Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Lun 24 Fév - 17:56


Royaume d’Italie

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 500px-Flag_of_Italy_%281861-1946%29_crowned.svg


Rebellion du Protectorat du Rif et des îles Baléares


Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] C6a905d181f7724d10938ba2ae9e61f2


Face à la sédition des généraux espagnols unis sous la bannière de l'ALSRN, et de surcroit en réponse à l"attentat terroriste perpétré à l'encontre du défunt Vice Roi du Rif et des Baléares, Rome décide de sévir de toutes sa force. C'est pourquoi le Général Mario Berti reçoit l'ordre de décliner l'ultimatum et d'anéantir la rébellion espagnole.
Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 192px-CoA_of_the_RSI.svg
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Lun 24 Fév - 19:24


Royaume d’Italie

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 500px-Flag_of_Italy_%281861-1946%29_crowned.svg

TOUR N - 1

Nature de l'action : Prise de Contrôle de Las Palmas et de la Région de Tétouan


Effectifs, équipements, organisations :

Front des îles Baléares

Forces de la Regia Esercito:

Commandant en Chef : Mario Roatta

- 13ème Division d’Infanterie des Baléares.
-  Hommes 10 283 hommes (483 officiers, et 9800 soldats) équipé du fusil Carcano 91/24, pistolet mitrailleurs Beretta 1918 (tankistes, officier, génie), mitrailleuse légère Breda M1930 et mortier M1935
- 30 tankettes L3/33, 15 chars légers FIAT 3000, 100 pièces d’artillerie (70 Cannone da 47/32 mod. 1935, 30 Obice da 75/18 modello 34) 750 camions et 1000 chevaux.

Forces de la Regia Aeronautica :

- 48 chasseurs Fiat C.R.32
- 12 bombardiers Savoia-Marchetti SM.79

Forces de la Regia Marina :

- 2 Croiseurs lourds classe Zara
- 1 Croiseurs légers classe Condottieri II
- 5 Destroyers de classe Navigatori
- 3 Sous-marins de classe Argonauta
- 2 Dragueur de mines de classe RD1
- Plusieurs Navires auxiliaires de Transports
- 1500 fusiller marins

Front du Rif

Forces de la Regia Esercito:

Commandant : Général Mario Berti

- 11ème Division d’Infanterie et la 12ème Division d’Infanterie du Rif
-  20 567 hommes (966 officiers, et 19601 soldats) équipé du fusil Carcano 91/24, pistolet mitrailleurs Beretta 1918 (tankistes, officier, génie), mitrailleuse légère Breda M1930 et mortier M1935
- 30 tankettes L3/33, 15 chars FIAT 3000, 200 pièces d’artillerie (140 Cannone da 47/32 mod. 1935, 60 Obice da 75/18 modello 34) 2750 camions et 4000 chevaux.

Forces de la Regia Aeronautica :

- 72 chasseurs Fiat C.R.32
- 12 bombardiers Savoia-Marchetti SM.79
- 24 bombardiers Fiat BR.20

Forces de la Regia Marina :

- 2 Croiseurs lourds classe Zara
- 1 Croiseur lourd classe Bolzano
- 1 Croiseurs légers classe Condottieri II
- 6 Destroyers de classe Navigatori
- Destroyers de classe Maestrale
- 12 Sous-marins de classe Sirena
- 2 Dragueur de mines de classe RD1
- 2 Dragueurs de mines de classe Météo
- 4 Hydravions (M.18, CR.20)



Détails des actions :

Action 1 Déploiement et Prise de Contrôle de Palma

Quelques minutes après la fin de non-recevoir du général Mario Berti, la 13ème division d’infanterie prend position sur les positions stratégiques de la ville de Palma de Majorque (Port militaires, carrefour routier, commissariat). Ordre est donné aux soldats italiens se trouvant à proximité des casernes militaires nationalistes de les anéantir à l’artillerie lourde avant d’opérer des assauts blindés avec les tankettes et les chars légers à disposition.

Chance de succès : 75%

Action 2 Bombardement Naval de Palma en cas d’échec de la prise de Palma

En cas de besoin la Regia Marina se tient prêt à portée de batteries d’artillerie navale afin de soutenir la prise de la ville en opérant si nécessaire un imposant déluge de feu.

Chance de succès : 80%

Action 3 Bombardement et Prise des îles de Minorque et de Pityuses

Les escadres aériennes des aérodromes de l’île principale de Majorque se lancent dans des bombardements sur les positions nationalistes dans les îles de Minorque et de Pityuses. Ces attaques ayant pour objectif de saper la morale nationaliste avant l’envoie des troupes amphibies.

Chance de succès : 80%

Action 4 Déploiement dans la Région de Tétouan

En parallèle à l’attaque effectué sur les îles Baléres, profitant de la forte concentration militaire italienne dans zones, les deux divisions royales doivent être rapidement déployés à Tétouan et dans les alentours afin de s’emparer le plus vite, et le plus efficacement possiblel a capitale du Rif et le port militaire de Martil.

Chance de succès : 85%

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 192px-CoA_of_the_RSI.svg
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Lun 24 Fév - 20:16

Théâtre –  Bataille de Palma et de Tétouan

Action 1 – Déploiement et Prise de Contrôle de Palma

Chance de succès : 90% ; jet de dés : 7 [VICTOIRE ECRASANTE]

Le déploiement rapide des soldats de la 13ème Division d’infanterie est un franc succès et ceux malgré le terrain urbain. Grâce au plan minutieusement préparé par l’État-Major de la Regia Esercito. Ainsi le Général Mario Roatta eu l’heureuse surprise de la réédition complète de la garnison nationaliste faiblement armée.

Pertes italiennes : 420 soldats tués, 4 tankettes L3/33, 1 chars léger FIAT 3000, 30 camions 102 NiD 29, 3 bombardiers légers Type 88, 1 biplan de reconnaissance Type 88-I/II

Pertes nationalistes espagnols : 1250 soldats tués, 3000 prisonniers, 1 destroyer Churucca endommagé et capturé par les troupes italiennes.

Action 2 – Bombardement Naval de Palma

Chance de succès : Action annulée


Action 3 – Bombardement et Prise des îles de Minorque et de Pityuses

Chance de succès : 80% ; jet de dés : 55[VICTOIRE]

Le bombardement intensif de la Regia Aeronautica a permis de décourager les faibles troupes nationalistes présent sur les autres îles des Baléares. Le débarquement amphibie des fusiller marins ne rencontra quasiment pas de résistance hormis à Minorque ou un noyau dure de nationaliste provoqua une violente escarmouche

Pertes italiennes : 30 soldats tués ou blessés

Pertes nationalistes espagnols : 58 soldats nationalistes tués ou blessés

Action 3 – Déploiement dans la Région de Tétouan

Chance de succès : 85% ; jet de dés : 7[VICTOIRE ECRASSANTE]

La grande expérience au combat du Général Mario Berti permit aux forces italiennes de gagner une grande victoire dans la bataille de Tétouan écrasant les terribles contingents de l’Armée d’Afrique en réussissant à encercler la capitale du Rif avant d’entamer de terrible combat urbain qui tournèrent vite à l’avantage du Royaume d’Italie grâce à la supériorité de son artillerie et de son corps blindé.

Pertes italiennes : 568 soldats tués ou blessés

Pertes nationalistes espagnols : 2100 soldats nationalistes tués ou blessés, 1760 prisonniers, 1200 civils tués, capture du général Mola, capture des navires de guerre sous commandement nationaliste.
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Bureau le Mer 26 Fév - 13:34

Royaume d'Espagne
Brève
Evénement
Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Unknown

Alors que Mola est emprisonné par les forces italiennes, Francisco Franco et Sanjurjo se sont réunis en conseil d'urgence. La proclamation du Royaume d'Espagne a été actée, dans l'espoir de stimuler la population à prendre les armes contre l'Italie, passée d'alliée à occupant.

Un nouveau Royaume d'Espagne est proclamé, sous l'égide de Sa Majesté Francisco Javier de Borbón-Parma y de Braganza, proclamé Javier I. Cette proclamation ultra conservatrice a résonné bien plus loin que le Rif, où se trouve en clandestinité pour l'instant Sa Majesté. En effet, Javier I est extrêmement populaire parmi les carlistes d'Espagne, et notamment du Pays Basque. Les célèbres bérets rouges, qui se sont illustrés lors du putsch de 36-37, boivent certainement des coups à l'honneur de Sa Majesté à l'heure actuelle.

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Unknown
Le Roi Javier I

Ainsi à l'aube du 1er janvier 1938, alors que le Rif est en insurrection, un soulèvement massif des troupes nationalistes, appuyés par une partie de la population espagnole est prévu, sous la bannière royale. L'ordre donné par Sanjurjo et Franco est simple : la guerre à mort. Pour la libération ultime du Royaume de la menace qui pèse sur lui à peine formé à nouveau, la violence doit être de mise. Aucun soldat italien ne doit être capturé, ils doivent tous êtes systématiquement exécutés. Il en va de même pour les sympathisants italiens parmi la population, espagnole ou arabe sans distinction.

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Unknown
Des soldats royaux reçoivent la bénédiction avant le soulèvement

_______

Dans les Baléares, c'est un tout autre soulèvement qui a lieu. Moins violent, plus diffus, mais tout aussi déterminé. La population espagnole des Baléares n'entend pas être gouvernée depuis Rome, et de nombreux actes de Résistance ont lieu. Un peu partout, le mot d'ordre est le même : il faut bouter les italiens hors des Baléares. Un appel à l'aide à été envoyé à Madrid, et le gouvernement républicain a d'hors et déjà répondu positivement. Une force aérienne sera envoyée soutenir la rébellion.




TOUR 2 -


Nature de l'action : Dans le Rif, le Royaume d'Espagne se lève, et tente de bouter les forces italiennes de la pointe nord du Rif. Dans les Baléares, un soulèvement populaire veut mettre fin à la domination italienne.

Effectifs, équipements, organisations :
Forces terrestres :
- 40 000 soldats nationalistes dans le Rif
- 6 000 miliciens populaires dans le Rif
- 4 000 soldats nationalistes dans les Baléares
- 45 000 miliciens populaires dans le Rif
Forces maritimes :
/
Forces aériennes :
- 12 Avia BH-33 venus d'Espagne

Carte :
Spoiler:
Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Unknown

Détails de l'action :
Action 1

Les forces royales ont pour objectif de libérer tout le nord du Rif, en partant du bastion nationaliste de Ceuta. L'objectif est de créer une ligne de front stable, et de repousser les italiens vers les collines de Chefchaouen.

Chance de succès : 50% ; jet de dés : 16 [VICTOIRE FRANCHE]

Résultat de l’action :

Les troupes royales d'Espagne se soulèvent, et parviennent à sécuriser le Nord du Rif comme prévu. Plus aucune troupe italienne n'est présente dans le secteur, et de lourdes pertes sont infligées aux italiens. La zone internationale de Tanger est capturée sans effusion de sang par les troupes espagnoles, afin de ne laisser aucun refuge aux italiens.

Pertes de l’attaquant
- 2 400 soldats tués
- 500 civils tués

Pertes du défenseur
- 1 800 soldats tués, 4 000 prisonniers,  7 chars FIAT capturés, 2 tankette L3/33 capturés, 10 tankettes L3/33 détruites

Action 2

Le peuple se soulève dans les Baléares. Partout on tente d'attaquer les italiens comme on peut. La population est généralement mal armée, et moins organisée qu'une armée professionnelle. Le mouvement de résistance est cependant très populaire.

Chance de succès : 20% ; jet de dés : 100 [ÉCHEC DÉSASTREUX]

Résultat de l’action :

Dans la plus grande confusion, à l'aube du 1er janvier 1938, les habitants des Baléares se soulèvent. Le manque d'organisation des troupes populaires est catastrophique. Souvent, on se tire dessus entre habitants, et un gigantesque incendie ravage la ville de Palma. Celui-ci aurait démarré lors d'une tentative d'incendier le QG italien, et si celui-ci a brûlé, c'est 50% de la ville qui est détruite, et des dizaines de milliers de personnes tuées. Le soulèvement est un échec, et le moral est au plus bas. Les avions venus d'Espagne n'ont pas été aperçus, certainement perdus en route, ils ont du rebrousser chemin.

Pertes de l’attaquant
- 24 000 civils tués dans l'incendie de Palma
- 8 000 miliciens tués
- 6 000 soldats capturés

Pertes du défenseur
- 600 soldats tués
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1938
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Jeu 27 Fév - 16:45


Royaume d’Italie

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 500px-Flag_of_Italy_%281861-1946%29_crowned.svg

TOUR N - 2

Nature de l'action : Fortification des positions italiennes dans le Rif et dans les îles Baléares


Effectifs, équipements, organisations :

Front des îles Baléares

Forces de la Regio Esercito:

Commandant en Chef : Mario Roatta

- 13ème Division d’Infanterie des Baléares.
- 30 066 hommes (966 officiers, 19100 soldats et 10 000 réservistes) équipé du fusil Carcano 91/24, pistolet mitrailleurs Beretta 1918 (tankistes, officier, génie), mitrailleuse légère Breda M1930 et mortier M1935
- 30 tankettes L3/33, 50 tankettes L3/35, 15 chars légers FIAT 3000, 100 pièces d’artilleries (70 Cannone da 47/32 mod. 1935, 30 Obice da 75/18 modello 34), 150 DCA (80 Cannone-Mitragliera da 20/77, 50 Breda Model 35 et 20 Cannone da 75/46 C.A.), 1050 camions et 2000 chevaux.

Forces de la Regia Aeronautica :

- 72 chasseurs Fiat C.R.32
- 12 bombardiers Savoia-Marchetti SM.79

Forces de la Regia Marina :

- 2 Croiseurs lourds classe Zara
- 1 Croiseurs légers classe Condottieri II
- 5 Destroyers de classe Navigatori
- 3 Sous-marins de classe Argonauta
- 2 Dragueur de mines de classe RD1
- Plusieurs Navires auxiliaires de Transports
- 1000 fusiller marins

Front du Rif

Forces de la Regia Esercito:

Commandant : Général Mario Berti

- Corps d'Armée du Rif
- 105 700 Hommes (3800 officiers, 81 900 soldats et 20 000 réservistes) équipé du fusil Carcano 91/24, pistolet mitrailleurs Beretta 1918 (tankistes, officier, génie), mitrailleuse légère Breda M1930, Breda M1937 et mortier M1935
- 68 tankettes L3/33, 100 L3/35, 58 chars FIAT 3000, 534 pièces d’artilleries ( 200 Cannone da 105/28 modello, 100 Obice da 149/12, 140 Cannone da 47/32 mod. 1935, 60 Obice da 75/18 modello, 34 Cannone da 47/32 M35), 100 DCA (Cannone da 75/46 C.A.), 7 500 camions, 10 000 chevaux.

Forces de la Regia Aeronautica :

- 168 chasseurs Fiat C.R.32
- 48 bombardiers Savoia-Marchetti SM.79
- 24 bombardiers Savoia-Marchetti SM.81
- 24 bombardiers Fiat BR.20

Forces de la Regia Marina :

- 2 Croiseurs lourds classe Zara
- 1 Croiseur lourd classe Bolzano
- 1 Croiseurs légers classe Condottieri II
- 6 Destroyers de classe Navigatori
- Destroyers de classe Maestrale
- 12 Sous-marins de classe Sirena
- 2 Dragueur de mines de classe RD1
- 2 Dragueurs de mines de classe Météo
- 4 Hydravions (M.18, CR.20)


Détails des actions :

Action 1: Fortification des îles Baléares

Après l’échec total du soulèvement populaire des îles Baléares, les hommes de la Regio Esercito prennent positions sur les différents lieux stratégiques de l’archipel. Outre cela, Le Général Mario Roatta prend la décision de la mise place d'une défense côtière et aérienne afin de parer à toute éventualité d’attaque en provenant de la péninsule ibérique. Pour ce faire avec l’aide des renforts venant d’Italie les premiers projets de forteresses, de bunker, de batteries d’artilleries côtières, et d’ouvrages de défense rapprochée sur les plages sont en phase de construction.
En complément à la construction des postes renforcé de DCA, la Regio Esercito met en place des unités d’observations aériens composés de réservistes et équipés de télémètres et de gigantesques microphones sur affut (permettant de détecter les vrombissements des avions). Leur mission est de rapporter toutes activités suspectes et devra transmettre l’alerte par téléphone

Chance de succès : 75%

Action 2: Fortification de la ligne de Front avec le Royaume d'Espagne

Voyant le nombre de soldats du Royaume d’Espagne, l’État-Major de la Regio Esercito décide d'adopter une posture défensive. Ordre est donné de stabiliser la ligne de front, en construisant tout le long de la zone de friction des défenses digne de la Grande Guerre (réseau de tranchés, lignes de fortification, nid de mitrailleuse champs de mines etc.)

Chance de succès : 80%

Action 3: Domination du ciel du Royaume d'Espagne

Déterminé à avoir la domination des cieux, la Regia Aeronautica lance 4 escadrons de chasses (96 Fiat C.R 32) et une escadrille de bombardiers (12 Fiat BR.20) afin de détruire totalement la force aérienne du Royaume d’Espagne.

Chance de succès : 80%

Action 4: Bombardement de Tanger et de Ceuta

En cas de succès de l’opération précèdent, le reste des bombardiers italiens effectuent un bombardement intensif des villes portuaire de Tanger et de Ceuta. Les escadrons largueront des bombes incendiaires et à fragmentation sur les cibles stratégiques (zones portuaires, dépôts de carburants, casernes etc.)

Chance de succès : 85% si action 3 échoue annulation du bombardement

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 192px-CoA_of_the_RSI.svg
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Jeu 27 Fév - 17:12

Objectif: Fortification des positions italiennes dans le Rif et dans les îles Baléares

Action 1 – Fortification des îles Baléares

Chance de succès : 75 % ; jet de dés : 70 [ RÉUSSITE]

La mise en place des défenses côtières et aériennes devrait prendre 3 mois pour qu'elles puissent être pleinement opérationnelles. Toutes les îles des Baléares sont quadrillés par la force militaire italienne.

Pertes italiennes : Aucune

Pertes nationalistes espagnols : Aucune

Action 2 – Fortification de la ligne de Front avec le Royaume d'Espagne

Chance de succès :  80 % ; jet de dés : 66 [ RÉUSSITE]

Les milliers de soldats de la Regio Esercito s'enterrent dans le réseau de tranchées, les premiers bunkers sont construits et les champs de mines sont mises en place. A l'arrière de ces positions les batteries d'artilleries et de DCA se positionnent. Le territoire du Royaume d'Espagne est complétement isolé par toute voie terrestre.

Pertes italiennes : Aucune

Pertes nationalistes espagnols : Aucune

Action 3 – Domination du ciel du Royaume d'Espagne

Chance de succès : 80% ; jet de dés : 20 [VICTOIRE ECRASSANTE]

Les pilotes de chasses italien anéantissent complétement la maigre force aérienne nationaliste en détruisant dans les airs ou au sol les quelques appareils ennemis.

Pertes italiennes : Aucune

Pertes nationalistes espagnols : 12 Avia BH-33 détruit

Action 4 – Bombardement de Tanger et de Ceuta

Chance de succès : 85% ; jet de dés : 12 [VICTOIRE ECRASSANTE]

Les 84 bombardiers italiens réussirent avec brio à atteindre leurs objectifs. Pire encore pour les nationalistes Tanger et Ceuta subirent un embrasement généralisé, provoqué par l'emploi massif de bombes incendiaires et l'explosion des dépôts de carburant. Les principales infrastructures de ces villes sont détruites et notamment les deux ports qui ressemblent à un immense cimetière de navires.

Pertes italiennes : Aucune

Pertes nationalistes espagnols : 2100 soldats nationalistes tués ou blessés, 8500 civils tués.
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Jeu 5 Mar - 18:54


Royaume d’Italie

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 500px-Flag_of_Italy_%281861-1946%29_crowned.svg

Après des mois de renforcement des lignes défensives, le Duce décide d'en finir avec la résistance espagnole, et donne l'ordre au Général Mario Berti de relancer les offensives. Confiant dans la stratégie d'attrition opéré par l'Etat Major italien, l'enfer est prêt à s'abattre sur les positions ennemis.
TOUR N - 3

Nature de l'action :

Front du Rif

Forces de la Regio Esercito:

Commandant : Général Mario Berti

- Corps d'Armée du Rif
- 105 700 Hommes (3800 officiers, 81 900 soldats et 20 000 réservistes) équipé du fusil Carcano 91/24, pistolet mitrailleurs Beretta 1918 (tankistes, officier, génie), mitrailleuse légère Breda M1930, Breda M1937 et mortier M1935
- 68 tankettes L3/33, 100 L3/35, 58 chars FIAT 3000, 534 pièces d’artilleries ( 200 Cannone da 105/28 modello, 100 Obice da 149/12, 140 Cannone da 47/32 mod. 1935, 60 Obice da 75/18 modello, 34 Cannone da 47/32 M35), 100 DCA (Cannone da 75/46 C.A.), 7 500 camions, 10 000 chevaux.

Forces de la Regia Aeronautica :
- 10 000 hommes
- 168 chasseurs Fiat C.R.32
- 48 chasseurs Fiat G.50 Freccia
- 24 chasseurs bombardiers Breda Ba.65
- 48 bombardiers Savoia-Marchetti SM.79
- 24 bombardiers Savoia-Marchetti SM.81
- 24 bombardiers Fiat BR.20

Forces de la Regia Marina :

- 2 Croiseurs lourds classe Zara
- 1 Croiseur lourd classe Bolzano
- 1 Croiseurs légers classe Condottieri II
- 6 Destroyers de classe Navigatori
- Destroyers de classe Maestrale
- 12 Sous-marins de classe Sirena
- 2 Dragueur de mines de classe RD1
- 2 Dragueurs de mines de classe Météo
- 4 Hydravions (M.18, CR.20)


Détails des actions :

Action 1: Bombardement du Royaume d'Espagne

La domination outrageuse de la Regia Aeronautica des cieux du Rif permet la mise en place d'une intense campagne de bombardement. Toutes les cibles militaires stratégiques sont visés (centre de commandement, relais de communication, fortification, dépôts de munitions, batterie d'artillerie, routes etc.)

Chance de succès : 85%

Action 2: Barrage d'artillerie

En parallèle à l'action aérienne, l'artillerie se met à déverser un intense déluge de feux afin de préparer le terrain pour l'offensive de l'infanterie.

Chance de succès : 80%


Action 3: Offensive d'infanterie

Identifiant les points faibles de la ligne de front, les tankettes qui sont suivis par l'infanterie se lancent sur les défenses du Royaume d'Espagne.

Chance de succès : 75% si échec action 2 annulation du jet


Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 192px-CoA_of_the_RSI.svg
[/quote]
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Jeu 5 Mar - 19:16

Objectif: Offensive sur la ligne de front

Action 1 – Bombardement du Royaume d'Espagne

Chance de succès : 85 % ; jet de dés : 5 [ RÉUSSITE ECRASANTE]

La Regia Aeraunautica a anéanti le potentiel militaire nationaliste en détruisant l'ensemble des objectifs stratégiques ciblés.  Toutes les installations ennemis sont rendus inutilisables.

Pertes italiennes : Aucune

Pertes nationalistes espagnols : 850 soldats nationalistes tués

Action 2 – Barrage d'artillerie

Chance de succès :  80 % ; jet de dés : 2 [ RÉUSSITE ECRASSANTE]

Des milliers d'obus s'abattent sur les positions ennemis emportant un grand nombre de soldats ennemis et affaiblissant durablement les fortifications mise en place.

Pertes italiennes : Aucune

Pertes nationalistes espagnols : 2000 soldats nationalistes tués, 1000 miliciens tués

Action 3 – Offensive d'infanterie

Chance de succès : 75% ; jet de dés : 97 [ÉCHEC CRITIQUE]

Malgré la remarquable réussite du barrage d'artillerie, l'avant garde italienne a été incapable de percer les défenses ennemis. Pire encore les tankettes de la Regio Esercito ont montré toutes leurs faiblesses notamment en étant incapable de franchir les fossés anti chars, et pire encore en tombant en panne en pleins milieu des combats.

Pertes italiennes :  2000 soldats tués, 28 tankettes L3/33, 5 tankettes L3/35, 18 FIAT 3000

Pertes nationalistes espagnols : 500 soldats nationalistes tués.
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Bureau le Ven 6 Mar - 15:03

Royaume d'Espagne
Brève
Evénement
Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Unknown


"Les combats ont trop duré. Mon peuple souffre. Il faut s'arrêter." C'est avec ces mots que Sa Majesté Javier I Roi des Espagnes s'est exprimé devant le Conseil Militaire Provisoire du Royaume d'Espagne, dans une cave de Ceuta.

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Unknown
Le Roi en uniforme militaire

Si les troupes royales ont fourni une résistance acharnée dans la dernière année aux troupes italiennes, le lourd tribut payé à la fois par les soldats suivant la bannière carliste mais aussi la population civile a rendu le Royaume exsangue. Ainsi, une missive urgente est dépêchée aux officiers italiens, appelant à des négociations de paix.

Le Royaume d'Espagne est prêt à rendre les armes sous les condition suivantes, qui impliquent à la fois le Royaume d'Italie et la République espagnole :

- Amnistie générale pour tous les soldats et officiers de l'armée royale.
- Libération immédiate de tous les prisonniers de guerre sans exception et leur rapatriement vers l'Espagne s'ils le souhaitent, ou alors un pays tiers.
- Sa Majesté Javier I sera évacué vers un pays tiers, et sera amnistié de quelconque crime qu'on pourrait lui reprocher
- Tous les civils habitants le Rif actuellement et de race espagnole pourront disposer d'un laisser-passer pour rejoindre la République espagnole.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1938
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Mirage le Ven 6 Mar - 20:36

Segunda República Española - Seconde République d'Espagne


Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 320px-Flag_of_Spain_%281931%E2%80%931939%29.svg


Madrid rejette cette capitulation en rase campagne face à l'Italie. Accepter ce traité reviendrait à reconnaitre à l'Italie une légitimité sur le Rif qui aurait été acquise dans l'horreur des bombardements menés sur Tanger ou Ceuta qui auront couté la vie à des milliers d'innocents. Par ailleurs, Javier Bourbon-Parme comme l'ensemble des séditieux qui l'auront suivi dans son aventure doivent être jugés pour leurs crimes par la justice espagnole
Mirage
Mirage
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1173
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 21
Localisation : La Ville Lumière

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Pierremenez le Dim 8 Mar - 10:02


Royaume d’Italie

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 500px-Flag_of_Italy_%281861-1946%29_crowned.svg



Constatant l’impasse des négociations de paix avec les représentants de l’Espagne nationaliste, le Duce lance un ultimatum de 72 heure. En effet, le refus de Madrid de signer cette capitulation était prévisible, et une porte de sortie honorable pour les nationalistes a été étudié afin de leur trouver une terre d’asile adéquate. Ainsi le Royaume d’Italie a reçu l’aval de la République du Portugal dans ce sens. C’est pourquoi de prime abord, les diplomates italiens gardant les principaux axes de l’offre nationalistes émettent cette solution à Javier I. Si aucune réponse ou une fin de non-recevoir est donnée dans le temps imparti, Mussolini ordonnera la reprise des combats.



Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] 192px-CoA_of_the_RSI.svg
Pierremenez
Pierremenez
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 161
Date d'inscription : 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Bureau le Dim 8 Mar - 12:18

Royaume d'Espagne
Brève
Evénement
Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Unknown


C'est avec le coeur lourd que les officiers nationalistes, et notamment Francisco Franco et Sanjurjo, rejoints par Mola fraîchement libéré, ont pris un navire à destination du Portugal. Sa Majesté Javier I a lui quitté le Rif pour le Royaume-Uni, où il a décidé de vivre en exil pour l'instant, sans renoncer à ses titres.

La capitulation des forces armées royales est donc signée. Sur les 18 000 soldats encore valides, 6 000 ont rejoint le Portugal avec leurs chefs, 2 000 auraient rejoint l'Espagne de manière illégale (en passant par le Portugal, la France, ou en rejoignant les côtes de la péninsule), 5 000 auraient rejoint le Brésil, 1 000 la France, et 4 000 d'autres destinations notamment en Amérique latine. Ce véritable exode laisse le Rif vide de troupes espagnoles. Dans les Baléares, avec la destruction de La Palma, on n'a plus les forces de résister à l'Italie, et personne ne s'oppose à cette capitulation.
Bureau
Bureau
Vox Bureauli

Messages : 1938
Date d'inscription : 15/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne] Empty Re: Rebellion du Protectorat du Rif et des Baléares (1937-1938) [Victoire italienne]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum