-50%
Le deal à ne pas rater :
Les baskets Nike Air Max 200 en promotion
63 € 125 €
Voir le deal

¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Dim 9 Fév 2020 - 21:04

France
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Plusieurs mois de tensions sociales, de grèves, et d'élections ont mené à la consolidation du Front Populaire et du gouvernement de la SFIO mené par Léon Blum. Très récemment, des accords ont été signés entre l'Etat, la Confédération générale du travail (CGT) et la Confédération générale de la production française (CGPF).

La gauche dispose d'une large majorité parlementaire:
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Le gouvernement ne compte pas de ministres communistes, mais dispose de leur soutien à l'Assemblée nationale. Les Accords de Matignon comportent notamment la liberté syndicale, protégée par l'Etat, la liberté d'opinion des travailleurs au sein des entreprises, et de nombreuses augmentations de salaires pour tous les travailleurs du pays. Le droit de grève est également protégé par l'Etat.


Royaume-Uni
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Le Royaume-Uni est profondément atterré par le retrait américain des traités de désarmement naval. Cette décision de pure folie, qui ne fait qu'augmenter encore plus les volontés des pays dangereux comme l'Allemagne à s'en absoudre, est condamnée par Londres.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Tribal-Class destroyer au large de Gibraltar

De manière à s'assurer le respect de la souveraineté territoriale britannique sur Gibraltar, la Royal Navy a organisé une démonstration de force à l'attention des forces espagnoles de tous types et de l'Italie. 24 destroyers, 1 porte-avion, 1 battleship et 3 croiseurs ont en effet traversé le détroit. Adoptant la formation la plus large possible, les navires espagnols et italiens ont été obligés de s'écarter pour laisser passer les dizaines de vaisseaux militaires britanniques, battant pavillon.

La garnison britannique de Malte passe de 800 soldats à 1 600 jusqu'à nouvel ordre, et est placée en état d'alerte haut.

Le Royaume-Uni s'est d'ailleurs joint à la France pour dénoncer l'envoi de soldats hongrois en Espagne, et dénonce tout envoi de volontaires étrangers en Espagne.

Etats-Unis
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

En Amérique, la déception face aux mesures sociales du gouvernement Roosevelt commence à se faire sentir chez les travailleurs les plus précaires. Si des mesures ont été prises, elles ne sont pas suffisantes.

Le Steel Workers Organizing Committee fondé à l'été 1936 a notamment ouvertement demandé à FDR de faire plus pour assurer la sécurité de l'emploi des travailleurs dans les précieux secteurs de la métallurgie. Ceux-ci restent encore trop touchés par les manigances patronales et dans la précarité.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Les très nombreuses commandes de la Navy font beaucoup parler, autant chez les Labor Unions qu'au Congrès. En effet, les dépenses sont jugées beaucoup trop élevées pour les Etats-Unis, et aucune menace actuelle ne justifierait selon de nombreux sénateurs l'approbation d'un tel réarmement massif. Si FDR ne commence pas à orienter son programme de manière plus sociale, et à écouter les membres de sa majorité, son assise pourrait être rapidement fragilisée.


Belgique
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Catastrophe à Liège. Les fortifications de la ville ont été le théâtre d'un accident majeur. Lors de l'installation d'une nouvelle pièce de tourelle fixe, un dépôt de munition a été détruit par un effondrement soudain de la fortification. Celui-ci, non content de s'affaisser, a également explosé. Si les dégâts structurels sont sérieux mais réparables en moins d'un an, l'Armée Royale de Belgique pleure la perte de 45 soldats, tués sur le coup par l'explosion ou morts rapidement de leurs blessures.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Lieu de l'explosion,  deux jours plus tard

45 soldats sont donc morts lors de cet accident. Un acte de Dieu aurait déclaré le Roi de Belgique. Les jeunes hommes belges ne sont pas forcément de cet avis. Des rumeurs sur le manque de financement des forces armées ainsi que le peu de sérieux de certains officiers, qui ont plutôt été formés au Congo que sur le front en 1914, impacte lourdement le recrutement dans l'armée belge. Il sera difficile pour les prochains mois et années à venir de convaincre des jeunes hommes à faire carrière dans les forces armées de Belgique.


Lettonie
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

La Lettonie est depuis maintenant 18 mois aux mains des nationalistes extrémistes Pērkonkrusts. Le Protecteur de la Lettonie autoproclamé, Gustavs Celmiņš, a organisé une grande fête célébrant la culture lettone à Riga. Sous les yeux de quelques dizaines de milliers de spectateurs, l'armée lettone et les milices nationalistes ont défilé, levant la main selon les règles fascistes et vociférant " Cīņai sveiks !" ou "Prêts au combat !"

Devant cette façade glorieuse, c'est une réalité bien triste qui anime le pays depuis ces 18 mois de domination de Gustavs Celmiņš. Plusieurs centaines de juifs lettons ont fuit le pays devant les répressions et les meurtres non punis par le gouvernement, pour la majorité en direction de la Suède et pour les plus fortunés de l'Angleterre. Plusieurs dizaines d'allemands ont également fuit vers Königsberg, dénonçant des politiques répressives à l'encontre de la minorité allemande. Les partisans communistes sont eux portés disparus. Les rumeurs disent qu'ils seraient quasiment tous (quelques milliers) incarcérés dans des camps de travail près de Madona et de Ventspils.


Suisse
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Dans la ville alpine de Davos, Wilhelm Gustloff le dirigeant du NSDAP/AO, l'organisation internationale du parti national-socialiste, a été assassiné en octobre 1936 par un juif croate du nom de David Frankfurter. Celui-ci s'est immédiatement rendu à la police suisse, et a été jugé coupable. Il a lui-même reconnu les faits, et passera les 18 prochaines années de sa vie dans une prison suisse.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Veillée pour Gustloff

L'assassinat a été dénoncé par une grande partie de la vie politique suisse, choqué par la violence de celui-ci dans un pays habituellement insoucieux de ce genre d'événements.


Italie
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Les victoires italiennes en Ethiopie redorent le blason de l'Italie au niveau international. Le Parti Fasciste Italien jouit d'une popularité ravivée parmi les classes populaires, qui voient l'humiliation de l'Ethiopie enfin lavée. La conquête d'Adis Abeba par les troupes italiennes n'est en effet plus qu'une question de semaines, tout au plus de mois, et alors l'Empire Italien sera glorieux.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Troupes italiennes en Ethiopie

De même, la victoire navale contre la République espagnole satisfait un très grand nombre d'italiens. Le Parti Fasciste Italien avait promis une place retrouvée parmi le concert des grandes nations, et c'est visiblement chose faite. Plus personne ne prend l'Italie à la légère. Le Duce Mussolini et ses acolytes ont organisé une célébration à Rome au début de l'automne, qui a rassemblé près de 300 000 personnes dans une ambiance festive.


Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Lun 10 Fév 2020 - 13:37

Lettonie
Brève
Evénement

Un incident majeur a eu lieu à la frontière entre la Lettonie et l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques le 11 novembre 1936 au matin. En effet, d’importants affrontements ont eu lieu à un avant-poste frontalier letton, situé à proximité de Vecumi, entre les garde-frontières lettons et un bataillon de cavalerie soviétique d’une centaine d’hommes, causant la mort de quatre douaniers lettons et d’un cavalier soviétique, tandis que cinq douaniers ont été capturés et ont été fait prisonniers par les soldats de Moscou. Selon un communiqué émis par le Kremlin, « nos braves camarades soldats ont été dépêchés sur place afin de secourir des prolétaires soviétiques pris à parti par la vermine fasciste lettone alors qu’ils œuvraient pour la prospérité du peuple. » Est notamment affirmé par le Politburo qu’en effet, des civils soviétiques auraient été visés par des tirs provenant des garde-frontières lettons. Pour sa part, Riga dément fermement les accusation soviétiques, et parle quant à elle « d’une lâche agression soviétique visant à exercer une pression inadmissible sur la Lettonie indépendante et souveraine ». L’incident ne manque pas de stimuler le sentiment national letton, du moins au sein des populations lettones, car, s’agissant des populations russophones ou germanophones, l’inquiétude ne cesse de monter face à ce régime de plus en plus autoritaire.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Lun 10 Fév 2020 - 14:25

Proche-Orient
Brève
Evénement

La situation semble partiellement se calmer au Proche-Orient. En effet, après un début 1396 assez agité dans la région, marquée par des vagues de protestations nationalistes dans divers pays sous tutelle britannique et française, Londres et Paris semblent parvenir ici et là à des accords apaisants les tensions.

Tout d’abord, le Royaume-Uni et le Royaume d’Egypte ont conclu le 26 août dernier le Traité de Londres par lequel est nouée une alliance perpétuelle entre les deux pays, notamment une coopération en matière de politique étrangère et de facilitation d’accès à des installations stratégiques – ports, aérodromes, voies de communication, etc. – égyptiennes pour les britanniques en cas de guerre. En outre, les effectifs militaires égyptiens ne sont désormais plus limités, bien que les instructeurs doivent impérativement rester britanniques. De même, si le retrait des troupes britanniques est engagé, icelui ne concernera pas la zone du canal de Suez, dans laquelle une garnison de Sa Majesté pourra continuer de stationner pour les vingt prochaines années, tandis que les capitulations doivent être progressivement abrogées et que Londres s’engage à soutenir l’entrée de l’Egypte à la Société des Nations. Enfin, concernant le Soudan, celui-ci sera de nouveau géré sous la forme du condominium anglo-égyptien. Cet accord semble calmer les tensions en Egypte, bien que le parti nationaliste ne semble pas encore pleinement convaincu et continue de demander le départ total de Londres du pays.

Ensuite, les débordements en Palestine mandataire semblent s’estomper eux aussi. Après la proclamation de la loi martiale par les autorités mandataires britanniques dans la région en septembre dernier, le Haut Comité arabe a proclamé la fin de la grève, laissant ainsi les travailleurs arabes de Palestine reprendre librement leurs activités salariales ou commerciales. Le problème de fond, à savoir la fin de l’expropriation des arabes de leurs propriétés au profit des juifs, ainsi que l’augmentation de l’immigration juive en Palestine, n’est toutefois toujours pas réglé, et continue d’envenimer la situation marquée par de nombreux assassinats d’arabes ou de juifs depuis plusieurs mois désormais. Pour essayer de calmer la situation, le gouvernement britannique a créé la Commission royale pour la Palestine, dirigée par Lord William Peel, chargée d’enquêter sur les causes de la Grande révolte arabe et des exactions commises de part et d’autre, ainsi que de proposer un plan pour contenter les communautés arabo-musulmanes et juives de Palestine. Le rapport de cette Commission Peel ne devrait être rendu que dans le courant de l’année 1937, et, en attendant, lesdites communautés continuent de faire valoir leurs intérêts auprès des autorités mandataires.

Enfin, la République française est elle aussi parvenue à apaiser les tensions au sein de ses mandats proche-orientaux. En effet, d’une part, elle a conclu avec la République de Syrie les accords Viénot le 9 septembre, lesquels prévoient un accès à l’indépendance du pays d’ici trois ans et la garantie de l’entrée d’icelui à la Société des Nations. En échange, la Syrie s’engage à accorder, après l’indépendance, des facilités militaires à la France dans le pays pendant vingt-cinq ans, tandis que des troupes françaises resteront stationnées dans le Territoire des Alaouites et dans l’Etat des Druzes pour les cinq prochaines années – lesquels devront repasser sous souveraineté syrienne dans les semaines à venir. Dans la foulée, des élections législatives ont été organisées en Syrie les 14 et 30 novembre et ont vu la victoire écrasante des nationalistes syriens qui ne sauraient tarder à former un gouvernement fermement nationaliste. D’autre part, un traité similaire a été signé avec la République libanaise le 13 novembre, appelé Traité du Petit Sérail, prévoyant lui aussi l’accès à l’indépendance du pays du cèdre d’ici trois ans. Toutefois, dès l’annonce de ce traité, des heurts ont éclaté entre chrétiens arméniens favorables à la présence française et musulmans sunnites et chiites hostiles à celle-ci. Le 21 novembre, un pharmacien maronite de Beyrouth, Pierre Gemayel, a annoncé la création des Phalanges libanaises, organisation de jeunesse paramilitaire à caractère sportif prônant un nationalisme libanais et chrétien.

Cependant, si, dans certains pays de la région, la situation semble effectivement se calmer, d’autres tensions ne manquent pas d’apparaître, et ce principalement en Irak. En effet, le 20 octobre, le général Bakr Sidqi a orchestré un coup d’Etat militaire, échouant toutefois à arrêter les principaux dirigeants visés que sont Nu’ri Sa’id, Rachid Ali et Yasin al-Hashimi – enfuis ou exilés. Sitôt le pouvoir conquis, ledit général a contribué à la formation d’un gouvernement autour d’Hikmat Sulayman, chef de l’ancienne opposition socialiste. Celui-ci a d’ores et déjà annoncé un programme de lutte contre la corruption, de renforcement de l’armée, de développement de l’enseignement, d’établissement de monopoles économiques, d’augmentation des impôts sur le revenu et l’héritage et la mise en place d’une législation sociale. Néanmoins, les grands propriétaires terriens ont d’ores et déjà commencé à exercer d’importantes pressions sur le pouvoir, ne permettant pour le moment que l’adoption d’une mesure sociale visant à réduire la durée quotidienne de travail pour les employés. Le pays reste profondément instable, tandis que des élections législatives doivent se dérouler le mois prochain dans un contexte social particulièrement tendu et avec une menace continue de coups d’Etat militaires.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 12 Fév 2020 - 18:55

Ethiopie
Brève
Evénement

La guerre entre le Royaume d’Italie et l’Empire d’Éthiopie, laquelle fait rage depuis juin 1936, semble enfin toucher à sa fin. En effet, après la chute de la capitale impériale, Addis-Abeba, la majorité des forces éthiopiennes semble se résigner à l’évidence : Rome a vaincu cet Empire qui, il y a quarante ans de cela, l’avait défait, se couvrant ainsi d’une gloire considérable en devenant le premier Etat africain à vaincre une puissance européenne. Hélas, cette fois, Serge le sort en a décidé autrement, et les troupes royales, commandées par le Prince Humbert, sont venues à bout des divisions éthiopiennes. Le Negusse Negest et descendant de Salomon lui-même, alors qu’il avait juré de se battre jusqu’au bout, a fui le pays pour se rendre brièvement à Genève, devant le Conseil de la Société des Nations, pour y prononcer un discours qui fera, sans nul doute, date, dans lequel Haïlé Sélassié déclara notamment « Je suis venu en personne, témoin du crime commis à l'encontre de mon peuple, afin de donner à l'Europe un avertissement face au destin qui l'attend si elle s'incline aujourd'hui devant les actes accomplis », avant d’enjoindre les nations civilisées à sauver son pays. Sans succès, puisque ni le Royaume-Uni, ni la France ne semblent vouloir se brouiller avec l’Italie.

Toutefois, si le « roi nègre sans trône », comme il est désormais surnommé dans les chancelleries occidentales, a élu domicile à Bath, au Royaume-Uni, pour s’y exiler le temps de recouvrir son trône, en Ethiopie, la lutte n’est pas pour autant abandonnée. En effet, si les armées italiennes contrôlent l’essentiel du pays, et notamment ses grandes villes, la population locale reste assez récalcitrante à l’idée d’être dominée par des européens, tandis que diverses bandes armées de soldats impériaux se forment et entament une guérilla contre les troupes italiennes, attaquant leurs positions de temps à autres, et dirigeant parfois de vastes zones rurales échappant totalement à l’autorité de Rome. Si la conquête militaire est achevée, celle des cœurs ne fait que commencer, et elle s’avère d’ores et déjà bien plus compliquée. En outre, le médecin personnel d’Hailé Sélassié, Emmanuel Malaku Bayen, s’est rendu à New York, ville depuis laquelle il a annoncé la fondation de la Fédération mondiale éthiopienne, destinée à coordonner l’aide aux réfugiés éthiopiens fuyant les troupes italiennes ; tandis que le Negusse Negest a proclamé un gouvernement en exil, exhortant ses sujets à continuer le combat.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 12 Fév 2020 - 18:55

République tchécoslovaque
Brève
Evénement

Alors que les tensions ne cessent de s’accroître en Europe, la République tchécoslovaque est en proie aux divers courants nationalistes qui traversent cet Etat multiethnique, et notamment dans la région des Sudètes. En effet, dans le mois de décembre, plusieurs dizaines de soldats tchécoslovaques germanophones ont déserté leur caserne et sont partis rallier le Troisième Reich, emportant avec eux leur matériel ainsi que de précieuses informations sur la disposition de différents dispositifs défensifs tchécoslovaques dans la région, ainsi que sur les effectifs militaires déployés. Les données sensibles sont désormais connues du gouvernement allemand ; tandis que la nouvelle a été rapidement divulguée et répandue au sein de la population, malgré la tentative originelle de l’Etat de faire taire cette trahison. Un véritable climat de défiance tend peu à peu à s’instaurer à l’encontre des populations germanophones, suspectées par de plus en plus de tchécoslovaques de préférer le Reich à leur Etat. Certains généraux appellent d’ailleurs à l’éviction des germanophones des rangs de l’armée.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 12 Fév 2020 - 18:55

République du Portugal
Brève
Evénement

La mainmise de António de Oliveira Salazar sur l’Estado Novo semble se fissurer. En effet, à la suite de l’annonce du retrait du soutien portugais à l'égard des nationalistes dans la guerre civile espagnole, plusieurs ministres ont vertement critiqué auprès de l’intéressé cette décision, accusant le Président du Conseil de céder face à une Société des Nations sous l’emprise de Moscou, du fait de la lâcheté du Royaume-Uni et de la France. Selon eux, ce retrait pourrait grandement fragiliser les nationalistes et, in fine, contribuer à leur défaite, ce qui signifierait d’avoir une Espagne au mieux socialiste, au pire communiste, aux portes du Portugal, et prendre le risque d’une contagion du communisme au sein de la société portugaise, ce qui provoquerait la chute du régime. Affirmant que la menace des sanctions prévues dans la résolution n’aura aucun effet et que l’Union soviétique ne pourrait pas s’assurer de leur mise en œuvre, à cause des statuts de l’organisation, le Portugal a tout intérêt à poursuivre sa lutte, et même l’accroître, en Espagne. Parallèlement, les négociations secrètes tenues avec les Etats-Unis d’Amérique sont critiquées à demi-mot, ces mêmes ministres estimant que le Portugal se doit de rester neutre dans les grands enjeux mondiaux, et se contenter d’œuvrer pour la sauvegarde de son régime et de ses frontières, en se consacrant pleinement à son propre développement et à l’assistance aux nationalistes espagnols, sans chercher à s’inquiéter des autres problèmes mondiaux.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 12 Fév 2020 - 18:55

Belgique
Brève
Evénement

L’annonce de la construction du chemin de fer ainsi que de la cession d’une partie des chartes minières au Congo semble avoir provoqué des effets plus que positifs sur l’économie locale. En effet, et malgré le succès assez moyen de la vente partielle desdites parts des chartes, les apports financiers provoqués permettent au gouvernement belge d’accroître leurs investissements dans la région, et surtout, d’employer davantage de main d’œuvre pour la réalisation des infrastructures ferroviaires. Ainsi, selon certaines estimations, et sauf avarie majeure, les travaux devraient être finalement achevés d’ici fin 1942 ou début 1943 plutôt que l’année suivante, comme cela était initialement prévu par la Belgique et le Royaume-Uni. De même, cette annonce semble avoir quelque peu rassuré des investisseurs, qui ont décidé d’acheter pour 4 milliards de dollars de parts dans les chartes minières, ce qui fait désormais que sur les 32,5 milliards de dollars d’actions cédées, un peu plus de 20 milliards ont désormais trouvé preneur, ce qui, là encore, constitue une excellente nouvelle pour la Belgique.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 12 Fév 2020 - 18:55

Royaume-Uni
Brève
Evénement

La fin d’année 1936 a été des plus mouvementées au Royaume-Uni. En effet, moins de onze mois après son accession au trône, le roi Edouard VIII a abdiqué de ses charges officielles, après avoir passé un accord avec son frère cadet et successeur, le désormais Georges VI, devenu roi le 11 décembre. Jamais couronné, le désormais David Windsor, duc de Windsor, prononcer un discours radiophonique le lendemain de sa destitution, dans lequel il déclara notamment « J'ai estimé impossible de porter le lourd fardeau de responsabilités et de remplir les devoirs qui m'incombent en tant que roi sans l'aide et le secours de la femme que j'aime », avant de s’envoler rejoindre celle-ci en Autriche. C’est bien à cause de cette femme qu’il fut contraint d’abdiquer, puisqu’il ne pouvait se marier avec cette femme en instance de divorce pour la troisième fois, les coutumes de la Couronne l’en empêchant. L’ensemble des dominions a ratifié l’acte d’abdication d’Edouard VIII, tandis que diverses mesures ont été prises, notamment pour assurer la pérennité de la couronne et pour que l’ensemble des biens relevant du domaine privé de David Windsor échoit désormais à Georges VI. Si le choc est grand au sein de la société britannique, la crise constitutionnelle a été évitée de peu, puisque si l’ancien monarque avait choisi d’aller à l’encontre de l’avis des membres de son gouvernement, cela aurait provoqué la démission d’icelui et une crise politique sans précédent, ternissant ainsi l’image de la famille royale. La princesse Elizabeth, dont vous pouvez suivre ses aventures sur Netflix, devient accessoirement princesse héritière de la Couronne, et se verra dispensée des cours de droit constitutionnel mais pas de culture générale, tandis que Winston Churchill mange sa colle et se retrouve encore plus isolé sur la scène politique.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Sam 15 Fév 2020 - 16:26

Etats-Unis d’Amérique
Brève
Evénement


En ce 21 mars, dimanche des Rameaux, d’importants heurts ont eu lieu à Porto Rico. En effet, le Partido Nacionalista de Puerto Rico a organisé une marche pour commémorer l’abolition de l’esclavage sur l’île en 1873 ainsi que pour protester contre l’incarcération de son dirigeant, le charismatique Pedro Albizu Campos, condamné à 26 ans de prison pour tentative de sédition. Si la municipalité avait autorisé la tenue de cette marche à l’origine, celle-ci fut finalement interdite une heure avant son début par le gouverneur de l’île, le général Blanton Winship. Cette interdiction trop tardive ne permit pas l’empêchement de la marche, laquelle tourna alors en un véritable massacre avec l’intervention de la police armée de mitraillettes Thompson. En effet, ayant eu ordre de disperser coûte que coûte la marche, la police ouvrit le feu sur les manifestants, mais également sur les passants, faisant au total 19 morts, plus de 235 blessés et une centaine d’interpellations. Deux policiers périrent lors des affrontements. Déjà tendue, la situation devient de plus en plus compliquée pour les autorités fédérales américaines, qui sont désormais couvertes du sang des portoricains massacrés.

Urbi et orbi
Brève
Evénement


Le mois de mars est un mois incontestablement prolifique pour le Vatican, qui, à défaut de disposer de divisions, possède encore de solides imprimeries capables de répandre à la Nouvelle à travers la planète et de combattre les ignominies pseudo-idéologiques totalitaires qui contaminent le monde. En effet, le 10 mars, le pape Pie XI a publié l’encyclique Mit brennender Sorge – in deutsch, bitte – dans lequel il dénonce tour à tour la violation du concordat du 20 juillet 1933 par le Reich allemand, sa politique néopaïenne et antichrétienne, son racisme, le non-primat des principes de grâce et de dignité humaine, la remise en question de la valeur de la vie humaine, le culte de l'État et du chef – et, selon certaines interprétations, adresse même des critiques personnelles envers Adolf Hitler. Si la censure est assez efficace en Allemagne, les hommes de Dieu furent plus rusés que Satan, et ils ne diffusèrent l’encyclique que dans toutes les églises allemandes, en les confiant directement au prêtre chargé de la cérémonie, permettant ainsi à tous les fidèles réunis lors du dimanche des Rameaux d’entendre l’avis du Pape sur le nazisme, qu’il condamne avec force et véhémence.

Dans la foulée, et afin de ne pas être accusé de prendre parti entre la peste brune et le choléra rouge, Pie XI a publié le 19 mars 1937 son encyclique Divini Redemptoris, dans laquelle il condamne non moins férocement ce qu’il appelle le « communisme athée », « intrinsèquement pervers » et que « l'on ne peut admettre sur aucun terrain la collaboration avec lui de la part de quiconque veut sauver la civilisation chrétienne. » Cette encyclique vise quant à elle tous les communistes à travers le monde entier, appelant les fidèles catholiques à ne pas collaborer avec eux, un appel qui, sans doute, pourrait avoir des conséquences en Espagne, où la guerre contre les communistes et leurs affidés fait rage depuis plus d’une demi-année, et qui, selon certains, peut être interprété comme un soutien implicite de la Papauté aux forces nationalistes espagnoles. Elle fut pareillement lue dans de nombreuses paroisses catholiques à travers le monde entier lors du dimanche des Rameaux, tandis que sa diffusion devrait permettre, du moins espère-t-on à Rome, empêcher la propagation du communisme chez les fidèles.

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Dim 16 Fév 2020 - 14:55

République de Chine
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

La République de Chine a décidé d'accepter l'offre japonaise de paix. Celle-ci ne satisfait en effet personne, mais le Généralissime a jugé que les forces japonaises seraient défaites plus tard.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Le Généralissime

La nouvelle ne plaît évidemment pas à tout le monde. Si dans le gouvernement, une très grande majorité suit les directives et les comprend, la population ne voit que son sentiment anti-japonais toujours plus avivé. Dans les frontières nord de la République, on a peur de la prochaine agression, et les milices commencent à s'armer.



Chine communiste
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

La paix signée par la République, si elle met fin aux hostilités, place le Mengjiang fasciste et allié au Japon directement sur les frontières du Soviet de Yan'an. Le Soviet entre en état d'alerte maximale.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Mao Zedong et ses acolytes

Les refugiés civils passant la frontière sont toujours accueillis les bras ouverts. Ils sont incorporés dans les villages. La formation de Milices d'Autodéfense Populaire Antifascistes continue, et les cadres et vétérans de la Longue Marche continuent de former les villageois à la guerre asymétrique.

Un communiqué, envoyé par cheval à travers le chaos du Mengjiang pour arriver en Mongolie, en appelle au soutien soviétique en ce qui concerne le matériel léger. Les difficultés de livraisons seraient grandes, mais un largage de munitions légères pourrait permettre aux forces communistes chinoises d'être mieux préparées à ce qui s'annonce comme l'inévitable : l'invasion du Soviet chinois par le Japon et ses pantins.



Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Dim 16 Fév 2020 - 20:33

Paraguay
Brève
Evénement

Au pouvoir depuis son coup d’Etat le 17 février 1936, le général Rafael de la Cruz Franco Ojeda a sauvé de peu sa tête en ce mois d’avril. En effet, alors que son régime de plus en plus ouvertement socialiste agrandissait son pouvoir au Paraguay, une tentative de coup d’Etat a été perpétrée par certains membres de l’armée menés par le général José Félix Estigarribia, représentant de la tendance nationaliste et traditionnaliste de l’armée. Si ce putsch a échoué, et que son meneur a été blessé lors des affrontements, le général Rafael Franco n’a pas pour autant gagné. En effet, plusieurs provinces frontalières au Brésil sont toujours tenues par des éléments putschistes, certes en faible nombre, tandis que l’armée reste largement hostile à son régime. Si quelques purges de façade ont été menées pour le moment au sein de l’état-major, Franco sait qu’il ne peut pleinement nettoyer l’armée de l’idéologie réactionnaire qui la constitue principalement, au risque de se prendre un autre coup d’Etat. En outre, sa politique étant assez mal reçue au sein de la population, rien n’exclut la survenance d’un nouveau pronunciamiento dans les semaines ou mois à venir. Le meneur du précédent putsch s’est quant à lui exilé dans les provinces encore faiblement tenues par ses fidèles.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Lun 17 Fév 2020 - 21:01

Paraguay
Brève
Evénement

A nouveau, le Paraguay est au centre de l'intention en Amérique du Sud. En effet, après une première tentative ratée de coup d'Etat en avril dernier, le général Rafael de la Cruz Franco Ojeda a cette fois été renversé par un putsch mené par d'anciens membres de l'armée purgés et soutenus par de nombreux officiers inquiets sur le sort. La précédente tentative avait provoqué une guerre civile dans le pays, certaines provinces étant occupées par les putschistes, et c'est en provenance d'icelles que la nouvelle tentative, cette fois fructueuse, a eu lieu, notamment grâce à un fort soutien venu du Brésil voisin, accusé par le pouvoir renversé de collusion avec les putschistes et d'avoir déployé des troupes illégalement sur son territoire, bien que peu de preuves viennent corroborer ces accusations. Quoi qu'il en soit, le général Franco a pris la fuite vers le Chili, tandis que le général José Félix Estigarribia, remis de ses blessures, a été proclamé président de la République. Désormais, il y a fort à parier que le Paraguay prenne un tournant résolument nationaliste et traditionaliste, vu l'idéologie dominante de ses nouveaux dirigeants. Plusieurs Etats voisins ont dénoncé ce coup d'Etat.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 19 Fév 2020 - 15:36

France
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown


L'exposition universelle de 1937 qui s'est ouverte en mai et se clôturera en novembre attire des millions de visiteurs de France et d'ailleurs. Ce sont déjà 8 millions de personnes qui ont afflué au centre-ville de Paris en quelques semaines, faisant briller la Ville Lumière comme jamais avant.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Plan de l'exposition

L'exposition est principalement installée sur le Champ de Mars et dans les jardins du Trocadéro. Desservie par le métropolitain, elle est accessible de partout à Paris. Cependant, les tumultes politiques français depuis 1934 ont ralentit les travaux, et certains bâtiments n'ouvriront que vers la fin de l'exposition. La Tour Eiffel, star de l'exposition et de la France, a été entièrement rénovée pour l'occasion.

La Médaille d'Or de l'architecture est accordée aux deux pavillons étrangers principaux : celui de l'Union Soviétique et celui de l'Allemagne, qui se font face. Le premier est orné d'une gigantesque statue montrant un ouvrier et une kolkhozienne, tandis que celui de l'Allemagne est orné d'un aigle assez austère.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Les deux pavillons médaillés


Royaume-Uni
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

C'est officiel, George VI est couronné Roi du Royaume-Uni. Le frère du tumultueux Edward VIII ayant abdiqué quelques mois auparavant est confirmé comme monarque. L'événement redore le blason de la monarchie chez la majorité des britanniques, et renforce le moral dans les îles britanniques.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Sa Majesté George VI et la Reine Elizabeth

Quelques jours avant seulement, et avec l'aval du Roi lui-même, la Dáil Éireann (assemblée irlandaise) a aboli le poste de Gouverneur-Général de l'Etat Libre d'Irlande. Tout lien officiel avec le Royaume-Uni est désormais coupé. En Irlande, on célèbre une "véritable indépendance".

Dans le gouvernement britannique, de grands changements sont également à l'oeuvre. L'ndéboulonnable MacDonald perd un vote de confiance au Parlement, et un nouveau gouvernement de coalition des conservateurs, sans le National Labour, est formé. A sa tête, Neville Chamberlain.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Neville Chamberlain, Premier Ministre




Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Jeu 20 Fév 2020 - 20:16

Espagne
Brève
Evénement

La débâcle des nationalistes se confirme d’offensive en offensive. En dépit d’une offensive réussie au printemps dernier, les nationalistes espagnols sont en déperdition. En effet, le territoire contrôlé par les Phalanges se réduit comme peau de chagrin de jour en jour, tandis que les quelques contre-attaques nationalistes ne parviennent ni à stabiliser le front, ni à récupérer les territoires perdus. Le Caudillo est conscient de cette situation, d’autant plus que les désertions s’accroissent dans ses rangs, et, nonobstant les soutiens étrangers, et particulièrement en provenance du Royaume d’Italie, la défaite est quasiment assurée pour Franco et ses troupes. Ainsi, après que des tractations secrètes aient été menées avec des émissaires du Duce, la décision de mettre fin aux combats a été prise du côté nationaliste. Ainsi, avec le renfort de la Regia Marina, des navires détenus par les nationalistes et de navires civils italiens, ordre a été donné d’évacuer les troupes de l’Ejército Español de África, ainsi que des Phalangistes déployés en Andalousie, vers le Rif espagnol et les Baléares. Les volontaires italiens du Corpo Truppe Volontarie et de la Regia Esercito seront également rapatriés en même temps en Italie ou dans les territoires sous contrôle nationalistes.

Ainsi, l’Etat espagnol est proclamé par le triumvirat nationaliste, exilé à Tétouan, capitale de ce gouvernement en exil constitué des Baléares et du Rif marocain. Les îles Canaries, le Sahara occidental et la Guinée espagnole restent quant à elles fidèles à la République espagnole, les soldats nationalistes ayant déposé les armes contre une amnistie. Immédiatement après la proclamation de cet Etat espagnol, un accord a été conclu avec Rome afin de mettre sous protectorat les deux territoires concernés, l’Italie étant désormais chargée de gérer la défense – avec le concours des troupes nationalistes dans les territoires – ainsi que les affaires étrangères dudit Etat espagnol, mettant de facto sous contrôle cet Etat espagnol exigu et à l’avenir plus qu’incertain, par ailleurs rallié par les principaux prétendants au trône et leurs familles respectives, inquiets pour leur survie. De même, de nombreuses familles de soldats nationalistes rapatriés au Rif commencent à affluer dans les Baléares ou dans le Rif, et, au total, ce sont plus de 100'000 espagnols qui devraient s’y installer, principalement dans le second, femmes et enfants accompagnant leur époux ou père dans cet exil, de peur des représailles qui pourraient être effectuées par les républicains après cette débâcle.

En Espagne même, la situation est similaire pour les nationalistes. Les officiers nationalistes et leurs soldats ont négocié avec Madrid leur reddition contre une amnistie, rapidement acceptée par le gouvernement républicain. L’ensemble des territoires métropolitains nationalistes repassent ainsi officiellement sous le contrôle de la République, bien que certaines poches de résistances subsistent et doivent être vaincues par Madrid. Toutefois, si ces territoires capitulent, l’influence de l’idéologie nationaliste y reste prégnante, notamment en Andalousie, en Aragon, en Galice et dans le Pays Basque, des territoires farouchement à droite dans lesquels se sont réfugiés de nombreux carlistes et phalangistes certes désarmés, mais qui contrôlent dans les faits les territoires. Si la victoire de la République est incontestable, elle devra désormais composer avec des communautés dont le sentiment nationaliste est exacerbé, et qui s’efforceront de maintenir leurs particularismes, ne laissant pas d’autre choix à Madrid que de se tourner vers un régime fédéral si elle souhaite éviter une nouvelle guerre civile. Parallèlement, les dizaines de milliers de volontaires étrangers nationalistes se sont réfugiés au Portugal, dans l’attente d’un rapatriement dans leur pays, tandis que près de 20'000 officiers et soldats nationalistes s’y sont également réfugiés, dans l’attente d’un avenir, peut-être aux Baléares ou au Rif. Quant aux troupes nationalistes restées sur le territoire et amnistiées, l’essentiel rejoint les forces de sécurité des communautés concernées, tandis qu’une minorité choisit une vie civile, désireuse d’aller de l’avant après cette guerre civile d’un an.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Jeu 20 Fév 2020 - 20:41

Tchécoslovaquie
Brève
Evénement

La minorité germanophone de Tchécoslovaquie fait encore parler d'elle. Après la désertion de soldats Sudètes de l'armée tchécoslovaque, et la transmission d'informations capitales pour la défense de l'Etat, notamment les fortifications militaires frontalières, c'est au tour du Parti des Sudètes-Allemands, et notamment de son président, Konrad Heinlein, de faire parler de lui. En effet, ce dernier, à la tête du premier parti politique tchécoslovaque en vertu des élections de 1935 et comptant 44 députés sur 300 au parlement national, a posé ses revendications vis-à-vis de la Tchécoslovaquie. Le député Heinlein revendique la création d'une région allemande en Tchécoslovaquie, dotée d'une autonomie particulièrement accrue dans la gestion de ses affaires intérieures telles que l'économie, l'éducation, etc., regroupant l'ensemble des territoires dans lesquels les Sudètes sont majoritaires. En outre, est revendiqué le droit à l'Anchluss, c'est-à-dire au rattachement des Sudètes à l'Allemagne, en cas d'approbation populaire sudète si un référendum venait à être tenu. Prague doit désormais prendre en compte ces revendications, suivies majoritairement par la population germanophone de Tchécoslovaquie, qui s'agite de plus en plus depuis le rattachement de l'Autriche à l'Allemagne.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Ven 21 Fév 2020 - 12:46

France et Royaume-Uni
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

La France, en acceptant la proposition allemande de rejoindre les négociations de Munich, a grandement terni son image en Europe orientale. Mettant en suspens la demande de rencontrer tchécoslovaque de rencontre pour des discussions géopolitiques au sujet de la Petite Entente, Paris semble préférer une alliance ferme et solide avec l'Angleterre, et une politique de grandes puissances.

Le Royaume-Uni lui, fondamentalement déçu à la fois de l'attitude italienne à la SDN, et encore plus par le retrait américain des traités navals, a fortement perdu foi en la SDN. La solution française est adoptée par le Royaume-Uni, celle d'une rencontre avec les 3 grands d'Europe, sans l'Union Soviétique. En ce qui concerne les demandes belges, le Royaume-Uni y répond favorablement, et se dit extrêmement satisfait du volontarisme belge à civiliser l'Afrique centrale.

La réponse des deux grands est formelle au sujet de la participation soviétique : l'Allemagne n'a pas invité l'URSS, et pour ne pas froisser les pourparlers, ni Paris ni Londres ne feront pression pour que Moscou soit présent.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Les deux envoyés à Munich


Roumanie et Yougoslavie
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

A Bucarest et à Belgrade, on s'affaire à répondre aux demandes Tchécoslovaques. Les deux pays sont favorables à l'idée, mais peu convaincus de l'utilité si la France n'y participe pas. La Yougoslavie notamment, est relativement préoccupée par les fortifications grecques construites à sa frontière, sans aucune raison. Les Ministres des Affaires Etrangères yougoslaves et roumains se sont donc déplacés, mais ne semblent pas placer cette conférence au sommet de leurs priorités.



Portugal
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Au Portugal, c'est une ambiance étrange qui règne depuis plusieurs semaines. L'afflux massif de soldats nationalistes exilés et d'autres européens en attente de transit occupe la vie politique du moment. L'offre portugaise d'offrir l'asile aux espagnols a été acceptée par 222 officiers, et 1536 soldats. Les officiers ont notamment été effrayés d'un possible jugement à leur retour en Espagne.

L'offre portugaise n'a cependant pas réchauffé les relations hispano-portugaises. La République d'Espagne, triomphante, n'a pas oublié le soutien actif de Lisbonne aux troupes putschistes. L'Espagne a d'ors et déjà annoncé la fermeture de ses frontières avec le Portugal, chose rare, si ce n'est unique dans l'histoire.

République de Chine (posté pour le joueur, écrit par le joueur)
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Suite à l’acceptation du traité de paix japonais, de la part de la Clique du Shanxi, ayant prêtée allégeance au Kuomintang, l’opinion publique brûle, le peuple est revanchard, et il à donc saisi les rues des grandes villes chinoises, notamment à Nankin, pour exprimer son sentiment le plus profond et le plus sincère. Les sphères intellectuelles et les grands penseurs chinois sont eux aussi préoccupés par la situation. Les manifestations se sont déroulées plutôt calmement, les forces de polices n’ayant pas opposées grande résistance, ce par soutien au peuple.

- Journal Hebdomadaire de Nankin :

QUAND LE PEUPLE S’OFFUSQUE !

Révoltant, inadmissible, honteux, des mots qui ne suffisent pas à décrire cet affront ultime imposé à la Chine. Le traité de paix accepté par les instances chinoises, (qui n’est pas sans rappeler ceux de l’empire Qing, ou plus récemment, l’humiliation de Tanggu) nous accable une fois de plus, nous pousse dans nos derniers retranchements via ces conditions impérialistes. Nous ne pouvons plus le supporter, nous, la nation, le peuple qui forme cette grande nation chinoise, de perdre notre souveraineté. C’est ainsi que nous appelons solennellement à l’unité de tous les chinois pour traverser cette épreuve nationale, celle qui se dresse devant nous, celle de la guerre totale qui nous menace. Le Shanxi fut le premier à en subir les conséquences, mais qui sera le suivant ! Nous nous devons de nous préparer à un choc inévitable !

Les japonais n’attendront pas, armons nous ! Défendons la patrie chinoise et ses valeurs immémoriales ! Combattons l’injustice du dépouillement de la souveraineté chinoise sur son sol et sa nation ! Combattez pour la patrie ! Le Kuomintang doit réagir, comme il l’a toujours dit : Au nom du peuple et pour le peuple !

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Des membres éminents du gouvernement du Kuomintang ont saisis l’occasion. Les évènements s'accélèrent : les anciennes déclarations du ministre de la Guerre japonais qui avertissait que, à moins que la Chine ne se montre plus arrangeante, « un nouveau conflit est inévitable » ressortent, dû aux troubles récents (citation de décembre 1936). Le lendemain de leur diffusion et en continuation des manifestations, des milliers de manifestants font une marche de protestation jusqu'à Lintong, une station de sources chaudes, près de Xi'an, où Tchang a établi son quartier général. Tchang Kaï-chek se repose dans la résidence impériale de Huaqing ,avec une faible protection. Le soir même, il est enlevé et retenu en otage par le seigneur de guerre Zhang Xueliang, en négociation avec les communistes et qui souhaite que Tchang accepte finalement de constituer un front uni avec ces derniers pour lutter contre les Japonais.
Les différentes forces politiques de la République de Chine sont de fait, très partagées sur la marche à suivre. He Yingqin, nommé commandant par intérim de l'Armée nationale révolutionnaire chinoise, les troupes sont aussitôt mises en alerte, dans l'éventualité d'une intervention militaire pour attaquer les forces de Zhang Xueliang et délivrer Tchang.
Des opposants à Tchang comme Li Zongren ou Yan Xishan ne souhaitent pas que la situation dégénère et qu'il lui arrive malheur, sa disparition pouvant priver la Chine d'un leader national face au Japon. Au sein du Parti communiste chinois, certains comme Mao Zedong et Zhu De veulent profiter de la situation pour faire exécuter Tchang, mais d'autres comme Zhou Enlai et Zhang Wentian penchent pour la négociation, considérant que sa mort ne pourrait bénéficier qu'aux Japonais : cette dernière tendance l'emporte.
Le 2 septembre 1937, une délégation du Parti communiste chinois, comptant plusieurs chefs comme Zhou Enlai et Qin Bangxian, vient à Xi'an en territoire nationaliste pour les négociations. Staline pèse en faveur de l'accord, conclu le 4 septembre 1937. Les communistes de l'Armée rouge chinoise sont intégrés au sein de l'Armée nationale révolutionnaire chinoise du Kuomintang, où ils forment deux unités, la Huitième armée de route et la Nouvelle Quatrième armée. Malgré l'entrée en vigueur de l'alliance avec les communistes, Zhang Xueliang, arrêté par la suite sur ordre de Tchang Kaï-Chek, sera condamné à vivre en captivité à perpétuité.
Le 4 septembre 1937, les deux parties du front uni, ainsi que les seigneurs de guerre ayant prêtés allégeance au Kuomintang, on validé la mise en place des mesures qui suivent, dans le cadre de l’accord de Xi’an et de la création du front uni :

- Une trêve est conclue entre le PCC et la Chine Nationaliste
- La République de Chine reconnaît l’existence légale du PCC
- Les seigneurs de guerre rejoignent les rangs de la République de Chine
- Les armées du PCC seront regroupées en deux unités sous le commandement de Zhu De

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Pour compenser la perte de souveraineté des seigneurs de guerre, il est versé un budget de développement à ces nouvelles régions. Les armées reçoivent du matériel du Kuomintang. Le PCC ne reçoit pas d’aide matérielle du Kuomintang.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Ven 21 Fév 2020 - 19:10

Royaume de Grèce
Brève
Evénement


Les évènements de l’autonome 1935 semblent désormais bien loin à la monarchie hellénistique restaurée. En effet, il y a deux ans de cela, un plébiscite – certes moins fort que prévu, à cause de forts soupçons de manipulations électorales – avait approuvé la restauration de la monarchie grecque, sous l’impulsion du défunt Premier ministre Panagis Tsaldaris. Toutefois, celui-ci avait catégoriquement refusé que le roi Georges II retrouve ce trône qui lui revenait de droit, lors d’un célèbre discours prononcé à l’Acropole, du fait de ses affinités avec le Reich allemand. Cette décision avait grandement surpris la population grecque, majoritairement favorable au retour du Roi, provoquant d’importantes contestations du gouvernement Tsaldaris, et, pis encore, des troubles militaires. L’obstination du Premier ministre à refuser le prétendant légitime au trône hellène provoqua son ballottement lors des élections législatives suivantes, en janvier 1936, le mettant au coude à coude avec son principal opposant, Themistoklis Sophoulis, dirigeant du Parti libéral d’obédience vénizéliste. Ni le Kómma Filelefthéron de Sophoulis, ni le Laïkó Kómma de Tsaldaris n’ayant obtenu la majorité des voix, et tandis que les communistes gagnaient en influence, ce fut le député affilé au Parti des libres penseurs, Konstantínos Demertzís, qui fut nommé premier ministre par intérim.

Profitant alors des troubles politiques, le Premier ministre Demertzís, fervent monarchiste nationaliste, força la main aux députés du Laïkó Kómma pour reconnaître à nouveau Georges II comme Roi de Grèce le 3 février 1936. Pour autant, la crise politique, provoquée par l’absence nette de majorité parlementaire d’un parti, perdura, mais la nation pouvait de nouveau s’unir autour de son roi. Ce dernier s’avéra être d’un grand atout lorsque, le 13 avril 1936, Demertzís mourut d’un arrêt cardiaque dans l’exercice de ses fonctions. En effet, Georges II reprit un autre député libre penseur comme Premier ministre, en la personne du général Ioánnis Metaxás. Celui-ci ne tarda pas à reprendre les choses en main, jouant habilement de l’agitation sociale pour, le 4 août, effectuer un coup d’Etat contre lui-même, déclarant l’état d’urgence et suspendant sine die le Parlement. Une forte inspiration italienne et portugaise se ressentit alors dans la manière de gouverner du nouvel homme fort grec, lequel interdit l’ensemble des partis politiques, arrêtant plus de 15'000 opposants, notamment des communistes, déclara les grèves illégales ou encore instaura une censure. Une véritable politique sociale ne tarda pas à se mettre en place, notamment pour s’attirer un soutien populaire pour l’instant très léger : instauration d’un salaire minimum, d’une assurance chômage et d’un congé de maternité, réduction du temps de travail à 40h sur 5 jours par semaine, 2 semaines de congés payés, ou encore renforcement des normes de sécurité au travail.

Désormais en place depuis plus d’un an, le Régime du 4 août du général Metaxás semble tenir bon, et est solidement implanté en Grèce, tout comme la monarchie, grandement soutenue par le régime dans le cadre de son idéologie dite de la Troisième Civilisation Hellénique – mêlant à la fois promotion de la Grèce antique païenne et de la Grèce byzantine chrétienne –, laquelle promeut notamment la Megáli Idéa, toutefois limitée aux territoires irrédentistes grecs dans les Balkans et excluant de facto ceux situés à l’est de la Mer Egée, en Asie mineure. Pour le moment, Athènes s’en tient à une certaine neutralité vis-à-vis des affaires européennes. Si l’expansion agressive du Royaume d’Italie inquiète tout naturellement le général Ioánnis Metaxás, lequel craint pour l’intégrité physique de son territoire, et qu’en outre, la Grèce maintient ses revendications sur le Dodécanèse, l’homme fort de la monarchie reste néanmoins intellectuellement bien plus proche des régimes fascistes – qu’il tient pour des alliés naturels de son régime – que des démocraties occidentales, avec lesquelles il maintient pourtant une forte proximité diplomatique, en particulier avec le Royaume-Uni chargé d’assurer sa protection en cas d’agression étrangère. Alors que les tensions montent dans les Balkans, le positionnement de la Grèce pourrait s’avérer déterminant, le pays étant au carrefour des continents, et pouvant être un atout important pour les régimes totalitaires comme pour les démocraties.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Ven 21 Fév 2020 - 22:59

Asie orientale
Brève
Evénement

Alors que les tensions entre la République de Chine – désormais consolidée avec le front commun entre communistes et nationalistes – et l’Empire du Japon semblaient s’être apaisées avec la paix signée au printemps 1937 mettant fin à la Campagne du Suiyuan qui opposa l’Etat de Mongolie à la Clique de Shanxi, icelles se sont soudainement ravivées début août. En effet, au début du mois, près de 15'000 soldats japonais procédaient à des exercices militaires le long des voies ferrées reliant Beijing à Tianjin, conformément au Protocole Boxer de 1901. Dans la nuit du 7 août, aux alentours de 23h, des coups de feu furent échangés entre les troupes japonaises et la garnison chinoise stationnée à Wanping, sans que la raison de ces tirs ne soit identifiée. A la suite de ces échanges musclés, le soldat japonais Shimura Kikujiro ne revint pas à son poste. Immédiatement, le commandant japonais demanda à son homologue chinois la permission d’entrer dans la ville afin de la fouiller et de retrouver ce soldat officiellement porté disparu – et qui, officieusement, s’était offert une heure de plaisir dans un lupanar avant de rentrer discrètement, et à la connaissance de ses supérieurs, dans son régiment.

Le refus chinois opposé aux japonais envenima sérieusement les tensions, les troupes japonaises commençant à encercler Wanping. Pendant la nuit, une première tentative d’assaut fut menée, en vain, par les japonais, repoussés par les chinois ; ce après quoi les japonais adressèrent un nouvel ultimatum au commandant chinois, lequel avertit sa hiérarchie qui ordonna de placer en état d’alerte accrue les troupes républicaines dans la région. Le 8 août à 2h, des négociations débutèrent entre les deux camps, sans succès. Deux heures plus tard, l’armée chinoise assaillit l’armée nippone autour du Pont de Marco Polo. Un cessez-le-feu fut rapidement conclu entre la Chine et le Japon dans les heures suivantes, immédiatement violée par le général japonais Masakazu Kawabe qui continua de bombarder Wanping les jours suivants à la tête de son détachement rapidement rejoint par des unités blindées, avant de s’arrêter afin d’obéir aux ordres de la hiérarchie militaire impériale. Quoi qu’il en soit, les relations entre Nankin et Tokyo semblent quasiment rompues, en dépit de tentatives de relances de part et d’autre.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Sam 22 Fév 2020 - 1:04

République polonaise
Brève
Evénement

Varsovie a suivi avec attention le déroulement de la conférence de Munich, laquelle a débouché sur des accords plus que favorables au Reich allemand dont elle s'est rapprochée ces dernières années. Ainsi, le Premier ministre polonais Felicjan Sławoj Składkowski fait savoir à la Tchécoslovaquie que la Pologne revendique officiellement sa souveraineté sur la région de la Zaolzie, laquelle, selon lui, revient de droit à la Pologne. Ainsi, Varsovie se range du côté allemand et en profite pour tenter de récupérer sa part de Tchécoslovaquie. Pour appuyer ses revendications, et accroître la pression sur Prague, qui, au regard de ses déclarations, ne semble guère prête à céder de ses territoires, ce sont quatre divisions polonaises qui ont été déployées à la frontière avec la République de Tchécoslovaquie, soit près de 100'000 hommes, 20 chars, 60 tankettes et 100 chasseurs ou bombardiers, officiellement déployées dans le cadre d'un exercice militaire, bien que le véritable objectif soit bel et bien de faire pression sur Prague.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Sam 22 Fév 2020 - 21:19

Espagne
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

En Espagne, le putsch a laissé de lourdes traces sur la société. Les morts tout d'abord. Ce sont entre 400 000 et 600 000 espagnols qui ont perdu la vie lors des périodes d'affrontement. La majorité sont morts lors d'affrontement de basse intensité partout sur le territoire, et moins sur les lignes de front. De nombreux règlement de comptes illégaux ont également eu lieu, pour parfois des raisons bien loin de l'idéologie.

Mais la guerre est-elle finie pour Madrid ? Le Rif et les Baléares sont occupées par l'Italie. Les nationalistes basques notamment restent terrés dans les Pyrénées, prêts à reprendre le combat à la moindre opportunité contre la République.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Manuel Azaña, président d'une Espagne divisée

Mais surtout la République triomphante est loin de provoquer l'unanimité. Maintenant que les semaines de paix commencent à faire reprendre un cours normal à la vie politique espagnole, de nouvelles lignes de fractures se créent. Le gouvernement républicain est contesté, à la fois par le Parti Communiste Espagnol, qui est déçu du peu de réformes sociales proposées par le gouvernement de Manuel Azaña et son parti Gauche Républicaine. Sur une autre dimension politique, le POUM, la CNT et la FAI renforcent leurs bastions catalans, et l'autorité à la fois de la Catalogne mais même de la République semble s'effriter.

Quelle ligne pour l'Espagne de demain ? Celle d'un socialisme révolutionnaire comme proposé par certaines branches du PCE ? Celle d'un syndicalisme ouvrier puissant, comme proposé par le POUM ? Ou bien le retour aux choses à la normales, comme avant la guerre, avancé par Azaña et la majorité des dignitaires politiques. L'Espagne est une bombe à retardement pour de nombreux observateurs étrangers, et au final, la question du Rif et des Baléares est vite éclipsée face à la peur d'une nouvelle guerre fratricide.


Portugal
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

La guerre d'Espagne a eu des effets au Portugal, comme des répliques d'un séisme politique. Plusieurs affiches du Parti Communiste Portugais, pourtant interdit et vivant dans la clandestinité, ont fait leurs apparitions dans les villes portugaises. Les affiches appellent à la mobilisation, et à la libération du Portugal du joug de Salazar.

La réponse du gouvernement est féroce : plus de 30 communistes sont arrêtés et envoyés dans le camp de concentration du Cap Vert, où ils sont torturés et exécutés. Le Portugal, non content d'avoir fragilisé ses relations avec l'Espagne voisine, semble lui aussi déstabilisé en interne.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Bento Gonçalves, Secrétaire Général du Parti Communiste Portugais, vivant en clandestinité au Portugal




Chine
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

L'invasion japonaise mobilise en Chine. Le Kuomintang jouit d'une aura d'union sacrée, et de Shanghai aux confins musulmans de l'ouest, un élan de résistance anime le peuple chinois. Le Généralissime dispose d'une grande liberté pour résister aux japonais, et des dizaines de milliers de soldats sont recrutés chaque semaine dans les rangs de l'Armée Révolutionnaire Nationale.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Armée Nationale Révolutionnaire


Etats-Unis
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Les tumultes de la politique étrangère américaine, et notamment l'attitude quasi hostile à l'égard de la Couronne Britannique, agite les milieux politiques américains.

Les récentes sorties critiques envers le Royaume-Uni et la France ont été jugées très très exagérées par la majorité de l'opinion publique américaine et du Congrès. "Le Président semble mener une politique qui va à l'encontre de l'ADN américain : non seulement il s'immisce sans arrêt dans les affaires européennes, mais en plus il critique ouvertement Londres et nos fidèles alliés." peut-on lire dans plusieurs journaux.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Sénateurs américains

Il est grand temps pour Roosevelt de stopper les invectives envers les Alliés de l'Amérique, mais surtout il est grand temps pour lui de respecter l'isolationnisme. Plusieurs manifestations ont eu lieu dans les grandes villes de la côte est, appelant les Etats-Unis à cesser de s'intéresser à l'Europe, pour s'intéresser à elle-même et régler les problèmes sur le sol américain avant tout. Si ces mouvements ne sont pas pris en compte par le pouvoir présidentiel, l'immense popularité de Roosevelt pourrait commencer à s'effriter.

Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Lun 24 Fév 2020 - 21:50

France et Royaume-Uni
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

A Paris et Londres, ce n'est pas l'affaire Tchécoslovaque qui défraye les chroniques, mais bien l'Espagne. Le pays est relativement instable, et si le Royaume-Uni est très neutre sur la question d'un soutien officiel au gouvernement de Madrid, et ne semble au final pas très intéressé par ceci malgré une opinion publique assez pro-républicaine, à Paris c'est tout à fait différent.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Un réfugié Basque en France

Le gouvernement, qui n'a pas souhaité intervenir dans la guerre, a bien vu le soutien apporté par l'Allemagne et l'URSS mais surtout l'Italie. Dans le Parti Communiste Français on appelle à aider la République à se relever. Dans un acte symbolique, et pour solidifier sa majorité parlementaire toujours vacillante, Léon Blum a déjà annoncé un grand soutien matériel à l'Espagne pour l'hiver 37-38, constitué de cargaisons de céréales et d'objets de premières nécessités, qui passeront la frontière immédiatement.

En France également, l'expansionnisme italien en Méditerranée passe très très mal, et le gouvernement a annoncé l'accélération de la construction des fortifications sur la frontière franco-italienne. De nombreuses critiques ont été effectuées à l'égard de l'annexion cachée du Rif et des Baléares, s'alignant sur la diplomatie espagnole.

Le Royaume-Uni lui porte également son attention sur Washington. Les récentes péripéties diplomatiques de l'Amérique déçoivent énormément en Angleterre. En effet, le retrait du traité avec le Canada, négocié il y a peine 3 ans, est une catastrophe qui vient s'ajouter au retrait américain des traités sur l'armement naval.

L'opinion publique britannique commence à sérieusement douter des Etats-Unis, et le gouvernement aussi. Si le Nouveau Monde était venu à l'aide de l'ancien par le passé, il semblerait que ce gouvernement soit plus intéressé par des pirouettes diplomatiques que l'establishment britannique qualifie de "ridicules et enfantines" que par la construction d'une vraie relation transatlantique. A Londres, on est convaincu que l'Allié principal du Royaume-Uni c'est bien la France, et vice-versa.



Italie
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown


"Moi si vous voulez bien m'entendre, je pense qu'on se fout un peu de notre gueule." aura déclaré Sanjurjo à plusieurs officiers réfugiés dans le Rif. La position de faiblesse des putschistes les a en effet forcés à accepter les conditions italiennes pour leur sauvegarde, mais désormais ils sont exilés, et même plus réellement en Espagne. Un comble pour des nationalistes.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Sanjurjo, leader de facto des nationalistes

Ainsi, un attentat contre les forces armées italiennes dans le Rif a été perpétré, et revendiqué par l'Armée de Libération, Salvation et Restauration Nationale. C'est en effet lors d'une parade militaire italo-espagnole que le Vice-Roi Aymon de Savoie-Aoste, fraîchement nommé et qui venait à peine d'arriver en Afrique, a vu son véhicule exploser. Le Vice-Roi, son chauffeur, et un officier italien ont été tués sur le coup, pulvérisés même.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Aymon de Savoie-Aoste, feu Vice-roi du Rif

L'Armée de Libération, Salvation et Restauration Nationale (ALSRN) a revendiqué l'attaque et l'assassinat en placardant des affiches dans la nuit qui suivit, à travers les villes du Rif mais aussi des Baléares. Les demandes sont simples :

- la fin de l'occupation italienne de l'Afrique espagnole et des Baléares
- le départ de tous les fonctionnaires italiens récemment arrivés, et la restauration de l'autonomie espagnole sur les territoires mentionnés

L'ALSRN a également annoncé qu'elle avait d'autres plans en préparation et que la lutte s'avérera sanglante en cas de refuse italien. Fait inquiétant pour Rome, plusieurs membres des services de renseignement auraient indiqué qu'une bonne partie des officiers nationalistes en exil auraient des liens forts avec le mouvement terroriste, qui se développe rapidement.


Tchécoslovaquie
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown

Si le nouveau gouvernement communiste est relativement populaire à Prague, où la population y voit un coup de balais des politiciens incapables de protéger le pays de l'Allemagne, la situation est bien différente dans les campagnes tchèques, qui restent très fidèles au gouvernement d'avant-guerre, par opposition vicérale au communisme.

Pire encore, en Slovaquie, des escarmouches entre nationalistes slovaques appelant à la sécession et des policiers ont fait 5 morts et plus d'une dizaine de blessés dans les derniers jours, symbole d'un renouveau massif du nationalisme slovaque, propulsé par l'effrondrement de l'Etat tchécoslovaque.

Il n'y a pas que l'Etat qui s'est effondré. Dans l'armée tchécoslovaque, la défaite et le régime communiste de Klement Gottwald démoralisent aussi une grande partie des officiers. Des rumeurs courent notamment sur les liens entre Gottwald et l'Allemagne, faisant bon bois de son nom à consonance germanique et de sa formation de jeunesse à Vienne. Quoi qu'il en soit, le pouvoir est loin d'être populaire dans les rangs des soldats. On se demande bien sur qui peut s'appuyer Gottwald pour se maintenir au pouvoir.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Parade d'un régiment de l'armée tchécoslovaque

Une chose est claire, le pays doit rapidement se relever et se réunifier, sous peine de voir à la fois les plus modérés des slovaques rejoindre le camp séparatiste, et les campagnes se lever contre Prague.


Belgique
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown


En Belgique, le pays est en deuil. Hubert Pierlot est mort ce matin du 4 novembre 1937, renversé par un omnibus à Bruxelles. Cette mort, idiote s'il en est, choque l'opinion publique et l'attriste. Âgé d'une soixantaine d'années, le Premier Ministre n'était pas en âge de décéder.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Hubert Pierlot

Son parti, le Parti Catholique, est chamboulé par cette perte. Arrivera-t-il à s'en remettre ?



Pays-Bas
Brève
Evénement
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown


La petite-fille de la Reine Wilhelmina, née de la Reine et héritier présomptive Juliana, est malheureusement décédée quelques jours après sa naissance. La petite fille, dénommée Beatrix Wilhelmina Armgard, n'a survécu que quelques jours suite à une malformation cardiaque, selon les médecins.

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Unknown
Juliana, héritière du trône néerlandais

Les Pays-Bas sont endeuillés, et des rumeurs courent même sur l'incapacité de Jualiana à porter un enfant, et que la malformation cardiaque ne serait qu'une excuse.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mar 25 Fév 2020 - 0:08

Seconde République Espagnole
Brève
Evénement

Avec la fin de la guerre civile, la situation tend progressivement à se normaliser en Espagne, bien que les tensions restent vives. En effet, si Madrid a procédé au désarmement de l’essentiel des milices, et que les volontaires étrangers – notamment ceux des Brigades internationales – sont rentrés dans leur pays, les tensions politiques restent importantes, et menacent la stabilité politique du pays. Pour cause, si la guerre civile a éliminé les éléments les plus radicaux à droite, ceux à gauche se sont renforcés, ce qui n’est pas sans inquiéter le président de la République Manuel Azaña Díaz, radical-socialiste plutôt modéré par rapport à certaines tendances du Frente Popular bien plus extrémistes. Ce dernier, grand admirateur de la République française et de son histoire, sait qu’il doit désormais gouverner au centre et mettre en œuvre la « concentration républicaine » pour cela, c’est-à-dire unir les diverses tendances de centre-gauche et de centre-droit pour exclure les extrêmes.

Pour cela, le président Azaña a annoncé la dissolution des Cortes Generales, un exercice périlleux auquel s’était adonné son prédécesseur à la tête de l’Etat républicain espagnol l’an passé, provoquant accessoirement la guerre civile. Cela était néanmoins nécessaire afin de prendre en compte les profonds changements politiques espagnols, et fut plutôt bien accueilli – d’autant plus que nombre de députés ne pouvaient plus siéger, notamment parmi ceux de la Confederación Española de Derechas Autónomas, parti politique de droite dissout pour sa collusion avec les nationalistes putschistes dont plusieurs élus ont fui vers le Rif ou le Portugal. Ainsi, début novembre 1937, les électeurs espagnols se sont rendus dans les bureaux de vote afin de procéder à la désignation de leur nouvelle assemblée, censée permettre de tourner la page de cette année de guerre civile plus que meurtrière ; élections qui se déroulèrent globalement bien, nonobstant, une fois encore, de fortes suspicions de fraudes électorales venant des deux camps, la gauche cherchant à accroître son poids tandis et la droite à limiter la casse.

Aux termes de ces élections, une majorité centriste se dégagea des urnes, malgré une forte poussée du Partido Comunista de España. En effet, le parti du président, Izquierda Republicana, fort de ses 90 élus, s’est allié au sein du Frente Republicana avec le Partido Socialista Obrero Español (68 élus), l’Unión Republicana (35 élus), le Partido del Centro Democrático (19 élus), l’Esquerra Republicana de Catalunya (18 élus), le Partido Republicano Radical (5 élus), le Partido Republicano Democrático Federal (4 élus), le Partido Galeguista (3 élus), le Liberal Democrat Republican Party (3 élus), le Derecha Liberal Republicana (3 élus), le Partido Republicano Progresista (2 élus), l’Unió de Rabassaires (2 élus) et l’Esquerra Valenciana (1 élu), contrôlant ainsi 253 sièges sur les 464 des Cortes Generales. L’actuel Premier ministre et membre du PSOE, Francisco Largo Caballero, a été reconduit dans ses fonctions.

En face d’elle, la droite n’est pas en reste. Malgré la purge des éléments les plus nationalistes, voire fascistes, les partis de droite tiennent bon. Sont réunis sous cette étiquette 139 députés de mouvements divers, comme l’Alianza Popular (42 élus) – fondée pour l’occasion et réunissant des élus de droite cléricalistes souvent monarchistes –, la Lliga Regionalista Galeguista (22 élus), la Lliga Regionalista de Catalunya (17 élus), le Partido Agrario Español (15 élus), la Renovación Española (13 élus), la Comunión Tradicionalista (11 élus), le Partido Nacionalista Vasco (10 élus), et la Derecha Regional Valenciana (9 élus). Quant à la gauche radicale, celle-ci prospère également, avec la montée en puissance du Partido Comunista de España (42 élus), mais aussi du Partido Sindicalista (18 élus) et de divers partis d’extrême-gauche (12 élus), soit 72 élus.

Politiquement, la situation reste assez compliquée au niveau des régions et varie considérablement. En effet, la droite, notamment autonomiste, domine en Aragon, en Galicie, au Léon, en Navarre, au Pays Basque, en Vieille Castille. Partout ailleurs, la concentration républicaine domine largement les autres régions, dans lesquelles c’est bien souvent l’extrême-gauche qui est son principal opposant, du fait de l’effacement de la droite dans celles-ci. Une seule province y fait exception : la Catalogne, où les forces sont à l’équilibre, avec 27 députés républicains, 17 de droite et 10 d’extrême-gauche, dont 9 anarcho-syndicalistes – dont le parti a connu une montée en puissance assez impressionnante, notamment dans la région et en Andalousie.

Répartition des députés de chaque parti par région :

Spoiler:
 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Espagne_1937

De même, sur la scène internationale, l’Espagne doit retrouver son rang. Pour cela, elle refuse catégoriquement la demande de réouverture de relations diplomatiques avec le Royaume d’Italie, dénonçant devant la Société des Nations l’annexion des Baléares et du Rif, et somme Rome de lui restituer ses territoires ainsi que les séditieux fascistes qui s’y réfugient si le Duce veut espérer rétablir un jour des relations diplomatiques avec Madrid. De même, des excuses officielles sont exigées, en guise de réparation morale du préjudice causé par l’intervention militaire italienne. Pareillement, les relations avec le Reich allemand et l’Estado Novo portugais sont elles aussi rompues jusqu’à ce que les gouvernements respectifs présentent leurs excuses officielles et sincères à l’Espagne pour leur ingérence dans les affaires politiques espagnoles, et, pis encore, leur soutien aux fascistes.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 26 Fév 2020 - 13:04

Royaume de Belgique
Brève
Evénement

Alors que les nations belges peinent à se remettre de la mort accidentelle – et assez pathétique – du Premier ministre Hubert Pierlot, la désignation de son successeur risque d’être plus compliquée que prévue. En effet, dans le courant du mois de décembre, les 16 députés du Vlaams Nationaal Verbond, parti nationaliste flamand favorable au rattachement des Flandres aux Pays-Bas dans le cadre de la Grande-Néerlande, ont conjointement annoncé qu’ils ne soutiendraient la désignation d’aucun Premier ministre belge qui ne soit favorable à ce projet, mettant ainsi à mal l’unité politique du Royaume. Pis encore, plusieurs députés flamands issus du Parti Libéral semblent avoir été convaincus par ce projet rattachiste, et affirment à demi-mot qu’ils pourraient également rejoindre leurs compatriotes. Staf De Clercq, dirigeant du VNV, s’est à ce titre déclaré candidat à cette charge. Cette annonce a eu l’effet d’un véritable séisme dans la vie politique belge, tandis que le Parti rexiste, fervent partisan de l’unité belge, n’a pas réagi comme il l’aurait dû, laissant sous-entendre que Léon Degrelle et ses 21 députés pourraient observer une certaine neutralité dans l’affaire. Bien que Staf De Clercq ne possède qu’un dixième du Parlement belge, son annonce ravive les tensions nationales dans le plat pays.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 26 Fév 2020 - 13:04

Royaume de Belgique
Brève
Evénement

La Belgique est en émoi. Alors que les politiques semblent se diviser sur la question de l’unité belge, un pogrom a été perpétré dans le quartier juif d’Anvers, le Vestingstraat réputé pour concentrer en son sein de nombreux diamantaires. En effet, alors que les populations juives de la ville célébraient la fin d’Hanouka, plusieurs dizaines de membres du Volksverwering, une ligue de défense anti-juive récemment fondée à Anvers par René Lambrichts, se sont attaqués aux divers magasins et maisons du quartier, pillant pour plusieurs millions de francs belges de diamants. De même, plusieurs scènes de violences physiques contre des juifs réfractaires ont été répertoriées, conduisant par ailleurs à la mort d’un couple et de leurs quatre enfants, ce qui choqua profondément l’opinion publique belge. Parallèlement, le Volksverwering acquiert d’emblée une importante notoriété, tandis que des éléments d’extrême-droite ne tardent pas à le rejoindre.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Bureau le Mer 26 Fév 2020 - 13:04

Palestine mandataire
Brève
Evénement

Alors que les violences semblaient s’être estompées en Palestine mandataire avec la nomination de la Commission Peel, la fin d’icelle – marquée par un rapport controversé – les a ravivées. En effet, selon ce rapport publié le 7 juillet 1937, est préconisée le partage de la Palestine entre un Etat juif constitué pour l’essentiel de la Galilée, une zone internationale formée de la ville de Jérusalem et d’un corridor jusqu’à la mer sous contrôle britannique, et le reste pour un Etat arabe. Si les éléments Juifs les plus modérés acceptent cette proposition, les Arabes, quant à eux, la rejettent vigoureusement, d’autant plus qu’elle reviendrait à céder la région la plus riche aux Hébreux. Toutefois, certains Arabes modérés proposent un État unitaire palestinien, avec garantie des droits aux minorités et liberté d’immigration juive dans certaines proportions, mais le comité suprême réclame l’indépendance immédiate et l’arrêt de l’immigration. Quant aux sionistes les plus radicaux, majoritaires lors du congrès sioniste de Zurich de 1937, ils rejettent fermement la proposition Peel, pourtant défendue par David Ben Gourion.

En conséquence, les violences ont connu un fort regain avec le rejet de ce plan. En effet, les Juifs ont formé une milice paramilitaire, l’Irgoun, chargée de protéger leurs communautés disparates. En septembre, les Arabes assassinèrent Lewis Andrews, commissaire britannique pour la Galilée, accusé de préparer leur expulsion de la région. La situation s’envenima, avec la dissolution du Comté suprême arabe et l’arrestation de ses dirigeants, ainsi que l’éviction du grand mufti et sa fuite vers le Liban. Désormais, des bandes armées arabes et juives attaquent les implantations de l’autre, tandis que côté palestinien, tout Arabe accusé de collusion avec les sionistes ou les Britanniques est exécuté. De même, des violences éclatent entre musulmans et Druzes, ces derniers préférant collaborer avec les sionistes. Le mois de novembre fut particulièrement violent, avec l’assassinat de cinq ouvriers agricoles juifs au kibboutz de Kiryat-Anavim, entraînant en réaction une série d’attentats de l’Irgoun contre les nationalistes palestiniens, conduisant notamment à l’assassinat de six Arabes à Jérusalem lors du dimanche noir. La situation échappe de nouveau au mandataire britannique, qui, en dépit de la proclamation de la loi martiale et de couvre-feux dans les grandes villes, ne parvient pas à rétablir l’ordre.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 2015
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

 ¤ V1934 ¤ Revue de Presse - Page 2 Empty Re: ¤ V1934 ¤ Revue de Presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum