¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Ven 28 Juin 2019 - 16:09

Erythrée
Brève
Evènement

Lancer de dés : plus le score est élevé, plus l'ampleur est importante. Score : 77


La prise de contrôle de l’Erythrée par les troupes italiennes rencontre une difficulté supplémentaire. Après une campagne militaire laborieuse, gagnée de justesse par les troupes du roi d’Italie l’an dernier, la pacification du territoire n’a toujours guère avancée, les soldats italiens se cantonnant à leurs quelques forts dans la région, sans chercher à aller davantage au contact des troupes locales hostiles. Grand mal leur a pris puisqu’après plus de six mois d’inertie de la part des soldats italiens, les autochtones, réunis en grand nombre pour l’occasion – près de 8'000 soldats – ont pris d’assaut le fort de Dogali, tenu par le colonel Tommaso De Cristoforis et ses 550 soldats. D’âpres combats s’en suivirent, et le fort tomba entre les mains des rebelles, causant la mort de 470 soldats italiens, les 80 autres étant fait prisonniers, dont le colonel susmentionné. Côté érythréen, près de 600 hommes sont tombés au combat, un chiffre certes important mais la victoire motive les autochtones, qui prennent de plus en plus les armes pour combattre l’envahisseur italien.

Ainsi, plusieurs autres forts italiens du Mareb ont été attaqués et pris par les érythréens, contraignant en réalité les soldats du roi à se replier vers la côte érythréenne, quant à elle beaucoup plus sécurisée, mais qui est désormais sous la menace des rebelles puisque plusieurs incursions ont eu lieu, provoquant des affrontements sporadiques entre les troupes royales et les rebelles. Si la domination italienne de la région n’est pas encore totalement contestée par les érythréens, icelle pourrait l’être dans les mois à venir si Rome ne dépêche pas rapidement davantage de troupes afin de reprendre la situation en main. Après avoir été victime d’une tentative d’assassinat anarchiste, le Président du Conseil Agostino Depretis est maintenant la cible de ses opposants politiques, qui dénoncent sa léthargie et demandent au roi de le révoquer séance tenante de ses fonctions, à moins qu’il ne parvienne à rétablir l’ordre au Mareb dans les semaines à venir.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1428
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Ven 28 Juin 2019 - 17:06


British Empire


« The empire on which the sun never sets »


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Jubilé d’Or


................L’Empire est en liesse. Après avoir été profondément réformé, les festivités du Jubilé d’Or ont battu leur plein, avec une symbolique plus forte encore que celle initialement prévue. L’impératrice, après avoir déjeuné et s’être recueillie sur la tombe de son défunt époux à Windsor, s’était rendue depuis la gare de Londres en calèche jusqu’à Buckingham Palace, saluant les badauds massés sur The Wall pour acclamer leur monarque. Arrivée au Palais, elle fut accueillie par ses serviteurs, mais surtout par le roi du Danemark, installé devant elle à table, tandis que celui de Grèce était à ses côtés. Après ce dîner passé en compagnie d’une cinquantaine de tête couronnées, dont des princes allemands, espagnols, français, hawaïens ou encore siamois, ainsi que de l’ensemble des premiers-ministres et des gouverneurs des territoires de l’Empire, l’impératrice se rendit à l’abbaye de Westminster, où une messe en son honneur fut célébrée. Durant l’office, un rayon de soleil pénétra les vitaux et éclaira la tête inclinée de l’impératrice, marque de la faveur divine. De retour au Palais, elle reçu une délégation de princes et de diplomates indiens, tandis qu’Albert Victor et Louis II de Bavière s’échappaient discrètement dans les appartements princiers, une scène remarquée par son père, Albert Edward, prince-héritier de la Couronne, qui, s’il ne dit mot sur le coup, eût une conversation légèrement musclée avec sa progéniture par la suite.


Affaires intérieures


................L’adoption du Statut de Westminster, officialisant la fédéralisation de l’Empire, a entraîné assez logiquement une dissolution de la House of Commons par l’impératrice Victoria, afin que soit élu le nouveau Parlement impérial, nécessaire pour permettre la désignation du prochain Premier ministre. Ainsi, pour la quatrième fois en l’espace d’un an et demi, les britanniques – avec cette fois leurs compatriotes australiens, canadiens, sud-africains et néo-zélandais – furent appelés aux urnes pour désigner leurs représentants. La campagne, assez brève, n’en fut pas moins intense tandis que se battaient principalement entre eux les tories et les whigs, lesquels avaient rallié les partis locaux équivalents à leur cause, tandis que les libéraux-unionistes dirigés par Joseph Chamberlain annoncèrent la dissolution de leur parti et son intégration totale au Parti Conservateur, leur raison d’être n’étant plus puisque l’Irlande était désormais devenue un dominion au même titre que les autres territoires civilisés de l’Empire. Un fait notable est l’émergence du Parti Travailliste, dans quelques comtés anglais, mais aussi – et surtout – en Australie, où, s’il est encore un parti mineur, il progresse considérablement et pourrait rapidement s’imposer là-bas comme une force politique majeure, ce qui n’est pas sans inquiéter les autorités impériales, assez peu ouvertes au socialisme prôné par les travaillistes – même s’ils ne sont pas révolutionnaires.

................Après deux mois de campagne électorale, l’ensemble de l’Empire vota, certes à des dates parfois différentes à cause du temps nécessaire pour transmettre les résultats à temps pour le vendredi matin suivant l’élection en Angleterre. Sans grande surprise, le Parti Conservateur arriva en tête avec 349 députés sur les 600 élus – les 50 derniers étant des représentants des colonies directement désignés par le Gouvernement Impérial. En deuxième position, le Parti Libéral de Gladstone parvint à envoyer à Westminster seulement 246 députés, l’un de ses scores les plus médiocres depuis plusieurs années, et ce malgré le ralliement de l’Irish Party à sa cause, en remerciement pour le soutien de l’éphémère premier-ministre à la cause de l’Irish Home Rule début 1886. Enfin, les cinq députés restant sont étiquetés Parti Travailliste, provenant tous d’Australie, une première au sein du Parlement britannique. Sans grande surprise, l’ancien leader des libéraux-unionistes, Sir Joseph Chamberlain, fut désigné Premier ministre, le marquis de Salisbury préférant quant à lui se consacrer à la direction du royaume d’Angleterre plutôt que de continuer à diriger l’Empire dans sa globalité. Par ailleurs, les sièges des représentants coloniaux ont été répartis comme suit : 25 pour les Indes, 5 pour la Rhodésie, 5 pour la Tanzanie, 3 pour Aden, 3 pour Hong Kong, 3 pour Singapour, 2 pour le Belize, 2 pour les Straits Settlements, 2 pour North Borneo .

COMPOSITION DU GOUVERNEMENT IMPERIAL :

Prime minister, First Lord of the Treasury : Sir Joseph Chamberlain (Tories)
Leader of the House of Commons : Edmund Barton (Tories)
Leader of the House of Lords : George Spencer-Churchill, Duke of Marlborough (Tories)
Lord Chancellor : Alfred Deakin (Tories)
Lord President of the Council : Spencer Cavendish, Duke of Devonshire (Tories)
Lord Privy Seal : Edward Stanley, Earl of Derby (Tories)
Secretary of State for Foreign Affairs : Stafford Henry Northcote, Earl of Iddesleigh (Tories)
Secretary of State for the Colonies : John Alexander Macdonald (Tories)
Secretary State for War : Henry Petty-Fitzmaurice, Marquess of Lansdowne (Tories)
Secretary State for India : Arthur Balfour (Tories)
Chancellor of the Exchequer : Lord Randolph Churchill (Tories)
First Lord of the Admiralty : Lord George Hamilton (Tories)
President of the Board of Trade : John Bright (Tories)
Chancellor of the Duchy of Lancaster : Lord John Manners (Tories)
Postmaster General : George Goschen, Viscount Goschen (Tories)


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1896
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Utyi le Ven 28 Juin 2019 - 18:24

Royaume de Belgique

L'échec des opérations au Congo a porté un coup dur a la Belgique. Les belges ne sont pas retourné en héros mais en fuyards. Cela force un changement dans l’administration de l'EIC, les administrateurs venu de Belgique étant bien moins enthousiastes . Dorénavant, l'EIC devra être a terme dirigé par des natifs begicisé et non pas par des expatriés Belges. La raison première du pays, l’exploitation économique, est cependant inchangé, cependant les installations symboliques de la mission civilisatrice doivent aller au delà et se monter réellement efficace pour assurer la création du corps administratif de l'EIC et la pérénité de la colonie.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1609
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Ven 28 Juin 2019 - 18:46




Österreichisch-Ungarische Monarchie –


Osztrák-Magyar Monarchia



Empire d’Autriche-Hongrie
 


La Nouvelle Politique



Comme prévu par tous, la seconde conférence de l’Ausgleich 1887 est un échec, en juillet les principaux groupes des parlements autrichiens et hongrois ont votés contre l’accord trouvé par les deux partis à Pressburg le mois dernier. La nouvelle conférence, la dernière prévue, aura lieu dans la même ville en Octobre. Si aucun accord n’est trouvé lors de cette troisième conférence, la monarchie danubienne tombera alors dans une crise constitutionnelle auquel il faudra trouver une réponse rapide : le budget commun ne pourra pas être correctement financé et la dette commune peut ne plus être remboursée, causant du tort au pays. Cependant, malgré l’échec de l’empereur Rodolphe Ier sur cette deuxième conférence, les nobles et élites en général ne lui en tienne pas rigueur pour plusieurs raison, la situation interne du pays a radicalement changé avec la mort de l’empereur François-Joseph Ier, et l’Ausgleich est une question très difficile à répondre, encore plus pour une personne qui n’est pas encore habitué au pouvoir et à la diplomatie comme Rodolphe.

Alors que le beau mois de juillet passe à Vienne, Rodolphe Ier prépare son pays à la réformation. C’est son but, il veut rapidement changer l’Autriche-Hongrie qui est, d’après lui, encore des siècles en arrière au niveau des droits. Il s’est rapidement lié d’amitié avec Eduard Taffe, ministre-président de Cisleithanie, avec qui il partage les mêmes opinions égalitaires et libérales. Rodolphe Ier lui a expliqué ses projets avec notamment la mise en place de la « Neue Politik », la Nouvelle Politique. Ce projet vise à moderniser l’Etat austro-hongrois dans son ensemble, y compris la Transleithanie, même si l’affaire ne parait pas simple. La Nouvelle Politique a pour but d’égaliser les peuples de l’empire entre eux, un autrichien et un polonais n’ont aucune raison d’être traités différemment par l’Etat. Le fait qu’il y ait égalité de droits, obligera ensuite à la réforme la plus complexe : changer le pays. Comment l’Empire d’Autriche-Hongrie qui même par son nom n’est pas égalitaire, peut continuer à exister en tant que tel ? L’égalité des droits mais aussi des devoirs sera aussi accompagné par plus de liberté, à l’égal de ce qu’on peut voir aux Etats-Unis. Ce pays lointain mais issu de l’Europe intrigue beaucoup l’empereur dans son modèle, et il n’est pas impossible que l’Autriche-Hongrie y recopie son modèle. Un Etat qui n’est pas un Etat-nation comme la monarchie danubienne peut y trouver une plus grande efficacité, tout en y ajoutant les caractéristiques uniques que compose l’empire. La plus grande difficulté de ces idées reste la Transleithanie, les magyars. Mais Rodolphe Ier y tient de très bonnes relations avec eux et surtout un respect mutuel s’est mis en place entre l’empereur-roi et les élites hongroises, même si ce n’est pas forcément le cas avec la noblesse hongroise dont il n’a pas réellement plus de respect que la noblesse autrichienne.
A l’extérieur, la Neue Politik est axé sur une politique dit-on de bon voisinage, cherchant plutôt la diplomatie à la confrontation, notamment avec la Russie qui était le principal rival de l’ancien empereur François-Joseph Ier. Même s’il était anti-Allemagne au début, Rodolphe ne peut pas abandonner cette alliance au risque de déséquilibrer l’Europe et de se retrouver isolé. De plus, une trop grande alliance entre Français, russe et autrichien comme il le préconisait il y a quelques années déjà serait tout aussi déstabilisant pour l’Europe. Rodolphe sait que ce genre de déséquilibre a tendance à créer des guerres. La position du bon voisinage a pour but d’entretenir des relations cordiales avec tous, mais de ne pas déséquilibrer le jeu des puissances.

La difficulté pour faire quoi que ce soit c’est qu’aucun des deux parlements n’accepterait une quelconque augmentation de la liberté de tous, notamment en Transleithanie. Et puis le risque d’affaiblir l’empire est réel, les minorités pourraient s’en retrouver rapidement renforcés et déclarer plus de pouvoirs, causant une désintégration de l’empire Austro-hongrois. Face à tous ces problèmes que sont le jeu des minorités, Rodolphe Ier devra la jouer fin, et surtout assez lentement pour que chaque changement se fasse en douceur et soit accepté de tous au fil du temps.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 195px-Imperial_Coat_of_Arms_of_the_Empire_of_Austria.svg
Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1517
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shin le Ven 28 Juin 2019 - 19:42


 
¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Kingdom_of_portugal___grunge_flag__1834___1910__by_undevicesimus_d719bfx-pre.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9ODU0IiwicGF0aCI6IlwvZlwvMjY0NDk4ZWUtNzNjZS00OWQ4LThlYmMtZjFmODQ1ZmZmNTE0XC9kNzE5YmZ4LTIxYzZhYTg4LTVmZjktNDUyZS05N2RlLTFkZWIwNmQ2N2Y2Zi5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MTI4MCJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19

Reino de Portugal

Affaires étrangères

A la nation Chokwe

Le gouvernement de Sa Majesté est peiné de l'irresponsabilité du Roi Chokwe et de son gouvernement.
Le gouvernement de Sa Majesté invite de façon plus sérieuse et poussée le Roi Chokwe et son gouvernement à analyser avec recul et parcimonie la proposition qui lui a été précédemment faite, et d'en tirer les conclusions qui s'avèrent nécessaires.
En cas de réponse négative ou d'absence de réponse, l'armée de Sa Majesté se verrait malheureusement contrainte d'intervenir.

Affaires militaires

Marinha Portuguesa

Dans le cadre de la décision du gouvernement de Sa Majesté d'accorder plus de moyens à la marine, dans un contexte où la force de projection est de plus en plus nécessaire pour défendre ses intérêts ou faire appliquer sa souveraineté, il est décidé de l'élévation des effectifs de la Marine à 15.000 hommes supplémentaires, métropolitains, via la constitution d'un nouveau corps de fusiliers marins. Ceux-ci seront divisés en 60 compagnies, et équipés d'un nouvel équipement, davantage ultramarin et de fusils réglementaires Kropatschek 8mm.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 001-14--1

Madère

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Madeira_topographic_map-fr ¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 1561719859-colonie

Madère est un archipel, constitué de l'île principale du même nom, et de plusieurs autres îles ou îlots. Position stratégique au large de l'Afrique, elle se trouve sur la route reliant la métropole à ses colonies, et accueille en conséquence un port important dans son chef-lieu et plus grande ville, Funchal, ainsi que des phares et une base militaire, en plus de différentes fortifications et bastions dotées d'artillerie.

Effectifs terrestres
1 régiments d'infanterie
Effectifs maritimes
1 Corvette Bengo (1879), de classe Mandovi, mouille généralement dans le port et assure des liaisons entre celui-ci et le port de Lisbonne

Les Açores

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 33573617-azores-map  ¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 1561720614-colonie

Les Açores sont un archipel, constitué de 3 groupes d'îles distincts (Oriental, Central, Occidental). Là aussi position stratégique, c'est la possession portugaise la plus occidentale, depuis la perte progressive des colonies Américaines. L'archipel accueille ainsi différentes ports, une garnison plus conséquente et une flotte, en plus de différentes fortifications et bastions dotées d'artillerie.

Effectifs terrestres
2 régiments d'infanterie
Effectifs maritimes
1 Corvette Mandovi (1879), de classe Mandovi, mouille généralement dans le port et assure des liaisons entre celui-ci et le port de Lisbonne
1 Corvette Rio Vouga(1882), de classe Rio Vouga, mouille généralement dans le port et assure des liaisons entre celui-ci et le port de Lisbonne

Le Cap-Vert

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 1464px-Topographic_map_of_Cape_Verde-en.svg ¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 1561732167-colonie

Le Cap-Vert est un archipel, séparé en deux groupes distincts (les îles sous le vent, et les îles au Vent), au large de l'Afrique. Peuplé essentiellement de colons et d'Africains, l'archipel du Cap-Vert est le prolongement de l'archipel de Madère, dans la liaison entre la métropole et ses colonies Africaines, et est donc d'une grande importance stratégique. Présence de plusieurs ports mineurs, d'un port principal (chef-lieu, Praia), de garnisons et de fortins équipés d'artillerie.

Effectifs terrestres
1 Compagnie indigène d'artillerie
1 compagnie européenne d'infanterie
1 corps de police
Effectifs maritimes
1 Corvette Rio Tamega (1879), de classe Rio Tamega, mouille généralement dans le port et assure des liaisons entre celui-ci et le port de Bissau.

Sao-Tomé et Principe

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Sao-Tome-physical-map ¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 1561733129-colonie

Sao-Tomé et Principe est un archipel constitué de 2 îles, respectivement Sao Tomé (Saint Thomas) et Principe (Prince). Situé au coeur du golfe de Guinée, il permet de continuer la route coloniale jusque dans les possessions Australes. Plusieurs ports secondaires, un port principe (chef-lieu, Sao-Tomé), fortins équipés d'artillerie, garnison.

Effectifs terrestres
1 Compagnie de garnison mixte d'artillerie et d'infanterie
1 corps de police
Effectifs maritimes
1 Corvette Tavira (1878), de classe Tavira, mouille généralement dans le port et assure des liaisons entre celui-ci et le port de Cabinda.
1 Corvette Faro (1878), de classe Tavira, mouille généralement dans le port et assure des liaisons entre celui-ci et le port de Cabinda.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 800px-Royal_Coat_of_Arms_of_Portugal_with_Mantle.svg

Shin
Shin
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 93
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Ven 28 Juin 2019 - 22:45

Affaires coloniales
Brève
Conséquence

En Europe, les populations commencent à s’agacer des aventures coloniales hasardeuses et qui se soldent par des échecs. En effet, dans l’Empire allemand, les récents déboires militaires face au Califat du Sokoto passent très mal dans l’opinion publique, tandis qu’à droite, le mouvement nationaliste Alldeutscher Verband dénonce fermement ces expéditions coloniales très coûteuses pour le budget impérial et à l’intérêt plus que limité, le leader du parti, Ernst Hasse, affirmant que « ce sont nos frères allemands réprimés en Russie qui méritent nos marks et nos fusils, et non des sauvages au bord du Niger ! » Selon les premières estimations officieuses du ministère des finances impérial, le coût de cette promenade le long du Niger aurait déjà coûté près de 300'000 marks, une coquette somme qui aurait pu être investie dans l’armée pour faire face aux menaces franco-russes. Par ailleurs, de nombreux députés de gauche ont également vivement critiqué l’échec des deux offensives contre la capitale du Califat, certains critiquant ouvertement le chancelier Bismarck tout en le tournant en dérision en affirmant que « Bismarck voulait refaire la guerre contre la France cet hiver alors qu’il est incapable de gagner contre des africains cet été », remarque à laquelle le chancelier de fer répondit, non sans ironie, que « Le Reich a enfin trouvé un ennemi honorable qui ne se satisfait pas d’une bataille pour signer l’armistice », en référence à la débâcle de Sedan en 1870.

De même, le Royaume d’Italie n’est pas épargné par ce mouvement contestataire. Le Président du Conseil, Agostino Depretis, pourtant considéré comme l’un des plus puissants et importants politiciens de l’histoire italienne, a totalement perdu la face à la suite de la nouvelle débâcle infligée par les rebelles érythréens, et est désormais sur la sellette. Tant la droite et la gauche réclament sont départ avec virulence, tandis que ses propres soutiens commencent à se réduire. Dans la presse, un scandale éclate à propos du coût financier de ces expéditions et de la colonisation de l’Erythrée, chiffrée à près d’un million de lires au total, « de l’argent dont le sud de notre pays a cruellement besoin pour rattraper son retard sur le nord » fait remarquer le quotidien. La démission du Président du Conseil apparaît comme de plus en plus probable selon les milieux politiques italiens, tandis que les troupes royales commencent sérieusement à se démotiver à cause des défaites successives ainsi que des harcèlements incessants menés par les rebelles du Mareb. De même, le coût humain de cette expédition provoque la colère de la population, puisque plusieurs centaines d’hommes sont tombés au combat tandis que 80 sont encore aux mains des rebelles, dont le colonel Tommaso De Cristoforis, qui devient peu à peu une figure du sacrifice inutile des troupes italiennes au Mareb.

Chokwe
Sur demande de Shin

Une fois encore, la demande portugaise est rejetée violemment par les autorités Chokwe, qui refusent de se laisser asservir par une puissance étrangère.

http://www.chacunsonpays.com/t8784-portugal-nation-chokwe
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1428
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Utyi le Ven 28 Juin 2019 - 23:16

Royaume de Belgique

Le Congo manque sérieusement de fonctionnaires, tout particulièrement dans l'est du pays et en dehors des grands fleuves, et sans aide cela ne changera pas. Les natifs ne savent sans doute même pas qu'ils sont sous juridiction de l'EIC excepté le voisinage des forts crées par les explorateurs. Sans les troubles dans l'est du Congo, cela serait passé inaperçu, mais il est clair que la Force Publique ne peux pas encore gérer les deux millions de kilomètres carrées.
Bien que l'enthousiasme colonial a plongé, il reste toujours des intellectuelles non pas désireux d’aventure mais d'éducation en Belgique: La guerre des écoles en Belgique a écrasé les espoirs d'une école laïque en 1884 par le retour d'un gouvernement catholique. Les enseignants laïcs laissé dans le vide sont encouragé à aller au Congo pour moderniser le pays et instruire sa population.
C'est un choix risqué pour le gouvernement conservateur et catholique, car si ils ne sont plus en Belgique pour un cours terme, ils reviendront une fois le Congo devenu Belge et avec de l'influence si ils réussissent .
Mais personne d'autre ne veut aller au Congo tant que le pays est stabilisé et la grogne libérale et socialiste continue de monter en Belgique.
En même temps, il y a une nouvelle vague de recrutement de soldats autochtones de la force publique, celle manquant d'homme et de moyens dans l’est du Congo. En plus d'un salaire attrayant, des cours de français et de civisme seront donné a ces soldats car ils pourront une fois leurs mobilisation finie, rester dans le fonction publique.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1609
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Thalassin le Sam 29 Juin 2019 - 2:04




Empire de Russie


Rossiïskaïa Imperia
 


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Russian_Empire_1796_Map

Affaires baltes


La grève de Dorpat, et plus généralement la fronde germano-balte à l'encontre du régime tsariste en Livonie, n'a fait qu'accentuer en privé la colère de l'autocrate de toutes les Russies. Rendu aigri et énervé par les lettres de barons baltes dénonçant les liens de vassalité à sa couronne, il se dit dans les couloirs de la chancellerie que l'imposant Alexandre III aurait songé à donner à la Livonie la même médecine que celle utilisée par ses prédécesseurs contre les velléités polonaises, avant de se calmer, comme rappelé par la raison d'État. Plutôt que déverser un avant-goût de l'Enfer par vengeance envers les félons livoniens, Sa Majesté Impériale passe de longues heures à discuter avec Nicolas de Giers, son ministre des affaires étrangères, fortement pacifiste, mais également à la fois d'ascendance protestante et livonienne, bien que ses ancêtres lointains ne soient pas allemands mais scandinaves. Fidèle et dévoué conseiller, le ministre a la confiance du Tsar auquel il peut énoncer ses craintes d'une violence d'État exacerbée.

Les temps ont changé, et il est finalement bien loin le jour où le feu russe réduisait en cendres les rêves constitutionnels d'une Pologne marquée par l'agitation libérale. Il serait bien malvenu désormais de noyer la grève de Dorpat dans des torrents de sang emportant dans le Golfe de Riga des cadavres germano-baltes emplis de mitraille, d'autant plus qu'un nombre non négligeable de ces agitateurs professionnels sont de nationalité allemande. Fidèle à l'objectif de maintien du prestige impérial sur la scène internationale, Alexandre III consultera le Kaiser allemand notamment à ce sujet, décidé à ne pas ce que les troubles livoniens ne se transforment en affaire européenne.

L'Okhrana, ne s'étant absolument pas attendue à une telle explosivité du mouvement de contestation, se retrouve prise au dépourvu et doit débuter la construction de réseaux d'intelligence quasiment de rien, handicapée par le peu d'agents germanophones comptant parmi ses rangs. Nulle doute que d'ici quelques années tout sera parfaitement rodé, mais les premiers mois de ces opérations risquent bien de ne pas apporter grand chose.

Le Tsar sera clément, donc. Au lieu de coups de feu, la première salve de la riposte sera constituée de divers ultimatums avant une réponse plus ferme. Concernant les barons co-signataires de la lettre énonçant une rupture du pacte de vassalité, leurs actifs sont gelés et leurs possessions immobilières saisies par les forces de police de manière pour l'instant temporaire et ne seront rendus qu'en échange d'excuses publiques, de retrait de leur signature à cette lettre et de prononciation d'un serment d'allégeance à sa Majesté impériale. Un autre ultimatum est envoyé aux parlementaires livoniens, les incitant à revenir siéger à Riga pour leur prochaine séance sous peine d'être exclus de leur titre au profit d'un parlement de crise dont les membres seraient désignés par sa Majesté impériale elle-même.

Pour les grévistes de Dorpat finalement, la plupart des élèves s'en sortent pour l'instant sans conséquences. Seuls ceux pris en flagrant délit d'attaque envers les forces de l'ordre et/ou de dégradation de bien appartenant à l'Empire sont détenus provisoirement dans les prisons de Riga. Le Tsar ne compte pas laisser en liberté une horde de casseurs professionnels menaçant l'ordre impérial. Pour les professeurs ayant soutenu ouvertement le mouvement de révolte, la réponse est largement moins agréable. Ceux-ci sont en effet suspendus de toute fonction d'enseignement pour une durée indéterminée, et interdits de se présenter dans l'enceinte d'une université de l'Empire pour la même durée.
¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 199px-Lesser_Coat_of_Arms_of_Russian_Empire.svg

Thalassin
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1341
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Oberyn le Sam 29 Juin 2019 - 14:24

Royaume de Suède-Norvège
¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Union_Jack_of_Sweden_and_Norway_%281844-1905%29
1884 : La gauche norvégienne obtient la majorité au parlement, et nomme Johan Sverdrup premier ministre malgré l’opposition du Roi. Après une crise de quelques mois, le souverain doit se soumettre, laissant la voie à l'émancipation du parlement norvégien. Depuis, le premier ministre a mis en place la conscription en Norvège, et a étendu le suffrage. Il espère assez rapidement arriver au suffrage universel masculin.
La situation est assez tendue politiquement. Sur le plan économique en revanche, les choses vont bien, mais pour des raisons différentes. La Norvège devient un haut lieu du commerce mondial, notamment grâce à l’affirmation de sa flotte marchande, la troisième mondiale. La Suède, elle, s’industrialise grâce à une politique protectionniste.


Oscar II, Roi de Suède-Norvège

Au Royaume du Danemark

Oscar II, Roi de Suède-Norvège a entendu l’appel danois pour davantage de coopération régionale, et se trouve sur la même longueur d’onde. Il lui paraît nécessaire de poursuivre nos efforts d’intégration régionale. La création de l’Union monétaire Scandinave, il y a 15 ans a été un franc succès qui a fortement stimulé les économies de nos deux nations. Cela montre que l’association régionale ne peut que renforcer tous les partis. Ces efforts doivent se poursuivre sur les plans économiques. Nous pensons par exemple que des accords trans-nationaux et une association sur les tarifs douaniers pourrait permettre aux industries de nos deux pays d’atteindre une masse critique leur permettant de survivre face à la forte concurrence des britanniques et des allemands.
Nous pensons que le débat devrait être également ouvert sur une association diplomatique. Le souvenir de la guerre du Schleswig-Holstein est encore frais dans votre mémoire, et vous devez sans doutes considérer ma proposition avec méfiance. Il y a 20 ans, la Suède-Norvège vous a abandonné au dernier moment, quand votre nation était attaquée.
Mais c’est justement pour cela que nous pensons qu’il serait bon de formaliser une alliance défensive, entre royaumes. Il y a 20 ans, mon prédécesseur, le roi Charles XV croyant en la solidarité scandinave, avait mobilisé ses armées et était près à venir à votre secours. Ce n’est que l’opposition de l’assemblée suédoise, et surtout norvégienne qui l’ont forcé à reculer. Formaliser l’amitié entre nos deux couronnes par ce pacte défensif pourrait couper le pied aux égoïstes de la société civile de mon pays à l’avenir si la situation se reproduisait. Vous trouverez toujours un ami chez le roi de Suède.

 Au Royaume Uni : Chère reine, je ne peux que vous féliciter pour votre jubilé d’or, qui d’après mon fils Oscar Gustave a été glorieux. J’espère la continuation de cette belle coopération entre nos deux pays qui apparaît simplement comme naturelle.

A l’Empire Allemand :

Je veux personnellement vous remercier et vous féliciter pour votre invitation
Cette célébration a sans doutes été la plus luxueuse qu’il m’a été donné de voir dans ma vie, et a démontré à mes yeux la puissance actuelle de l’Empire Allemand. Votre réussite est un exemple démontrant la modernité du modèle autocratique face aux velléités des libéraux, que j’aspire à suivre. J’espère donc l'approfondissement de nos relations prometteuses.

Autre :

- Demande de renouvellement du traité de commerce avec l'Espagne, devant expirer cette année.
- Fort progrès du mouvement ouvrier syndicaliste Suédois, qui demande l'instauration d'un système d'assurance et le droit de vote universel.
- Croissance économique assez forte malgré des grèves importantes.
- Augmentation des droits de douane sur les céréales et les produits miniers.

Norvège

Au Danemark:

La Norvège a entendu l’appel danois pour davantage de coopération régionale. Il paraît en effet central que nos deux pays s’associent sur tous les plans face à la menace commune, et nous sommes donc ouverts à une rencontre. En effet, les populations additionnées de la Norvège et du Danemark ne suffisent pas pour égaler celle de la Suède. Ce pays est traversé par un mouvement suprémaciste suédois, qui tend également à infiltrer les traitres de nos propres sociétés sous l’insidieux nom de scandinavisme. Les velléités absolutistes de notre roi, Oscar II, sont diamétralement opposées aux traditions parlementaristes de nos deux nations. C’est pourquoi nous ne voyons pas d’avenir à l’idée scandinave pour le moment. Une association entre nos deux nations nous semble en revanche souhaitable. Non pas sur le modèle inégal existant avant 1815, mais bien sur une alliance solide entre deux nations égales.

Au Royaume Uni :

Nous passons commande pour 4 cuirassés, afin de protéger notre marine marchande, mais également nos capacités de défense en cas de conflit avec nos voisins. Nous vous transmettons également nos amitiés. Contrairement à la couronne Suédoise enfermée dans un tropisme continental pro-français et allemand et un protectionnisme délétère, nous Norvégiens reconnaissons les bienfaits du libéralisme et considérons les britanniques comme de proches cousins. Nous espérons que vous vous en rappellerez à l’avenir, car malheureusement, notre trop petite nation pourrait avoir besoin de votre influence face aux velléités de ses voisins.
Oberyn
Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 608
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 20
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Sam 29 Juin 2019 - 16:31


British Empire


« The empire on which the sun never sets »


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Affaires coloniales


................Le refus du roi du Matabeleland & Mashonaland a provoqué l’ire du duc de Rhodésie, qui lorgne depuis longtemps sur ses possessions afin d’accomplir son dessein en Afrique australe. En effet, Lord Cecil Rhodes entend bien s’emparer des territoires soumis à l’autorité du roi Lobengula, lesquels, en plus de regorger de ressources minières d’ores et déjà en partie exploitées par De Beers, compagnie minière dirigée par le duc de Rhodésie et désormais officiellement implantée dans le duché éponyme en plus d’y bénéficier un monopole intégral. Ainsi, face à l’échec de la solution diplomatique, Cecil Rhodes entend passer à la vitesse supérieure afin de mettre en œuvre son projet. Par ailleurs, la British South Africa Company a officiellement été dissoute après l’établissement d’une Proprietary colony en Rhodésie au profit dudit Lord. L’ensemble des possessions de la défunte compagnie à charte passe désormais au duché, tout comme ses employés, et plus exactement au Crown estate – c’est-à-dire le domaine ducal personnel de Cecil Rhodes, sur le modèle du duché de Lancastre –, lequel est désormais également propriétaire de De Beers et de l’ensemble des autres entreprises jusqu’alors détenues par Cecil Rhodes, qui les place ainsi directement sous le giron de son duché. Grâce à cela, le richissime colonialiste bénéficie d’une manne financière considérable pour acquérir de nouveaux territoires en son nom propre.

................En outre, Lord Cecil Rhodes a procédé à une profonde réorganisation du duché, afin de l’adapter à son nouveau statut. Ainsi, il a annoncé la création d’une assemblée consultative censée l’aider à gérer les affaires du duché, ou plutôt de le conseiller, et a également mis en place un gouvernement répondant directement de lui, nommant notamment son frère le colonel Frank Rhodes à la tête du Secretary of Duchy for the Home Department, chargé de l’immigration et de la sécurité intérieure du duché, le plaçant aussi de facto à la tête de la British Rhodesian Police, successeuse de la British South Africa Police – ancienne forme paramilitaire rattachée à feue la British South Africa Company. En outre, sont nommés Douglas Gilfillan comme Lord High Chancellor, Secretary of Duchy for Justice, John Hays Hammond comme Chancellor of the Exchequer, Frederick Courtney Selous comme émissaire spécial du duché chargé des relations avec les autochtones, ou encore Leander Starr Jameson comme First Secretary of Duchy – équivalent d’un rôle de premier-ministre. Ce gouvernement sera principalement chargé de mettre en œuvre la volonté de Cecil Rhodes, et d’étendre la Rhodésie, ce qui est d’ores et déjà entrepris avec la colonisation de nouveaux territoires à l’est de ceux actuellement détenus, permettant accessoirement de se rapprocher du Matabeleland tant convoité par Lord Cecil Rhodes.

COLONISATION DE LA RHODESIE :
¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Rhodesia


Affaires étrangères


................Le Secretary of State for Foreign Affairs, le Right Honourable Stafford Henry Northcote, Earl of Iddesleigh, a fait savoir au Royaume de Norvège, en union personnelle à son voisin suédois, qu’il acceptait la commande d’Oslo pour la construction de bâtiments de guerre, mais que, au regard des constructions navales d’ores et déjà entreprises dans les différents chantiers navals britanniques, l’Empire ne pouvait fournir que deux cuirassés et non quatre, ce qui, selon le ministre britannique, « permettra d’assurer une protection suffisante des intérêts maritimes norvégiens pour le moment. » Aussi, le comte d’Iddesleigh propose à la Norvège de construire soit deux cuirassés à coque en fer de classe Conqueror – dont le prix unitaire est estimé à 450'000 livres –, soit deux cuirassés plus modernes de classe Colossus – avec un prix unitaire de 500'000 livres. Dans les deux cas, la construction des bâtiments devrait prendre entre un an et demi et deux ans, la livraison étant donc estimée au grand maximum à août 1889. Par ailleurs, le Secretary of State for Foreign Affairs fait savoir à son homologue norvégien que l’amitié et la coopération entre leurs deux nations restent intactes, et que Londres aura à cœur de l’approfondir davantage dans les mois et années à venir si Oslo le désire également, que ce soit sur un plan purement militaire avec la construction d’autres navires de guerre, mais aussi sur un plan économique.

................En Afrique australe, le Gouvernement Impérial de Sa Majesté a également dépêché un émissaire auprès de l’Oranje-Vrystaat, dernier reliquat de la présence néerlandaise en Afrique du sud. L’Etat souverain afrikaner, contre lequel l’Empire avait déjà guerroyé au début de la décennie, est en effet désormais totalement enclavé au sein du territoire impérial, et Londres lorgne dessus depuis plusieurs années déjà. Ainsi, profitant de la récente réforme constitutionnelle britannique, avec l’adoption d’un système fédéral garantissant une très large autonomie des dominions, l’émissaire est chargé de proposer aux dirigeants afrikaners d’abandonner leur souveraineté et d’intégrer l’Empire britannique comme un dominion, le contraignant à abandonner sa compétence dans les affaires diplomatiques et militaires, tout en conservant la compétence exclusive dans la gestion de toutes les affaires internes du pays, accéder au plus vaste marché économique du monde, bénéficier de la protection de la Perfide Albion, obtenir des représentants à la House of Commons, voire à la House of Lords, et auront ainsi leur mot à dire dans la gestion des affaires de l’Empire, comme c’est le cas pour leurs compatriotes qui habitent dans le reste de l’Afrique du Sud britannique. L’intégration de l’Etat libre d’Orange assurerait ainsi à Londres une domination sans partage de la partie méridionale de l’Afrique australe.

................Enfin, l’ambassadeur de l’Empire britannique auprès du Sultanat de Johor est également chargé d’une mission similaire auprès du Sultan éponyme. En 1885, ledit Etat avait refusé une demande de mise sous protectorat britannique, lui préférant alors la conclusion d’un traité d’amitié et de commerce largement avantageux pour Londres, certes, mais qui ne satisfait toujours pas pleinement le Gouvernement de Sa Majesté. Ainsi, le diplomate est chargé de proposer l’intégration du Sultanat à l’Empire, dans les mêmes conditions que l’Etat libre d’Orange, ce qui est un honneur accordé aux habitants puisque ce seront les premiers non-blancs à pouvoir voter pour des représentants à la House of Commons. Là encore, le Sultanat sera pleinement dépossédé de ses pouvoirs diplomatiques, militaires, douaniers, etc. – du moins s’il accepte l’offre – mais conservera la plénitude de ses pouvoirs internes, bénéficiera de représentants, sa dette sera prise en charge par l’Empire, il aura un libre accès au marché impérial. Pour convaincre le Sultan et ses ministres d’accepter l’offre britannique, la rétrocession des Straits Settlements – qui n’incluent plus Singapour – est également proposé, permettant l’agrandissement du Sultanat. De même, l’émissaire assure au Sultan qu’en cas d’expansion impériale sur le Siam, les territoires musulmans du sud du royaume bouddhiste seraient attribués à Johor.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1896
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Sam 29 Juin 2019 - 16:37




Österreichisch-Ungarische Monarchie –


Osztrák-Magyar Monarchia



Empire d’Autriche-Hongrie
 


La Transleithanie


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Tisza-Horowitz_2
Kalman Tisza, premier ministre hongrois



Alors que l’air des réformes semble arriver en Cisleithanie, la situation est radicalement différente en Transleithanie. La Transleithanie est la partie hongroise de l’empire Austro-hongrois. Plus grande mais moins peuplé et surtout moins riche, la différence avec la Cisleithanie est plutôt impressionnante. Toutefois, l’agriculture de la Transleithanie est l’une des plus productives du monde et la plaine hongroise reste le grenier de l’empire.

Les récentes élections qui ont eu lieux en juillet dernier confirment la domination du parti libéral, qui remporte 263 sièges sur les 413 que compte la Diète hongroise, avec une augmentation de 29 sièges par rapport aux dernières élections. Issue de la bourgeoisie urbaine, de la petite noblesse et des hommes d’affaires, le parti politique n’est pas intéressé par la libéralisation politique qui devrait être engagé en Cisleithanie sous l’impulsion de l’empereur Rodolphe Ier et du ministre-président Eduard Taffe. Le parti Libéral correspond donc aux classes les plus hautes de la société hongroise, et ceci n’est possible qu’à cause, ou grâce selon le point de vue, au suffrage qui ne permet qu’aux populations les plus privilégiés de voter. Malgré que les populations autres que hongroises représentent un peu plus de la moitié de la population, ils n’ont pratiquement aucune représentation. La preuve la plus grande reste la politique de Magyarisation entreprise par le Royaume. Malgré cet état de fait, l’empereur n’est pas forcément en désaccord le plus total avec le parti Libéral, la principal raison est que ce parti est capable de discuter et de négocier lors des Compromis, le parti Libéral hongrois étant un pro-Compromis, chose qui ne serait pas forcément vrai avec certains autres partis nationalistes hongrois qui ont des revendications allant parfois jusqu’à l’indépendance. La situation empêche toutefois une quelconque réforme politique et économique de l’Empire dans son ensemble.

Avec les récentes élections, le premier ministre hongrois Kalman Tisza se retrouve renforcer, mais toutefois la situation financière du Royaume est plutôt préoccupante. En ce milieu d’année 1887, le premier ministre a chargé son ministre des finances Sandor Wekerle de trouver une solution et d’éviter les risques de banqueroutes. A cette problématique, Wekerle et Tisza travaillent afin de développer une nouvelle réforme des taxes qui se concentrerait notamment sur la taxation des terres. Le but étant de limiter le plus possible les effets de ces taxes sur l’économie en touchant ceux qui ont potentiellement le plus de capacités de financement. Les économistes qui travaillent sur le sujet en coopération avec le gouvernement estiment qu’une augmentation de cette taxe de 30% en 8 ans augmenterait de pas moins de 300% les revenus du gouvernement. En effet, la Hongrie est notamment constituée de grandes exploitations agricoles viables et productives qui permettent notamment une telle augmentation de budget. Le but affiché par les deux membres du gouvernement n’est pas moins qu’un doublement des revenus publics pour 1895 par rapport à 1880. Mais les économistes préviennent : le système de taxe prévu par Wekerle-Tisza est assez intransigeant et empêchera sans doute la mise en place d’un marché domestique actif comme on peut le voir dans la partie Cisleithanie de l’empire.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 195px-Imperial_Coat_of_Arms_of_the_Empire_of_Austria.svg
Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1517
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par GeorgeV le Sam 29 Juin 2019 - 17:06

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 750px-10

Reino Federado de España

Affaires intérieures

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Dscf0010
La Havane dans les années 90

Des nouvelles de Cuba maintenant alors qu'à Madrid, le bureau du premier ministre est littéralement couvert de doléances de toutes sortes en provenance de la colonie espagnol en Amérique. Littéralement, ce sont des milliers de lettres envoyé chaque mois par les membres de la chambre de commerce de Cuba qui demande une intervention immédiate du gouvernement dans les affaires internes de la colonie. La pénalisation de l’esclavage s’est avéré destructeur pour l’économie de l’île, bien plus que ce que Madrid avait prévu, s’étant largement inspiré de Puerto Rico afin de compenser les cultivateurs. Les résultats sont cinglants pour l’île, alors que près de la moitié des industries sucrières ont fermés par manque de profit. La production brute de sucre de canne ainsi que de tabac est à un bas historique, alors que les nègres désormais libre embourbent les grandes villes de Cuba tel que La Havane et Santiago, alors que d’autres préfèrent s’installer sur des îlots jusqu’alors inhabités créant ainsi des communautés autonomes indifférents aux ordres des représentants de la Couronne d’Espagne.

La situation est inacceptable pour les Cortes, surtout le chef des libéraux-conservateurs  Antonio Cánovas del Castillo ségrégationniste notoire et ayant pris sous son aile bienveillante devant la chambre des députés le dossier cubain alors qu’il craint de plus en plus une intervention étrangères. “L’Espagne se doit d’être derrière ses citoyens et ses industries à Cuba. Tous ceux qui connaissent les noirs vous diront qu'à Madagascar, au Congo, comme à Cuba, ils sont paresseux, sauvages, enclins à mal agir, et qu'il faut les conduire avec autorité et fermeté pour obtenir quelque chose de leur part. Ces sauvages n'ont d'autre propriétaire que leurs propres instincts, leurs appétits primitifs ”. Il a réussi par ses discours enflammé au déshonneur de la population noir de l’île à faire voter une loi autorisant la déportation de milliers de noirs de Cuba vers la Guinée Espagnol “endroit plus propice au caractère sauvage de ces êtres profondément primitifs et pourront assouvir leurs basique instincts avec des sujets de Sa Majesté aussi dérangés qu’eux dans les forêts sauvages de Guinée”. Ainsi, le gouvernement colonial cubain aura l’autorisation de la Couronne de déporter ses citoyens noirs en dehors de Cuba en cas de condamnation pour un délit même mineur tel que le vol. Bien entendu, tous citoyens prouvant un métissages avec une race blanche dans leur ancêtres sont exclu de la mesure de déportation, tout comme nos sages sujets nègres de Cuba rapportant pour la société espagnol (lire ici ceux qui ne sont pas poursuivi par la justice).

Alors que l’opposition a eu ce qu’il souhaitait, le gouvernement libéral de Práxedes Mateo Sagasta souhaite prendre le récent intérêts des conservateurs pour la cause cubaine pour mettre sur la table des négociations une réforme agraire d’importance pour l’Empire. Réforme la plus utile depuis la restauration bourbonienne, une réforme agraire est plus que nécessaire pour l’empire des territoires de la fédération, alors que la base de l’économie espagnol est concentré sur l’agriculture. Le gouvernement souhaite s’attaquer dans un premier temps à trois problèmes importants dans le système agraire de l’Espagne actuel. La très faible capacité d’épargne des petits agriculteurs du pays est un fléau pour l’ensemble de la société espagnol, alors que ces derniers sont en concurrence avec de grands propriétaires terriens. Sagasta souhaite encourager le développement moderne d’un réseau financier en province ainsi que dans les colonies afin d'inciter les petits agriculteurs à emprunter afin d'augmenter leur capacité de production. Les grands propriétaires terriens qui ont accès à un bassin de main d'oeuvre important devront avoir un incitatifs afin de se tourner vers la mécanisation et la modernisation. Madrid annonce donc la création de la commission des travaux hydraulique, avec la collaboration des régions autonome afin de mettre en place des partenariats public-privé avec les propriétaires terriens afin de financer des travaux d'expansion des terres arables et le financement de la mécanisation de l’agriculture.  Une initiative gouvernementale majeure dans le domaine des travaux hydrauliques vont avoir des effets importants sur la productivité agricole, dans la mesure où il est raisonnable de dire que la production totale par hectare dans les zones touchées sera au moins triplé. Le gouvernement souhaite aussi redirigé le financement de la recherche agraire vers le secteur des produits de luxe comme les agrumes, le tabac, le coton, l’olive ou encore le sucre et la production vinicole. Finalement, Madrid, pousser par la faible poussée démographique de l’Espagne, s’engage auprès des agriculteurs a trouver de nouveaux marchés pour la production espagnol.

Affaires militaire

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 450px-10
Le Palayo, Flagship de l'Armada Real

C’est en grande pompe que Sa Majesté la Reine-Régente Marie-Christine d’Habsbourg-Lorraine inaugura le Battleship Palayo, premier du genre pour l’Armada en pleine reconstruction. Le gouvernement annonce un projet de grande ampleur avec la marine italienne, alors que l’Espagne se doit de mettre au rancart ses plus anciens navires afin de concurrencer les puissances d’Europe. Le Palayo est toutefois satisfaisant pour l’armada qui par la même occasion annonce un grand redéploiement des flottes royales sous peu, jugeant les colonies espagnoles en danger face aux puissances étrangères alors que la majorité de la flotte reste stationnée en Espagne. L’Armada accueil aussi deux croiseurs modernes, soit le Isla de Luzon et le Isla de Cuba. De même, le croiseur Reina Regenta va sous-peu être inauguré. Le destroyer Destructor, premier de sa classe pour l’Armada est aussi intégré.

Affaires étrangères

Le gouvernement espagnol accepte de reconduire l’accord commercial avec le Royaume de Suède-Norvège dans les termes précédemment exprimé lors de la signature dudit traité.


Plus Ultra

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Coat_o13
GeorgeV
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2274
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Québec, Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Sam 29 Juin 2019 - 19:21


British Empire


« The empire on which the sun never sets »


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Affaires intérieures


................A la suite de la réforme de l’organisation administrativo-politique du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande, c’est au tour des finances impériales d’être revues en profondeur afin de prendre en compte les domaines de compétence d’attribution de l’Empire et les compétences résiduelles des dominions, qui jouissent désormais d’une très grande autonomie dans la gestion de leurs affaires internes. Aussi, le Chancellor of the Exchequer a prononcé, devant la House of Commons, le traditionnel Financial statement annuel au cours duquel Lord Randolph Churchill a eu l’occasion de revenir en détails sur les importants changements financiers et juridiques résultant du passage d’un Etat unitaire à un Etat fédéral. Selon la figure montante des tories, « cette transformation historique de notre Empire va avoir pour effet de modifier considérablement les rapports financiers entre icelui et ses nations constitutives, à un point tel que, si elle avait été opérée il y a plus d’un siècle de cela, les Treize Colonies compteraient toujours parmi les possessions de Sa Majesté en ce que l’Etat impérial se concentrera désormais exclusivement sur ses propres compétences et ne lèvera plus de nouvel impôt, un pouvoir qui échoit désormais aux dominions ; lesquelles sont toutefois désormais l’obligation de participer financièrement au budget impérial afin de bénéficier de la protection de notre armée et de notre marine. »

................En effet, l’Empire n’a désormais quasiment plus la possibilité d’instituer de nouvelles taxations sur ses Sujets. Selon la répartition des compétences, et sa mise en application pratique décidée par les différentes parties, l’Empire ne peut désormais plus percevoir de recettes que dans les domaines pour lesquelles il a directement compétence, c’est-à-dire en provenance des services liés aux postes et télégraphes, aux transports en commun et aux colonies ou encore les droits de douane. Dès lors, icelui n’a plus aucune compétence sur l’impôt sur les sociétés, les taxes foncières ou encore l’impôt sur le revenu, trois impositions qui relèvent désormais discrétionnairement de chaque dominion, ouvrant la possibilité de taxations différentes selon les provinces considérées. Afin de compenser la perte financière induite par cette réforme, les dominions devront tous verser, proportionnellement à leurs moyens financiers, des contributions matriculaires, l’Empire ayant d’ailleurs l’obligation juridique d’avoir un budget au pire équilibré, au mieux excédentaire, celui-ci ne pouvant pas contracter d’emprunt sauf en période de guerre. A contrario, les dominions peuvent quant à eux librement emprunter et reverser les sommes à l’Empire. Par ailleurs, les dettes des dominions sont mises en commun tous participent au remboursement général d’icelles, un principe de solidarité entre dominions qui évite des catastrophes financières.

................Toutefois, si les dominions fixent librement l’impôt, son recouvrement reste centralisé puisqu’il incombe au Her Imperial Majesty's Treasury d’aller directement collecter l’impôt auprès des contribuables. Chaque service du Trésor, au niveau fédéré, reversera ensuite les sommes correspondantes auxdites nations constitutives qui pourront ensuite les utiliser comme bon leur sied, le Her Imperial Majesty's Treasury ne conservant pour lui que les sommes dues par les dominions à l’Empire. Cette centralisation du recouvrement permet de décharger les dominions de ce poids, mais surtout à Londres de s’assurer que des provinces ne seront pas tentées, un jour ou l’autre, par bloquer les transferts financiers vers l’Empire, ce qui, au regard de la rigidité des règles budgétaires au niveau impérial, pourrait bloquer le fonctionnement du pays, et notamment sa défense. Par ailleurs, ce système permet aussi aux provinces de ne pas avoir à directement payer les frais de recouvrement de l’impôt, bien qu’elles le prennent indirectement en charge puisqu’elles doivent verser des contributions matriculaires pour financer l’Empire, lequel paie ce recouvrement. Grâce au progrès technologique, l’information des montants recouvrés sera bien plus rapide, notamment avec le télégraphe, qui permettra au Her Imperial Majesty's Treasury d’être averti de tout problème ou de l’avancement de la procédure de recouvrement de l’impôt à travers l’Empire.

................Cette répartition des compétences fiscales effectuée, le Chancellor of the Exchequer a ensuite, lors de son discours, détaillé les dépenses et recettes de l’Empire pour l’année fiscale 1887 – 1888. D’une part, au titre des recettes, sera perçue la somme totale de 83,9 millions de livres, provenant pour 27 millions de livres des contributions matriculaires et pour 56,9 millions de livres des domaines de compétence de l’Empire, financés pour 27,2 millions des taxes douanières, pour 15,7 millions des droits de timbres, pour 10 millions des services postaux, pour 2,5 millions des services télégraphiques et pour 1,5 millions des intérêts sur avance. D’autre part, s’agissant des dépenses, icelles s’élèvent à 83,9 millions de livres, et dont le premier poste reste le remboursement de la dette, qui s’élève à 29 millions de livres. Viennent ensuite l’armée, avec 21,4 millions, et la marine avec 14,8 millions de livres. Quatrième poste de dépense, les colonies, qui coûtent 6,3 millions de livres. S’ensuivent 5,9 millions pour les services postaux, 3,1 millions de livres dépensés pour le recouvrement des impôts et des taxes douanières et 2,1 millions de livres pour les services télégraphiques et 1,3 million de livres pour la diplomatie. Par rapport au budget de 1885, le nouveau budget impérial prévoit des recettes et dépenses réduites d’environ six millions, pour une dette réduite à 585,2 millions de livres – soit une baisse de plus de 55 millions de livres.

................Si la différence entre le budget d’avant la fédéralisation de l’Empire et d’après semble assez minime – elle est inférieure de 10%, alors que le champ de compétence de l’Etat central a été drastiquement réduit –, Lord Randolph Churchill le justifie toutefois assez aisément : auparavant, ce budget n’incluait pas certaines dépenses de l’Australie et du Canada, qui doivent désormais être prises à compte, à commencer par les frais d’entretiens militaires, mais aussi les frais de recouvrement, la poste, les télégraphes, etc. Enfin, le Chancellor of the Exchequer a détaillé, à titre informatif, les recettes des dominions, lesquelles s’élèvent à 54,6 millions de livres au total. Elles proviennent pour 28,7 millions des droits d’accises, pour 18,3 millions des impôts sur le revenu et sur la propriété, pour 4,2 millions de diverses sources non-fiscales, pour 2,1 millions des Home Duty et pour 1,3 million de la Laud tax. En retirant les contributions matriculaires, il reste donc 27,6 millions de livres aux dominions pour principalement financer les services civils, à savoir l’éducation, l’économie, la culture, etc., ce qui constitue en soi une hausse considérable de ce budget par rapport à 1885, qui s’élevait alors à 17,5 millions de livres. La fédéralisation se traduit ainsi par une hausse de la capacité d’investissement des dominions, ce qui devrait se répercuter économiquement dans les années à venir.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1896
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Sam 29 Juin 2019 - 22:47




Österreichisch-Ungarische Monarchie –


Osztrák-Magyar Monarchia



Empire d’Autriche-Hongrie



Début de la Neue Politik


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 330px-Rudolf_Crown_Prince_of_Austria_LOC
Rodolphe Ier, empereur-roi d’Autriche-Hongrie

La Neue Politik est aussi une politique modernisatrice de comment exercer le pouvoir. Cette modernisation suit notamment un axe principal : la communication. Cet axe est divisé en deux parties, la communication vers l’empereur et l’empereur vers le peuple. Pour la première partie, la règle comme quoi l’empereur doit être le premier à parler dans une conversation est abrogé, même si toutefois le respect qui est induit à son rang reste, Rodolphe est un empereur qui est libéral mais n’est pas un paysan. De plus, une ligne de télégraphe est installé à proximité de lui, qu’il apprend à utiliser directement, tandis que le « téléphone », une nouvelle technologie, est installé, mais n’a qu’une portée de 300m, mais le symbole est là. Finalement, un bureau de poste est institué, il sera possible à chaque habitants de l’empire d’envoyer directement des lettres à l’empereur-roi, ce bureau devra donner des tendances à l’empereur sur ce que pense le peuple.
La deuxième partie, l’empereur vers le peuple, sera notamment la mise en place d’un train spécial, étant assez grand pour transporter les principaux membres du gouvernement de l’empereur. Le but est de sillonner l’empire et de tisser des liens avec l’armée (à travers des visites dans les divisions) mais également avec le peuple quel qu’il soit. Ensuite, c’est d’expliquer à chacun ses projets, sa vision de la monarchie danubienne pour éviter le plus possible les incompréhensions. Au vu des ambitions, la sécurité de l’empereur est aussi une priorité. En contact direct avec le peuple, les attaques envers sa personne est fortement possible, c’est pourquoi des gens issus de l’armée, qui soutiennent l’empereur et l’empire, et qui sont bons dans leurs domaines seront contactés pour protéger l’empereur, au prix de leurs vies. Des techniques de protections visent à être développées pour être efficace face aux hommes ou sangliers sanguinaires. Cette politique de communication ultra-moderne vise la fin de l’année pour se mettre en place.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 195px-Imperial_Coat_of_Arms_of_the_Empire_of_Austria.svg

Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1517
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shin le Dim 30 Juin 2019 - 9:58


 
¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Kingdom_of_portugal___grunge_flag__1834___1910__by_undevicesimus_d719bfx-pre.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9ODU0IiwicGF0aCI6IlwvZlwvMjY0NDk4ZWUtNzNjZS00OWQ4LThlYmMtZjFmODQ1ZmZmNTE0XC9kNzE5YmZ4LTIxYzZhYTg4LTVmZjktNDUyZS05N2RlLTFkZWIwNmQ2N2Y2Zi5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MTI4MCJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19

Reino de Portugal

Affaires étrangères

A la Nation Chokwe
Le gouvernement de Sa Majesté a fait réception de votre réponse, malheureusement négative.
Le gouvernement de Sa Majesté espère un rapide revirement, que vous pouvez matérialiser à tout moment par un courrier de reddition.
Pour ce qui est du reste, vous ne laissez malheureusement pas le choix au gouvernement de Sa Majesté.

Au Royaume d'Espagne
Le gouvernement de Sa Majesté a fait réception de votre proposition, et c'est avec joie que Sa Majesté se rendra à Madrid, en compagnie de son épouse, pour des négociations entre têtes couronnées, aux fins de réaffirmer nos liens fraternels et d'aboutir à un nouveau traité qui serait avantageux pour toutes les parties.

Secret:

Affaires militaires

Angola
Face à l'opiniâtreté et l'indocilité des Chokwe envers la Couronne, et dans la nécessaire opération qu'appelle ce clivage, le Bureau des Affaires coloniales décide, en accord avec le Ministère de la guerre, d'une massification des forces à l'endroit des deux forts édifiés au point d'aboutissement de la progression des 2 détachements chargés de la reconnaissance et de la colonisation de territoires inoccupés ou quasi inoccupés, soit un renforcement pour chacune de 4 compagnies d'infanterie indigènes.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 1561878904-colonie

Soit une répartition des forces tel que :
Luanda
1 batterie mixte d'artillerie
1 escadron de dragon
1 compagnie européenne d'infanterie
1 compagnie indigène d'infanterie

Cabinda
1 compagnie indigène d'infanterie
1 corps de police
1 bataillon disciplinaire

Fort nord Ponto norte
1 compagnie mixte d'artillerie et d'infanterie
7 compagnies indigènes d'infanterie

Fort sud Ponto sul
1 compagnie mixte d'artillerie et d'infanterie
7 compagnies indigènes d'infanterie

Pour pallier à cet affaiblissement temporaire des effectifs, 8 nouvelles compagnies indigènes, majoritairement recrutées parmi les Kongo du Angola, hostiles aux autres puissances coloniales, et les Ovimbundu de la région de la capitale, Luanda, hostiles aux Chokwe des campagnes. Ces troupes seront équipées des Martini-Henry délaissés pour le Kropatscheck par les troupes déjà présentes sur place.
De plus, des renforts sont envoyés directement depuis la métropole. Ce sont 3 régiments de cavalerie et 6 régiments d'infanteries, escortés par un croiseur Vasco da Gama (1876), de classe Vasco da Gama, et 2 frégates, Vilhena (1882), de classe Vilhena, et Rio Sado (1875), de classe Rio Tâmega, qui font route vers l'Afrique Australe.
Le Bureau pour les Affaires coloniales, mobilisant des troupes très fortes de leur expérience coloniale, renforcées par des supplétifs coloniaux, sait que l'Europe a les yeux rivés sur cette partie de l'Afrique, alors que les autres puissances coloniales ont renforcé leur emprise sur la région, et que d'autres se sont faites repoussées dans leur entreprise.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 800px-Royal_Coat_of_Arms_of_Portugal_with_Mantle.svg

Shin
Shin
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 93
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Gosseau le Dim 30 Juin 2019 - 10:59

Principauté de Bulgarie

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 AeCY577

Introduction


................ La Bulgarie, pays a l’histoire ancestrale qui « renaît », enfin. La modernisation très relative à l’occasion des tanzimat (l’ère des réformes ottomanes qui visaient à la modernisation de son empire), la mobilité accrue, la formation de petites élites sociales et intellectuelles souvent formées en France, en Russie, en Allemagne ou dans les établissements qu’ils patronnent dans l’empire ottoman, la progression générale de l’enseignement (qui échappe aux religieux), l’émancipation culturelle et religieux par rapport aux Grecs (à travers la création de l’exarquat bulgare en 1870) explique la « renaissance » de la Bulgarie. Le soutien diplomatique russe en plus de l’audace du prince Alexandre Ier (un conservateur allemand de Hesse et neveu de l’impératrice de Russie), permirent de parachever cette lutte pour l’indépendance en remportant le bras de fer engagé par la Sublime Porte. Le prince Alexandre Ier, qui dirige d’une main de fer le pays (la constitution y étant suspendue depuis 1881) jouit d’une importante popularité grâce à ses succès diplomatiques, s’adressera sous peu à son peuple pour des annonces importantes qui devraient sceller le sort du pays pour les prochaines décennies. La Bulgarie est le plus grand des pays balkaniques grâce à sa superficie de 96 000 km² et près de 3,1 millions d’habitants, cette stature non négligeable ce doit d’être adossé à un réseau diplomatique plus ambitieux qu’il ne l’était auparavant, c’est ainsi que des missives furent envoyés aux États-Unis d’Amérique, au Royaume d’Espagne, au Royaume du Portugal, à la Confédération Suisse, au Royaume du Danemark et au Royaume de Suède-Norvège afin d’ouvrir des ambassades dans nos capitales respectives afin d’engager à terme, des échanges diplomatiques.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 204px-Coat_of_arms_of_Bulgaria_%281881-1927%29.svg
Gosseau
Gosseau
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3908
Date d'inscription : 22/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 30 Juin 2019 - 12:32

Empire de Chine
Brève
Evénement

Depuis plusieurs siècles, les agriculteurs successifs qui possédaient leur exploitation aux abords du fleuve Huang He s’efforçaient d’ériger, année après année, des digues toujours plus hautes afin de contenir les inondations fluviales provoquées par de fortes pluies. Cependant, parallèlement à l’érection de ces digues, de plus en plus de limon se déposait au fond du Fleuve Jaune, réhaussant inlassablement son niveau. Toutes ces installations s’avérèrent vaines, en cette fin d’été 1887, puisqu’à la suite de pluies diluviennes, le fleuve est sorti de son lit et a dépassé les digues, qui ont toutes cédées sous la pression, submergeant près de 130'000 km² de plaines agricoles, mais aussi de villes. Au total, ce sont près de 900'000 personnes qui ont été tuées lors de ces inondations, tandis que près de deux millions sont désormais sans abri. Pis encore, des maladies apparaissent et une pandémie est rapidement à craindre dans la région du Henan, d’où est partie l’inondation après la rupture de la digue à Zhengzhou.



République française
Brève
Evénement

Alors qu’en début d’année, l’Affaire Schnaebelé déchaînait les passions de tous bords et menaçait de provoquer un nouveau conflit entre l’Allemagne et la France, un nouveau scandale politico-financier vient secouer la jeune République française. A l’origine de ces événements qui font branler les institutions républicaines, les révélations de la prostituée Henriette Boissier, qui, lasse de son mauvais traitement par ses deux mères maquerelles, a dévoilé, dans un commissariat parisien, les derrières de ce commerce de charme, davantage plaque tournante de magouilles politico-financières que d’hommes en quête de menus plaisirs désireux de compenser la faible performance nuptiale de leur compagne. Convoquées par la police, les deux maquerelles furent contraintes de révéler au Commandant Baptiste Hayah, de la brigade des mœurs, les dessous du bordel.

Les deux mères maquerelles reconnurent que, dans le secret de leurs boudoirs, des personnalités négocient à prix d'or des honneurs et non des gâteries – les deux pouvant être sources de plaisir. Après avoir eu connaissance de l’affaire, le préfet de police ouvrit une enquête. Rapidement, le général Louis Charles Caffarel fut mis en cause et avoua ses vices. D’abord étouffée, l’affaire éclate au grand jour lorsque Le XIXème Siècle, journal boulangiste, dévoile le scandale et met en cause le député Daniel Wilson, accessoirement gendre du Président de la République Jules Grévy, accusé d’être le grand tenancier de ce trafic depuis l’Elysée. En effet, le beau-fils présidentiel utilisait de ses accès au Château pour convaincre son beau-père de décorer de la Légion d’Honneur, ou d’autres ordres, des entrepreneurs, industriels ou hommes politiques, et Wilson empochait entre 25 et 100'000 francs à chaque opération, de l’argent qui servait à financer des journaux provinciaux.

D’autres personnalités furent très rapidement accusées et jetées en pâture par la presse, notamment le sénateur de l’Oise et général comte d’Andlau. La classe politique, et principalement les opposants du Président Grévy, profitent de l’occasion pour attaquer icelui. Ainsi, Georges Clemenceau et Jules Ferry se donnent à cœur joie de descendre méthodiquement l’actuel Président de la République, tandis que le Gouvernement – pourtant étranger à cela – est lui aussi ébranlé. La figure montante avec l’aide des médias, le général Boulanger, accessoirement Ministre de la Guerre, est appelé par ses militants et sympathisants à reprendre les choses en main pour purger la République de ses politiciens corrompus, lui qui avait déjà fait sensation en prônant la guerre contre l’Allemagne au début de l’année. Reste à voir s’il saisira l’occasion, alors qu’il est de plus en plus marginalisé au sein du gouvernement.

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1428
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 30 Juin 2019 - 12:37

Confédération helvétique & Etats-Unis d'Amérique
Sur demande de Gosseau

La Confédération helvétique et les Etats-Unis d'Amérique acceptent l'ouverture d'une ambassade auprès de la Principauté de Bulgarie.

http://www.chacunsonpays.com/t8795-bulgarie-suisse-usa#116341
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1428
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Dim 30 Juin 2019 - 13:48




Österreichisch-Ungarische Monarchie –


Osztrák-Magyar Monarchia



Empire d’Autriche-Hongrie
 


La dimension sociale de la Neue Politik


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Eduard_Taaffe_%281833%E2%80%931895%29
Eduard Taffe, ministre-président de Cisleithanie


La Neue Politik a aussi une dimension sociale. Rdolphe Ier a longtemps critiqué l’importance du cléricalisme dans la politique et la vie sociale des habitants d’Autriche-Hongrie. Les nombreux privilèges de l’aristocratie sont, d’après lui, un symbole de la non-modernité de l’Etat austro-hongrois. Enfin, les travailleurs qui vivent dans la misère sont une honte et aussi un risque pour la stabilité du régime. Rodolphe sait pourtant, que ce sont les trois piliers d’un Etat comme l’Autriche-Honogrie : les nobles, le clergé et la bourgeoisie (via l’industrialisation du pays), s’attaquer à eux est donc un risque important. Cependant, Edouard Taffe avec sa coalition Iron Ring qui tient depuis quelques années déjà à une solide base pour réformer l’empire avec le soutien de l’empereur. Les deux, très ami depuis la mort de François-Joseph tant ils sont en concordance sur les sujets majeurs, veulent réformer le système social du pays.
En premier lieu, Taffe voulait mettre en place un code du travail en 1885 mais a rencontré une forte résistance de l’empereur (en réalité j’ai oublié ptdr) et a dû changer ses plans. Désormais, rien n’interdit la mise en place d’un code de travail autrichien. Le Code du travail de 1887 devrait prendre comme modèle le Code de travail Suisse et Allemand en y apportant des améliorations. De la Suisse, l’Autriche y apporte une durée limite de temps de travail à 11 heures par jour, mais également des bénéfices à la maternité, des jours de travail et de l’argent pour permettre une meilleure organisation dans la nouvelle naissance. De l’Allemagne, les travailleurs seront assurés contre les risques industriels inhérents à leurs travails. Enfin, venant d’Autriche, un salaire minimum, faible en premier lieu mais suffisant pour nourrir la famille. L’important est que tous puissent vivre de leurs travails. Avec ce nouveau code du travail, Taffe compte stimuler la productivité, l’important est en effet que les travailleurs vivent assez bien pour qu’ils soient en meilleur état pour travailler.

Affaires personnelles de l’Empereur


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 334px-Stefanie_en_Rudolf
Le couple impérial en 1881

Plus personnellement, l’empereur-roi Rodolphe Ier est marié avec Stéphanie de Belgique depuis 1881. Le mariage est heureux au début mais fini mal, les deux étant radicalement différent, Rodolphe est libéral et Stéphanie est dans la pure tradition. Ils ont eu un enfant, Elisabeth, mais la maladie de Rodolphe, la blennorragie rend l’impératrice incapable d’avoir de nouveaux enfants. De plus, Rodolphe considère très mal le Roi de Belgique, le père de Stéphanie, qu’il considère comme extrême dans ses idées et arriviste. Après plusieurs mois auquel il a beaucoup réfléchi sur la situation, il a décidé de demander au pape Léon XIII la reconnaissance de nullité de son mariage.
La maladie ne s’arrange pas, Rodolphe reste toujours impuissant, mais le fait qu’il soit devenu empereur et puisse enfin mettre en place ses idées améliore l’état psychologique de l’empereur qui était en dépression. Désormais, il est soigné par les plus grands médecins du pays qui ne peuvent faire grand-chose sur cette maladie encore incurable. Il y a quelques mois, il se soignait avec un cocktail de morphine, cocaïne et d’alcool. Cependant l’empereur-roi, un homme très intelligent, sait très bien que ces produits ne font que dégrader sa santé psychologique et surtout physique, il a beaucoup diminué sa consommation de ces produits, seule la morphine est encore utilisée à vrai dire, car la maladie lui cause d’énormes douleurs en urinant et perpétuellement dans l’épididyme (en gros, les couilles). Malgré certaine douleurs importantes, sa condition physique et psychologique s’améliore, grâce à sa volonté importante de réforme.



¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 195px-Imperial_Coat_of_Arms_of_the_Empire_of_Austria.svg
Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1517
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Dim 30 Juin 2019 - 16:56


British Empire


« The empire on which the sun never sets »


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 640px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg


Affaires coloniales


................La Raj britannique, joyau de la Couronne, connaît une période assez mouvementée sur le plan politique depuis 1884 et l’arrivée au pouvoir de Frederick Hamilton-Temple-Blackwood comme Viceroy and Governor-General of India. En effet, ce diplomate anglais, fin connaisseur de l’Empire Ottoman et de la Russie, qui, entre 1872 et 1878, occupa la même charge au Canada, est réputé pour être un réformateur impliqué dans sa mission, cherchant toujours à prendre un maximum en considération ses administrés, notamment les autochtones, sans jamais se mettre à dos les colons. A titre d’exemple, il avait notamment rendu dès 1882 un rapport sur l’intégration des égyptiens dans la gouvernance de leur pays, lequel fut suivi d’effets, au plus grand bénéfice de la Couronne jusqu’à présent. Sa méthode en Inde, consistant à s’attirer l’appui à la fois des nationalistes indiens et des colons, semble pour le moment fonctionner à merveille, à tel point que l’autorisation de la création de l’Indian National Congress, parti politique constitué de l’élite éduquée hindou et musulmane, avec le soutien de nombreux colons britanniques, ne fut quasiment qu’une formalité et ne provoqua guère de grands remous au sein de l’élite britannique, peut-être consciente de la nécessité d’inclure davantage la participation des colonisés pour permettre une meilleure intégration des Indes au sein de l’Empire, et assurer sa domination sur ce vaste territoire.

................Et la tâche est plutôt ardue. En effet, la Raj britannique est le deuxième territoire le plus peuplé du monde après l’Empire de Chine, et au coude à coude avec l’Europe. Cette vaste population est extrêmement hétérogène puisque vivent côte à côte des bouddhistes, des chrétiens, juifs, des hindous, des musulmans et des zoroastriens, tous ayant leurs propres codes culturels, leurs aspirations, etc. De plus, la Raj est un enchevêtrement administratif colossal, avec plus de cinq-cents principautés autonomes, soumises à l’Indirect Rule, tandis qu’une autre partie du territoire est quant à elle soumise au Direct Rule, complexifiant grandement l’intervention du Conseil du gouverneur général des Indes, chargé d’assister ce dernier dans la gestion des affaires indiennes. En outre, il existe également une diversité sociale assez importante sur le territoire, avec des villes ou des Etats assez prospères, et, a contrario, d’autres totalement dévastés par la pauvreté, à l’instar du Bengale. Les différences sociales se remarquent aussi entre les différents groupes religieux, et au sein même de certains d’entre eux, par exemple avec une domination économique et financière des chrétiens, des juifs et de certaines hautes castes hindoues, tandis que d’autres castes hindoues sont minées par la pauvreté. De telles différences se retrouvent également au sein des communautés bouddhistes et musulmanes, avec une élite bourgeoisie minime et de nombreux pauvres.

................Toutes ces différences culturelles, religieuses et sociales, sont assez naturellement dans l’esprit de Frederick Hamilton-Temple-Blackwood, qui souhaite améliorer la condition quotidienne de l’indien moyen. Pour lui, il est absolument nécessaire de mieux intégrer les peuples colonisés dans la gestion de leur territoire, et cela passe nécessairement par l’éducation, non pas des masses, mais au moins d’une petite partie de la population afin de la rendre capable de s’administrer, avec, bien évidemment, le soutien des britanniques. Ainsi, poursuivant la politique mise en place après la terrible rébellion de 1857 de création d’universités – avec principalement celles de Calcutta et de Lucknow –, le Viceroy and Governor-General of India a décidé, de concert avec certains Rajas concernés, d’accroître significativement le nombre d’universités impériales avec la construction de tels établissements à Bombay, à Dispur dans la province d’Assam, à Hyderabad, à Jamnu dans le Jammu and Kashmir, à Kalat dans la principauté éponyme, à Lahore dans le Penjab et à Mysore. Evidemment, des établissements scolaires de rang inférieurs vont être développés dans les territoires voisins pour permettre la formation de cette élite, l’aristocratie et la bourgeoisie locales étant naturellement visées pour envoyer leurs enfants dans ces établissements bien trop onéreux d’accès pour les paysans ou les petits commerçants.

................Plus encore, le Viceroy and Governor-General of India a rendu un rapport intitulé Report on the Conditions of the Lower Classes of Population in Bengal au Secretary State for India dans lequel il décrit méticuleusement la situation des classes les plus pauvres au Bengale et dans lequel il fait écho aux revendications de l’Indian National Congress que sont l’institution de conseils provinciaux et centraux pour permettre aux élites locales de s’investir dans la gestion des Indes. En réponse, Arthur Balfour a présenté devant la House of Commons le Governement and Councils of India Act de 1887 dans lequel il permet la création de tels conseils, qui inaugurent véritablement la politique électorale dans la Raj britannique. Chargé de sa mise en œuvre, Frederick Hamilton-Temple-Blackwood a institué un conseil par province ou par principauté, composé d’un nombre variable de membres allant de 10 au minimum à 60 au maximum. Ces conseils connaissent des affaires internes de leur province ou principauté. Chaque caste hindoue et chaque religion y a des places réservées, selon l’importance démographie de ces catégories dans la province concernée, chaque citoyen votant pour un candidat de sa condition. Par exemple, les britanniques votent pour les sièges attribués aux britanniques, les Brahmanes pour ceux attribués aux Brahmanes, etc. Un tiers maximum des membres peuvent être nommés par le vice-roi.

................Au-dessus se trouve l’Imperial Legislative Council, divisé en deux assemblées distinctes. D’une part, la chambre basse est intitulée la Central Legislative Assembly, laquelle reprend le même fonctionnement que les conseils provinciaux. Elle est composée de 142 membres, dont 41 sont nommés et 101 sont élus. Parmi ces derniers, 52 membres représentent les castes en général, 29 sont élus par les musulmans, 2 par les Sikhs, 7 par les européens, 7 par les propriétaires terriens et 4 par les hommes d’affaires. Quant aux 41 membres nommés, le Gouvernement de l’Inde nomme 14 représentants au sein du Conseil du Vice-roi et 12 au sein des conseils des provinces soumises à la Direct Rule ; tandis que 10 sont désignés par les conseils desdites provinces et le Gouvernement désigne également un représentant pour l’Association des Chambres de Commerce, un pour les chrétiens indiens, un pour les Labour interets, un pour les anglo-indiens et un dernier pour les Intouchables. D’autre part est instituée une chambre haute, le Council of Rajas, lequel regroupe l’ensemble des princes régnants de la Raj britannique – ou à défaut leur représentant – ainsi qu’un représentant de chaque province soumise à la Direct Rule. Ensembles, les deux assemblées épaulent le Conseil du Vice-roi, organe exécutif, dans sa gestion des affaires courantes de la Raj britannique et désignent les 25 représentants indiens au Parlement impérial.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 248px-Royal_Coat_of_Arms_of_the_United_Kingdom.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1896
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Oberyn le Dim 30 Juin 2019 - 20:07

Royaume de Suède-Norvège


Scandale financier en Norvège

La révélation de la commande de deux cuirassés britanniques par le gouvernement en place a profondément révolté une grande partie de la société civile norvégienne.
Si les élites libérales applaudissent l’achat, y voyant la clef de la souveraineté maritime pour la nation norvégienne, la fuite du prix d’achat dans les journaux a uni l’opposition contre le gouvernement en place.
Les conservateurs, pro-suédois, ont utilisé l’exemple de cet investissement inédit pour faire campagne dans leurs journaux sur le bellicisme du gouvernement en place. Selon eux, l’achat de ces deux cuirassés, faisant suite à l’introduction, il y a un an, de la conscription, n’est que le présage d’une guerre ouverte contre la Suède.
Cette campagne de peur a ses effets sur le peuple norvégien, mais c’est surtout l’aspect financier de la chose qui révolte les classes populaires. Les socialistes évoquent « deux jouets achetés par la bourgeoisie avec la sueur du peuple scandinave, pour répandre le sang du peuple scandinave, contre le peuple scandinave.»
Une grève générale touche les chantiers navals de Norvège. Où, outre ces deux aspects, les travailleurs sont révoltés du choix du gouvernement de privilégier une importation quand des navires auraient pu être produits localement, alors que le manque d’opportunités économiques pousse des dizaines de milliers de norvégiens à tenter leur chance en Amérique chaque année. Les récents événements en Frace et l’ampleur du mouvement boulangiste a sans doutes également contribué à renforcer la révolte norvégienne.
C’est une alliance inédite entre droite et gauche internationaliste qui pose de forts soucis au premier ministre, . Ce dernier risque peut être de regretter sa décision d’élargir substantiellement, il y a deux ans, la part de la population concernée par le suffrage, alors que de nouvelles élections arrivent.


Une propagation en Suède

Le gagnant indirect de ces évènements est peut être le roi suédois, Oscar II, car on peut penser que cette contestation risque d’affaiblir le mouvement indépendantiste en Norvège. Il ne doit néanmoins pas trop s’avancer. Les évènements ont des conséquences dans les deux pays, car on observe une forte coopération entre les partis socialistes norvégiens et suédois, et la contestation a gagné Stockholm. Mais si les revendications étaient économiques au nord, elles deviennent politiques en Suède. Le système norvégien est contesté, mais il est également devenu quasi démocratique depuis l’affirmation du parlement il y a 3 ans et l’abaissement du cens. Le contraste avec l’omniprésence du roi dans la politique suédoise est marquant. L’abaissement du cens et l’indépendance du parlement est demandée.

Néanmoins, aucun mort n'est à déplorer, ni en Norvège, ni en Suède.

Autre : La demande bulgare est acceptée et une ambassade est ouverte.
Oberyn
Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 608
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 20
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Mirage le Lun 1 Juil 2019 - 1:46

United States of America - Etats-Unis d'Amérique


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 640px-Flag_of_the_United_States_%281877%E2%80%931890%29.svg


Les remous du massacre d’Haymarket qui ont secoué la classe ouvrière américaine ne sont pas encore fini, un état de fait qui fatigue énormément le patronat américain. En effet, depuis, les ouvriers américains sont en ébullition, la « syndicalists fever » comme on l’appel ne cesse de prendre en ampleur et le nombre de syndiqués explose de mois en mois, d’autant que ce sont les syndicats les plus radicaux, frôlant avec le discours marxiste révolutionnaire qui tire leur épingle du jeu aux dépends des syndicats réformistes traditionnels. L’anniversaire de l’affaire d’Haymarket a été le point de départ de grèves offensives massives en particulier chez les cheminots et les dockers qui aboutirent sur des augmentations de salaire malgré l’échec de la revendication principale, la journée de 8h, inconcevable pour le patronat. Plus discrètes, depuis plusieurs mois, de nombreuses grèves courtes, rarement victorieuses émergent dans de nombreux secteurs, parfois réputés peu combatifs, entretenant ainsi le climat social tendu qui s’est installé dans le pays depuis Haymarket. Par ailleurs, à l’échelle locale comme nationale, de nombreuses personnalités ouvertement marxistes ou anarchistes émergent par le biais de ces grèves et obtiennent une adhésion de plus en plus massive de la part des ouvriers américains. Les journaux des principaux syndicats s’impriment désormais à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires et s’échangent dans tout le pays.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Radical-unionism-virtually-collapsed-in-large-part-because-of-Federal-repression-during-World-War-I-by-means-of-the-Espionage-Act-of-1917-and-the-Sedition-Act-of-1918.-Pinterest-1.jpg?u=https%3A%2F%2Fcdn.historycollection.co%2Fwp-content%2Fuploads%2F2017%2F07%2FRadical-unionism-virtually-collapsed-in-large-part-because-of-Federal-repression-during-World-War-I-by-means-of-the-Espionage-Act-of-1917-and-the-Sedition-Act-of-1918.-Pinterest-1



A un an des élections présidentielles de 1888 et face à cette nouvelle situation politique les deux principaux partis américains sont obligés de se démarquer l’un de l’autre sur cette actualité. Le parti démocrate du président Cleveland a choisi d’assumer un discours pro-ouvrier en soutenant les revendications portant sur les hausses de salaires mais aussi en se prononçant en faveur de lois antitrust. La proposition phare de ce nouveau programme étant l’établissement de la journée de 10 heures à l’échelle fédérale. Une première aux Etats-Unis. Des propositions faisant bondir l’opposition républicaine qui dénonce le « revirement vers le marxisme » d’un parti « autrefois respectable », le discours du Grand old party est de son côté on ne peut plus ferme, parlant du ras-le-bol des américains face à l’agitation des syndicalistes paralysant l’activité économique et soutenant l’intervention systématique de la garde nationale afin de briser grèves et manifestations jusqu’au retour à la normale de la situation sociale.

Si ces deux discours sont à l’opposé l’un de l’autre, ils visent tous deux à rétablir un semblant d’ordre aux Etats-Unis. Il faut dire que la situation atteint des sommets inédits. Si il est en effet habituel de voir les ouvriers du nord-est être combatifs face à leurs patrons, depuis plusieurs semaines, surement inspirés par leurs compatriotes de l’industrie, les ouvriers agricoles blancs du Midwest et noirs du Sud ont entamés plusieurs luttes sauvages, soutenus par des agitateurs marxistes ou anarchistes prônant l’alliance du prolétariat et de la paysannerie, et qui se sont souvent terminés dans le sang après l’intervention de milices envoyées par les propriétaires locaux. Des incidents très rares dans des secteurs où les main d'oeuvre est réputée très obéissante qui illustrent la situation explosive dans laquelle se trouvent les Etats-Unis actuellement.
Mirage
Mirage
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1147
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 20
Localisation : La Ville Lumière

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Lun 1 Juil 2019 - 14:49




Österreichisch-Ungarische Monarchie –


Osztrák-Magyar Monarchia



Empire d’Autriche-Hongrie
 


Troisième Conférence de l’Ausgleich de 1887



Pressbourg, à nouveau les représentants de la Transleithanie et de la Cisleithanie se rencontrent. Cette fois-ci, il n’y aura pas de prochaine fois car cette conférence est la dernière avant la crise constitutionnel que déjà beaucoup d’observateurs et d’élites prédisent. Ce sera le premier défi de Rodolphe Ier, la noblesse ne prenant pas compte des conférences sur l’Ausgleich auquel il aurait participé. Sur cette dernière c’est l’héritier du trône qui y est envoyé, Charles-Louis d’Autriche, frère de François-Joseph Ier. Charles a beaucoup parlé à l’empereur ses derniers mois, ne voulant pas de postes à responsabilité il devrait bientôt renoncer à son rôle en faveur de sono fils ainé, François-Ferdinand qui n’a que 24 ans.
Pour retourner au sujet, Charles devrait représenter l’empereur à cette négociation puis renoncer à ses droits quelques jours après. Durant les négociations, très peu de concessions, sinon aucune, n’a été fait. On pense dans les deux camps que ça passera car personne ne veut d’une crise constitutionnelle. Cette crise se fera entre l’empereur et les principaux représentants afin de trouver un accord mais fera perdre beaucoup de temps à l’empereur. Ainsi donc, très peu de chose change par rapport à la Deuxième Conférence qui dit-on avait pour principal raison de défaite les élections hongroises. Le vote se fera le mois suivant.

Politique de nationalisation des réseaux ferrés


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 240px-Westbahn_Haag_1900

En Transleithanie, les réseaux ferrés sont nationalisés par la MAV mais toutefois cet état de fait n’est pas vrai en Cisleithanie. Depuis quelques années, l’Etat a entrepris le rachat de nombreuses sociétés de réseaux ferrés afin que cela soit sous le giron de l’Etat. La crise de 1873 a beaucoup aidé pour la création du Staatsbahnen, l’entreprise publique du domaine et on estime qu’en 1887 quelque 5 300km de réseaux sont public, le but affiché est clairement le rachat de 90% des réseaux ferrés d’ici à 1900, notamment par le rachat de la société Staats-Eisenbahn-Gesellschaft et de l’Osterreichische Nordwestbahn. Rodolphe Ier veut faire de cet objectif un objectif prioritaire, c’est pourquoi un ministère, l’Eisenbahnministerium, spécialement dédié à la gestion et le rachat de ces réseaux sera mis en place dès à présent.


¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 195px-Imperial_Coat_of_Arms_of_the_Empire_of_Austria.svg
Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1517
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Shin le Lun 1 Juil 2019 - 15:13


 
¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Kingdom_of_portugal___grunge_flag__1834___1910__by_undevicesimus_d719bfx-pre.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9ODU0IiwicGF0aCI6IlwvZlwvMjY0NDk4ZWUtNzNjZS00OWQ4LThlYmMtZjFmODQ1ZmZmNTE0XC9kNzE5YmZ4LTIxYzZhYTg4LTVmZjktNDUyZS05N2RlLTFkZWIwNmQ2N2Y2Zi5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MTI4MCJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19

Reino de Portugal

Affaires intérieures

Une crise politique ?
Alors que les opérations en Afrique Australe étaient censées être une des pierres angulaires de la nouvelle politique étrangère énergique du Portugal, aux côtés du voyage de Sa Majesté en Espagne, marquant notamment une volonté de réaffirmer notre présence dans la région -et, conséquemment, au niveau mondial- par rapport à d'autres puissances étouffantes, celles-ci se révèlent être un fiasco, par le retrait des deux contingents d'expédition, censés remporter une victoire rapide sur des ennemis, que nous avons déjà eu l'occasion de combattre maintes fois.

Car cette défaite, elle sonne surtout comme celle de Fontes Pereira de Melo, le chef du gouvernement, celui qui murmure aux oreilles de Sa Majesté. Est-ce un désaveu de la politique de ce bonhomme, élevé dans la grandeur du Portugal, fondée sur une politique pragmatique de défense des intérêts nationaux au niveau étranger, et sur la répression systématique des grèves et des courants de gauches révolutionnaires ?
Haï par ses opposants, une motion de censure a été déposée, largement ralliée par le courant libéral des conservateurs. Il n'en a fallu de peu, pour que son propre camp ne le propulse à la fin de son mandat.
Sauvé par le courant catholique et réactionnaire, l'homme qui intrigue dans les couloirs du Palais se sait sur la sellette, et sait interpréter les récents événements politiques comme un ultimatum. Désormais, sa carrière ne tient plus qu'à quelques kilomètres carrés perdus dans la savane.

Affaires étrangères

A la Principauté de Bulgarie
Le gouvernement de Sa Majesté fait réception de votre demande.
C'est avec joie que nous acceptons l'ouverture d'ambassades respectives à Lisbonne et Sofia, mais aussi avec intérêt, nous espérons que nos relations seront fructueuses pour nos deux nations à l'avenir.

Secret:
Affaires militaires

Angola

Le Bureau pour les Affaires Coloniales, et les autorités portuaires de Luanda, ont bien fait réception de l'escorte de troupes supplémentaires, prévu en cas de déroute face à l'ennemi -à raison-, constituées notamment de 3 régiments de cavalerie et 6 régiments d'infanterie. Celles-ci se mettent en route, divisées en 2 contingents, chacun comprenant 1 régiment de cavalerie et 3 régiments d'infanteries, respectivement vers le nord et vers le sud. Le 3e régiment de cavalerie, demeurera lui à Luanda, renforçant la garnison.
Pour ce qui est de l'escorte maritime, croiseur Vasco da Gama (1876), de classe Vasco da Gama rentrera dans le port de Lisbonne pour renforcement et révision, tandis que les 2 frégates, Vilhena (1882), de classe Vilhena, et Rio Sado (1875), de classe Rio Tâmega, mouilleront entre le port de Luanda, l'enclave de Cabinda, et l'archipel de Sao Tomé et Principe.

Pour les 2 contingents repoussés à l'occasion des opérations, ceux-ci se sont repliés en bon ordre à leur point de départ, respectivement Ponto Norte et Ponto Sul, malgré des lignes de ravitaillement défaillantes et un harcèlement constants. Ils en ont profité pour renforcer leur point de contrôle, massifiant des vivres et des munitions, en vue d'une prochaine offensive, qui serait mieux préparée.

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 800px-Royal_Coat_of_Arms_of_Portugal_with_Mantle.svg

Shin
Shin
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 93
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Utyi le Lun 1 Juil 2019 - 15:20

Royaume de Belgique

Les campagnes dans l'est du pays se sont enfin terminé et le Congo peut songer a son futur. Si une grande partie des territoires appartient au roi Léopold, et une majorité des plantations et mines a des compagnies d’état dirigé par Léopold, icelui ne peux pas se comporter comme un tyran, car l’opinion en Belgique veille. Sous la pression d'un opinion toujours moins enthousiaste dans les aventures coloniales, Léopold a été obliger d'admettre un système de contre pouvoir au Congo. Ainsi les expatriés Belges ont une protection légale équivalente a celle en Belgique, de même que les natifs étant allé a l'école pour former le cœur administratif du pays comme les soldats s'étant engagé dans la Force Publique et suivant des cours de civisme.
Cependant Congo n'est pas encore un nation et n'a pas de citoyenneté, mais est bel est bien toujours le domaine du roi Léopold.
Message au Portugal
Les avant posts dans le sud du Congo font l'été de combats et de déplacement de troupes au sud du pays, en particulier dans les zones revendiquées par l'EIC. Léopold II demande donc des explications sur ce que font les portugais là bas.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1609
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1885 ¤ Topic Officiel - Page 6 Empty Re: ¤ V1885 ¤ Topic Officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum