contre la Chine. Habilement exploité, le recul des forces françaises permet donc aux opposants à la coûteuse politique coloniale du gouvernement (libéraux-conservateurs, droite nationalistes, gauche radicale) menés par le charismatique Clemenceau de faire tomber un Ferry désormais conspué par l'opinion.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Julesferry
Ferry, le Tonkinois


Sitôt après sa défaite à la chambre, le chef du gouvernement a remis la démission de son gouvernement au président de la République, Jules Grévy, qui a confié à Henri Brisson (Union Républicaine) le soin de former un nouveau cabinet. Parvenant à réunir les forces républicaines (Union Républicaine, Gauche républicaine, républicains opportunistes, quelques radicaux), celui-ci prend la tête dès le début du mois d'avril d'un exécutif constitué de onze ministres, parmi lesquels Charles de Freycinet, ministre des Affaires étrangères qui est chargé de mettre régler la question d'Extrême Orient.

Si la France sort sans grande encombre de cette crise en obtenant la confirmation de ses protectorats, il n'en reste pas moins que les partisans de l'expansion coloniale française sont désormais affaiblies et que le gouvernement aura maintenant beaucoup de mal à faire voter de nouveaux crédits destinés à financer des entreprises colonialistes.

Réforme électorale :

Non content de clore la crise du Tonkin, le gouvernement Brisson a également fait adopter une importante réforme électorale. Désormais, les députés ne seront plus élus dans le cadre d'un scrutin uninominal majoritaire à deux tours par arrondissement mais via un scrutin de liste départemental à deux tours. Pour être élue au premier tour, la liste en tête devra rassembler la majorité absolue des voix (celle-ci devant au moins représenter un quart des inscrits) tandis qu'au deuxième tour la majorité relative suffira. Le nombre de députés élus par chaque départements sera déterminé en fonction de son poids démographiques (un député tous les 70,0000 habitants). Néanmoins, chaque département, peu importe sa population, élira au minimum trois députés. Cette nouvelle loi électorale entrera en application lors des élections législatives d'octobre.

Outre ces dispositions, la loi votée par la majorité républicaine comporte également un article interdisant aux membres des familles ayant régné sur le France de se faire élire députés.

Campagne de presse anti-allemande :

De nombreux journaux français publient de violents articles visant le chancelier allemand Bismarck et sa violente politique d'expulsion vers l'est des Polonais et des Juifs possédant la nationalité russe. Au diapason d'une opinion française très anti-allemande, le dirigeant germanique est volontiers qualifié de « monstre » lançant ses terribles casques à pointe contre les braves populations catholiques polonaises. Dans une France encore traumatisée par la défaite de Sedan quinze ans plus tôt, l'anti-germanisme demeure très virulent et tout est bon pour critiquer l'ennemi et aviver le revanchisme.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 1475137127-france-bas-de-page
Jhe
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 1039
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Mar 28 Mai 2019 - 23:09

Etats de Kalat, Kharan, Las Bela et Makran
Brève
Evénement

Les quatre États, dernières principautés souveraines du Balouchistan, acceptent la proposition britannique.


Califat de Bordnu & Sultanat du Sokoto
Brève
Evénement


Les deux États africains refusent de passer sous protectorat britannique.


Zanzibar
Brève
Evénement


Malgré la présence au large de navires britanniques, le Sultan de Zanzibar, tenus par les officiers de marine allemands, ne peut guère faire autre chose que de signer le traité que lui font signer quasiment le pistolet sur la tempe les Teutons. Le dernier espoir du Sultan d'échapper à la domination allemande est désormais une intervention britannique, même si le monarque ne se fait gère d'illusions sur les grandes déclarations britanniques favorables à l'indépendance zanzibariennes. Quoi qu'il en soit, les Allemands obtiennent ce qu'ils souhaitaient mais se retrouvent désormais à la merci des navires et des forces britanniques.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1264
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Magellan le Mer 29 Mai 2019 - 0:36

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Royal_10
Koninkrijk der Nederlanden


Affaires Internes :
En 1885, les Pays-Bas accusent un retard économique significatif sur les grandes nations européennes. Depuis la fin du 17e siècle, la compagnie commerciale néerlandaise ne cessent de voir ses activités reculaient face à celle des compagnies britanniques. La révolution industrielle ne fait que creuser l’écart, le pays mettant un certain temps à s’industrialiser.  A cette réalité s’ajoute l’affront belge. Ce bout de pays ayant fait sécession possède aujourd’hui l’une des régions les plus industrialisés : la Wallonie. A ce jour, la situation des Pays-Bas est donc peu enviable.

Afin de réagir à ce déclin annoncé, l’état veut relancer l’industrialisation du pays. Ce long projet passe par une première étape : Encourager l’extraction de charbon depuis le Limbourg. Cette région, connue comme charbonnière depuis le 17e siècle était resté peu exploité. Quelques exploitations non déclarés, sans autorisation, et le plus souvent détenu par des étrangers. Il était grand temps de mettre de l’ordre dans cette activité.

On proposa dans un premier temps quatre grandes concessions baptisées Orange I, II, III et IV. Afin d’obtenir la concession d’une zone, l’entreprise candidate devait prouver ses capacités d’investissement, et posséder un capital en majorité néerlandaise. Outre les concessions, l’état entama la construction d’une ligne de chemin de fer reliant Maastricht à Heerlen, puis, Heerlen aux différentes concessions. Les sites d’exploitations seraient ainsi relier par le rail au reste du pays, et notamment, à la région d’Amsterdam. Les premiers résultats ne sont bien sûr pas attendus avant plusieurs mois.


Affaires Coloniales :

Dans un monde ou Européen s’installe un peu partout en Afrique, revendiquant chaque jour de nouvelles terres, le royaume des Pays-Bas voit une autre opportunité d’extension. En Asie, la nation possède déjà d’importants territoires coloniaux. L’Ile de Bornéo, est par ailleurs l’une des dernières de la région n’étant pas totalement occupé. Cette terre est partagée principalement entre Britannique au nord et Néerlandais au sud. L’est de l’ile est lui occupé par une multitude de royaume indépendant, le plus influent était le Sultanat de Kotti. Un émissaire est alors envoyé dans ce royaume pour proposer un accord entre le Sultan et la Maison Orange. Kotti deviendrait protectorat des Pays-Bas. En échange, l’armée batave assurerait au Sultan une supériorité sur les autres états indépendants.
Magellan
Magellan
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 19
Date d'inscription : 01/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Mer 29 Mai 2019 - 13:33

Etats de Johor et Pahang
Brève
Réponse au Royaume-Uni

Les Sultanats de Johor et Pahang ne voient pas réellement d'intérêt à laisser la gestion des affaires aux britanniques en échange de protection. Les deux Sultanats ne sont pas menacés d'une quelconque manière que ce soit. Le statut actuel convient parfaitement aux sultans et aux classes dirigeantes, et la fidélité de ceux-là envers les britanniques, partenaire privilégié et on peut le dire désormais, historique, de Johor et Pahang ne devrait pas laisser douter les diplomates britanniques. Les traités déjà existants concernant le commerce pourraient cependant être révisés pour satisfaire le Royaume-Uni, mais un placement sous protectorat n'est pas réellement souhaité par les Sultanats.

Empire Toucouleur
Brève
Réponse au Royaume-Uni

L'Empire Toucouleur rejette la proposition britannique.


Sultanat de Kotti
Brève
Réponse aux Pays-Bas

Le Sultanat de Kotti accepte la proposition néerlandaise mais s'attend à conserver une grande autonomie interne et à être considéré comme un partenaire important des Pays-Bas en Indes Orientales.

Soudan
Brève
Evénement

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Muhammad Ahmad, le célèbre Mahdi du Soudan et chef de la rébellion anti-occidentale et anti-ottomane au Soudan, se serait échappé d'un siège de Khartoum par des forces loyalistes au Khédivat d'Egypte. Son corps n'a pas été retrouvé, et il est extrêmement probable que le chef de la rébellion, vénéré par ses troupes comme un messie, soit toujours en vie.

Les affrontements de basse intensité dans le Soudan continuent de se produire à intervalles réguliers, causant des dizaines de morts par semaine à travers le territoire.


Etats-Unis d'Amérique
Brève
Evénement

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

La Statue de la Liberté, cadeau de la France à l'Amérique, vient d'arriver dans le port de New-York à bord d'un cargo de la République française.

Une foule de bateaux civils et quelques bateaux militaires américains ont salué le convoi français qui apportait la statue, et plusieurs dizaines de milliers de citoyens américains brandissant drapeaux américains et français ont acclamé l'arrivée des navires à quai. Plusieurs places de Manhattan ont été réquisitionnées par le gouvernement de l'Etat de New-York pour accueillir le montage des pièces. La construction devrait être finie en moins de deux mois étant donné qu'il ne reste plus qu'à assembler les pièces préfabriquées à Paris.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Fort symbole de l'amitié franco-américaine, et des idéaux révolutionnaires qui unissent les deux nations, la Statue occupera une place d'honneur dans le port de New-York, accueillant les centaines de milliers d'immigrés qui y arrivent par an. Si la France reste isolée sur la scène européenne, elle a en Amérique un allié d'exception.

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1264
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Jeu 30 Mai 2019 - 13:19


United Kingdom of Great Britain and Ireland

¤ V1885 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Affaires coloniales


................Tandis qu’une crise diplomatique fait rage à Zanzibar, le Royaume-Uni décide de prendre les devants face à l’Empire allemand en Afrique australe, et notamment face au Deutsch-Südwestafrika, dont l’expansion menace les intérêts coloniaux de Sa Majesté dans la région. Faisant suite à la Bechuanaland Expedition, et en réaction aux revendications allemandes sur l’est de la Namibie, le Général Sir Charles Warren a été mandaté par le gouvernement pour conduire la Ngamiland Expedition depuis le Bechuanaland Protectorate. L’objectif de cette nouvelle expédition militaro-coloniale est des plus simples : bloquer toute nouvelle revendication allemande en Afrique australe, cela en reliant le Bechuanaland Protectorate à l’África Ocidental Portuguesa, c’est-à-dire l’Angola. Ainsi, cette expédition sera constituée de 2'000 soldats de Sa Majesté, accompagné par plusieurs centaines de colons et aura pour objectif de s’emparer du Ngamiland, peuplé par les Tswanas, ainsi que l’Itenge. Ainsi, Londres revendique officiellement lesdits territoires et y implantera, au fur et à mesure de l’expédition militaire, divers établissements coloniaux destinés à affirmer la présence britannique et empêcher toute progression allemande dans cette zone. De même, la construction d’installations militaires est à l’ordre du jour, tandis que 50'000 livres sont débloquées pour financer cette expédition cruciale pour la domination anglaise de la région.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Botswana

................Toujours en Afrique, la Crise de Zanzibar a prouvé au Gouvernement de Sa Majesté la nécessité de sécuriser l’ensemble de la voie maritime entre l’Europe et l’Afrique de l’est – et plus largement l’Océan Indien – en passant par le Canal de Suez. Si celle-ci est globalement sous contrôle britannique, certains territoires encore souverains pourraient rapidement passer sous le contrôle d’une puissance étrangère, et ainsi fragiliser la domination britannique dans la région. Ainsi, un diplomate est dépêché dans le Sultanat de Socotra, déjà lié depuis 1876 au Royaume-Uni par un traité prévoyant qu’aucun territoire du sultanat ne pourrait être cédé, vendu, hypothéqué ou donné à des fins d’occupation à un autre pays qu’icelui. Londres propose ainsi l’établissement d’un protectorat sur l’archipel, selon lequel le Sultan doit « s'abstenir de toute correspondance, accord ou traité avec une nation ou une puissance étrangère, sauf avec la connaissance et la sanction du gouvernement britannique et d'aviser immédiatement le résident britannique à Aden de toute tentative d'une autre puissance d’interférer avec Socotra et ses dépendances » en échange du maintien de son pouvoir sur l’archipel et de sa protection contre toute ingérence étrangère. Ledit diplomate est accompagné par une flottille d’un croiseur et de deux corvettes en partance d’Aden afin d’éviter toute déconvenue à la Zanzibar.

................En Asie cette fois, le rejet des traités d’établissement de protectorat sur les sultanats de Johor et du Pahang a irrité le Gouvernement de Sa Majesté. Toutefois, afin de maintenir de bonnes relations avec lesdits Etats – et sans pour autant perdre de vue la domination britannique de la péninsule –, le Royaume-Uni saisit la main tendue par ces derniers et accepte une révision des traités de commerce, cela en proposant de véritables traités d’amitié entre les Etats susmentionnés et Londres. Selon la proposition anglaise, le Royaume-Uni jouirait ainsi de droits exclusifs sur le transit et le commerce terrestre et dans le détroit de Johor, avec une intervention britannique limitée dans les affaires internes desdits Etats ne visant pas à éliminer la souveraineté ou à modifier le territoire des Etats. En échange, toujours, le gouverneur des Straits Settlements s’engage à protéger, présentement et à l’avenir, les territoires de toute ingérence étrangère, nécessitant pour cela un libre passage des troupes britanniques sur le territoire et sur les eaux. De même, le Royaume-Uni soutiendra la constitution de forces armées nationales, en armant et en formant les troupes, et soutiendra financièrement lesdits Etats en cas de difficultés financières. Enfin, les dynasties régnantes seront-elles aussi activement soutenues par Londres. Les sultanats bénéficieront d’avantages économiques vis-à-vis du Royaume-Uni, notamment des réductions de taxes de douanes.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1836
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Jeu 30 Mai 2019 - 14:27

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

Affaires coloniales :

Affaire de Zanzibar :

Les menaces voilées de l'Empire britannique sur Zanzibar inquiètent au plus haut point le gouvernement allemand. Une véritable déchirure a lieu au sein même du Reichstag et du Bundesrat. Si le conservatisme prime très largement en Allemagne (le SAPD étant banni aidant), deux courants au sein de celui-ci sont en forte opposition par rapport à l'Affaire de Zanzibar. Le premier, mené par le Chancelier Bismarck en personne, ne voit pas réellement l'intérêt du coup de force tenté et réussi par l'amiral de la flotte de Zanzibar, qui aurait pu risquer une guerre avec le Royaume-Uni dont personne en Allemagne ne veut, pour un îlot que Bismarck a qualifié de "repère de pirates, de négriers et de débauche". L'autre courant, moins solidarisé et représenté par des explorateurs comme Carl Peters et la Gesellschaft für Deutsche Kolonisation a encensé la flotte de Zanzibar et a déclaré que si l'Allemagne voulait être une puissance mondiale, les colonies africaines étaient nécessaires et qu'il ne fallait céder devant rien pour faire de Berlin le centre d'un réseau à l'échelle mondiale.

Carl Peters a quant à lui, faisant usage de la Charte coloniale impériale accordée par l'Empereur, poursuivit les explorations et les revendications à l'intérieur des côtes en face de Zanzibar.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown

La colonie est officiellement nommée Deutsche-Ostafrika ou DOA. La capitale continentale de la colonie est Bagamoyo, celle-ci possédant en effet un port utilisable par les bateaux de marine européennes. Bagamoyo est située à l'opposé de l'île de Zanzibar, sur l'autre rive du détroit large de 20-25km.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Drapeau de la DOA

Affaires Etrangères :

Entraînement militaire avec l'Autriche-Hongrie en Bavière :

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Unknown
Moltke, Chef d'Etat-Major Impérial

C'est sous la supervision de Moltke, chef d'Etat-major impérial allemand qu'un exercice entre une partie d'un régiment prussien, une partie d'un régiment bavarois et une partie d'un régiment autrichien totalisant un total de 18 000 participants a eu lieu dans les collines de Bavière. Le roi Ludwig II a personnellement assisté aux manoeuvres, ainsi que le Kronprinz Friedrich. L'exercice a permis de fraterniser les différents peuples germaniques et de faire preuve de la qualité des canons 8 cm Kanone C/73 allemands aux alliés autrichiens.

Le Kronprinz a jugé que l'exercice et l'ambiance des deux semaines durant lesquelles les autrichiens furent accueillis dans l'Empire allemand furent très cordiaux, et que près de 15 ans après l'unification de l'Empire, la fraternité des peuples germaniques était visiblement toujours aussi forte.

Télégramme à l'Empire Ottoman :

L'Empire allemand souhaiterait envoyer une délégation diplomatique vers le Proche-orient afin d'inspecter les installations portuaires locales, et de discuter d'une potentielle vente d'armement à l'Empire ottoman ainsi que d'autres dossiers confidentiels. Si la Sublime Porte accepte, une délégation partira d'Allemagne pour visiter Istanbul en compagnie de l'ambassadeur allemand à Istanbul puis partira en direction de Beyruth.

Télégramme au Royaume-Uni :


L'Empire allemand souhaite rencontrer une délégation diplomatique britannique au sujet du fâcheux contentieux colonial de Zanzibar.




Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6168
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Utyi le Jeu 30 Mai 2019 - 15:05

Royaume de Belgique

Les expéditions ont permit de relier Coquilhatville (anciennement Equateurville) au reste de l’état libre du Congo. Elles continuent a essayer de retrouver les avants posts de l'AIA plus ou moins isolés et oubliés et les ramener sous le contrôle de l’état libre par la création de convois fluviaux réguliers.
Spoiler:
¤ V1885 ¤ Topic Officiel Bassin1
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1594
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum