¤ V1963 ¤ Topic officiel

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Skorm123 le Sam 24 Aoû 2019 - 17:03




中华人民共和国


République Populaire de Chine





Affaires politiques


La rivalité des camps désormais nommés « révisionnistes » et « extrémistes » par leurs ennemis augmente au fil des mois en Chine : l’annonce du prochain Plan quinquennal par Liu Shaoqi a surpris par mal de monde en Chine, que ce soit ses alliés ou ennemis. Tous sans exception considère ce projet comme une énorme erreur politique : aucun Congrès, débat ou autre n’a eu lieu avant d’annoncer le plan. Mao ne décolère pas, la diminution des chiffres de contrôles, d’après la ligne Shaoqi, est pour lui une aberration sans nom qui se rapproche du capitalisme. Dès lors, sa campagne de propagande lancé l’année dernière en direction de l’agriculture mais également de l’industrie devrait s’intensifier dans le but d’augmenter le soutien de la population paysanne et ouvrière cœur de l’idéologie communiste chinoise. Pour cela, des milliers d’étudiants, fidèles à Mao et qui ont toujours vécus sous le régime communiste, sillonnent les campagnes afin d’éduquer la population rurale au socialisme, notamment à la ligne Maoïste du socialisme. Le « Mouvement d’éducation socialiste » prend de plus en plus de place dans la politique chinoise et est d’ailleurs le symbole le plus visible de cette rivalité entre deux camps en Chine. Dans les faits, beaucoup de ces partisans Maoïstes utilisent ce mouvement pour purger les campagnes des éléments qui prônent un modernisme et donc d’une libéralisation de l’économie ou de la société chinoise. Par ce mouvement, Mao rentre directement en confrontation avec la ligne Shaoqi qui encourageait notamment le modèle familial d’exploitation agricole au grand damne des coopératives et donc des communes populaires. Les partisans de Shaoqi se retrouvent dans la menace continuelle des partisans de Mao. Shaoqi lui est assez coincé dans cette situation, il n’a pas l’influence qu’a Mao et une quelconque purge sur le camp maoiste aurait des conséquences politiques assez importantes en Chine. Ses idées a lui est de prouver que ses idées, notamment économiques, sont supérieurs à ceux de Mao et donc d’avoir un soutien populaire et prolétaire.


¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 221px-National_Emblem_of_the_People%27s_Republic_of_China_%282%29.svg

Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1482
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Utyi le Sam 24 Aoû 2019 - 19:03

République socialiste tchécoslovaque

Les reformes économiques soviétiques, et leurs extensions au Conseil d'assistance économique mutuelle, ont secoué le PCT. Si les deux plans annuels convergent globalement avec leurs équivalents soviétique, le reste restait au main des conservateurs dirigés par Antonín Novotný.
Mais, de plus en plus impopulaire dans le PCT et dans l’opinion de la population, particulièrement slovaque au vu de sa slovacophobie, la demande de réformes en URSS fut l’occasion pour Alexander Dubček, étoile montante de la section slovaque du PCT, avec Ota Šik, son économiste protégé, de forcer Novotný a démissionner du poste de 1er secrétaire du parti et de nommer comme président Ludvík Svoboda.
Novotný ayant compris que la population comme l'URSS ont chosit Dubček, il démissionna et laisse donc a Dubček carte blanche. Si celui ci a en tête un long programme de démocratisation, sa première mesure fut d'ordonner la transformation en république fédérale le pays , en mettant Tchèques, Moraves et Slovaques à pied d'égalité et la fin des mesures anti cléricales de Novotný, se montrant ainsi comme l’opposé absolu de celui ci.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1603
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Bureau le Dim 25 Aoû 2019 - 1:27

Maroc
Sur demande de Jhe

Le Maroc salue chaleureusement l'aide américaine. Sa Majesté Hassan II a accueilli avec plaisir l'ambassadeur américain au Maroc pour parler d'une vente d'armes, qui sera payée par un prêt effectuée aux banques américaines. Si les Etats-Unis l'acceptent, le Maroc souhaiterait disposer dans les plus brefs délais du matériel suivant :

- 36 Douglas A-1 Skyraider
- 6 Republic F-105 Thunderchief
- 48 North American F-86 Sabre

- 120 M48 Patton
- 20 000 fusils M1 Garand

http://www.chacunsonpays.com/t8879-demandes-pnj-us#116862
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1365
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Sirda le Dim 25 Aoû 2019 - 15:36


République française


¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 640px-Flag_of_France_with_RF.svg


Affaires intérieures


................Si la situation économique se porte pour le mieux, notamment avec une inflexion notable de l’inflation, une croissance toujours aussi soutenue – la première d’Europe occidentale –, des investissements et une consommation en hausse, la situation française n’est pas pour autant parfaite, loin s’en faut d’ailleurs. En effet, pour la seconde année consécutive, la natalité française tend inexorablement à baisser, ce qui n’est pas sans inquiéter les autorités gouvernementales, au premier chef duquel l’ancien premier-ministre Michel Debré, fervent nataliste et ardent défenseur d’une France peuplée de cent millions d’habitants, de Calais à In Guezzam, pour lequel « il y a un lien direct entre le nombre des Français et notre faculté d'expansion. » Ainsi, le ministre des Finances et des Affaires économiques a présenté un plan, validé par le Conseil des ministres, visant à relancer la natalité et, selon les objectifs, à faire de la France le premier pays européen d’ici l’an 2000 en termes démographiques. Selon les propos liminaires du ministre, « C'est une conception absurde de la richesse que de penser que les parts du gâteau sont d'autant plus grosses qu'on est moins nombreux à se les partager. La vérité est que les gâteaux sont plus nombreux quand il y a plus de marmitons pour les faire. » Si, pour l’instant, le solde démographique français reste toujours largement positif sans avoir à recourir à l’immigration pour le maintenir et permettre une croissance démographique, il n’est pas exclut que cette situation ne soit plus d’ici quelques décennies, ce qui pourrait considérablement impacter, selon Michel Debré, le système de protection sociale français, qui repose largement sur la population active qui finance les personnes les plus âgées une fois ces dernières à la retraite, ou bien les chômeurs, les invalides, etc. Dès lors, si ce système veut être intégralement maintenu à l’avenir, mais aussi si la France veut conserver son rang dans le concert des nations, lequel est de plus en plus constitués d’Etats peuplés par plusieurs dizaines voire centaines de millions d’habitants, elle se doit nécessairement de se repeupler bien plus rapidement – ce qui, bien entendu, aura un coût pour les finances publiques afin de promouvoir un tel repeuplement conséquent, mais qui, à terme, sera pleinement bénéfique pour ces dernières, et plus généralement pour l’économie française. Plus encore, ce repeuplement doit se faire au profit de l’entièreté du territoire français, et non à celui de quelques grandes régions ou métropoles ; cela afin de permettre un développement plus uniforme d’icelui, évidemment dans la mesure du possible. Ainsi, trois grands axes ont été présentés et développés par Michel Debré et seront mis en œuvre par ses propres soins, mais également par ceux d’autres ministres, dont celui chargé des Rapatriés et celui de l’Immigration, qui sont également concernés par ce plan.

................D’abord, le premier axe est celui de l’incitation fiscale à la procréation. Michel Debré estime ainsi que les allocations familiales doivent être considérablement revalorisées afin d’inciter les couples à procréer. Selon ses mots, « C'est à ce sujet qu'il faut rappeler avec force que la politique familiale n'est en aucune façon une aide, une assistance. C'est à la fois une compensation sociale et la reconnaissance de la valeur familiale au regard tant du présent que de l'avenir national. » Ainsi, à partir du troisième enfant – et plus –, les allocations familiales augmenteront significativement, avec un taux de revalorisation annuelle indexé sur l’inflation pour empêcher que la hausse des prix n’ait de conséquences trop dramatiques sur le pouvoir d’achat des ménages, et surtout sur leur capacité à subvenir aux besoins de leur famille. En termes d’index, l’allocation perçue pour les deux premiers enfants est de 100, avec des majorations selon les âges des enfants à charge, pour le troisième enfant, elle est de 250 – toujours avec les mêmes majorations –, pour le quatrième, 280 ; et pour cinq enfants et plus, 350. Ces rapports entre index ne devraient pas évoluer dans les années à venir, sauf si nécessité, et ainsi toute revalorisation se fera pour l’intégralité des tranches afin de ne pas déséquilibrer les rapports entre eux. Evidement, les allocations prennent en compte les revenus des ménages, les plus aisés touchant moins mais leurs allocations restant échelonnées selon les mêmes rapports. De plus, les enfants à charge rapporteront également des parts au quotient familial, afin de permettre une réduction du revenu imposable des parents. Ainsi, les deux premiers enfants rapporteront une demi-part chacun, les deux suivants une part chacun, et à partir du cinquième, une part et demie. Il s’agit toutefois bien d’une réduction d’impôt, et non pas d’un crédit, afin d’éviter que l’Etat ait à reverser de l’argent aux contribuables les plus procréatifs au niveau des impôts. Dernière mesure majeure de cet axe, la prise en compte des femmes. En effet, celles-ci sont l’élément clef d’une politique nataliste, et doivent être incitées à accepter la grossesse. Pour cela, la loi prévoit l’établissement de congés maternité, avant et après l’accouchement, lors desquels la femme peut avoir un aménagement de son temps de travail si elle le souhaite, voire ne plus travailler sans pour autant perdre son emploi, son salaire étant alors pris en charge par la Sécurité Sociale. En outre, les femmes pourront également disposer, après ces congés maternité, d’un temps de travail partiel adapté pour leur permettre de conjuguer leur vie professionnelle et leur rôle de mère de famille, jusqu’à ce que le dernier enfant aille à l’école. Elles bénéficieront aussi d’un droit gratuit à la formation, à se présenter à des concours administratifs, à une pension de vieillesse, etc., pour celles ayant eu plus de 3 enfants.

................Ensuite, le deuxième axe est celui des équipements, tout aussi important que le premier, selon les termes du Ministre « Il convient d'abord de poursuivre la construction de bons équipements utiles pour les couples et les mères de famille et de veiller à leur bon fonctionnement. » Sont ainsi visés les crèches, les garderies, les maternelles, les centres aérés et les colonies de vacances, lesquels sont essentiels pour permettre à la femme de conjuguer une vie professionnelle et une vie familiale. La construction de tous ces équipements sera supervisée par l’Etat selon un plan courant jusqu’en 1974, et les collectivités territoriales, notamment les municipalités, seront naturellement associées à ces constructions puisqu’elles auront la charge d’en exploiter certaines d’entre elles, conformément à la répartition des compétences entre l’Etat et ses collectivités. Cela nécessite évidemment une intervention des communes, de l’Education nationale, de la Santé publique ou encore de la Sécurité sociale, puisqu’outre ces lieux d’accueil des enfants, doivent aussi être construits davantage d’hôpitaux, de lieux de soins, de soutien médical, de maternités, etc., pour accueillir et soigner toute cette population. Une meilleure répartition des établissements de santé devra donc se faire pour permettre à la politique de natalité de se mettre en œuvre sans grande difficulté sur le point de vue médical. Les communes les plus stratégiques, souvent les plus peuplées ou les plus simples d’accès, seront ainsi favorisées pour la construction de ces établissements, de sorte à permettre à la plus grande majorité de la population d’en bénéficier. Reste à régler le problème du personnel à mettre dans ces nouveaux équipements d’accueil des enfants. Pour cela, Michel Debré, grand féministe – d’ailleurs l’un des premiers en faveur de l’égalité salariale entre les sexes –, propose une idée révolutionnaire à l’époque, mais qui, grâce à l’entrée massive des femmes sur le marché du travail, est désormais rendue possible : l’instauration d’un grand service social national. Celui-ci, exclusivement réservé aux femmes pour l’instant, prendra en réalité la forme d’un service civil féminin, sorte d’alter ego au service militaire masculin, lors duquel toutes les femmes, âgées de 18 à 25 ans, seront progressivement appelées à servir sous les drapeaux, non pas les armes à la main, mais les tétines et les biberons, pendant seize mois – à l’instar de la nouvelle durée du service militaire masculin –, à l’exception des femmes déjà mères à cet âge-là. Ce service leur permettra d’avoir un premier véritable contact quasi-maternel avec les nouveaux nés ou les enfants en bas-âge, de sorte à les former pour leur future maternité, lorsqu’elles même procréeront. A l’instar des hommes, elles pourront également passer des formations lors de ce service, comme le permis, des diplômes, ou encore des formations plus professionnalisantes sur la fin de leur service.

................Enfin, le troisième axe est celui de la répartition démographique en France métropolitaine et d’outre-mer. Les différents territoires de la République sont très inégalement répartis, et certains sont avantagés par rapport aux autres en termes de croissance démographique naturelle. Pour y remédier, deux outils vont être utilisés. D’une part, la répartition des Rapatriés, c’est-à-dire les Pieds Noirs ayant quitté l’Algérie et s’étant pour l’instant massés au Languedoc et en Provence. Le Ministère des Rapatriés va ainsi procéder à la relocalisation des rapatriés vers des départements moins actifs démographiquement, notamment dans le centre de la France, en Normandie, etc., afin d’augmenter leur population, mais aussi leur attractivité économique et leur dynamisme, grâce à l’ouverture de nouveaux commerces et de nouvelles industries qui en résultera assez naturellement ; ce qui nécessitera bien sûr la construction de nouvelles résidences, mais aussi de nouveaux HLM – dont certains vont être construits pour accueillir les familles nombreuses. Cette meilleure répartition des Rapatriés permettra en outre d’éviter une concentration trop importante d’eux dans des banlieues. Certains territoires d’outre-mer, principalement les Comores, Djibouti et la Nouvelle-Calédonie recevront eux aussi une partie – certes très mineure – de ces rapatriés, puisque cent milles d’entre eux se verront proposer de partir dans ces territoires exotiques pour contribuer à leur peuplement, et surtout à leur maintien au sein des restes de l’empire colonial français. Parallèlement, des transferts de population vont avoir lieu depuis certains territoires très dynamiques démographiquement, principalement La Réunion, notamment des enfants abandonnés ou orphelins – mais aussi de parents encore en vie, avec leur accord et contre gratification –, ainsi que de majeurs qui souhaiteraient s’installer en métropole plutôt que de vivre sur leur île de plus en plus peuplée. D’autre part, l’immigration va également être largement employée afin de contribuer à la croissance démographique française. En effet, une politique d’accueil de migrants européens et américains – notamment latinos – va être mise en place, et un quota minimum de 300'000 migrants est fixé. Iceux seront répartis équitablement sur le territoire métropolitain, auront des cours de français pour maîtriser la langue, et pourront accéder assez aisément à l’emploi. Seront privilégiés les migrants en provenance de l’Italie, de la Péninsule Ibérique, du Québec, ou encore des Etats d’Amérique du sud, du fait de leur proximité culturelle avec la France, afin de faciliter leur assimilation ; et s’agissant des ibères, les réfugiés politiques seront notamment ciblés lors de la première vague. A contrario, les migrants en provenance d’Afrique et du monde arabe sont quasiment exclus des quotas, tout comme ceux d’Asie – à l’exception des indochinois.

................Paradoxalement, certains migrants vont être progressivement expulsés de France afin d’être renvoyés dans leur pays d’origine. Il s’agit principalement des migrants algériens – à l’exception notable des harkis –, qui vont être renvoyés dans leur pays. Cela concerne près de 200'000 algériens sur les 350'000 vivants en France, tandis que l’immigration depuis le Maghreb est désormais fortement contrôlée et limitée. En définitive, Michel Debré table désormais sur une croissance démographique allant de 800'000 à 1 million d’individus par an, naissances et immigration confondues, au lieu des 600'000 actuels. Le taux d’évolution naturelle devrait considérablement être modifié grâce à l’accroissement des naissances, que l’on espère voir rapidement atteindre le chiffre symbolique qu’un million par an – pour près de 868'000 en 1963 – , voire davantage, mais aussi par une réduction du taux de mortalité permis par l’amélioration des soins, avec la construction des nouveaux établissements de santé destinés certes à accueillir des maternités, mais aussi des médecins, etc., pour permettre la prise en charge des malades, et enfin par l’arrivée des migrants. Selon les nouvelles projections de Michel Debré, en cas de réussite de la politique de natalité et d’immigration française, la population de la France devrait passer de 48,3 millions d’habitants en 1964 à 49 millions dès 1965, à 50 millions vers 1967, et progresser ainsi de plus d’un million d’habitants tous les deux ans, voire moins, de sorte à atteindre les 60 millions d’habitants avant 1980, et, en jouant sur une augmentation des naissances proportionnelles à celle des habitants gagnés, à 80 millions d’habitants pour l’an 2000. De la sorte, la France rattraperait ainsi son retard démographique sur l’Italie à l’horizon 1970, pour la dépasser l’année suivante, et en ferait ainsi de même une décennie plus tard, vers les années 1980, avec la République fédérale d’Allemagne. Dès lors, la Grande Nation retrouverait par conséquence son statut de première puissance démographique ouest-européenne, perdue depuis le milieu du XIXème siècle, et celui de deuxième puissance démographique européenne, ce qui n’est plus le cas depuis 1795 et le dépassement démographique de la France par la Russie. Toute cette force démographique aurait un intérêt crucial : continuer à peser dans le concert des nations, qui risque progressivement de se métamorphoser avec l’émergence de nouveaux géants démographiques, comme en atteste le peuplement de plus en plus rapide de pays tels que le Brésil, la Chine, l’Inde, le Nigéria ; et surtout, avoir un poids plus important encore au sein des Communautés européennes, notamment sur le plan économique, puisqu’une plus grande population peut favoriser la puissance économique du pays. Reste à voir si cela fonctionnera, et si les français procréeront plus qu’auparavant.


¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Armoiries_r%C3%A9publique_fran%C3%A7aise
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1877
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Utyi le Dim 25 Aoû 2019 - 15:52

République socialiste tchécoslovaque


Parallèlement au reformes économiques et politiques, l'armée modernise ses équipements. Ils sont principalement locaux. Ainsi vz. 58(fusil d'assaut), vz 61 (mitraillette),vz. 50(pistolet), Uk vz. 59(mitrailleuse), Pancéřovka vz. 27 (anti tank portable),81-BM (mortier) devront remplacer leurs équivalent soviétiques pour les 300000 soldats.
La mécanisation de l’infanterie est aussi a l'ordre du jour, avec 20.000 OT-62 et 10.000 OT-64 a produire pour 1975.Les premiers modèles, 600 OT-64 partiront pour la RAU cette année et 1050 l'an prochain, pour remplir la commande des 1650 souhaité par celui ci. 2.000 M53 Praga seront aussi produits le long de cette décennie tout comme 200 RM-51 , 600 85 mm vz. 52, 200 100 mm vz. 53, avec leurs Tatra 810 pour le support d'artillerie.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1603
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Shin le Dim 25 Aoû 2019 - 16:23


 
¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Flag_of_Syria

République Arabe Syrienne
Al-Jumhūriyya al-ʿArabiyya as-Sūriyya


Affaires Intérieures

Le récit d'une révolution

Prologue
La situation politique Syrienne, apaisée un temps par le coup d'état de 1961 et le semblant d'ordre instauré par le Bloc National, menace de replonger dans les tumultes du passé, par l'influence du contexte extérieur. En effet, l'idée d'un nationalisme syrien, trans ethnique et trans religieux, semble désuet et si utopique par rapport aux promesses d'une unité des arabes faisant fi des frontières artificielles de la colonisation. Le refus de la concertation Irako-Egyptienne a embrasé la classe politique Syrienne, en même temps que la population Syrienne dans son ensemble.

Les prémices
La défiance envers le gouvernement de Damas a été si forte qu'elle a permis l'éclosion d'une force politique unifiée face à elle, incarnée par le Baa'th et le Mouvement national Arabe, et son passage à l'action, violente, dans les grands centres politiques du pays, Damas, Alep et Homs, recevant l'appui des populations Arabes.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 1566456885-syrie
Emprise rebelle illustrée d'un cercle rouge.

Ce mouvement du "18 juillet" semble néanmoins ne demeurer qu'un coup d'éclat, une action brève, sur le point d'être abattu par le régime qui a dépêché sur place plusieurs divisions et des blindés.

Le coup d'éclat
Alors que le mouvement du "18 juillet" semblait sur le point d'être réprimé dans le sang, plusieurs éléments de l'armée, celle-ci étant largement constituée d'Arabes -sunnites- et infiltrée par des réseaux du Baa'th, firent défection et refusèrent d'abattre leurs frères, et au contraire même les rejoignirent, le reste suivant.
Unis à la population et supportés par une logistique extérieure des pays voisins (Egypte, Irak), les putschistes du 18 juillet purent concrétiser leurs efforts du premier jour et largement étendre leur influence.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 1566552407-syrie
Emprise rebelle, largement étendue aux zones Arabes sunnites.

Cependant, le gouvernement central et les membres du bloc national qui ne firent pas défection au profit des rebelles trouvèrent refuge dans leur fief côtier, largement dominés par les Arabes Alaouites.

L'offensive finale
Le rapport de force, en quelques jours, s'était complètement inversé. Partant d'une situation à priori désespérée, face à un régime oppressant et répressif, l'écrasement des Rebelles devait être une formalité. Au lieu de ça, par l'action des réseaux baa'thistes infiltrés dans l'armée et l'extrême popularité des idées pan-arabes chez les Jeunes officiers, la sphère du pouvoir centrale a été divisée par près de 6, ne se réduisant qu'à la côte, et à quelques milliers d'hommes demeurés fidèles.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 1566741999-syrie

Batailles notables
Siège de Tartous
Siège de Lattaquié
Répression au Kurdistan

Épilogue
La victoire est proclamée au palais présidentiel de Damas. Les anciens dirigeants sont pendus devant la foules et les caméras, le Bloc National est dissous. De nouvelles élections sont prévues. Une forte présence militaire est maintenue (particulièrement dans les régions périphériques, zones de minorités), durant la transition.

Affaires extérieures

A la République Arabe Unie
Chers frères,
Nous nous sommes libérés de nos chaînes et des capitalistes et atlantistes traîtres à leur peuple. Au nom du peuple Syrien, nous déclarons tout ce qui a été fait et discuté auparavant caduque, et souhaitons répondre favorablement à votre précédente sollicitation. Vive le Baa'th, et vive l'union des Arabes.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Coat_of_arms_of_Syria

Shin
Shin
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Khan le Dim 25 Aoû 2019 - 16:48

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 1566148919-toppng-com-1394x527


Dans le climat de guerre qui se poursuit au yémen et l'incapacité a réellement répondre aux appels des frères du sud a mis le roi sous le coup de divers questionnement, c'est ainsi qu'avec Ibrahim bin Saleh Al-Tassan commandant des forces armées d'accentuer la modernisation jusqu'au plus petit équipement des troupes royales à fin de débuter à obtenir une armée équipée de façon optimale pour répondre au minimum des requis pour se défendre, stationner, effectuer une quelconque mission. C'est ainsi que l'équipement personnel des troupes seront complètement mis à jour à savoir, des bottes de combat, un sac incluant les composantes de base comme une pelle une gourde & cie. Chaque package des soldats sera entretenu par ce dernier et pour habituer les hommes à l'entretenir, des inspections d'équipements seront régulièrement effectué à fin de s'assurer de l'état des composants. Les nouveaux fusils commandé à l'Espagne et sous production des usines saoudienne rend cette dernière comme arme principale de l'armée royale, l'ensemble de la tenue sera aux couleurs du désert et sera commandé comme il a toujours été fait aux américains.

Spoiler:
¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 L6r2DBJOARbwkZXwGH87Ig

L'extension de la branche militaire principale est désormais une nécessité, le seul actuel rassemblant seulement vingt milles hommes est bien trop peut pour assurer la protection des citoyens sur l'ensemble du territoire national et pour répondre à toute initiative hostile notamment avec les pays ultra militarisé arabe aux frontières. L'armée régulière sera ajustée à équipement et rendre opérationnel soixante-dix milles hommes et la garde royale un millier. Ainsi les troupes seront formée avec le nouvel équipement et pourront se familiariser avec lors d'entrainement à grande échelle avec l'aide des officiers britannique et américain notamment pour supervision les officiers saoudien et les rendre plus lucide et performant aux tactiques de la guerre moderne.



الولاء و البراء
¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Emblem_of_Saudi_Arabia

Khan
Khan
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 337
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Thalassin le Dim 25 Aoû 2019 - 17:50

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Banniere_URSS


Diplomatie

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Varsovie_3

L'Union Soviétique, par les canaux diplomatiques du Pacte de Varsovie (sans que le reste du monde n'en soit informé), dénonce la décision de la Tchécoslovaquie de livrer sur deux ans la gigantesque commande militaire adressée par la République Arabe Unie, et exige de Prague le rééchelonnement de la livraison des OT-64 à destination de la RAU à hauteur de 165 par an sur dix ans. La majorité de ces équipement modernes doivent en effet être livrés aux Républiques populaires de Tchécoslovaquie et Pologne en priorité de manière à rééquiper leurs forces armées contre une éventuelle attaque du bloc capitaliste, pas être vendus avant. Si un tel rééchelonnement qui ne relève que d'un simple bon sens n'a pas été décidé avant la fin du mois d'avril 1964, Moscou demandera un vote interne entre les pays membres du Pacte dans l'objectif de demander à la République Populaire de Pologne de cesser les livraisons d'OT-64 à la Tchécoslovaquie depuis l'usine de Lublin qui les assemble tant que la modification du planning de livraison au Caire n'aura pas été effectuée.

-------------------------------------

Concernant les commandes faites à l'Union Soviétique par la République Arabe Unie, Moscou accepte pour une livraison et un paiement s'étalant sur trois ans (Avril 1964-Avril 1967) pour les hélicoptères, BRDM-1, T-54 et Makarov PM ; sur six ans (Avril 1964-Avril 1970) pour les autres armes d'infanterie et les canons antichar SPG-9 ; sur dix ans (Avril 1964-Avril 1974) pour les canons d'artillerie
Thalassin
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1332
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Utyi le Dim 25 Aoû 2019 - 18:01

République socialiste tchécoslovaque

Trop dans l'idéal de la fraternité internationale, la Tchécoslovaquie reconnait devant le pacte de Varsovie son erreur d'armer la RAU en premier.
Ainsi ce seront 165 OT-64 qui seront livrés jusqu'en 1975, soit 10 ans.
Le plan de modernisation est aussi prolongé à 1985, les quantités demandés étant jugées trop grandes.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1603
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Pierremenez le Dim 25 Aoû 2019 - 18:25

État Espagnol
 
¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Espagn13

●Economie●

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Bolsa-de-madrid-bourse-espagne-photodr

Le gouverneur de la banque centrale espagnole, Alberto Ullastres, présenta les réformes visant à structurer la politique monétaire du pays, afin de remplir la feuille de route défini par le ministre Navarro Ruio. Ainsi il fut décidé d’appliquer une politique de dévaluation et de stabilisation monétaire. Par ce décret-loi, l’État Espagnol décida la dévaluation de la peseta à son véritable taux réel, prenant en compte différentes variables comme les prix pratiqués sur le « marché-noir » et la rapide industrialisation de l’Espagne. Par conséquent il fut fixé, sous conseil des nouveaux économistes de la Banque d’Espagne, de passer la convertibilité du dollar de 42 à 60 pesetas. Cette dévaluation fut couplée à un changement de méthode de fixation du cours de la pesetas, avec une détermination des taux de change par le marché, et non plus par un taux nominal choisi par le gouvernement. L’ancienne méthode du taux de change induisait à un système complexe de changes multiple qui était un véritable frein aux exportations du pays, ce qui eut des répercutions catastrophiques sur les rentrées de devises. L’extrême rareté de ces mêmes devises eut dès lors pour conséquence une limitation très stricte des importations. Provoquant par la même des pénuries récurrentes de matières premières et d’équipements pour la population et les entreprises.
De prime abord, cette nouvelle cotation du pesetas permettra à la devise d’avoir une valeur intrinsèque collant à la réalité. In fine, selon les calculs des ingénieurs financiers outre les bienfaits sur l’économie, un afflue massivement de devises fortes sera perceptible avec pour objectif près de 10 milliards de dollars, et 5 milliards de livres sterling de réserves pour 1966.
Outre cela, le gouverneur Ullastres décida l’établissement d’une règles mathématiques définissant précisément le taux de refinancement espagnole. Cette règle devait servir à comprendre et évaluer la politique monétaire de la banque centrale. Mais elle devait en même temps introduire un concept de ligne directrice, guidant les décisions politiques en matière de niveau de la masse monétaire et d’inflation. Cette nouvelle règle relie le taux d'intérêt décidé par la banque centrale au taux d'inflation de l'économie et à l’écart entre le niveau du PIB et son niveau potentiel. En résumé, cette règle mathématique suggéra la mise en place de taux d'intérêt relativement haut (politique monétaire restrictive) quand l'inflation dépasse sa cible ou quand l'économie semble être « en surchauffe » et inversement, un taux d'intérêt relativement bas (politique monétaire accommodante) dans les situations opposées.
Dernier axe la création d’un indice de rendement des emprunts d'État à long terme libellé en pesetas, l'objectif de cette décision fut double : répondre à la demande abondante de ressources de l'État sans passer par les politiques monétaires dites de « planche à billet », et l’accessibilité à l'ensemble des investisseurs espagnole/étrangers à la souscription de bons du trésor. Cet indice dénommée « Spain10 » sera calculé quotidiennement par une succursale de la Banque d’Espagne « Agencia de Creditos del Estado Español ». Il correspond donc au taux de rendement d’un bon du trésor fictif de maturité exactement égale à 10 ans. Les Spain10 qui seront très prochainement émis seront à taux fixe avec, le cas échéant, un capital indexé sur l’inflation. Évidemment dès l’entrée de cette valeur sur le marché obligataire, l’État Espagnols souhaite lever près de 75 milliards de Pesetas (120 millions de dollars) pour l’alimentation de ses fonds de cohésions économiques.

Parallèlement à l’annonce de ses mesures, la Bourses de Madrid a connu une embelli avec une hausse sensible des principaux cotations bancaires. Les hausses furent récurrentes depuis les réformes économiques du ministre Navarro Rubio et l’afflux conséquent de capitaux anglo-saxon.
●Affaire Extérieure●

Le ministre de l’Armée le Lieutenant Général Martínez Sánchez-Arjona confirma la commande saoudienne et se dit fier de ce succès à l’export du fusil d’assaut CETME Modèle B/C. L’entreprise Empresa Nacional Santa Barbara s’empressa d’augmenter la cadence de production pour répondre aux délais fixés par les saoudiens, et si nécessaire puiser directement sur la production de l’armée espagnoles. Les ingénieurs du groupe se dirigèrent d’ores et déjà vers les sites de productions saoudien pour pouvoir apporter le transfert de technologie à l’Arabie Saoudite.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 250px-COA_Spain_1945_1977.svg
Pierremenez
Pierremenez
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 27
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Thalassin le Dim 25 Aoû 2019 - 21:48

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Banniere_URSS

Diplomatie

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Armee_6

Dans une proposition secrète, le gouvernement soviétique a demandé à Alger l'autorisation d'engager contre les forces aériennes du Maroc une vingtaine de MiG-21 sous les cocardes algériennes. Ceux-ci, malgré leurs nouvelles couleurs, seront pilotés, entretenus et commandés par des officiers et soldats des VVS (Forces Aériennes Soviétiques), évidemment en coopération avec l'armée algérienne. L'état-major soviétique, en plus d'apporter une aide certaine à Alger contre le Maroc, espère ainsi tester les récents missiles air-air K-5 embarquables sur MiG-21 et se servir de ces expérimentations pour développer de nouveaux modèles d'armement. Au terme du conflit, les avions seraient conservés par l'Algérie.

Sports et Jeunesse

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Sport_9

L'autorisation des transferts entre clubs soviétiques a provoqué un grand chamboulement au cours du premier "mercato" libre, les sociétés sportives rassemblant les meilleurs joueurs de leurs clubs dans un seul, à l'exception notable de la société Dynamo qui a conservé deux clubs à un niveau largement compétitif, dont le champion d'URSS en titre le Dynamo Moscou. Parmi les grandes sociétés sportives, on constate malheureusement une centralisation de ces "clubs principaux" à Moscou, deux exceptions notables étant le Dynamo Kiev et le Zenit Leningrad. S'agissant de clubs omnisports, l'ensemble des disciplines collectives sont touchées par ce phénomène, les clubs non-moscovites étant sauf exceptions relégués au rang de clubs formateurs pour la maison-mère (Sept joueurs du Dynamo Tbilissi ont été transférés à Kiev ou Moscou par exemple).

Dans le but de limiter cette dégradation et favoriser la recherche par les clubs du plus haut niveau, l'État soviétique a décidé dans cinq sports collectifs (football, hockey sur glace, basketball, volley-ball et cyclisme en équipe) de participer au salaire des joueurs de première division à hauteur de 1000 roubles par mois. Il est donc encouragé pour une société sportive de ne pas saborder la performance de certaines équipes pour en favoriser d'autres.

Dans le cas du cyclisme, c'est en effet un véritable système de championnat par équipes qui sera instauré, le gouvernement souhaitant encourager la pratique du vélo parmi les citoyens soviétiques par ce biais. L'homme nouveau du socialisme se doit de maintenir son corps en bon état, et se déplacer en vélo y contribue. Bien qu'il soit impossible d'établir une "première division" dans ce sport, seront considérées dans ce cadre l'ensemble des équipes cyclistes ayant terminé dans les vingt premières places du championnat l'année précédente : Chaque société sportive pourra présenter autant d'équipes de quinze cyclistes qu'elle le souhaite, pour les dix courses nationales de l'année (la Transbaltique ; le Tour de Biélorussie ; la Course de la Volga ; la Transcaucasienne ; la Course Don-Moscou ; la Course de l'Oural ; le Tour d'Ukraine ; la Course Centrasiatique ; la Course de l'Amour). Outre les primes individuelles pour les tous meilleurs cyclistes, le classement final prendra uniquement compte de deux facteurs : le temps cumulé des coureurs de l'équipe, et des bonus accordés de manière décroissante aux dix premières équipes de chaque épreuve. Des équipes étrangères pourront participer mais leur classement général ne sera validé qu'en cas de participation à la totalité des dix courses du championnat.

Fait notable d'ailleurs, pour l'édition 1964 une nouvelle société sportive nommée Horizon, principalement dirigée par d'anciens officiers et soldats de la Marine soviétique, participe uniquement aux compétitions cyclistes et à aucun autre sport par manque de financement après avoir pris le pari de recruter parmi les meilleurs cyclistes soviétiques, dont l'Estonien Ants Vjaravas et le russe Anatoli Olizarenko.
Thalassin
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1332
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Askeladd le Dim 25 Aoû 2019 - 22:52


République arabe unie - Al-jumhūriyya al-ʿarabiyya al-muttaḥida

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Syrie-11

Affaires intérieures

Le discours d'investiture du 1er janvier 1964

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 45601_10

Le 1er janvier 1964, Gamal Abdel Nasser, ancien président de la République arabe d'Egypte, fut officiellement institué premier président de la République arabe unie, après avoir été élu à une immense majorité par les députés de l'Assemblée du peuple uni, le 21 décembre 1963. Jour historique ? Certainement. Jour de joie et d'allégresse ? Indéniablement. Car ce sont des centaines de milliers - que dit-on ? des millions - d'égyptiens et d'irakiens qui se sont réunis en ce premier jour de l'année devant le palais présidentiel d'el-Orouba, pour écouter le très attendu discours d'investiture du nouveau chef de l'exécutif de l'Union, diffusé sur toutes les radios égyptiennes et irakiennes, et promis à une reprise internationale.

Si ce discours était certes attendu pour sa portée hautement symbolique, il l'était toutefois principalement en raison de l'attente nourrie autour du programme de réformes "Pour l'unité", dont l'importance avait été évoquée par des personnalités proches du nouveau Gouvernement, et dont on attendait l'annonce formelle, et l'exposé officiel du contenu, pour le 1er janvier.  Comme il y était donc publiquement convié, le président de l'Union attacha une large partie de son discours à la présentation du programme, sensé servir de phare de guidage à la politique qui sera menée dans les prochaines années sur les territoires de l'Union.

Le programme, en son état actuel, comprendra ainsi huit piliers, dont les grandes lignes ont été sommairement abordées par le président, celui-ci ayant précisé qu'il laissait le soin à son Gouvernement et à son vice-président d'en fournir de plus amples détails dans les plus brefs délais, au gré de la mise en oeuvre des réformes qui, a-t-il précisé, pour "davantage d'efficacité" seront successivement mises en oeuvre, "la réussite ne s'obtenant que dans la patiente, la modération et la réflexion." Voici donc la liste des piliers du programme, qui ne seront cependant pas nécessairement engagés dans cet ordre :

1) Les réformes fiscales - Le pilier de l'unité et de la justice fiscale  
- Réforme des données cadastrales : le président de l'Union a ainsi annoncé, dans la continuité des réformes agraires égyptiennes, la nécessité de réformer les cadastres vieillissants des pays de l'Union. Seront ainsi mis en place, d'abord en Egypte, puis en Irak, les cadastres nationaux de la propriété immobilière bâtie et les cadastres de la propriété immobilière non bâtie, lesquelles seront alors regroupés dans des cadastres identiques de l'Union, requis pour l'application des règles fiscales.  

- Multiplication des instances de direction en matière d'industrie, d'artisanat et d'agriculture : si le calendrier présenté par Le Caire à Bagdad ne mentionnait que la création, pour le 1er novembre 1963, des chambres de l'Union de l'industrie, de l'artisanat et de l'agriculture, le Gouvernement annonce se refuser à une excessive centralisation des places de pouvoir et estime que l'unité de l'Union ne sera garantie que par l'institution, à plusieurs échelons, des centres de décisions. Ainsi, si les chambres de l'Union seront effectivement maintenues, un échelon national identique, chargé d'appliquer à l'échelle nationale, en prenant en compte les spécificités uniques du territoire, les décisions fédérales, sera également mis en place. L'Union se dotera ainsi des Chambres nationales de l'agriculture, de l'artisanat et de l'industrie.

- Harmonisation des impôts fonciers : pour une plus grande justice sociale, et afin d'assurer le développement harmonieux des richesses foncières et du secteur agricole sur chaque territoire de l'Union, le président a exposé que les impôts fonciers seront harmonisés sur le fondement d'un mode de calcul commun, fondé sur la valeur locative des terres, qui sera déterminée à l'échelle nationale.

- Harmonisation des impôts sur le revenu : l'imposition du revenu des personnes physiques sera désormais découpée en trois formes, selon le revenu obtenu : imposition des bénéfices et plus-values, imposition des revenus salariaux et imposition des revenus fonciers.
Les personnes morales, elles, seront imposées différemment selon qu'il s'agisse d'une association ou d'une société. Les premières seront imposées sur le modèle de l'imposition des personnes physiques, à laquelle seront toutefois ajoutés des abattements liés aux dépenses obligatoires à la réalisation de l'activité sociale et au caractère d'intérêt général de l'association ; les secondes seront imposées sur le modèle égyptien, ce qui suppose une unification des formes sociales et de leurs régimes.

- Réglementation des mesures frappant les produits en raison du passage d'une frontière : disparition des droits de douanes, taxes sur les produits, services et capitaux importés ou exportés, et toutes les mesures d'effet équivalent, aux frontières internes, et création de tarifs douaniers uniques pour les frontières extérieures de l'Union.

2) Les réformes de santé - Le pilier de la sauvegarde des populations
- Laïcisation de la santé : afin d'assurer une plus grande efficacité des prestations et des traitements médicaux, le président a courageusement expliqué que la santé, dans toute l'Union, devait être empreinte des valeurs laïques essentielles, de sorte qu'elle soit basée sur les sciences médicales occidentales et détachée des standards de l'islam.

- Uniformisation des soins minimums : dans les délais les plus brefs, le président a engagé son Gouvernement à veiller à ce que les soins d'urgence, obstétriques et pédiatriques soient assurés dans toute l'Union, et ce même dans les régions les plus éloignées d'Irak.

- Réglementation stricte des normes d'hygiène dans toutes les structures médicales

- Augmentation du personnel de santé : mesure importante, mais extrêmement compliquée à mettre en oeuvre, le président Nasser en convient, faute de structures éducatives à la capacité suffisante. Ce sera donc là une importante réforme, aussi bien sanitaire qu'éducative, que d'octroyer les crédits suffisants pour permettre le développement des universités de médecine et des écoles d'infirmerie.

- Répartition des structures médicales : le président, conscient de l'état de la précarité sanitaire des pays de l'Union, et surtout de l'Irak, souhaite veiller à ce que les plus grands hôpitaux de l'Union puissent être dotés des services de santé les plus coûteux et les plus performants. Les hôpitaux de province, eux, seront pour la majorité repensés, probablement même amputés de certains de leurs services, pour effectuer des économies et métamorphoser ces structures de campagne en centres de soins performants dans les premiers soins et les actes chirurgicaux les plus bénins.

3) Les réformes d'éducation - Le pilier d'un peuple cultivé  

- Gratuité de l'éducation publique sur tout le territoire de l'Union : bien que gratuite en Egypte, quelque soit le niveau d'études, l'éducation publique n'est en revanche pas gratuite en Irak. Le Gouvernement entend revenir sur cet aspect.

- Développement des structures éducatives : peu d'éléments ont été annoncés sur ce point, mais paraît-il qu'il s'agira là de l'une des toutes premières réformes mises en oeuvre par l'exécutif de l'Union, et qui visera à repenser la répartition des structures éducatives sur les territoires égyptiens et irakiens.

4) Les réformes de l'énergie - Le pilier de l'évolution énergétique
- Finaliser le projet des rives de Suez et du désert Lybique : le président de l'Union a profité de son discours d'investiture pour officialiser l'acceptation de l'Union à la réponse de l'URSS à l'appel d'offre concernant l'exploitation des puits de pétrole sur les rives du canal de Suez et dans le désert Lybique.  

- Le recours au charbon : incapable de produire son propre charbon, l'Egypte se retrouve aujourd'hui en sérieuse difficulté sur cette question, puisqu'elle ne parvient pas à fournir à ses usines la matière première requises à leur fonctionnement, freinant considérablement la croissance industrielle du pays. A défaut de pouvoir utiliser, pour l'instant, une autre énergie, il sera donc nécessaire de mettre en place un contrat de fourniture de charbon avec un ou plusieurs Etats étrangers.

- Développer le gaz égyptien : l'Egypte, selon les plus récentes études, est assise sur d'importants gisements de gaz fossile, nouvelle forme d'énergie dont les applications sont de plus en plus nombreuses. Le président Nasser entend ainsi bien faire de l'Union, et de ses composantes, l'un des leaders du gaz de demain, se plaçant comme une puissance énergétique avant-gardiste.

- Nationaliser le pétrole irakien : c'est une problématique "épineuse", l'avoue le président. Mais ce n'est pour autant pas une "épreuve insurmontable". Si, à terme, Nasser le concède, il reviendra certainement de procéder à la nationalisation des capitaux étrangers dans le secteur du pétrole irakien, tel ne sera toutefois pas d'actualités avant au moins deux ans.

5) Les réformes de la culture - Le pilier culturel : le président Gamal Abdel Nasser est un panarabiste convaincu, il ne s'en est jamais caché, et a su en faire de nouveau preuve dans son discours d'investiture, puisqu'il a annoncé vouloir répandre et promouvoir les cultures et arts arabes à l'échelle nationale comme internationale. A l'échelle de l'Union, a-t-il sommairement expliqué, cela passe par une promotion de l'artisanat, qui ne doit pas s'écraser au profit de l'industrie naissante. Il sera ainsi porté, notamment, une valorisation de l'artisanat pour les appels d'offre publiques, l'autorisation de constituer des fédérations d'artisans, la création d'un dispositif éducatif destiné à insérer, dès la sortie du premier cycle, des élèves dans l'artisanat, pour y être formé, la création de musées publics, la promotion de l'unité arabe dans les programmes éducatifs, les journaux et les radios... À l'échelle internationale, le président s'est engagé à organiser des colloques thématiques transfrontalières régulières, à mener une diplomatie active avec les États arabes, visant à créer des liens étroits et durables, à rechercher une plus grande diffusion des grandes radios et grands journaux de l'Union et à procéder à la création d'instituts des cultures arabes dans des pays occidentaux.

6) Les réformes agricoles - Le pilier de la modernisation agricole  
- L'agriculture irakienne ne sera pas abandonnée : "l'agriculture irakienne ne sera pas laissée derrière l'agriculture égyptienne", s'est engagé le président de l'Union. Pour se faire, et concrétiser cette promesse, il a annoncé que son Gouvernement veillerait à appliquer en Irak les réformes agraires qui avaient sues porter leurs fruits en Egypte.

- L'agriculture face à la croissance démographique : c'est un enjeu qui se dessille progressivement, le président Nasser en est parfaitement au courant, et il entend le devancer, en veillant à poursuivre la politique de défrichement dans les dates imposées.  

7) Les réformes des infrastructures civiles - Le pilier structurel : les hôpitaux ne seront pas les seules structures civiles à être touchées par les réformes du programme, car le président souhaite également moderniser les infrastructures routières et communicatives dans le pays. Les révélations sur ces points sont demeurées cependant maigres, de sorte qu'il n'est pas encore possible de dresser une véritable ligne de conduite gouvernementale sur cette thématique nouvellement abordée.

8) La question du Kurdistan - Le pilier de la paix interne : qui y aurait cru ? Personne. Annoncé comme le dernier pilier du programme "Pour l'unité", reçu avec une certaine stupéfaction, le président a effectivement présenté qu'il porterait de "toute sa force et de tout son âme" un projet de paix et d'autonomie du Kurdistan irakien, pour que le conflit meurtrier et intestin qui ronge l'Irak prenne fin, car il en va là "de l'intégrité entière de l'Union."

Toutes ces mesures, au premier plan desquelles vient tout de même celles relatives au Kurdistan, démontrent le virage colossal engagé par le Gouvernement nassérien, qui souhaite bien gommer les disparités qui résultent ou résulteront des différences entre l'Egypte et l'Irak, traduisant donc une véritable volonté d'unification. De quelle manière seront mises en oeuvre ces annonces ? On l'ignore encore. Seront-elles véritablement appliquées ? Il n'y a qu'à l'espérer, pour l'avenir de l'Union.
Pour le reste, voici la conclusion du discours d'investiture du président Gamal Abdel Nasser :

"Egyptiens, irakiens, égyptiennes, irakiennes - non, que dis-je ? -, citoyens et citoyennes de l'Union, souvenez-vous, souvenons-nous de ce jour d'histoire. Ce jour où, surmontant les échecs et les difficultés, les peuples arabes se sont unis sous une commune bannière, celle de la communauté et de l'unité. Ce jour est beau, il est fort, il est grandiose, j'en ai le coeur qui est étreint de cette sorte d'allégresse confuse et irrésistible dont je ne saurai me défaire. Regardez-vous, oui, regardez-vous, toisez vos visages, capturez les traits de vos voisins à en imprimer les détails dans votre esprit. Que voyez-vous ? Des coptes ? Des syriens et des libanais levantins ? Des sunnites ? A moins que ce ne soient des chiites ? Peut-être voyez-vous des baha'is ? Ou bien des juifs ? Des irakiens et des égyptiens ? Eh bien, je vous le dis, moi, non. Ce que je vois, mes frères et soeurs, ce sont des arabes, des hommes et des femmes qui ne se confondent pas par une appartenance religieuse ou ethnique, mais par leur profonde et inébranlable appartenance à une identité transcendant les frontières et les langues.
Notre monde est fait d'une pluralité grilles de lecture, de prismes étroits depuis lesquels nous devons capturer et appréhender les événements. La plus commune, nous inciterait à percevoir la République arabe unie comme une vulgaire fédération, un agrégat d'Etats souverains enserrés l'un à l'autre par la froide rigidité de normes écrites sur du papier et signés de la main des quelques privilégiés qui sont titulaires du pouvoir confiés par les plus nombreux. Mais cette conception serait erronée, car elle ne reflète qu'une superficialité tellement éloignée de la réalité. Cette Union, c'est plus que des mots auxquels on aurait conféré un effet contraignant, c'est une philosophie, c'est une considérable communauté façonnée de milliers de communautés, c'est une finalité idéologique, un aboutissement conceptuel intrinsèquement désiré par nous tous. Mais je vous le dis, les peuples arabes ne s'arrêtent pas aux frontières de l'Egypte et de l'Irak : ils s'étendent par l'ouest, l'est et par le sud. Ne vous détrompez-pas : je ne prône pas un impérialisme arabe, pas davantage que le bellicisme ; ce que je vous dis, c'est que notre Union n'est pas un achèvement définitif ; elle est vouée à muer, de sorte que sont invités à nous rejoindre tous les peuples arabes qui souhaitent partager notre communion.
Par le passé, il est vrai, je ne saurai le dénier, nous avons échoué. C'est notre avarice, notre si terrible et affreux désir nombriliste, propre aux hommes imparfaits que nous sommes, qui nous a conduit à commettre des erreurs fatales, aux retentissements dramatiques. Mais je m'y engage, jamais nous ne reproduirons les fautes du passé. Jamais plus nous ne confondrons nos intérêts privés avec le suprême intérêt général. Je vous l'affirme, nous n'abuserons pas de ce second départ qui nous est offert. Nous tirerons consciemment les leçons de nos écueils, nous nous confronterons à nos faiblesses plutôt que de se dérober devant elles, et les mueront en des forces terribles, incapables de reculer devant les obstacles qui se dresseront contre notre projet légitime. Nous devons nous méfier de nos passions, individuelles et communes, les garder à l'esprit pour mieux les en chasser, et toujours garder devant nous, comme seul objectif de tous nos efforts, l'intérêt général qui nous réunit et nous unit. Nous devons nous garder des incertitudes qui nous gouvernent. Nous ne devons en aucun cas nous arrêter aux barrières qui, pendant des générations, nous ont maintenues séparés. Balayons les différences ethniques, fondées sur des positions géographiques ou la couleur de la peau, adorons nos disparités culturelles, traductions de nos enrichissantes différences, et sachons prendre le recul face à nos croyances. Car n'oubliez pas : notre unité n'est pas dans notre langue, pas plus qu'elle est dans notre religion. Je sais combien il est dur d'accepter et de tolérer nos distinctions cultuelles, j'ai conscience qu'il s'agit là d'un frein puissant à votre adhésion. Mais n'oubliez pas, mes frères et mes soeurs, que notre Union n'est pas l'affaire de Dieu, mais de celle des Hommes ; laissons à Dieu ce que nous sommes incapables de faire, et affairons-nous à le soulager de ce que nous sommes capables d'accomplir, ensemble."


Les premières réformes mises en oeuvre : les réformes d'éducation

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Rtxt4610

Le 12 janvier 1964, le vice-président Abdel Salam Aref a annoncé publiquement les lignes directrices des réformes d'éducation, qui font face à l'affolant constat d'un taux d'analphabétisatisme élevé en Egypte et en Irak.
En 1960, le ministère de l'éducation égyptien estimait que 66% des enfants étaient inscrits en école primaire (ce qui correspond au premier cycle, soit de 6 ans à 12 ans). Les chiffres irakiens, quant à eux, sont malheureusement indisponibles, mais font état, pour les rares études qui se sont attelées à ce sujet, d'un pourcentage légèrement supérieur à 50%. Autre douloureux constat, notamment en Egypte, sur ces 66% d'élèves, 20% abandonnent l'école avant la fin du cycle. Les causes à prendre en compte sont nombreuses ; parmi elles, nous pouvons principalement citer le manque de structures adaptées, le nombre limité d'instituteurs et de professeurs et la précarité économique des classes sociales les plus modestes, obligées de faire travailler les enfants dès leur plus jeune âge.

Le travail à accomplir est "important", le vice-président ne le cache pas. Mais, dit-il, c'est un travail "essentiel, duquel est dépendant l'avenir des territoires de l'Union", car "il est absolument nécessaire de se doter rapidement d'une population cultivée, sensible aux lettres et aux chiffres, sans quoi notre croissance ne sera pas avortée par nos lacunes financières, mais par le défaut de cerveaux." Il ajoute également qu'une population éduquée est "le premier pas vers la disparition des barrières sociétales qui creusent aujourd'hui le fossé qui sépare les classes sociales composant l'Union."

Quelle est donc la teneur de ces réformes ? Elle est en réalité simple : le Gouvernement de l'Union entend repenser l'éducation publique sur les quinze prochaines années, en prenant notamment en considération les moyens financiers et humains limités dont disposent l'Egypte et l'Irak.
Pour le premier cycle, l'école primaire donc, le Gouvernement entend déployer l'essentiel des moyens financiers mobilisés pour les réformes éducatives. L'exécutif souhaite atteindre un taux de scolarisation de 80% en Egypte, d'ici 1970, et de 70% en Irak, d'ici 1972. Pour se faire, différentes pistes seront exploitées, parmi lesquelles nous notons notamment les suivantes : agrandissement des écoles primaires ; augmentation drastique du nombre d'instituteurs avec l'ouverture, pour 1965, de cinq nouvelles écoles supérieures de l'enseignement ; durcissement de la répression, avec la création d'infractions pénales, sanctionnées d'une peine de prison de 3 mois, et 5 mois en cas de récidive, pour les parents ne respectant pas l'obligation de scolarisation en primaire ; la législation sur le travail des enfants est également modifiée, puisqu'il est désormais interdit d'employer un enfant de moins de 12 ans, sous peine d'une amende de 500 livres pour les employeurs et de 150 livres pour les parents (à laquelle s'ajouterait probablement donc la peine de prison pour manquement à l'obligation de scolarisation), à l'exception des exploitations familiales et sous réserve du respect des heures de scolarité. Si les mesures répressives paraissent drastiques, le vice-président se veut rassurant, et assure qu'une application bienveillante sera effectuée pour les deux premières années suivant l'entrée en vigueur des réformes, ce qui promet des sanctions limitées.
Pour le deuxième cycle, soit celui du collège, le vice-président annonce que la présence adaptée de collèges publics sera assurée dans toutes les villes de l'Union de plus de 10000 habitants pour 1973. Le second de l'exécutif a toutefois précisé que le Gouvernement allait considérablement alléger la fiscalité et augmenter les subventions pour les collèges privés. Le but est assumé : essayer d'offrir une certaine couverture publique éducative, mais pallier pour la prochaine décennie aux insuffisances structurelles en recourant au secteur privé, de sorte à au moins assurer l'éducation des classes les plus modestes.
Pour le troisième cycle, qui est celui du lycée, là encore, le Gouvernement promet d'investir massivement, même s'il rappelle que des lycées sont déjà présents dans les plus grandes villes de l'Union. Les réformes entendront donc davantage repenser la répartition des populations dans ces structures. L'exécutif a en effet annoncé que le Gouvernement allait de nouveau autoriser, comme par le passé, la création de lycées étrangers payants. Là encore, l'objectif n'est pas caché : les lycées étrangers s'adresseront aux élites sociales égyptiennes, ouvrant les portes des prestigieuses écoles du supérieur occidentales, tandis que les lycées publiques s'ouvriront aux populations plus modestes.

Le Kurdistan irakien

Conscient de la gravité de la situation, soucieux du bien-être de toutes les populations de l'Union, désireux de mettre fin au meurtrier conflit intestin qui ravage les irakiens afin de restaurer l'unité, le président de l'Union a officiellement proposé au Parti démocratique du Kurdistan, au nom des territoires irakien et égyptien, la conclusion d'un traité de paix, et invite les représentants de la résistance kurde irakienne, au premier titre desquels vient Mustafa Barzani, à Bagdad pour négocier les conditions de l'autonomie du Kurdistan irakien.

Affaires extérieures

Communiqué officiel à l'adresse de la République française

Communiqué officiel à l'adresse de la République française:
La République arabe unie sollicite la République française pour la conclusion de deux accords diplomatiques.

Le premier accord, de nature énergétique, porterait sur la conclusion d'un contrat de fourniture de charbon français sur les territoires égyptien et irakien avec, pour intermédiaire dans l'Union, la société iraqi-egyptienne Arab Coal Compagny. Le contrat porterait livraison de 6 millions de tonnes/an jusqu'à 1967, 8 millions de tonnes/an jusqu'à 1970, suivi d'une fourniture annuelle de 11 millions de tonnes à partir de l'année 1971, jusqu'au 31 décembre 1986.

Le second accord, de nature éducatif, serait relatif à la constitution de lycées français sur le territoire de l'Union. Notre position sur la question est claire, et nous ne masquerons pas nos honnêtes intentions : les territoires de la République arabe unie entendent restaurer la qualité des relations qu'ils entretenaient par le passé avec la République française, ouvrant la voie de l'amitié, du partage culturel et de l'enrichissement intellectuel.
Ces lycées sont proposés au nombre de trois (respectivement au Caire, Alexandrie et Bagdad), voire de quatre (à Mossoul) selon la bonne volonté de la République française. La République arabe unie annonce fournir un cadre juridique et éducatif extrêmement large : les lycées seront payants ; les élèves étrangers seront autorisés, sous réserve de l'obtention d'une autorisation de séjour ; les programmes éducatifs seront libres ; les financements de l'Etat français ne seront limités par aucun plafond ; les bâtiments éducatifs, sous réserve d'être rachetés par la France, deviendront propriété de l'Etat français. Les seules conditions, et donc exigences, de la République arabe unie seront les suivantes : la proportion d'élèves étrangers devra être limitée à 20% ; une parfaite transparence des professeurs, élèves et financements ; l'enseignement de l'arabe ; présence d'enseignants égyptiens, sans obligation toutefois de proportion par rapport aux professeurs français ; institution de partenariats avec des écoles et universités françaises, permettant aux élèves égyptiens de poursuivre leur cursus scolaire, dans le supérieur, sur le territoire français.
La République arabe unie, dans les mêmes conditions, souhaite également permettre l'ouverture d'une école de commerce son territoire.

Communiqué officiel à l'adresse de la République socialiste tchécoslovaque

Communiqué officiel portant validation de la réponse de la République socialiste tchécoslovaque:

Bien que quelque peu surprise du brutal et étonnant revirement de la République socialiste de Tchécoslovaquie, qui avait pourtant su initialement s'engager à répondre de la commande dans les délais les plus prompts, la République arabe unie accepte la réponse tchèque et se pliera au calendrier proposé.

Communiqué secret à l'adresse de l'Union des républiques socialistes soviétiques

Communiqué officiel portant validation de la réponse de l'Union des républiques socialistes soviétiques:

La République arabe unie se dit satisfaite des délais de livraison proposés par l'Union des républiques socialistes soviétiques et assurera le paiement de ses commandes dans les dates.
Concernant la proposition secrète de formation de 700 officiers de l'Union dans la ville de Noukous, la République arabe unie, qui salue et remercie l'initiative russe, accepte. Les officiers seront sélectionnés parmi les recrues les prometteuses des écoles militaires égyptiennes et irakiennes, et rejoindront les installations russes suivant les dates et les conditions fournies par Moscou.

Communiqué officiel à l'adresse de la République arabe syrienne

Communiqué officiel portant réponse à la proposition de la République arabe syrienne:

C'est avec un immense plaisir que la République arabe unie, qui félicite l'arrivée au pouvoir légitime des véritables représentants des peuples syriens, apprend la proposition d'union de la République arabe syrienne. La réponse est évidemment positive, et l'Union invite donc les nouveaux dirigeants syriens à se rendre au Caire pour entamer les négociations nécessaires à l'intégration de la Syrie.
La République arabe unie annonce également pouvoir mobiliser ses armées en Syrie pour porter soutien aux troupes légitimes qui défendent la cause de l'unité arabe contre les dernières poches de résistance impérialiste qui seraient susceptibles de se terrer dans le pays.

Communiqué officiel à l'adresse de l'Arabie saoudite

Communiqué officiel portant réponse diplomatique à la décision d'augmenter les effectifs militaires:

La République arabe unie annonce prendre la décision saoudienne d'augmenter drastiquement ses effectifs militaires comme une véritable incitation à la haine, à la provocation belliqueuse et à l'escalade des tensions. Elle somme donc l'Arabie saoudite de se retirer immédiatement du conflit au Yémen et de réviser sa décision portant multiplication du nombre de soldats saoudiens. A défaut, la République arabe unie interprétera le refus comme une volonté univoque de vouloir poursuivre le conflit et d'entretenir la guerre, ce dont elle saura tirer les leçons adéquates.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknow13
Askeladd
Askeladd
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 27
Date d'inscription : 17/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Jhe le Dim 25 Aoû 2019 - 23:15

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown

Maroc :

Les commandes marocaines sont validées par le Pentagone, des prêts à taux avantageux seront consentis au Maroc le temps que durera cette guerre et les équipements demandés seront livrés dans les plus brefs délais. Washington fait savoir à Rabat que sa porte reste ouverte pour un éventuel renforcement de la coopération si l'évolution des événements rendait celle-ci nécessaire.

Israël :

La demande du nouveau gouvernement israélien concernant le rapatriement du corps de Jabotinsky est acceptée par l'Administration américaine. Cet acte à forte valeur symbolique est un moyen pour la Maison-Blanche d'entamer sur de bonnes bases ses relations avec le nouveau gouvernement israélien, dans la continuité de celles établies sous la longue gouvernance de David Ben Gourion.
Jhe
Jhe
Administrateur
Administrateur

Messages : 1048
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Mirage le Lun 26 Aoû 2019 - 2:43

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Banniere_URSS


Diplomatie

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Chineseposter.jpg?u=http%3A%2F%2Falphahistory.com%2Fvietnamwar%2Fwp-content%2Fuploads%2F2012%2F07%2Fchineseposter

Le revirement stratégique annoncé par le président américain Kennedy vis à vis du Vietnam, en particulier par le retrait d’un millier d’instructeurs américains en a fait souffler plus d’un à Moscou, les quelques rapports du KGB sur la question soulignant tous l’inefficacité chronique de l’armée sud vietnamienne en s’appuyant sur des exemples récents tel que la bataille d’Ấp Bắc de janvier 63 durant laquelle 350 vietcongs ont mis en déroute plus de 1500 soldats sud vietnamiens et américains.
De fait, alors que l’URSS ne prévoit pas d’assouplir son programme de livraisons d’armements au Vietnam nord, beaucoup espère voir Hanoi capable de prendre le dessus rapidement et de ramener la paix au plus vite au Vietnam en chassant de Saigon le gouvernement fantoche. Afin de discuter de récents changements stratégiques lié aux décisions de Washington ainsi que pour donner la vision de Moscou sur la marche à suivre au parti communiste vietnamien, le président du conseil des ministres Alexei Kossyguine s’est lui même rendu à Hanoi afin de s’entretenir avec le secrétaire général du parti des travailleurs vietnamiens Lê Duẩn ainsi qu’avec Ho Chi Minh, président et libérateur du Vietnam nord. Kossyguine pu d’ailleurs annoncer discrètement aux deux hommes forts du Vietnam le début d’un programme de livraison de missiles anti-aérien S-75 Dvina de fabrication soviétique accompagnés d’une centaine d’instructeurs de l’armée soviétique qui auront pour mission d’apprendre aux soldats vietnamiens de se servir de ceux-ci avec efficacité. L’ensemble des livraisons se feront par bateau, tout comme le reste des livraisons d’armes ou d’aide économique. L’objectif de cette visite était aussi symbolique afin de montrer au monde l’inflexibilité de Moscou sur le dossier vietnamien mais aussi sur l’ensemble des luttes anti-impérialistes du « Tiers-monde » tout en montrant que la nouvelle administration soviétique continuerait bien évidemment de soutenir ses alliés. L’envoi d’un homme aussi important que Kossyguine à Hanoi se veut aussi être un message à la République Populaire de Chine pour qui le dossier vietnamien semble extrêmement important : l’URSS soutiendra le droit de la Chine à avoir des frontières sûres.


Tourisme

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 371a067ee25084af08898f331282b216.jpg?u=https%3A%2F%2Fi.pinimg.com%2Foriginals%2F37%2F1a%2F06%2F371a067ee25084af08898f331282b216

Le développement en URSS comme ailleurs au sein des sociétés modernes d’une demande en activité touristique de la part des masses concerne directement l’État soviétique dans un pays où l’ensemble de l’économie est étatisée. Pour répondre à la demande des travailleurs soviétiques, les investissements dans le développement de l’industrie touristique vont progressivement augmenter jusqu’à la fin de la décennie, sans pour autant exploser, ce ne peut être la priorité du gouvernement et les plans de Kossyguine mobiliseront déjà des ressources colossales. Le développement des stations balnéaires le long de la mer Noire et leur climat subtropical telles qu’Odessa, Yalta ou Sotchi sera priorité, la majorité de la demande étant dirigée vers cette région. Malgré tout le reste du pays ne sera pas pour autant négligé. Moscou qui risque de devenir dans la décennie à venir une ville étudiante à la vie sportive et culturelle intense et qui possède de nombreux atouts en terme de monuments historiques va elle aussi connaître un accroissement de ses infrastructures touristiques. L’anneau d’or de Russie au nord est de Moscou entre la Volga et la Kliazma et ses villes médiévales époustouflantes est lui aussi appelé à devenir un lieu touristique prisé. Plus modestement, le Caucase dont le mont Elbruz, plus haut sommet d’Europe, ainsi que le Lac Baïkal recevront eux aussi leur lot d’investissements dans le secteur touristique. Finalement, suite à la réussite du festival mondial de la jeunesse et des étudiants, un festival cette fois exclusivement moscovite et obervant un rythme annuel sera mis en place à partir de 1967 afin d’accueillir chaque année des jeunes venant de tous les pays en périphérie de la capitale soviétique à l’occasion d’une festivité de quatre jours en honneur de la solidarité anti-impérialiste. Le festival sera ouvert à tous, y compris bien sur aux occidentaux et poursuit un double objectif, celui de montrer au monde une face attrayante de l’URSS ainsi que de participer à la transformation de Moscou en ville étudiante assumée.
L’ambition sur le long terme du président du conseil des ministres étant de faire de l’URSS une grande destination touristique internationale tout en offrant à son peuple de belles vacances, ce qui servirait un objectif aussi bien économique que politique.
Mirage
Mirage
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1144
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 20
Localisation : La Ville Lumière

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Bureau le Lun 26 Aoû 2019 - 21:08

Maghreb
Brève
Evénement

La Guerre des Sables se poursuit inlassablement entre la République algérienne démocratique et populaire et le Royaume du Maroc. Les deux Etats, désormais respectivement armés par l’Union Soviétique et les Etats-Unis d’Amérique, continuent leur guerre, l’un pour la défense de son intégrité territoriale, l’autre pour la réalisation de son idéologie irrédentiste du Grand Maroc. Les succès initiaux du Maroc semblent désormais forts loin, le pays ayant perdu deux de ses villes frontalières avec l’Algérie, et, pis encore, ayant lamentablement échoué à les reconquérir, le soutien aérien marocain fourni à ses troupes terrestres ayant été défait par les nouveaux Mig 21 algériens, admirablement pilotés, ce alors que la formation des pilotes du pays laissait jusqu’alors à désirer. Ainsi, près de 450 marocains ont péri lors de la tentative de reconquête de leur territoire, tandis que les réfugiés marocains affluent vers l’ouest, certains essayant d’ailleurs de trouver l’asile dans l’enclave espagnole de Melilla, qui, pour l’instant, reste portes fermées face aux 800 marocains qui tentent d’y pénétrer pour y trouver refuge.

A la suite de la désastreuse offensive marocaine, l’armée nationale populaire a lancé une attaque sur les positions marocaines en Algérie. A l’instar de leur précédente offensive, celle-ci fut une victoire tactique, la victoire étant remportée de justesse par les algériens face à des marocains remontés à bloc, et solidement installés dans le sud-ouest algérien. Ainsi, les algériens sont parvenus à reprendre la ville de Colomb-Béchar, menaçant ainsi les positions marocaines dans la partie méridionale du pays, mais au prix de très lourdes pertes puisque plus de 500 algériens perdirent la vie lors de ces combats. Pis encore, cette guerre jusqu’alors entre les deux Etats pourrait vriller, à la suite du bombardement, par inadvertance, de la base française de Colomb-Béchar, touchée par des frappes d’artillerie algérienne mal calibrées, faisant 4 morts parmi les légionnaires français. Ces morts français, les premiers depuis la fin de la glorieuse période coloniale de l’Algérie, pourraient poser problème, surtout si le gouvernement français y réagit avec virulence et s’engage dans le conflit pour venger ses morts. En outre, la base a été endommagée, et le pas de tir des missiles est désormais inutilisable pendant plusieurs semaines, le temps qu’il soit réparé – si des ingénieurs français parviennent à atteindre la région.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1365
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Shikkoku le Mar 27 Aoû 2019 - 13:20

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown

Affaires Intérieures :

Inquiétudes en Israël :

Dans les deux dernières années, le projet pan-arabiste de Nasser a semblé reprendre du vent dans ses voiles. Après l'adhésion de l'Irak au projet, voici maintenant que des pourparlers officiels sont en cours entre Damas et Le Caire pour que la Syrie rejoigne elle aussi la République Arabe Unie. Il va sans dire que l'unité arabe oppose une menace militaire directe sur la sécurité de l'Etat d'Israël.

Une des premières réactions du gouvernement israélien a été la nomination d'un nouveau Chef d'Etat-Major, en la personne d'Yitzhak Rabin. Proche du Premier Ministre Eskhol, celui-ci  possède une riche expérience militaire, débutant sous la bannière juive lors de la guerre de 1948. Il servit contre les forces égyptiennes dans le désert du Negev et dans la défense de Jérusalem. Ancien membre du "Palmach", force d'élite juive sous l'Empire britannique à l'époque du mandat, il est apprécié parmi les officiers de Tzahal.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown
Yitzhak Rabin

L'inquiétude est grande face aux armées arabes. La force permanente de l'Armée de Terre, forte de 50 000 hommes, semble bien faible face aux hordes nasséristes. Avec l'accord du Premier Ministre et de la Knesset, qui vota l'augmentation de budget à la quasi unanimité, 6 000 soldats professionnels devront intégrer les rangs immédiatement et intégrer la force permanente d'ici la fin de l'année 1964, rejoints par 4 000 autres avant l'été 1965, afin de porter à 60 000 le nombre de soldats permanents d'ici le mois d'août 1965.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown
Chasse israélienne en patrouille

Face aux menaces, les forces armées israéliennes se tiennent prêtes à punir toute intrusion dans l'espace aérien, maritime ou terrestre de l'Etat d'Israël et à anéantir toute menace. Les patrouilles sont aériennes sont renforcées, et le nouvel appareil des forces aériennes, le P-2 Neptune achetée à l'Amérique est mis en service pour effectuer des missions de reconnaissance navale dans la Méditerranée orientale.

Dans un discours devant la Knesset, le Premier Ministre Ekshol a assuré aux représentants de la nation qu'Israël ferait face aux défis qui lui sont posés, comme il a su faire face aux défis du passé, et que jamais Israël ou ses citoyens ne seront mis en danger.
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6208
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Thalassin le Mar 27 Aoû 2019 - 18:01

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Banniere_URSS

Diplomatie

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 540x360

Dans un objectif à la fois de provocation et de test des réponses des puissances impérialistes à une potentielle attaque soviétique à leur encontre, l'Union Soviétique a décidé de mener en simultané une double mission aérienne impliquant deux appareils Tupolev Tu-95. Le premier, au départ de Crimée, devra se diriger droit vers Istanbul, pour faire demi-tour à la limite de l'espace aérien turc. Le second, décollant à Sakhaline, a pour mission de se rapprocher de l'espace aérien de la République de Corée et le longer sur 100 km avant de retourner en direction de son point de départ. Les pilotes, en cas d'interception par les forces aériennes impérialistes, ont pour ordre d'attendre d'éventuels tirs de sommation pour changer de cap et revenir en Union Soviétique

--------------------------------

Moscou, constatant la nouvelle politique éducative de la République Arabe Unie, fait savoir au Caire que l'Université de l'Amitié des Peuples de Moscou est ouverte aux étudiants égyptiens, syriens et irakiens pour un enseignement de qualité faisant suite au lycée.
Thalassin
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1332
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Skorm123 le Mar 27 Aoû 2019 - 18:48




中华人民共和国


République Populaire de Chine





Project 596


Malgré semble-t-il une accalmie dans les relations internationales, la Chine elle est toujours inquiète de sa sécurité. La crise du détroit de Formose dans le milieu des années 50 a causé le développement des armes nucléaire chinoises, sous l’ordre direct de Mao. Mao s’inquiétait en effet du manque de possibilité de contre-attaque qu’avait la Chine face aux différentes puissances nucléaires. Se doter d’un arsenal atomique permettrait à la Chine d’accéder au statut des grandes puissances en plus de la possibilité de se défendre en cas d’agression venant des Etats-Unis ou de l’Union Soviétique dans un second temps. L’assistance soviétique a permis à la Chine de faire de très grandes avancés sur la technologie non-conventionnelle qu’est l’arme nucléaire, mais un désaccord profond entre la Mao et Khrouchtchev sur sa politique de coexistence pacifique a causé une rupture des relations entre les deux pays ainsi qu’un désamour profond causant la fin de l’aide soviétique sur l’arme nucléaire ainsi que la fin du parapluie nucléaire venant de l’empire soviétique. Cependant pour ce dernier, c’était trop tard : le programme était trop bien avancé, et certes plusieurs mois ou années furent perdus mais la Chine a désormais la possibilité de produire l’arme nucléaire depuis janvier. La centrale de Lanzhou produit en effet assez d’U-235 enrichi pour être utilisé dans les armes nucléaire. La bombe, qui est largement issu de l’espionnage et des écrits européens et américains, est tout aussi prête, mais attend d’être produite. On estime le poids de la bombe à 1.5 tonnes, ce qui permettrait d’atteindre la puissance de 22 kt. Mao et le président chinois Shaoqi ont demandés qu’un test soit conduit en fin d’année maximum. Ceux s’occupant du projet 596 leur ont annoncé que le test sera conduit sur le site de test Lop Nur dans le Xinjiang.
Cependant, même après ce test le programme nucléaire sera loin d’être terminé. Avec un poids de plus d’une tonne, la bombe est difficilement transportable. C’est pourquoi suite au test, les scientifiques se concentreront vers la bombe H, ainsi que vers la miniaturisation de l’engin. Un système de guidage et de missile sera aussi mis en place mais devrait prendre pas mal de temps.


¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 221px-National_Emblem_of_the_People%27s_Republic_of_China_%282%29.svg


Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1482
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Khan le Mar 27 Aoû 2019 - 20:23

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 1566148919-toppng-com-1394x527


Communiqué à Washington

En vue de la situation au Yémen du nord, les équipements actuel ne permettent pas d'établir un front solide à tenir, de ce fait le Royaume d'Arabie souhaite obtenir au plus vite une aide militaire à fin d'aligner un arsenal qui correspondrait aux demandes nécessaire.
Ainsi le matériel suivant est demandé;
150 M114 155 mm howitzer
70 M109 howitzer
100 M101 howitzer
20.000 m1 garand

الولاء و البراء
¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Emblem_of_Saudi_Arabia

Khan
Khan
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 337
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Shikkoku le Mar 27 Aoû 2019 - 20:39

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown

Affaires intérieures :

Barry Goldwater nominé par la Convention Républicaine de Californie :

Les débats entourant l'élection présidentielle de 1964 commencent à animer la vie politique américaine. Le mois de juin a vu les résultats définitifs de la primaire républicaine en Californie publiés par la presse. C'est sans surprise que le Sénateur d'Arizona Barry Goldwater remporte la première place, ce qui le place dans une position extrêmement favorable pour gagner la primaire à l'échelle fédérale.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown
Barry Goldwater

Sénateur de l'Arizona depuis 1953, Goldwater est connu pour ses positions discordantes avec le reste du GOP. Avocat d'une nouvelle forme de conservatisme politique couplé à un libéralisme effréné il est surtout connu du grand public pour ses propos sur l'arme atomique, une arme dont l'usage est une option qu'il juge très envisageable selon lui, même pour des cibles tactiques locales.

Lors de son discours post-nomination, il aurait déclaré que "l'extrémisme dans la défense de la Liberté n'est pas un vice, et la modération dans la poursuite de la Justice est loin d'être une vertu" sous les acclamations de la foule présente.

Voting Rights Act of 1964:

De son côté, l'exécutif vient de frapper extrêmement fort sur la politique américaine. Malgré l'échec l'année passée du Civil Rights Act, qui visait à mettre un terme immédiat à la ségrégation raciale au niveau fédéral (celui-ci fut rejeté par le Sénat). Adopté par le Congrès le 4 juin 1964, et signé par le Président Kennedy le 5 juin 1964 au matin, celui-ci entre en vigueur le 6 juin.

De nombreux sénateurs républicains, choqués par les propos proférés contre les afro-américains lors des manifestations des droits civiques, ont soutenu le projet de loi. 20 sénateurs républicains, dont le célèbre Dirksen ont participé à la préparation du texte. Celui-ci est clair et simple :

- interdiction de "tests ou autres moyens d'examination" dans les juridictions américaines, celles-ci visant généralement à exclure les populations sur une base d'analphabétisme avéré ou non.
- autorisation à la mise en place d'examinateurs fédéraux pour inscrire les votants et d'observateurs fédéraux pour surveiller les élections dans les juridictions couvertes qui imposaient une discrimination sévère (notamment dans le Deep South).
- interdiction générale de discrimination raciale dans les processus électoraux.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown
Une manifestation pour l'obtention de droits civiques, printemps 1964

Une fois mis en place, le Président Kennedy salua l'initiative du Congrès, qui a su se réunir pour mettre en place une législation égalitaire, et "truly American", selon ses mots.

Communiqué à l'Arabie Saoudite :


La commande est validée.
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6208
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Pierremenez le Mar 27 Aoû 2019 - 20:46

État Espagnol
 
¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Espagn13

●Economie●

Dans un discours résumant sa politique, prononcé devant le Cortes franquiste en juin 1964, le Ministre de l’Économie et des Finances M.Rubio, exposa qu’à l’égal de ce qui fut fait, encore un long chemin restait à faire. L’essence des mesures financières effectuées n’eut que pour objet de provoquer une expansion de l’économie espagnole, que rendait impératif la progression démographique du pays. Cette expansion devait être rendu possible que par la libéralisation des échanges. De plus, dans un monde qui alla en se rétrécissant l’Espagne ne pouvait songer à rester à l’écart de l’équilibre de la convertibilité des monnaies. L’abandon de la politique de circuit quasi fermé de l’Espagne avait eu de fort heureux résultats sur la balance des paiements, avec l’afflux massif de capitaux étrangers. Pour autant, ces répercutions positives du plan de stabilisation seront bientôt accompagnées par un équilibre de la balance extérieur à horizon 1967, et un excédent d’ici 1968 de 10 millions de dollars selon les projections de la Banque Centrale.

A ces premiers succès, le ministre M.Rubio voulu poursuivre dans cette direction, et annonça devant le Cortes les futurs projets de lois de libéralisations du marché intérieur. Ainsi il fut dévoilé, les mesures d’éradication de l’armature de contrôle de l’économie, avec la mise en place d’une réduction du taux d’escompte à 5%, la publication d’un nouveau tarif douanier ad valorem, la réduction des droits à l’exportation, et l'élargissement des crédits à moyen et long terme pour les entreprises. Les acteurs économiques espagnols devront donc se préparer à la baisse des tarifs protecteurs. Ces réductions ne seront cependant pas immédiatement calquées sur les activités agricoles vitales pour l’Espagne. Mais cela restera une exception, et Rubio averti les industriels qu’ils devaient se préparer à soutenir de sérieuses luttes concurrentielles. Pour les entreprises cela signifiait ou la modernisation et la hausse de la rentabilité, ou la liquidation. Les décrets d’application seront programmés pour septembre 1964.

Si la situation financière générale était saine et prospère, la dévaluation et la libéralisation des échanges extérieurs entrainèrent irrémédiablement des conséquences internes de sens contraires. Sans aucun doute, le but escompté de réduire les prix des matières premières industrielles était atteint. Mais il en allait exactement à l’inverse pour les biens de consommations courantes. L’économie espagnole, qui était protégée par les mesures protectionnistes franquistes entra brusquement en contact des prix mondiaux. La liberté effective des transactions n’avait pas que des résultats heureux. Elle provoqua une sortie massive de denrées où l’Espagne avait un avantage comparatif (huile d’olives, agrumes etc.) avec in fine une raréfaction de ces derniers sur le marché intérieur. Ce phénomène fut intensifié par la manne touristique qui augmenta de facto la consommation interne. Devant cet état des choses, les denrées de premières nécessitées connurent une forte inflation.  Ce phénomène devrait se poursuivre jusqu’en 1966 avec pour conséquence une perte de pouvoir d'achat pour les citoyens qui restera élevé avant l'ajustement mécanique du marché. Mais le gouvernement indiqua qu'il restera pro actif sur ce sujet, et compte mettre en place un plan d’investissement massif dans les infrastructures grâce aux levées de fonds sur le marché obligataire. Rubio conclu : « Nous sommes à l’aube de l’avènement d’une nouvelle Espagne mais cela ne se fera pas sans sacrifices. Bon gré malgré nous devons en subir les effets néfastes, avant de jouir des fruits de la prospérité. »

●Affaire Extérieure●

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Espagne-franco-juan-carlos

Les nouvelles défaites de l’armée royal marocaine inquiétèrent au plus haut point le Caudillo. Le scénario d’une défaite du Maroc dans cette Guerre des Sables ne présageait rien de bons pour la stabilité de la région. L’afflux massif de réfugiés fuyant les combats obligèrent les autorités espagnoles à faire preuve de compassions. Il fut décidé d’ouvrir l’un des trois postes frontières fortifiés de Melilla deux heures par jours, pour accueillir la masse de personnes. Bien évidemment, la garnison de Melilla appuyée par les 750 fusiliers marins procédèrent à une fouille méticuleuse des réfugiés marocains suivit d’une désinfection, avant que ces malheureux puissent rentrer au sein du territoire espagnol. Tous débordements à l’entrée furent immédiatement réprimés avec force, via des tirs de sommations ou des charges de l'infanterie. La télévision espagnole retransmit ses scènes de chaos et de désespoir au monde entier pour que ce conflit ne demeure pas dans l’indifférence internationale.

Immédiatement, l’Amiral Carrero Blanco dans son QG de Sidi Ifni fut informé du déroulé de la situation. Le contexte obligea les autorités militaires à s’adapter et à procéder à une hausse ravitaillement de l’enclave de Melilla avec des convois quotidiens de navires de ravitaillements escortés par la marine espagnole en provenance de Malaga. Ces cargos déchargèrent un flot ininterrompu de nourritures, d’eau et de munitions à la ville. En complément à ce dispositif, l’État-Major prit contact avec le gouvernement marocain pour l’élaboration d’un plan d’évacuation maritime des ressortissants marocains présent sur son sol vers les agglomérations de Tanger et de Casablanca.

En parallèle, l’envoi de renforts supplémentaires fut pris pour porter le nombre de soldats stationné à Melilla à 4000 hommes. Des stations radars mobiles, de l’artillerie (Mortier M19, canon de 105mm, canon anti chars etc.), DCA et surtout de la main d’œuvre furent acheminés par cargos via le port de d’Algeciras. Ordre avait été donné d’encore renforcé les fortifications déjà présentes. Dans les jours à venir, la ville de Melilla sera dotée d’un impressionnant dispositif fortifié parsemé de casemates, de bunkers d’obstacle anti chars.

En complément à cette ceinture défensive, les généraux décidèrent de l’intensification des patrouilles aériennes des F-104 en configuration chasse qui se préparèrent à toutes intrusions de l'aviation algérienne. Côté marine des missions de renseignements d’origines électromagnétiques furent lancées, via les destroyers Liniers, et Alava qui croisèrent au large des côtes nord du Maroc. Toutes les communications militaires algériennes détectée furent immédiatement traduites et retransmis à l’État-Major espagnol ainsi qu'aux forces armées marocaines.

A Madrid, l’idée d’une victoire communiste au Maghreb marqua petit à petit les esprits des franquistes, afin d’apporter une aide substantielle au Maroc, le Caudillo ordonna la création d’une unité militaire de volontaires "La Division Halcon". Ce corps composé d’espagnols provenant de la mouvance phalangiste (auxquels se joignirent clandestinement des centaines d’anciens membres de l’OAS français et d'anciens colons de l'Algérie françaises) sera mis à la disposition du Maroc. Cette division d’infanterie devra être opérationnel d’ici 4 mois avec une première force de combats de 5000 hommes. Afin d'atteindre cette cible, la propagande franquiste pesa de toute son influence afin d'inviter les jeunes hommes du parti FET y de las JONS à rejoindre cette division.

Outre ces actions concrètes, l’Espagne procéda dans le plus grand secret à la commande urgente de 24 F-4E Phantom II, de 3 KC-130, de 5 C-130, de 10 batteries sol-air MIM-23 Hawk, d’un stock de missiles AIM-9/AIM-7, de 30 canons M114 A1 et 50 canons M102 auprès des États-Unis.
D’autres achats furent effectués auprès de la France, pour l’achat de 20 VLRA spécialement aménagés avec des missiles anti-char SS.11 ainsi que sa version aérienne pouvant être monté sur hélicoptères UH-1B.

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 250px-COA_Spain_1945_1977.svg
Pierremenez
Pierremenez
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 27
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Shikkoku le Mar 27 Aoû 2019 - 20:53

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown

Communiqué à l'Espagne :

La commande espagnole est validée par le gouvernement américain. Les Etats-Unis mettent cependant Madrid en garde de ne pas participer à une escalade des violences dans la région, mais sont confiants dans la capacité de l'Etat-major espagnol à garder la tête froide.


¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Unknown
Robert F. Woodward, ambassadeur des Etats-Unis à Madrid
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6208
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Bureau le Mer 28 Aoû 2019 - 0:28

JOUR DE PAUSE DE LA MI-1964
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1365
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Bureau le Mer 28 Aoû 2019 - 19:02

Tunisie
Brève
Evénement


Le gouvernement tunisien, désireux de continuer sa politique nationale, a décidé de la nationalisation de l'ensemble des terres du pays possédées par des étrangers. Les plus touchés sont bien évidemment, et en grande majorité, les anciens colons français établis dans l'ancien beylicat qui se voient dépossédés de leurs terres.

Tanzanie
Brève
Evénement


Le gouvernement du Tanganyika et celui récemment indépendant de Zanzibar ont acté conjointement la fusion des deux États au sein de la République Unie de Tanzanie


Rhodésie
Brève
Evénement


Coup de théâtre en Rhodésie. Le gouvernement post-colonial de Ian Smith a décidé de la mise en oeuvre d'une politique d'apartheid en faveur des descendants de colons blancs, marquée par l'interdiction des partis zimbabwéens (noirs) et l'emprisonnement de leurs dirigeants. Cette décision a été dénoncée de manière quasiment unanime (à l'exception de l'Afrique du Sud) par les autres états indépendants d'Afrique subsaharienne.

Palestine
Brève
Evénement


Le premier congrès palestinien, se tenant à Jérusalem, a débouché sur la création de l'Organisation de Libération de la Palestine et de l'Armée de Libération de la Palestine. D'orientation nettement panarabe et nassériste, l'OLP a également commencé à agir secrètement via ses réseaux de manière à obtenir un soutien de pays arabes à ses futures actions de guérilla.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1365
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Bureau le Mer 28 Aoû 2019 - 19:07

Maghreb
Brève
Evénement

Alors que les récents combats donnaient un léger avantage tactique à l’Algérie, notamment grâce à une nouvelle supériorité aérienne conférée par les Mig 21 superbement pilotés, la guerre semble désormais s’enlisée des deux côtés, à un front près. En effet, le Maroc, pourtant fort des récentes livraisons d’armes, a vainement tenté de reprendre la main dans le sud-ouest algérien en lançant deux offensives coordonnées destiner à briser le moral des troupes ennemies, notamment en tentant de récupérer la ville de Colomb-Béchar, ainsi que poursuivre son avancée le long de la frontière malienne. Cependant, en dépit des effectifs déployés, les troupes royales ne parvinrent pas à avancer, l’armée algérienne stoppant nette l’offensive, qui manqua de peu de tourner au fiasco militaire, le Maroc perdant plusieurs centaines de soldats lors des combats d’une rare violence. Face à cette débâcle, les soldats de Sa Majesté rappliquèrent promptement derrière leurs lignes, dans l’espoir qu’une nouvelle attaque leur soit plus favorable, eux qui peinent désormais à rééditer leurs exploits initiaux.

La défaite marocaine dans le sud-ouest ne fut pas pour autant plus bénéfique à l’Algérie. En effet, l’armée nationale de la libération tenta elle aussi deux offensives, une depuis Colomb-Béchar, et l’autre depuis Adrar, pour poursuivre leur reprise de leur territoire sud-occidental, aux mains des marocains, espérant que les lignes ennemies soient suffisamment désorganisées pour reconquérir leur pays. Toutefois, icelles restèrent assez solides pour empêcher les soldats algériens de mener à bien leurs objectifs, bien que ces deux opérations échouassent de peu, l’armée algérienne perdant moitié moins de soldats que les marocains. Pis encore pour l’Algérie, qui peine à reprendre ses terres, le Maroc tenta une nouvelle offensive dans le nord, afin de récupérer ses villes perdues, espérant ne pas réitérer le précédent échec de l’assaut. Grâce à une stratégie plutôt habile, les soldats d’Hassan II parvinrent à reconquérir leurs villes de Berkane et d’Oujda, remontant le moral de la population marocaine au passage. Le gouvernement marocain, conscient de sa position fragile face aux algériens, a par ailleurs accepté la proposition espagnole d’envoi d’un régiment pour le soutenir dans son conflit.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1365
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

¤ V1963 ¤ Topic officiel - Page 5 Empty Re: ¤ V1963 ¤ Topic officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum