-45%
Le deal à ne pas rater :
-45% sur la glacière électrique 20 L SEVERIN avec fonction ...
60 € 110 €
Voir le deal

Guerre Balkanique

Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Guerre Balkanique

Message par Bureau le Sam 7 Déc 2019 - 20:00

Guerre balkanique

Date de début des hostilités : 20 septembre 1912
Théâtre : Balkans
Contexte :

Après le refus d'agréer à l'ultimatum lancé par la Ligue Balkanique, l'Empire Ottoman est victime d'une déclaration de guerre de la part de celle-là.

Belligérants :
- Ligue Balkanique (Grèce, Bulgarie, Serbie, Monténégro)
- Insurrection albanaise
- Insurrections locales anti-ottomanes
- Empire Ottoman



Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Bureau le Sam 7 Déc 2019 - 21:50

TOUR 1 -

Guerre Balkanique 1575746141-screenshot-2

Nature de l'action : Offensive balkanique contre les positions ottomanes (~400 000 hommes)

Effectifs, équipements, organisations :
Forces terrestres :
- 450 000 soldats bulgares
- 230 000 soldats serbes
- 130 000 soldats grecs
- 44 000 soldats monténégrins
- 60 000 révoltés albanais
Forces maritimes :
- Flotte grecque (1x cuirassé, 3x croiseurs de batailles, 14x destroyers, 1x sous-marin)
- Flotte bulgare (6x lanceurs de torpilles)



Carte :
Spoiler:
Guerre Balkanique 1575745641-qsfsqfqfs

Détails de l'action :
Action 1 - Offensive Bulgare

L'offensive bulgare, la plus nombreuse et la mieux équipée de toutes les armées balkaniques, vise principalement à contrôler les territoires de Thrace, et les villes de Radovis, Sandanski, Smolyan, Kardzhali, Edire, Soufli, etc...

Chance de succès : 75 % ; jet de dés :

Action 2 - Offensive grecque

L'offensive grecque, elle, remonte le long des frontières grecques vers Xanthi et Ioannina. L'armée grecque est moins bien équipée en canons et moins bien entraînée que l'armée bulgare, mais a l'avantage de s'appuyer sur un fort soutien local au niveau des champs de bataille.

Chance de succès : 75 % ; jet de dés :


Action 3 - Offensive serbo-monténégrine

L'offensive serbo-monténégrine, de loin la moins bien équipée, mais également celle qui fait face au nombre de soldats ennemis le plus faible, vise à libérer Pristina, Pec, et les villes plus au sud. Comme toutes les autres armées, l'objectif est de libérer le plus de territoires possibles, et les armées serbo-monténégrines fonceront le plus rapidement possible en toutes direction.

Chance de succès : 75 % ; jet de dés :

Action 4 - Protection navale des ports bulgares

La marine bulgare, petite en nombre, effectuera des missions de patrouille côtière. Les 6 torpilleurs bulgares protègeront les ports de Varna et de Burgas d'une attaque ottomane, sans chercher eux-même le conflit.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 5 - Opérations navales grecques

La marine grecque, de loin la plus moderne et expérimentée des belligérants, patrouillera la Mer Egée et cherchera à intercepter des navires ottomans, les engageant afin de les couler. L'objectif de la marine grecque est de sanctuariser le territoire grec, mais aussi de couper toute ligne de renfort ou de ravitaillement à travers la Mer Egée.

Chances de succès : 60%, jet de dés :

Action 6 - Soulèvement albanais

Le soulèvement albanais, qui couve en basse intensité depuis le mois de janvier 1912, profite de la guerre pour lancer un appel à l'insurrection anti-ottomane. 60 000 albanais nationalistes soulèvent contre les garnisons ottomanes de Schköder, Tirana, Berat et Turres. Mal armés, mais faisant face à des conscrits ottomans, ceux-ci se battent pour que l'Empire Ottoman reconnaisse la pleine indépendance de l'Albanie.

Chances de succès : 60%, jet de dés :



Note : en raison d'un soucis sur les serveurs Discord, les jets de dés seront effectués sur le post suivant et non sur le Discord.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Bureau le Sam 7 Déc 2019 - 21:52

Modération de guerre : Lancés de dés

Lancement de 5 dés, dans l'ordre des opérations. Il y a 6 opérations mais l'action 4 ne nécessite pas de dé car elle est purement défensive.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Bureau le Sam 7 Déc 2019 - 21:52

Le membre 'Bureau' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à 100 faces' : 95

--------------------------------

#2 'Dé à 100 faces' : 56

--------------------------------

#3 'Dé à 100 faces' : 77

--------------------------------

#4 'Dé à 100 faces' : 94

--------------------------------

#5 'Dé à 100 faces' : 36

--------------------------------

#6 'Dé à 100 faces' : 60
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Bureau le Sam 7 Déc 2019 - 22:12

Note : encore une fois désolé pour la mise en page éclectique, le bug discord force cette mise en page successive.


Carte :
Spoiler:
Guerre Balkanique 1575745641-qsfsqfqfs

Détails de l'action :
Action 1 - Offensive Bulgare

L'offensive bulgare, la plus nombreuse et la mieux équipée de toutes les armées balkaniques, vise principalement à contrôler les territoires de Thrace, et les villes de Radovis, Sandanski, Smolyan, Kardzhali, Edire, Soufli, etc...

Chance de succès : 75 % ; jet de dés : 95

L'offensive bulgare, si elle remporte quelques succès, n'est pas une réussite aussi faramineuse qu'espérée par l'état-major bulgare. En effet, la résistance ottomane a été farouche. Si les armées bulgares ont pu avancer dans leur secteur sud-ouest, l'avancée en Thrace a été stoppée par l'armée ottomane.

Pertes bulgares : 6 000 morts
Pertes ottomanes : 5 000 morts

Action 2 - Offensive grecque

L'offensive grecque, elle, remonte le long des frontières grecques vers Xanthi et Ioannina. L'armée grecque est moins bien équipée en canons et moins bien entraînée que l'armée bulgare, mais a l'avantage de s'appuyer sur un fort soutien local au niveau des champs de bataille.

Chance de succès : 75 % ; jet de dés : 56

L'armée grecque elle, a pleinement réussi ses objectifs. Les forces hellènes, appuyées par quelques milliers de partisans locaux qui, en voyant la bannière bleu et blanche du Royaume de Grèce se lever à l'horizon ont pris les armes qu'ils avaient sous la main et ont exécuté manu militari les ottomans locaux, ont même réussi à se saisir de Thessalonique et de sa péninsule. La ville est libérée par les forces grecques, mais non pacifiée. Plusieurs incidents ont lieu entre les forces d'occupation grecques et des citoyens musulmans, nombreux dans la ville.

Pertes grecques : 3 000 morts
Pertes ottomanes : 7 000 morts, 12 000 capturés


Action 3 - Offensive serbo-monténégrine

L'offensive serbo-monténégrine, de loin la moins bien équipée, mais également celle qui fait face au nombre de soldats ennemis le plus faible, vise à libérer Pristina, Pec, et les villes plus au sud. Comme toutes les autres armées, l'objectif est de libérer le plus de territoires possibles, et les armées serbo-monténégrines fonceront le plus rapidement possible en toutes direction.

Chance de succès : 75 % ; jet de dés : 77

Les troupes serbo-monténégrines, progressant dans des zones difficiles, n'ont pas réussi à pleinement déloger le reste des forces ottomanes de la zone. Malgré le fait que les opposants soient de jeunes conscrits, leur résistance a été farouche. Dans la ville de Berane, la bannière ottomane continue de flotter. Défendue par 400 jeunes conscrits anatoliens et leur officier impérial Essad Pasha Toptani, un albanais loyaliste, les jeunes gens défendent la ville coûte que coûte contre des milliers de serbes. Ils payent le prix fort, et des centaines de leurs camarades sont déjà tombés, mais la résistance des "Lions de Berane" résonne dans tous les balkans, et donne de l'espoir aux troupes ottomanes.

Pertes serbes : 3 000 morts
Pertes monténégrines : 1 200 morts
Pertes ottomanes : 4 000 morts, 600 capturés

Action 4 - Protection navale des ports bulgares

La marine bulgare, petite en nombre, effectuera des missions de patrouille côtière. Les 6 torpilleurs bulgares protègeront les ports de Varna et de Burgas d'une attaque ottomane, sans chercher eux-même le conflit.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 5 - Opérations navales grecques

La marine grecque, de loin la plus moderne et expérimentée des belligérants, patrouillera la Mer Egée et cherchera à intercepter des navires ottomans, les engageant afin de les couler. L'objectif de la marine grecque est de sanctuariser le territoire grec, mais aussi de couper toute ligne de renfort ou de ravitaillement à travers la Mer Egée.

Chances de succès : 60%, jet de dés : 94

La véritable surprise de la guerre, et le traumatisme pour la marine grecque, c'est l'engagement de la Bataille de Tinos, dans la mer Egée. La marine grecque, confiante, a engagé avec le Georgios Averof en tête de lice la marine ottomane. Après un combat de plusieurs heures, qui tourna rapidement en la défaveur des grecs, deux croiseurs grecs de classe Hydra explosèrent après que l'un d'eux fut touché dans sa réserve de munition par un tir d'obus naval ottoman. Le second, se trouvait à moins de 200m et pour une raison inconnue, s'embrasa dans une déflagration à son tour, certainement touché dans son propre magasine par un schrapnel chanceux. Ce sont près de 450 marins grecs qui périrent immédiatement.

La marine ottomane et son homologue grecque continuèrent les combats, et le Georgios Averof offrit une résistance acharnée qui permit au reste de la flotte grecque de fuir vers Athènes et les canons côtiers pour trouver protection. Le Georgios Averof les rejoint plusieurs heures plus tard, mal en point. Il est peu probable qu'il serve encore dans la guerre, tellement il a été endommagé lors de sa couverture de la fuite du reste de la flotte.

Pertes grecques : 600 marins morts, 2 croiseurs classe Hydra détruits, 1 cuirassé Georgios Averof mis hors service
Pertes ottomanes : 30 morts, 1 croiseur Mecidiye endommagé légèrement

Action 6 - Soulèvement albanais

Le soulèvement albanais, qui couve en basse intensité depuis le mois de janvier 1912, profite de la guerre pour lancer un appel à l'insurrection anti-ottomane. 60 000 albanais nationalistes soulèvent contre les garnisons ottomanes de Schköder, Tirana, Berat et Turres. Mal armés, mais faisant face à des conscrits ottomans, ceux-ci se battent pour que l'Empire Ottoman reconnaisse la pleine indépendance de l'Albanie.

Chances de succès : 60%, jet de dés : 36

L'Albanie, quant à elle, se soulève et le pays est virtuellement passé sous contrôle albanais sans aucune résistance armée ottomane. Les 60 000 miliciens albanais, prêts à continuer à en découdre, se mobilisent et comptent bien continuer à recruter pour continuer à lutter contre les Ottomans.

______

Pertes civiles : 4 500 morts


Note :

Situation politique à ce stade de la guerre.


Guerre Balkanique 1575753039-qsfqfqsf

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Shikkoku le Sam 7 Déc 2019 - 22:17

Guerre Balkanique Unknown

Déploiement militaire naval :

Suite à l'embrasement des Balkans, sont déployés entre la Crête et la Grèce les navires britanniques suivants, sur ordre de Sa Majesté George V et de l'Amirauté Britannique :

1 cuirassé classe Formidable (HMS Formidable)
1 croiseur léger classe Town (HMS Yarmouth)

Guerre Balkanique 1575753400-qsfqf
HMS Yarmouth, en ancrage à Malte
Shikkoku
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 6406
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://www.chacunsonpays.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Sirda le Dim 8 Déc 2019 - 0:39


Devlet-i Âliye-i Osmâniyye


Guerre Balkanique 500px-Flag_of_the_Ottoman_Empire.svg


Guerre balkanique


TOUR 1 – Positionnement ottoman


Effectifs, équipements, organisations :
Forces maritimes :
- 2 cuirassés
- 6 croiseurs
- 10 destroyers
Forces terrestres :


Carte :
Spoiler:
Aucune carte nécessaire.

Détails de l'action :

Action 1 – Sécurisation de la mer Egée

A la suite de l’éclatante victoire navale ottomane à la bataille de Tinos, la marine impériale est chargée de sécuriser la mer Egée et d’empêcher toute nouvelle sortie navale grecque. Ordre est donné d’engager le combat à chaque fois que possible contre les navires grecs, à condition de ne pas mettre en danger la marine ottomane. Les engagements près des côtes défendues doivent être évités.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 2 – Protection des Dardanelles et du Bosphore

Face à la crainte d’une intervention navale russe, ou même étrangère en général, les différents forts protégeant les détroits des Dardanelles et du Bosphore sont réarmés et doivent être préparés à tout combat. De même, trois destroyers patrouilleront au large de Constantinople afin de prévenir une éventuelle offensive navale.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 3 – Envoi de renforts

Profitant de la victoire navale contre la marine grecque, la seule à véritablement pouvoir s’opposer à la marine impériale parmi les Etats balkaniques, le processus de déploiement de soldats en Thrace est accentué. En effet, l’état-major espère dépêcher depuis l’Anatolie , principalement occidentale, près de 100'000 soldats supplémentaires d’ici le mois d’octobre en Thrace, tandis qu’autant d’hommes devraient être envoyés depuis la Syrie d’ici novembre ou décembre, si l’envoi se déroule correctement.

Chances de succès : plus le score est élevé, plus l’envoi de renforts est réussi.

Action 4 – Mobilisation en Europe

Selon l’état-major, l’armée ottomane en Europe devrait être capable d’aligner près de 600'000 hommes, en dehors de tout renfort venant de l’Empire. S’en tenant au plan, il décrète la mobilisation générale en Europe, afin de lever massivement les conscrits locaux dans les provinces qui ne sont pas encore tombées sous le joug ennemi.

Chances de succès : plus le score est élevé, plus la mobilisation est réussie.

TOUR 1 – Contre-offensive ottomane


Effectifs, équipements, organisations :
Forces maritimes :
- 2 cuirassés
- 6 croiseurs
- 10 destroyers
Forces terrestres :
- Western Army : 145'000 soldats, 1'000 pièces d’artillerie, 180 mitrailleuses
- Eastern Army : 165'000 soldats, 1'300 pièces d’artillerie, 200 mitrailleuses

Cartes :
Spoiler:
Guerre Balkanique 1
Lignes vertes : action 1
Flèches rouges : offensives conjointes de la Western Army (action 3)

Détails de l'action :

Action 1 – Protection de la Thrace

Plutôt que de mener des offensives pour envahir le territoire bulgare, la Eastern Army est chargée de renforcer ses positions en Thrace. Ainsi, les principales villes fortes frontalières vont être renforcées par l’arrivée de renforts, la mise en place d’artilleries et de mitrailleuses, de sorte à empêcher toute invasion ennemie. La stratégie italienne employée en Libye est reprise par l’état-major puisque l’armée ottomane a pour ordre de creuser de nombreuses tranchées autour des différents points névralgiques afin de ralentir au maximum l’avancée ennemie, notamment grâce à l’utilisation des mitrailleuses et de l’artillerie.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 2 – Renseignement

Divers groupes d’éclaireurs sont chargés de repérer les éventuels mouvements de troupes ennemies afin de pouvoir déployer rapidement des soldats afin de les contrer si jamais elles venaient attaquer certaines places fortes ottomanes en Thrace.

Chances de succès : 50%

Action 3 – Evacuation de la Macédoine

L’avancée bulgare en Macédoine orientale a coupé la Western Army en deux. Près de 70'000 soldats sont ainsi pris en tenailles entre l’armée albanaise, l’armée bulgare, l’armée grecque, voire l’armée serbe, si elle arrive rapidement. Ainsi, une offensive en Macédoine méridionale est conduite conjointement par les deux parties de l’armée afin de permettre à celle stationnée en Macédoine occidentale de rallier l’autre partie ; tout en évitant l’affrontement avec l’armée bulgare, plus puissante que l’armée ottomane dans la région.

Chances de succès : 45%


Guerre Balkanique 200px-Osmanli-nisani.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 2015
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Sirda le Dim 8 Déc 2019 - 1:01

TOUR 1 – Positionnement ottoman

Détails de l'action :

Action 1 – Sécurisation de la mer Egée

A la suite de l’éclatante victoire navale ottomane à la bataille de Tinos, la marine impériale est chargée de sécuriser la mer Egée et d’empêcher toute nouvelle sortie navale grecque. Ordre est donné d’engager le combat à chaque fois que possible contre les navires grecs, à condition de ne pas mettre en danger la marine ottomane. Les engagements près des côtes défendues doivent être évités.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 2 – Protection des Dardanelles et du Bosphore

Face à la crainte d’une intervention navale russe, ou même étrangère en général, les différents forts protégeant les détroits des Dardanelles et du Bosphore sont réarmés et doivent être préparés à tout combat. De même, trois destroyers patrouilleront au large de Constantinople afin de prévenir une éventuelle offensive navale.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 3 – Envoi de renforts

Profitant de la victoire navale contre la marine grecque, la seule à véritablement pouvoir s’opposer à la marine impériale parmi les Etats balkaniques, le processus de déploiement de soldats en Thrace est accentué. En effet, l’état-major espère dépêcher depuis l’Anatolie , principalement occidentale, près de 100'000 soldats supplémentaires d’ici le mois d’octobre en Thrace, tandis qu’autant d’hommes devraient être envoyés depuis la Syrie d’ici novembre ou décembre, si l’envoi se déroule correctement.

Chances de succès : plus le score est élevé, plus l’envoi de renforts est réussi ; jet de dés : 54

Résultat : malgré les efforts déployés par l'état-major, seuls 40'000 hommes peuvent être pour l'instant déployés depuis l'Asie en Thrace par la marine impériale. A l'instar des soldats rentrant de Libye et envoyés vers la Thrace, ils ne seront pleinement débarqués et opérationnels en Europe qu'au début du mois de novembre.

Action 4 – Mobilisation en Europe

Selon l’état-major, l’armée ottomane en Europe devrait être capable d’aligner près de 600'000 hommes, en dehors de tout renfort venant de l’Empire. S’en tenant au plan, il décrète la mobilisation générale en Europe, afin de lever massivement les conscrits locaux dans les provinces qui ne sont pas encore tombées sous le joug ennemi.

Chances de succès : plus le score est élevé, plus la mobilisation est réussie ; jet de dés : 96

La mobilisation des conscrits en Europe ottomane est un franc succès pour l'Empire, du moins dans les régions qui ne sont pas encore tombées aux mains de l'ennemi. En effet, la Macédoine, notamment Thessalonique, étant aux mains de la Grèce, une majeure partie des conscrits ne peuvent être levés. Ainsi, ce ne sont que 100'000 conscrits, majoritairement issus de la Thrace, qui rejoignent les rangs ottomans et renforcent les positions autour des points clefs frontaliers.

TOUR 1 – Contre-offensive ottomane


Détails de l'action :

Action 1 – Protection de la Thrace

Plutôt que de mener des offensives pour envahir le territoire bulgare, la Eastern Army est chargée de renforcer ses positions en Thrace. Ainsi, les principales villes fortes frontalières vont être renforcées par l’arrivée de renforts, la mise en place d’artilleries et de mitrailleuses, de sorte à empêcher toute invasion ennemie. La stratégie italienne employée en Libye est reprise par l’état-major puisque l’armée ottomane a pour ordre de creuser de nombreuses tranchées autour des différents points névralgiques afin de ralentir au maximum l’avancée ennemie, notamment grâce à l’utilisation des mitrailleuses et de l’artillerie.

Chances de succès : / (positionnement)

Action 2 – Renseignement

Divers groupes d’éclaireurs sont chargés de repérer les éventuels mouvements de troupes ennemies afin de pouvoir déployer rapidement des soldats afin de les contrer si jamais elles venaient attaquer certaines places fortes ottomanes en Thrace.

Chances de succès : 50% ; jet de dés : 2

Prise en compte du résultat lors de la prochaine attaque en Thrace.

Action 3 – Evacuation de la Macédoine

L’avancée bulgare en Macédoine orientale a coupé la Western Army en deux. Près de 70'000 soldats sont ainsi pris en tenailles entre l’armée albanaise, l’armée bulgare, l’armée grecque, voire l’armée serbe, si elle arrive rapidement. Ainsi, une offensive en Macédoine méridionale est conduite conjointement par les deux parties de l’armée afin de permettre à celle stationnée en Macédoine occidentale de rallier l’autre partie ; tout en évitant l’affrontement avec l’armée bulgare, plus puissante que l’armée ottomane dans la région.

Chances de succès : 45% ; jet de dés : 37

L'opération d'évacuation de la Western Army est un franc succès, malgré des pertes conséquentes infligées par l'armée grecque. Les troupes ottomanes jusqu'alors isolées en Macédoine sont parvenues à rallier l'autre partie de l'armée, près de la Thrace.

Pertes grecques : 5'000 morts
Pertes ottomanes : 3'500 morts
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 2015
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Bureau le Dim 8 Déc 2019 - 1:41

Ligue Balkanique
Brève
Evénement


Spoiler:
Guerre Balkanique Unknown

Alors que l'armée ottomane de Macédoine et du Kosovo a été évacuée vers la Thrace, les troupes serbo-monténégrines achèvent les derniers sièges de la région, et libèrent de grandes zones. Plus loin au sud, ce sont les soldats grecs qui entrent sans difficulté jusqu'à Skopje.

Guerre Balkanique Unknown

Le gros des armées ottomanes, soit 70 000 hommes a réussit à faire une retraite en ordre. Seuls quelques milliers de conscrits restent en arrière. Ils sont tous faits prisonniers par les armées grecques.

Désormais, c'est un front uni que la Ligue Balkanique présente aux ottomans. Les troupes grecques, bulgares, serbo-monténégrines et les volontaires albanais très nombreux (40 000 d'entre eux se sont joints aux forces grecques et serbes pour lutter contre l'Empire Ottoman en échange de la reconnaissance future de la l'indépendance de l'Albanie par ces pays) se préparent à une offensive en Thrace. Les volontaires albanais participeront en majorité aux missions logistique d'arrière plan, et à la défense et aux missions de police notamment dans la ville de Thessalonique.





TOUR 2 -

Guerre Balkanique 1575746141-screenshot-2

Nature de l'action : Offensive balkanique contre les positions ottomanes en Thrace. (~400 000 hommes)

Effectifs, équipements, organisations :
Forces terrestres :
- 450 000 soldats bulgares
- 230 000 soldats serbes
- 130 000 soldats grecs
- 44 000 soldats monténégrins
- 40 000 révoltés albanais
Forces maritimes :


Carte :
Spoiler:
https://cdn.discordapp.com/attachments/440910828825477130/653028517348507672/unknown.png

Détails de l'action :
Action 1 - Offensive Bulgare

L'armée bulgare, appuyée par son Tsar, est menée avec la moitié des effectifs bulgares contre les positions ottomanes. 225 000 soldats participeront à l'offensive, et le même nombre se préparera en arrière à prendre la relève pour une troisième vague ou à encaisser une contre-attaque ottomane. Les canons bulgares, extrêmement nombreux (près d'un millier) bombarderont avec intensité les positions ottomanes.

Guerre Balkanique Unknown

Jouant en la défaveur des bulgares, des éléments centraux de renseignement ont été saisis par les Ottomans, et les services de reconnaissance de l'Eastern Army ottomane sont très performants.

Chance de succès : 50 % ; jet de dés : 48

L'offensive est extrêmement violente, et les pertes très lourdes pour les bulgares comme pour les ottomans qui se saignent à travers des échanges nourris d'obus et de tirs de mitrailleuse fixe. Les défenses ottomanes, bien conçues, certainement sur conseil des officiers allemands, résistent pendant plusieurs jours aux assauts répétés des valeureux bulgares, qui ne cessent pour autant de se lancer à l'offensive contre la bannière au croissant et à l'étoile.

Le prix du sang paye pour les bulgares, et Alexandropouli et les villages autour d'Edirne tombent. Edirne en elle-même continue de résister avec vaillance aux troupes bulgares. La voie vers Constantinople n'est cependant pas ouverte, et loin de là. L'armée ottomane reste très puissamment en position tout autour de Kirklakerie, véritable verrou de la Sublime Porte.

Pertes bulgares : 12 000 morts
Pertes ottomanes : 13 000 morts

Action 2 - Offensive Helleno-Serbo-Monténégrine

Un peu plus à l'ouest, les forces grecques appuyées par les forces serbo-monténégrines lancent un assaut vers la ville de Kavala et sa région, afin de se saisir de ce prochain point névralgique de la route vers la Thrace, et la route vers la tant convoitée Constantinople. L'offensive s'effectuera contre les rescapés de l'armée du Kosova, et la Western Army. Cette dernière présentera sans doute une résistance plus forte que les troupes affaiblies par plusieurs semaines de combats intenses et de déplacements dans une région vallonnée et hostile.

Chance de succès : 65% ; jet de dés : 3

L'offensive est bien plus calme, si l'on peut dire, autour de Kavala. Il n'y a en réalité pas d'offensive, car la garnison de la ville, forte de 8 000 soldats, se rend aux officiers grecs à la vue de la supériorité numérique de ceux-ci. En effet, après plusieurs engagements avec les lignes de défenses plus à l'ouest et au nord de la ville, toutes les troupes ottomanes ont fui devant l'avancée grecque et serbe. C'est donc une armée grecque forte de plusieurs dizaines de milliers de soldats qui s'est présentée devant Kavala pour recevoir la rédition de son officier de garnison, le vieux Hasan Tahsin Pasha. Refusant d'envoyer ses hommes à la boucherie, il ouvre les portes de la ville.



Pertes grecques : 300 morts
Pertes ottomanes : 1 500 morts, 10 000 capturés

______

Pertes civiles : 8 000 morts

______

Note : situation politique à la fin de cette opération

Guerre Balkanique Unknown

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Sirda le Dim 8 Déc 2019 - 14:44


Devlet-i Âliye-i Osmâniyye


Guerre Balkanique 500px-Flag_of_the_Ottoman_Empire.svg


Guerre balkanique


TOUR 2 – Libération de la Thrace


Effectifs, équipements, organisations :
Forces maritimes :
- 2 cuirassés
- 6 croiseurs
- 14 destroyers
Forces terrestres :
- Western Army : 145'000 soldats, 1'000 pièces d’artillerie, 180 mitrailleuses
- Eastern Army : 250'000 soldats, 1'300 pièces d’artillerie, 200 mitrailleuses

Cartes :
Spoiler:
Guerre Balkanique 1
Lignes vertes : action 1
Flèches rouges : offensives conjointes de la Western Army (action 3)

Détails de l'action :

Action 1 – Libération des alentours d’Edirne

Alors que les forces bulgares commencent à encercler la ville d’Edirne, l’état-major ottoman, fort du recrutement de cent mille soldats supplémentaires, repasse à l’offensive afin de protéger la ville et ses alentours, et faire replier les troupes bulgares. Ainsi, ce sont 150'000 soldats ottomans qui sont chargés, à renfort d’artillerie, de repousser l’armée bulgare au-delà des frontières ottomanes dans la région, ce depuis Edirne et Kirklareli.

Chances de succès : 60%

Action 2 – Reprise d’Alexandroúpolis

Depuis la ville de Kesan, la Western Army lance à son tour une offensive afin de reprendre la ville d’Alexandroúpolis, tombée aux mains des bulgares. Ainsi, ce sont 100'000 soldats et 700 pièces d’artillerie qui sont chargés de reprendre la partie occidentale de la Thrace, et ladite ville, de sorte à repousser un peu plus loin les forces bulgares et sécuriser le territoire. En outre, un cuirassé, deux croiseurs et quatre destroyers sont chargés de soutenir les forces ottomanes pour la reprise desdits territoires.

Chances de succès : 55%

Action 3 – Capture des Cyclades

Profitant de la débâcle navale grecque, la Marine impériale reçoit l’ordre d’asseoir sa domination dans la Mer Egée. Ainsi, l’archipel des Cyclades, aux mains de la Grèce depuis plusieurs décennies désormais, doit être repris par la force, grâce à une escadre constituée d’un cuirassé, trois croiseurs et six destroyers, qui feront débarquer sur l’ensemble des îles environ 10'000 soldats transportés dans des navires dédiés à cet effet.

Chances de succès : 50%

[u]Action 4 – Renforcement des positions en Thrace

Nonobstant les deux offensives majeures lancées, ce sont près de 150'000 soldats qui restent positionnés autour des différents points névralgiques de la Thrace pour continuer d’assurer leur défense en cas d’attaque ; ce en plus des 250'000 soldats partis combattre qui peuvent rapidement être remobilisés pour contrer toute offensive ennemie.

Chances de succès : / (positionnement)


Guerre Balkanique 200px-Osmanli-nisani.svg

Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 2015
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Sirda le Dim 8 Déc 2019 - 14:52

TOUR 2 – Libération de la Thrace


Détails de l'action :

Action 1 – Libération des alentours d’Edirne

Alors que les forces bulgares commencent à encercler la ville d’Edirne, l’état-major ottoman, fort du recrutement de cent mille soldats supplémentaires, repasse à l’offensive afin de protéger la ville et ses alentours, et faire replier les troupes bulgares. Ainsi, ce sont 150'000 soldats ottomans qui sont chargés, à renfort d’artillerie, de repousser l’armée bulgare au-delà des frontières ottomanes dans la région, ce depuis Edirne et Kirklareli.

Chances de succès : 60% ; jet de dés : 52

Les différentes manœuvres ottomanes permettent avec succès la libération des différentes localités thraces prises par les bulgares. A défaut de conquérir du territoire, l'armée de la Sublime Porte repousse l'ennemi en-dehors de ses frontières, cependant au prix de pertes assez conséquentes, bien qu'inférieures à celles du Tsar. Edirne est pour l'instant hors de danger, sauf à ce qu'une nouvelle offensive bulgare plus violente ait lieu.

Pertes bulgares : 8'000 soldats, 2'000 capturés
Pertes ottomanes : 6'500 soldats

Action 2 – Reprise d’Alexandroúpolis

Depuis la ville de Kesan, la Western Army lance à son tour une offensive afin de reprendre la ville d’Alexandroúpolis, tombée aux mains des bulgares. Ainsi, ce sont 100'000 soldats et 700 pièces d’artillerie qui sont chargés de reprendre la partie occidentale de la Thrace, et ladite ville, de sorte à repousser un peu plus loin les forces bulgares et sécuriser le territoire. En outre, un cuirassé, deux croiseurs et quatre destroyers sont chargés de soutenir les forces ottomanes pour la reprise desdits territoires.

Chances de succès : 55% ; jet de dés : 57

La reprise d’Alexandroúpolis a été plus compliquée que prévue. Malgré une bonne avancée des troupes ottomanes sur les premiers kilomètres, les bulgares avaient d'ores et déjà sécurisé la ville, rendant l'offensive plus compliquée. Ainsi, si les villages alentours sont désormais aux mains des bulgares et que la ville est en état de siège, elle reste encore bulgare pour le moment.

Pertes bulgares : 4'000 soldats
Pertes ottomanes : 5'500 soldats

Action 3 – Capture des Cyclades

Profitant de la débâcle navale grecque, la Marine impériale reçoit l’ordre d’asseoir sa domination dans la Mer Egée. Ainsi, l’archipel des Cyclades, aux mains de la Grèce depuis plusieurs décennies désormais, doit être repris par la force, grâce à une escadre constituée d’un cuirassé, trois croiseurs et six destroyers, qui feront débarquer sur l’ensemble des îles environ 10'000 soldats transportés dans des navires dédiés à cet effet.

Chances de succès : 50% ; jet de dés : 89

Débâcle ottomane totale pour la tentative de capture des Cyclades. Malgré la faible présence de soldats et l'absence quasi-totale de navires grecs, les défenses côtières ont sérieusement mis en difficulté les navires ottomans, contraints à rebrousser chemin.

Pertes grecques : quelques dizaines de soldats
Pertes ottomanes : un croiseur sérieusement endommagé, un destroyer coulé, 500 morts

[u]Action 4 – Renforcement des positions en Thrace

Nonobstant les deux offensives majeures lancées, ce sont près de 150'000 soldats qui restent positionnés autour des différents points névralgiques de la Thrace pour continuer d’assurer leur défense en cas d’attaque ; ce en plus des 250'000 soldats partis combattre qui peuvent rapidement être remobilisés pour contrer toute offensive ennemie.

Chances de succès : / (positionnement)
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 2015
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Bureau le Dim 8 Déc 2019 - 21:53

Ligue Balkanique
Brève
Evénement


A la fin du mois d'octobre qu'une missive arrive à Constantinople. La Ligue Balkanique et son allié albanais, récemment indépendant de facto, et reconnu par la Russie, la Serbie, le Monténégro et la Grèce, propose à l'Empire Ottoman une paix sous les conditions suivantes :

- La Serbie annexe l'ensemble des territoires qu'elle occupe actuellement, ce qui correspond au même territoire que celui offert par les Ottomans
- La Bulgarie annexe l'ensemble des territoires qu'elle occupe
- La Grèce annexe l'ensemble des territoires qu'elle occupe
- L'ensemble des pays signataires reconnaît l'indépendance de l'Albanie
- L'Empire ottoman renonce à toute revendication sur les territoires cédés

Il va sans dire que le traité n'a pas été facile à rédiger pour les puissances balkaniques, qui bien souvent ont des ambitions différentes. Si la paix est aujourd'hui proposée par les états balkaniques à Constantinople, entre eux les tensions montent. La Grèce particulièrement, se sent lésée par la proposition. Elle estime que la Macédoine et la Thrace entière sont grecques. La Bulgarie elle, voit dans son état-major plusieurs généraux regretter qu'une ultime poussée glorieuse vers Constantinople ne soit pas tentée. "Trop coûteuse en vies" selon certains. La Bulgarie occupe une partie de la Macédoine elle aussi, et ne compte pas se retirer. La Serbie elle aussi a les yeux rivés sur la Macédoine, occupée à moitié par les bulgares et les grecs, et refuse d'abandonner ses revendications sur la zone.

Seuls l'Albanie et le Monténégro sont pleinement satisfaits des offres.

Des bruits de couloir font état d'un très fort appui russe à la proposition, voir que celle-ci fut rédigée par des diplomates de Saint-Pétersbourg eux même, lors de rencontres officieuses avec des membres des cabinets d'Etat grecs, bulgares, serbes, monténégrins et des rebelles albanais.




Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2008
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Sirda le Lun 9 Déc 2019 - 1:28


Devlet-i Âliye-i Osmâniyye


Guerre Balkanique 500px-Flag_of_the_Ottoman_Empire.svg


Guerre balkanique

L’Empire ottoman signe le traité de paix.

Guerre Balkanique 200px-Osmanli-nisani.svg
Sirda
Sirda
Modérateur
Modérateur

Messages : 2015
Date d'inscription : 18/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guerre Balkanique Empty Re: Guerre Balkanique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser