Le Deal du moment : -67%
– 67% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC ...
Voir le deal
16
-51%
Le deal à ne pas rater :
OCEANIC – Cave à vin de service – 8 bouteilles
49.99 100.99 €
Voir le deal

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Dim 6 Oct 2019 - 17:45




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit



Hymne national :

Carte:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland German10


Présentation générale

Nom : République fédérale d’Allemagne ou Bundesrepublik Deutschland
Forme de l'État : République constitutionnelle parlementaire fédérale
Capitale : Berlin
Superficie : 357 340 km2
Population : 81 770 900 habitants
Gentilé : Allemand, allemande
Langues officielles : Allemand, régionalement aussi le bas-allemand et les langues des minorités reconnues : sorabe, danois, frison, romani

Brève description du pays : L'Allemagne, en forme longue République fédérale d'Allemagne, est un pays d'Europe centrale, entouré par la mer du Nord, le Danemark et la mer Baltique au nord, par la Pologne et la République tchèque à l'est, par l'Autriche et la Suisse au sud, et par la France, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas à l'ouest. Pays décentralisé et fédéral, l'Allemagne compte quatre métropoles de plus d'un million d'habitants : la capitale Berlin, ainsi que Hambourg, Munich et Cologne. Le siège du gouvernement est situé dans la ville de Berlin et dans la ville fédérale de Bonn. La ville de Francfort-sur-le-Main est considérée comme la capitale financière de l'Allemagne c'est dans cette ville que se trouve la Banque centrale européenne. Elle est une grande puissance politique et la chancelière fédérale Angela Merkel est largement perçue comme la personnalité politique la plus influente de l'Union européenne malgré sa perte de popularité considérable auprès du peuple allemand en raison de son positionnement sur l’accueil des migrants qui a valu à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne une cuisante défaite contre le parti Alternative pour l'Allemagne aux dernières et récentes élections régionales. L’Allemagne est aussi la première puissance économique d'Europe ainsi que la quatrième puissance économique mondiale et elle compte parmi les pays industrialisés, les plus développés et les plus performants dans le monde. Elle figure parmi les premiers mondiaux dans les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, de l'industrie chimique et de la construction mécanique.



Politique

Président fédéral : Frank-Walter Steinmeier
Chancelière fédérale : Angela Merkel

Prochaines élections fédérales en : 2021
Prochaines élections parlementaires en :




Économie

PIB : 4,071 milliards d'€
IDH : 0,916 (haut)
Monnaie : Euro
Exportations : 1,500 milliards de $
Importations : 1,100 milliards de $
Croissance économique : +1.4% %

L'Allemagne a enregistré en 2015 un excédent de 19,4 milliards d’euros (dont 10,3 milliards pour l’État fédéral), soit 0,6 % du PIB. Cela signifie que la dette de l’Allemagne ne grossit plus mais au contraire désormais se rétracte. Par conséquent, l'Allemagne respecte le critère sur le déficit budgétaire du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro, qui limite le déficit à 3 % du PIB ainsi que les critères du Pacte budgétaire européen de 2012 qui limitent le déficit structurel à 0,5 % du PIB pour l'objectif budgétaire à moyen terme. La notation financière de l'Allemagne par les trois agences de notation les plus suivies Moody's, Standard & Poor's et Fitch est AAA, la note maximale. L'emprunt d'État à long terme (10 à 30 ans) émis par l'Allemagne s'appelle Bundesanleihe et constitue le marché directeur des taux d'intérêt à moyen et long terme dans la zone euro. Mais en 2019, l'économie allemande est au ralentis à cause de la guerre commercial que ce livre la Chine et les États-Unis.



Forces Armées

Militaires actifs : 178,573
Militaires réservistes : 40,000
Budget annuel : 1.2 du PIB soit 39,4 milliards de $

La Loi fondamentale de la République fédérale d'Allemagne investit la Bundeswehr de la mission de défense de l'Allemagne et de ses alliés. L'armée possède des missions annexes : protection des citoyens allemands dans le monde; assistance en cas de catastrophe; participation aux missions humanitaires; faire progresser la stabilité et l'intégration européenne; œuvrer à la paix et à la sécurité internationale dans le cadre de la Charte des Nations unis. Ces missions annexes constituent depuis quelques années l'essentiel du travail des forces armées. Le service militaire a été abrogé en 2011 et les derniers conscrits ont quittés la Bundeswehr en 2014.

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 320px-10

Heer

Chars de combat
350 Leopards 2 (dont 125 A5, 155 A6 et 70 A6M)
670 Leopards 1A5/1A1/A3/A4 en réserve (pour la vente principalement)
186 Jaguar 2 TOW


Véhicules blindés
350 Puma
M113 (inclue variantes) : 316
Marder 1 A3/ A5 : 352
Wiesel I (inclue variantes) : 272
BV206S : 354
Dingo 1/2 : 533 (147 Dingo 1 ; 386 Dingo 2)
Mungo ESK : 396
Fennek : 222
Eagle IV/V : 495
AGF Serval : 21
YAK : 296
BOXER 8x8 : 998

Hélicoptères
Eurocopter Tigre UHT : 62
Bo-105M/P : 93 (antichars et reconnaissance)
INSA NH90 : 96
Sikorsky CH-53 Sea Stallion : 101

Autres équipements
MLRS M270 : 40
Patriot : 29
PzH 2000 : 185 (31 en réserve)
87 Wiesel 2 lePzMrs (120mm)
28 Wiesel TOW
355 MILAN
149 Dachs AEV
36 Léopard A1 AEV
35 Panzerschnellbrücke 2 (AVLB)
104 Biber AVLB



Lutwaffe

Avions de chasse
143 Eurofighter Typhoon (90 EF 2000 S ; 22 EF 2000 T)

Chasseurs-bombardiers
93 Panavia Tornado IDS
29 Panavia Tornado ECR

Hélicoptères
90 NH90
42 CH-53GA
15 EC135

Avions de transport
88 avions de transport VIP/stratégique

Avions radars
8 Cobra
7 LÜR
3 NBR
68 RASIT
17 RATAC

Avions de ravitaillement
4 A310-304 MRTT

Drones
4 systèmes Luna X-2000 (40 drones)
115 Aladin
12 systèmes KZO (60 drones)



Marine

Frégates
3 Sachsen (défense aérienne)
4 Brandenbourg (polyvalentes)
5 Brême (polyvalentes)

Corvettes
5 Braunschweig

Dragueurs et Chasseurs de mines
5 Ensdorf
2 Kulmbach
8 Frankenthal

Sous-marins
6 Type 212

Autres
21 navires auxiliaires, 21 hélicoptères anti-sous-marins (Lynx)


Diplomatie

Pays alliés : Pays membres de l'OTAN, Union-Européenne, États-Unis, Japon, Corée du Sud, Commonwealth of Nations
Pays entretenant une relation cordiale :
Pays en désaccord : Russie
Pays ou régimes ennemis : Régime Al-Assad (Syrie), Corée du Nord


[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Bureau le Dim 6 Oct 2019 - 18:14

Validé.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Dim 6 Oct 2019 - 23:38




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


L’État allemand informe l'Ukraine qu'elle accepte de venir à Minsk pour participer aux négociations qui se dérouleront en février 2020. Dans deux jours le Royaume-Uni sera officiellement sortie de l'UE, mais le gouvernement allemand souhaite exploiter toutes les options pour éviter un nodeal. C'est pourquoi après un conseil en urgence, le gouvernement allemand et français ont conjointement formulé la proposition du conseil européen au gouvernement britannique. Mais une réponse négative est parvenue à Bruxelles, de son côté le gouvernement allemand à déclarer leur profond regret concernant l’entêtement du gouvernement britannique dans la voie du nodeal.  

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Mar 8 Oct 2019 - 19:00




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


Un débat agite actuellement le pays pour savoir s'il faut une relance budgétaire ou non, alors que le gouvernement à annoncer en septembre qu'un telle plan n'était pas à l'ordre du jour, mais la réalité est tout autre en coulisse la question est réellement débattu au sein du gouvernement selon des sources anonymes que révèle quelques journaux allemand. L’économie allemande étant tournée vers l’exportation, celle-ci n’a nul besoin d’une grande campagne de travaux publics pour remplir les carnets de commande. Pourtant, ses infrastructures publiques vieillissantes en auraient bien besoin. Pourquoi ? Car la dégradation de ces infrastructures, notamment de transports, commence depuis quelques années à inquiéter le patronat allemand, à commencer par le BDI, la Fédération de l’Industrie Allemande.

En 2014, l’état de 20 % des autoroutes, 41 % des routes nationales et 46 % des ponts allemands était déjà considéré « critique ». Un constat accentué en 2016 par le journal allemand Der Spiegel: outre les ponts et les autoroutes, le taux d’investissement dans les infrastructures ferroviaires y est également décrit comme largement insuffisant. Et la Fédération de l'Industrie Allemande à de nouveau insister auprès du gouvernement pour lancer un grande plan de relance. Mais une chose de taille se met en travers de ce plan de relance, le Frein à l’endettement (Schuldenbremse estinscrit) dans la constitution allemande depuis 2009. Il prévoit que le gouvernement recherche l’équilibre budgétaire et que le déficit structurel du budget fédéral sera limité à 0,35% du PIB depuis 2016. Mais Il existe néanmoins des conditions pour déroger à cette règle de l’équilibre budgétaire puisque le Bundestag peut déclarer une « urgence », en cas de catastrophe naturelle ou de récession grave. Cependant, la situation actuelle ne pourrait pas le justifier selon les tenants de l’orthodoxie budgétaire. Mais désormais avec la sortie du Royaume-Unis et les conséquence économique qui s'en découle il ne fait plus aucun doute sur une récession en Allemagne.

Mais une autre affaire secoue l'un des partie de la coalition, Dauphine pressentie d'Angela Merkel, Annegret Kramp-Karrenbauer, surnommée AKK, n'a plus les faveurs de la chancelière allemande. Selon Der Spiegel, la chancelière estime que sa remplaçante à la tête de la CDU depuis décembre dernier n'est pas prête pour lui succéder. Depuis plusieurs mois, AKK glisse dans les sondages, minée par les polémiques et le manque de leadership. Des rumeurs circules qu'elle pourrait démissionner à la tête de la CDU si des améliorations ne se fait pas sentir dans les prochains mois, mais cette rumeurs à vite était éclipser par une autre qui traîner depuis quelques jours, à savoir la succession d'Angela Merkel. Après des semaines de rumeurs la chancelière Angela Merkel à annoncer qu'elle briquera de nouveau un nouveau mandat fin 2021: « Après avoir bien réfléchi ces dernières semaines, j'ai décidé de me présenter à nouveau en 2021. Je ne peux pas me résoudre à partir en laissant notre nation dans une situation instable, je renoncerais à me présenter seulement quand notre pays aura retrouvé de la stabilité. Je tiens aussi à vous dire que j'ai pris conscience de certaine de mes erreurs et que j'en es pris acte. » Après la déclaration de la chancelière, elle grimpe dans les sondages -timidement certes- passant de 35 à 36 points. Dernière tentative d'une chancelière qui n'a plus de marge de manœuvre ? Ou bien celle qu'on surnommée « Mutter » il y a quelques années pourrait regagner le cœur des allemand(e) ? Est-ce que la sacrosainte règle d'orthodoxie budgétaire allemande va t-elle résister ? Beaucoup de débat se sont déroule outre-Rhin quand à l'annonce faite par la chancelière concernant sa reconnaissance de ses erreurs, un changement en perspective ? La coalition qui à était durement élue va t'il résister ? A ne pas en doutais qu'en coulisse à la chancellerie de la première puissance économique européenne, les discussions doivent être animer. En ce mois de décembre, l'ancienne ministre des armées allemandes et proche d'Angela Merkel Ursula von der Leyen à pris ses fonctions de Présidente de la Commission européenne le mois dernier.

Voilà maintenant quelques semaines que le Royaume Uni à quitter officiellement l'UE que les effets se sont immédiatement fait ressentir en Allemagne, une hausse assez significative du chômage, un coup de plus porté à l'économie alors déjà bien ralentis à cause des troubles sur les marchés financiers internationales et la guerre économique qui opposées les deux premières puissances mondiale. Mais le porte parole du gouvernement à tout de même déclaré que le gouvernement c'était tout de même préparé aussi bien qu'il le pouvait à cette éventualité. Mais aucune autre annonce à été faite alors que beaucoup de monde attendait une réaction, pour les plus conservateurs de la coalition la situation ne justifie pas une réaction disproportionné selon eux et pour les autres ils sont dans le doute et hésite beaucoup à prendre des positions clair selon certaine source de Der Spiegel.

photo:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Angela-merkel-depart-presidence-cdu [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland H_54793985-800x450

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Lun 14 Oct 2019 - 22:48




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


C'est désormais officiel, L'Allemagne est en quasi récession.Voilà des mois que le gouvernement est en pleine discussion interne concernant un plan de relance budgétaire, les discussions ont était houleuse dans la coalition, le SPD demander depuis le début une relance budgétaire avec une moitié des CDU, l'autre moitié était indécis, contrairement au CSU qui était contre une relance pensant que le pays pouvait tenir et garder le rythme avec un taux de croissance de 1,5 environs. Mais voilà les choses ont beaucoup bouger depuis l'été dernier, maintenant que l'Allemagne est quasi en récession cela change tout, en plus de la très forte pression des grands groupes industrielles qui poussent le gouvernement à agir pour relancer la croissance. C'est pourquoi une réunion d'urgence c'est déroulé à la chancellerie le 25 Janvier 2020, la chancelière Angela Merkel a annoncer sa volonté de lancer un grand plan de relance à l'échelle nationale, en réalité elle si était préparé depuis novembre en déclarant au pays qu'elle avait reconnu ses erreurs. La première journée de négociation à était très intenses, le CSU n'en démordez pas ainsi qu'une partie de la CDU. Mais au quatrième jours de négociation quand les chiffres sont tombé en annonçant un taux de croissance de l'ordre de 0,4% les choses ont commencer à bouger pour le projet de la chancelière, l'autre moitié de la CDU qui était réticent ont changer d'avis et se sont ranger au côté de la chancelière, seule Annegret Kramp-Karrenbauer présidente de la CDU était rester sur sa position avec quelques un de ses soutiens, en réalité elle voulait faire barrage à Angela Merkel à cause de sont intention de se représenter en 2021 et la considère comme une rivale désormais. Même chez les plus conservateurs de la CSU on fini par reconnaître que la situation était grave est qu'un plan était nécessaire. Le Parlement allemand a ensuite voté le plan de relance avec une majorité largement soutenu part tout les parti même l'AfD, présenté début février par le cabinet Merkel, la chambre basse du Parlement, le Bundesrat a en effet approuvé ce plan d'un montant inédit depuis l'après-guerre. Au début du mois de mai le porte parole de la chancellerie annonce que le gouvernement allemand avait fini de fixer les détails du plan de relance qui devrait être lancer dans les prochain jours après que le conseil européen est fini -si elle ne dure pas éternellement-. Après cette annonce ce fut Angela Merkel en personne qui est venu présenter le premier plan de relance annoncé part les médias comme « la relance économique la plus importante de l’histoire de la République fédérale ! » Une annonce cas féliciter la Fédération de l’Industrie Allemande ainsi que les grandes entreprises allemande comme le montre un récent sondage ou la confiance des entreprises est en hausse après l'annonce du cabinet Merkel.

Programme Scholz I

1) Investissements : De 45 à 50 milliards d'euros seront investis dans la modernisation et la création des infrastructures (routes, voies ferrées, internet, lotissement, écoles et universités etc...).

2) Impôts et cotisations sociales : Baisse d'impôt sur les différents barèmes d'imposition hormis la dernière, ce qui coutera 8 milliards d'euros.

3) Prime à la casse : Les acheteurs de nouvelles voitures diesel se séparant d'une auto vieille d'au moins 5 ans, bénéficieront d'une prime à l'achat de 7000 euros. Pour les voitures électriques la prime à l'achat est plafonner à 9.500 euros.

4) Allocations familiales : Une prime de 100 euros par enfant sera versée aux familles jusqu'au quatrième mois après l'entré en vigueur du plan. Les allocations familiales des familles touchant le RMI allemand (Hartz IV) seront augmentées de 40%.

5) Chômage à temps partiel : Pour limiter les licenciements économiques, les cotisations sociales versées par les employeurs dans le cas des mesures de chômage à temps partiel seront pris en charge à 60 % par l'Agence fédérale pour l'emploi.

6) Banque : Pour éviter l’effondrement du système financier allemand, 8 milliards d'euros seront mis à disposition pour renflouer la Deutsche Bank ainsi qu'une prise de participation de 10%.

Montant total: 75 Milliards d'euros investie sur l'année 2020/2021

Spoiler:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland ?appId=21791a8992982cd8da851550a453bd7f&quality=0
Angela Merkel avec le dossier contenant le programme Scholz I.

Ministère de la Défense de République fédérale d'Allemagne


Spoiler:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Web.FCAS.Stage

Future Combat Air System

Alors que le projet du premier avion européen s'enlise depuis des mois, au point que Airbus et Dassault ont déclaré leur impatience et leur désarroi face à la lenteur des négociations en 2019, la ministre de la défense Annegret Kramp-Karrenbauer à annoncer aujourd'hui que du côté allemand il ont fait une proposition à la France sur le sujet sensible des exportations, L’un des points de la discussion actuelle porte sur un seuil de 40% : tout matériel comportant moins de 40% de composants allemands pourrait être exporté librement par la France sans besoin d’un accord de l’Allemagne - et réciproquement. Du côté allemand ont est prêt à lancer le démonstratif du SCAF des cette année pour arriver à l'objectif d'une livraisons en 2025 pour être opérationnel en 2030-2040 environs. Le gouvernement allemand veut désormais accéléré les choses est passé à la vitesse supérieur au vu de la situation internationale, une nouvelle qui devrait réjouir Paris.  


Spoiler:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 31162_resize_620_380_true_false_null

Main Ground Combat System

MGCS (Main Ground Combat System), le char européen du futur. Très clairement, le blocage du Bundestag sur le programme franco-allemand est en passe d'être levé avec l'accord trouvé entre les trois industriels concernés (Krauss-Maffei Wegmann, Nexter et Rheinmetall), selon des sources. En réalité, la famille Bode-Wegmann à accepter de vendre les 50% de la société KNDS à Rheinmetall avec l'aval du gouvernement allemand en Janvier 2020. Après le feu vert du Bundestag KNDS va pouvoir donné vie au projet européen, alors que le projet SCAF fait beaucoup parler de lui le projet MGCS va enfin décoller, ingénieur allemand et français sont à pied d’œuvre pour respecter le calendrier qui viens d'être annoncé aujourd'hui, un prototype est annoncer en 2025 - qui n'est pas anodin et correspond à l'année du prototype du SCAF - pour une mise en service dans les armées allemande et française au horizon de 2027. En ce mois d'avril KNDS à dévoilé en présence de la ministre allemande et française à Berlin le design qui à était choisi:

Design sélectionner:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Sxtz
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland D5a1
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland R2va
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 4gud
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 55f8

KNDS à aussi communiquer sur quelques innovations et caractéristique du MGCS, notamment le canon, ont apprend que le canon standard choisi sera le Rheinmetall Rh-130 L / 51 de 130mm présenter en juin 2016, à Eurosmet. Mais le MGCS se veut modulable pour répondre au exigence de ces clients et sera donc possible de monter au maximum un canon de 152mm en cours de développement chez Rheinmetall. L'entreprise allemande à aussi communiquer le jour même qu'elle avait effectuer des test réussit de sont nouveau canon, le Rheinmetall Rh-140 L / 50 de 140mm qui est à la fin de sont développement. L'entreprise à même publier une image de l'un de leur prototype monter sur un Léopard 2, d'autres nouvelles devrait arriver avant la fin d'année concernant les caractéristiques du MGCS, motorisation, transmission, blindage, obus etc... à déclaré KNDS.

Canon de 140mm:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 5gbs

Différence entre un obus de 120mm et de 140mm:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland F7e6d3dd11a4cf7c631ed7c1ca589703

Rheinmetall Rh-130 L / 51 de 130mm:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland German_Rheinmetall_130mm

Modulable :
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland P87y


Spoiler:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Ob_140201_cpd-57197-185-crop
Taktisches Luftverteidigungssystem

Voilà des années que le dossier TLVS est sur la table des ministres de la défense successive sans avoir pris une décision concrète, enfin jusqu'à aujourd'hui. La ministre de la défense à annoncer que le gouvernement allemand à confirmer de nouveau sont intension de sélectionner la proposition de MBDA Allemagne et Lockheed Martin dérivé du projet Medium Extended Air Defense System (MEADS) comme future système pour sa défense antimissile, mais de nouvelle exigence sont venu sur la table, à l'heure actuelle ont en qu'une, le missile Aster Block 1 NT en cours de développement par MBDA France sera compatible avec le système TLVS. Développé à partir du programme MEADS, le système proposé par TLVS GmbH est l’un des plus avancé au monde, notamment grâce à son architecture ouverte et à sa capacité « Plug-and-Fight » qui permet d'être modulable -prévue aussi pour des armes laser par exemple- mais aussi la facilité à laquelle le système informatique peut être mis à jour pour répondre au futur menace. Une fois opérationnel avec la Bundeswehr, il deviendrait le premier système de défense antiaérienne doté d’une fonctionnalité native de couverture à 360°. Le système TLVS sera opérationnel en 2025. Le gouvernement à passer commande pour 5 batterie avec une option de 4 autres.

Caractéristiques connu jusqu'à maintenant:

Altitude de croisière : 5m à 90km
Porté de détection: 650km
Vitesse: mach 6 à 12


Spoiler:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Ku0g
Jäger I

MBDA Allemagne à annoncer avoir commencer depuis l'an dernier le développement du Jäger I, un missile hypersonique pouvant atteindre les mach 12 à l'aide d'un superstatoréacteur nouvelle génération, le Jäger I aura plusieurs variante pour être compatible au projet TLVS et le SCAF. Peut de détail est connu en raison du jeune âge du projet, le gouvernement allemand invite tout les industriels de l'UE à rejoindre le programme.


Spoiler:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Logo%20male%20rpas%20slider%20copyright%20Airbus_1
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Unmanned%20Aerial%20Systems%20-%20SP%20MALE_fto1
MALE RPAS

L'Allemagne est le maitre d’œuvre du premier programme européen de drone de reconnaissance, baptiser MALE RPAS. Depuis 2015 Airbus Defence and Space et ses collaborateurs européens ont travailler sans relâche pour jusqu'en 2018 ou le MALE européen a passé avec succès sa revue de conception préliminaire, c’est à dire la dernière étape de cette étude de définition. Mais en 2019 les pays collaborateurs ont demander au industriel de rendre le projet compétitif et jugez encore trop cher le projet. Quelques mois plus tard, Airbus Defence and Space et ses partenaires ont remis au gouvernement allemand un prix unitaire de l'ordre de 16,8 millions d'euros qui est bien plus acceptable que la précédente offre. L'Allemagne en à commander 8 MALE RPAS en 2019 qui devront être opérationnel en 2025.


Spoiler:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 552a4cc36ea834c80a8b4567
CASA C-295 AEW

Airbus viens d'annoncer que le CASA C-295 AEW - qui est la version AWACS - désormais opérationnel en fin d'année, des retards ont était remarquer en 2015 à cause d'une décision d'une modernisation complète des équipements intérieure, une autre version, le C295 Persuader - Avion de patrouille maritime - à était moderniser part Airbus Allemagne et devrait être disponible lui aussi en fin d'année. La ministre de la défense allemande à confirmer avoir commander 2 C-295 en version AEW et 2 en version Persuader fin 2021 et début 2022.


Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


L'Allemagne demande à la Fédération de Russie de revenir à la table des négociations et respecter les accords de Minsk II en retirant le matériel militaire livré dernièrement dans le Donbass, pour le bien de l'Europe sans quoi des éventuelles sanctions seront malheureusement prise si de nouvelle dégradation sont constater.

L'Allemagne montre sont inquiétude envers les manifestants hongkongais qui manifeste depuis un an et souhaite l'amélioration de la situation au plus vite.

Le gouvernement allemand souhaite attiré l'attention de la scène internationale sur le Venezuela ou des crimes sont commis contre la population, jusque là l'Allemagne est rester silencieux mais les dernières nouvelles sont inacceptable pour la chancelière allemande, cette dernière à annoncer sont totale soutient au pays voisins du Venezuela et que l'Allemagne se tenait à leur disposition ainsi qu'au peuple Vénézuélien pour aider à résoudre ce conflit qui n'a que trop durée.

Angela Merkel encourage l'Inde et le Pakistan -deux puissances nucléaires- à trouver un compromis à leur différent concernant le Cachemire, pour l'intérêt des deux pays et de toute la région.

La diplomatie allemande condamne fermement l'opération militaire de la Turquie au nord de la Syrie.

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Jeu 31 Oct 2019 - 1:36




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


Le début de l'année 2021 a était mouvementé dans la coalition, le Programme Scholz I lancé par le cabine Merkel IV à entamer sa deuxième années consécutive et ont peut dire que la dynamique était au rendez-vous, mais avec les récents évènements qui ont secouer le monde entier, la chancelière allemande à annoncer annulé le premier plan de relance pour élaboré un deuxième plan de relance encore plus ambitieux, ce qui à surpris tout les experts de l'UE qui penser que le gouvernement allemand allez tout faire pour évité de trop investir. Il à fallu attendre la mi aout pour avoir le dossier de ce nouveau programme appeler Germany 2030 qui va encore plus loin que le premier, pourquoi ? Parce que cette fois-ci ce n'est pas seulement rénover ou construire à l’identique des infrastructures mais bien de se projeter dans l'avenir de demain, investir dans des projets d'avenir prometteur qui concernera absolument tout, un programme qui va s'étaler sur 10 ans ce qui montre l'ampleur colossal du projet mais aussi la motivation de la chancelière. Cette dernière à même fait le parallèle en comparent ce projet qu'au temps des train à vapeurs qui à bouleverser le monde occidentale il y a de cela plusieurs siècles et à annoncer que l'Allemagne va entré dans la troisième révolution industrielle avec détermination et persévérance, et les deux thèmes centrale du projet Germany 2030 combinera écologie et technologie. Le parti vert à saluer cette annonce en déclarant "d'historique"' et annonce déjà soutenir le gouvernement fédérale au Bundestag. La Chancelière à même annoncer la création d'un bureau de coordination (Le BNA) pour s'occuper de ce plan et cordonner les plus grandes entreprises allemande dans ce projet. Alors que le chômage repart à la hausse en Allemagne à 4,8 au lieu de 3,1 l'année dernière, ce projet va pouvoir à terme créer des centaines de milliers d'emploi à travers le pays dans les prochaines années et grâce au taux négatif et la politique de relance économique de la BCE les marges de manœuvre et l'investissement privé sont favorable à l'investissement.

Germany 2030

1) Investissements : De 420 à 480 milliards d'euros seront investis dans la modernisation et la création des infrastructures (routes, voies ferrées, internet, lotissement, écoles et universités, port commerciale etc...) progressivement jusqu'en 2030.

2) Impôts et cotisations sociales : Baisse d'impôt sur les différents barèmes d'imposition hormis la dernière, ce qui coutera 30 milliards d'euros pendant les deux prochaines années.

3) Prime à la casse : Les acheteurs de nouvelles essence ou diesel se séparant d'une auto vieille d'au moins 3 ans, bénéficieront d'une prime à l'achat de 8.000 euros pour l'achat d'une voiture hybride. Pour les voitures électriques la prime à l'achat est plafonner à 12.000 euros et va durée jusqu'en 2026.

4) Allocations familiales : Une prime de 150 euros par enfant sera versée aux familles jusqu'au onzième mois après l'entré en vigueur du plan. Les allocations familiales des familles touchant le RMI allemand (Hartz IV) seront augmentées de 50%.

5) Chômage à temps partiel : Pour limiter les licenciements économiques, les cotisations sociales versées par les employeurs dans le cas des mesures de chômage à temps partiel seront pris en charge à 60 % par l'Agence fédérale pour l'emploi.

6) Banque : Pour continuer à soutenir le système financier allemand, 15 milliards d'euros seront mis à disposition pour renflouer les autres banques allemande ainsi que la fusion de Deutsche Bank et de Commerzbank.

Montant total: 550 Milliards d'euros seront investis sur l'année 2021/2030.

Volet Écologie

Le premier secteur concerner du projet Germany 2030 est le secteur ferroviaire avec pour fer de lance l'entreprise Vossloh l'un des leader mondiale dans le domaine ferroviaire -qui jusqu'à récemment à reçu une offre de rachat par une entreprise chinoise pointez le bout de sont nez mais refuser par le gouvernement- c'est lancer dans la modernisation des rails les plus vieillissant, en 2019 ont estimer que 75% du parc ferroviaire devait être moderniser. Et Vossloh à annoncer aujourd'hui qu'elle à fait tomber ce pourcentage à 55% -soit 20%- en deux ans. Le PDG de Vossloh à annoncer que la fin du programme Scholz I va ralentir le plan de modernisation du réseau ferroviaire allemand, qui au passage est le plus grande au seins de l'UE. Mais l'annonce du deuxième plan à redonner confiance au PDG de Vossloh, le gouvernement va mettre une très grosse enveloppe sur la table pour lancer l'ambitieux projet Eisenbahn Deutschland 2030 qui consiste à abandonner les trains actuelles pour les train nouvelle génération (NG), Vossloh et Siemens Mobility ont était sélectionner pour construire ses trains dès cette années. Vossloh devra s'occuper du réseau ferroviaire NG grâce à la technologie du Hyperloop, un tube dans quoi le train civile ou de marchandise se déplace à très grande vitesse -ont parle de 1 200 km/h- le train est maintenu en l'air grâce à un système de sustentation magnétique. Vossloh affirme que les coûts seraient inférieurs de 20 % à ceux d'un TGV et rail ordinaire. Bien entendu le prix de la pause est tout de même plus chère qu'un simple rail ordinaire, mais la somme qui reste importante peut être en partie justifier selon les concepteurs qui relativisent car la technologie Hyperloop ne nécessite ni entretien, ni personnels et consomment peu, de quoi réduire drastiquement les coûts à long terme. Cette technologie offre également l'avantage de consommer peu d'énergie grâce à son système alimenté par des panneaux solaires posés sur les tubes. Le plan Eisenbahn Deutschland 2030 sera organiser en plusieurs étapes, Vossloh aura pour objectif de commencer à installer le réseau ferroviaire NG dans les grandes villes dans un premier temps, en modernisant les gares pour accueillir les nouveaux train, qui devrait durée jusqu'à 2024-2025 ensuite viens la seconde phase qui devrait relier les grandes villes jusqu'au ville moyenne, estimer entre 2026-2031. La troisième et dernière phrase la plus longue est les petites villes qui ne devrait pas démarré avant 2034, bien entendu la priorité dans la premier phase sera la construction du réseau ferroviaire des marchandises qui relie les grandes villes ainsi que les ports pour exporter le made in Germany à travers le monde dans un temps record. Quand à Siemens Mobility, elle à été sélectionner pour construire les futures train Drager étudier spécialement pour le réseau ferroviaire NG construis part Vossloh, le train Drager sera prêt à être produit en série fin 2022, la première version pourra transporter 150 et la deuxième version qui est prévue pour 2025-2027 sera capable d'accueillir 400 personnes.

Capsule Drager:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland DUwsDIAU0AAlnK6[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Hyperloop-interieur[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Hyperloop-interieur-2[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Interior01_cam03-0-680x383 Version luxe =>[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 180517-designworks-hyperloop-interior-al-1002_61ad2e7b1d2cd277c736ecef643de3a2

Ferroviaire NG:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 2210452-hyperloop-tt-devoile-sa-premiere-capsule-web-tete-0302342860055[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Hyperloop-730x411[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 7BBZSDPNJF7AJRBYK23FJ65FSM[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Transpod-Inc

Première phase du plan:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland The-germany-route

L'un des moteurs de l'industrie allemande, l'automobile c'est lui aussi mobilise avec le bureau de coordination pour se lancer dans ce projet avec le projet Das Auto der Zukunft L'automobile du futur se construit autour de grandes alliances industrielles. Face aux sommes nécessaires pour développer l'électrification, l'électronique embarquée, l'autonomie et les nouvelles mobilités en général, plus aucun constructeur ne songe à rester isolé pour développer ses solutions de voiture autonome. On se dirige donc vers de larges alliances entre constructeurs et équipementiers automobiles. L'enjeu : structurer un marché qui devrait atteindre les 500-800 milliards d'euros à horizon 2035, selon un cabinet de recherche. Et c'est ce qui semble se dessiner du côté de l'Allemagne. L'hebdomadaire local Manager Magazin révèle que BMW, Volkswagen, Mercedes-Benz, l'équipementier Bosch et le fabricant de pneus Continental réfléchissent aux contours d'une alliance globale autour du sujet de l'autonomie et encouragé par le gouvernement allemand ainsi que le bureau de coordination. Et c'est chose fait depuis aujourd'hui, les plus grands groupes automobiles allemande ont annoncer qu'il allait tous partager les couts de recherche mais aussi les infrastructures nécessaires pour cela, par exemple d'immense usine pour la construction et le recyclage de batterie verra le jour et financer part les groupes automobiles et qui impliqueraient des sociétés d'outre-Rhin telles que BASF, BMZ Group, selon le journal allemand Handelsblatt. Le but est de créer un champion européen pour les batteries de voiture mais surtout ne plus dépendre de la Chine pour ce composant essentiel de la voiture du futur. Les groupes automobiles ont annoncer que plusieurs dizaines de modèles commenceront à être produit en série à partir de 2022 allant de la voiture normal à la super-car, tous 100% électriques ou bien hybrid de nouvelle génération avec des performances bien au-delà de la première génération sortir avant 2017, par exemple la super-car de BMW qui ont annoncer en 2019 la BMW Vision M Next. Pour rappel, il s’agit d’un quatre cylindres 2,0 litres essence, associé à deux moteurs électriques, produisant une puissance maximale de 600 chevaux. Le 0 à 100 km/h est quant à lui abattu en seulement trois secondes grâce à un mode Boost faisant office de Launch Control, tandis que l’autonomie maximale en mode tout électrique est d’une centaine de kilomètres en conduite sportif. Comme tout les pays, l'Allemagne est dépendant des énergies fossiles, après les derniers événements survenue en Iran le pétrole est monté en flèche, ce qui motive encore plus le gouvernement à accéléré la transition écologique pour le climat mais aussi pour réduire cette dépendance.

Les différentes voitures électriques des marques allemande:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 1200%7C800%7C535f9d4e729c95000973004c[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Bmw_cover-1[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland A80245b5d3993c5fc5a250016ae0bedbaa33d459-1920[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Volkswagen-ID-Vizzion-Concept-02

La chancelière dans une usine de batterie de voiture en construction:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland D382180-Daimler-lays-foundation-for-one-of-the-biggest-and-most-modern-battery-factories-in-the-world[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland SK-Hungary

L'Allemagne veut s'inspirait de ces voisins scandinave qui sont les champions du monde dans le domaine de l'écologie, voici quelques mesures que le plan Grüne Ökologie der Zukunft que va mettre en œuvre le bureau de coordination:

1) Biomasse : En dix ans, on est passé de 4 Mtep à 16,1 Mtep, soit près du quadruple. De loin, les trois pays qui concentrent les ¾ de la production européenne sont l’Allemagne (8 Mtep), le Royaume-Uni et l’Italie. D’après une étude de France Biométhane et du cabinet Sia Partner, la filière européenne comptait 480 unités injectant du biométhane dans les réseaux de gaz naturel fin 2016. L’Allemagne reste leader du marché avec 201 unités, soit près de 50 % de la production totale des 9 pays concernés par l’étude. A savoir : Allemagne, Royaume-Uni, France, Suisse, Autriche, Suède, Pays-Bas, Danemark Finlande. Le gouvernement allemand va donc continuer sur cette lancer pour arriver à l'objectif d'une production de 30 Mtep en 2025 et rendre obligatoire le biogaz carburant pour les transports publics en 2025.

2) L'Allemagne se distingue par des prix d'électricité parmi les plus élevés au monde : le prix moyen pour les ménages de l'électricité atteignait 343,6 $/MWh en Allemagne en 2017 contre 188,5 $/MWh en France et 129 $/MWh aux États-Unis, pour cela le gouvernement allemande va entré en discutions avec RWE et E.ON pour faire baisser progressivement les prix et les ramener à 190/200 $/MWh d'ici 2024.

3) Le secteur de l'énergie éolienne en Allemagne a pris une grande importance : en 2018, l'Allemagne se place au 1er rang européen pour la production d'électricité éolienne : 111,6 TWh, soit 29,4 % du total de l'Union européenne, et pour la puissance installée : 32,9 % ; au niveau mondial, l'Allemagne se place au 3e rang avec 10,1 % de la puissance totale, derrière la Chine et les États-Unis, et au 2e rang pour les éoliennes offshore (27,6 % du total mondial) derrière le Royaume-Uni. L'éolien a fourni 17,5 % de la production d'électricité du pays en 2018 et couvert 20,4 % de la consommation d'électricité du pays en 2018. L'Allemagne comptait trois fabricants d'éoliennes parmi les onze premiers au classement mondial 2015 : Siemens, Enercon et Nordex. Sur les 29.000 éoliens en actif dans le pays, le gouvernement fédérale veut continuer en rénovant/remplacer 9.000 éoliens vieillissant et peut performant entre 2021-2025 en plus d'une commande de 8.000 éoliens qui débutera à partir de 2024-2025 pour porter une production d'électricité éolienne à 250 TWh.

3) Transport et distribution de l'électricité: Les disparités géographiques dans l'implantation des éoliennes (au nord) et du solaire (au sud) créent des besoins supplémentaires de réseaux haute tension : l'Allemagne a besoin, selon l'agence allemande pour l'énergie (Dena), de 3 600 km de lignes supplémentaires à 380 kV d'ici à 2025 pour acheminer l'électricité des éoliennes, situées très majoritairement dans le nord du pays, vers les villes du sud. Le gouvernement va allouée le budget nécessaire pour construire ses 3 600 km de lignes électriques supplémentaires manquant pour 2025.

4) L'Allemagne confirme bien que la dernière centrale nucléaire va bien être arrêter fin 2022.

5) Le plan écologique du gouvernement fédérale se reposera essentiellement sur les nouveau habitation qui respecteront l'environnement d'ici quelques années, dans un premier temps il y a le concept de d'un réseau électrique intelligent -Smart Grid- est un réseau de distribution d'électricité qui favorise la circulation d’information entre les fournisseurs et les consommateurs afin d’ajuster le flux d’électricité en temps réel et permettre une gestion plus efficace du réseau électrique. Ils utilisent des technologies informatiques pour optimiser la production, la distribution, la consommation, et éventuellement le stockage de l'énergie afin de mieux coordonner l'ensemble des mailles du réseau électrique, du producteur au consommateur final. Il améliore l'efficacité énergétique de l'ensemble en minimisant les pertes en ligne et en optimisant le rendement des moyens de production utilisés, en rapport avec la consommation instantanée. Les technologies informatiques, associées à des dispositifs de stockage d'énergie et éventuellement d'économies d'énergie, permettent notamment de lisser et tamponner les pointes de production et de consommation, en diminuant les capacités de production en pointe qui sont les plus coûteuses, avec pour effet d'accroître la sécurité du réseau et d'en réduire le coût. Le réseau électrique "intelligent" est aussi présenté comme un moyen concourant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la lutte contre le réchauffement climatique. C'est l'une des composantes de la notion de ville intelligente.

Smart City/Smart Grid:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland GreenmeBerlin_Logo_RGB_sg_144-e1468765637419
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Zvd6[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 55vn[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland A4c5[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Hw0r[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Rgcq[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 35l9[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 26m1[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Edix[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Yqr3[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mi-647_030816052006

Le deuxième concept est l'expression « ville intelligente », -Smart City- désigne une ville utilisant les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour améliorer la qualité des services urbains ou encore réduire ses coûts. Une ville intelligente est une zone urbaine qui utilise différents capteurs de collecte de données électroniques pour fournir des informations permettant de gérer efficacement les ressources et les actifs. Cela comprend les données collectées auprès des citoyens, des dispositifs mécaniques, des actifs, traitées et analysées pour surveiller et gérer les systèmes de circulation et de transport, les centrales électriques, les réseaux d'approvisionnement en eau, la gestion des déchets, les systèmes d'information, les écoles, les bibliothèques et les hôpitaux. Le concept de ville intelligente intègre les technologies de l'information et de la communication (TIC) et divers dispositifs physiques connectés au réseau pour optimiser l'efficacité des opérations et des services urbains et se connecter aux citoyens. La technologie des villes intelligentes permet aux représentants municipaux d'interagir directement avec les infrastructures communautaires et urbaines et de surveiller la ville et son évolution. Les technologies de l'information et de la communication (TIC) sont utilisées pour améliorer la qualité, la performance et l'interactivité des services urbains, réduire les coûts et la consommation de ressources et accroître les contacts entre les citoyens et le gouvernement. Le marché mondial des services urbains intelligents s'élèvera à 600 milliards de dollars par an d'ici 2027. Ce plan débutera dès la fin 2021 et concernera dans un premier temps les grandes villes allemande qui devrait durée jusqu'à 2028-2030 avant que les moyennes villes débute leur transition.

Le secteur de l’électricité en Allemagne se caractérise en 2021 par une part de 40,6 % d'énergies renouvelables, qui deviennent ainsi les principales sources d'électricité, devant le charbon. La part des énergies non renouvelables atteint les 59,4 %, incluant 24,0 % de lignite, 13,2 % de charbon et 13,2 % d'énergie nucléaire. Avec le nouveau plan du gouvernement, l'objectif est d'arrivé à 75% d'énergie renouvelables et 25% d'énergies non renouvelables d'ici 2030.

Volet Technologique

5G Made in UE:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Ob_26c461_5g-smartphones

La 5G est, comme son sigle le laisse deviner, la cinquième génération des standards en matière de téléphonie mobile. Elle succédera à la 4G. Pour le dire sommairement, cette nouvelle norme apportera des débits plus importants encore, mais aussi un temps de latence bien plus faible qu’aujourd’hui. Mais la 5G ne doit pas être vue comme une simple évolution de la 4G. C’est en réalité une technologie de rupture. Elle « se distingue des générations précédentes en ce qu’elle vise, dès sa conception, à intégrer un nombre de cas d’usages inédit », relève l’Agence nationale des fréquences. Dès lors, son employabilité promet d’être très étendue et pourra donc servir dans des secteurs variés, notamment industriels. Quels atouts ? « Avec la 4G, un film de 800 Mo prend environ 40 secondes à télécharger ; avec la 5G ça serait réduit à une seule seconde » Voilà quel est son premier atout : la capacité de téléchargement. Les débits en 5G seront jusqu’à 10 fois plus élevés que ceux de la 4G. Si l’on ose un parallèle, la 5G sera une sorte de fibre optique « sans fil » : elle pourrait même atteindre dans certaines situations jusqu’à 20 Gbit/s. En pratique, il faut plutôt s’attendre à une expérience de navigation entre 100 Mbit/s et quelques Gbit/s. La 5G sera utile pour supporter un nombre croissant de connexions simultanées. Autre atout de la 5G : la latence. Cela désigne le délai de transit d’une donnée entre le moment où elle est envoyée et celui où elle est reçue. Celui-ci sera divisé par 10 par rapport à la 4G, avec un temps de réponse d’à peine une milliseconde. Cette réactivité est cruciale pour l’industrie, car des échanges constants et quasi-immédiats sont requis pour faire émerger des usages comme le transport autonome. Troisième point fort de la 5G : la densité. Avec elle, la 5G supportera « un nombre très important de connexions mobiles simultanées », commente le régulateur des télécoms. Cela va « multiplier par 10 le nombre d’objets connectés au réseau simultanément », confirme l’agence nationale des fréquences. En clair, il s’agit d’éviter l’engorgement des réseaux à l’heure où tout devient connectable et que les capteurs pullulent. Quels services espérer ? Les performances annoncées de la 5G sont telles que les domaines qui vont en profiter sont très nombreux. Pour le mobinaute, la 5G permettra de charger instantanément n’importe quel contenu audiovisuel en haute et en très haute définition (vidéo 4K, vidéo en 3D…) ou de profiter du jeu à la demande (cloud gaming), avec les parties qui sont diffusées directement en streaming entre le joueur et les serveurs du service. C’est ce que proposent Shadow, GeForce Now ou Google Stadia par exemple. Mais c’est surtout du côté de l’industrie que la 5G est intéressante, outre les débits accrus qui permettent de transférer plus rapidement des données en masse, la 5G, avec sa très faible latence, ouvre des perspectives dans les véhicules autonomes, l’automatisation industrielle ou le domaine de la santé. « Les sauts de performances permis par la 5G devraient également toucher de nombreux secteurs et permettre à de nouveaux usages d’émerger ». Résumé qui synthétise les grands domaines qui en profiteront : la santé (télémédecine, téléchirurgie, surveillance à distance), la ville intelligente (territoires connectés, sécurité publique, maîtrise énergétique), dans l’industrie (automatisation, robotique, pilotage à distance) les transports (autonomisation, liaisons entre véhicules). Sans parler des usages qu’il reste à créer. Le gouvernement Fédérale va choisir une entreprise de l'UE et non étrangère pour sont réseau 5G qui est une technologie d'importance capitale pour la sécurité et la souveraineté du pays, le choix se portera entre Nokia et Ericsson -le ministre de l'économie allemand va aussi faire une première approche pour savoir si l'une des deux entreprises accepterait soit un rachat part l'état allemand ou sinon une fusion des deux entreprises sous l'égide de l'UE à l'image d'Airbus pour créer un géant de l'équipement de télécoms-.

Le Vega 2000: Premier calculateur quantique de l'UE:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Processeurs[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland IMA_OrdinateurQuantique

Un calculateur quantique, utilise les propriétés quantiques de la matière, telle que la superposition et l'intrication afin d'effectuer des opérations sur des données. À la différence d'un ordinateur classique basé sur des transistors travaillant sur des données binaires (codées sur des bits, valant 0 ou 1), le calculateur quantique travaille sur des qubits dont l'état quantique peut posséder une infinité de valeurs. Les chercheurs allemande de différente université et start-up sont en train de travailler sur Vega 2000 le futur calculateur quantique allemande, voici trois domaines ou le calculateur quantique pourrait être utile:

L’intelligence artificielle:

Les prévisions météorologiques, financières, de trafic routier... et tous les domaines utilisant l’intelligence artificielle seront optimisés. Les Google Home, Siri et autres objets connectés deviendront par exemple plus rapides. Comme tous ceux qui utilisent le "machine learning", une particularité de l’intelligence artificielle. Ce système est une méthode "d’entraînement” : montrer un maximum d’exemples à une machine et corriger ses erreurs pour qu’elle apprenne par reproduire parfaitement un modèle.

La médecine:

Compte-tenu du prix que pourrait valoir cette technologie lors de sa sortie, les premiers à investir pourraient être les laboratoires pharmaceutiques. Ils auraient beaucoup à y gagner : des diagnostics médicaux plus rapides et plus précis, le développement de molécules thérapeutiques ou la création de nouveaux médicaments.

Cryptographie et sécurité:

Une grande partie des chercheurs spécialisés redoute l’utilisation du quantique sur la cryptanalyse. Le système de cryptographie appelé RSA est actuellement à la base des plus grands systèmes de sécurités mondiaux. "Les calculateurs quantiques pourraient très facilement casser ce système”, selon les experts. Qui poursuit "c’est quand même le système qu’utilise les banques actuellement. Si on arrive à atteindre cette technologie il va falloir qu’elles changent totalement leur sécurité”. C’est également le cas des systèmes de nombreux échanges commerciaux. Et le risque est pris au sérieux, par exemple la très influente agence de standardisation américaine NIST est à la recherche de protocoles résistants aux ordinateurs quantiques. Pour contrer les risques de piratage, des entreprises pourraient avoir recours.. au code quantique. L’utilisation de cette technologie rendrait le code tellement complexe qu'il serait impénétrable.

A quelle échéance pourraient arriver ces innovations ? "Les systèmes de cryptographie quantique arrivent à maturité. En revanche, les ordinateurs quantiques ne le sont pas encore" avance un chercheur du centre de recherches allemand de Fraunhofer Institute. Le gouvernement fédérale à fait de sa priorité trois technologies d'avenir ou l'état va investir massivement pour rester dans la course et être les premiers à avoir cette technologie, en ce qui concerne les calculateurs quantiques l'Allemagne investie dans cette technologies depuis quelques années déjà, mais un effort doit être fait pour rester dans la course. C'est pourquoi dès cet années plusieurs centre de recherche à travers toute l'Allemagne et des start-up allemande se verront accordé un budget 1 milliards d'euros pour la recherche de cette technologie dite prioritaire, ce budget sera renouveler chaque années et pourra être augmenter si besoin est, ce qui montre que le gouvernement fédérale prend cette technologie très au sérieux.

Intelligence Artificielle:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Algorithme-intelligence-artificielle-avatar-numerique-disparition-des-emplois-robots-cols-blancs-programme-informatique-numerisation-digitalisation-deshumanisation-robotique[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Digitalgipfel19--696x385

Data Center NG en Allemagne:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Ovh-serveurs-de-datacenter

Intelligence artificielle : Dans les années 2010 l'Allemagne était en retard sur ses questions, malgré l'avis des industrielles que plus de la moitié d’entre elles pensent que l’intelligence artificielle est cruciale pour préserver la compétitivité industrielle de l’Allemagne. En effet, en plus de permettre la création de nouveaux produits et services, l’IA jouera un rôle crucial dans plusieurs industries où l’Allemagne à de nombreux atout. C’est particulièrement le cas pour l’industrie automobile, avec l’émergence prochaine des voitures autonomes reposant entièrement sur cette nouvelle technologie. Dans ce contexte, à l’issue d’un séminaire de deux jours sur les défis du numérique, Angela Merkel et ses ministres viennent d’approuver une stratégie nationale visant à permettre à l’Allemagne de se hisser parmi les leaders de l’intelligence artificielle. Cette stratégie reposera notamment sur un investissement fédéral de cinq milliards d’euros, afin d’égaler le montant des investissements privés. Au total, l’Allemagne va donc investir au moins 10 milliards d’euros dans l’intelligence artificielle dans les trois prochaines années. En outre, une centaine de chaires universitaires dédiées à l’IA vont être créées. Un réseau de douze centres de recherche, développement et application des technologies d’intelligence artificielle va aussi être mis en place afin de compléter des installations déjà existantes comme le German Research Centre for Artificial Intelligence (DFKI) établi depuis 1988. Des conditions de travail idéales et des salaires attractifs seront proposés pour attirer les experts les plus éminents.

À l’occasion du Digital Gipfel 21, le sommet allemand sur le numérique, le ministre fédéral Peter Altmaier a présenté un projet d’infrastructure des données sécurisée européenne. Ce projet dévoilé par le ministre allemand sera développé conjointement avec la France et vise à mettre en place une infrastructure des données sécurisée et fiable pour l’Europe. Ensemble, la France et l’Allemagne continueront à travailler sur le projet, qui servira de base à une future collaboration européenne élargie. L’objectif est de pouvoir présenter les résultats de cette collaboration dès 2022. La France et l'Allemagne vont organiser un atelier avant la fin du mois de novembre 2021, durant lequel les entreprises intéressées des deux pays partenaires pourront discuter du projet. Ensuite, et avant la fin de l'année, les experts des deux gouvernements se réuniront pour bâtir une organisation et une gouvernance pour mettre le projet sur les rails. L’Allemagne a présenté mardi « Gaia-X », un projet de « cloud européen » soutenu par la France, qui doit permettre à ce continent d'être moins dépendante de l'étranger sur le stockage et le traitement des données en ligne. Le projet, développé avec plusieurs grandes entreprises allemandes, vise à la création d’une « infrastructure de données performante, compétitive, sécurisée et digne de confiance pour l’Europe», selon un document du ministère allemand de l’Économie. « Nous avons du retard» par rapport aux géants comme Google, Amazon ou Microsoft, a jugé la chancelière, Angela Merkel, lors d’un sommet consacré au numérique. « Ce qui me préoccupe le plus est que le traitement de données, industrielles et de consommateurs, est fait en grande partie par des entreprises américaines ou chinoise», a-t-elle ajouté. « Nous entrons dans une relation de dépendance qui n’est pas bonne à long terme».

Les objectifs de Gaia-X: assurer la « souveraineté des données», réduire la dépendance et encourager les innovations en créant un « écosystème d’utilisateurs et de fournisseurs » publics, privés et du monde de la recherche. « Le projet sera développé conjointement avec la France ». L’Allemagne propose ainsi la création d’une société coopérative européenne -qui doit définir « les références, les standards et les critères pour les certifications»– dès la fin 2021, avec un début des opérations envisagé 2022. « Aujourd’hui, nous ne savons pas tout faire». « Je suis convaincu qu’une coopération étroite entre la France, l’Allemagne et d’autres pays européens est nécessaire pour affronter la révolution technologique du XXI siècle», a affirmé Angela Merkel. Nombre de grandes entreprises allemandes ont participé à l’élaboration du projet, comme l’industriel Siemens, l’éditeur de logiciels SAP, la première banque allemande Deutsche Bank, l’opérateur téléphonique Deutsche Telekom ou encore le premier équipementier automobile Bosch. Quelques informations ont circuler comme quoi le célèbre moteur de rechercher français Qwant sera désigner comme moteur de rechercher de référence pour le projet Gaia-X. La Commission européenne a de son côté, déjà fait savoir qu'elle était « intéressée à découvrir plus en détails l’initiative allemande». Le couple franco-allemand devra ensuite opérer la liaison avec les autres États membres qui souhaiteraient prendre part au projet, mais aussi avec la Commission européenne. C'est au début de l'année 2022 à Bruxelles que la France et l'Allemagne présenteront et lanceront officiellement Gaia-X.

SAP en avant garde:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland DVRIzrSWsAE5_cw[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland SAP_Hauptsitz_Walldorf_160122_140132[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland SAP-1-1[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland BlogGateway

SAP SE est une entreprise de droit européen qui conçoit et vend des logiciels, notamment des systèmes de gestion et de maintenance, principalement à destination des entreprises et des institutions dans le monde entier. SAP est le premier éditeur de logiciels en Europe et le quatrième dans le monde. Son siège se trouve à Walldorf, en Allemagne, et le groupe dispose de bureaux régionaux sur les cinq continents. Avec le projet Gaia-X SAP se trouve en tête de l'avant-garde, pour réduire la dépendance au logiciel étranger en Europe le gouvernement allemand à demander à SAP de créer des logiciels alternatives qui remplaceront à terme des logiciels célèbres comme open office etc.. Et ce n'est pas tout, l'entreprise à reçu une demande de la part du gouvernement fédérale la création d'un système d'exploitation made in Germany/UE. Pour ce projet, SAP à créer une autre société du nom de Quortex qui sera une future multinationale informatique et micro-informatique ou le gouvernement va acheter 25% d'action de la société pour un montant de 10 milliards d'euros.

Logo Quortex:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 0?e=2159024400&v=beta&t=q4UkrgujUqkU7D5NiJXLYyH-l7se7OW-C31yWxR4jKg

Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


La ministre de la défense de la République Fédérale d'Allemagne présente une offre pour répondre à l'appel d'offre émis part le gouvernement hellène:

Léopard 2A7+:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Leopard-2A7+-Qatar-A002

Rheinmetall Defence propose la dernière version du Léopard 2: la version 2A7+ pour un cout unitaire de 6,5 millions de dollars.

Eurofighter Typhoon Tranche 3A:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 614Lbv1NzcL._SX679_[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Future-Eurofighter-Typhoon

Airbus Defence and Space propose la dernière version du EuroFighter Typhoon: Tranche 3A pour un cout unitaire de 90 million €.

Le ministre des affaires étrangères allemand annonce que le gouvernement fédérale viens de débloquer une aide financière à hauteur de 850 millions d'euros pour la République islamique d'Iran et se tient à la disposition du gouvernement provisoire pour aider le peuple iranienne à surmonté cette épreuve.

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Sam 2 Nov 2019 - 5:37




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Agence Spatiale Allemande (DLR)


Après la réunion des membres de l'ESA, le conseil à refuser le projet allemand ce qui est très regrettables selon la directrice de l'agence allemande Pascale Ehrenfreund. Même si elle comprend les raisons économique qui secoue l'UE et généralement le monde entier, il ne faut pas oublier qu'il y a des sujets qui doivent surpasser des choses comme la rentabilité selon la directrice, mais la presse allemande viens d'annoncer qu'un accord avec la France à était trouver pour que les deux pays augmente légèrement le budget de l'ESA pour au moins débuter doucement mais surement le programme Odysseus proposé par l'Allemagne.

Test du moteur Prometheus:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Prometheus_LR_%C2%A9-ArianeGroup-Holding[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland BE-4-Web1[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland G0x9

Prometheus est un moteur-fusée à ergols liquides prototype de la classe des 100 tonnes de poussée développé par ArianeGroup dans le but de mettre au point les techniques qui seront utilisées par les lanceurs de l'Agence spatiale européenne à l'horizon 2027-2030 (pour Ariane 7). L'objectif est de diviser par dix le coût de production de ce type d'engin, tout en gardant une poussée de 100 tonnes et une impulsion spécifique de 360 secondes. Ce moteur, qui brûlera un mélange de LOX (oxygène liquide) et de méthane liquide, sera entièrement contrôlé par électronique et fabriqué par imprimante 3D. L’agence spatiale allemande (DLR) construis un prototype dans ses locaux depuis 2018 (un deuxième est entre les mains des ingénieurs français) viens de nous annoncer que le prototype allemand viens de passer sont premier test grandeur nature sur un banc d'essais pendant une minute le moteur-fusée à était allumé. Les performances attendu ont était largement atteinte hormis un petit raté du moteur durant 3 seconde et qui viendrait de la chambre de combustion, un autre test devrait survenir en fin d'année et trois/quatre autres en 2022, en 2023 les ingénieurs allemand de la DLR devrons recueillir toute les informations des test passé pour apporter les modifications sur le moteur avant d'entamer des test sur les contrôles électroniques et finaliser le prototype qui va imprimer la plus part des pièces à l'aide d'une imprimante 3D construite spécialement pour la fabrication de moteur-fusée.

Vaisseau spatiale Oniris:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Baa72ef90ae3b73477c1623c87af7f55[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland OoesaOrion

Oniris est un vaisseau spatial de l'ESA destiné à transporter un équipage de quatre d'astronautes au-delà de l'orbite terrestre basse. Il est initialement développé dans le cadre du Programme Odysseus proposer par l'Allemagne dont l'objectif est d'emmener des hommes sur la Lune à l'horizon 2030. Le vaisseau Oniris est conçu pour transporter quatre personnes pour une mission de trois semaines au-delà de l'orbite terrestre basse et jusqu'à sept personnes en orbite basse. Sont architecture et commun au autre vaisseau spatiale des autres nations avec un module de commande en forme de cône contenant l'habitacle dans lequel séjourne l'équipage et un module de service dans lequel est rassemblé tout ce qui n'est pas nécessaire au retour sur Terre. Ce dernier module est largué avant la rentrée atmosphérique. L'ensemble a une masse de 21 tonnes dont plus de 12 tonnes pour le module de service. Contrairement à ses prédécesseurs étranger, il utilise des panneaux solaires pour la fourniture d'énergie. Il dispose d'un volume habitable plus que le double par rapport au vaisseau Apollo et d'un système d'amarrage similaire à celui de la navette spatiale américaine. Le vaisseau Oniris est conçu pour se poser sur l'eau à son retour sur Terre et est réutilisable. Le gouvernement allemand à choisi OHB-System et Airbus D&S pour s'occuper des partie gérer part l'Allemagne dans le vaisseau spatial Oniris, comme convenu dans l'accord budgétaire à la dernière réunion de l'ESA, les deux entreprises vont débuter l'étude préliminaire du vaisseau et construire un prototype en 2023/2024 et qui sera ensuite testé durant une année voir deux et si le prototype correspond au attente l'ESA prendra commande pour une livraisons entre 2026/2028.

Satellite Georg:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Lolu

Georg est un programme militaire de satellites d'observation qui à débuté en 2017. Le segment spatial s'articule autour de deux satellites optique avec une résolution spatiale de 20 cm2 et une altitude de 500km, des contre-mesure ont était apporter (caméras et petit laser) pour contré les satellites espions qui s'approcherait trop prêt. Le lancement des satellites est prévu pour le 25 Mai 2022 et le 10 Novembre 2022 lancé par une Ariane 6 sur le pas de tir de Kourou.


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


Durant les deux derniers mois la situation économique en Allemagne allez très mal, prenons le chômage, annoncé à 4,8% en Aout pour le mois précédent un nouveau rapport est arrivé sur le bureau de la chancelière annonçant 5,9% de chômage en seulement 1 mois. Mais malgré ses mauvaise nouvelle qui ne sont que les conséquences du changement de politique du gouvernement fédérale effectuer cette été. Le grand programme Germany 2030 à était annonce à la fin de l'été, et fut saluer en grande pompe part les industriels allemand qui avait bien besoin d'un coup de pouce pour relancer leur secteur respectif. Malgré la monté du chômage il semblerait que la confiance soit revenu dans le monde des affaires grâce au bureau de coordination créer pour gérer le programme Germany 2030 et qui à tout de suite pris les choses en mains en structurant le programme et en annonçant les premiers contrats industriel. Mais l'évènement le plus important à était les élections fédérales en ce mois de septembre, les résultats sont tombé:

Élections fédérales allemandes de 2021
598 sièges du Bundestag
septembre 2021
Type d’élection: Élections législatives

Participation: 80%

CDU/CSU – Angela Merkel
Sièges: 250

SPD - Olaf Scholz
Sièges: 50

AfD – Jörg Meuthen et Alexander Gauland
Sièges: 130

FDP – Christian Lindner
Sièges: 50

Die Linke – Sahra Wagenknecht et Dietmar Bartsch
Sièges: 20

Grünen – Annalena Baerbock et Robert Habeck
Sièges: 98

Le plus grand gagnant est le CDU/CSU d'Angela Merkel qui remporte c'est élection malgré la stagnation qui signifie en réalité que le parti à juste réussit tout juste à garder sont électorat tout au plus, en réalité beaucoup de sondage prédisez que le parti d'Angela Merkel allait suivre le même chemin que le SPD à cause des longs mois d'hésitation sur l'utilité d'un plan de relance, mais elle à réussit à arranger un accord avec ses alliées du SPD pour une relance budgétaire le fameux Scholz I et sont discourt après avoir reconnu publique sa responsabilité durant la crise migratoire à peut-être toucher les gens. Mais ce qui a était déterminant c'était l'annonce du plan Germany 2030 qui à su garder sont électorat voir même piquer quelques voix au parti Grünen avec sa proposition écologique et quelques voix du FDP. Selon certain média la chancelière aurait convaincu les allemand par sa détermination (elle à essayer de trouver un compromis jusqu'au dernier moment du Brexit, a su trouver un compromis pour lancer le plan Scholz I et parvenu à donner une direction ou le peuple allemand semble être en accord sur le dernier plan de relance) mais les deux grand vainqueur de ces élections sont belle et bien Grünen et l'AfD, pour les verts c'est pas moins de 31 siège de gagner grâce au discourt écologique de plus en plus présente en Europe et particulièrement en Allemagne ces dernières années. Alors que les médias donner perdant à l'AfD en raisons de la baisse d'arrivée de migrant en Europe ces deux dernière années il n'en est rien apparemment, bien au contraire le parti d'extrême droite allemande à gagner 36 sièges est deviens le deuxième parti d'Allemagne et le premier à l'opposition, le journal Der Spiegel à mis en couverture « La monté de ce parti est-il sans fin ? ». Le plus grand perdant de ces élections est bien le parti SPD qui à perdu pas moins de 103 sièges, une des pire défaite du parti depuis des décennies, selon certain expert depuis le premier plan de relance lancé part la chancelière le SPD se montrait de plus en plus réticent au proposition d'Angela Merkel et c'était batailler discrètement en interne dans le gouvernement pour faire reculer ce plan de relance jugeant la situation satisfaisante alors que les allemands était plus du côté de la chancelière à vouloir au plus vite lancer une relance. Selon Der Spiegel, c'est bien la droite, l'extrême droite et les verts les grand gagnant, la gauche à pris une sévère claque.

Quoiqu'il en soit, quelques jours après l'annonce des résultats la CDU/CSU après avoir entamer des discutions exploratoire avec différent parti annonce avoir trouver un compromis avec le FDP et les Grünen dans une coalition appeler par les média: coalition jamaïcaine. Ce n'est pas la première fois qu'une telle possibilité était envisager, le parti des vert ont beaucoup apprécier le programme de la chancelière même s'il à était très difficile de s'entendre sur d'autres sujets qui fâche comme le domaine militaire ou les verts sont très réticents mais ont tout de même accepter un compromis. Du côté du FDP il a était plus facile dans les pourparler, relativement proche dans les idées les deux parti de la droite allemande ont su très vite trouver un terrain d'entente. Un contrat de coalition est finalement signé le 15 septembre en présence d'Angela Merkel, Christian Lindner, Markus Söder et d'Annalena Baerbock. Angela Merkel devient de nouveau chancelière de sont cinquième cabiné sur la 20ème législature du Bundestag, avec un gouvernement de droite principalement, très certainement pour faire barrage à l'AfD en durcissent la politique intérieur selon certain média.

Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


Le ministre des affaires étrangères n'est pas contre l'ouverture de pourparler avec le Royaume-Uni, surtout pour parler de la frontière avec l'Irlande du Nord qui est un sujet délicat et urgent à régler. Mais il rejoins aussi sont homologue français et précise aussi que la question du remboursement doit être débattu et conclu avant de discuter d'un nouveau accord entre l'Union Européenne et le Royaume-Uni.

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Sam 2 Nov 2019 - 18:56




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


Voilà quelques heures qu'Angela Merkel à annoncer avoir trouvait un compromis satisfaisant avec le FDP et le Grünen, compromis qui n'a pas était simple à trouver en effet comme dans toute les coalitions en Allemagne depuis quelques années. Bien entendu la chancelière devra comme à sont habitude satisfaire ses trois partenaires et garder un parfait équilibre, réussira t-elle ? Quoiqu'il en soit le nouveau gouvernement à un point en commun, faire barrage à l'AfD qui à encore monté devenant ainsi le deuxième parti d'Allemagne. Mais au lendemain de l'annonce du nouveau gouvernement Christian Lindner à déclaré à la presse que le FDP à accepter un accord de coalition pour faire barrage à l'AfD principalement, ce qui est vrai en soit et des discussions sont déjà en cours concernant la futur direction prise sur le plan économique. Bien que le programme Germany 2030 soit d'actualité à annoncer le porte parole du nouveau gouvernement pour rassuré l'industrie allemande, il y aurait peut-être quelque coupe budgétaire dans certain secteur et encore rien n'est sûr, à peine en fonction que le nouveau gouvernement se voit déjà tirailler sur certain sujet, est-ce qu'il vont réussir à surpasser leur différence pour faire barrage à l'AfD ou pas ? Le premier sujet qui est arrivée sur la table du nouveau gouvernement est bien entendu la nouvelle version du traité TAFTA avec les Etat-Unis, le résultat au Bundestag est de 450 Oui contre 259 tout les parti du gouvernement ont voté oui hormis les verts qui ont était très diviser (une bonne moitié à voté non) les moins radicales on voté oui convaincu que la chancelière à su protéger le principale (l'agriculture allemande). Avec cette accord couplé à la relance du programme Germany 2030 et le prix du baril qui commence tout juste à descendre à un niveau acceptable le gouvernement espère une forte reprise de l'activité économique en Allemagne des les résultats de l'année prochaine et par la même occasion que l'Allemagne soit la locomotive qui entraînerait les autres pays vers le redémarrage de la zone euro. Concernant le programme Germany 2030 l'application des mesures sont dès aujourd'hui mis en œuvre et 50 Milliards d'euros vienne d'être débloqué sur les 550 Milliards prévue pour la période 2021/2030 pour débuté les projets d'infrastructures mentionnée dans le programme cet été. Du côté de l'opposition, l'AfD n'a pas attendu pour réagir sur un sujet qui est nouveau pour ce parti, il fustige le gouvernement de ne rien faire pour les communautés chrétienne au moyen orient qui sont persécuté ou mal traité là-bas, une action pour déstabiliser le nouveau gouvernement selon certain média mais ou il trouve un certain éco dans une partie de la société allemande catholiques conservateurs. Ont apprend aussi que l'AfD à félicité le parti de la France Unie de Marion Maréchal pour sont initiative et espère qu'elle réussira à remporter les élections présidentielle pour le bien de la civilisation européenne.  

Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


La chancelière Angela Merkel à remercier personnellement le gouvernement indien dans sont communiquer au lendemain et en à profiter pour demander la tenu de la sixième consultations intergouvernementales tenu part l'Allemagne et l'Inde tout les deux ans depuis 2011, si la proposition est accepté la chancelière serait heureuse d'invité sont homologue indien à Berlin le mois prochain pour débuter cette consultations et exploré de nouveau thème économique qui serait bénéfique pour les deux pays.

Le ministre des affaires étrangères à annoncer au Liban que l'Allemagne ne pourra pas participer à une aide financière malheureusement, mais elle se tient toujours à disposition du Liban pour soutenir sont homologue libanais pour régler sont différent avec Israël et ceux diplomatiquement.  

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Lun 4 Nov 2019 - 22:06




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


éolien:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 2019-10-08-soutenir-les-eoliennes-bild

La ministre fédéral de l’Énergie, Annalena Baerbock, prépare des mesures pour relancer le développement d’un secteur qui tourne au ralenti en Allemagne depuis deux ans.

Manque de terrains, longueur des procédures d’autorisation, multiplication des plaintes de riverains et de défenseurs des oiseaux : les éoliennes n’ont plus le vent en poupe en Allemagne. Depuis deux ans, leur développement marque le pas. Il s’est même presque arrêté depuis le début de l’année. Un comble à l’heure du réchauffement climatique, s’alarment les professionnels du secteur. La ministre allemande de l’Énergie est décidé à les aider. Mme. Annalena Baerbock a réuni à Berlin les acteurs concernés. Ministres régionaux, fédérations d’entrepreneurs, syndicats, associations de défenseurs de l’environnement et de riverains se sont retrouvés autour de la table avec un objectif : inverser la tendance. La ministre a ensuite présenté un programme de travail. Il énumère des mesures à élaborer (arrêt des signaux clignotants en haut des mâts d’éoliennes, harmonisation des législations régionales, etc...) et orchestre leur mise en œuvre. Les objectifs sont clairs : trouver des terrains disponibles, accélérer les procédures d’autorisation et lever les résistances locales. Les acteurs sont nécessairement multiples. Les länder ont une partition essentielle à jouer. Et Mme. Annalena Baerbock veut réunir « un consensus national ». Après cette réunion le porte parole du gouvernement à déclaré qu'un consensus à était trouver entre les différents partie prenante.

Relancer le développement de l’éolien terrestre (l’éolien offshore ne connaît pas de crise) est indispensable pour protéger le climat, souligne-t-on à Berlin. L’Allemagne a besoin de l’éolien terrestre qui était jusqu’ici le pilier de sa transition énergétique, pour atteindre son objectif zéro CO2 en 2040. Et à plus court terme pour viser 75 % d’électricité d’origine renouvelable en 2030 (contre 48 % au premier semestre 2021, selon la fédération BDEW) à l’heure où elle s’apprête à sortir du nucléaire (2022).

Projet Forêt Allemande 2030:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 2019-09-25-sommet-sur-les-forets-bild[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 2019-09-25-sommet-sur-les-forets-bild2

La ministre allemande de l’Agriculture, Julia Klöckner, réunissait aujourd’hui à Berlin un sommet national sur la forêt. Son objectif : reboiser massivement après les ravages engendrés par les sécheresses, les tempêtes, les incendies et les parasites.

« Chaque arbre qui manque est un combattant de moins contre le changement climatique ». La ministre allemande de l’Alimentation et de l’Agriculture, Julia Klöckner, veut massivement replanter la forêt allemande, décimée ces deux dernières années par une succession de sécheresses, de tempêtes, d’incendies et d’attaques de parasites. Elle a annoncé ce mercredi que l’État allait débloquer 350 millions d’euros au cours des 3 prochaines années. La contribution (obligatoire) des länder devrait porter cette enveloppe à au moins 600 millions d’euros, a-t-elle souligné lors d’un sommet national sur la forêt. La ministre avait convié autour de la table plus de 180 experts, responsables d’associations et représentants d’institutions. Du garde forestier à l’exploitant et du propriétaire au militant écologiste, tous font le même constat : jamais la forêt allemande n’avait subi d’aussi graves dégâts en si peu de temps. Les sécheresses et les fortes chaleurs ont succédé depuis 2020 aux violentes tempêtes de 2017 et 2018. Ces phénomènes extrêmes à répétition ont tué une partie des arbres, et ils ont rendu les autres plus vulnérables aux incendies, aux champignons et aux pullulations des parasites comme les scotyles. 180 000 hectares de forêt, soit l’équivalent de près de 260 000 terrains de football, ont ainsi été détruits, selon les derniers chiffres du ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture. « Le réchauffement climatique nous a touché bien plus vite que prévu », a reconnu Mme Klöckner.

En première ligne, les propriétaires forestiers appellent l’État à la rescousse. Ils réclament 2,3 milliards d’euros d’aides. Ils sont, en effet, confrontés à la destruction de la forêt, mais aussi à la chute des cours du bois et à la difficulté technique de gérer des stocks immenses. Mme Klöckner justifie, pour sa part, la nécessité d’agir vite par le rôle des arbres dans la lutte contre le réchauffement climatique. « Sans la forêt, nous émettrions 14/16 % de (CO2) en plus » souligne-t-elle. Selon le rapport annuel du gouvernement allemand sur la forêt (2018), un tiers du territoire allemand (11,8 millions d’hectares) est couvert de forêts. Les sommes promises par l’État proviendront du Fonds national de l'énergie du programme Germany 2030 a dit la ministre. Elles s’ajouteront à d’autres aides déjà annoncées. Elles doivent principalement servir à abattre le bois mort, à reboiser mais aussi à renforcer la capacité d’adaptation de la forêt allemande au changement climatique. Il faut s’orienter vers une exploitation durable des surfaces forestières et développer une utilisation efficace du bois, estime Mme Klöckner.

Les associations de défense de l’environnement réclament, de leur côté, un « tournant » dans la politique forestière. Elles appellent à cesser de regarder la forêt comme un réservoir de bois à exploiter et revendiquent une conversion plus rapide des plantations artificielles de conifères en forêts de feuillus plus protectrices face au réchauffement. Plusieurs avis cohabitent d’ailleurs en ce qui concerne la nature des espèces à replanter. Les libéraux appellent, par exemple, à miser sur des espèces plus robustes face au réchauffement et sur les nouvelles techniques de culture axées sur les modifications génétiques. À l’inverse, les Verts souhaitent favoriser la régénération naturelle des écosystèmes forestiers. C’est aussi l’avis de l’Office allemand pour la protection de la nature. « Il faut restreindre autant que possible le recours aux espèces exogènes, et procéder avant toute plantation à une analyse des risques », explique sa présidente, Beate Jessel, car les effets de ces plantations sont mal connus. Il faut par ailleurs, planter « plus de forêts mixtes de feuillus » mais « sans tomber dans l’activisme » car la régénération naturelle donne de meilleurs résultats à terme. Il s’agit d’une « crise » qui peut offrir des opportunités, souligne-t-elle, pas d’un dépérissement.

Mittelstand Allemand:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Logo_GM[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Images?q=tbn:ANd9GcQeStBYPpVOSt_O9K5lRxrmXs6QXr-EQnttQlCQmFWw5QMJyoKf&s

Le ministre de l'Économie allemand, Peter Altmaier, veut renforcer le soutien aux petites et moyennes entreprises allemandes. Le ministre de l'Économie allemand a souligné l’importance des PME et annoncé vouloir soulager fortement les entreprises. Le 29 octobre dernier à Hanovre, le ministre a présenté les axes essentiels de sa stratégie pour les PME, un dispositif annoncé de longue date. Affirmant que les PME allemandes ne sont pas un simple facteur économique mais « un facteur central de la cohésion sociale » Peter Altmaier a évoqué une « profession de foi » en faveur des PME. Le ministre a indiqué qu’il voulait insuffler une nouvelle dynamique et un nouvel optimisme aux PME. Les points principaux de sa stratégie consistent en la mise en valeur des PME ainsi qu’en différentes propositions pour que les entreprises puissent rester compétitives. Le ministre a une nouvelle fois plaidé en en faveur de moins de bureaucratie, d’horaires de travail plus flexibles, ainsi que d’une vaste réforme de la fiscalité des entreprises. Peter Altmaier a récemment effectué une « tournée des PME » en Basse-Saxe, en Rhénanie-du-Nord-Westpahlie et en Saxe-Anhalt afin de visiter des entreprises familiales, des entreprises artisanales ainsi que des entreprises leaders au niveau mondial établies en zone rurale. Un projet de lois va être aussi débattu au Bundestag pour élargir la protection des PME dite « sensible » contre les investissements étrangers qui souhaite mettre la main sur le savoir faire allemand mondialement reconnu à travers le monde entier.

Georg Pazderski:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 1200px-Alternative-fuer-Deutschland-Logo-2013.svg[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Zdye[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mae1

Après les élections de septembre, l'AfD est devenue officiellement le premier parti d'opposition et le deuxième derrière la CDU/CSU, un score historique que les médias non pas manquer d’épingler dans leurs journaux en publiant que la haine à failli arriver au pouvoir et que la démocratie est plus que jamais en danger. Quelques jours après les élections le parti à annoncer un congres extraordinaire qui c'est tenu dans la capitale allemande, bien entendu sous bonne garde avec les forces de police qui ont encadré le bâtiment par sécurité étant donner que des manifestations et des militants de gauches et antifasciste était présent. Le Congres à durée trois longue heures ou les journalistes s’impatientait devant le bâtiment, quelques journalistes avait même oser Twitter en avance que le parti se déchiré tellement en interne qu'il n'arrivait pas à se mettre d'accord ou d'autres phrases de ce genre. Et les évènements qui allait suivre allait les contre-dire, Georg Pazderski est venu seule à la rencontre des journalistes devant le bâtiment se présenter et annoncer « Je suis ravis de vous présenter un nouveau départ pour l'AfD et pour l'Allemagne. » Une surprise générale dans le monde médiatique allemande qui s'attendait à voir Alexander Gauland et Jörg Meuthen revenir devant les caméras grâce à leur score très satisfaisant, mais il n'en est rien. C'est Georg Pazderski un simple porte parole adjoints qui viens à leur place, un homme plus ou moins discret dans le parti, ancien militaire de carrière qui est partie en retraite avec le grade de colonel et en septembre 2016, aux élections régionales de Berlin il est tête de liste de l'AfD, le parti obtient 12,2 % des voix. Ont dit de lui que c'est un homme calme, qui aime l'ordre et la discipline et qu'il est très exigeant, dans le parti il se situe entre les modérés et les ultra-conservateurs. Ont apprend dans sont discourt que le parti venait d'être réorganiser dans sa structure en créant  un siège de présidence renouvelée tout les cinq ans devant le congres et le premier président de l'AfD est cet homme qui vient de ce présenter devant les journalistes. Quelques jours plus tard des médias s'aperçoit une différence, l'aile la plus radicale du parti ne faisait plus parler d'elle, principalement le très célèbre Björn Höcke des Der Flügel ou bien d'autres. Est-ce que Georg Pazderski à su mettre le parti au pas ? Officieusement le président Pazderski à réussit à réconcilier les deux ailes modérés et ultra-conservateurs autour de lui avec un consensus qui satisfait les deux parties -mais de virulente discutions se sont tenu au congres avec les plus radicaux que Georg à viré et à même demander à la sécurité d’emmener ceux qui voulait quitter le parti en priant de sortir par la porte de derrière- une surprise été au rendez-vous aussi avec l'arrivée d'un ancien fondateur, qui n'est d'autre que Frauke Petry. Le lendemain, le nouveau président de l'AfD passe la journée sur les plateau de télévision pour redoré le blason du parti, il n'utilise pas la technique de ses confrères du rassemblement nationale à changer de nom ou autre mais rester fidèle au première idée du parti à sa création en assumant pleinement les idées de sont parti. Bien entendu le général -petit surnom donnée part les médias anti-AfD contre le nouveau président- à annoncer que quelques lignées ont bouger et que le nouveau programme pour les prochaines élections allait être différent de tout ce qu'il y a eu jusqu'à maintenant. Sur l'un des plateau de télévision le plus regarder du pays, le présentateur lui demande si sont surnom lui gêne ? « Aucunement, je suis fier d'avoir servit mon pays, ce que mes adversaires pour la plus part non nullement connu et ne savent pas de quoi je parle hélas. » L'interview connu en lui demandant ce qu'il penser de la chancelière: « En toute franchisse ? C'est une femme étonnante, quand ont fait une chose de mal en politique ont le paye extrêmement cher mais les gens oublie souvent vite tout ce qu'on à accompli derrière. Ont peut la critiqué mais sont parcourt est remarquable, c'est une adversaire pour qui j'ai du respect ! » Ensuite le présentateur demande ce qu'il penses de la situation en Europe: « Il est de plus en plus évident que les parti traditionnelles ne représente plus vraiment les peuples, selon moi il y a comme je l'ai appelle les souverainistes et les mondialistes qui vont bientôt apparaître d'une façon bien plus évidente que jusqu'à présent. il n'y a qu'à regarder ce qu'il se passe en France et en Italie par exemple. » Dit-il avec une attitude presque militaire et toujours sérieux, mais pour ceux qui en doutait encore, le virage de l'AfD est définitivement pris, mais de quelle côté va t-il se diriger ? Qui est vraiment ce Georg Pazderski, l'homme mystérieux et fort du nouveau visage de l'AfD ?

Hambourg, la ville du nord:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Msmart-seminario[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 1

Smart port Logistics proposer par T-Systems:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Bi-loeschen-laden-liefern-de[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Sw9e[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Fmz5[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 6xx6[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 8uj4[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Xldg[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Gmaq[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 3y0n[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Hfik[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 5vba

La solution smartPORT logistics fait son entrée dans les opérations régulières du port d'Hambourg.
Des flux de marchandises plus efficaces grâce à des délais de carence réduits et moins de retards.
La solution smartPORT logistics est proposée sous forme de service depuis le Cloud et basée sur SAP HANA.

T-Systems et les autorités portuaires de Hambourg (HPA) ont signer un contrat pour le lancement d’opérations régulières basées sur le système logistique smartPORT logistics en 2015 le projet va être renforcer cette année. Cette solution permet au port de Hambourg de mieux coordonner tous les déplacements de camions et conteneurs. Cela réduit les goulets d’étranglement et les délais de carence dans la zone portuaire et permet d’augmenter le trafic marchand. La HPA prévoit de connecter le maximum de camions passant par le port chaque jour grâce à cette application de solution télématique. Ce projet est basé sur un partenariat «fabricant d'équipement d'origine» entre T-Systems et SAP sur la «logistique connectée». Cette solution répond aux besoins de centres logistiques pour les ports maritimes, aéroports, centres de distribution de colis et sites de production. « Aujourd’hui, l’industrie de la logistique fait souvent face à des problématiques d’optimisation des flux de marchandises dans une zone limitée. Avec smartPORT logistics, nous rendons possible pour la HPA, par exemple, de gérer les flux de marchandises en temps réel et donc d’utiliser leur espace limité efficacement, » affirme Horst Leonberger, chef du département Voiture Connectée de Deutsche Telekom. Grâce au savoir faire de T-Systems et de SAP ce système pourrait avoir un succès sur le marché internationale ainsi que toute les technologies qui sont développer pour l'ambitieux programme Germany 2030.

A Hambourg, le système smartPORT logistics rassemble en temps réel toutes les données concernant le trafic et l’infrastructure de l’installation portuaire de 87 km² : les emplacements des camions et conteneurs, les informations sur le terminal et l’entrepôt, les chantiers, les heures d’ouverture des ponts, les espaces de stationnement disponibles. Il fournit aux managers, transitaires et exploitants de terrains de stationnement, une vision globale de la situation à n’importe quel moment de la journée, leur permettant ainsi de réagir aux encombrements rapidement. «smartPORT logistics aide les autorités portuaires de Hambourg à rendre plus facilement prévisible la coordination des flux de trafic, » déclare Nils Herzberg, Vice-Président Senior, chef adjoint monde, Internet des objets GTM de SAP. « Cette solution nous aide à anticiper les imprévus. Puisque cela fonctionne avec des données en temps réel grâce à SAP HANA, les mesures recommandées sont basées sur des faits, et non pas des conjectures. » Toutes les données en temps réel dans une application, SmartPORT logistics est une application de cloud privé. La solution réunit le logiciel SAP Connected Logistics s’appuyant sur une base de données « in memory » (SAP HANA) et la plate-forme Connected Car de T-Systems. L’application réunit les données de fret et les informations du système télématique de divers fournisseurs, comme les données concernant le trafic et l’infrastructure de la HPA. Deutsche Telekom fournit également une application Android qui fait office d’unité télématique dans les camions. La SAP Connected Logistics-Software fusionne ensuite toutes les données en temps réel et les met à disposition de l’utilisateur via un portail en ligne. Davantage de marchandises, même espace « Notre objectif est d’aboutir à un vrai smartPORT. Cela implique de fournir au mieux les informations à toutes les personnes concernées par les opérations portuaires. », explique Jens Meier, Président du Conseil d’Administration du HPA. « Avec smartPORT logistics, nous pouvons connecter tous les acteurs de la supply chain, leur permettant ainsi de coordonner leurs procédures respectives en temps réel. » Le port de Hambourg est le troisième plus grand port d’Europe et le deuxième dans la catégorie des conteneurs. Chaque jour, quelque 45 000 camions sont chargés et déchargés sur les quais. L’année dernière, près de dix millions de conteneurs y ont été manœuvrés. Ce chiffre devrait doubler d’ici fin 2025. Cependant, au vu de son emplacement au cœur de la ville, sa capacité d’expansion est géographiquement limitée, d’où la nécessité de se transformer. Mais malgré ce défaut important, le gouvernement à réussit à trouver 23 km² carré pour agrandir le port, ce qui ferait 123 km² carré en terme de superficie presque à écale avec le port d'Anvers pour le titre de deuxième plus grand port d'Europe. Bien entendu, il n'y a pas que le port d'Hambourg qui va connaître des changements mais bien toute la ville elle-même et ceux grâce à la première enveloppe de 50 milliards d'euros débloquer part le gouvernement fédérale cette année grâce au programme Germany 2030. Les autres grandes villes d'Allemagne comme Dresde, Cologne, Munich ou bien Francfort par exemple ont déjà débuter leurs programmes smart city respectif et seront présenter au publique au fur à mesure de l'avancement des projets.

Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


La ministre de la défense accepte la commande Espagnole pour 50 Léopard 2 A7 pour un montant de 300 millions d'euros, les 50 chars vous seront livré en 2023, le gouvernement allemand remercie ses partenaires espagnoles pour leur confiance.

Le ministre des affaires étrangères fait part à sont homologue britannique l'inquiétude du gouvernement allemand concernant la situation entre les deux Irlande, et souhaiter proposer une rencontre entre le Royaume-Uni et l'UE pour faire avancer ce dossier pour éviter que la situation se dégrade malgré l'incroyable patience des irlandais qu'à tenu à féliciter le ministre.

Tout le gouvernement allemand à tenu à dire leur soutient au gouvernement et au peuple italien pour cette horrible attaque terroriste, l’ambassade de la République Fédérale d'Allemagne à Rome va envoyer des fonctionnaires pour identifier les 12 victimes de nationalité allemande ainsi que leur rapatriement quand cela sera possible. L'Allemagne se tient à disposition du gouvernement italien pour une quelconque aide.

La chancelière allemand à saluer l'initiative de casque bleus en République Islamique d'Iran et à manifester sont plein soutient au gouvernement provisoire, elle à même proposer une rencontre avec Mahmoud Ahmadinejad quand il le pourra, notamment pour développer de nouveau une nouvelle relation cordiale en pensant que ce tragique évènement du Nekbat permettra à l'Iran de se relever et de se créer un avenir. Des contrats et des aides pourront être discuter pour que l'Allemagne participe à la reconstruction du pays.

La directrice de l'agence spatiale allemande à tenu à félicité les paroles du président Marco Rubio encourageante et pleine de bon sens, elle en à profiter aussi pour dire à l'industrie aéronautique européenne et au membre de l'ESA que l'effort consenti à la dernière réunion était importante et encourage les membres à continuer à la prochaine réunion.

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Harald Sigursson le Lun 11 Nov 2019 - 1:19




Bundesrepublik Deutschland
Einigkeit und Recht und Freiheit


Affaires économiques et internes de la République fédérale allemande


Compte rendu du plan Germany 2030

L'année 2021 c'est terminé, le bureau de coordination créer par le Angela Merkel à donner sont premier compte-rendu au gouvernement aujourd'hui, les secteurs du bâtiment ont fait un bon remarquable de 15% dans leur cahier de commande, il faut dire que l'infrastructure en Allemagne n'a pas connu de grande politique de rénovation depuis la réunification sans parler que ce marché est immense pour les entreprises du bâtiment. Mais il faut relativiser ce démarrage, le gouvernement avait déjà anticiper en annonçant que la première année allait démarré doucement, principalement à cause des études et des procédures administratives que doivent respecter les entreprises. C'est pourquoi le bureau à annoncer que 50.000 emplois ont était créer durant toute l'année 2021, chose qui peut-être un peut décevant en voyant l'investissement mise sur la table (50 milliards) mais qui était attendu à cause des procédures administratives mais aussi la formation des nouvelle recrues qui ont passer toute l'année en formation ou en reconversion pour d'autre. Mais l'année 2022 devrait connaître un très fort démarrage grâce au programme Germany 2030 qui demande un nombre impressionnant de mains d’œuvre, et c'est pourquoi le bureau après s'être entretenu avec les entreprises concerner à estimer que 150.000 à 200.000 allemand seront recruter durant l'année et ce chiffre devra augmenter l'année prochaine et jusqu'en 2026. Le bureau à annoncer aussi qu'une stagnation des prix de l'immobilier à était constater dans les grandes villes allemande, qui à était influencer part l'annonce du programme de la chancelière et que les prix immobilier qui ont monté de 50% dans certaine grande ville devrait mécaniquement baisser avec tout les milliers de logement qui seront construis jusqu'en 2030, une chose qui devrait faire plaisir au pouvoir d'achat des allemand. Une autre annonce qui va soulager les allemand concernera la première baisse de la facture d'électricité dès cette année promis par le gouvernement dans le programme pour arrivée à une facture en dessous des 200 $/MWh avant la fin de l'année 2024. La prime à la casse a était couronner de succès selon le bureau (11% de croissance), les constructeurs automobiles ont même lancer conjointement le rachat des voitures diesel et essence en élargissent les conditions de reprise des modèles de voiture ce qui à permis un démarrage plus que correcte, la grande gagnante à été la voiture hybride. Mais avec l'arrivée des premières voitures secondes générations entièrement électrique ou hybride avec pas moins de dix modèle vont sortir des cette année devra augmenter considérablement la demande en voiture électrique dès 2022. Dans l'ensemble le compte rendu déclare un démarrage plutôt lent mais devra rapidement prendre de l’expansion dès cette année et ne fera que d'augmenter en année en terme d'emplois créer ainsi que la cadence des projets mise sur pied et construis. Comme convenu dans le programme, une nouvelle enveloppe de 55 milliards d'euros à été débloquer pour l'année 2022 pour tout les projets du programme Germany 2030.

Politique intérieur

Alors que les parti souverainiste de droite conservateur ou de parti d'extrême gauche gagne peut à peut les hautes sphères du pouvoir dans certain pays d'Europe, l'Allemagne est pour l'instant épargner part ce phénomène grâce à la stabilité qu'offre la chancelière Angela Merkel depuis des années désormais, ont peut dire qu'elle est le dernier rempart. Mais cela ne veut pas dire que tout est rose au seins de la coalition gouvernementale ou dans la société allemande, loin de là. Déjà le FDP de Christian Lindner à clairement annoncé l'année dernière qu'il souhaiter voir le gouvernement prendre un virage plus libérale ce qui va contre le plan d'Angela Merkel, maintenant les verts qui ont était jusqu'à maintenant les plus fidèles alliées du CDU/CSU se montre de plus en plus en désaccord avec la ministre de la défense qui demande une augmentation du budget de l'armée, les verts refuse catégoriquement une hausse des dépenses militaires de l'ordre de 5 milliards demander part la ministre de la défense pour cette année. Mais un accord à était trouver pour une hausse d'un milliard d'euros pour cette année, mais alors que le problème de la Bundeswehr devient de plus en plus urgent la chancelière ne pourra pas éternellement faire des compromis et devra trancher selon certain média surtout que de plus en plus d'allemand sont pour une réorganisation et une augmentation du budget de l'armée comparait au ancienne génération qui était encore traumatisé part la seconde guerre mondial et le tabou qui entoure tout cela sur la société allemande. Parmi l'opposition, un cadre du parti de l'AfD à était battu en pleine rue par des groupuscules d’extrême gauche selon les enquêteurs, l'homme fort de l'AfD le président Georg Pazderski à immédiatement condamnée cette agression contre l'un des cadres de sont parti et qu'il était évident que cette acte était politique et que des forces politiques veulent nuire au parti selon les dire du dirigeant. Une enquête du Der Spiegel à embarrasser au plus au point le gouvernement fédérale aujourd'hui, l'enquête à dévoilé que Georg Pazderski à des liens étroit avec de haut responsables de l'état-major de la Bundeswehr notamment et de la police grâce à sa carrière d'ancien militaire le journal dit qu'il a pu nouer des relations forte, déjà entre 2015 à 2018 des affaires de ce genre ont révélé que la Bundeswehr avait en sont sein de grand nombre de sympathisant envers l'extrême droite allemande et cette enquête ne fait que renforcer les soupçons qui pèse sur une grande partie de la Bundeswehr. Ce n'est pour tout, l'enquête à aussi dévoilé que le président de l'AfD allait dans quelques jours faire une visite de tout les pays de l'est et balkanique et devrait rencontrer soit les chefs d'état qui accepterait de le voir ou bien des parti d'oppositions proche de sont courant idéologique, ce qui devrait pas trop poser de résistance étant donner que beaucoup de parti au pouvoir dans l'est de l'Europe sont des parti de droite voir pour certain très nationalistes et souverainiste. Le but est de renforcer les liens entres l'AfD et ces pays de l'est et balkanique qui selon Georg Pazderski sont des pays pour qui l'Allemagne doit donner une priorité absolue dans sa politique extérieure. Il a aussi tenu à félicité Marion Maréchal de France Unie pour sont ascension au pouvoir en France « une grande victoire pour les nations souveraine d'Europe » à t-il déclaré devant les médias. Alors que dans la chancellerie ont dit que ce revirement à pris de cours tout le monde en croyant que si ce n'était pas macron les élites allemand penser avoir au moins un parti de gauche au pouvoir, cet élection française mes Angela Merkel face à un dilemme, elle qui c'était juré de combattre l'extrême droite et de ne jamais sympathiser avec ce genre de mouvement, là voilà désormais dans une situation compliqué pour la doyenne de la politique allemande: C'est deux alliées politiques font déjà crise mine à devoir parler avec un parti d'extrême droite, mais d'un côté il est hors de question de remettre en cause la relation franco-allemande qui à été construite depuis tant d'année du côté d'Angela Merkel. Que fera t-elle ? La menace de l'AfD de Georg Pazderski avance doucement mais surement ses pions dans l'ombre prêt à bondir à la moindre occasion dit-on dans les journaux, d'un autre côté elle dois ménager ses alliées de la coalition et tenir le programme qu'elle à signer avec eux et en même temps s'occupe de l'avenir de l'Union Européenne qui à chaque année bascule de jours en jours vers des parti souverainiste/nationaliste, arrivera t-elle ?

Deux visions pour une Allemagne:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Max_image_view-954447d1e745467882daf291f9cf00ef

Allemagne: un cas recensé de virus Ebola

Une agence pour l'emploi de Stuttgart a été fermée aujourd'hui en raison d'un cas suspect de virus Ebola, après le malaise sur place d'une femme originaire d'Afrique de l'Ouest, a appris un journal local auprès des pompier. Présentant "une forte fièvre" et des "problèmes de circulation" évoquant une "maladie infectieuse", la patiente a été transportée à l'hôpital de Karl-Olga-Krankenhaus, a précisé Hans Muller, un porte-parole des pompiers. Selon le Bild, la femme est originaire du Congo et elle a dit avoir été en contact avec des personnes contaminées par Ebola. "La patiente a été isolée dans l'ambulance et l'équipe a pris des mesures de protection" jusqu'à l'admission au service d'infectiologie, sous la supervision d'un médecin urgentiste, a poursuivi M. Muller. Les tests réalisés à l'hôpital devraient prendre quelques jours, a-t-il ajouté. Mais l'origine géographique de la patiente, en pleine épidémie du virus Ebola, justifie "des mesures de précaution importantes" a expliqué M. Muller. L'agence pour l'emploi où s'est produit le malaise, a été fermée pour le reste de la journée et nettoyer complètement par précaution, mais les employés et les usagers qui s'y trouvaient ont pu rentrer chez ceux. Plusieurs personnes, qui avaient été directement en contact avec la patiente, devaient passer des tests de dépistage à l'hôpital. L'Allemagne a connu plusieurs cas suspects depuis le début de l'épidémie de cette fièvre hémorragique, qui a déjà fait 30.000 et 50.000 morts en sur le continent Africain, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé. Des chercheurs allemand font tout leur possible pour recherche un vaccin contre le virus Ebola depuis quelques années, mais aucun remède n'a était trouver pour le moment avec une réussite de 100%, seule des avancés en 2019 ont permis de monter le taux de réussite à 50% en testant plusieurs médicaments.

Le récent évènement survenue à Stuttgart à fait réagir au plus au niveau de l'état, la chancelière en personne à pris la parole alors que d'après le Der Spiegel le renseignement allemand lui à déconseiller par peur que la population panique. Elle évoque tout d'abord l'évènement qui c'est dérouler à Stuttgart avant d'annoncer que toute les précautions ont était prise, mais elle à tenu à souligner qu'un numéro spéciale viens d'être mise à disposition de la population au cas ou si qu'elle repère une personne qui aurait les sinthomes du virus pour évité tout contacte, bien entendu elle à voulu rassuré la population en disant qu'il n'y a pas de risque majeur et que cette personne originaire du Congo est arriver récemment, donc il n'a pas lieu de s'inquiéter. Le gouvernement à aussi annoncer un renforcement de la sécurité dans les aéroports et un contrôle plus pousser des passagers venant des pays africains pour prévoir le moindre signe du virus Ebola, et les vols aller comme retour vers les pays contaminé sont annulé jusqu'à nouvelle ordre. En plus de cette allocution de cet évènement la chancelière à habillement évoquer le plan Für eine gute Gesundheit concernant la santé en Allemagne. Il était convenue dans le plan Germany 2030 la rénovation et la construction des hôpitaux, ce qui à commencer depuis l'année dernière mais le gouvernement à voulu présenter ce projet issue du programme Germany 2030.

Smart Hôpital

Accès nomade et sécurisé aux dossiers médicaux, wifi pour les patients ou encore téléconsultations… Avec les hôpitaux connectés, la technologie se met au service de la santé. Les Smart Hôpitaux apparait !

Un petit rapport montre les systèmes de santé français et allemand partagent de nombreuses similitudes: niveau de dépenses équivalent (11 % du PIB en France et 10,9 % en Allemagne en 2013, contre 8,9 % en moyenne dans l'OCDE), répartition analogue entre prestataires de soins, liberté de choix offerte aux patients, financement du risque maladie majoritairement assis sur les cotisations sociale, etc... Si les deux systèmes se rejoignent sur bien des points, leur situation financière, elle diffère comme l’a rappelé la Cour des comptes fédérale en 2016, dans son rapport sur la sécurité sociale.  Alors que l’assurance-maladie française cumule près de 105 milliards d’euros de déficit sur la période 2000-2016, l’assurance-maladie allemande parvient à dégager un excédent de 13 milliards d’euros sur la même période. Un écart d’autant plus surprenant que l’Allemagne subit plus encore que la France la multiplication des maladies chroniques du fait du vieillissement accéléré de sa population.

La révolution numérique concerne aussi le secteur de la santé. Dans les hôpitaux, de nouveaux services viennent faciliter le travail des soignants et les relations avec les patients, comme à l’hôpital de Berlin. Depuis plusieurs années, le centre hospitalier de Berlin a en effet mis en place de nombreuses transformations de son système d’information. De récents travaux d’expansion ont été l’occasion de repenser l’infrastructure réseau et notamment de créer une nouvelle salle serveur pour plus de rapidité et de fluidité dans les échanges d’informations et les communications au sein de l’hôpital. L'hôpital est pour cela accompagné par SPA, avec la technologie du SPA HANA spécialisée dans le domaine des technologies de l’information. En sécurisant le réseau sans fil et grâce à la mise en place de solutions, SPA a permis aux soignants d’accéder aux dossiers patients, même s’ils se trouvent à l’extérieur du centre hospitalier. Les médecins peuvent aussi effectuer des prescriptions en étant directement au chevet du patient ou consulter les plans de soins depuis une tablette ou un PC. L’ensemble des informations, consolidées au sein du dossier électronique du patient, est accessible simplement et de manière optimisée. Un dispositif de téléconsultation a également été déployé. Grâce à ce système, le patient n’aura plus à se déplacer autant : il effectue ses examens dans un pôle de santé à proximité de chez lui. Les résultats sont ensuite envoyés à l'hôpital de Berlin où ils seront analysés en concertation avec le médecin ayant effectué les analyses. Ce dispositif permet également aux médecin de l’hôpital de consulter à distance l’avis de collègues qui peuvent ainsi réaliser un télédiagnostic en temps réel. « En tant que vitrine des nouvelles technologies dédiées à la santé, l'hôpital se veut une tête de pont pour que la technologie au service de la santé soit une réalité pour tous. Notre nouveau système d’information est le socle d’une multitude d’applications de santé : dossier médical électronique, applications de traçabilité des médicaments, mobilité des équipes médicales », déclare Friedrich Günther, directeur du Centre hospitalier de Berlin. Le CH de Berlin est l’établissement phare de la communauté hospitalière de Berlin-Brandebourg. Ainsi, au-delà des bénéfices propres aux travaux, le projet doit permettre l’échange de données entre les neuf hôpitaux et les nombreux EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) du territoire. Déployer plus largement le réseau WIFI au sein de l’hôpital est également un enjeu majeur. A Berlin, le réseau WiFi, déjà installé dans certains services a été déployé dans tout l’hôpital. Son bénéfice est multiple : permettre aux patients et visiteurs de ne pas être coupés du monde extérieur, faire en sorte que le matériel médical soit connecté à l’unité centrale, mais aussi permettre d’offrir des distractions aux enfants lors de soins qui peuvent être douloureux en les faisant jouer sur des tablettes.

Nouveau Hôpital de Berlin:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mackenzie%20Vaughan%20Hospital%20-%20vue%20e%CC%81loigne%CC%81e_0[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mackenzie%20Vaughan%20Hospital%20-%20chambre%20d%27un%20patient%20avec%20grande%20fene%CC%82tre[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mackenzie%20Vaughan%20Hospital%20-%20vue%20de%20l%27inte%CC%81rieur[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mckenzie_Vaughan_Hosp_Ren_01[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mackenzie[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Maxresdefault[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 636379516884012324_Original[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Mackenzie-Health-3[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Photograph_of_Mackenzie_Vaughan_under_construction2[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Healthcare-solutions-feature-images-5-1-small

Les hôpitaux actuels sont déjà des condensés de technologie qui s'emploient à sauver et à améliorer des vies. À notre époque ultra connectée, la technologie est aussi mise au service de la médecine et de la santé. Nous y assistons avec l’émergence des hôpitaux intelligents. Zoom sur ce que la « troisième révolution industrielle » est en train d’apporter au milieu hospitalier. Un « smart hospital » est un hôpital qui possède des caractéristiques similaires à celles d’une smart city (à plus petite échelle, bien entendu). Un hôpital intelligent applique les nouvelles technologies au service du bien-être de ses patients, de l'efficacité de son corps médical et de son efficience énergétique par exemple. Un hôpital dit « intelligent », c’est tout d’abord un bâtiment conçu pour optimiser sa consommation énergétique tout en favorisant le confort et la sécurité de ses usagers. Dans le cas d’un hôpital intelligent, un système informatique permet le contrôle centralisé et automatique de tous les éléments du bâtiment. Cela inclut installation électrique, ascenseurs, salles d'opération, thermostats dans les différentes zones du complexe, commandes de nourriture, médicaments, etc... Tout comme la plupart des villes ne deviennent pas plus « intelligentes » du jour au lendemain, les hôpitaux intelligents intègrent progressivement de nouveaux éléments qui les rendent plus fonctionnels et plus efficients. Les hôpitaux initialement construits il y a plusieurs dizaines d’années ne répondent plus aux normes des bâtiments intelligents d’aujourd’hui. Les nouvelles unités intelligentes sont ajoutées à des structures hospitalières imparfaites, parfois vétustes. Par conséquent, seuls les hôpitaux neufs peuvent espérer inclure toutes les caractéristiques d’un bâtiment 100% intelligent. comme le nouveau hôpital de Berlin en est un parfait exemple et qui vient de débuter le mois dernier. CH Berlin Hospital sera le premier hôpital en Allemagne à disposer d’un système de « smart technology hospitals » totalement intégré. Il sera aussi doté de dispositifs médicaux qui pourront interagir pour maximiser l’échange d’informations. La mise en service de l’hôpital est prévue pour fin 2024. Le nouveau hôpital de Berlin a pour ambition de garantir une expérience sans précédent pour le patient et son entourage. Pour commencer, le bâtiment est entouré de nature : un environnement propice au repos et la sérénité des patients. À l'intérieur, l'accueil, le bureau des enregistrements et les principaux ascenseurs sont visibles dès l’entrée dans le bâtiment. Les indications d'orientation sont simples et claires pour faciliter la navigation. Aux étages, les chambres sont agencées pour assurer le confort des patients. De grandes fenêtres illuminent la pièce et donnent une vue imprenable sur les environs. La touche boisée apportée aux meubles donne l’impression d’être à la maison. Les patients et leurs proches peuvent contrôler l’éclairage des chambres, ajuster le lit mécanisé ou demander de l’aide aux infirmières à tout moment. CH Berlin veut impliquer le patient dans le processus de soins en lui donnant un accès direct à son dossier médical, aux résultats de ses tests et aux horaires de traitement quotidiens et bien d'autres. Grâce à l'utilisation des technologies mobiles et de l'internet des objets, les patients peuvent communiquer en temps voulu avec les médecins et les membres du corps médical. Résultat : une meilleure satisfaction pour les patients et leurs familles. Le gouvernement allemand à annoncer quand début d'année 2022 dix projet de Smart hospitals ont vue le jour à travers toute l'Allemagne (Incluant celui de Berlin) le budget allouée pour les infrastructures du secteur hospitalier en 2022 est de 10 Milliards d'euros pour le lancement des dix smart hôpital ainsi que la rénovation des hôpitaux existant et de l'achat progressif de nouveau matériel plus performant et de personnelle, à terme le gouvernement souhaiterait que tout les hôpitaux d'Allemagne soit convertir ou construit sous le label Smart hospitals avant la fin 2030. Ont peut compter sur Siemens l'un des leader mondiale pour les équipements ainsi que SPA pour le domaine informatique pour diriger à bien le projet smart hospital en Allemagne et l'exporter dans le monde entier.

Garantir la sécurité des données:

Le principal problème est la dépendance quasi totale aux dispositifs informatiques, surtout en cas de défaillance accidentelle ou délibérée de ceux-ci. Les hôpitaux exposeraient alors leurs patients à des conséquences dramatiques en termes de traitement médical et de confidentialité des informations. Les hôpitaux intelligents sont en effet focalisés sur la performance médicale de leurs dispositifs informatiques, au risque d’en oublier la sécurité des données. Les experts de la cybersécurité alertent sur l’importance de mettre en place des protocoles de sécurité solides afin de rendre les données inaccessibles aux hackers. C'est pourquoi le gouvernement allemand à déclaré que des entreprises spécialisé seront recruté pour protéger les système informatique des hôpital publiques et que ceux du privée seront obligatoire et à la charge des propriétaires.


Ministère de la Défense de République fédérale d'Allemagne


Projet LOUT

Ont dit souvent que réaliser un programme militaire secret en Europe est impossible, que quelqu'un finirait par parler, pourtant, Airbus defense space Germany s’est livré à un tel exercice en développant, en secret, un démonstrateur de drone furtif dans le cadre d’un projet financé par le ministère allemand de la Défense à partir de 2010. Ce n’est que le 5 novembre 2019, soit à l’occasion de l’édition 2019 de son « Trade Media Briefing », qu’Airbus a ainsi dévoilé l’existence du LOUT, pour Low Observable UAV Testbed. « Personne ne sait ce que nous avons fait ici. C’est un projet classifié qui a débuté en 2007. Le contrat de développement a été attribué en 2010 et le LOUT a été développé à Manching et à Brême dans une approche de type ‘Skunk Works' », a expliqué Mario Hertzog, un cadre d’Airbus. Le LOUT est un appareil en forme de losange affichant des dimensions de 12 x 12 m. D’une masse de 4 tonnes, il a été développé selon une approche « holistique » de la furtivité, c’est à dire qu’il présente des signatures radar, infrarouge et acoustiques significativement réduite tout en étant en mesure d’utiliser des contre-mesures électroniques et de contrôler des émissions électromagnétiques de ses capteurs embarqués. L’appareil est doté d’une soute interne pour l’armement. Jusqu’à présent, le LOUT a servi de banc d’essai au sol pour tester les technologies relatives à la furtivité. Mais ont vient d'apprendre en ce début d'année 2022 que la ministre de la défense à prolonger le programme LOUT et que le patron d'Aiburs Defense Space Dirk Hoke à fait de nouveau parler de ce programme rester dans l'ombre pendant 12 ans, désormais le drone sera un peut plus grand 20 x 20 au lieu de 12 x 12 et nous savons un peut plus sur ce drone. Il a était annoncer que le programme LOUT va continuer et qu'une enveloppe de 550 millions d'euros à était donner à Airbus pour mettre au point un prototype avant que le gouvernement allemand donne sont feu vert pour produire l'avion en série. Airbus Defense Space à annoncer de sont côté que le prototype devrait être prêt pour fin 2023 courant 2024, essentiellement grâce au nombreuse année de recherche et des technologies nécessaire qui sont désormais largement mature, permet une construction d'un prototype dans un délais de deux ans est largement faisable selon le PDG de l'entreprise. Si ce prototype satisfait le gouvernement et l'état-major il devrait entré en phase de production en 2025/2026 et sera rebaptiser: Airbus V-2 Nachteule

LOUT:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Airbus-lout-header[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland LOUT1.jpg?auto=compress%2Cformat&crop=top&fit=crop&h=580&ixlib=php-1.2[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Airbus_Defence_reveals_LOUT_Low_Observable_UAV_Testbed-02[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Https%3A%2F%2Fs3-us-west-2.amazonaws.com%2Fthe-drive-cms-content-staging%2Fmessage-editor%252F1572953570045-6.lout.jpeg?auto=compress%2Cformat&ixlib=js-1.4[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Airbus-LOUT-Concept-3

Caractéristiques générales:

   Équipage: Aucun ou avec deux pilotes selon la version.
   Envergure: 40 m
   Poids à vide: 4 500 kg
   Moteur: 2 × MUT F110 de 80 à 100 kN avec post-combustion et tuyères vectorielles.

Performance:

   Vitesse maximale: 1 500 km/h
   Portée: 3 500 km
   Plafond de service: 20.000 mètres

Armement:

   2 baies d'armes internes pouvant contenir jusqu'à 3 500 kg de munitions guidées et non guidées.

Base aérienne Büchel 2.0:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 2015-01-luftbild[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 200px-JaBoG_33.svg[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Vz52[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Airbus-a400m-atlas-auf-dem-2-thumbnail[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Fliegerhorst248_v-contentxl

Le chefr de l'état-major de la Luftwaffe avec la ministre de la défense et des pilotes de la base:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 71081954_2279349585711296_4537868780841883853_n.jpg?_nc_ht=scontent-lhr3-1.cdninstagram

La base aérienne de Büchel est une base aérienne de l'armée de l'air allemande. Il est situé près de Büchel dans le Verbandsgemeinde Ulmen dans le district de Cochem-Zell en Rhénanie-Palatinat et sert de base à l'escadron tactique 33 de l'armée de l'air (TaktLwG 33). Le commodore est le colonel Thomas Schneider. Büchel est le seul endroit en Allemagne où les armes nucléaires américaines sont toujours stockées. Dans le cadre de la participation nucléaire convenue au sein de l' OTAN, l'armée de l'air allemande forme les pilotes de chasseurs-bombardiers à l'utilisation de cette arme nucléaire tactique, puis utilise les avions tornado de la Luftwaffe pour lancer et larguer les bombes atomiques dans la zone ciblée. La ministre de la défense à annoncer que la base aérienne allait être subir une extension (carte modifier dans le spoiler) pour un cout avoisinant les 300 millions d'euros.

Ligne noir: Une deuxième piste 2 500 mètre de long va être construis pour assuré l'augmentation du trafic aérien.

Carré noir: Un énorme tarmac pour stationner les avions ravitailleurs par exemple, ou bien des hélicoptères de combat.

Les 4 zones en gris: Zone en tout genre, une école de la Luftwaffe sera construis pour les jeunes pilotes, un hôpital pour les blesser urgent, un centre de commandement de la Luftwaffe, plusieurs bâtiments en tout genre comme des hangars pour la maintenance des avions ou bien des entrepôts pour les munitions ou le stockages de pièce, un petit aéroport avec des terminaux sera construis pour accueillir ou embarquer des militaires, résidence etc...

Secret défense:
Ligne bleu: Zone réserver au entreprise aéronautique militaire allemand comme Airbus, MUT Engines etc... qui sera entièrement financer part ses entreprises, des laboratoires et d'immense hangar devront être construis, le principal objectif de ses lieux seront de rechercher et tester des technologies à fort potentiel pour l'armée allemande.

Zone violet: Cette zone sera réserver pour la construction d'infrastructure pour l'Agence Spatiale Allemande (DLR) principalement pour des programmes de recherche à vocation militaire.

Invisible sur la carte: Le projet d'expansion de la base comprend aussi l'extension des galeries souterrain ou est entreposer les 10 à 20 bombes B61 américain, mais l'extension concernera surtout à créer des espaces pour des laboratoires souterrain ou se déroulera les recherches les plus importante du pays.

La ministre de la défense à annoncer que 150 soldats allemand vont renforcer les effectifs déjà présent sur la base à partir du mois prochain pour assuré la sécurité du site et augmenter les rondes pour surveiller la zone, sur la carte les lignes en tiré rouge délimite la nouvelle zone 2022 de la base de Büchel, en 2019 un millions d'euros à était investi dans une nouvelle clôture électrifier avec en plus toute les dernières technologies de surveillance (caméra, capteur etc...) tout autour de la base pour la surveillance. Les lignes verte en tiré sera la nouvelle zone défini part la ministre de la défense pour l'horizon 2025, les quatre petit villages qui sont dans la zone sera progressivement racheter au particulier sur la période 2022 à 2025, pour ensuite être transformer en résidence pour les employer de la base. Mais le gouvernement est prêt à financer la reconversion des habitants qui le souhaite pour travailler sur la base de Büchel et ainsi avoir l'autorisation de rester habiter dans la zone d'interdiction. Pour cette occasion la ministre de la défense et le commandant de toute les forces aérienne allemande Ingo Gerhartz sont venue sur la base pour signer l'accord sur le début des travaux et dresser l'avenir de la base et de la Luftwaffe avec l'annonce de la création de la Luftwaffe und Weltraum « L'armée de l'air et de l'Espace » avec la création d'un commandement de l'espace installer sur la base aérienne de Büchel et dépendra du chef d’État-major de l'Armée de l'air allemande. L'ensemble des effectifs, amené à croître, sera installé dans cette base, où l'industrie aéronautique et spatiale allemande disposera d'un ancrage important dans les années à venir. « Une équipe de préfiguration y est d'ores et déjà en place pour effectuer les premier repérage et étude. » ajoute la ministre de la défense. Le commandement de l'espace aura la responsabilité de définir et mettre en œuvre la politique spatiale allemande. Un vaste chantier au regard des différentes menaces identifiées par le Ministère des Armées. Il convient ainsi d'avoir une bonne maitrise du trafic spatial ce qui passe par : « la gestion d'une situation spatiale congestionnée, la surveillance de la prolifération des moyens spatiaux, l'analyse des capacités rendues possibles par les technologies nouvelles et la mise sur pied de moyens propres à compenser l'absence de régulation internationale du trafic spatial ». La maitrise de l'espace passe également par une connaissance des actions militaires qui s'y déroulent. A partir de là, il convient de « protéger les systèmes et les services spatiaux d'intérêt pour les armées, de parer l'émergence de doctrines d'agression dans l'espace, de surveiller l'emploi des armes ''non traditionnelles'', d'assurer par les moyens spatiaux nécessaires la direction des actions militaires dans les autres milieux, par exemple pour le lancement de missiles, voire, si la doctrine évoluait dans ce sens, de mettre en œuvre des moyens d'action ». Le lieutenant général Ingo Gerhartz à quand à lui annoncer les nouvelles unités qui seront opérationnel dans les prochaines années sur la base de Büchel: La réactivation de la Jagdbombergeschwader 38 "Friesland" qui sera basé à Büchel en 2025 et sera la première escadrille à être doté du futur avion européen (SCAF), viens ensuite la réactivation de la Jagdbombergeschwader 32 qui sera basé sur la base de Wunstorf en 2023. Le Hubschraubertransportgeschwader 64 sera quand à lui réactiver en 2024 et basé à Büchel, c'est une unité qui sera équiper des hélicoptères les plus modernes de l'armée allemande. Et pour finir la Lufttransportgeschwader 61 sera réactiver en 2023 équiper de l’A400M et d'autres avions de transport léger ou lourd, c'est cette unité avec le Lufttransportgeschwader 62 basé à la base aérienne de Wunstorf en Basse-Saxe qui seront chargé des transports de troupe et de matériel à l'étranger.

Logo du commandement de l'espace:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Nbth

Liste des nouvelles unités aériennes:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 41zrODxg4GL._AC_US200_[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland COA_HSG_64[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 1200px-JaboG_32.svg[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland LTG_61_Wappen

Airbus Helicopter Deutschland:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Airbus-helicopters_16909032_mw640h480_donauwoerth

Plus le temps passe plus il devient préoccupant pour l'état-major de la Luftwaffe Und Weltraum le renouvèlement de sont parc d'hélicoptères lourd qui commence à accusé le coup de leur âge et des frais de plus en plus conséquent pour maintenir le niveau de disponibilité de ses hélicoptères. Alors que les hélicoptères Tigre ont entamer depuis 2018 leur modernisation mi-vie avec le standard 3 qui apporte énormément d'amélioration, tandis que le NH90 accomplit parfaitement ses tâches et que l'état-major viens d'annoncer que Airbus Helicopter lui dois seulement 10 hélicoptères qui devrait être livré l'année prochaine pour enfin avoir tout les hélicoptères commander en 2015 ( 82 en version transport de troupe 18 en version maritime) mais aucune solution n'est proposer au niveau de l'UE pour les hélicoptères lourds, c'est pourquoi la ministre de la défense à discuter avec Airbus Helicopters pour rediscuter du projet Heavy Transport Helicopter (HTH) pour remplacer ses 68 hélicoptères vieux CH-53G « Stallion », alors que Airbus Helicopters à déjà fait des études en 2009 et après avoir passer toute l'année 2021 à étudier de nouveau ce projet à la demande du gouvernement allemand, l'entreprise européenne à donner le compte rendu du projet à la ministre de la défense, Total du projet: 2 Milliards d'Euros (800 à 900 millions ont déjà été dépenser entre 2008 et 2011) Pour le financement de ce projet, Airbus Helicopters va prendre à sa charge 500 millions d'euros tandis que l'Allemagne prendra en charge 750 millions d'euros, les 750 millions restants sera proposer à un pays de l'UE qui souhaiterait investir dans ce projet et les retombés économiques qui cela implique. Airbus Helicopters Deutschland et le motoriste allemand MTU Aero seront les deux principales entreprises allemandes à être sélectionner pour ce projet, surtout pour la maintenance de ses nouveaux appareilles qui sera effectuer par ces deux entreprises pour le compte de l'armée allemande, une autre estimation est aussi arrivée sur la table de la ministre de la défense, pour remplacer tout les vieux CH-53G Stallion part les nouveau Ka-30 Royal coutera un peu plus de 3 Milliards d'euros pour remplacer ses 70 CH-53G part le nouveau hélicoptères lourd d'Airbus mais le gouvernement n'a pas encore définit la quantité de sa commande, elle sera fait après que le nouveau livret blanc soit négociation au seins de la coalition gouvernementale. Le programme européen d'hélicoptères de transport lourd a établi un certain nombre de conditions à remplir, notamment:

Rotor à sept pales avec tête en élastomère et pales composites hautes performances
Cockpit en verre avec pilote automatique à quatre axes et capteurs pour une utilisation par tous les temps
Fly-by-wire ou fly-by-light
Protection balistique modulaire
Fuselage plein composite
Signature réduite

Airbus Ka-30 Royal:
[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland HTH-02t[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 6642281f2a20cc341488246e0a4a5cf1[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland C093e5aa706c8e8daee308c679482da0[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland GetAsset[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland 9916-3a4ccdbecd6a103e9d8a5b2122f3c18e

Les principales nouvelles améliorations sont les nouveaux moteurs et l'informatique embarquer de nouvelle génération contrairement à la proposition fait en 2009. Le Airbus KA-30 Royal disposera d'une capacité d'emport 1 fois plus importante d'environ 14 tonnes. La capacité d'emport sous élingue est quant à elle estimée à plus de 16 tonnes et le rayon d'action du KA-30 Royale est doublé par rapport à initialement et une soute plus large pour lui permettre d'emporter un véhicule en soute. Le KA-30 met en vedette de nouveaux flotteurs composites tronqués à la largeur de coupe, donnant à l'hélicoptère un empattement étroit pour les opérations à bord. Il est également équipé d'un nouveau système de pale de rotor en composite. L’hélicoptère devrait transporter le transport de troupes armé Dingo ou Fennek, les véhicules français VBL et VAB, ainsi que Wolf et Wiesel ou Bv 206 ainsi que d'autres véhicules européens.

Rôle: Hélicoptère de transport lourd
Constructeur: Airbus Helicopters
Premier vol: Prévue pour 2024
Investissement: 2.9 Milliards d'Euros
Coût unitaire: 50 Millions d'Euros
Équipage: 5 (2 pilotes, 1 chef d'équipage et 2 mitrailleurs) + 45 hommes
Moteur: MTU K800-1
Nombre: Trois
Type: Turbine à gaz
Puissance unitaire: 8 000 ch
Nombre de pales: 7
À vide: 15 071 kg
Charge utile: 15 900 kg
Maximale: 38 400 kg
Vitesse de croisière: 380 km/h
Plafond: 4 000 m
Distance franchissable: 900 km

Le projet Airbus V-2 Nachteule et la rénovation complète de la base de Büchel va revenir à 1 milliard d'euros (550 millions pour le projet d'Airbus V-2 Nachteule et 450 millions pour la base aérienne). D'autres projets sont en cours d'étude dans différente entreprise allemande.

Ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne


Le ministre des affaires étrangères à féliciter le nouveau gouvernement de la République Française et espère que les liens entre nos deux pays resteront aussi fort. Ensuite sa était la ministre de la défense qui c'est entretenu avec sont homologue français, espagnol et italien pour savoir si les deux partenaire européen était prêt à participer au projet du Airbus KA-30 Royal. La ministre de la défense à donner à ses homologues européens quelques arguments pour ce projet, qu'il y a un bénéfice énorme en terme d'emplois et de chiffre d'affaire à faire pour Airbus (rien que pour l'Allemagne le montant est estimer à plus de 3 Milliards d'euros pour le renouvèlement de la flotte de transport lourd de la Luftwaffe) mais aussi une question de souveraineté européenne la ou tout les pays achète des hélicoptères américains.

Le ministre des affaires étrangères à tenu à féliciter aussi le gouvernement du Royaume-Uni pour sa décision de laisser le statu quo en place, la chancellerie souhaite un dialogue avec le premier ministre britannique pour de cette question et ne pas laisser la situation en l'état, ainsi que les pourparlers pour un accord commercial entre l'UE et le Royaume-Uni ensuite que le remboursement des sommes que dois le Royaume-Uni à l'UE pourront être aborder. Mais elle déplore malheureusement les décisions économique prise récemment, mais le ministre des affaires étrangères rappel que les politiques belliqueuses ne mène à rien hormis des tensions inutiles et encourage plutôt le Royaume-Uni à la coopération.

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Coat_o10
Harald Sigursson
Harald Sigursson
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 151
Date d'inscription : 23/08/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland Empty Re: [✓] République Fédérale d'Allemagne - Bundesrepublik Deutschland

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser