¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Sam 5 Oct 2019 - 16:06

Topic Officiel

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1437
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Dim 6 Oct 2019 - 14:07

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Iran

Affaires internes :

Khordad 15 :

Le Khordad 15 est un système de défense sol-air manufacturé en Iran. Il s'agit d'un système capable d'être déployé sur les zones frontalières iraniennes et conçu pour défendre le territoire aérien de toute incursion aérienne ou de tir de missile.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Khorad-15 en déploiement près de Téhéran

Les spécificités techniques du système sont les suivantes : un total de 6 cibles sont capables d'êtres engagées et gérées par le système. La détection se fait à partir de 150km de distance, et l'engagement à partir de 120km. Des tests sur des engins furtifs ont permis de voir qu'ils étaient détectés à partir de 85km. Les missiles tirés sont les missiles Sayyad-3, d'une portée maximale de 200km.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Sayyad-3

L'Iran annonce que l'entrée en service du système Khorad-15 se fera au courant du mois d'octobre, et que d'ici la fin de l'année un total de 45 systèmes seront déployés sur le territoire.

Production d'APC :

Les nouveaux défis qui sont relevés par l'Iran nécessitent une augmentation de la production d'APC et d'IFV, afin d'équiper les forces alliées et militantes qui se battent pour l'Iran sur son territoire ou à l'étranger. Ainsi, ce sont 120 Toofan qui seront produits d'ici le début de l'année prochaine, et 80 Rakhsh. Ceux-ci une fois produits seront placés en réserve parmi les Gardiens de la Révolution.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Toofan en présentation lors d'une exposition

De la même manière, plusieurs centaines de Jeep Safir (250 pour être exact) ont été commandées par l'Etat-major iranien. Ces petits 4x4 simples, non blindés et non armés, seront également placés en réserve. Ils devront être produits rapidement mais la priorité reste sur les véhicules blindés.
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6253
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Dim 6 Oct 2019 - 14:25






اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Affaires politiques


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Imran_Khan_2019_crop
Le premier ministre Imran Khan


Après les 100 premiers jours de son mandat, le premier ministre Imran Khan n’a pas fait grand-chose avec le Pakistan. Les tensions avec l’Inde ainsi que des voyages à l’internationales ont beaucoup pris de temps au premier ministre qui doit gérer une coalition assez hétéroclite. Mais Imran Khan voudrait lancer la deuxième partie de son mandat : celui des réformes profondes dont qu’il a toujours défendu dans sa carrière politique. En effet, Imran Khan a toujours été fervent défenseur du pouvoir judiciaire, notamment afin de mettre en place un pouvoir indépendant et puissant. Imran Khan et son parti ont étaient les premiers à soutenir par exemple le mouvement des avocats entre 2007 et 2009. Pour Imran Khan « la justice est la seule institution qui sera capable de lutter contre la corruption qui met à mal notre pays. Lui donner des outils législatifs et judiciaires sont les seuls moyens pour lutter contre cette corruption rampante ». En effet, pour Imran, la justice a pour but principal de lutter contre la corruption qui a été pendant longtemps son cheval de guerre.

Durant le début de son mandat, le premier ministre n’a pas encore réformé le système judiciaire mais cette réforme est difficile à faire passer, il faudrait pour cela réformer la constitution et cela demande une certaine stabilité politique de la coalition au pouvoir, chose qui ne sera pas aisé à maintenant. Imran fut en effet élu par le parlement avec seulement 4 sièges d’avance et ces 4 sièges pourraient facilement changer d’avis si divers pouvoirs extérieurs décidaient d’être en désaccord avec la lutte anti-corruption. Il est fort à parier que beaucoup de fonctionnaires haut-placés de la deep states ainsi que des fonctionnaires situés plus bas dans l’échelle pourraient perdre énormément d’argent à une réforme de la justice qui se concentrerait sur la lutte anti-corruption. Peut-être même que certains parmi la coalition au pouvoir profitent allégrement de la corruption, et une réforme de la constitution serait catastrophique pour leurs budgets et pour leurs mandats, terminant leurs carrières.

C’est pour cette raison qu’Imran Khan, avant de lancer sa réforme constitutionnelle, cherche des alliés à droite et à gauche, de confiance suffisant pour passer la réforme. La situation dans le deuxième parti du pays, le PML-N est assez chaotique et plusieurs députés de ce parti n’ont pas hésités à voter pour le premier ministre Khan lors du vote de confiance. C’est peut-être ici que peut se trouver une manne suffisante de personne qui serait capable de voter pour une réforme du système judiciaire. Ils sont bien au courant des divers actes de corruptions qui sévissent dans leurs partis et doivent avoir une opinion plutôt négative de cela. Il faut dire que même Nawaz Sharif fut condamné suite aux Panama Papers alors qu’il est le symbole du parti. Khan pourrait profiter de ce chaos dans le PML-N pour y passer ses réformes. Une série d’entretien avec les députés les plus sceptique de la direction que prend le PML-N serait prévu avec le premier ministre.
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 209px-State_emblem_of_Pakistan.svg

Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1523
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Pierremenez le Dim 6 Oct 2019 - 15:26


United States of America
 

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_States.svg

Affaires économiques

Président de la FED:

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Bfd96cf5c22d8570a8c3e259d7d014a9-800x533

Jerôme Powell le Président de la FED donne le cap de la politique monétique à moyen terme des États-Unis d’Amérique. Après consultation et approbation du conseil des gouverneurs, la position attentiste de la Fed est révolue. Les scénarios de détentes de la guerre commerciale sino-américaine semblent être un angélisme coupable, le compromis n’est plus de rigueur et force est de constater qu’un mouvement conflictuel est train de s’imposer.  

Aux États-Unis, les conséquences de cette guerre commerciale montrent ses premiers aspects avec les prémices d’un essoufflement du rythme de croissance. Les incertitudes internationales et la contraction des marges des entreprises lié à la mise en place des mesures protectionnistes de l’administration Trump, conduiront si rien n’est fait à une contraction de l’investissement productif et à une croissance nulle voir une récession en 2020.
Pour éviter ce scénario négatif, la FED prévoit un assouplissement monétaire préventif. Cette action semble de prime abord, plus que justifié au vu d’une inflation qui ne menace pas et en dessous des 2%. Par conséquent, Jerôme Powel annonce une réduction des Fed funds (réserves obligatoires des banques commerciales auprès de la FED et principal taux directeur) de 50 points de base au cours du second semestre 2019. Ces baisses de taux préemptives seront toutefois combinées à d’autres, abaissant le taux de base de 25 points une fois par trimestre pendant deux trimestres, ce qui aura pour finalité d'établir une limite supérieure des Fed funds de 2,50% à 1,50% d'ici mi-2020.

Ainsi pour des raisons structurelles, les secteurs traditionnellement sensibles au niveau des taux d'intérêt (le logement et l’automobile) devraient être les premiers à être impacté positivement par les annonces de la FED.
Cependant Jerôme Powell n’exclut pas l’utilisation de politique de quantitative easing, si des signes de ralentissements économiques ou de remontée du taux de chômage sont perçus. En guise de conclusion l’homme fort de la FED a cité John Maynard Keynes pour illustrer son action : « Il nous faut inventer une nouvelle sagesse pour une nouvelle époque »
Le marché a reçu cette première baisse de 0,5 points du principal taux directeur comme un signal fort. Un nouveau cycle de taux bas est en cours d’amorçage, ce qui favorisera le consommateur et dopera le Dow Jones à Wall Street. Du pain béni pour une future réélection du président selon le Washington Post qui titre « La FED meilleure soutient de Trump ».
D’ores et déjà, les coûts des crédits à court terme (offre de contrat de crédit, billet à ordre payable et ligne d’escompte) sont en baisse suivant l’évolution sur le marché de l’indice Libor. Cette substitution partielle de la hausse des prix des produits intermédiaires importés de Chine par la baisse des coût de l’argent, bénéficiera amplement aux entreprises américaines.
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 240px-Great_Seal_of_the_United_States_%28obverse%29.svg
Pierremenez
Pierremenez
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 47
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 6 Oct 2019 - 18:36

Iraq
Brève
Evénement

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown

En Iraq, la contestation continue de monter face au pouvoir. Si les manifestants n'ont pas de revendication politique fixe, ils sont en revanche extrêmement opposés à la politique économique du gouvernement de Bagdad qui n'a pas réussi à tenir ses promesses de développement. Le pays souffre toujours d'une instabilité politique handicapante, surtout autour de Mosul.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown

Le gouvernement s'appuie sur son incroyable arsenal de milices paramilitaires pour maîtriser les foules, notamment plusieurs milices chiites d'obédience proches de l'Iran.

Etats-Unis d'Amérique
Brève
Evénement

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown

L'affaire ukrainienne mine la crédibilité du Président Trump. En effet, sa défense est plus que faible dans ce qui est peut-être le plus gros scandale de sa présidence depuis 2017.

Sa côte de popularité est descendu à 37,5% de la population, un taux extrêmement bas, qui rappelle les débuts de sa présidence et la violente opposition Démocrate. Le Parti Démocrate, quoi que désormais maître du récit national avec les procédures engagées par le Congrès démocrate, n'arrive cependant pas réellement à capitaliser sur l'affaire, et Joe Biden ne jouit toujours pas d'une popularité généralisée, bien au contraire.

Si l'affaire ukrainienne et sa petite soeur australienne ont profondément marqué la côte de popularité de Trump, les Démocrates n'ont pas réussi à s'en saisir de manière correcte.

Royaume-Uni
Brève
Evénement

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown

Le Premier Ministre Boris Johnson est dans l'impasse.

Aucun deal n'a été trouvé avec l'Union Européenne, et dans quelques jours le Royaume-Uni quittera l'Union. Sa côte de popularité est en chute libre, mais la seule chose qui le sauve est l'absence totale de concurrent. En effet, aucune figure politique britannique n'est actuellement populaire, et certainement pas Farage qui chute de manière dramatique dans les sondages, tout comme le Parti Libéral-Démocrate qui après une brève hausse de soutien, s'effondre à nouveau.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1437
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Utyi le Dim 6 Oct 2019 - 19:26

République gabonaise
Les élections de 2018 ont montré que la domination du Parti Démocratique Gabonais et son président, toujours élu a majorité absolu depuis l'indépendance , n'est plus actuelle.
Un des causes est la chute du prix des produits pétroliers qui seront de toute façon épuisé dès 2025.
Afin d’éviter l'effondrement de l'économie, il est nécessaire de diversifier l'économie, dépendante du pétrole et puis de l’uranium et du bois. L'agriculture est toujours primitive et continue d'absorber la majeur partie de la main d’œuvre.
En même temps le secteur manufacturier souffre du franc CFA et de l'absence de douane, importer des produits chinois ou français étant moins cher que produire localement.
En premier lieu, le gouvernement veux dont intensifier l'agriculture, pour la rendre compétitive avec les importations, et la diversifier, pour couvrir à peux près tout les besoins agricoles du pays, et s'assurer une stabilité.
Un autre effet espéré est la dynamisation de l'industrie de la construction, étatique, comme la majeur partie des industries du pays.
Utyi
Utyi
Président
Président

Messages : 1612
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

https://www.youtube.com/channel/UCQmNOW8QFnyWdcar_uEwOJw

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Oldarick le Dim 6 Oct 2019 - 19:44

Oldarick a écrit:


Canada


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 1024px18



A Mari Usque Ad Mare


Élections fédérales

À deux semaines du jour du vote, un nouveau scandale éclata pour le Premier Ministre sortant Justin Trudeau. Non seulement de nouvelles informations sur l'affaire SNC-Lavalin mais aussi sur des affaires de corruption avec plusieurs autres entreprises, incluant la pétrolière Esso, se sont trouvés partout dans les médias. Bien qu'uniquement fondés sur des documents publiés sur le net qualifié de fuites, aucune procédure judiciaire n'a encore eu lieu pour déterminer la nature de ces documents et si ils incriminaient Trudeau et son administration. Malgré tout, ce nouveau scandale pour Justin Trudeau et son incapacité à se rattraper affecta grandement les sondages. Plusieurs points des libéraux sont alors partis chez les conservateurs et encore plus chez le NPD.

C'est donc une débâcle totale qu'ont pu connaître les libéraux, le soir du 21 octobre 2019, en se retrouvant troisième parti de la Chambre des Communes. Justin Trudeau fut alors le premier à démissionner le soir même.
Spoiler:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Trudea10

Le Parti Vert a quant à lui fêter le quintuplage de ses députés, rappelant celui de Québec Solidaire le premier octobre 2018.
Spoiler:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Screen26

Le Bloc Québécois a aussi pu fêter ses 5 nouveaux députés malgré le discours rapidement professoral et didactique du chef Blanchet.
Spoiler:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Screen27

Le Parti Populaire du Canada, quant à lui, n'a pas su respecter la promesse faites par son nom en ne réussissant à faire élire aucun député. Il se trouverait que le vote pour Maxime Bernier en Beauce se soit dilué entre le chef du Parti Populaire et le Maxime Bernier du parti rhinocéros, un parti humoristique qui semble bien avoir réussi son coup.
Spoiler:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Afee6710

Défait, bien la remontée en fin de campagne, Jagmeet Singh du NPD a dû démissionner de son poste de chef de parti. Fait étonnant, il ne le fera que le 23 octobre, probablement poussé par des cercles de pouvoir à l'intérieur du parti et contre sa volonté.
Spoiler:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Jagmee10

La plus grande des victoires a cependant été fêtée dans les locaux du Parti Conservateur du Canada. En réalité, Andrew Scheer éclata de joie en direct alors qu'il était sur scène, apprenant comme tous les autres canadiens qu'il venait de gagner les élections. Bien que réjoui de sa victoire, Scheer ne devra pas oublié qu'elle n'est qu'en demi-teinte. À moins de créer une coalition, il n'aura pas la majorité et se sont les virulents néo-démocrates qui lui serviront d'opposition.
Spoiler:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 19622410

Nouvelle composition de la chambre des communes :
Spoiler:
Parti Conservateur du Canada (Gouv. minoritaire) : 157
Nouveau Parti Démocratique (Opposition) : 81
Parti Libéral du Canada  : 75
Bloc Québecois : 15
Parti Vert : 10

Andrew Scheer, dans son discours de victoire, rappellera ses priorités : baisser les impôts, retrouver l'équilibre budgétaire et stimuler l'économie, peu importe la manière. Pendant ce temps là, plusieurs craignent les actions que pourraient voir naître une telle assemblée, risquant la baisse des moyens de combat des changements climatiques et des attaques aux minorités et aux femmes.


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 128px-11
Oldarick
Oldarick
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 427
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Thalassin le Dim 6 Oct 2019 - 19:50

Україна

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Ukraine

Les rumeurs d'avancement des potentiels préparatifs à une rencontre entre les chefs d'État ukrainien, russe, français et allemand pour continuer dans la voie de la paix dans le Donbass ont suscité à Kiev plusieurs manifestations, mais non pas pour la paix. En effet, environ cinq mille nationalistes et paramilitaires ont défilé à Kiev pour s'opposer à la "capitulation" que serait un accord entérinant le droit à l'autonomie des républiques séparatistes de l'Est de l'Ukraine.

Le président Zelensky, lui-même russophone et s'étant ouvertement opposé aux réformes des gouvernement de la présidence Porochenko pour renforcer la centralisation de la politique linguistique du pays autour de l'ukrainien, est ainsi dans une posture qui l'empêche de rester silencieux. Dans une interview accordé à l'un des quotidiens les plus prestigieux du pays, le président a ainsi déclaré qu'il était "le Président de toute l'Ukraine, c'est-à-dire l'Ukraine entière, et je n'accepterai pas un accord qui irait à l'encontre de notre souveraineté, mais aussi le président de tous les Ukrainiens, ce qui me pousse à respecter l'ensemble de nos concitoyens"

Dans les faits, une proposition d'établir rencontre pour négocier sur la crise ukrainienne à Minsk a été envoyée à Paris, Berlin et Moscou pour des négociations qui débuteraient en février 2020
Thalassin
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1344
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Gungauss le Dim 6 Oct 2019 - 20:56

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 83-49

République de Chine

Affaires internes

Alors que la situation à Hong-Kong semble se prolonger, le gouvernement de la République de Chine s'inquiète du déploiement de troupes du régime de Pékin autour de la presqu'île. Ces manœuvres sont vues par la population de Taïwan comme l'aveu de l'impossibilité du système "Une Chine, deux systèmes" défendu par Pékin dans ses diverses tentatives d'intégrer l'île dans son giron.

Cette situation cristallise une fois de plus les débats à Taïwan. La coalition pan-verte, regroupant le parti au pouvoir le Parti Démocrate Progressiste (PDP) aux côtés du Parti pour l'indépendance de Taïwan (PIT) et de l'Union pour la solidarité de Taïwan (UST), semble dans l'impasse. Alors que le PIT et l'UST ont foncé dans la brèche pour réaffirmer leur soutien à une déclaration d'indépendance unilatérale et à la fondation officielle d'une République de Taïwan, le PDP, par la voix de la Présidente de la République Tsai, reste dans une posture vue par la population comme de l'attentisme. En interne pourtant, le PDP semble se déchirer. Tandis que les proches des membres du gouvernement affirment qu'il faut être prudent sur la question, certains membres du parti tendent à soutenir de plus en plus l'idée d'une indépendance totale.

Au sein de la coalition pan-bleue, c'est une tout autre situation. Longtemps critiqué pour avoir rendu plusieurs visites officieuse sur le continent et signé des accords de principe avec les autorités communistes, le Kuomintang semble changer radicalement de position. En effet, le président du KMT, Wu Den-yih, connu anciennement pour défendre la paix actuelle entre les "deux côtés du détroit", a annoncé en direct qu'il était désormais vital pour Taïwan de "s'affirmer comme la seule alternative démocratique pour la Chine". Si cette phrase a fait la une de la presse nationale et a provoqué nombre de débats télévisés, personne ne sait réellement ce que Monsieur Wu sous-entendait. Certains soutiennent que le KMT défend un changement radical de la position diplomatique taïwanaise vers l'idée que l'île est la seule Chine viable, tandis que l'allié du KMT, le Qinmindang (QMD), espère que cela sous-entendait une intégration à la Chine continentale pour défendre de l'intérieur les principes démocratiques. L'intéressé ne s'est pas encore expliqué sur cette sortie quelque peu dérangeante pour le gouvernement, mais sa cote de popularité s'est envolée après cette allocution télévisée, tandis que celle de la Présidente de la République Tsai s'est littéralement effondrée après un rebond au début du mouvement de protestation hong-kongais.

En définitive, alors que la question chinoise était quelque peu passé en arrière plan dans la vie politique taïwanaise et n'était plus la base du positionnement politique des partis et des électeurs, cela semble désormais s'inverser, dans un bouillonnement politique sans précédent sur l'île.
Gungauss
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3414
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Oberyn le Dim 6 Oct 2019 - 23:11

République Française
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 1200px-Flag_of_France.svg

Après un conseil Européen, l'Union Européenne, portée par les voix conjointes de la France et l'Allemagne a arrêté sa position : l'accord portant sur le départ du Royaume Uni ne sera pas renégocié. La situation politique Britannique étant tout aussi instable qu'en Mai dernier, les pays de l'Union se sont également opposés par consensus à un nouveau report en l'état, devant le manque de clarté politique au Royaume Uni. Prenant néanmoins en compte la loi "No deal" votée récemment au parlement et empêchant Boris Johnson de sortir sans accord, l'Union offre toujours la possibilité d'un dernier report :

Pour qu'un tel report soit accepté, il faudra que le premier ministre Boris Johnson organise un nouveau référendum avant le 31 octobre, avec comme deux question :
1) : "Voulez vous toujours sortir de l'Union Européenne : oui - non"
2) : "Voulez vous sortir de l'Union Européenne sans accord le 31 octobre prochain: oui - non"

L'Union Européenne acceptera un report jusqu'au 31 décembre 2019 si un tel référendum est organisé, et si le "oui" l'emporte à la première question et le "non" à la seconde.
Oberyn
Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 608
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 20
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Dim 6 Oct 2019 - 23:21

Royaume-Uni et Union Européenne
Brève
Evénement

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown

Au Royaume-Uni, on s'approche avec une lenteur brutale de la date fatidique du Brexit. Le gouvernement est toujours dans l'impasse, incapable de trouver un accord avec l'Union Européenne. Les efforts de Boris Johnson et de Barnier bottent toujours en touche concernant le problème principal des négociations : la frontière irlandaise.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown

La question est d'autant plus comique que si c'est aujourd'hui ce qui entraîne définitivement le Royaume-Uni vers le No Deal, elle ne fut absolument pas évoquée lors de la campagne.

Boris Johnson, dans une réunion d'urgence le 26 octobre avec ses partenaires européens s'est vu proposer l'organisation d'un nouveau referendum par les Européens afin de reporter la sortie de l'UE. La proposition européenne a été refusée par le leader des Conservateurs, qui a publiquement dit qu'il ne restait de toute manière pas assez de temps pour organiser un referendum aussi sérieux, et que le peuple britannique avait déjà voté Leave après tout.

A moins de 48h de la date fatidique, le 29 octobre 2019, le Royaume-Uni est donc définitivement engagé sur la piste du No Deal, malgré les protestations du Parlement, et d'une bonne partie du peuple britannique. Des deux côtés de la Manche, on se prépare au choc, mais du côté de l'Irlande, on se prépare à la catastrophe.

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1437
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Harald Sigursson le Dim 6 Oct 2019 - 23:36




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


L’État allemand informe l'Ukraine qu'elle accepte de venir à Minsk pour participer aux négociations qui se dérouleront en février 2020. Dans deux jours le Royaume-Uni sera officiellement sortie de l'UE, mais le gouvernement allemand souhaite exploiter toutes les options pour éviter un nodeal. C'est pourquoi après un conseil en urgence, le gouvernement allemand et français ont conjointement formulé la proposition du conseil européen au gouvernement britannique. Mais une réponse négative est parvenue à Bruxelles, de son côté le gouvernement allemand à déclarer leur profond regret concernant l’entêtement du gouvernement britannique dans la voie du nodeal.  

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 121
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Lun 7 Oct 2019 - 1:17

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord
Brève
Conséquence

« Free at last ! » titre assez sobrement The Daily Telegraph, dans une édition exclusive, avec une page de couverture intégralement recouverte par un drapeau britannique et ces trois mots. D’autres quotidiens reprennent peu ou prou la même formule, avec une mise en page différente, tandis que d’autres, opposés au Leave, annoncent l’Apocalypse économique sur le Royaume-Uni, et limite l’arrivée de l’Antéchrist sur Terre. The Independent, réputé pour être plutôt de centre-gauche, avec un lectorat assez proche du parti libéral-démocrate et du Labour, affirme, péremptoire, que « David Cameron a tué le Royaume-Uni pour sauver le Parti Conservateur. Boris Johnson a enterré les deux. » En effet, après une ultime proposition du Conseil européen, fermement rejeté par le Premier ministre britannique, tout accord de sortie de l'Union était désormais chose impossible à trouver, et toutes les lois adoptées par la House of Commons visant à interdire un hard Brexit, c'est-à-dire une sortie sans accord, ne changèrent rien à l’implacable droit international qu'est le droit communautaire, juridiquement supérieur au droit interne : la perfide Albion est sortie, le 31 octobre à 23h59, de l'Union européenne, après trois ans d'âtres mais infructueuses négociations. Le Trump des îles aura eu raison du Parlement, et tient enfin sa promesse : « Britannia is free ! », a-t-il déclaré, euphorique, devant les caméras assemblées devant le 10 Downing Street.

Toutefois, tout n'est pas si rose pour le Royaume-Uni. Nonobstant les diverses mesures prises par le Gouvernement de Sa Majesté en prévision d'un hard Brexit, ainsi que par les différents gouvernements des Etats-membres de l'Union européenne, les conséquences de cette sortie sans accord sont d'ores et déjà annoncées comme assez rudes pour l'année 2020, bien qu'elles devraient rapidement s'estomper dans les années suivantes. En effet, les économistes prédisent l'entrée du pays dans une violente récession, qui devrait se traduire par une contraction du PIB britannique de 6% en 2020, puis de 3% en 2021, avant de retrouver la croissance, tandis que le chômage est rapidement passé à 5%, pour 4% auparavant, et devrait atteindre début 2020 les 6,5%. A Calais, les camions s'entassent désormais face au retour des contrôles douaniers stricts, tandis que de nombreuses équivalences sont désormais à renégocier entre Londres et Bruxelles pour éviter que les échanges commerciaux, très importants, entre l'Etat et l'Union, soient durablement impactés par cela. En outre, les taux d'intérêts ont été d'emblée revalorisés à 3%, tandis que l'inflation galope pour atteindre 5%, alors que la livre sterling a perdu 25% de sa valeur en l'espace de quelques heures, dès l'ouverture de la City le 1er novembre, faisant que les intérêts de la dette nationale ont augmenté de 12,8 milliards de livres sterlings.

Pour l'économie mondiale, le hard Brexit a lui aussi de très sérieuses conséquences. En effet, la croissance européenne va régresser pour atteindre les 1,5%, c'est-à-dire bien moins que l'année précédente, tandis que les pays européens échangeant énormément avec le Royaume-Uni sont eux aussi touchés : le chômage passe à3,9% en Allemagne, 6% en Belgique, 5,2% au Danemark, 9,1% en France, 3,8% aux Pays-Bas et 6,3% en Suède. 50'000 emplois sont ainsi supprimés en France, tandis que 179'000 le sont en Europe, et, à travers le monde, 600'000 au total. En termes de PIB, la croissance française sera amputée de 0,3% et 0,4% pour l'Allemagne. A travers le monde cette fois, les Etats-Unis sont les grands perdants en termes de croissance puisqu'icelle sera diminuée de 0,7%, selon les estimations, en 2020, tandis que la Chine et la Russie verront leur croissance être 0,5% moins forte qu'initialement prévue. Le ralentissement économique provoqué par un hard Brexit est dangereux pour la stabilité d'une économie mondiale qui connaît déjà une certaine crise, notamment avec une baisse de la production de voitures en Allemagne, des bourses qui tendent à la baisse, bref, autant de signes avant-coureurs d'une crise promise depuis plusieurs mois par les grands organismes et économistes internationaux et qui pourrait bien arriver d'ici l'année prochaine si aucune solution n'est trouvée rapidement pour palier aux conséquences du Brexit.

Sur un plan plus interne, et plus politique, au Royaume-Uni, Boris Johnson confirme son leadership sur un Parti Conservateur pourtant encore divisé. Le Parlement, quant à lui, se retrouve dans le flou le plus total, alors qu'il avait tout fait pour empêcher une telle sortie. D'ores et déjà, le Premier ministre annoncé que les quelques quarante milliards d'euros que devait payer Londres à l'Union européenne au titre de ses divers engagements ne seraient pas honorés, et entend bien utiliser ce pactole pour palier aux conséquences économiques et financières du Brexit. Pour Bruxelles, ce manque à gagner est considérable, et va plomber les finances de l'Union, alors que ces engagements devaient financer nombre de projets importants, et servir également pour la péréquation entre les différents Etats-membres, menaçant d'aggraver encore plus la situation. En outre, il apparaît comme de plus en plus probable que le Parti Conservateur, qui conserve sa progression dans les sondages, et voit sa position renforcée par l'arrivée de soutiens du parti de Nigel Farage, remporte les prochaines élections parlementaires, qui ne sauraient tarder à avoir lieu puisque tous les partis d'opposition sont désormais discrédités, à commencer par le Labour, et qu'il est plus que nécessaire, pour Boris Johnson, d'avoir une majorité absolue et forte pour mener sa politique post-Brexit.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1437
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Lun 7 Oct 2019 - 9:32

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Iran


Affaires Intérieures :

Manifestations à Téhéran pour le droit des femmes :

L'événement de l'été pour la jeunesse iranienne a été l'immolation de Sahar Khodayari devant la Cour Suprême Révolutionnaire Islamique de Téhéran, pour les motifs qu'elle n'avait pas le droit d'assister à un match de football.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Sahar Khodayari

L'immolation a généré une foule de débats sur le statut des femmes. Les Réformistes, dont le Président Rouhani, se sont tenus relativement silencieux sur le sujet, malgré une certaine inquiétude concernant la coupe du monde 2022. En effet, la FIFA a exigé de l'Iran que les femmes puissent assister aux matchs, ce qui est interdit par la loi iranienne. Si l'Iran n'arrivait pas à mettre cela en place selon les responsables de la FIFA alors la coupe du monde aura lieu ailleurs.

Gholam Hossein Ismaili, porte-parole du système judiciaire, a déclaré que contrairement aux rumeurs, la jeune femme n'avait pas été condamnée à 6 mois de prison ferme par la justice iranienne, et en appelle aux médias à ne pas diffuser de mensonges. Dans un entretien avec sa jeune soeur, un journaliste du Teheran News a d'ailleurs appris que celle-ci souffrait de troubles mentaux, et avait déjà effectué une tentative de suicide par le passé.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Jeunes étudiantes en manifestation

De son côté, le clergé islamique et la branche la plus conservatrice du gouvernement s'est fortement mobilisée contre les manifestations. A la grande surprise des observateurs, les conservateurs religieux ne se sont pas formellement opposés à l'entrée au stade, mais ont emmené le débat sur un tout autre terrain.

Gholamreza Mesbahi-Moghaddam, porte-parole du Clergé Militant, le plus grand parti conservateur du pays, s'est exprimé face à des journalistes :

" Les femmes en Iran ont des droits ! Ce débat est ridicule. Mettre fin à sa vie pour une affaire de football est ridicule. Un stade de football est un environnement profondément hostile aux valeurs féminines, et à beaucoup de valeurs masculines par ailleurs. Les femmes iraniennes sont fortes: hier encore, des millions de femmes ont pris le travail de leurs maris dans les usines d'armement lors de la Guerre de Résistance contre l'Iraq. Ces femmes qui se sont saisis des outils de leurs maris partis sur le front pour participer héroïquement à l'effort de guerre n'ont rien à envier à la gloire de leurs veufs, tombés pour la Révolution. "

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown
Gholamreza Mesbahi-Moghaddam

De manière propice, le gouvernement iranien a au même moment organisé une exposition à Téhéran sur le rôle des femmes dans la Guerre de Résistance, et une partie inédite concernant le rôle combattant des femmes a été inaugurée, non sans occasionner des remous dans les partis conservateurs, qui préfèrent oublier que plusieurs dizaines de milliers de femmes ont pris part aux combats en s'enrôlant dans la Basij, la milice formée pour résister à l'agression.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Unknown

Jusqu'à présent, fort heureusement, les manifestations restent faibles en nombre et commémorent la mort de Sahar Khodayari plus qu'elles ne revendiquent des droits.
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6253
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Oberyn le Lun 7 Oct 2019 - 9:40

République Française


La France s'était préparée bien en amont au Brexit, et le choc a donc été relativement bien anticipé. Administrativement, le Brexit s'est donc déroulé sans trop d'accrocs.
Économiquement, en revanche, les effets immédiats du départ du Royaume Uni ont été supérieurs à ce qui était prévu. Le départ du Royaume Uni sans accord amène le spectre de la crise. Le retour à la confiance des ménages et des entreprises a été balayé, et par là, la consommation et l'investissement, entraînant une baisse d'activité qui risque d'être durable.
Le Brexit met surtout fortement en danger des banques françaises déjà très fragiles. Suite au chaos sur les places de Londres, la société générale, la BNP Paribas et le Crédit agricole ont accusé des pertes représentant entre 15 et 25% de leur valorisation boursière en l'espace d'une semaine. La question d'un Bailout est posée dans les couloirs de Bercy. Officiellement, Emmanuel Macron continue néanmoins d'affirmer qu'aucun renflouement n'aura lieu. Il est certain que ce serait un choix politique très impopulaire, seulement 10 ans après la crise des subprimes. Une pétition, intitulée "nous ne payerons pas pour vous cette fois" a atteint déjà 300 000 signatures en France et commence à s'étendre à l'Europe. Emmanuel Macron a demandé un sommet Européen pour décider une politique économique commune.
Le mois dernier, la crise a été instrumentalisée pour demander des efforts aux Français. Dans un discours poignant retransmis à la télévision, Emmanuel Macron a enjoint les Français à faire des efforts pour faire face à la crise venue de l'extérieur :
"Ce sont des temps très difficiles qui nous attendent. Ces deux dernières années, vous avez fait de très beaux efforts. Vous avez été parfaits et je suis vraiment fier et heureux de vous représenter. Mais malgré cela, nous nous retrouvons aujourd'hui attaqué de l'extérieur, par une crise que nous n'avons pas choisi. Nous y feront face. Ce sera dur, éprouvant, douloureux. Mais nous ne somme pas n'importe qui : Nous sommes le peuple français ! Et tant que nous resterons ensemble, je sais que nous relèverons ce défi, comme tous les autres."
Le thème de la préparation à la crise, constamment mis en avant dans les médias pendant près de deux mois, a permis de faire passer sans trop d'accrocs la réforme des retraites. Est également mis en place un revenu universel d'activité, qui viendra remplacer une série d'aides sociales dont le RSA et les APL. Il devrait permettre au gouvernement d'économiser 1,5 milliards par ans, et peut être davantage, ce nouveau revenu étant extrêmement incitatif au retour à l'emploi. La loi pour le budget de 2020 inclue toujours des baisses d'impôts et la suppression de la taxe d'habitation, avec comme objectif de permettre une relance de la consommation. Le gouvernement pourrait mettre en place d'autres mesures contra-cycliques si la situation empire.
Oberyn
Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 608
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 20
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Prishayev le Lun 7 Oct 2019 - 18:24




Fédération de Russie



 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 1570284855-russie1



La Croisée des Chemins




Après des mois de débats et jeux de pouvoir, le Président Poutine reçoit la démission de son Ministre des Finances, Anton G. Silouanov. Le conservateur ministre moscovite est remplacé après deux semaines d’attente par le même ministre qu’il a remplacé, fut-un temps, sous la présidence Medvedev. Le routier de la politique russe, un Pétersbourgeois, Alexeï L. Koudrine est rappelé avec succès au gouvernement et y tiendra la place laissée vacante par monsieur Silouanov, mais pas seulement. Sous son influence se concrétise le retour en grâce des Pétersbourgeois, Viktor A. Zoubkov, revenu en grâce, fragmente le Ministère de l’Industrie et du Commerce pour se tailler la part Industrielle, vidant de sa substance la main mise du Moscovite en place. Ce regain d’influence de la faction libérale admise par le Président est un coup porté aux hommes de force, les portes glaives de l’ancien temps et leurs alliés Moscovites. Le rapport fournit au Président par monsieur Koudrine est sans appel, il témoigne d’une stagnation quasi Brejnévienne en matière économique et d’un appauvrissement graduel du pays, avec pour horizon un « stop and go », dont le go se fait attendre. Il milite et obtient en Novembre pour une relance. C’est l’heure de libérer les vannes et la très redoutable Elvira Nabiullina, présidente de la banque centrale russe, abonde : la stabilisation du rouble est actée, reste à relancer l’économie ! L’austère position tenue par la Banque Centrale ces dernières années a permit de maintenir ce qui pouvait l’être, maintenant le projet est plus durable, il faut accorder des libéralités aux investisseurs et consommateurs pour permettre à ces derniers de pousser plus avant. Après l’hiver glaçant pesant sur l’économie russe, le dégel arrive.


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 320px-Kudrin

Alexeï L. Koudrine, Ministre des Finances.


Le 15 Novembre, le Parlement avalise un premier paquet de réformes, il porte sur les transports routiers, les transports en commun et les automobiles et utilitaires. Alors qu’une taxe à l’immatriculation est à l’œuvre, ce paquet de réformes engage la fin de ladite taxe est abandonnée et se met en place un dispositif à deux ressorts. L’incitation à l’achat de véhicules utilitaires de faible tonnage et véhicules personnels neufs est constitué d’un prêt public allant jusqu’à 18 500 dollars par véhicule acheté (sur un coût moyen de 26 000 euros – ou 28 500 dollars - à l’Ouest de la Russie et 36 000 euros – 40 000 dollars - en Extrême-Orient) par demande avalisée à un taux de 2,5% avec une échéance de 12 ans. Ces prêts facilitants se doublent d’une aide financière accordée aux acheteurs via une prime à la casse, pour chaque véhicule acheté neuf une prime de 3 000 dollars vient combler l’abandon de la voiture passée, 8 000 dollars si voiture électrique ou hybride. Les camions et bus sont favorisés par la proposition de prêts soutenant l’achats de véhicules neufs, à hauteur de 38 000 dollars au maximum à un taux 2.5% à échéance de 16 ans. Les véhicules éligibles à ce mécanisme de prêts à faibles taux et de primes ne peuvent être manufacturés qu’en Fédération de Russie. Les mesures évoquées sont vouées à durer jusqu’à la fin de l’année 2022, par la suite, cela pourrait être transformé et / pérennisé ou abandonné.

Au-delà de l’incitation, la contrainte. L’Etat produit une liste de véhicules interdits d’ici le 1er Janvier 2022, du fait de leur caractère polluant et donc nocif. Exception faite de la collection, homologuée et contrôlée, il sera interdit de détenir une veille voiture ayant plus de 21 ans, une amende annuelle tombera sur les propriétaires continuant à rouler dans les voitures (ou des camions) au titre de cette législation contraignante et au-delà des 25 ans, c’est la saisie et la démolition pure et simple du véhicule à partir de Janvier 2022. Attention aux retardataires !

La banque centrale russe, de son côté, abaisse son taux directeur à 6,00% soit une baisse d’un point. Amorçant une baisse accélérée du taux directeur par rapport à la lente décrue depuis l’année 2017. La présidente de la banque centrale Elvira Nabiullina a déclaré être optimiste sur une possible reprise de l’économie. Notamment parce que le salaire minimum augmente par décret pour s’établir à 196 dollars soit 20 dollars de plus par mois et que les entreprises de plus de 1000 salariés doivent verser un treizième mois aux dits salariés. Le montant de ce « treizième mois » est fixé par l’Etat par une grille de lecture, il augmente par rapport au salaire mensuel en fonction de la faiblesse du revenu et s’abaisse jusqu’à former un salaire mensuel si le salarié est payé plus de 1400 dollars. Cette mesure est donc essentiellement tournée vers la périphérie des grandes zones d’exploitations pétrolières et gazières et des grands centre-urbains, bien mieux lotis. Les entreprises en situation de faillite sont exemptées par la Loi.



Modernisation à Minima




2S19 MSTA-SM3 : C’est en juillet que le Ministère de la Défense Russe a exprimé, à propos du MSTA-S, un intérêt redoublé pour sa modernisation. Datant de l’époque Soviétique, le matériel n’est ni obsolète ni révolutionnaire. Capable de faire feu jusqu’à 36 kilomètres, son tube de 152mm est comparable au TRF1 Français qui par l’usage d’obus à propulsion auxiliaire peut engager à une distance maximale analogue. Monté sur un châssis de T-80, le MSTA-S était voué à unifier l’artillerie soviétique puis russe sur son standard. Toutefois, les terribles années quatre-vingt-dix ont calmé les ardeurs des officiers de Moscou et ce n’est qu’après l’intervention de la 58ème Armée Russe dans le Sud-Caucase lors des affrontements entre les Ossètes et les Géorgiens que s’est réaffirmée l’idée et la nécessité d’unifier le parc des véhicules et armes soutien de l’armée fédérale, tombée si bas. Depuis 2010, les commandes sont titanesques, cinquante pièces par an sont souvent atteintes. C’est que les éléments de 2S3 Akatsyia qui constituent une part conséquente de l’artillerie russe sont obsolètes, ne portant au mieux qu’à 24km, en moyenne à 18,5km avec des obus classiques. L’heure est à la transition et le MSTA-S se prête à merveille à ce jeu, il est robuste, bien blindé, offre une pièce et système perfectibles mais de qualité et fait le travail exigé. La suite, déjà en passe d’être aboutie, est le 2S35 Koalitsiya-SV. Ses tests et corrections se dérouleront jusqu’à la fin de l’année 2020. Celui-ci, véritablement révolutionnaire avec un armement portant entre 50km et 80km semble virtuellement inatteignable aux frappes de contre-batteries.


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 2s19_msta_s

MSTA-SM2.


C’est dans ce contexte qu’apparaît le MSTA-SM3. La mobilité, clef de la survie des MSTA-S sur le champ de bataille, est sujette à caution depuis longtemps, le moteur V-84 étant un moteur insuffisant en termes de puissance par rapport au poids de l’automoteur en ordre de bataille. Le moteur du T-72B est donc retiré au profit d’un moteur GTD-1250 du T-80U (V-96 deisel à l’export). L’armement demeure, mais il se voit entouré par une panoplie d’équipements au sein du système 1V168-M. Refondu, il voit l’ajout d’un système de pointage renouvelé 2E46M3 avec une carte numérique de nouvelle génération. L’adoption de nouvelles munitions à propulsion auxiliaire conclu son schéma de modernisation. Entrant en production en 2020, une commande ferme avec un contrat à la clef a été entériné le 14 Novembre 2019 et stipule l’acquisition de 110 unités neuves et la remise à niveau de 100 exemplaires de MSTA-S alors en réserve. Le cout total est estimé à 75 millions de dollars USD pour les remises à niveau et 275 millions de dollars USD pour la production des nouveaux canons automoteurs.

BMP-3M, 2S31 « Vena » et 2S23 NONA-SVK : La modernisation de l’armée de terre russe marque le pas. Faute à la baisse des crédits militaires et aux défis technologiques posés par les ambitions du gouvernement. En conséquence, il est question de porter à un niveau intermédiaire les principales unités de l’armée russe pour acquérir un meilleur niveau d’équipement. Le BMP-3M est donc commandé à l’usine de Volgograd ainsi que le 2S31 basé sur le châssis du BMP-3 à l’usine de Perm. Ces dernières accueillent avec enthousiasme les commandes étatiques. Celle de Perm était en faillite depuis mars 2018. La commande est conséquente, 420 véhicules BMP-3M rejoindront l’armée russe sous trois ans, mais aussi 90 2S31 et 120 2S23 NONA-SVK.



Affaires Etrangères




Réponse à Kiev : Moscou accepte le principe de la rencontre évoquée par Kiev et évoque Minsk, capitale Biélorusse, pour faire office de lieu de dialogue.

Offres faites à la France : Le producteur Kamaz, spécialisé dans l'utilitaire, le transport en commun et le lourd ainsi que le militaire se distingue parce que sa production est bonne, mais sa production est, en volume, insuffisante. On déplore une production annuelle de 52 000 véhicules en 2007, en 2018 seulement 38 000 ont été vendus et un nouvel atelier a été établit, la production atteint théoriquement 60 000 exemplaires. Faute à la léthargie économique russe l'usine stagne. Aussi la Russie propose à Renault la vente d'actions (15%, comme à Daimler par le passé) de l'entreprise sur les 47,1% que l'Etat détient. En tant qu'actionnaire, Renault donnerait un vent frais à l'entreprise via l'acquisition de ces actions et l'injection de fonds afin de réaliser la modernisation de la production de Kamaz et son expansion à 70 000 véhicules.

Concernant AvtoVAZ, elle est la filiale de Renault et possède une capacité de production de ... 1 million de voitures rien que sur le site titanesque (à la soviétique) de production à Togliati. Toutes les pièces y sont produites ! Problème elle ne tourne qu'à 45% et fait moins de 300 000 ventes par an, le déficit est colossal et les lacunes sont évidentes. L'Etat Russe propose donc un plan simple, Renault investit dans AvtoVAZ et modernise la production de Togliati et y adjoint une ligne de 100 000 véhicules supplémentaires pour 2022, en contre partie l'Etat Russe acte (déjà) une politique de relance du secteur automobile et apporte un soutien vertical aux réformes de compression des effectifs et de réglementation à l'oeuvre face à la pression du conglomérat de Rostec sur la direction du site.



 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 194px-Coat_of_Arms_of_the_Russian_Federation.svg

avatar
Prishayev
Ministre
Ministre

Messages : 607
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 24
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Lun 7 Oct 2019 - 18:53






اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Affaires économiques


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel IXA3fI8
Balance commerciale du Pakistan, en rouge l’importation, en bleu l’exportation


Outre la difficile coalition à maintenir pour le premier ministre, son gouvernement et le PTI, le Pakistan a aussi un grave problème qui l’empêche de réformer le pays : l’économie et les finances du pays vont mal, très mal. L’économie en premier lieu, avec une croissance à 5 ou 6% annuel en moyenne depuis quelques années, le Pakistan n’arrive pas à absorber les 2 millions de personnes supplémentaires qui entrent sur le marché du travail annuellement. Il faudrait pour cela que le PIB croise de 7% par année en moyenne. Le chômage augmente donc malgré des chiffres qui vu d’Occident sont assez élevés. De plus, le manquement de ressources, le manque d’infrastructures électrique met à mal cette croissance, il est difficile pour l’économie de se passer d’électricité pendant plusieurs heures. Le réseau ferroviaire et routier dessuer freine également beaucoup la croissance du pays. A ce sujet, le CPEC apparait comme la seule lueur d’espoir afin d’essayer de relever la situation. En effet, on estime que presque 2.5% de la croissance du PIB annuel est perdu à cause de ces deux désavantages. De plus, on espère que la stabilité électrique et une infrastructure de transport nouveau permettra au pays de recevoir un peu plus d’investissements direct étranger.

Le Corridor Economique apporte cependant un gros défaut : la situation budgétaire du Pakistan est catastrophique. Le CPEC est un programme d’investissement public, et l’augmentation des imports est la suite logique, la plupart des technologies et ressources étant importés, de la Chine notamment. Le déficit commercial n’a fait qu’augmenter pour atteindre 30 milliards de déficit, en majorité envers la Chine. Ce déficit commercial est directement payé par les acteurs publics vu que c’est ceux-ci qui payent les investissements. Le déficit commercial est donc, pour ce cas, un créateur de déficit budgétaire. Le Pakistan s’endette donc assez massivement depuis quelques années envers le bienfaiteur chinois. La dépense massive et le déficit a une conséquence : le pays ne dispose de plus beaucoup de réserve de devises. Le Banque du Pakistan manque de réserve de devises : en 2015-2016 le pays avait 23 milliards de dollars de réserve, il n’est plus que de 14 milliards aujourd’hui. De ce fait, l’endettement est aussi une solution, et à ce sujet le Pakistan est endetté à hauteur de 70% de son PIB.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel U1LZmrO
Réserve monétaire de la Banque du Pakistan

Cette banque a un moyen de se financer : l’envoi de devises par les  travailleurs expatrié (les rémittences) est d’environ 1.5 à 2.5 milliards de dollars par mois mais ne suffit pas pour enrayer cette fuite en avant de la part du gouvernement. Le Pakistan recherche donc de l’argent afin de financer l’Etat et ses investissements via ses alliés depuis quelques années déjà. De plus, on ne connait pas forcément les conséquences du Brexit sur l’économie du Royaume-Uni, du monde et les conséquences sur l’envoi des rémittences des travailleurs, souvent pauvres, pakistanais au pays. Il est fort à parier que ce résultat sera négatif. L’idée de faire appel au FMI est aussi prévue en cas de problème si le Pakistan n’a plus de quoi payer son déficit commercial. Le FMI avait déjà aidé le Pakistan en 2008 (11 milliards) et en 2013 (7 milliards) et avait permis de sortir de la crise le pays dans la période 2014-2016 avant que la situation au Pakistan se dégrade et devienne celle d’aujourd’hui.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Z4DEOft
Rémittences mensuel vers le Pakistan

Très peu d’options sont donc disponibles pour le Pakistan au vu de la situation, sinon attendre la fin du CPEC et espérer que les problèmes se réduisent d’eux-mêmes via la croissance économique supplémentaire qu’apportera ce programme. Malgré un prix du pétrole très bas, le pays n’arrive pas à vivre correctement, on ne peut imaginer si ce prix augmente soudainement les potentiels problèmes que cela pourrait apporter. De plus, on ne sait pas ce que la contraction du marché mondial et le Brexit peuvent faire sur l’arrivée des capitaux par les travailleurs expatriés. Le chômage pouvant toucher ces pays (USA, UK, AS, EAU …) et avoir des effets désastreux sur le budget disponible par le gouvernement pakistanais. La lutte contre la corruption apparait comme la seule solution car permettra de dégager des recettes supplémentaires, ou de diminuer les dépenses. Mais cela se fera sans doute au prix de la coalition au pouvoir.
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 209px-State_emblem_of_Pakistan.svg

Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1523
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Pierremenez le Lun 7 Oct 2019 - 23:38

United States of America
 

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_States.svg

Affaires économiques

Président de la FED:

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 1875430_1570382850_1860768-1562766046-1860713-1562746877-1860679-1562739964-1860367-1562592020-jerome-powell


L’annonce effective du Hard Brexit provoque une forte volatilité des marchés financiers américains, avec notamment une baisse de 5% du Don Jow et de 7 % du Nasdaq. L'impact direct ne se ressent cependant pas sur le dollar qui devient une valeur refuge sur le Forex. Ainsi le régulateur du marché financier américain constate une hausse des opérations de changes en dollars sur la place de New York au déprimant de la City Londonienne.

De prime abord, le Brexit n’a pas de conséquences irréversibles sur le monde de la finance. Le marché procédant simplement à des ajustements structurels en prévision de la baisse des échanges, des principaux partenaires économiques du Royaume-Unis. En effet, l’économie Britannique est très largement agrémentée dans l’économie mondiale avec 395 milliards de dollars d’exportations et 617 milliards de dollars d’importations.  

Cependant, des signes avant-coureurs d’une nouvelle tempête financière se ressentent sur le taux du Repo (sale and repurchase agreement). Pour rappel, cet instrument-clé des marchés monétaires est le taux d’intérêt où les institutions financières trouvent des liquidités en dollars à court terme en empruntant ces sommes à d’autres banques, en leur cédant en échange, comme garantie, des titres financiers le plus souvent des bons du trésor américain. Ces opérations qui se négocient en temps normal proche du taux des Fed funds (2,50%) connait des transactions à 15,00%. Cette forte variation étant due à une pénurie de cash qui s’est manifestée sur les marchés monétaires, suite au Brexit et à la perte de confiance des principaux acteurs bancaires quant à la solidité bilancielle de leurs concurrents.
Pour pallier à cet emballement et à cette crise de confiance, Jérôme Powell décide d’injecter 100 milliards de dollars de liquidés sur les marchés monétaires, et se dit prêt à continuer l’injection de liquidités de façon ponctuel si cela est nécessaire.

En plus de cette action Jérôme Powell s’engage à arrêter les opérations de délestage du bilan de la Réserve fédérale américaine des obligations arrivant à échéances. Le total de ses obligations représente sur le bilan de la FED près de 4500 milliards de dollars. Ainsi l’entretien du stock sera de nouveau effectif. La FED réinvestira les montants des obligations qui arrive à échéance dans de nouvelles obligations, permettant ainsi d’injecter de façon récurrente des liquidités sur le marché. Outre cela, Jérôme Powell veut rassurer le marché et assure que la FED est prête à actionner tous les outils en sa possession pour garantir la stabilité de l’économie mondiale.

Affaires étrangères

Secrétaire d'État:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 1173047380.jpg.0

Mike Pompeo Secrétaire d’État entame une mini tournée européenne et débutera son périple à Kiev, afin de réaffirmer le soutien américain à l’Ukraine. Le point d’orgue de cette visite sera l’officialisation d’une aide au développement annuelle de 200 millions de dollars.

Sans suivra, une rencontre avec le Premier Ministre Britannique Boris Johnson pour discuter des conséquences du Brexit et des éventuelles solutions à apporter à cette crise majeure.

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 240px-Great_Seal_of_the_United_States_%28obverse%29.svg
Pierremenez
Pierremenez
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 47
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Prishayev le Mar 8 Oct 2019 - 16:22




Fédération de Russie



 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 1570284855-russie1



Saint-Pétersbourg – La somme de tous les désirs




Ouverte par Pierre 1er le Grand, la Russie ne respire l’air d’occident que par la petite lucarne, celle-ci donnant sur la Baltique au travers de Saint-Pétersbourg. Ville fondée sur un marais géant, la cité de Pierre n’est autre que le signe d’une volonté politique et économique de commercer densément et s’accorder ou au minima s’inspirer d’elle. Cette ère semble bien lointaine, à l’ombre des schnorchels les « Kilos » tiennent la Baltique et la ville connaît des difficultés économiques importantes depuis les années 1990, les chantiers navals avaient réactivé une partie de la vie urbaine, les sanctions ont réduit les volumes exportés et importés, la politique des sanctions engagée par l’Europe à l’égard de Moscou a été suivie de sanctions visant l’Europe et son économie. Au terme de cinq années d’effondrement des transactions commerciales, Saint-Pétersbourg périclite. Pour restaurer la grandeur de la ville du premier Empereur de toutes les Russies, le cœur culturel de la Fédération et le principal port destiné aux exportations russes (un quart d’entre elles), Vladimir Poutine fait un retour sur les traces de son accession au pouvoir, à la mairie de Saint-Pétersbourg.

Là-bas, face aux caméras, il évoque un passé lugubre, fait de criminalité, d’absentéisme scolaire et d’alcool. Puis sa conversion à cet Homme Nouveau voulu par le Parti Communiste Soviétique, son enrôlement dans le KGB puis son retour en Léningrad redevenant elle-même Saint-Pétersbourg en 1991. De cette date à aujourd’hui, une partie de la Ville de Pierre existe aux heures Moscovites, mais la cité a des pans entiers qui tombent en ruine, insalubres … ces Khrouchtchevka octroyées aux plus démunis, aux pauvres et à une bonne part de la classe moyenne locale. La Ville, fleuron de la Russie Impériale, est tombée en disgrâce il y a longtemps, mais n’a jamais été aussi abaissée que depuis les années Eltsine et l’effondrement de l’économie nationale russe. Lors de cette visite, ce qu’il nomme la Ville est le tombeau d’une idée, la Venise de la Baltique et avec elle le développement de la Russie se sont arrêtés il y a longtemps.



 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel St-pet-home-fiche.1463982.c1000x300

La Venise de la Baltique ...



L’ultime sursaut Poutinien pour enrayer la décadence de l’économie russe débute avec la mise en place d’un « Plan Pétrovien » : Refonder la Ville est l’un des grands chantiers russes de ce début de siècle. Dès le 6 Décembre 2019 le parlement russe entérine le choix décisif de tester une batterie de réformes concernant la santé et le logement ainsi que les transports à Saint-Pétersbourg et dans l’Oblast de Leningrad, rebaptisé pour l’occasion comme Oblast de Saint-Pétersbourg. L’administration de Saint-Pétersbourg est intégrée à celle de l’Oblast en Décembre 2019. En premier lieu, les transports de la région vont se voir portés par les pouvoirs publics puisque deux nouvelles stations (Kudrovo et Yugo-Vostochnaya) sont approuvées et une ligne circulaire (numéro sept) entre en travaux, devant encercler le centre-ville et apporter sept nouvelles stations tandis qu’une autre ligne (numéro six, Krasnoesel’sko-Kalininskaya) desservira le centre-ville et le sud-ouest de Saint-Pétersbourg. La construction des six premières stations est officiellement annoncée depuis longtemps, s’est achevée le 3 octobre 2019 et en 2020 ces stations ouvriront complétement tandis que le tronçon sera poursuivi sur douze stations au sud. Cet effort se double d’un renforcement du tramway, à contrario de ce qui se déroule depuis 1991 ou la cité à misée sur le tout routier. La pollution et les embouteillages n’en finissent pas, autant réduire la place des automobiles en centre-ville. La construction 43 kilomètres de rails électrifiés dédiés aux tramways seront posés dans la ville et notamment au centre-ville aux côtés de trolleybus publics en place des bus privés tournant à l’essence ou au diesel. Cette reprise en main de la ville par le centre démontre aussi toute la difficulté qu’a Saint-Pétersbourg à s’administrer face aux influences des syndicats des automobilistes et des routiers. Le coût de l’expansion des ramifications du métropolitain, est estimée à 4,5 milliards de dollars USD et le tramway ainsi que la constitution du réseau trolleybus à 500 millions de dollars.

D’un point de vue urbain, la population de Saint-Pétersbourg atteint cinq millions d’habitants. L’Oblast moins la ville de Pierre atteint laborieusement moins de deux millions d’habitants. Cet écart et cette hyper concentration des personnes est malheureusement un fait récurent des régions russes avec une forte urbanisation et une décroissance de la part rurale aussi bien en richesse qu’en poids démographique dans la Fédération. Pour réhabiliter le pays, la Ville seule ne suffit pas. Un programme de construction et de rénovation de l’espace urbain est acté, il vise à construire de vastes ensembles d’habitations et de commerces à Saint-Pétersbourg mais aussi à sa périphérie, répartissant de nouvelles naissances ou de nouveaux arrivants ailleurs, relogeant les sans abris ou les mal-logés.

La Ville de Pierre et sa région se doteront de logements néo-classiques, l’usage de pierre y est essentiel. Le coût de construction est estimé, pour un seul immeuble de ce type contenant cinq appartements, à 550 000 dollars. Le coût des immeubles dits standards se trouve dans la fourchette des 400 000 dollars les cinq appartements. Enfin, les logements rénovés sont estimés à 150 000 dollars les cinq appartements. Au total, 7500 immeubles de très haut de gamme (au coût de 4,2 milliards de dollars USD) vont s’élever, 50 000 immeubles de bonne facture et sur un modèle européen seront élevés (20 milliards de dollars USD) tandis que 100 000 immeubles seront rénovés (15 milliards de dollars USD). Le coût total de l’opération sur trois ans est grossièrement de 39,2 milliards de dollars USD.

Enfin, une allocation aux familles mariées de trois enfants et plus est mise en place via un fond Fédéral dans l’Oblast de Saint-Pétersbourg, augmentant sensiblement pour les familles de quatre enfants et au-delà, cette aide se décompose en un remboursement des frais d’hôpital, de maternité, d’achats de médicaments par ordonnance et la place en crèche. Une base de 450 dollars USD sera octroyée aux parents de trois enfants, chaque mois. La progressivité de l’aide permet d’espérer jusqu’à 1125 dollars USD d’aides à partir du cinquième enfant, soit une hausse de l’aide de 150 dollars par enfant (3 enfants) à 225 dollars par enfant (5 enfants). Très incitative, elle devrait coûter, si chaque femme dans la tranche d’âge disposée à l’enfantement venait à y avoir droit pour trois enfants, un total de 800 millions de dollars d’aides directes et 2 milliards de frais médicaux et sociaux divers. Au total, l’aide à la natalité dans l’Oblast de Saint-Pétersbourg pourrait atteindre 3 milliards de dollars USD !

Les premières réformes, à titre de test, demeurent contenues dans l’Oblast de Saint-Pétersbourg, les personnes y emménageant y bénéficiant. A terme, si l’expérience est un succès, et c’est espéré, le contenu en sera étendu à d’autres régions prioritaires du pays puis graduellement au pays lui-même. Le coût estimé pour cinq ans n’excède normalement pas plus de 65 milliards de dollars USD puisque d’autres dispositifs pour soutenir la lutte anti-corruption dans la région sont l’œuvre mais sont eux même onéreux, entre la numérisation totale (bien que largement acquise, à Moscou) des services du fisc de l’Oblast, le paiement sécurisé et universel par internet des amendes et prélèvements étatiques, bref, la modernisation des institutions publiques et de leurs services est une priorité qui se dégage des nouvelles rumeurs de réformes.



 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 194px-Coat_of_Arms_of_the_Russian_Federation.svg

avatar
Prishayev
Ministre
Ministre

Messages : 607
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 24
Localisation : France.

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Skorm123 le Mar 8 Oct 2019 - 18:18






اسلامی جمہوریۂ پاکستان


République Islamique du Pakistan
 



Affaires politiques



La Coalition au pouvoir viens de déposer la loi sur la réforme constitutionnelle concernant le domaine judiciaire de la constitution après plusieurs mois de négociations avec divers députés. Le mouvement des avocats de 2007 a beaucoup secoué le pays et a prouvé l’impuissance de la justice par rapport au pouvoir exécutif voir législatif. Le but de ce changement de constitution serait l’impossibilité de la part du pouvoir exécutif de révoquer les juges de la Cour suprême et des Hautes Cours. Ce  changement a pour objectif de les protéger des menaces et divers pressions internes ou externes, de laisser les mains libres pour qu’ils puissent enquêter sur les plus hautes sphères de l’élite pakistanaise, qu’elle soit politique, économique ou autre. Pour Imran Khan, cela permettra à l’Etat de mieux fonctionner, et d’être bien plus efficace en étant débarrassé de la corruption. Le plus grand changement du 20ème Amendement Constitutionnel est d’abandonner les protections que disposent les élites politiques pakistanaises : chaque personne est égal face à la loi et devra répondre à ses actes même en pleine mandat. C’est de ce côté-là que le premier ministre veut insister, envers les médias notamment. En effet, il veut avoir le soutien populaire auprès de lui, et que ne pas voter pour le 20ème Amendement serait catastrophique politique pour les gens. Même si beaucoup déjà n’hésitent pas à parler de chantage à travers les différents médias du pays. Divers autres lois prévoient un élargissement des prérogatives de la justice ainsi qu’une augmentation substantiel du budget disponible, notamment concernant la lutte contre la corruption à haute mais aussi basse échelle. Ajouté aux changements du 18 et 19ème amendement constitutionnel, qui ont permis une plus grande autonomie de la justice concernant les nominations des juges, ce 20ème Amendement permettra une avancée importante dans le domaine de la Justice au Pakistan.

Par ailleurs, le premier ministre a annoncé une future réforme agricole. On peut se demander le rapport avec le changement de la constitution pour la justice mais il faut savoir que la justice Pakistanaise coule sous pas moins de 2 millions d’affaires et chaque action de justice du début jusqu’à la fin prend en moyenne 10 ans à se résoudre. Le fait est que 90% de ces affaires concerne des disputes sur les terres agricoles. Un changement dans les registres de propriétés des terres est à prévoir afin de régler le mieux possible ces affaires en masse et de dégager la justice de ces millions d’affaires.
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 209px-State_emblem_of_Pakistan.svg

Skorm123
Skorm123
Boulet Indiscipliné
Boulet Indiscipliné

Messages : 1523
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Harald Sigursson le Mar 8 Oct 2019 - 19:00




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


Un débat agite actuellement le pays pour savoir s'il faut une relance budgétaire ou non, alors que le gouvernement à annoncer en septembre qu'un telle plan n'était pas à l'ordre du jour, mais la réalité est tout autre en coulisse la question est réellement débattu au sein du gouvernement selon des sources anonymes que révèle quelques journaux allemand. L’économie allemande étant tournée vers l’exportation, celle-ci n’a nul besoin d’une grande campagne de travaux publics pour remplir les carnets de commande. Pourtant, ses infrastructures publiques vieillissantes en auraient bien besoin. Pourquoi ? Car la dégradation de ces infrastructures, notamment de transports, commence depuis quelques années à inquiéter le patronat allemand, à commencer par le BDI, la Fédération de l’Industrie Allemande.

En 2014, l’état de 20 % des autoroutes, 41 % des routes nationales et 46 % des ponts allemands était déjà considéré « critique ». Un constat accentué en 2016 par le journal allemand Der Spiegel: outre les ponts et les autoroutes, le taux d’investissement dans les infrastructures ferroviaires y est également décrit comme largement insuffisant. Et la Fédération de l'Industrie Allemande à de nouveau insister auprès du gouvernement pour lancer un grande plan de relance. Mais une chose de taille se met en travers de ce plan de relance, le Frein à l’endettement (Schuldenbremse estinscrit) dans la constitution allemande depuis 2009. Il prévoit que le gouvernement recherche l’équilibre budgétaire et que le déficit structurel du budget fédéral sera limité à 0,35% du PIB depuis 2016. Mais Il existe néanmoins des conditions pour déroger à cette règle de l’équilibre budgétaire puisque le Bundestag peut déclarer une « urgence », en cas de catastrophe naturelle ou de récession grave. Cependant, la situation actuelle ne pourrait pas le justifier selon les tenants de l’orthodoxie budgétaire. Mais désormais avec la sortie du Royaume-Unis et les conséquence économique qui s'en découle il ne fait plus aucun doute sur une récession en Allemagne.

Mais une autre affaire secoue l'un des partie de la coalition, Dauphine pressentie d'Angela Merkel, Annegret Kramp-Karrenbauer, surnommée AKK, n'a plus les faveurs de la chancelière allemande. Selon Der Spiegel, la chancelière estime que sa remplaçante à la tête de la CDU depuis décembre dernier n'est pas prête pour lui succéder. Depuis plusieurs mois, AKK glisse dans les sondages, minée par les polémiques et le manque de leadership. Des rumeurs circules qu'elle pourrait démissionner à la tête de la CDU si des améliorations ne se fait pas sentir dans les prochains mois, mais cette rumeurs à vite était éclipser par une autre qui traîner depuis quelques jours, à savoir la succession d'Angela Merkel. Après des semaines de rumeurs la chancelière Angela Merkel à annoncer qu'elle briquera de nouveau un nouveau mandat fin 2021: « Après avoir bien réfléchi ces dernières semaines, j'ai décidé de me présenter à nouveau en 2021. Je ne peux pas me résoudre à partir en laissant notre nation dans une situation instable, je renoncerais à me présenter seulement quand notre pays aura retrouvé de la stabilité. Je tiens aussi à vous dire que j'ai pris conscience de certaine de mes erreurs et que j'en es pris acte. » Après la déclaration de la chancelière, elle grimpe dans les sondages -timidement certes- passant de 35 à 36 points. Dernière tentative d'une chancelière qui n'a plus de marge de manœuvre ? Ou bien celle qu'on surnommée « Mutter » il y a quelques années pourrait regagner le cœur des allemand(e) ? Est-ce que la sacrosainte règle d'orthodoxie budgétaire allemande va t-elle résister ? Beaucoup de débat se sont déroule outre-Rhin quand à l'annonce faite par la chancelière concernant sa reconnaissance de ses erreurs, un changement en perspective ? La coalition qui à était durement élue va t'il résister ? A ne pas en doutais qu'en coulisse à la chancellerie de la première puissance économique européenne, les discussions doivent être animer. En ce mois de décembre, l'ancienne ministre des armées allemandes et proche d'Angela Merkel Ursula von der Leyen à pris ses fonctions de Présidente de la Commission européenne le mois dernier.

Voilà maintenant quelques semaines que le Royaume Uni à quitter officiellement l'UE que les effets se sont immédiatement fait ressentir en Allemagne, une hausse assez significative du chômage, un coup de plus porté à l'économie alors déjà bien ralentis à cause des troubles sur les marchés financiers internationales et la guerre économique qui opposées les deux premières puissances mondiale. Mais le porte parole du gouvernement à tout de même déclaré que le gouvernement c'était tout de même préparé aussi bien qu'il le pouvait à cette éventualité. Mais aucune autre annonce à été faite alors que beaucoup de monde attendait une réaction, pour les plus conservateurs de la coalition la situation ne justifie pas une réaction disproportionné selon eux et pour les autres ils sont dans le doute et hésite beaucoup à prendre des positions clair selon certaine source de Der Spiegel.

photo:
 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Angela-merkel-depart-presidence-cdu    ¤ V2019 ¤ Topic Officiel H_54793985-800x450

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 121
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Sirda le Mar 8 Oct 2019 - 20:33


United States of America


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_States.svg


Affaires étrangères


................Le secrétaire d'État des États-Unis, Mike Pompeo, a effectué une tournée de différentes capitales européennes en cette fin d’année. En premier lieu, il visita Kiev afin d’y annoncer qu’une aide annuelle de 200 millions de dollars sera désormais versée à l’Ukraine, afin d’aider l’Etat à se reconstruire et à se développer, mais aussi l’envoi d’un millier d’instructeurs de l’armée américaine afin de former les forces nationales ukrainiennes pour notamment les aider à lutter contre les milices paramilitaires insurrectionnelles du Donbass ; affirmant par ailleurs qu’il ne s’agissait pas là d’une faveur à destination du nouveau président ukrainien, proche du président Trump, mais bel et bien d’une volonté des Etats-Unis de permettre une pacification de l’Ukraine et de restaurer la paix en Europe orientale, une région traversée par les crises et les tensions depuis bien trop longtemps au goût de la diplomatie américaine qui, si elle avait été soupçonnée d’être potentiellement trop favorable au président Poutine lors de la mise en place de l’Administration Trump, ne cesse de prouver qu’elle continue de défendre les intérêts américains, quitte à maintenir des relations plus froides qu’initialement prévues avec Moscou. Quittant l’Ukraine, le secrétaire d’Etat s’est ensuite rendu tour à tour à Berlin, Paris et Rome, afin d’y annoncer la suspension temporaire de l’entièreté des taxes et frais de douanes institués depuis le début de l’Administration Trump, estimant que « le temps est désormais à la négociation juste et équitable entre les Etats-Unis et l’Union européenne », d’autant plus que la situation économique mondiale contraint Washington à lâcher du lest vis-à-vis de ses partenaires européens pour éviter une trop grave crise économique à cause du hard Brexit. Sur le plan national, Trump s’est contenté de salves de tweets triomphants dans lesquels il déclare que l’Union européenne est désormais prête à négocier grâce à ses pressions, bien que la diplomatie américaine se contente d’espérer que Bruxelles lui rende la pareille, Pompeo insistant toutefois que si, dans un mois, l’Union ne lève pas ses sanctions et ne s’assied pas à la table des négociations, les taxes américaines seront rétablies sans état d’âme. La balle est désormais dans le camp européen. En parallèle, et toujours afin de réduire les tensions économiques, une annonce similaire a été faite à la République populaire de Chine, l’Administration levant cette fois uniquement les récentes nouvelles taxes instituées depuis septembre et devant l’être en fin d’année. Ces annonces permettent à Wall Street de reprendre de la couleur, et d’espérer une croissance moins faible que prévue, Trump étant marginalisé par sa propre Administration à cause de l’impeachment qui continue de suivre son cours, Administration qui craint que de trop mauvais résultats économiques, jusqu’alors excellents depuis 2017, puissent nuire à la réélection de Trump, et comptant sur ses partenaires pour trouver un accord raisonnable pour gagner la partie et permettre au président de revenir devant ses électeurs avec des promesses tenues. En attendant, Trump tweete pour rassurer son électorat en annonçant des victoires diplomatiques, et accusant les médias de fake news dès lors qu’ils parlent de reculade. Après cette escapade continentale, Pompeo s’est ensuite envolé pour Londres afin de soutenir fermement le Cabinet Johnson, et surtout, pour profiter de la situation créée par le hard Brexit afin de renforcer les liens économiques entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Ainsi, l’ouverture de négociations en vue de la signature d’un accord de libre-échange entre l’ancienne métropole et l’ancienne colonie a été proposée au gouvernement britannique, notamment pour soutenir l’économie britannique, mais également pour renforcer lesdits liens entre les deux pays. Pompeo a d’ailleurs déclaré que « Malgré les conséquences économiques actuelles pour le Royaume-Uni, je reste intimement convaincu que le sage peuple britannique saura profiter de l’occasion créée par ce départ de l’Union européenne afin de retrouver sa grandeur et sa prospérité d’antan, en commerçant à nouveau avec le monde entier plutôt qu’avec un seul continent. » Enfin, les Etats-Unis ont annoncé le retrait immédiat de toutes leurs troupes en République arabe de Syrie, l’US Air Force évacuant l’ensemble des personnels militaires et des armements déployés sur place d’ici la fin du mois de décembre, afin que les soldats puissent passer les fêtes de la Nativité auprès des leurs.


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 240px-Great_Seal_of_the_United_States_%28obverse%29.svg

Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 1902
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Pierremenez le Mar 8 Oct 2019 - 21:20

United States of America
 

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_United_States.svg

Affaires économiques

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Screen10


La Bourse de New York a vécu un mois de novembre en dent de scie, les investisseurs s’interrogent sur les conséquences à long terme sur le système financier du Brexit, et sur la lenteur des institutions européens à répondre à ce problème. Ainsi sur le mois écoulé, l’indice Dow Jones perdait 5,80% à 25.100 points, tandis que l’indice S&P 500 reculait de 6,12% à 2776 points, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologique baissait de 5,88% à 7532 points.
Sur le marché du change, l’indice du dollar, qui mesure son évolution face à 6 devises de référence, avançait de 1,8% à 100,74 points confirmant que la monnaie des États Unis devenait dans cette période une valeur refuge.

Cependant dans ce contexte incertain la situation aurait pu être bien pire sans la politique accommodante de la FED. En effet, près de 800 milliards de dollars de liquidité ont été injecteur sur le Repo, ramenant ce taux de cessions interbancaires vers un niveau acceptable à 2,70%. Pour autant, le Président de la Fed Jérôme Powell a confirmé à la presse que les administrateurs ont approuvé à l’unanimité la décision d’un deuxième abaissement des fed fund. Cette baisse sera donc d’un quart de points ramenant ce taux directeur à 1,75%.
Pour autant, sur le plan intérieur ces mesures exceptionnelles ont eu pour conséquences de minorer les effets négatifs du Brexit. La FED a ainsi abaissé ses prévisions de croissances à 1,8% pour 2019 contre 2,3% auparavant, et une inflation à 2,1% contre 1,9% initialement prévu.

Concernant, la fin de la politique de réduction du bilan. La FED détaille son plan d’action, ainsi tous les titres du Trésor détenus par la Fed arrivant à échéance seront de nouveau réinvestis en totalité dans ses mêmes obligations. Pour ce qui est des titrisation hypothécaire (MBS) qui arrivent à maturité, ces dernières seront réinvesties en titres du Trésor avec un plafond maximum de 20 milliards. Par conséquent, la taille du bilan restera constante, mais sa composition sera modifiée au fil du temps, avec moins de MBS et plus de titres du Trésor.

Sur le plan politique, l’action internationale de la Maison Blanche est très appréciée et ne manquera pas d’avoir des impacts positifs sur les principaux indices de Wall Street durant le mois de décembre 2019.


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 240px-Great_Seal_of_the_United_States_%28obverse%29.svg
Pierremenez
Pierremenez
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 47
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Mirage le Mar 8 Oct 2019 - 21:49

中华人民共和国
République Populaire de Chine


 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel 640px-Flag_of_the_People%27s_Republic_of_China.svg



Diplomatie

Beijing se déclare très satisfaite des récentes annonces faites par Washington concernant la guerre commerciale sino-américaine. Alors que l'administration Trump avait annoncé au coeur de l'été un nouvelle escalade dans le conflit en ordonnant la hausse des taxes douanières sur l'équivalent de 362 milliards de dollars de produits chinois entre le 1er septembre et le 15 décembre. De son côté la Chine par l'intermédiaire de son ministère des finances s'engage bien entendu à immédiatement lever la hausse des taxes qui avaient été ordonnées sur l'équivalent de 75 milliards de produits américains en réaction à l'offensive du président Trump. Plus largement, la capitale chinoise continue de se déclarer ouverte à la tenue de négociations entre les deux superpuissances afin de mettre fin au conflit commercial, d'autant que l'état de l'économie mondiale ne permet plus de tergiverser ou de mener des politiques hasardeuses par simple soucis électoraliste.
Mirage
Mirage
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1147
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 20
Localisation : La Ville Lumière

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Bureau le Mer 9 Oct 2019 - 19:38

JOUR DE PAUSE
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1437
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V2019 ¤ Topic Officiel Empty Re: ¤ V2019 ¤ Topic Officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum